Twilight Lunaison est un forum de rpg qui poursuit l'intrigue de Révélation, chapitre de la saga Twilight de Stephenie Meyer. Pour sa renaissance : une nouvelle intrigue, de nouveaux personnages, rejoignez-nous pour écrire l'histoire...
 

Partagez|

Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Feat. : Drew Fuller
Age d'apparence : 19 Ans
Age réel : 140 ans
Messages : 141
Date d'inscription : 10/11/2010
Localisation : Port Angeles
Humeur : Changeante
MessageSujet: Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna] Sam 4 Déc - 20:03

Après la courte entrevue avec mon professeur d'égyptologie, qui se trouvait être uns des vampires les plus anciens avec les Volturi, j'étais directement rentré chez moi. N'ayant pas à suivre les autres cours, je m'étais contenté de lire mes bouquins de cours que j'allais emmené avec moi pour retrouvé Hélèna. Un soupire franchis mes lèvres, mes yeux étaient toujours écarlates, mais je n'avais pas chassé depuis plusieurs semaines. Je me concentra donc sur autre chose. Je remarqua une statuette, unes qui avait appartenue à Leatitia, une bouffée de nostalgie s'empara de moi pendant quelques secondes. Je me dirigea vers la statuette a une vitesse calculée, humaine, et l'attrapa en douceur. Elle aurait été légèrement lourde pour un humain estimais-je, environ 800 gr. Je n'aurais su dire en quoi elle était faite, sans doute Leatitia me l'avait dit mais j'étais trop occupé à la dévorer des yeux... Je secoua la tête et remis la statuette à sa place initiale. Je me décida à chasser, même si ca ne me plaisait pas. Je pris attention à ce que personne ne me voit et fila, réutilisant enfin ma vitesse habituelle. J'avais décidé de me nourrir loin, j'avais la journée de libre jusqu'au soir. Je m'éloigna le plus possible et ne me nourris que sur des mourants, c'était plus simple pour moi et ca allégeait ma conscience. Je leur évitais ainsi une mort lente et douloureuse, mais ca n'excusait pas mon crime non plus. Je rentra à Port Angeles aux alentours de 19h, je ne souvenais plus de quelle heure avait été convenue, peut être bien 20h... Pensant que ca serait toujours mieux que d'être en retard, je me changea rapidement. A la place de mon jean déchiré et mon t-shirt blanc, j'opta pour un jean normal, neuf même, et une chemise noir a manche longue, chose que je mettais rarement. Je ne pris pas la peine de me regarder dans le miroir, de toute façon je n'arriverais jamais a coiffer mes cheveux. Je grimpa sur ma moto, je n'aimais pas les voitures, on ne sentait pas le vent dans les cheveux et cette impression de liberté. Je me demanda soudain si il ne valait pas mieux y aller a pied, c'était juste a coté... Je pris ma moto de pour plus de sécurité, comme ça elle penserait que je vivais un peu plus loin et ca me tranquilliserais, on n'est jamais a l'abri d'une attaque. Je fus rapidement devant le restaurant indiqué, une petite moue se dessina sur mes lèvres, ca devait coûté assez chère, même si c'était pas un grand restaurant. Je gara ma moto a une place libre et l'attacha du mieux que je pus, dés fois que des petits malins tentaient de la raflée en passant a coté. J'entrai dans le restaurant et me demanda comment elle avait réservée. A tout hasard j'indiquai son nom à l'entrée et on me conduisit a la table, vide, à son nom. Décidé à patienter, je m'amusa à photographier du regard les moindres recoins du restaurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée fondatrice


Feat. : Jennifer Love Hewitt
Age d'apparence : 25 ans
Age réel : 3337 ans
Messages : 226
Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Là où mon coeur me guide...
Humeur : Douce, calme et réfléchie...
MessageSujet: Re: Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna] Ven 28 Jan - 14:55

Rien ne s’était réellement passé comme je l’avais prévu en cette journée qui pourtant devait être le début d’une nouvelle vie à croire que le simple fait de songer à un possible déroulement des événements empêchaient ceux-ci de se produire de manière paisible. *L'équilibre de notre destin peut-il vraiment être si fragile qu'une simple pensée le perturberait ?*. Un sourire se posa sur mes lèvres lorsque cette réflexion se présenta à mon esprit et que je me ressaisisse en songeant que si le monde fonctionnait ainsi alors nous ne goûterions à aucun de nos souhaits, or j'avais Céleste et Gabriel et ils étaient la preuve vivante que mes plus belles espérances s'étaient vues exaucées.

Assise dans ma voiture, une jolie citadine de couleur gris métallisé, je me repassais le film de mon improbable journée. Tout d'abord, cette rencontre impromptue avec un jeune vampire du nom de Chris Pain et qui se trouvait être un de mes étudiants. Puis l'arrivée prématurée de ma fille à Forks m'avait quelque peu surprise, surtout par l'absence de son frère qui visiblement avait eu quelque chose à régler dans notre ancienne vie. Et maintenant, je m'apprêtais à aller rejoindre ma première rencontre de la journée dans un restaurant...

Je secouais légèrement la tête tandis qu'un petit rire s'empara de moi. Cette situation était totalement inédite et plus d'inattendue me troublait et je ne savais comment réagir. Devais-je accorder un soupçon de confiance à cet immortel qui venait de "je ne sais où" et qui par bien des points restaient un mystère semblant vouloir dissimuler quelque chose ? Seul mon don pourrait m'éclairer à ce sujet, car même si je n'étais sans doute pas la meilleure empathe vampire j'étais sans nul doute la seule à pouvoir connaître le moindre souhait de quelqu'un en utilisant ses émotions... Étrangement c'est ce dernier point qui était souvent très révélateur de leur personnalité profonde.

Lors de notre premier contact, un peu plus tôt, je n'avais pas songé à sonder ses sentiments à la recherche de son voeu le plus cher : mais maintenant était venu le moment crucial ou je devais à tout prix savoir si cet étudiant atypique représentait un danger quelconque pour ma famille. Si malheureusement c'était le cas, peu de solutions s'offriraient à moi : déménager une fois encore, le terroriser suffisamment pour qu'il parte de lui-même ou le tuer... Une grimace dû se glisser furtivement sur mon visage pâle à l'évocation de cette dernière, mais non moindre, possibilité. Je n'avais jamais aimé éliminer les autres vampires, à vrai dire j'étais bien trop "humaine" pour éliminer qui que ce soit, mais si l'un des membres de ma famille courait un risque alors il faudrait que je m'y résolve...

