Twilight Lunaison est un forum de rpg qui poursuit l'intrigue de Révélation, chapitre de la saga Twilight de Stephenie Meyer. Pour sa renaissance : une nouvelle intrigue, de nouveaux personnages, rejoignez-nous pour écrire l'histoire...
 

Partagez|

I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Lun 13 Déc - 18:09

Un jour comme les autres ou presque. J’avais quitté la maison avec Alex. On été partie pour une partie de chasse près d’un village voisin, on avait donc dû partir tôt. C’était une idée d’Alex qui m’avait vu préoccuper, et il avait du ce dire que c’était un bon remède, une distraction en dehors du fait d’être un moyen de subsister.
Ma préoccupation était du a l’envie de retrouver mon père. Pour oublier cela et rendre nos parties de chasse plus amusante, Alex avait tourné l’évènement sous forme de jeux, le but étant d’être le premier a trouvé un humain à se mettre sous la dent. Un jeu auquel je gagné souvent et auquel nous aimions nous affronté pour mesuré l’avancement de nos performance, lui améliorants sa faculté a sentir les humains et moi ma rapidité. Pour se jeu, je laisser tout d’abord mon frère trouver la trace d’un humain et ensuite je prenais un malin plaisir a suivre la trace de l’humain qu’il avait trouvé, je me servait ensuite de ma rapidité qui surpassais la sienne pour le doubler. Et une fois de plus il c’était fais avoir et j’avais gagné, mais cela lui importait peu car je lui permettait de mangé plus vite. C’est pour cela que je ne serai dire qui est le plus rusé de nous deux. Après avoir tué trois humain donc je me contentais totalement, je me suis mise a la recherche d’Alex qui devait déjà être reparti a la recherche d’un autres humain je m’évertuais donc a crié son nom :

- ALEX ! ALEX !!!
Ce dernier se décida tout de même à me répondre.

- Oui, qui a-t-il petite sœur ?

- Je voulais juste t’informer que j’arrête de chasser pour aujourd’hui, je vais faire un tour

- Désolé, mais je ne t’accompagne pas, je vais encore tué quelque humain pour étanché ma soif.
Sa réponse ne m’étonnait pas du tout car Alex était souvent plus assoiffé que moi, de plus il avait bien compris que je souhaitais être seul. Je lui avais donc répondu sur un ton rieur pour ne pas l’inquiéter :

- Se n’est pas grave, amuse toi bien, mais surtout laisse en moi quelque un pour la prochaine fois.

- Je vais essayer de ne pas tous les tués.
M’avait t’il dit avec un grand sourire.

Alex commencé a s’habitué a se que je reste seul comme cela après nos chasse, il m’avait accompagné les deux première fois mais il s’en est vite lassé se sentant inutile. Maintenant il avait comprit que j’avais besoin d’être seul et il n’essayé pas d’en savoir plus, se qui était un grand soulagement pour moi.
Une fois seul m’avançant dans la forêt en direction de Port Angeles, je me suis questionné sur les moyen que j’avais de retrouvé mon père don je ne savais toujours pas le nom.Je me suis assise sur une pierre, les yeux rivé sur l’horizon pour mieux me concentré. Mais je fus interrompu dans mes pensées, par une silhouette que j’avais remarquée au loin.

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Lun 13 Déc - 21:11

Nous étions en début d'après-midi, le soleil planait au dessus de la villa : chose miraculeuse dans la petite bougade de Forks. Soupirante et bougonnant que je ne pourrais décidémment pas aller faire du shopping à Port Angeles aujourd'hui et voyant que tous les autres Cullen se regardaient dans les blancs des yeux dans le salon et que ceux qui ne le faisaient pas mourraient d'ennui ça et là dans la ville : je me décidais à faire une partie de chasse.

Je pensais pour me donner bonne conscience que de cette manière je n'aurais pas à y songer toute la semaine et que donc par conséquent je serais plus disposée à emmener ma nièce chérie à New York le lendemain, journée annoncée brumeuse et même neigeuse par toutes les stations météo !

Les garçons étant très occupés à se chamailler sur des problèmes mécaniques au garage, je fis simplement un petit signe à Jasper pour lui montrer que je sortais. Sachant que je l'aurais davantage interpeller s'il y avait eu un quelconque problème, il me renvoya simplement un sourire.

Je quittais donc la villa tranquillement, à la recherche néanmoins de quelque élan pour me nourrir. La forêt était grande et je n'eus donc aucun mal à m'éloigner, comme à mon habitude, des sentiers pour ne pas être vue de possibles randonneurs. A l'ombre des arbres, ma peau brillait seulement lorsqu'entre deux feuilles une lueur du soleil parvenait à se faufiler et j'en riais sachant qu'ici j'étais à l'abri : *après tout s'il y avait eu un humain je l'aurais senti à des kilomètres !* riais-je intérieurement.

Tout à coup, je me stoppais net.
Une odeur : du sang.
Une victime : un humain.
Un bruit : aucun.
Machinalement en constatant que plus personne ne se trouvait sur les lieux du drame, j'y courus rapidement. Arrivée en face du carnage, je constatais non sans effroi que je n'entendais plus le coeur de ses malheureux randonneurs... Ils étaient bel et bien morts, complétement vidés de leur sang.

Une vision vînt dans mon esprit à ce moment précis, je vis une jeune fille. Penchée, assise sur un rocher, en forêt... Elle était très belle, belle comme l'aurait été n'importe laquelle d'entre nous autre vampire. Sur son chemisier, je vis dans un plongeon de ma vision du sang : sans doute celui des malheureux qui gisaient devant moi. Puis tout disparut de mon esprit.

Connaissant la forêt comme ma poche, je n'aurais aucun mal à la retrouver. Toutefois cet ammoncellement de cadavres dans la forêt ne me plaisait guère et plairait encore moins à Carlisle... Il y a déjà quelques temps de cela il avait été obligé d'aller rendre visite à des semblables qui s'étaient installés non loin de chez nous, enfin semblables ils l'étaient dans leur condition de vampire mais ils étaient totalement à notre opposé concernant la nourriture. Au fond de moi, je me demandais si cela n'était pas leur oeuvre puis hésitant de retourner à la villa ou de retrouver la fille de ma prémonition, je fis le choix de la seconde option.

Rapidement sur ces traces, son parfum particulier que j'avais senti sur le lieu du meurtre me guida jusqu'à elle. Tout était semblable à ce qu'il m'avait été donné de voir quelques secondes auparavant et je la vis me saluer avec méfiance avant même que cela ne se produise, visiblement elle ne tenterait pas de me faire du mal.

M'approchant de ma démarche dansante d'elle, je lui dis d'une voix douce :

- Bonjour mademoiselle

Puis j'attendis de voir sa réaction, bien que celle-ci n'eut dès lors plus aucun secret pour moi... Prémonition oblige...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Mar 14 Déc - 20:57

Je me suis assise sur une pierre, les yeux rivé sur l’horizon pour mieux me concentré Mais je fus interrompu dans mes pensées, par une silhouette que j’avais remarquée au loin.
Se n’était donc pas qu’une impression j’avais belle et bien vu une silhouette, cette personne que je n’arrivé pas encore a identifié commencé a marcher en ma direction. Je ne pus sentir l’odeur de cette personne c’est donc a cette instant que j’avais compris qu’elle n’était pas humaine se qui la rendait d’autant plus intrigante, un rayon de soleil me permis de mieux voir cette personne. C’était une magnifique jeune fille, sont visage été illuminé de mille reflets. C’était une vampire qui s’approchais de moi mais cela ne m’effrayé pas au contraire cela m’apporté un espoir dans savoir plus sur moi-même.
Lorsqu’elle c’est approché de moi elle ma dis d’une voix douce :

-Bonjour mademoiselle

Et tout de suite dès que je l’ai vu tout près de moi j’ai reconnu Alice Cullen, que j’avais vu longtemps au paravent lorsque toute avec sa famille été venu pour nous dire que notre alimentation ne leur plaisait pas. Je me doutais donc que Alice avait beaucoup de préjugée sur moi. Je voulais donc scrutée son passé pour mieux comprendre se qu’elle avait pu dire ou pensé de moi pour essayé de mieux me présenté et de supprimé quelque de c’est préjugée en espérant que j’aurais l’occasion de lui reparlé. Mais avant de scrutée le passé d’Alice, j’ai repensé au fait qu’elle n’était pas au courant de mon don et se n’est pas la première chose que je veux montré a une personne pour une première rencontre dans de bonne circonstances ou presque. Je décidé donc de d’abord répondre a Alice et ensuite d’observé une courte partie de son passé pour ne pas paraître bizarre.

-Bonjour Mademoiselle Cullen. Comment allez vous ? J’espère que le fait que notre famille se soit installé ici ne vous pas causé de désagrément après la dernière discutions que nous avons eu.

Lui avais-je répondu en espérant que la question que je lui avait pausé entraînerait une réponse assez longue me laissé le temps pour entrevoir une partie de sont passé, sans ne regardé plus que se qu’il m’est nécessaire. Je prendrais le temps de regardé le reste de sont passé un autre jour. J’entrepris donc de scrutée sont passé tout en essayant d’entendre se qu’elle me répondait…

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Mer 15 Déc - 15:27

Une McCherry. Dès que son visage s'était relevé vers le mien j'avais reconnu la mine d'une de ces vampires sanguinaires qui s'étaient installés très récemment dans la région et auxquels nous avions rendus visite, Carlisle, Emmett, Jasper et moi, il y a de cela quelques semaines. Une chose en expliquant une autre, la présence des cadavres de randonneurs un peu plus loin sur lune piste de forêt paraissaient à présent presque "normale"...

Je dus pliser mon front sans le vouloir en signe de désapprobation en songeant à leur mode d'alimentation, car je vis son expression changer, gênée. Même si je n'appréciais guère leur façon de se nourrir, toute personne avait droit selon moi à une seconde chance et je n'étais pas du genre à juger : après tout il n'y avait qu'à voir la personne avec qui j'avais fait ma vie, mon tendre Jasper, pour comprendre que je n'étais pas du genre à condamner. Je continuais donc à afficher mon plus beau sourire de lutine, comme à mon habitude, tout en notant dans un coin de mon esprit que je devrais tout de même aborder la question des quelques malheureux qui trainaient ça et là...

-Bonjour Mademoiselle Cullen. Comment allez vous ? J’espère que le fait que notre famille se soit installé ici ne vous pas causé de désagrément après la dernière discutions que nous avons eu.

Visiblement, elle aussi se souvenait parfaitement de notre rencontre : avions-nous été si indiscrets que cela ? Certes nous avions débarqué sans prévenir pour leur souhaiter àla bienvenue et leur demander expresément de ne pas faire de vague...ce qu'ils n'avaient, vu les victimes que j'avais croisé, pas respectés. Mais d'un autre côté nous n'avions fait cela que pour protéger notre couverture et notre famille, but on ne peut plus louable et que les McCherry pouvaient très bien comprendre, eux qui semblaient également si proches les uns des autres.

Je décidais de lui répondre franchement, voyant le futur dès que je prenais une décision je ne craignais nullement ses réactions que j'aurais su anticiper sans le moindre souci.

- Je vais bien, merci, à vrai dire je pense qu'on ne peut qu'aller bien avec un temps si magnifique, annonçais-je en levant légèrement la tête pour entrapercevoir le soleil qui jouait à cache-cache dans les arbres. Quoique...ça aurait été encore mieux si je n'avais croisé des victimes qui je pense vous appartienne... dis-je avec une moue embêtée et quelque peu désapprobatrice.

Embarassée je la sentais essayer de trouver une réponse, toutefois dans son regard je voyais aussi un soupçon d'interrogation qui criait presque "que pouvais-je manger d'autre ?"...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Ven 17 Déc - 18:25

Après avoir regardé rapidement le passé d’Alice je me senti mal. Car malgré le faite que nous n’avions pas le même régime alimentaire, Alice n’avait pas porté de préjugée. De plus que je pouvais comprendre que la famille de cette dernière ne voulais pas être remarqué ou démasqué de notre faute. Je me senti coupable d’avoir scrutée son passé a la recherche de préjugée ou de mauvaise parole sur moi ou encore ma famille, alors que Alice n’y avait pas pensée un seul instant. J’avais mal cerné la personne qu’elle est réellement, je voulais m’en excusé mais cela aurais paru bizarre vu que Alice n’était pas au courant de se que je venais de faire. J’étais d’autant plus gêné lorsqu’elle me dit cela :

- Je vais bien, merci, à vrai dire je pense qu'on ne peut qu'aller bien avec un temps si magnifique. Quoique...ça aurait été encore mieux si je n'avais croisé des victimes qui je pense vous appartienne...

