Twilight Lunaison est un forum de rpg qui poursuit l'intrigue de Révélation, chapitre de la saga Twilight de Stephenie Meyer. Pour sa renaissance : une nouvelle intrigue, de nouveaux personnages, rejoignez-nous pour écrire l'histoire...
 

Partagez|

Alice Cullen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Alice Cullen Dim 7 Nov - 15:44



Validée





Votre présentation





Alice Cullen
feat. Ashley Greene


| Nom : Alice
| Prénom : Cullen (anciennement : Brandon)
| Surnom : Lutine

| Age d'apparence : 19 ans
| Age réel : 110 ans
| Nationalité : Américaine

| Groupe : Vampire végétarien
| Statut : En couple avec Jasper H. Cullen
| Métier/Etudes : Etudiante

| Don : Alice possède un don de voyance très développé fonctionnant sur les vampires et les humains. Toutefois les visions qu’il lui confère sont malléables selon les décisions qui sont prises, si une personne change d’avis son futur change et la vision peut donc se révéler fausse : son don n’est donc total que lorsque les choix des intervenants sont arrêtés.





Son histoire

Vie antérieure humaine :
Mary Alice Brandon est née au matin du 7 mars 1901 à Biloxi dans l’Etat du Mississippi.

Très tôt dans sa vie, Mary Alice se révéla être une enfant douée. Vive d’esprit, elle était considérée comme une jeune fille intelligente et prometteuse pour ses parents qui imaginaient déjà pouvoir la marier à quelque homme de la haute société américaine. Toutefois, leurs espoirs furent anéantis lorsque Mary Alice leur confia que le fait qu’elle sache toujours ce qu’il allait se produire à l’avance n’était pas le fruit du hasard mais celui de visions. Essayant d’oublier cette fâcheuse révélation qui mettait en péril l’honneur de la famille, ses parents ainsi que sa sœur ne bronchèrent donc pas de prime abord. Malheureusement, avec l’âge et les années qui s’écoulaient, le don de Mary Alice se développa de manière croissante et finit par devenir trop contrariant, inquiétant et surtout embarrassant à expliquer et à gérer pour sa famille qui ne voulait en aucun cas qu’on assimile à leur nom celle qu’ils considéraient désormais comme une folle, une possédée et une honte.

C’est ainsi qu’après une courte réflexion et sans réellement chercher à aider leur encore très jeune fille, ils décidèrent de la faire interner dans un asile. Mary Alice était désespérée et ses visions s’accentuaient, elle ne pouvait se rebeller pour tenter de s’enfuir : elle était trop faible, vulnérable par la faute de l’avenir qu’elle se voyait déjà vivre dans cet enfer de l’hospice psychiatrique.
Malheureuse, elle ne le fut jamais plus que lorsque ses parents l’abandonnèrent ainsi aux mains des médecins brutaux : seule, privée de tous ceux qu’elle chérissait pourtant. Lui brisant définitivement le cœur, elle apprit par l’intermédiaire d’une infirmière que sa famille avait même donné une cérémonie d’enterrement en son honneur, poussant ainsi à l’extrême son déni : elle était morte dans leur esprit le jour de son entrée dans l’hôpital psychiatrique…

Les mois passèrent, les jours pareils les uns aux autres : dans le noir total d’une pièce ressemblant davantage à une geôle qu’à une chambre, Mary Alice passa des heures épouvantables, le regard dans le vide sans entendre un seul bruit si ce n’est les hurlements des autres internés… La souffrance pour son esprit était insupportable lorsqu’elle voyait les méthodes de soins horribles qui étaient appliquées dans ses visions, mais ce dont elle souffrait le plus était de son enfermement constant sans réel contact humain et ne voyant que l’encre noire de l’obscurité autour d’elle.

Après quelques mois, un nouvel infirmier fit son apparition. Il débuta une relation plus douce avec Mary Alice qui était tombée dans une sorte de léthargie dû à son emprisonnement forcé. Néanmoins cette présence lui faisait du bien même si elle ne disait mot, elle était trop perdue, ne se souvenait de rien même plus de son nom… Son séjour prolongé sans côtoyer personne avait eu raison de ses souvenirs de sa vie d’avant pourtant si heureuse avant l’apparition et le développement de ses visions.





Transformation :

Sa transformation intervînt quelques mois après son internement, en 1920 alors qu’elle n’était âgée que de 19 ans.
Sans qu’elle se rende réellement compte de quelque chose, un homme vînt dans sa chambre, la prit dans ses bras sans même qu’elle réagisse malgré le fait qu’elle avait déjà vu cette scène dans une de ses visions, et s’enfuit avec elle. Il la conduisit dans une des auberges les plus reculées et calmes de la région, et là, sans même qu’elle n’eut la force de se débattre, il lui murmura quelques paroles aimantes puis prononçant le dernier vers lourd de sens « Je te protège pour l’éternité » : il la mordit au cou.