Me laissant tomber en arrière contre le siège, les paupières closes, je fis le vide dans mon esprit de manière à être la plus neutre possible en arrivant à notre rendez-vous. Je voulais réussir à connaître son désir le plus grand, son espoir le plus précieux : lui seul me révélerait sa véritable personnalité, car il fallait que je reste prudente : qui sait les pouvoirs que ce jeune immortel pourtant à l'air si inoffensif pourraient posséder.

Ouvrant les yeux et attrapant mon sac à main, je sortis alors de mon véhicule, prête à aller affronter l'inconnu. A peine eus-je franchi les portes du restaurant dans lequel j'avais réservé une table, mes yeux glissèrent dans sa direction en détectant son parfum. Je décidai néanmoins de respecter les convenances et me présenta au réceptionniste de ce restaurant huppé de la ville qui après un bref échange m'annonça ce que je savais déjà : mon invité était déjà arrivé. Au fur et à mesure qu'il me fit traverser la salle jusqu'à ma table, les yeux de l'assemblée se tournaient discrètement sur moi : la beauté vampirique n'avait pas le don de vous faire passer inaperçu malheureusement.

Arrivée à la table, le majordome nous laissa après avoir déposé sur la table les menus dont je savais qu'ils allaient s'avérer obsolètes. M'asseyant en face de Chris, je sondais durant une petite seconde ses émotions. Visiblement il était perplexe de ce rendez-vous, mais qui ne l'aurait pas été à sa place ?

Lui souriant, je pris donc la parole :

- Bonsoir Chris, et heureuse de voir que vous avez accepté mon invitation, lui dis-je d'une voix douce. Je dois avouer que je craignais que vous ne me fassiez faux-bond.

Après cette remarque je me tus, attendant sa réaction... Qui sait, peut-être n'était-il pas aussi sanguinaire que tous les autres immortels que j'avais côtoyé dans ma très longue existence...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Drew Fuller
Age d'apparence : 19 Ans
Age réel : 140 ans
Messages : 141
Date d'inscription : 10/11/2010
Localisation : Port Angeles
Humeur : Changeante
MessageSujet: Re: Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna] Sam 29 Jan - 2:10

Je me concentra sur le menu déposé face a moi plutôt qu'aux gens dans le restaurant, surtout les serveuses, qui me regardaient en se demandant sans doute si je n'étais pas une sorte de rock star peu connu. Je n'eus pas a retenir ma respiration, les gens dans le restaurant s'étaient mit tellement de parfum que je n'eus aucun mal a oublié leurs odeurs réelles. Durant quelques minutes, je parcouru les divers plats...bien que je fus certains que je n'en mangerais pas un seul parce que j'étais fauché comme les blés.

Je sentis son odeur avant de la voir arrivée, je leva les yeux vers l'accueil et croisa son regard doré, elle m'avait déjà repérée. Un sourire hésitant se forma sur mes lèvres, mais ma gorge me sembla sèche. Dans un tel restaurant...gloups...c'était comme si j'étais en couple avec elle et que nous étions a un rendez-vous galants. Si j'avais pus rougir je l'aurais sans doute fait, je songea qu'elle serait sans doute désarçonné par mon "nouveau" comportement, j'étais plus...calme, plus humain.

Je la regarda arrivé, et songea que la vie qu'elle avait eut étant humaine l'avait rendu si gracieuse que quand elle a été changé en vampire, elle fut la plus gracieuse qui soit... Je songea a mon propre passé, humain bien entendu, et me rendit compte que ce que j'avais mis tant d'ardeur a travaillé, mon humanité, ma compassion, était malgré tout resté dans l'être que je suis actuellement. Je la regarda s'assoir face a moi et laissa un mini sourire, vraiment mini, fendre mon visage. J'observa ces manières et également les regards qu'elle avait déclenché, aurais-je été plus vieux et humain, j'aurais sans doute essayé d'obtenir sa main, mais a l'époque actuel, les mariages entre des personnes avec une grande différence d'âge, physiquement pour nous bien entendu, parce que réellement c'était sur que j'avais l'air d'un gosse. Un instant, je craignis qu'elle n'ait captée mes pensées au travers de mes émotions, si ce fut le cas, elle le cacha bien. Je fixa les sourcils légèrement plissé, un homme plutôt pompette faire des avances a une serveuse, c'était surtout pour me distraire de mes pensées que je faisais cela.

- Bonsoir Chris, et heureuse de voir que vous avez accepté mon invitation

Je n'aurais sans doute pas refusé, surtout pas quand la personne qui proposait avait un clan avec lui, de plus mon éducation ne m'avait jamais appris a me méfié des femmes. Je la regarda, croisant son regard durant quelques secondes et me détourna, gêné en me souvenant de mes théories d'il y a peu. Je me concentra plutôt sur ces paroles, ca vaudrait mieux pour moi je pense.

Je dois avouer que je craignais que vous ne me fassiez faux-bond.

Elle semblait un peu tendue, je ne pense pas qu'elle s'attende a la réaction que je vais avoir, pensais-je en réprimant un rire nerveux. Je lui adressa un simple sourire, mais je remarqua que l'une des serveuses regardait Hélèna jalousement...Flatteur pour mon orgueil mais totalement inutile. D'un autre coup d'oeil, je remarqua la scène inverse, un homme me toisait furieusement, comme quoi je n'étais pas le seul a la trouvée superbe. ... Nouveau silence mental quand est-ce que j'allais enfin me méfié de mes pensées trop volage? C'en était presque humiliant...Je décida de répondre, avec un sourire plutôt forcé tant j'étais gêné:

j'ai pour principe de venir quand on m'invite...Miss Stevens?

Ouais ca aussi c'est un gros problème, en général les vampires ont tendance a se parlé comme s'ils avaient gardé les cochons ensemble, mais face a elle... C'était impossible de ne pas se montré respectueux en voyant son corps de déesse...Nan bordel arrête de pensé ça Chris! Tu cherche donc a mourir des mains d'une femme pacifique?!? Une question se forma dans mon esprit...Qu'aurais pensé Leatitia de tout ça..? Nan Chris arrête de déliré, de toute manière t'a autant de chance pour lui tapé dans l'œil qu'Aro a de chance de dire un jour la vérités. Autrement dit, bosse encore mon coco! Je la regarda a nouveau en tentant de chassé les pensées néfastes de mon esprit et inspira un bon coup avant de posé une nouvelle question.