J’était même a vrais dire honteuse qu’elle découvre le repas que nous venions de nous procurer, surtout que je ne savais pas combien d’humain Alex avait tué après mon départ. Il ne s’était certainement pas arrêté a trois autres humain de plus alors que je ne le regardé pas. Je prié donc Alice de bien vouloir nous excusé :

-Je suis navré que vous aillé vu cela, ce mode d’alimentation est loin de me ravir. Je vous avouerai que j’ai essayé plusieurs fois de m’en priver mais à chaque fois un malheureux en a souffert, la privation n’est pas une solution mais je ne vois pas d’autres moyens de me nourrir. Se n’est pas fautes dit avoir réfléchie, mon alimentation ma bien trop fais souffrir et pas que moi d’ailleurs, mais je n’ai pas eu d’autres choix que de l’accepté, je ne veut pas risqué de tué une autres personne qui mes chère. Pour les victimes je nettoierai cela. Il ne fallait évidement pas que je m’attende a se que mon frère nettoie tout cela. Mais pour évité de prolongé se sujet je m’empressait de parlait du magnifique temps qu’il nous été permis d’avoir aujourd’hui. Il est vrai que aujourd’hui nous avons la chance d’avoir un temps superbe, il est rare par ici d’avoir un temps comme celui-ci. Si se n’est pas indiscret qu’aviez vous décidé de faire pas se beau temps ?

J’espérais que par cette question elles oublierai le repas que nous nous étions procuré avec mon frère, se qui a mon avis ne devais pas être facile a oublié.

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Sam 18 Déc - 23:45

Spontanée, exactement comme je l'avais imaginée lorsque je l'avais croisé quand nous avions rendu visite à sa famille, elle me répondit donc à la hâte :

- Je suis navré que vous aillé vu cela, ce mode d’alimentation est loin de me ravir. Je vous avouerai que j’ai essayé plusieurs fois de m’en priver mais à chaque fois un malheureux en a souffert, la privation n’est pas une solution mais je ne vois pas d’autres moyens de me nourrir. Se n’est pas fautes dit avoir réfléchie, mon alimentation ma bien trop fais souffrir et pas que moi d’ailleurs, mais je n’ai pas eu d’autres choix que de l’accepté, je ne veut pas risqué de tué une autres personne qui mes chère. Pour les victimes je nettoierai cela, me raconta-t-elle d'un air profondément gênée.

Cela m'était étrange de l'entendre parler ainsi. Ne se doutait-elle donc pas de la manière dont moi et ma famille nous nourrissions ? Pensait-elle réellement que nous nous privions délibérément et infiniment ? Je souris à cette pensée car nul d'entre nous n'aurait eu le pouvoir de résister passée une certaine période, ni moi qui était pourtant très résistante au sang humain, ni même Carlisle le plus immunisé d'entre nous tous, quant à Jasper inutile même d'y songer... Mon amour faisait déjà tant d'efforts, pour lui, pour moi, pour nous. Je souris à cette pensée avant de me renfrogner en pensant à ce qu'elle avait dit : qu'elle regrettait le mal qu'elle avait causé autour d'elle en se privant... Cela signifiait donc qu'elle avait déjà tué des personnes qu'elle aimait, presque inaudible je murmurais un :

- Désolée pour ceux que vous aimiez...

A l'entendre parler jamais sa famille ne devait avoir ne serait-ce qu'envisager un autre moyen de se nourrir que le sang humain : je ne voyais que cela pour expliquer l'ignorance de cette jeune immortelle qui semblait tant regretter le mal qu'elle faisait en tuant des humains. Je la contemplais et elle me paraissait si sincère... Elle avait d'ailleurs une peau très peu brillante pour une vampire sous un soleil pareil et cela malgré le fait que les rayons ne nous frôlaient que légèrement à travers les feuilles... Enfin je me faisais sans doute des idées !

Elle reprit :

- Il est vrai que aujourd’hui nous avons la chance d’avoir un temps superbe, il est rare par ici d’avoir un temps comme celui-ci. Si se n’est pas indiscret qu’aviez vous décidé de faire pas se beau temps ?

*De la météo... Elle me parle de la météo*. Je ris ouvertement à ses paroles : loin de moi l'idée de me moquer, seulement elle me faisait tellement penser à Bella quand elle voulait désespérément éviter un sujet, et le pire c'est que j'étais certaine que c'était ce qu'elle désirait faire aussi. *En même temps je dois avouer qu'il y avait mieux que deux trois cadavres planqués ça et là dans la forêt pour commencer une discussion* pensais-je en pouffant encore un petit peu de mon rire cristallin, chantant. Il fallait que je me ressaisisse avant qu'elle ne m'en veuille, mes visions heureusement ne me la montraient que déconfite, un peu perdue devant ma réaction atypique. Me ressaisissant difficilement, je m'excusais :

- Pardonnez-moi, dis-je avec un magnifique sourire sur mon visage et mes yeux pétillants d'amusement. Vous m'avez tellement rappelé quelqu'un avec votre façon de me parler de météo pour éviter le sujet qui fâche que je n'ai pu me retenir...

Un rire montait à nouveau, je le réprimais et continuait :

- Je vous promets d'essayer d'être plus sérieuse. Sinon les raisons de nos balades en forêt par pareil beau temps étaient les mêmes, seulement pour ma part vous auriez pensé à un chasseur en voyant mes victimes et non à un tueur en série comme ça m'en a effleuré l'esprit un instant lorsque j'ai aperçu les vôtres.

J'attendis sa réaction avec impatience, j'avais envie de savoir si elle n'avait réellement jamais songé à se nourrir d'un autre sang que celui de l'humain ou si seulement elle n'en avait pas la volonté et restait donc une sanguinaire pure.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Lun 20 Déc - 13:08

Elle avait l’air surprise de se que je venais de lui répondre, et je ne saisissais pas pourquoi. J’étais a mon tour surprise de sa réaction lorsque je lui parla du temps qui nous étais offert. Elle c’étais mise a rigolé ouvertement cela était bizarre sur le moment car je ne comprenais pas se que j’avais dit de drôle, mais Alice s’empressa de me l’expliqué :

- Pardonnez-moi. Vous m'avez tellement rappelé quelqu'un avec votre façon de me parler de météo pour éviter le sujet qui fâche que je n'ai pu me retenir.

Je me demandé bien de qui elle parlait mais elle avait compris que je ne voulais pas parlé de ce sujet, mais malgré le faite qu’elle est comprit cela est ce qu’elle voudrait en savoir plus ?
Je remarqué qu’elle se retenait de rire, se qui commençait a être gênant. Mais elle s’en excusa après :

- Je vous promets d'essayer d'être plus sérieuse. Sinon les raisons de nos balades en forêt par pareil beau temps étaient les mêmes, seulement pour ma part vous auriez pensé à un chasseur en voyant mes victimes et non à un tueur en série comme ça m'en a effleuré l'esprit un instant lorsque j'ai aperçu les vôtres.

Je m’édité sur se qu’elle venait de dire car cela me semblé étrange. Je ne comprenais pas se qu’elle voulais dire par « vous auriez pensé à un chasseur en voyant mes victimes et non à un tueur en série ».Je ne comprenais pas se qu’il y avait de différent entre nous, ma curiosité était tellement forte que je ne pus me retenir de lui demandé :

- Que voulais vous dire par « vous auriez pensé à un chasseur en voyant mes victimes et non à un tueur en série » ? Pouvais vous évitez de faire la comparaison entre moi et un tueur en série, car cette vision de la chose de ne plait guère. Je dirais même influence encore plus le faites que je n’aime pas se que je suis.

J’espérais qu’elle comprendrait cela, et j’attendais avec impatience la réponse à ma question. J’étais vraiment intrigué par se qu’elle venais de dire, a un point que je n’imaginais jamais ressentir. En attendant la réponse qu’elle allais me fournir, je me permettais de scrutée un bout de son passé, pour mieux comprendre se qu’elle allais m’explique.

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Mar 21 Déc - 14:12

Après mes éclats de rire et les explications qui les accompagnèrent, la jeune McCherry sembla pensive. Mes paroles devaient avoir soulever en elle des questions, un conflit interne et silencieux. Elle fit la moue, mes paroles devaient l'avoir au mieux vexée, au pire gênée. En en prenant conscience et tel un automatisme, je me mordis la lèvre inférieure : que j'avais été idiote sur ce coup-là... Mais bon j'étais au naturel, et une fois de plus ma nature optimiste et franche avait exaspéré quelqu'un.

- Que voulez-vous dire par « vous auriez pensé à un chasseur en voyant mes victimes et non à un tueur en série » ? Pouvez-vous éviter de faire la comparaison entre moi et un tueur en série, car cette vision de la chose de ne plait guère. Je dirais même influence encore plus le fait que je n’aime pas se que je suis.

*Ah oui, elle n'a vraiment pas apprécié* songeais-je encore plus embêtée par ma bêtise alors que je continuais pourtant encore de trouver la comparaison évidente. Il fallait que j'essaye de mesurer mes paroles avec elle, elle était dans la retenue et au vue de sa réaction elle ne supportait réellement pas sa condition de sanguinaire. Au moins ma bourde à moitié volontaire m'avait permise de m'assurer qu'elle était réellement écoeurée de son mode d'alimentation.

Néanmoins il était vraiment étrange qu'elle me pose encore la question de la différence entre nous deux : ne s'était-elle donc pas demandé pourquoi nous étions venus leur rendre cette petite visite amicale ? Ne songeait-elle vraiment pas qu'une autre façon de survivre existait que de tuer des pauvres gens ?
Tout cela me paraissait de plus en plus étrange, tout comme ce battement incessant que j'entendais depuis que j'étais arrivée près d'elle tout à l'heure... Ca commençait à en devenir agaçant car même si j'avais l'habitude d'entendre ainsi battre le coeur de Renesmée à la villa j'aimais le silence de la présence d'un vampire. Je devais tirer tout cela au clair :

- Je suis désolée, je ne voulais pas vous blesser seulement je dois avouer avoir un caractère un peu...pétillant et je dis souvent les choses telles que je les pense. Excusez-moi encore, vous allez finir par croire que je n'ai pas de tact...

Je m'arrêtais un instant avant de reprendre :

- Pour le fait qu'on me prendrait pour un chasseur c'est car, comme vous avez sans doute déjà pu le remarquer par mes yeux ambrés, je ne me nourris que de sang animal tout comme le reste de ma famille. Nous refusons de faire du mal à un humain et c'est pour cette raison que nous avons adopté cette solution, c'est aussi pour cette raison que nous pouvons rester si longtemps dans une même ville sans être remarqué...

Je me doutais qu'à ce moment, elle devait sans doute réfléchir à bien des choses. Notre visite de bienvenue qui avait quelque peu pris des allures d'appel à la discrétion devait lui paraitre plus claire, du moins si elle ne m'avait pas menti sur son dégoût. A voir sa mine perplexe, je compris qu'elle n'avait pas joué la comédie : désormais je l'intriguais, tout autant que m'intriguait ses battements dont je n'arrivais à comprendre l'origine...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Ven 24 Déc - 14:13

IMPRESSIONNANT!!!!!
Se que je venais de voir dans ma vision, je n’y aurais songé a aucun instant. L’idée de boire du sang animal ne m’étais jamais passé par l’esprit, j’avais une total confiance en mon père qui m’affirmait que seul sang humain pouvais nous nourrir. Alors j’étais plus que surprise de cette vision et je comprenais mieux se que Alice voulais me dire.
J’écouté donc avec soin se que Alice m’expliqué, la traduction d’Alice de se que je venais de voir m’intrigué plus que jamais. Elle s’excusa d’abord de la comparaison qu’elle avait faite de moi. Ce que j’appréciais tout particulièrement, car cela voulais dire qu’elle avait comprit se que je ressentais.

- Je suis désolée, je ne voulais pas vous blesser seulement je dois avouer avoir un caractère un peu...pétillant et je dis souvent les choses telles que je les pense. Excusez-moi encore, vous allez finir par croire que je n'ai pas de tact...

J’appréciais tout autant la franchise qu’elle avait envers moi, cela me fit que mieux apprécier ses excuses. Et j’étais loin de croire qu’elle n’avait pas de tact, elle était juste franche. Ce qui m’intéressait était à suivre :

- Pour le fait qu'on me prendrait pour un chasseur c'est car, comme vous avez sans doute déjà pu le remarquer par mes yeux ambrés, je ne me nourris que de sang animal tout comme le reste de ma famille. Nous refusons de faire du mal à un humain et c'est pour cette raison que nous avons adopté cette solution, c'est aussi pour cette raison que nous pouvons rester si longtemps dans une même ville sans être remarqué...