La douleur fut intense mais de cela elle ne s’en souvînt pas : sa transformation fut le coup de grâce à l’évanouissement définitif de ses souvenirs qui avait débuté après son entrée à l’asile… La transformation détruisit ainsi le reste de sa mémoire de sa vie antérieure humaine et effaça même de son esprit la souffrance provoquée par sa métamorphose en immortelle.





Vie depuis sa transformation :

Après sa transformation en vampire, Alice n’eut pas une existence facile. Elle se retrouva encore une fois abandonnée, livrée à elle-même dans un monde dont elle ne se souvenait aucunement. L’absence de son créateur à son réveil ne lui simplifia pas l’apprentissage de ses nouvelles aptitudes et caractéristiques propres à sa nature d’immortelle : c’est ainsi qu’elle se laissa guider par ses instincts quelques fois même si elle comprit très rapidement qu’elle ne supportait pas de toucher au sang humain pour des raisons humanistes. Elle adopta alors un régime végétarien qui correspondait à la méthode alimentaire que ses visions désormais plus précises et plus puissantes lui avaient montrée.
Quelques années plus tard, en 1947, elle rencontra grâce à nouveau à une de ses prémonitions Jasper Withlock, un vampire qui n’avait connu jusqu’alors que la haine et la violence. Elle savait que cette rencontre était risquée pour elle vu ce qu’elle avait vu à propos de son passé, toutefois ayant foi en elle-même et en ses visions : elle l’avait attendu dans un restaurant d’une petite ville texane sachant pertinemment qu’ils formeraient un couple amoureux éternellement… Oui elle était certaine de ce point et ne se trompa point. Au bout de quelques heures d’attente à espérer qu’il daignerait se montrer plus tôt, elle rencontra enfin celui qui deviendrait l’homme de sa vie : comme elle l’avait prédit, ils tombèrent sous le charme l’un de l’autre au premier regard…

En 1950, suite à nouveau à une de ses visions, Alice et Jasper qui vivaient d’un amour sans faille décidèrent de rejoindre la famille des Cullen.
Quelle ne fut pas la surprise de ces derniers lorsqu’ils rencontrèrent pour la première fois cette jeune fille au caractère pétillant de bonne humeur qui de par l’avancée sur le futur que lui conféraient ses visions se sentait déjà chez elle avec eux dans leur grande villa de Forks.

Ainsi depuis ce temps, Alice et Jasper ont pris le même nom de famille que leurs nouveaux frères et sœurs adoptifs : Cullen. Ils vivent avec eux, Alice profitant chaque jour de l’amour et de son optimisme pour mettre tout le monde d’accord et rajouter une pointe de gaieté et de bonheur dans leur famille.

Lorsque Edward a rencontré Bella, Alice a décidé de le soutenir dans sa démarche envers et contre tous : sachant ce qu’est le véritable amour, elle a fait tout son possible pour rendre la vie des deux amants plus faciles même si son entrain était quelque fois démesurée cela partait d’une bonne pensée.





Vie actuelle :

Actuellement, Alice qui vit toujours sous le nom d’Alice Cullen.
Avec les autres membres de sa famille et surtout Jasper, elle s’épanouit à travers son bonheur communicatif et son énergie vive qu’elle sait si bien transmettre aux autres. Elle se sert également de ses visions pour aider et protéger les membres de sa famille et ceux qu’elle considère comme tel.

Depuis que Bella est rentré dans sa vie par l’intermédiaire d’Edward, son frère de cœur, elle a redécouvert son triste passé et la raison pour laquelle son créateur avait disparu après sa transformation : Alice était de ces humaines à l’odeur irrésistible et dont un traqueur, James, avait décidé de faire son dîner ; son créateur qui n’était autre que cet infirmier d’un âge certain et qui ressentait une certaine affection pour elle avait alors décidé de la sauver. L’unique possibilité étant de faire d’elle une immortelle il l’avait alors transformé avant d’être détruit par James qui ayant perdu sa proie avait décidé de faire du mal à celle-ci en tuant son créateur…
Toutefois ces informations à propos de son passé n’ont pas permis à Alice de retrouver la mémoire : ce n’est que par des recherches poussées qu’elle a pu apprendre certains des éléments de sa vie humaine et savoir qu’elle a encore une nièce en vie à Biloxi.