Est-ce que mon passé vous intéresse toujours? Il n'as certes pas la même prestance que le votre... Ça vous paraitra sans doute insipide et d'un ennuis total.

J'avais utilisé un ton faussement blasé alors qu'un sourire amusé ornait mes lèvres décidément elle allait être très surprise de voir a quel point je pouvais être...Humain, bien plus que n'importe quel vampire sanguinaire, mais je me savais différent, je n'avais jamais voulu tué d'humain, me contentant d'achevé les mourant, comme un charognard après une bataille. Ouais, on pouvait facilement me comparé a une Hyène. Les Hyènes étaient majoritairement nécrophage mais ils leurs arrivaient parfois d'attaqué les animaux vivants, quand il n'y avait pas assez de charogne pour tous. C'était exactement ça a mes yeux, j'étais une espèce de, je ne dirais pas sauveur puisque les gens que je tuais de ne l'étais pas, aller, on va dire que je suis une personne qui abrège les souffrances de ceux qui mérite un repos éternel. Mon regard avait du semblé vague quelques minutes, le temps de ma réflexion, je fus gêné de m'être laissé entrainé dans les méandres de mes pensées et m'excusa auprès de mon professeur de ce manque d'attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée fondatrice


Feat. : Jennifer Love Hewitt
Age d'apparence : 25 ans
Age réel : 3337 ans
Messages : 226
Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Là où mon coeur me guide...
Humeur : Douce, calme et réfléchie...
MessageSujet: Re: Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna] Dim 30 Jan - 14:46

Les émotions de Chris était difficilement cernables, et même si j'étais une très bonne empathe : je n'étais sans doute pas la meilleure dans ce domaine surtout quand les sentiments des personnes sur qui je l'utilisais semblaient être en constante évolution. Apparemment, je perturbais ce jeune vampire bien plus que je ne l'aurais pensé de prime abord, mais après tout j'avais l'habitude de provoquer de telles réactions.

Faire la connaissance d'une immortelle ayant mon âge et qui plus est, pour ceux qui l'avaient entendu telle une légende d'un autre temps, mon pouvoir à réaliser les souhaits ou les transformer en cauchemar, n'était pas donné à tout le monde. Heureusement, malgré que mon esprit soit tout à fait conscient de ce détail, je n'en jouais pas : je préférais rester naturelle, les années n'étaient après tout que des années et je savais que jamais je ne pourrais comprendre la vindicte des Volturi qui en vertu de leur grand âge se permettaient un règne sans égal sur le monde vampirique.

Chassant ses songes, je me reconcentrai sur mon interlocuteur. Si je ne pouvais réellement réussir à cerner ses sentiments les plus profonds, j'allais devoir utiliser une autre facette de mon empathie : ma faculté à percevoir le plus grand voeu de chaque être. C'est alors que j'étais en train de commencer de le percer à jour que Chris se décida à me répondre :

- J'ai pour principe de venir quand on m'invite...Miss Stevens?

Tout en disant ses paroles, je voyais ses yeux fureter dans les différents coins de la salle. Sans doute venait-il de remarquer ques les yeux indiscrets de nombreux convives du restaurant nous contemplaient d'un air à la fois charmé et répréhensible. Les mentalités ne changeaient donc vraiment très peu au fil des siècles et percevoir une femme paraissant avoir entre 25 et 26 ans avec un jeune homme de seulement 5 ans son cadet choquait toujours. Un fin sourire se dessina sur mes lèvres soulignée de maquillage à cette réflexion : *finalement nous, vampires, étions peut-être figés pour l'éternité mais l'humanité était pas plus libre que nous figée dans ses concepts et ses préjugés antiques...*.

Toutefois, je fus tout de même surprise par quelques émotions qui traversèrent subtilement mon invité. Ma compagnie lui était très plaisante, voir même plus que cela si j'en croyais ce que je pouvais en ressentir. Un doute le parcourut juste après, puis des remords : *cela était-il dû au souvenir de sa créatrice dont il m'avait parlé avec une passion que seul les amoureux déchus peuvent continuer à nourrir dans leur coeur ?* me demandais-je alors qu'il continua son discours.

- Est-ce que mon passé vous intéresse toujours? Il n'a certes pas la même prestance que le votre... Ça vous paraîtra sans doute insipide et d'un ennui total.

Son apparent dédain de la chose qu'il afficha par une mine blasée tandis qu'un sourire trompeur se dessinait sur ses lèvres contrastait totalement avec son moi profond où se mêlait une sorte d'excitation pareille à celle d'un petit enfant et d'une joie, une joie peut-être d'enfin pouvoir parler de son histoire, de se libérer en quelque sorte...

Ne sachant réellement quoi penser et préférant rester prudente, un sourire illumina à mon tour mon visage. Je lui répondis sur un ton calme et suffisamment doux pour que mes paroles ne puissent être entendues que de nous seuls :

- Toutes les histoires sont importantes, Monsieur Pain. Sans elles, le monde que nous connaissons ne serait rien... Votre existence vous paraît peut-être moins honorifique et légendaire que la mienne, mais après tout n'aurais-je pas pu dire la même chose il y a quelques millénaires ? Personne ne pense inspirer à un grand destin, mais pourtant c'est nous seuls qui le construisont.

Je m'arrêtais un instant avant de reprendre, encourageante :

- Qui sait ce que vous serez dans un, dix, cinquante ans et plus Monsieur Pain... Mais je m'égare, que diriez-vous de me conter votre histoire par le commencement ?...

Je laissais ma phrase en suspens, avide de découvrir le passé de ce vampire dont je ne savais quoi penser : après tout qu'allais-je découvrir, il m'avait déjà montré sa face tranquille comme sa face noire, incontrôlable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Drew Fuller
Age d'apparence : 19 Ans
Age réel : 140 ans
Messages : 141
Date d'inscription : 10/11/2010
Localisation : Port Angeles
Humeur : Changeante
MessageSujet: Re: Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna] Mar 1 Fév - 18:58

- Toutes les histoires sont importantes, Monsieur Pain. Sans elles, le monde que nous connaissons ne serait rien... Votre existence vous paraît peut-être moins honorifique et légendaire que la mienne, mais après tout n'aurais-je pas pu dire la même chose il y a quelques millénaires ? Personne ne pense inspirer à un grand destin, mais pourtant c'est nous seuls qui le construisont.