L’explication d’Alice convenait tout a fait a se que j’avais déduit de ma vision, j’étais désormais fasciné par les Cullen, j’apprécié leurs état d’esprit envers les humain, car il se rapprochait du mien. Maintenant je comprenais la famille Cullen, je comprenais la raison de leurs visites. Beaucoup de chose s’expliqué, même des choses donc je ne me serai douté. Se que Alice venait de me dire allé peut être tout changé. Je commencé a douté de la sincérité de Dorian et Eva, cela me faisait mal au cœur de savoir qu’ils avaient pu me mentir, j’étais triste car leur mensonge me blesser au plus au point. Surtout que j’avais avoué a Dorian se que je ressentais envers les humain par rapport a Rachel. Je me sentais légèrement trahit, cette famille sans compté Alex qui ne doit pas être plus au courant que moi, Dorian et Eva a qui j’accordé tant d’amour comme a une famille sans secret, enfin a se que je croyais. Se sujet auquel j’apporte tant d’importance, se sujet sur lequel ils m’avaient menti. Je ne pouvais cesser de repassé cette pensée dans ma tête, qui augmenté peu à peu la douleur et la tristesse. J’étais trop sensible et sa personne encore ne le savait. Mais aujourd’hui j’avais tellement mal que je ne pus cacher mes larme a Alice. Qui devait maintenant se pausé des questions en me voyant, je crains qu’elle ne pense que se soit de sa faute. Se qui n’est évidement pas le cas car se qu’elle vient de m’apprendre il fallait que je le sache et je ne la remercierai jamais assez. Alice n’avait pas l’air du genre a ne vouloir savoir se qui faisait souffrir quelqu’un, elle avait l’air tout au contraire de la première qui serait serai là pour s’en préoccupé. C’est pour cette raison que j’abandonnais tout suite l’idée de ne pas avoir besoin de lui expliqué la raison de ma souffrance, mais j’espérais quand même et essayais de cacher mes larme se qui ne m’étais pas aisé pour enchainé sur se qu’elle m’avait dit :

-Vous êtes tous a fait excusé, je ne pense pas que vous manqué de tact ne vous inquiété pas pour cela. Je ne savais pas qu’il était possible de se nourrir de sang animal, je n’apprécie pas, tout autant que vous de tué des humains. J’aimerais si vous accepté en savoir un peu plus sur votre mode d’alimentation.

Lui avais je dis sur un ton encore sanglotant, j’essayé tout de même de lui parlé sur un ton humoristique :

-Et j’aimerais savoir à qui je vous faisait pensée tout à l’heure si cela ne vous dérange pas ?

Mais cette tentative a totalement échoué, car juste après je me repris a pleuré malgré moi.
Je voulais maintenant apprendre à connaitre la famille Cullen, je sentais que je pouvais beaucoup apprendre a leur coté, peu être même pourrais t’ils répondre a mes question, je l’espérais. Mais allé voir tout les Cullen n’allais pas être facile, ma famille ne l’accepterais. Je ne perdrai tout de même pas espoir et je trouverai un moyen.
J’avais plein de question a pausé a Alice sur leurs mode de vie et j’espérais qu’elle accepte dis répondre. J’espérais aussi que la souffrance que je ressentais pour le moment allait s’estompé car je ne pourrai retourner chez moi dans cette état, Dorian se douterai de quelque chose, et pour l’instant je veux qui qu’il ne sache rien de ma rencontre avec Alice et du faite que je sois au courant du mode d’alimentation des Cullen. J’espérais donc que la conversation avec Alice allais se prolongé car désormais sa présence me détendais, sa présence m’apporté le savoir. Et j’aimais savoir car cela m’apporté l’espoir de trouvé qui je suis.


Spoiler:
 

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Ven 24 Déc - 17:23

Arborant déjà une expression surprise avant même que je parle, cet étonnement n’en fut qu’accentué par ce qui sembla être pour elle une révélation. Tout dans ses traits montrait que jamais elle ne se serait attendue à ce que nos yeux ambrés soient la preuve d’un mode d’alimentation moins barbare, ni même qu’un mode d’alimentation moins barbare existe. Mon discours semblait avoir eu pour elle l’effet d’un électrochoc, d’une douche froide…

Un silence s’installa, elle réfléchissait c’était certain. Elle réfléchissait sans doute aux raisons qui avaient fait que jamais elle n’avait songé à se nourrir autrement qu’en assassinant des humains, elle songeait peut-être également au fait que tout pouvait changer pour elle si elle le désirait vraiment mais qu’en contrepartie elle risquait de perdre sa famille, sa famille avec laquelle elle avait vécue je ne sais combien d’années mais qui apparemment avait préféré lui cacher cette possibilité qui nous était offerte d’être plus humain… Tellement de pensées devaient se bousculer dans son esprit que ça m’en donnait le tournis d’y songer. A ce moment-là plus aucune méfiance en moi, Jasper m’avait apprise à distinguer les sentiments et même si je n’avais pas son don je savais parfaitement à présent distinguer une personne simulant une émotion d’une autre réellement accablée : et la jeune McCherry qui était encore assise devant moi l’était…

Mon visage se fit plus triste, alors que je pensais que je n’aurais peut-être pas dû lui révéler tout cela, mais en même temps que pouvais-je faire d’autre ? Me taire et ignorer la souffrance qu’elle avait clairement exprimée ? Certes j’avais dit tout haut notre mode d’alimentation pour tester sa réaction également, savoir si elle était sincère, même si maintenant je m’en voulais de l’avoir rendue si malheureuse… J’avais manqué de tact peut-être, j’avais à nouveau laissé la franchise me gagner et ma tendance à toujours être au naturel.
Dans des moments pareils, Jasper me répétait que ce n’était pas une mauvaise chose, bien au contraire, de s’exprimer sans langue de bois. Toutefois je dois avouer que dans des instants pareils, lorsqu’une jeune immortelle pleure à cause de ce qu’elle vient d’apprendre de votre bouche, je me demandais s’il avait vraiment raison…

*Attends ma belle !* m’interpellais-je intérieurement, *elle pleure…*. Je restais un instant stupéfaite devant cette nouvelle découverte à son propos : c’était impossible, aucun vampire ne pouvait pleurer. Ebahie, je restais sans bouger d’un cil avant de constater que résonnait toujours à mes oreilles ce battement incessant et tellement impromptu que j’avais constaté depuis tout à l’heure. Mon cerveau était en ébullition, un élément flagrant s’imposait à moi et je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus que c’était agaçant !

C’est alors que je continuais d’essayer de déchiffrer ces indices que la jeune McCherry, le visage emplie de larmes qui me brisait le cœur et m’avait fait perdre mon beau sourire pour une mine compatissante, prit la parole :

-Vous êtes tout à fait excusée, je ne pense pas que vous manqué de tact ne vous inquiétez pas pour cela. Je ne savais pas qu’il était possible de se nourrir de sang animal, je n’apprécie pas, tout autant que vous, de tuer des humains. J’aimerais si vous acceptez en savoir un peu plus sur votre mode d’alimentation.

Ma première déduction avait donc été la bonne et elle ne pleurait donc pas à cause de quelque chose qui l’aurait blessé de ma part mais bien parce que ça avait été un choc pour elle d’apprendre que toutes les victimes qu’elle avait faites durant son existence pourraient toujours être en vie si elle avait le même régime que nous, les Cullen.

Elle respirait la sincérité et ses sanglots continuaient à me faire mal pour elle, je n’aimais pas voir la souffrance sur le visage de quelqu’un : pour moi jamais aucune situation n’était désespérée, après tout il y avait toujours moyen de rattraper ces erreurs et si elle y mettait toute sa volonté, avec du temps, j’étais certaine qu’elle pourrait réussir à contrôler sa soif. Il faudrait que je parle d’elle à Carlisle, peut-être pourrait-il lui parler bien que je ne sache s’il était nécessaire de la convaincre de quoique ce soit : mes paroles innocentes avaient l’air d’avoir suffi à lui donner envie d’essayer notre régime alimentaire.

Néanmoins un petit quelque chose que je ne savais décrire continuait de m’interpeller, telle une détective ma conscience analysait les détails, espérant sans doute mettre le doigt sur que je manquais depuis le début et qui pourtant me perturbait sans que j’en sache la nature.

Essayant de détendre l’atmosphère, elle ajouta :

-Et j’aimerais savoir à qui je vous faisait pensée tout à l’heure si cela ne vous dérange pas ?

Pour elle, j’eus alors un petit sourire. Sa manière de tenter de montrer que tout allait bien même quand ce n’était pas le cas, c’était typiquement la femme de mon frère quand elle était encore humaine…quoique non, même vampire elle n’avait pas changé !

- Bella, la femme de mon frère, est comme vous. Toujours à essayer de montrer que tout va bien même quand c’est pas le cas ! Moi je suis une éternelle optimiste et, elle, elle est défaitiste mais au moins elle sait prendre sur elle pour les coups durs, même trop…

Je stoppais net ma phrase.
*Bella…Edward…Renesmée.*
Voilà ce qui était évident depuis tout à l’heure ! Voilà où conduisait tous ses indices qui émanaient de la petite McCherry : sa peau qui ne brillait pas beaucoup au soleil, ses pleurs qu’une immortelle jamais n’auraient pu avoir et surtout ses battements qui m’avaient perturbés jusqu’à maintenant… Les battements de son cœur… Elle était une hybride. J’en étais presque certaine, tout l’indiquait.

Je lui souris, heureuse d’avoir enfin trouvé ce qui me perturbait depuis tout à l’heure. Toutefois en moi beaucoup de questions se bousculaient : était-elle au courant ou était-ce encore une subtilité qu’elle ignorait ? Sa famille avait l’air de l’avoir peu renseigné, il n’y avait qu’à voir sa connaissance à propos de ses possibilités en matière d’alimentation. Une seule question suffirait à savoir si elle était une hybride, une seule, mais vu comme elle était déjà traumatisée je décidais que ce n’était pas le moment et passait ainsi sous silence pour l’instant ma découverte.

Je me rapprochais d’elle et m’assis sur un rocher à moins d’un mètre d’elle en lui souriant :

- Ca ne te dérange pas si je m’assois là ? lui demandais-je d’un un murmure.

La regardant sans le moindre doute maintenant que mes soupçons sur sa sincérité était tous dissipés, je me décidais à lui parler comme j’aurais parlé à une amie. Après tout au vue de ces convictions nettement affichées peut-être nous rejoindrait-elle bientôt, dans mes visions les choses étaient encore floues car en elle plein d’interrogations quant à sa famille devaient surgir mais une chose était certaine : elle ne tuerait plus d’humains en pleine conscience de son acte, c’est ce que je voyais…

- Arrêtes de pleurer s’il te plait ma belle. Je veux bien t’expliquer tout ce que tu veux sur notre régime alimentaire mais que dirais-tu de présentation d’abord ? Même si toi vu ce que je vois que tu vas me répondre, tu sais que je me prénomme Alice ! dis-je d’une voix douce mais chantante.

Elle fut surprise un instant mais entre ses sanglots un sourire vînt se poser sur son visage. Si ça se trouve c’était le début d’une belle amitié, à vrai dire si rien ne changeait dans le futur je n’en doutais pas…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Dim 26 Déc - 21:37

Alice m’avait sourit, en comprenant mes tentatives de faire oublier mes larmes, elle m’expliqua ensuite a qui je lui faisais penser :

- Bella, la femme de mon frère, est comme vous. Toujours à essayer de montrer que tout va bien même quand ce n’est pas le cas ! Moi je suis une éternelle optimiste et, elle, elle est défaitiste mais au moins elle sait prendre sur elle pour les coups durs, même trop…

Mais je fus surprise qu’elle ne fini pas sa phrase, l’expression d’intense réflexion sur son visage m’inquiétais. Je me demandais a quoi elle pouvait bien pensée. Puis Alice s’approcha de moi et me murmura :

- Ca ne te dérange pas si je m’assois là ?

J’acquiesçais d’un discret signe de tête, me demandant se qui allais se passé, je me demandais si elle allait me posé la question au sujet de mes larmes. Une fois assise à coté de moi Alice fut très attentionné envers moi.

- Arrêtes de pleurer s’il te plait ma belle. Je veux bien t’expliquer tout ce que tu veux sur notre régime alimentaire mais que dirais-tu de présentation d’abord ? Même si toi vu ce que je vois que tu vas me répondre, tu sais que je me prénomme Alice ! M’avais t’elle dit d’une voix douce et chantante

Elle n’avait pas posé la question que je redoutais, même si je doute qu’elle ne me la pausera pas un jour. Elle venait d’accepté de m’expliquer se sujet qui m’intrigué tant, mais le fait qu’elle me demande des présentation me touché, car pour moi c’est le commencement d’une amitié, on ne peut pas devenir amie d’une personne que l’on ne connaît pas.