Outre cette triste histoire, à travers Bella, Alice a également gagné une nouvelle sœur de cœur. Elle se sent très proche d’elle, car Bella étant tout d’abord mortelle elle se sert d’elle pour vivre des expériences inédites sous un autre angle, comme le bal de fin d’année. Elle veut rendre Bella, et par là son entourage, heureux en lui procurant une vie plus humaine, plus normale.
Elle a soutenu Bella dans sa transformation et l’a aidée lors de tous les stades de sa nouvelle existence.

Désormais tante de la petite Renesmée, elle prend ce rôle très au sérieux. Elle veut que sa nièce sache qu’elle sera toujours là pour elle.

De la même manière, elle sera à jamais présente pour tous ceux qu’elle chérit.






Son caractère

Souriante, pétillante, dynamique, honnête, protectrice : tels seraient les mots qui caractérisent au mieux Alice Cullen.
En effet, Alice est une immortelle qui essaye de profiter de son éternité comme si elle était encore en vie. Cet attribut lui confère un point de vue plus humain, plus mesuré : cela lui permet également d’être une des personnes de sa famille qui supporte le mieux la présence et l’odeur du sang humain.
Cette particularité est dû au fait que, malheureusement, Alice n’a aucun souvenir de sa vie d’humaine ni de la douleur inhérente à sa transformation. Pour compenser ce manque elle aime à agir comme une mortelle en s’habillant à la dernière mode, se maquillant, se bichonnant. Généreuse, elle aime faire profiter de cette particularité aux membres de sa famille au grand désespoir de certains d’entre eux.
Sa joie de vivre, sa grâce, sa curiosité, son intelligence et son enthousiasme à toute épreuve lui ont valu le titre de « lutin » dans l’esprit de son entourage.
Alice accumule donc les qualités en s’avérant de plus être une excellente confidente essentiellement pour son frère mais également par la suite pour Bella qu’elle considère comme une sœur. De même, très protectrice, elle n’hésite pas à prendre des risques pour sauver ceux qu’elle aime même si cela la met elle-même dans une situation dangereuse voire mortelle : elle préfère risquer sa vie plutôt que de ne rien tenter.
Profondément amoureuse de Jasper, Alice est d’une douceur sans pareille avec lui. Elle sait qu’il est l’amour de sa vie, celui sur qui elle pourra compter éternellement et elle le soutiendra toujours. Ainsi elle garde toujours un œil bienveillant sur lui pour lui éviter de commettre une faute irréparable, néanmoins elle place une grande confiance en lui.
Douce et forte à la fois du fait de ses visions qui peuvent la perturber, la déstabiliser et la rendre vulnérable, elle ne doute jamais que sa famille et surtout Jasper seront là pour l’épauler et la soutenir. Et elle leur rend bien : elle sait se faire entendre et raisonner les personnes qui rencontrent des problèmes. Par cela, elle se révèle être une excellente conseillère et une oreille attentive aux besoins de chacun.
Son optimisme ravit donc tout un chacun et son éternel sourire chaleureux rassure.






Son physique

Alice Cullen est en apparence une jeune fille de 19 ans.
Plutôt petite, elle mesure un peu plus d’un mètre cinquante et se plait à jouer de cette taille de « lutin » soulignée par sa silhouette fine et délicate qui rajoute à ce portrait une note de fragilité. Celle-ci n’est toutefois qu’illusion : sa force physique n’est pas moindre et elle sait l’utiliser quand cela est inévitable.
Sa peau blanche proche de la couleur de l’opale et de diamant à la lumière du soleil révèle sa condition d’immortelle, tout comme ses yeux d’un doré éblouissant qui oscillent avec le noir indiquent qu’elle suit un régime végétarien. Rempli de malice, son regard espiègle illumine son visage aux traits délicats et au maquillage soigné : ceci lui donne un air toujours enjoué et attentif.
De même que sa physionomie, sa démarche dansante enivre et fascine. Flottante presque au-dessus des airs telle une ballerine, elle sautille avec grâce montrant ainsi toute la bonne humeur qui semble l’habiter éternellement.
Enfin, elle aime se vêtir au plus proche de la mode et prendre soin d’elle, pour elle c’est une manière de combler les vides de sa vie humaine.











Vous...



| Prénom ou pseudo : -
| Age : -
| Présence : 7/7 jours

| Comment avez-vous connu le forum : Je suis la fondatrice
| Avez-vous lu les livres : Bien sûr
| Commentaires/Suggestions: -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com

Alice Cullen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Alice Cullen (Twilight) Ashley Greene
» ALICE CULLEN, VAMPIRE OU PUNK ? NOUVELLE TÊTE !
» Alice, Eo et bibliothéque de la jeunesse
» Siegfried de Alex Alice
» ALICE ROY ATTERRIT... CHEZ BAYARD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight rpg - Chapitre 5, Lunaison :: Archives et Corbeille :: Twilight Lunaison : Saison 1 :: Fiches de présentation acceptées-