Sauf quand on est une prêtresse d'Égypte ancienne. Pensais-je en l'observant sans un mot, je me demandais vaguement si j'aurais pus vivre dans une telle époque...en voyant le corps magnifique de mon professeur je me dis qu'elle avait du comptée parmis les personnes importantes dés sa naissance, un peu comme moi...Sauf que j'avais grandis dans un univers totalement différent. J'inspira doucement et entama mon récit.

Je sais que je suis enfant unique et que mes parents étaient français et américain, puisque c'était marqué sur ma carte d'identité quand je l'ai trouvé après m'être transformé. Ma créatrice se nommait Leatitia, elle était une des rares survivantes d'un groupuscule anti-voturi ayant été décimé un mois environ avant qu'elle ne me trouve.

Je lui conta la suite a voix si basse et si rapidement que seul un bourdonnement pouvait être entendu de loin. Quand j'arriva au moment le plus triste...je n'osa pas parlé et chuchotta:

Préparez votre don...au cas où...

J'inspira un grand coup et bascula dans mes souvenirs...

~~ Flash Back~~

C'était un jour comme les autres...Du moins à la base, même si j'avais désiré ardemment l'oublier, rien ne sera jamais capable de faire disparaitre ma "Pain" comme je l'appelle...pour aller de paire avec mon nom de famille. Le matin se levait lentement, je tenais tendrement mon amour dans mes bras, elle ne dormait pas naturellement, mais était aussi immobile qu'une statue, figée dans l'amour que je lui avais donné. Je caressa doucement ses épaules et la sentit frissonner, un sourire orna ses lèvres couleur perle qu'elle vint poser sur les miennes. Ce fut un baiser court mais pleins d'amour, comme tout ceux que nous avions échangés depuis que j'étais un vampire. Je me dégagea doucement de son étreinte et ramena doucement ces jolies mèches rosées, celles que j'avais trouvé si déplacées au début de notre amour, autour de son visage de poupée et posa un nouveau baiser sur sa bouche. Mes yeux étaient couleur d'Onyx, comme les siens d'ailleurs. Nous partions a la chasse aujourd'hui, si elle ne ressentait aucun dégout à tuer des humains, moi j'étais déjà sujet à des états d'âmes assez importants à l'époque. J'enfilais un jean et une chemise noire que je garda ouverte, pas spécialement de raison de la fermée non plus non? J'attendis que mon amour s'habille, et je ne m'étonna pas de sa tenue provocatrice, elle s'en servait toujours quand elle allait a la chasse...ou qu'elle cherchait à me séduire. Je pris sa main et nous sortîmes de notre cachette, nous dormions dans les égouts a cette époque, puisque je n'avais pas encore un bon contrôle sur mon envie de sang frais malgré mes dix ans en temps qu'immortel. Nous nous séparâmes après un doux baiser et je me mis à chercher une proie facile, pas question d'éveiller les soupçons des humains, qui à l'époque étaient un peu plus superstitieux que maintenant a cause des nombreux films de vampires. Je trouva une jeune fille seule, elle était assez mignonne soit dit en passant. Elle leva les yeux vers moi et ne put s'empêcher de rougir par rapport a mon torse découvert, bah, c'était à ça que ca servait aussi, déstabiliser la proie. Je lui adressa un sourire envoutant qui la fit rougir encore plus, une timide, bah, ca allait facile. Je me racla la gorge doucement et chuchota, séducteur:

Salut
"B...Bonjour"; chuchota-t-elle, le souffle court.
Ça te dirais une petite ballade?

Elle accepta après avoir tergiversée un petit moment. Elle se saisit de son petit sac a main et me suivit sans un bruit. Je marchais comme si j'avais un chemin précis en tête et faisait en sorte pour qu'elle ne regarde que moi, de façon à l'attirer où je voulais avant de me nourrir. Ce fut ainsi que je la guida dans une ruelle sombre, elle semblait un peu perdue a présent. Je la poussa doucement contre un mur et elle ne s'opposa en rien a ça, bizarre. Je glissa mon visage dans sa nuque et y posa un baiser qui la fit gémir. Je mordis alors dans sa nuque, la douleur fut tel pour elle qu'aucune cri ne sortit de sa bouche, j'aspirai son sang avec avidité, sentant la flamme de ma gorge se résorber doucement, mais elle était encore puissante. Je me débarrassa du cadavre en le brulant et fila chercher une autre victime. Je tua ainsi trois humaines, je n'aimais pas tué les hommes, chacun son truc. Je rejoignis Leatitia dans un parc, un peu à l'écart là ou les bois étaient plus denses. Elle était assise sur un tronc, un sourire aguicheur sur les lèvres, je ria nerveusement, c'était toujours comme ça avec elle, elle avait toujours envie de moi après avoir mangé. Je m'approcha d'elle quand j'entendis des bruits de pas rapides, qui ne pouvaient être que ceux d'un immortel. Je me plaça devant ma créatrice et découvrit mes dents, protecteur. L'immortel qui apparut devant nous était jeune en apparence, il devait a peine avoir 16 ans quand il a été métamorphosé, un gosse en somme. Il toisa Leatitia avec froideur, je haussa les sourcils quand il parla, c'était presque une voix animal, pleine de haine:

"C'est donc lui le poulain qui te fait tourner la tête, traitresse!"
"Tais toi" pipa Leatitia de sa voix d'ange "Dégage, je ne fais plus parti de ton groupe visant à renverser les Volturi"