Lorsque je saisi la deuxième partie de sa réponse, je fus plus que surprise. Elle venait de me dire qu’elle voyais se que j’allais lui répondre. Je lui souri, tout en me disant intérieurement * Elle a un don, tout comme moi, mais qu’elle est t’il ?*J’était très intrigué par son don, mais ne voulant pas être impoli, je calmé ma curiosité et je décidais d’attendre qu’elle se présente pour lui pausé la question. Elle et sa famille me fasciné au plus au point, ils étaient admirable, ils étaient se que je voulais être depuis longtemps, un vampire ne tuant pas d’humain. J’avais vraiment envie d’en apprendre plus sur Alice et j’espérais qu’une amitié serait possible entre nous, la connaissance et l’attention que Alice m’apportais était un cadeau inespéré pour moi. Jamais je n’aurais pensé que je rencontrerais quelqu’un d’aussi charment que alice. Je me sentais proche d’elle car elle étais la première personne a qui je révélais mes véritable sentiment, jamais au par avant je n’avais pleuré devant quelqu’un et surtout pas devant un autre vampire car la encore j’aurais paru bizarre, vu que aucun vampire ne pleure a par moi. Alice allait devenir une grande amie je le sentais, car a par Alex personne n’arrivais a me comprendre comme Alice le faisait. J’avais l’impression de tout pouvoir lui dire, c’est pour cela que je me présentais a elle, sans me soucier de quoi que se soit. Cette confiance incroyable que je lui accordé me jouera peut être des tours plus tard, mais Alice avais l’air d’être une personne de confiance, je lui accordé donc sans regret.
Je cachais donc ma souffrance derrière un autre sourire avant de lui répondre :

-Il est vrai qu’il est peu conventionnel d’avoir eu cette conversation, ou encore d’avoir une suite à cette conversation, sans qu’il y est de présentation. Je vous accorde qu’il est fort appréciable de savoir véritablement à qui l’on parle. Je commencerais a me présenté pour que vous sachiez au moins mon nom et que l’équilibre soit retrouvé vu que je connais déjà le votre. Ma présentation sera un peu officielle, mais mon passé me reste assez flou et cette ignorance m’insupporte assez. C’est pour cela que j’essaierai de me présenter le plus précisément possible, tout en fuyant mon ignorance.
Je m’appelle Brittany McCherry, je suis né le 10 avril 2001, j’ai grandi seul pendant les cinq année suivant ma naissance. J’ignore qui est ma mère et qui est mon père. Durant ces années là j’ai essayé à de maintes reprise de m’abstenir de boire du sang, mais des personne en on souffert, comme je vous disais tout a l’heure des personne qui me sont chère son morte par ma faute. Depuis j’ai rencontré les McCherry, ils mon adopté se qui fus un grand soulagement pour moi. Jamais je n’oublierais le jour ou j’ai rencontré Dorian. Je considère Alex comme mon frère, car j’ai toujours pu compté sur lui.
En faite Alice pour te dire franchement je ne sais pas vraiment qui je suis. Cela m’est difficile à avoué et certes peu être incompréhensible. Il y a une chose qu’il faut que tu sache si l’on passe plus de temps ensemble quand a mon état esprit et a mon comportement, je sui souvent triste, car le fait de ne pas savoir qu’elles sont mes origine me pèse beaucoup. Par ailleurs je suis toujours à la recherche de mon père et a la recherche de réponse à mes questions. Je parais donc souvent absente a cause de cela en autre, mais pas seulement. Enfin voilà Alice, tu sais le plus important de moi, un simple vampire perdu dans son passé, se n’est pas vraiment la vie rêvée. Votre vie doit être plus trépidante que la mienne. Racontez moi qui êtes vous mademoiselle Alice Cullen?


Je n’avais volontairement pas expliqué mon don à Alice, pour lui parler du sien si jamais elle oubliait de m’en parler, en espérant qu’elle n’ait pas la même idée que moi. J’attendais donc avec impatience de découvrir al vie d’Alice par ces propres mots en plus du peu que j’avais vu de son passé et j’avais d’autant plus hâte qu’elle m’en apprenne plus sur son mode d’alimentation, sans y tourner a l’obsession. Je tenais juste a être informé des possibilité que j’avais, don l’on ne m’avais jamais informé, se qui me faisait toujours autant souffrir mais que j’arrivais enfin a dissimulé. Je devais le dissimuler pour Alice qui devait se sentir coupable de m’avoir annoncé une des meilleur et des pires informations de la journée.

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Sam 8 Jan - 12:37

Ma demande de présentation en règle avant de continuer notre conversation avait l’air de l’avoir touchée. Durant quelques secondes, je vis ses yeux briller sans doute devant quelque espoir de pouvoir réaliser ce qui semblait être un rêve pour elle : pouvoir vivre sans tuer quiconque...et je la comprenais. Mine de rien, j’avais moi-même vécu des moments difficiles avant de devenir plus « civilisée » dirais-je, et même si cette période n’avait pas duré longtemps au vu de mon adaptation assez aisée à ce mode d’alimentation j’en gardais un souvenir désagréable. Heureusement de cette époque je retenais également l’événement le plus heureux de toute ma vie : ma rencontre avec celui que j’aimerais pour l’éternité, Jasper.

Je la regardais sécher délicatement une de ses larmes sur sa paume à la peau pâle avant qu’elle ne lève les yeux vers moi pour commencer son discours :

- Il est vrai qu’il est peu conventionnel d’avoir eu cette conversation, ou encore d’avoir une suite à cette conversation, sans qu’il y est de présentation. Je vous accorde qu’il est fort appréciable de savoir véritablement à qui l’on parle. Je commencerais a me présenté pour que vous sachiez au moins mon nom et que l’équilibre soit retrouvé vu que je connais déjà le votre. Ma présentation sera un peu officielle, mais mon passé me reste assez flou et cette ignorance m’insupporte assez. C’est pour cela que j’essaierai de me présenter le plus précisément possible, tout en fuyant mon ignorance.
Je m’appelle Brittany McCherry, je suis né le 10 avril 2001, j’ai grandi seul pendant les cinq années suivant ma naissance. J’ignore qui est ma mère et qui est mon père. Durant ces années-là j’ai essayé à de maintes reprise de m’abstenir de boire du sang, mais des personne en ont souffert, comme je vous disais tout à l’heure des personne qui me sont chères sont mortes par ma faute. Depuis j’ai rencontré les McCherry, ils m’ont adopté ce qui fut un grand soulagement pour moi. Jamais je n’oublierais le jour où j’ai rencontré Dorian. Je considère Alex comme mon frère, car j’ai toujours pu compter sur lui.
En fait Alice pour te dire franchement je ne sais pas vraiment qui je suis. Cela m’est difficile à avouer et certes peut-être incompréhensible. Il y a une chose qu’il faut que tu sache si l’on passe plus de temps ensemble quand à mon état esprit et à mon comportement, je suis souvent triste, car le fait de ne pas savoir qu’elles sont mes origine me pèse beaucoup. Par ailleurs je suis toujours à la recherche de mon père et à la recherche de réponse à mes questions. Je parais donc souvent absente à cause de cela en autre, mais pas seulement. Enfin voilà Alice, tu sais le plus important de moi, un simple vampire perdu dans son passé, ce n’est pas vraiment la vie rêvée. Votre vie doit être plus trépidante que la mienne. Racontez-moi qui êtes-vous mademoiselle Alice Cullen?



Alerte et curieuse comme d’accoutumée, j’écoutais son récit avec beaucoup d’attention. Commençant comme je l’avais présagée, je fus conforté dans mon idée qu’elle avait été franche avec moi et qu’elle ne représentait pas une menace ; si cela avait été le cas et au vu de l’entretien tendue qu’avait eu nos familles quelques semaines plus tôt elle ne se serait pas autant justifiée à propos des victimes que j’avais eu le malheur de voir çà et là dans la forêt.

C’est donc rassurée que je continuais à songer aux autres informations qu’elle me donnait progressivement.

Immédiatement, elle me donna la confirmation que j’attendais. Elle était bien une hybride. Née en avril 2001, elle aurait dû avoir 10 ans en apparence et non semblé être une jeune femme d’environ 18 ans ! Ne laissant rien paraître, je notais dans un coin de mon esprit d’informer Carlisle de cette découverte de manière à ce qu’il me conseille à propos de la manière d’aborder ce sujet avec elle. Croyant apparemment depuis toujours qu’elle était une vampire, je savais qu’il lui serait difficile d’admettre tant de choses en si peu de temps et malgré le fait que je bouillonnais d’envie de lui annoncer ce que je voyais comme une bonne nouvelle puisqu’ainsi elle aurait plus de facilité à se passer de sang humain je retins mon élan d’optimisme. Le fait que sa famille ne l’ait jamais informé de sa réelle situation me laissait néanmoins pensive : que diable avaient-ils à garder à la laisser croire qu’elle était une vampire alors qu’elle aurait pu se délester d’un poids immense qui pesait sur son cœur si elle avait su être une hybride ?

Laissant cette interrogation en suspens, j’écoutais le reste de son discours. Je sentais dans sa voix une sorte de mélancolie liée à une profonde tristesse et un gouffre de désespoir. J’appris de cette façon qu’elle ne connaissait rien de ses origines, le nom de ces véritables parents lui était inconnu et je devinais dans problème que l’un des deux devait être un immortel et l’autre une humaine sans doute décédée en la mettant au monde. Inclinant légèrement ma tête en signe de compassion, je compris également que ce trou noir dans sa mémoire avait été l’élément qui avait permis à sa famille qu’elle paraissait tant aimer de la berner… Ne sachant rien de son passé, il avait dû leur être facile de l’appeler vampire alors qu’elle n’en était pas une. Une seule interrogation subsistait : était-il au courant de sa véritable nature ? Même si je doutais qu’ils puissent l’ignorer après le grabuge de notre pseudo-guerre avec les Volturi quelques années plus tôt lors de la naissance de Renesmée, je préférais leur laisser le bénéfice du doute, *sur ce point-ci l’avis de Carlisle ne serait pas de trop non plus* me dis-je.

La dernière partie de ses paroles fut sans doute celle qui me toucha le plus et me rappela étrangement ma propre expérience, perdue et devant continuer à vivre sans savoir qui on est. Ce dilemme je le connais bien, trop bien même. Il avait été mien pendant près de 90 ans, 90 longues années durant lesquelles je m’étais demandée d’où je venais et si quelqu’un m’avait pleurée… Même si je l’avais peu montré, je m’étais toujours intéressée à mes racines mais chercher une aiguille dans une meule de foin n’était point ma tasse de thé et je dois avouer que j’avais avorté rapidement mes recherches lorsqu’elles s’étaient révélées infructueuses des années auparavant. Je préférais continuer à vivre mon immortalité heureuse plutôt que chercher les malheurs qui avaient peut-être jalonnés ma vie antérieure. Enfin l’oubli est utopique et le passé finit toujours par vous rattraper et depuis je savais un certain nombre de choses, même certaines que j’aurais préféré ignorer…

J’admirais en quelque sorte le courage et la détermination de Brittany McCherry. Elle osait se lancer à la poursuite d’un passé qui s’éloignait d’elle de jour en jour et dont elle ne savait pas si ce qui lui apprendrait serait pour elle une délivrance ou un fardeau de plus, sans compter que je sentais dans sa manière d’être qu’elle espérait de tout cœur retrouver ses parents en vie or ce désir avait peu de chance d’être satisfait… Il était même quasiment nul au vue de sa nature : son père pouvait être n’importe où, même décédé depuis, quant à celle qui lui avait donné la vie elle devait avoir perdue la sienne pour lui offrir… J’eus un pincement à mon cœur inerte à cette pensée, étrangement je me rendais compte que j’appréciais beaucoup cette jeune hybride. En compatissant à sa douleur et en comprenant la souffrance que lui infligeant l’ignorance de son identité réelle, de son passé, que j’avais moi-même vécu : je me sentais proche d’elle.

Mon regard était devenu de plus en plus doux, mes traits plus détendus au fur et à mesure qu’elle se livrait, sa franchise me comblait de joie et son attitude vis-à-vis des aléas malheureux dont la vie ne l’avait pas épargnée me plaisait. Malgré tout elle était une battante, elle voulait aller de l’avant.

Un franc sourire illumina mon visage lorsqu’elle fit référence à une vie « trépidante » que je devais mener. Et je décidais donc de me présenter à mon tour de manière à ce que nous puissions converser plus amplement après.