Je fus encore plus étonné par ça, je savais que mon amour haïssait les italiens mais a ce point? Je gronda en voyant l'inconnu s'approcher de nous, il éclata d'un rire mauvais et fut soudain devant moi, je ne l'avais pas vu arriver ! Il m'attrapa par le col et me jeta à travers le parc, je m'écrasa finalement contre un mur, à l'autre bout du parc et de la rue. Je mis quelques secondes a me reprendre et fonça vers le lieu de la bataille. Je sauta sur le dos de l'inconnu et planta mes crocs dans son bras. Malgré la douleur qu'il ressentit surement, nous luttâmes durant des heures sans qu'aucun humain ne vienne voir. Ma moitié se battait face a lui, l'empêchant de trop s'en prendre à moi pour que j'ai une chance de nous en débarrasser. Je fus saisis d'horreur quand je vis ce lâche arracher un bras complet à Lea'! Je ne me retins plus, j'attrapa son bras et tira dessus avec tant de force que je lui arracha bras et épaule en même temps. Il poussa un hurlement et me frappa a nouveau. Le souffle me manqua durant quelques secondes, et il en profita... J'entendis seulement le hurlement de Leatitia et les flammes qui sortait de l'appareil de notre adversaire. J'étais tétanisé, durant de longues secondes, celles que dura le brasier de ma créatrice, une haine sans aucune mesure s'insinua dans mon organisme. Je me leva, les prunelles rougeoyante de haine, j'attrapai la tête du vampire et lui fit faire un tour complet avant de la projeter loin du tronc, qui tomba comme une marionnette dont on avait coupé les fils. Je m'acharna sur son corps, le réduisant en lambeaux que je fis brulé par la suite, je retins ma respiration, l'odeur de sa combustion m'était insoutenable. Je tomba a genoux sur les restes de ma bien aimée, simple tas de cendre a présent. Naturellement aucune larmes ne se déversa de mes joues...Et bien que je me fus vengé la tristesse allait me consumer encore bien des années.

~~ Fin du Flash Back~~

Voilà maintenant vous savez tout...

j'avais réussi...a en parlé sans sombré dans la tristesse. Je poussa un soupire soulagé et posa mes yeux verts sages, vive les lentilles de contacts, sur les siens, dorés et souria.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée fondatrice


Feat. : Jennifer Love Hewitt
Age d'apparence : 25 ans
Age réel : 3337 ans
Messages : 226
Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Là où mon coeur me guide...
Humeur : Douce, calme et réfléchie...
MessageSujet: Re: Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna] Ven 11 Fév - 1:23

Ma remarque ne parut guère le convaincre, je fronçai donc légèrement les sourcils sous son apparent septiscisme. Néanmoins, voyant qu'il commençait le récit de son existence, je me mis à l'écouter avec attention :

- Je sais que je suis enfant unique et que mes parents étaient français et américain, puisque c'était marqué sur ma carte d'identité quand je l'ai trouvé après m'être transformé. Ma créatrice se nommait Leatitia, elle était une des rares survivantes d'un groupuscule anti-voturi ayant été décimé un mois environ avant qu'elle ne me trouve.

Un groupuscule anti-Volturi... Voilà ce qui venait de tinter à mon oreille et qui me plongeait d'ores et déjà dans d'intenses réflexions. Visiblement, ce jeune vampire n'avait pas froid aux yeux sans quoi il se serait bien gardé de me cacher ses opinions tranchées à propos de la famille royale. *Soit ce jeune vampire est suicidaire, soit il compte sur une chance miraculeuse que moi ancienne Volturi approuve son comportement ?* m'interrogeais-je non sans un brin d'humour. Lorsque son sourire se fit moins présent alors que la fin de sa phrase franchissait ses lèvres, je songeais que la tuerie qui avait dû suivre cette tentative de rébellion avait dû être bien sanglante et qu'une bonne étoile avait dû être au-dessus de sa créatrice. En effet, ce genre d'association ne survivait jamais et tous les membres étaient généralement assassinés par les gardes italiens en personne : j'en connaissais les procédures, les jugements et les exécutions sans appel...

Reportant mon attention sur Chris qui commençait à parler de manière de plus en plus douce jusqu'à en arriver au murmure, signe que la discrétion concernant notre état allait être nécessaire dans les propos qui suivraient, il me conta alors son histoire après m'avoir prévenue briévement de la violence que ce douloureux épisode de sa vie lui inspirait :

- Préparez votre don...au cas où...

J'acquiessai à sa demande d'un simple hochement de tête. Il me serait aisé de souhaiter plus que tout qu'il s'effondre inconscient si jamais je sentais en lui une haine incontrôlable qui pourrait être un danger pour les humains innocents qui se tenaient tout autour de nous dans cette salle de restaurant aux lumières tamisées.

Parfaitement calme et me fixant à la fois sur les émotions ainsi que sur les paroles de mon invité, je l'écoutai me conter avec passion son histoire.

Rapidement, je compris qu'il avait fortement souffert de la perte de sa dulcinée, Leatitia. Pendant tout son récit, je sentis une peine immense le consumer, des regrets également : sans doute se sentait-il encore coupable, coupable de n'avoir pu la sauver cette nuit-là... Un instant, je songeais à mes enfants et au désespoir immense qui s'emparerait de moi s'il arrivait quelque chose à l'un d'eux. Cette idée m'était intolérable, au point que sous le coup du chagrin de Chris, mon poing se resserra doucement mais fermement au point que de fines veines vinrent à saillir même si leur couleur bleutée indiquait le vide qui les caractérisait depuis plus de 3 000 ans maintenant.

Toutefois, je me reprennais aisément sachant que me laisser emporter par ses sentiments n'aideraient en rien ma concentration ni même ma lucidité. Or, j'étais ici essentiellement pour découvrir si ce jeune vampire récemment installé à Port Angeles représentait une quelconque menace pour ma famille. Au vue de ce qu'il m'avait confié pour le moment, ma conclusion ne pouvait être définitive. Néanmoins, j'avais appri qu'il était d'une nature très instable et ce comportement pourrait porter préjudice à tous les vampires vivant à proximité si des malheurs à répétition venaient à se produire...

Cruel dilemne s'imposait à moi, essayer de le connaitre davantage pour l'aider à surmonter le deuil qu'il n'avait toujours pas fait de celle qui semblait être sa raison d'exister ou décider de le supprimer tout bonnement, évitant ainsi tout risque aux habitants des environs mais préservant également la sérénité de ma famille et de celle de mon ancien ami, Carlisle. C'était cette interrogation, ce choix très complexe qui torturait mon esprit alors que je l'entendis conclure :

- Voilà maintenant vous savez tout...

Sortant de mes songes, je posai mes yeux dans les siens pour tenter de percevoir quelque chose : une lueur qui me donnerait une indication sur la décision la plus sensée à prendre... Je pinçai légèrement les lèvres, à la fois triste et gênée pour lui et son lourd passé qui lui causait bien des tourments :

- Dure existence que vous avez vécue... murmurais-je en un seul souffre tout en baissant les yeux. Mais une chose m'intrigue... Vous osez me parler du fait que votre regrettée amie faisait partie d'un groupe visant à renverser la monarchie volturienne, pourquoi donc tentez-vous ainsi la chance alors que vous savez qui je suis ?