- Une vie trépidante ? Qui je suis ?dis-je en riant un peu pour détendre l’atmosphère tant mon esprit espiègle m’avait à nouveau regagnée. C’est un bien grand mot et je ne sais si quelqu’un sur cette Terre puisse réellement dire qui il est mais faisons simple !

Reprenant un air plus sérieux, je commençais :

- Comme vous le savez déjà Brittany, je me nomme Alice Cullen et je soufflerais bientôt ma 111ème bougie ! Pfffiou rien que de dire ça j’ai l’impression de prendre un coup de vieux, enfin passons. Comme vous pouvez le constater j’ai été transformée à l’âge de 19 ans. A vrai dire, votre histoire m’a beaucoup fait penser à la mienne : mon passé a longtemps été aussi flou pour moi que le vôtre l’est aujourd’hui à vos yeux. Après ma transformation je me suis retrouvée seule, sans personne et sans aucun souvenir de ma vie passée. J’ai errée pendant plusieurs années, agissant comme un vampire guidé par ses instincts le ferait. Toutefois grâce à mes visions, j’avais entrevu que je rejoindrais un clan dit « végétarien » et j’en ai alors tenté d’adopter le régime mais bon seule ce n’était pas parfait…

Un sourire en coin leva légèrement ma lèvre lorsque je repensais à cette période. Rien n’avait été simple, bien au contraire : être végétarienne alors qu’on était solitaire était presque impossible et les dérapages étaient nombreux et même si je me débrouillais toujours pour que ceux qui les subissaient furent des criminels je n’en devenais pas moins coupable à mon tour… Chassant cette pensée désagréable de mon esprit, je continuais vers quelques événements plus heureux :

- Enfin c’est le passé, dis-je dans un soupir. Et même s’il y a eu dans cette centaine d’années des mauvais moments à passer de très bons les ont aussi jalonnées ! C’est ainsi également grâce à une de mes visions que j’ai trouvé mon éternel amour, Jasper… Je l’ai attendu longtemps mais quand je l’ai vu, qu’il m’a vue : on a su à cet instant précis qu’on était lié pour toujours… Par la suite nous avons rejoint les Cullen, ce qui fait de nous les seuls membres qui n’avons pas été transformé par Carlisle, le vampire qui avait pris la parole lorsque nous vous avions rendu visite. A cette époque je ne connaissais toujours rien de mon identité humaine si je puis dire ainsi et les informations que je possédais étant tellement maigres, mon prénom ne pouvait m’aider à trouver si seulement quelqu’un avait pleuré ma disparition… Ce n’est qu’après que mon frère Edward soit tombé sous le charme de Bella que j’ai enfin su. Comme quoi notre passé nous rattrape au moment où on s’y attend le moins… soupirais-je songeuse. Il y a ainsi maintenant 10 ans que Bella encore humaine a failli perdre la vie à cause d’un traqueur, nous l’avons protégé tant que nous avons pu et elle s’en est sortie mais il lui avait révélé un élément très important pour moi : c’est lui qui avait tué mon créateur après qu’il m’ait transformée… Grâce à ces informations j’ai pu remonter la piste de mon passé, et crois-moi ce qu’on y trouve n’est pas toujours réjouissant.

Dans ma tête, l’image de ma pierre tombale gravée du jour de l’internement forcé que m’avait fait subir mes parents me revint. Les papiers de la clinique, ces pièces sombres que j’étais allée visiter dans le bâtiment en ruine… Finalement j’étais contente de ne pas me souvenir, mieux valait pour moi, mon seul regret étant de ne pouvoir rencontrer ma nièce encore en vie. Mais le passé était le passé, aujourd'hui j'étais plus heureuse que je ne l'avais sans doute jamais été dans ma vie humaine et j'en profitais amplement !

- Bref, avant de te lancer dans toutes ces recherches j’espère que tu as bien pesé le pour et le contre, pour ton bien, lui dis-je d’une voix douce. Après tout ce qui compte est le présent et comme tu l’as constaté pour ma part il m’a heureusement mieux réussi que mon passé ! souriais-je. Sinon pour ce qui est trépidant, je dois avouer que nous avons vécu pas mal de rebondissements ces dernières années : l’arrivée des Volturi qui voulait exterminer ma famille à cause de ma nièce qu’ils croyaient être une enfant immortelle nous a causé bien des tourments mais par chance Jasper et moi sommes arrivés à temps avec une preuve de l’innocence de notre famille et de l’erreur que s’apprêtaient à commettre les Volturi. Tout est bien qui finit bien comme on dit ! Enfin maintenant tu comprends mieux pourquoi ton histoire à propos de ton passé semblait tant me toucher : j’ai vécu une situation similaire et je sais que c’est dur, mais parfois mieux vaut aller de l’avant. Rester optimiste et croquer la vie à pleine dent si je puis dire ainsi, il n'y a que ça qui compte !

Mes yeux se plongèrent dans les siens à la recherche d’une quelconque réaction. Le fait qu’elle connaisse tant de moi à présent ne me gênait pas : je lui faisais confiance en quelque mesure et même si ça n’était pas le cas j’étais consciente que la vie de notre famille avait été largement exposée ces dernières années par la faute des rebondissement impliquant les Volturi et que nul n’ignorait désormais notre passé, nos dons ainsi que notre mode de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Jeu 13 Jan - 18:32

Je comprenais tout a fais que Alice pouvait paraître inquiète suite à la dernière rencontre avec ma famille, et les victimes qui l’on mené à me rencontrer. Je fus alors heureuse de voir qu’elles commençaient à se détendre. Car malgré sont air pétillante et pleine de joie, j’avais remarqué une légère contrariété dans son regard au début de notre conversation. Alors j’étais soulagé de voir que son regard s’adoucissait au fur et à mesure que je me présentais.
Maintenant qu’elle était apparemment totalement détendue, elle m’adressa un autre de ses magnifiques sourires avant de se présenter à son tour. Elle avait commencé par répéter mes dernières paroles en riant :

    - Une vie trépidante ? Qui je suis ? Je fus d’abord surprise, mais je compris rapidement que c’était pour détendre un peu plus l’atmosphère. Elle avait l’air surprise du fait que j’emplois le mot trépidant en parlant de sa vie. C’est un bien grand mot et je ne sais si quelqu’un sur cette Terre puisse réellement dire qui il est mais faisons simple !

Elle s’était redressé et avait pris un air plus sérieux

    - Comme vous le savez déjà Brittany, je me nomme Alice Cullen et je soufflerais bientôt ma 111ème bougie ! Je fus surprise, car le plaisir que je prenais à l’écouter, me faisais oublier qu’elle étais vampire, elle rayonnais ses 19 ans, c’est pour cela que je lui adressé un sourire lorsqu’elle eu réagit à se qu’elle avait dit : Pfffiou rien que de dire ça j’ai l’impression de prendre un coup de vieux, enfin passons. Comme vous pouvez le constater j’ai été transformée à l’âge de 19 ans. A vrai dire, votre histoire m’a beaucoup fait penser à la mienne : Je ne fus pas étonné de sa réaction sur son âge, mais j’étais surprise et intrigué par se dit après. Mon histoire lui faisait pensée à la sienne, nous avions un point commun qui nous rapprocherait éventuellement. Je doute malheureusement que se point commun ne soit joyeux vu mon histoire. Je l’écoutais donc plus attentive que jamais : mon passé a longtemps été aussi flou pour moi que le vôtre l’est aujourd’hui à vos yeux. Après ma transformation je me suis retrouvée seule, sans personne et sans aucun souvenir de ma vie passée. J’ai errée pendant plusieurs années, agissant comme un vampire guidé par ses instincts le ferait. Toutefois grâce à mes visions, j’avais entrevu que je rejoindrais un clan dit « végétarien » et j’en ai alors tenté d’adopter le régime mais bon seule ce n’était pas parfait…

Alice était effectivement comme moi, me disais-je. Je rassemblé les élément qu’elle a vécu et que nous partagions : elle a vécu seul pendant longtemps et une partie de son passé lui reste inconnu, deux éléments bouleversant que je n’arrive pas à oublié et que Alice avait du surmonté elle aussi. Je reteint tout particulièrement que son don est similaire au mien, en un sens nos don se complétait, elle pouvait voir le futur et moi le passé, je me disais « qu’il faudra que je lui parle de mon don, elle pourra peut être m’aidé à le développé ».
Par ailleurs j’étais surprise de la façon d’on elle qualifié le mode d’alimentation qui me fasciné, mais je ne me pausais pas plus de question quand a cette qualification pour le moment et continué d’écouté Alice se présenté :

    - Enfin c’est le passé. Et même s’il y a eu dans cette centaine d’années des mauvais moments à passer de très bons les ont aussi jalonnées ! C’est ainsi également grâce à une de mes visions que j’ai trouvé mon éternel amour, Jasper… Je l’ai attendu longtemps mais quand je l’ai vu, qu’il m’a vue : on a su à cet instant précis qu’on était lié pour toujours… Par la suite nous avons rejoint les Cullen, ce qui fait de nous les seuls membres qui n’avons pas été transformé par Carlisle, le vampire qui avait pris la parole lorsque nous vous avions rendu visite. A cette époque je ne connaissais toujours rien de mon identité humaine si je puis dire ainsi et les informations que je possédais étant tellement maigres, mon prénom ne pouvait m’aider à trouver si seulement quelqu’un avait pleuré ma disparition… Ce n’est qu’après que mon frère Edward soit tombé sous le charme de Bella que j’ai enfin su. Comme quoi notre passé nous rattrape au moment où on s’y attend le moins… soupirais-je songeuse. Il y a ainsi maintenant 10 ans que Bella encore humaine a failli perdre la vie à cause d’un traqueur, nous l’avons protégé tant que nous avons pu et elle s’en est sortie mais il lui avait révélé un élément très important pour moi : c’est lui qui avait tué mon créateur après qu’il m’ait transformée… Grâce à ces informations j’ai pu remonter la piste de mon passé, et crois-moi ce qu’on y trouve n’est pas toujours réjouissant.

Elle avait soupiré plusieurs fois en me racontent son histoire, j’en avais donc déduis que son passé ne la réjouissait guère.

    - Bref, avant de te lancer dans toutes ces recherches j’espère que tu as bien pesé le pour et le contre, pour ton bien. Après tout ce qui compte est le présent et comme tu l’as constaté pour ma part il m’a heureusement mieux réussi que mon passé ! J’appréciais qu’elle se préoccupe de cela, et qu’elle me prévienne des déceptions que je pourrais rencontré. Je la laissé continué, pour lui expliqué plus tard pourquoi il faut que je sache mes origines.Sinon pour ce qui est trépidant, je dois avouer que nous avons vécu pas mal de rebondissements ces dernières années : l’arrivée des Volturie qui voulait exterminer ma famille à cause de ma nièce qu’ils croyaient être une enfant immortelle nous a causé bien des tourments mais par chance Jasper et moi sommes arrivés à temps avec une preuve de l’innocence de notre famille et de l’erreur que s’apprêtaient à commettre les Volturie. Tout est bien qui finit bien comme on dit ! Enfin maintenant tu comprends mieux pourquoi ton histoire à propos de ton passé semblait tant me toucher : j’ai vécu une situation similaire et je sais que c’est dur, mais parfois mieux vaut aller de l’avant. Rester optimiste et croquer la vie à pleine dent si je puis dire ainsi, il n'y a que ça qui compte !

Les volturie !!! J’en avais souvent entendu parlé étant donné que Dorian en fait partie, mais sans réellement savoir qui il sont, n’ayant jamais abordé le sujet avec Dorian. Apparemment ils ont pausé pas mal de problème au Cullen, mais je ne peu les jugé, ne connaissent pas la situation à se moment là.
Connaissant mieux Alice a présent, j’avais quelque question à lui pauser et des informations sur moi à lui donné. J’essayé d’organisé mes idées, ne sachant pas comment lui pausé c’est question.

    - Je comprend désormais effectivement mieux en quoi nos histoire se ressemblé et je suis désolé pour vous que vous ailliez vécu cela. J’aime beaucoup vos dernière paroles «Rester optimiste et croquer la vie à pleine dent si je puis dire ainsi, il n'y a que ça qui compte ! » et je suis tout a fais d’accord avec vous, la vie est faites pour être vécu, mais pour avancé dans la vie il faut un but. Moi mon but est de faire plaisir au personne qui me son chère, et de ne pas les faire souffrir de mes angoisse concernant se que je suis. Je tiens tout d’abord a vous remercié, cela me touche beaucoup que vous me préveniez des déception que je pourrai rencontré, mais j’aimerais réellement savoir qui je suis, pour justement ne plus avoir à en souffrir et ne plus avoir à le faire ressentir. Je ne sais pas vraiment comment vous dire sa mais, je sens bien que je ne suis pas totalement comme un vampire « normal », enfin si on peu dire normal. Et je ne sais si vous l’avez remarqué. Voilà la raison de mes recherches, je ne sais pas si je vous ai bien expliqué, mais je ne vois pas d’autre façon de le dire. Mes recherche on par ailleurs commencé depuis un petit bon de temps maintenant et je ne pense pas que je puisse les arrêté sans avoir atteint mon but.

Je repris mon souffle et regardé sa réaction à ce que je venais de dire. Les dernière péripétie qu’il lui étais arrivé m’intrigué et je ne pouvais luté contre ma curiosité, j’essayé donc de visualisé se qui c’était passé et de lui demandé avec tact se qui me préoccupais :

    - Je vois que les volturi vous on causé pas mal de problème, je ne sais pas grand-chose sur eux, mais exterminé votre famille, pour votre nièces n’ai pas un acte sans conséquence. Votre nièces dois êtres quelqu’un d’exceptionnel, pour qu’ils soient venu aussi nombreux. Je suis heureuse pour vous, que cela se soit bien fini. Si cela n’est pas indiscret, que vouliez vous dire par il croyait qu’elle était immortel ? Ne l’ai t’elle pas ? Elle est pourtant la fille de Edward et Bella c’est bien sa ? Ces Parents étant deux vampire elle ne peu qu’être vampire, non ?

J’avais à se moment peut être un peu trop regardé son passé, sans vraiment comprendre se qui s’y passé, j’étais impatiente de savoir comment Alice allais me l’expliqué. Par ailleurs cette dernière à dus comprendre que j’avais un pouvoir et je devais lui expliqué vu qu’elle ne me la pas caché.

    - Alice comme tu à du le comprendre, j’ai un don. Il ressemble beaucoup au tien sauf que moi je peux voir le passé. C’est pour cela que je t’ai dit « je vois que les volturi… », je le voyais vraiment. Je trouve que nos pouvoirs se complète bien et je pense qu’un jour il sera drôle de les combiner. Par ailleurs serai tu comment le développé, car à mon plus grand désespoir mon pouvoir n’a aucun effet sur mon passé. Qu’est-ce que tu en penses ?

Lui avais-je dis le sourire au lèvre. Après mettre rendu compte que je l’avais tutoyé, je me rattrapé pour ne pas être impolie avant qu’elle n puise répondre à mes précédente question.

    - Nous pouvons nous tutoyé ? Sa ne vous dérange pas?Et pour ne pas finir la dessus je lui transmit se que j’avais ressenti lorsqu’elle m’avais parlé de Jasper. Je voulais vous dire que votre histoire avec Jasper m’a beaucoup touché, j’aimerais éventuellement rencontrer cette personne qui est si chère à votre cœur.

J'attendais les réponses d'Alice désormais avec impatience, et je n'oubliais pas que plus tard il faudrait que l'on parle de son alimentation dit "végétarienne" si j'avais bien compris.
Une forte amitié entre elle et moi se déssiné, j'en été désormais certaine.

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Lun 7 Mar - 23:31

Apparamment, la simple mention des Volturi avait provoqué une réaction teintée à la fois d'étonnement et de réflexion chez mon interlocutrice, preuve que les rois italiens avaient toujours autant d'impact chez tous les êtres que l'éternité avait touché. Contemplant ses traits changeantes en espérant pouvoir y déceler un point de son caractère, de sa vie ou même de sa façon de penser, j'analysai le moindre de ses gestes ou mimiques. De plus, des interrogations me tourmentaient toujours : *est-ce réellement possible qu'elle ne se sache rien de sa condition réelle ? Peut-elle ne rien avoir remarqué des dissemblances pourtant si visibles qui la dénotent des autres membres de sa famille ? Pourquoi ceux-ci lui cachent-ils sa nature de manière si poussée ?*. Autant de questions sans réponse me perturbaient et je m'ordonnai donc intérieurement de parler de ce la situation très délicate de Brittany à Carlisle dès que je rentrerai à la villa.

C'est donc ainsi, alors que je restai perplexe et interdite par rapport à l'attitude à adopter vis à vis des informations qui semblaient si importantes pour celle qui se présentait comme une future amie, que cette dernière commença à répondre à ma présentation :

- Je comprends désormais effectivement mieux en quoi nos histoires se ressemblent et je suis désolée pour vous que vous ayez vécu cela. J’aime beaucoup vos dernières paroles «Rester optimiste et croquer la vie à pleine dent si je puis dire ainsi, il n'y a que ça qui compte ! » et je suis tout à fait d’accord avec vous, la vie est faite pour être vécue, mais pour avancer dans la vie il faut un but. Moi mon but est de faire plaisir aux personnes qui me sont chères, et de ne pas les faire souffrir de mes angoisses concernant ce que je suis. Je tiens tout d’abord à vous remercier, cela me touche beaucoup que vous me préveniez des déception que je pourrai rencontrer, mais j’aimerais réellement savoir qui je suis, pour justement ne plus avoir à en souffrir et ne plus avoir à le faire ressentir. Je ne sais pas vraiment comment vous dire ça mais, je sens bien que je ne suis pas totalement comme un vampire « normal », enfin si on peut dire normal. Et je ne sais si vous l’avez remarqué. Voilà la raison de mes recherches, je ne sais pas si je vous ai bien expliqué, mais je ne vois pas d’autre façon de le dire. Mes recherches ont par ailleurs commencé depuis un petit bout de temps maintenant et je ne pense pas que je puisse les arrêter sans avoir atteint mon but.

Songeuse, je venais d'entendre ce dont je doutai depuis un petit temps maintenant. En effet, j'étais désormais certaine que Brittany avait conscience des nombreuses différences qui la distinguaient des véritables immortels. Toutefois, cette découverte ne me rassurait guère : comment étais-je sensée réagir ? Pensait-elle que j'avais quelques informations à lui donner à propos de son état particulier ? Toutes ces questions restant en suspens, je tentai de rester neutre et écoutait, non sans un sourire encourageant, le reste de son discours :

- Je vois que les Volturi vous ont causé pas mal de problèmes, je ne sais pas grand-chose sur eux, mais exterminer votre famille pour votre nièce n’est pas un acte sans conséquence. Votre nièce dois être quelqu’un d’exceptionnel, pour qu’ils soient venus aussi nombreux. Je suis heureuse pour vous, que cela se soit bien fini. Si cela n’est pas indiscret, que vouliez-vous dire par ils croyaient qu’elle était immortelle ? Ne l’est-elle pas ? Elle est pourtant la fille de Edward et Bella c’est bien ça ? Ses parents étant deux vampire elle ne peut qu’être vampire, non ?

A ses mots, je ne pus me retenir de me mordre la lèvre inférieure. Une partie de moi désirait lui révéler la vérité qui semblait lui avoir été cachée depuis bien trop longtemps sous un mensonge qui la faisait souffrir, tandis qu'une autre m'ordonnait de ne rien en faire tant que je n'aurais pas pris conseil auprès de Carlisle auparavant. Malheureusement, je me trouvais ans une situation sans issue autre que l'honnêteté si je désirai que ce qui était une amitié naissante avec cette jeune hybride puisse perdurer. Hésitante mais non moins déterminée à garder ma spontanéité et mon naturel altruiste qui ne supportait de la voir si perturbée, je fus néanmoins coupée dans mon élan visant à lui révéler la nature de ma nièce par une autre déclaration de sa part :

- Alice comme tu as dû le comprendre, j’ai un don. Il ressemble beaucoup au tien sauf que moi je peux voir le passé. C’est pour cela que je t’ai dit « je vois que les Volturi… », je le voyais vraiment. Je trouve que nos pouvoirs se complètent bien et je pense qu’un jour il serait drôle de les combiner. Par ailleurs saurais-tu comment le développer, car à mon plus grand désespoir mon pouvoir n’a aucun effet sur mon passé. Qu’est-ce que tu en penses ? me dit-elle un sourire aux lèvres.

Visiblement, elle avait remarqué ma mine et avais cru que celle-ci était le résultat d'une suspicition à propos de son pouvoir... Pouvoir dont j'avais effectivement suspecté l'existence quelques instants plus tôt mais dont je n'avais même pas osé espérer qu'elle ne me le révèle étant donné la réserve et l'état d'esprit qu'avait affiché sa famille lors de notre visite de courtoisie. Toutefois, je devais bien reconnaître qu'au fur et à mesure que la conversation avançait, j'avais pu noter chez Brittany une certaine ouverture d'esprit, une certaine confiance dans les autres, qui était loin des considérations étriquées qu'avaient affichées ces parents adoptifs.

Quant à son don, je le trouvai on ne peut plus intéressant. Le fait qu'il soit très complémentaire du mien m'intriguait et qu'elle ne puisse voir son propre passé m'interpellait encore davantage en me rappelant ma propre incapacité à prévoir l'avenir des loups et surtout des hybrides : *peut-être ma théorie à propos du fait que je ne puisse voir leur futur est-elle fausse ? Peut-être n'est-ce pas parce que je n'ai jamais été une hybride ou une louve que je ne puis avoir de prémonitions à leurs propos ?"... Tout cela était vraiment plus que stupéfiant et j'aurais été curieuse de savoir ce que nos deux dons mis en oeuvre sur la même personne auraient été capables de dévoiler, ou encore ce que ses failles pourraient m'apprendre sur mon propre pouvoir... Une discussion à ce propos s'imposait, mais je savais que ce n'en était pas le moment alors qu'elle se dépêcha d'ajouter :

- Nous pouvons nous tutoyer ? Ça ne vous dérange pas? Je voulais vous dire que votre histoire avec Jasper m’a beaucoup touchée, j’aimerais éventuellement rencontrer cette personne qui est si chère à votre cœur.

Elle me faisait confiance. Cette affirmation sonna comme un glas dans mon esprit, comme une invitation à lui révéler ce que je savais. Il était, en effet, hors de question que je la trahisse, elle qui se livrait sans retenue, ni même que je change ma personnalité uniquement pour la ménager alors qu'ayant moi-même vécue sa quête d'identité à moindre échelle, j'aurais préféré connaître la vérité même si celle-ci était difficile à concevoir... Je savais néanmoins qu'elle allait souffrir du mensonge de ses proches, autant que moi j'avais souffert de savoir que mes parents m'avaient considérée comme morte dès le jour où ils avaient laissé des inconnus m'enfermer pour mes prédictions... Mais il fallait qu'elle sache, je ne pouvais lui cacher plus longtemps sans lui donner l'impression d'une trahison consciente par la suite.

Souriant de la voir si impatiente, je lui confirmai :

- Bien sûr que nous pouvons nous tutoyer ! Ça rendra la conversation moins solennelle, riais-je avec entrain. En tout cas, je suis certaine que tu plairais beaucoup à Jasper : il aime les personnes qui lorsqu'elles ont un but sont déterminées à réussir comme tu l'es dans la recherche de ton identité.

Je stoppai un instant qui ne dut durer qu'une seconde, pour réfléchir la façon la plus subtile et surtout la moins effrayante pour lui parler de ce que je savais à son propos. Mais étant d'une spontanéité naturelle, je ne sus trouver et décidai donc de laisser aller la conversation : les renseignements que je détenais seraient compris de Brittany si elle devait réellement le savoir, le destin déciderait pour moi.

- Par contre, en ce qui concerne ton don c'est impressionnant la similitude qu'il présente avec le mien ! Ca doit être bien pratique de pouvoir ainsi lire dans le passé des autres, pour cerner une personne il ne doit pas exister mieux ! m'exclamai-je en pensant qu'elle l'avait utilisé sur moi vu sa remarque précédente à propos des Volturi. D'ailleurs, vous avez dû voir tant de choses : en même temps, je dois avouer qu'en 110 ans de vie mon passé doit regorger d'histoires, pas forcément passionnantes je le reconnais, mais personnellement je considère même les banalités qui se glissent dans mes visions comme passionnantes, dis-je en souriant de plus belle.

Puis, repensant à son discours à propos de l'épisode volturien et de ma nièce, j'ajoutai :

- Mais il est vrai que de tels cadeaux de la nature, tels que nos dons, attirent souvent les Volturi et notre famille comptant un certain nombre de personnes douées nous sommes dans leur visée depuis plusieurs années... Et donc lorsque l'existence de ma nièce a été rapporté à leurs oreilles de manière mensongère alors les rois n'ont pas hésité à se déplacer en personne pour venir éliminer ceux qui d'après eux avaient créé une enfant immortelle : ce qui selon leurs lois est proscrit ! Heureusement, tout s'est bien terminé...