Je contemplai alors sa réaction, à la recherche de la moindre indication qui me permettrait de juger définitivement de ce qu'il convenait de faire pour assurer notre sécurité face à ce nomade à l'air d'ange déchu...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Drew Fuller
Age d'apparence : 19 Ans
Age réel : 140 ans
Messages : 141
Date d'inscription : 10/11/2010
Localisation : Port Angeles
Humeur : Changeante
MessageSujet: Re: Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna] Ven 11 Fév - 11:31

    J'avais réussi a en parlé sans devenir une machine a tuée, je m'améliorais de jour en jour, même si la seule chose que je souhaitais réprimé, ma soif, était encore bien présente, mais j'avais une tactique qui marchait...un peu. Je m'étais concentré sur le parfum de mon professeur, certes ca n'occultait pas l'odeur alléchante des humains, qui déclenchait chez moi une bouffée de flamme dans ma gorge, mais ca me permettais de chassé provisoirement cette obsession de l'esprit, même si d'ici peu ca se serrait calmé et que j'aurais besoin de chassé...

    - Dure existence que vous avez vécue...

    Elle l'avait murmuré cette phrase, apparemment elle semblait sincère mais je ne savais pas quoi en pensé, j'étais enfaite toujours captivé par ces yeux... Je retins un soupire léger et l'écouta jusqu'à la fin.

    . Mais une chose m'intrigue... Vous osez me parler du fait que votre regrettée amie faisait partie d'un groupe visant à renverser la monarchie volturienne, pourquoi donc tentez-vous ainsi la chance alors que vous savez qui je suis ?


    Un faible sourire se forma sur mes lèvres roses pales et je la fixa directement dans les yeux. Pourquoi? c'était plutôt facile de répondre, les italiens étaient purement sanguinaire! Aucun d'entre eux ne se serais essayé au régime végétarien, où s'ils l'avaient fait, ils n'auraient pas tenu longtemps! Choisissant mes mots avec soin, je parla:

    Eh bien...Je ne vois pas un Volturi avec autant de compassion a dire vrai. Et puis moi même, je n'ai pas envi de reversé leur clan, de toute façon étant tout seul cela me serait impossible et même si j'étais accompagné, je ne jetterais pas ainsi des compagnons a la mort.

    Je glissa rapidement ma main vers mon oreille pour remettre une de mes mèches derrières celle-ci avec toutes ces copines et garda mon, faux, regard émeraude luisant. C'était encore moins discret que le rouge rubis mais bon...c'était déjà plus normal! Ma main forma un poing sur lequel je posa mon menton pour observé a nouveau mon professeur, je tergiversa, son mode de vie, a savoir tué des animaux pour mangé, un peu comme les humains, m'attirait beaucoup, tout comme le faite de rompre enfin avec mes anciens démons en étant accepté par d'autres immortelles. Mais je garda ces réflexions pour moi, préférant demandé:

    Vous n'avez pas l'air si méfiante que ça, est-ce grâce a votre don?

    Aucune curiosité morbide, pas comme Aro, mais plus une interrogation polie, sans doute mon éducation humaine qui ressort. Du temps où j'étais avec Lea', ma seule préoccupation avait été le sang... Le sang et Elle. Mais maintenant avec du recul je me rend compte qu'il était peut être possible pour moi de tiré un trait sur ma tristesse ancrée. Je serra les dents et secoua doucement la tête pour chassé la tristesse de mon esprit et jeta un regard noir au serveur qui passait suffisamment près d'Hélèna pour pouvoir tenté de l'abordé comme son travail le voulait, mais sans doute pour des raisons différentes. Choses que je comprenais aisément. Si j'avais pus rougir je l'aurais fais, elle avait un certain accès a mes émotions et ce genre de réflexion silencieuse en faisant partie. Je lui adressa un sourire timide et chercha a m'occupé autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée fondatrice


Feat. : Jennifer Love Hewitt
Age d'apparence : 25 ans
Age réel : 3337 ans
Messages : 226
Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Là où mon coeur me guide...
Humeur : Douce, calme et réfléchie...
MessageSujet: Re: Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna] Dim 22 Mai - 13:18

Pensive, j'étais prise dans un douloureux cas de conscience, choisir si ce vampire visiblement confiant devait prolonger son éternité ou s'il valait mieux pour tous qu'il disparaisse définitivement. Néanmoins un espoir subsistait que la décision me soit plus facile, la question que je lui avais posé assez directement m'indiquerait le fond de sa pensée, la réalité de son moi profond... Ange ou démon ? J'allais peut-être enfin le savoir.

Alors que je sentais en lui une évidence, un sentiment d'une certaine sécurité qui était assez étrange étant donné la situation, un fin sourire se posa sur ses lèvres tandis qu'il répondait :

- Eh bien...Je ne vois pas un Volturi avec autant de compassion à dire vrai. Et puis moi-même, je n'ai pas envie de renverser leur clan, de toute façon étant tout seul cela me serait impossible et même si j'étais accompagné, je ne jetterai pas ainsi des compagnons à la mort.

Une certaine sagesse... Je devais bien avouer qu'il me surprenait par l'assurance qu'il affichait et qui, je pouvais en être certaine, n'était pas d'apparence. Visiblement, il m'avait parfaitement analysée sur ce point, même si je le trouvais un peu trop sûr de lui, ce que je ne tardais pas à lui faire remarquer :

- Vous n'avez pas tort, apparemment vous m'avez bien cernée, du moins sur ce sujet...

Puis j'ajoutai à voix immortelle :

- Mais qui vous dit que mes attaches italiennes ne me donneraient pas une furieuse envie d'une dénonciation qui finirait dans la souffrance pour vous ? De même que ma volonté de végétarienne, comme vous avez pu le remarquer, pourrait me donner l'envie de protéger le monde de vos yeux rubis...

Toujours d'apparence calme malgré ma réplique, je percevais tout de même grâce à mon pouvoir des bribes d'inquiétude qui me laissait à penser qu'il doutait peut-être quelque peu de son raisonnement à présent. Néanmoins, cette angoisse à peine entrevue fut bien vite chassée de son esprit : ce jeune vampire était téméraire, sans doute même trop, ce qui risquerait de provoquer à brève ou moyenne échéance sa perte, du moins c'est ce que j'imaginais...