Mes yeux se baissèrent un instant, avant que je ne reprenne :

- Pour que tu comprennes mieux vu que tu ne sembles pas au courant de cette affaire qui pourtant est désormais connue dans tout le monde éternel à notre plus grand désarroi, voici les grandes lignes ! Ma nièce est, comme tu l'as souligné, la fille de deux vampires : mais sa mère était encore humaine lorsque sa fille a été conçue, et non vampire. Mon frère, Edward, qui est à présent son mari, ne l'a transformée en vampire que pour la sauver lorsqu'elle a accouché de leur fille, Renesmée. Ma nièce n'est donc ni tout à fait humaine, ni tout à fait vampire : mais un magnifique mélange des deux ! ne puis-je m'empêcher de m'enthousiasmer. Ce qui a provoqué chez elle une croissance très rapide et le fait que ces deux parents soient à présent tous deux vampires alors qu'elle est une hybride, mi-humaine mi-vampire, ce qui a d'ailleurs en partie provoqué ce quiproquo avec les italiens qui a bien failli nous mener à notre perte...

Mon regard se posa dans le sien : je le scruttai en tentant de savoir si elle venait de saisir la similitude de la situation de ma nièce et de la sienne. En aucun cas je ne désirai la brusquer en lui révélant directement ce que je pensais qu'elle était : elle l'avait dit, elle avait un but et s'était à elle de l'atteindre par son esprit en éveil...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Dim 13 Mar - 19:17

J’étais contente d’apprendre qu’elle acceptais que l’on ce tutoies. Et j’appréciais beaucoup la voir sourire, j’avais l’impression de ressentir ces éclats de bon humeur. J’étais tout aussi ravi de savoir que je plairais à son mari.

    - Par contre, en ce qui concerne ton don c'est impressionnant la similitude qu'il présente avec le mien ! Ca doit être bien pratique de pouvoir ainsi lire dans le passé des autres, pour cerner une personne il ne doit pas exister mieux !

Cela me faisait plaisir qu’elle se rende compte de la similitude de nos dons qui en un sens devaient nous rapprocher. C’est vrai qu’il est pratique de voir le passer des personne que l’on rencontre, c’est agréable de savoir à qui l’on parle, mais je n’abuse pas de ce don, je préfère apprendre à connaître les personne par le moyen le plus naturel possible.

    …D'ailleurs, vous avez dû voir tant de choses : en même temps, je dois avouer qu'en 110 ans de vie mon passé doit regorger d'histoires, pas forcément passionnantes je le reconnais, mais personnellement je considère même les banalités qui se glissent dans mes visions comme passionnantes.

Elle se tromper, je ne me permettais pas de scrutée la vie entière d’une personne, j’essayais juste de mieux comprendre les sentiment ressenti lors des évènement, et j’essayais tant bien que mal de regarder juste le nécessaire, même si cela n’est pas évident car je manque fortement d’entraînement. C’est ainsi que je me permis de lui répondre :

    - Je n’ais pas regarder toutes votre vie, 110 ans ça prendrais du temps, mais ce n’est pas la seul raison. Chaque personne à le droit à une certaine intimité, moi-même je tien à la préserver, je ne supporterais pas que quelqu’un regarde toute ma vie. J’essaye tant bien que mal de voir le nécessaire, j’ai donc principalement regardé vos moments avec les Volturi. Je préfère apprendre le passer d’une personne par des moyen naturel, je ne me permettrais pas de regarder toute la vie d’une personne sans son accord, à mon que cela soi vraiment nécessaire.

J’avais écouté Alice m’en apprendre de plus en plus sur les Volturi, en plus de ce que j’avais pu apprendre par mes visions :

    - Mais il est vrai que de tels cadeaux de la nature, tels que nos dons, attirent souvent les Volturi et notre famille comptant un certain nombre de personnes douées nous sommes dans leur visée depuis plusieurs années... Et donc lorsque l'existence de ma nièce a été rapporté à leurs oreilles de manière mensongère alors les rois n'ont pas hésité à se déplacer en personne pour venir éliminer ceux qui d'après eux avaient créé une enfant immortelle : ce qui selon leurs lois est proscrit ! Heureusement, tout s'est bien terminé...

Mais qui est donc ça nièce, pourquoi les Volturi en plus du fait qu’il apprécie les don des Cullen, pourquoi les Volturi en voulais tant à cette enfant ?? Qui à pu rapporter l’existence de ça nièces aux Volturi de cette façon, sans pensée au conséquence, ou aux contraire en pensant au conséquence. Et n’était elle pas une immortel ??

    - Pour que tu comprennes mieux vu que tu ne sembles pas au courant de cette affaire qui pourtant est désormais connue dans tout le monde éternel à notre plus grand désarroi, voici les grandes lignes !

J’étais effectivement tout à fait ignorante de tout ce qu’il leurs était arriver ; ce n’était pas du genre de Dorian, de nous raconter tous ce qu’il ce passer dans le monde des vampire, au contraire il avait tendance à m’en écarter, mise à par le sang. A mon plus grand désespoir

    …Ma nièce est, comme tu l'as souligné, la fille de deux vampires : mais sa mère était encore humaine lorsque sa fille a été conçue, et non vampire. Mon frère, Edward, qui est à présent son mari, ne l'a transformée en vampire que pour la sauver lorsqu'elle a accouché de leur fille, Renesmée. Ma nièce n'est donc ni tout à fait humaine, ni tout à fait vampire : mais un magnifique mélange des deux ! Ce qui a provoqué chez elle une croissance très rapide et le fait que ces deux parents soient à présent tous deux vampires alors qu'elle est une hybride, mi-humaine mi-vampire, ce qui a d'ailleurs en partie provoqué ce quiproquo avec les italiens qui a bien failli nous mener à notre perte...

J’avais écouter Alice avec plus d’attention que jamais et lorsqu’elle eu fini, j’étais bouche bée. Je n’avais plus mot, j’était ébahi, surprise en pleine réflexion, j’était comme dans un états second. J’avais l’impression que tout s’accumuler. J’avais l’impression de m’embrouiller en essayant tant bien que mal de réfléchir. J’étais perdu, cela faisait tant de nouvelle de nouvelle journée, j’avais l’impression que Alice me décrivait, j’avais l’impression que cette jeune fille me ressemblait. Mais en y réfléchissant ce n’était pas qu’une impression elle me ressemblais. J’étais dans un état de béatitude total. Je devais essayer de me ressaisir pour réfléchir, mais je me semblais à la fois perdu et avec une multitude de question qui me passer en tête.

Sa nièce… Renesmée… était donc un "vampire " née d’une humaine… Tout comme je suis née d’une humaine…A la différence que son amour la sauver, la mère de Renesmée à été sauver en ce faisant transformer… tout comme l’homme… le vampire qui ma abandonner aurais pu le faire avec ma mère. Les larmes et la haine commencer à monter en moi, mais je ressentais aussi en même temps un soulagement… un plaisir…DES REPONSE… que j’attendais depuis si longtemps… Elle n’est pas totalement vampire, ni totalement humaine, ce qui me ramène à la conversation que j’avais eu avec Alex dans ma chambres. Renesmée avais une croissance accélérer tout comme moi.

Elle et moi, nous étions donc identique, j’avais enfin trouvé une personne sur terre qui me ressemblait, je n’étais plus seul. Et je savais en partie qui j’étais… une hybride... mi humain…mi Vampire… J’étais perdu dans mes émotions mais je sentais un certain apaisement.

Que ressentais-je réellement…? De la haine envers l’homme qui ma abandonner et qui n’a même pas tenté de sauver la femme qui aurais pu m’élever quand lui c’est enfui. Une sensation de satisfaction, car j’avais enfin des réponse, je pouvais mettre un nom sur ce que j’étais. Une disparition de l’impression de solitude, je n’étais plus seul à vivre sous cette aspect, nous étions au moins deux. Une certaine confusion entraîner par les innombrable question qui me traverser l’esprit. Malgré le fait que je sois quelque peu bouleverser, j’étais surtout contente que Alice m’apprenne de t’elle chose, je lui en était très reconnaissante : d’abord son mode d’alimentation qui apparemment différer du mien et qui m’intriguer au plus au point et ensuite ma vrai nature. Je savais maintenant que j’apprendrais beaucoup en sa compagnie, et j’en étais réjoui. Tant d’émotion ce mélanger donc, et je me sentais mal de ne pas arriver à sortir mot de ma bouche alors que j’avais tant de chose à dire à Alice.
Un sentiment était tout de même plus fort que les autres, et c’était la sensation de soulagement, à ce moment la si heureuse, je ne pouvais dire mot, mais je pris Alice dans mes bras pour l’en remercier, réfléchissant après que cela était quelque peu déplacer, étant donner que je la connaissais que depuis peu de temps.

Il fallait absolument que je me calme et je n’arrivais toujours pas à parler, les seul me que je réussie à dire et qui ne me demander pas de réfléchir était :

    -Alice… je reviens dans 10 secondes.

Je n’étais pas fière de la quitté ne serais que dix petite seconde, car cela n’était pas poli, mais rester en face d’elle sans rien dire n’aurais pas été plus efficace. Ainsi je me lever doucement pour éviter de chambouler mon cerveau qui étais conflue par l’afflue de question, je tourna la tête vers Alice et réussie à dire :

    - Veuillez m’excuser !

Puis je partie en courant profitant des 10 seconde que je venais de lui demander pour me libérer des question qui affluer et me paralyser. Inspirant l’air de la nature qui me semblait pure dans cette forêt.
Je revins ainsi 10 seconde plus tard au près d’Alice, vraiment désoler de mon action :

    - Je suis vraiment désolé Alice, mais j’avais besoin de me libérer et d’inspirer l’air de la nature…

J’avais réussi à parler, mes pensées étant désormais plus sereines.

    - Ca fait beaucoup de nouvelle dans une seul journée, te rencontré fus la meilleur chose qui me soit arriver Alice… Tu apportes tant de réponse à mes questions…

Elle m’apportait aussi de nouvelle question, mais les réponses étaient aujourd'hui beaucoup plus réjouissantes.

    - Je serais donc une Hybrides… Désolé de changer de sujet, mais la description de ta nièce… elle… J’avais l’impression que tu me décrivais…

Je n’en douter pas, cette description était identique à la mienne et je ne demander pas confirmation à Alice, si persuader de ce que je venais de comprendre. Je fis un léger soupir de soulagement. Avant de continuer :

    -Tu ne sais pas depuis combien de temps j’attendais cette nouvelle...

Ces paroles étaient inespérées, inattendu et si agréable. Alice viens de m’apporter tellement en une fraction de seconde.

    - Alice merci infiniment…

J’essayer de calmer mes émotions qui commencer à remonter et qui allais certainement avoir un impact considérable à nouveau. Ainsi j’inspirais profondément avant de demander à Alice :

    - ta nièces...est t’elles là seul hybrides que tu connaisse en ce monde ? Ne somme nous que deux ?

Essayant de me calmé je sentais les émotions lutter et à ma plus grande surprise une nouvelle émotion venait s’immiscé parmi les autres, mon enthousiasme commençais à s’affaiblir, met nerfs me lâchée tous d’un coup et sans avoir eu le temps de réellement comprendre ce qui m’arrivais je fondit de nouveau en larmes devant Alice.

Je pleurais très rarement devant les personnes que je connaissais ou même que je rencontrais. Je venais à peine de rencontrer Alice et pourtant elle devais être la personne qui m’avais le plus vu pleurer sur cette terre.

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Mar 26 Juil - 14:51

Ma dernière tirade avait eu chez ma nouvelle amie l'effet d'une bombe. Dans ses yeux je pouvais lire l'effroi, la colère, la joie : un soulagement immense auquel se mêlait une tristesse sans borne. Visiblement elle avait parfaitement saisi les similitudes qui entouraient son histoire et celle de la vie de ma nièce, elle avait compris que leur nature ne pouvait être identique... Des visions d'horreur me traversaient alors que je tentais de deviner les pensées qui agitaient son esprit. Sans doute en voulait-elle à son père biologique, elle qui avait été abandonnée selon ses précédents dires et recueillie par les McCherry. Peut-être pensait-elle à la vie qu'elle avait toujours rêvée d'avoir, entourée de parents aimants et dont elle savait maintenant qu'elle eut été possible si son père avait fait le nécessaire...

La douleur qu'elle devait ressentir devait être profonde car, pétrifiée, je voyais ses yeux balayer lentement le sol sans réel but comme si elle essayait simplement de s'accrocher à la réalité, qu'elle tentait de ne pas sombrer avec cette vérité trop dure à entendre. Affichant toujours un air aussi perturbée, je la vis se lever, ayant peur qu'elle me fuit et ne fuit par là sa condition, j'en fis de même avant qu'elle n'ajoute :

-Alice… je reviens dans 10 secondes.