- Vous n'avez pas l'air si méfiante que ça, est-ce grâce a votre don?

Un fin sourire se posa sur mes lèvres : *de l'audace, du charisme et un brin d'une maladresse toute enfantine... Ce vampire me plaît beaucoup...* songeai-je en percevant des émotions gênées qu'il tentait délibérément de me dissimuler même s'il ne devait avoir conscience de ma légère empathie dont la prestance de la capacité à exaucer les souhaits avait effacé dans l'esprit des autres vampires de ce monde, ceux qui ne voyaient désormais plus qu'en moi une prêtresse pouvant les tuer d'un simple souhait... En effet, lors de notre rencontre, quelques heures auparavant j'avais été obligée de mettre mon don de réaliser les voeux en application : souhaitant éviter une tuerie déclenchée par la colère mêlée d'une souffrance intense et soudaine de Chris. Je décidai donc de répondre avec franchise et naturel :

- Peut-être bien que oui, peut-être bien que non...

Laissant planer le doute sur mes intentions, je plongeai mes yeux dans les éclats verts de ces pupilles : lueurs artificielles de quelques lentilles destinées à tromper les humains qui gravitaient autour de nous. Prenant un air distraite, je l'interrogeai à voix basse :

- Très beaux yeux... Mais pourquoi ne pas assumer leur couleur sanguine due à votre régime ?

L'ironie devait se sentir dans ma phrase, mais j'avais besoin de connaître son sentiment vis à vis des mortels pour prendre ma décision de l'éliminer ou non et plus vite serait le mieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Drew Fuller
Age d'apparence : 19 Ans
Age réel : 140 ans
Messages : 141
Date d'inscription : 10/11/2010
Localisation : Port Angeles
Humeur : Changeante
MessageSujet: Re: Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna] Dim 22 Mai - 16:46

    - Vous n'avez pas tort, apparemment vous m'avez bien cernée, du moins sur ce sujet...

    Ouf, j'avais eut peur pendant quelques minutes, il faut dire que je n'étais pas très doué pour décrypté les gens moi. Mais puisque j'avais visé juste je pense que je peut faire confiance a cette charmante femme... Oh mais zut je dois pas pensé comme ça elle le sent tout de suite ! Feignant l'indifférence, pour couvrir la gêne de ce nouveau compliment silencieux, je prêta une grande attention a ces mots.

    - Mais qui vous dit que mes attaches italiennes ne me donneraient pas une furieuse envie d'une dénonciation qui finirait dans la souffrance pour vous ? De même que ma volonté de végétarienne, comme vous avez pu le remarquer, pourrait me donner l'envie de protéger le monde de vos yeux rubis...

    Je me raidis légèrement, c'était une menace a peine voilé, mais nuancé j'en suis sur. Elle devait sans doute faire référence a mes crises de rages qui risquait d'exposé les vampires, elle n'avait pas tord ans un certain sens, mais je ne pipa mot, préférant réfléchir a la situation plutôt que de répliqué tout de suite.

    - Peut-être bien que oui, peut-être bien que non...

    Autrement dit, débrouille toi pour jugé comment je pense. Je ne fis montre d'aucun étonnement, puisque je m'étais attendu a une réponse dans ce style. Je passa ma main sur ma nuque sans y pensé, geste mécanique que j'avais en présence d'humain pour ne pas paraitre trop immobile.

    - Très beaux yeux... Mais pourquoi ne pas assumer leur couleur sanguine due à votre régime ?

    Un demi-sourire se forma sur mes lèvres, si ce n'était pas un test ça. Je tentai de ne pas concentré ma vision sur les lentilles, c'était pas très agréable d'ailleurs. Je haussa légèrement les épaules, l'air un peu blasé avant de répondre dans un chuchotis.

    Le rouge ne me met pas en valeur. Et si je pouvais changé de régime pensé bien que j'essayerais sur le champs.

    Cette remarque pourtant anodine allait sans doute changé le cour de la conversation. Pour l'instant elle semblait me considéré comme un vampire de base, tuant des humains pour survivre sans cherché a changé quoi que ce soit a ces habitudes. Pourtant son mode de vie, et celui des Cullens d'après ce que je savais, m intéressait beaucoup. Je souria, sachant qu'elle pouvait se rendre compte de mon intérêt a sa façon de vivre. En tout et pour tout, cela faisait environ 10 minutes que nous étions arrivés dans le restaurant, c'est d'ailleurs a ce moment là que le serveur, le même que celui que j'avais déjà "terrifié" s'approcha pour prendre nos commandes. Je nota qu'il évitait de me regardé, les yeux rivés sur le visage de mon professeur. Je me racla la gorge, ce qui le fit sursauté et le toisa, jalousement malheureusement pour moi, elle devait bien s'amusée en regardant dans ma tête. Je tourna les yeux vers elle un sourire aux lèvres.

    Vous...désirez?

    Le serveur semblait mal a l'aise, sans doute avais-je trop bien joué mon rôle. Pourtant il était bien mieux battis que moi. J'avais l'air d'une crevette a coté de lui. Mes iris vertes accrochèrent sans le vouloir le regard d'Hélèna et je ne pus détourné les yeux. Je m'efforçais de respiré lentement pour ne pas qu'elle se doute de la pression que son regard me mettait. Quand je parvins a détaché les yeux de ses iris dorés, je pensa que si j'avais été humain, je serais rouge vif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée fondatrice


Feat. : Jennifer Love Hewitt
Age d'apparence : 25 ans
Age réel : 3337 ans
Messages : 226
Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Là où mon coeur me guide...
Humeur : Douce, calme et réfléchie...
MessageSujet: Re: Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna] Jeu 28 Juil - 10:54

Toujours ces sentiments confus, mêles à la fois d'intérêt, de séduction et saupoudrés d'une légère crainte... Si j'avais été de ces vampires qui croquent encore le temps comme au premier jour de leur transformation, j'aurais sans doute apprécié ce jeu de charme qu'il semblait pourtant vouloir dissimuler. Mais je n'étais plus de ceux-là, les millénaires m'avaient rendue prudente même si je devais bien avouer m'accorder certains petits plaisirs à demeurer ainsi une créature presque légendaire pour les "jeunes" immortels...

Mon regard plongé dans le sien, essayant de déceller une étincelle de ses yeux rubis, il me répondit alors à voix inaudible pour quiconque n'aurait pas goûté à l'éternité :

- Le rouge ne me met pas en valeur. Et si je pouvais changer de régime pensez bien que j'essayerais sur le champs.