Besoin de solitude... Presque rassurée mais pas suffisamment pour que mon sourire ne paraisse à nouveau sur mon visage de lutine, je hochai doucement la tête pour signifier que je l'attendrai.

- Veuillez m’excuser !

Jamais je ne ressentai ce besoin de m'isoler, m'entourer de mes proches était souvent mon refuge dans les moments de peine et de douleur : la présence de ceux que j'aimais suffisait à m'apaiser, tandis que pour les autres membres de ma famille seul le calme de la solitude pouvait panser leurs blessures... Je la laissai donc partir, la regardai s'éloigner au pas de course tandis que songeuse je me rasseyais non sans m'interroger sur le bien fondé de la révélation que je venais de provoquer.

Toutefois, 10 secondes étant ce qu'elles sont, une fraction de temps négligeable dans l'immensité de l'éternité qui nous était accordé à nous les êtres froids, elle fut bien vite à mes côtés. Ses yeux semblaient plus voilés encore, peut-être retenait-elle des larmes, peut-être était-ce seulement l'expression des tourments qui l'habitaient... Avant que je n'eus le temps d'élucider cette question, elle s'excusa vivement :

- Je suis vraiment désolé Alice, mais j’avais besoin de me libérer et d’inspirer l’air de la nature…

Un fin sourire se posa sur mes lèvres tandis que dans un murmure à peine audible, je lui répondai :

- Je comprends...

Sans que je n'eus le temps d'ajouter quoi que ce soit pour m'enquérir de son état et de son ressentiment, elle continuait déjà son discours :

- Ça fait beaucoup de nouvelle dans une seule journée, te rencontrer fut la meilleure chose qui me soit arrivée Alice… Tu apportes tant de réponses à mes questions…

Je ne savais comment réagir à cela. Ma bonne humeur naturelle revenant au galop, j’esquissai un sourire sur mes lèvres rosies. Toutefois je ne pouvais m’empêcher de penser au trouble que j’avais dû semer en elle, toutes ses interrogations auxquelles elle venait de trouver une réponse bien plus douloureuse sans doute que toutes celles qu’elle aurait pu imaginer. Perdue dans mes pensées, j’écoutai d’un air distrait les conclusions que j’avais tirées un peu plus tôt, me demandant quelles répercussions elles allaient entraîner pour Brittany, ses proches mais également moi et ma famille qui étions devenus en quelques secondes le seul repère concret de sa véritable nature.

- Je serais donc une Hybride… Désolé de changer de sujet, mais la description de ta nièce… elle… J’avais l’impression que tu me décrivais…

-Tu ne sais pas depuis combien de temps j’attendais cette nouvelle...

Préférant jauger la réaction de ma nouvelle amie, j’attendais qu’elle finisse. Après un remerciement dont je n’avais pas besoin du pouvoir de Jasper pour savoir qu’il était des plus sincères, me prouvant ainsi une fois de plus que le savoir était toujours préférable à l’ignorance et cela même lorsque la vérité était difficile à entendre, elle me demanda non sans quelques trémolos dans la voix :

- Ta nièce...est-elle la seule hybride que tu connaisses en ce monde ? Ne sommes-nous que deux ?

Elle ne le savait pas, mais à ce moment précis Brittany venait de me transmettre son hésitation. Lui mentir serait une très mauvaise idée vu la confiance qu’elle venait de m’accorder sans retenue en me livrant l’histoire de son existence… Mais la réticence de sa famille à lui avouer qu’elle était une hybride me laissait perplexe : quels intérêts pouvaient-ils bien en tirer ? voulaient-ils simplement la protéger des Volturi ? avaient-ils de plus noirs desseins ?

Ce mélange de sentiments contraires qui flottaient dans mon esprit me dérangeant. J’avais peur qu’en révélant à Brittany l’existence d’autres hybrides ou, du moins, de Nahuel, ne fasse risquer quelque chose à ce dernier. Et n’avais-je pas déjà moi-même mis ma nièce en danger en lui en parlant ainsi ? Non, tout le monde immortel connaissait son existence, de même que celle de son sauveur. C’est donc après cette réflexion pendant laquelle ma lèvre inférieure souffrit quelque peu sous le mordillage que je lui assénais machinalement que je lui répondis :

- Ma nièce n’est pas la seule hybride non… Comme je te l’ai raconté tout à l’heure, elle a été sauvé d’une mort certaine et nous devons sa vie à un autre hybride qui nous a aidé à prouver quel était sa véritable nature.

Fondant en larmes, je compris que la perte de ces repères avait été bien trop brutale pour cette jeune fille qui désormais devait encore plus se voir comme une être à part. Ces pleurs résonnaient dans la clairière dans laquelle nous nous étions assises pour discuter et où jamais je n’aurais pu croire quelques instants plus tôt que se jouerait une scène d’une aussi forte émotion pour nous deux. Doucement, je me levai pour aller m’installer à côté de Brittany puis posai une main sur son épaule avant de la serrer délicatement contre ma peau glaciale malgré les reflets du soleil qui s’y posaient, lui donnant cet éclat si particulier. Tous les diamants qui reluisaient ainsi se confondaient avec les perles qui coulaient lentement sur ses joues si pâles. Même si nous nous connaissions peu, je ne pouvais supporter de la voir pleurer ainsi.

Peu à peu, malgré ses pleurs silencieux, je décidais de continuer à lui parler. Occuper son esprit était le meilleur moyen de la détourner de la douleur inhérente à ce qu’elle venait d’apprendre.

- Je comprends à quel point cela doit être difficile à entendre, seulement rien ne sert de verser toutes les larmes de ton corps. La vérité est souvent bien plus difficile à entendre que l’idée qu’on s’en était faite mais tu dois être forte ! lui dis-je en me positionnant légèrement plus devant elle.

Alors qu’un large sourire sensé l’encourager à stopper le flot de pleurs qu’elle continuait de répandre, je continuai, sûre que je la convaincrai :

- La vie est parfois dure, mais le tout est de savoir s’en relever… Si tu le souhaites et si ma famille pense comme moi, et crois-moi que ce sera le cas, tu pourrais sans doute très bientôt rencontrer ma nièce ?

J’espérais que la perspective de faire la connaissance d'une personne comme elle, une personne qui saurait la comprendre malgré son jeune âge, lui redonnerait le courage d'affronter cette dure réalité qui venait de se révéler à ses yeux. Patiemment, j'attendais donc une réponse de sa part, espérant voir à nouveau un soupçon de paix et de sérénité regagner son coeur meurtri...





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Dim 31 Juil - 14:58

Je devais paraître étrange, à moitié enfoncé dans mon subconscient mais à la fois présente à ces côté…j’avais réussie à parlé, je réussi tout autant à levé la tête et à regardé Alice….depuis maintenant un certain moment, elle ne cessé de se mordillais la lèvre… la peau d’un humain aurais déjà viré au rouge.
Puis Alice me regarda et me répondis :
    - Ma nièce n’est pas la seule hybride non… Comme je te l’ai raconté tout à l’heure, elle a été sauvé d’une mort certaine et nous devons sa vie à un autre hybride qui nous a aidé à prouver quel était sa véritable nature.
A cette instant j’avais voulu me concentré sur les paroles d’Alice,mais ces précédentes paroles ne cessé de nouveau de tournée dans ma tête. Les émotions avais affluer et mes nerf avais lâcher, une cascade de larme coulait sur mon visage, et je faisait subir cela à Alice…elle n’avais pas besoin de ça, mais avec toute l’attention qu’elle m’avais déjà porté elle s’était de nouveau approché de moi pour me réconforté…
Je voulais arrêter de pleurer, pour lui montrer que son attention était vraiment apprécié et agréable, mais rien ne ce passais, ces émotions me bloqué, mes pensée se chamboulé j’étais tout ce qu’il y avais de plus confuse et figer…je ne cessé de pleurer et cela devais s’entendre dans toute la contré…j’essayais tant bien que mal de me faire discrète, de calmer ces pleurs…et à ma plus grande surprise cela ce calma un peu quand Alice pris de nouveau la paroles :
    - Je comprends à quel point cela doit être difficile à entendre, seulement rien ne sert de verser toutes les larmes de ton corps. La vérité est souvent bien plus difficile à entendre que l’idée qu’on s’en était faite mais tu dois être forte !
j’étais tout à fais consciente de ce qu’elle me disait, je savais que je devais être forte, et j’en avais la volonté…mais les pensée et les sentiment avais pris le dessus, mon corps était comme le monde…ce n’est pas l’homme qui dirige le monde, mais l’homme qui est dirigé par le monde…ce n’est pas moi qui dirige mon corps et mes pensée, à cet instant ces mon corps qui dirige mes pensée.
J’apprécia le sourire donc elle me gratifia, cela réussie à m’apaisé encore un peu.
    - La vie est parfois dure, mais le tout est de savoir s’en relever… Si tu le souhaites et si ma famille pense comme moi, et crois-moi que ce sera le cas, tu pourrais sans doute très bientôt rencontrer ma nièce ?
Ma respiration se coupa net, ça devenais une habitude aujourd’hui…les larmes s’arrêtèrent aussi...Les paroles d’Alice était comme un antidote, elle avait un impacte impressionnant sur moi, certainement du fais de ma confiance.
Ces dernière paroles déclancher en moi un sourire que je ne réussie malheureusement pas à extériorisé. Rencontré quelqu’un qui me ressemble en tout point…cet possibilité qui ce rapprochais étais inespéré…mais possible.

Aujourd’hui tout me semblais inespéré : la rencontre avec Alice et cet incroyable amitié naissante…l’apport de toutes ces réponse à mes question…la connaissance de ce que je suis et le savoir de ne pas être la seule de mon espèce sur cet terre. Le sourire ne sortait pas, mais un rayon de joie s’infiltrait en moi tandis qu’un de soleil parcourais ma peau. Ne pouvant pas témoigné le petit peu de joie que j’ai, a Alice, je me rapprocha d’elle et lui fit un câlin en signe de remerciement. Puis je me décidai enfin à lui répondre :
    - Alice, ce serait la plus belles des choses qui pourraient m’arriver après t’avoir rencontré…ce serais génial…bien évidement si ta famille est d’accord et si ta nièces est d’accord…ce serais une tel joie pour moi que de connaître quelqu’un comme moi. Voir de mes propres yeux que je ne suis plus seul…
Je ferma les yeux essayant de me créer la scène futur, et en ouvrant mes yeux je me rendis compte qu’un sourire s’affichait enfin sur mes lèvres…

je pris mon pendentif qui était accroché à mon cou et l'ouvris, à l'intérieure y étais dissimulé une petit montre, je fus surprise de l'heure qu'il était...ça faisait plus de 5 heure que j'étais avec Alice...Alex allait s'inquiété:
    -Wouah Alice!! le temps passe très vite à tes côté, ça fait plus de 5 heures que l'on ais toute les deux, ton écoute est vraiment très très appréciable Alice, tu est la personne qui m'a apporté le plus de réponse dans ma vie jusqu'à présent...Malheureusement il vas falloir que je te quitte, sinon je risque d'inquiété mon frère, et je craint que vous ne vous entendiez pas du premiers cou à cause des mes parents...bref.

je pris une inspiration et continua:
    --Alice il faut absolument que l'on ce revoit, passé du temps avec toi est vraiment très agréable et je t'avouerais que j'ai encore quelque question à te poser ,par ailleurs ma hâte est sans limite quand à l'envi de rencontré ta nièces...hum...comment pouvons nous faire?
Je me plongea un instant dans mes pensé et lança un regard à Alice. J'avais encore le cœur lourds mais un rayon de bonne humeur contagieux étais désormais en moi...ces deux émotions si différentes soit elle se mêlait en moi, créant une étrange harmonie.


Spoiler:
 

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice] Jeu 29 Sep - 20:30

Administration :

Bonjour,

Etant donné que nous recommençons l'intrigue à partir de son commencement, ce rp n'a plus lieu d'être et sera sans doute réutilisé en temps utile par les deux protagonistes pour être inclus dans la nouvelle histoire du forum.

Merci à tous de votre compréhension,

Alice


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice]

Revenir en haut Aller en bas

I.1 - 3) Rencontre peu attendue avec une Cullen [Pv Brittany et Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vos Top 5!
» Peluches Tsum-Tsum
» Alice Cullen (Twilight) Ashley Greene
» Le blason des Cullen
» la larme de bella chez les cullen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight rpg - Chapitre 5, Lunaison :: Archives et Corbeille :: Twilight Lunaison : Saison 1 :: Rps de l'ancien forum - à ne pas prendre en compte :: Rps de l'ancienne intrigue-