A cette remarque, je ne pus m'empêcher de sourire. Entendre une telle déclaration, dite avec autant de sincérité, était une chose peu commune dans mon monde. L'observant attentivement, je ne pus toutefois m'empêcher de songer qu'il ne pouvait ignorer qu'un autre régime était possible pour ceux d'entre nous qui désiraient conserver une part de leur humanité : les Cullen l'avaient rendu célèbre, tous comme les Denali... Au fond, peut-être essayait-il simplement de me charmer... Cela n'aurait été guère étonnant dès qu'on eut remarqué les regards furtifs, mais non moins admiratifs, qu'ils glissaient vers moi à certains instants.

Comment pouvais-je juger de lui ? Que pourrais-je apprendre davantage ? Rien et tout pourtant... Autant ses sentiments n'avaient aucun secret pour moi, le moindre de ces gestes étaient anticipables tant ces émotions étaient surexprimées en lui par le stress de faire un faux pas, autant je savais que je n'en tirerai sans doute rien de plus en cette soirée.

D'ailleurs, le serveur charmé revenait déjà vers nous, bloc-notes et stylo de bonne facture en main, prêt à prendre nos commandes et à me lancer à nouveau une série de regards séducteurs qui ne manqueraient pas de faire grogner mon jeune invité vampirique, réaction bien curieuse, si étrange pour un être qui n'hésitait pas à planter ses crocs dans le cou de quelques malades innocents... Perdue ainsi dans d'illusoires visions, j'entendis alors Chris me demander :

- Vous...désirez?

Sortant de mes sombres rêveries, je relevai alors mes iris d'ambre vers l'être de la nuit qui venait de m'interpeller. Durant un instant, nos regards se plongèrent l'un dans l'autre : à cet instant précis, si son coeur avait encore été en vie je pense que j'aurais pu l'entendre jusqu'à Seattle. Ses sentiments se faisaient plus brouillés, faits d'attirance, d'un soupçon de crainte, d'une envie de le cacher...et de presqu'un brin d'amour...

*Non ! Cela n'était pas pensable !* essayais-je de me rassurer tandis que déjà il détournait le regard pour se soustraire à cet enivrant jeu de séduction.

Je tentai de me resaisir quand je me souvins que le serveur qui avait assisté à la scène d'un air incrédule nous observait toujours. Il fallait à tout pris que je dissimule tant que possible le trouble qui venait plâner au-dessus de nous et la bizarrerie que cette situation devait inspirer aux humains alentours. Avec calme, je répondis :

- Je prendrai votre plat du jour complet, s'il vous plait.

Sachant que Chris allait être surpris, je lui fis un léger signe de tête pour lui signifier que je savais ce que je faisais et attendant qu'il continue notre conversation.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Drew Fuller
Age d'apparence : 19 Ans
Age réel : 140 ans
Messages : 141
Date d'inscription : 10/11/2010
Localisation : Port Angeles
Humeur : Changeante
MessageSujet: Re: Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna] Jeu 28 Juil - 13:05

Spoiler:
 

    J'avais beau ne pas regarder mon professeur d'Egyptologie, je sentais bien que j'avais dû la troubler. Je songea, avec une pointe d'humour, qu'elle n'aurait peut être pas due regarder mes sentiments si ça la gênait autant. J'avais beau moi même essayer de me calmer, non la soif mais la gêne, bien que l'envie de tuer le serveur soit présente je dois dire. Le serveur continuait de ne regarder qu'elle et l'envie de le tuer, pas de boire son sang bizarrement, n'en était que plus grande. Heureusement la présence d'Hélèna retenait mes instincts de tueur assez facilement. Réflexions sans sentiment que je vais exposer, elle allait sans doute être surprise parce qu'elle voyait dans ma tête, puisque j'essaye de les cacher en ce moment même, mais quand nous pourrons être francs l'un avec l'autre sans personne autour... Je réprima un sourire léger et la regarda faire.

    - Je prendrai votre plat du jour complet, s'il vous plait.

    Je fronça légèrement les sourcils mais le regard qu'elle me fit était du genre à me dire de ne pas faire de commentaire et de faire comme elle bien gentillement. J'inspirai un grand coup, mais très discrètement, mais le sang autour ne m'aidait pas dans ma quête du calme et de la tranquillité. Ne sachant que commander, vive les gens n'ayant pas mangés depuis presque 100 ans... Je commanda tout simplement une salade en osant à nouveau plonger mon regard dans celui de mon professeur. Mon dieu gardez moi de divagué cette fois...parce que ça devenait grave en ce moment. Je passa ma main sur ma propre joue pour caché un peu mon visage aux gens autour de nous et souffla à voix basse.

    Que penserez vos "enfants" s'ils vous trouvaient ici avec moi?

    J'avais dis ça l'air de rien, mais en fait j'aurais adoré que le temps s'arrête pour que nous puissions parlés un peu plus de tout ça, et surtout rester plus longtemps avec elle. Mes iris toujours masquées par mes lentilles vertes, qui continuait de bien me gêner, s'étaient posées sur un point un peu plus élevé que son épaule, je voulais pouvoir dire ce que je pensais et pas ce que j'allais dire si elle me regardait dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée fondatrice


Feat. : Jennifer Love Hewitt
Age d'apparence : 25 ans
Age réel : 3337 ans
Messages : 226
Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Là où mon coeur me guide...
Humeur : Douce, calme et réfléchie...
MessageSujet: Re: Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna] Ven 30 Sep - 11:36

*Toujours aussi perturbé* songeais-je lorsque je constatai avec un peu d'humour que son regard fuyait toujours le mien avec tant d'empressement que ça aurait pu en sembler un brin ridicule. Toutefois, cela m'inquiétait en partie au vue des sentiments qui l'animaient et qui paraissaient bien confus.

Néanmoins, suivant le conseil de mon signe de tête insistant, je le vis commander à son tour un repas. Son désappointement était amusant à voir, il ne devait plus avoir "dîné" dans un restaurant depuis bien longtemps... Il est vrai que pour moi la définition de ce verbe avait changé entre ma vie humaine, si lointaine dans mon esprit que je me demandais parfois si elle avait réellement existée, et mon existence vampirique... Mais bientôit Chris comprendrait mon acharnement à commander des plats que nous ne dévorerons point, mon côté joueur préférait lui laisser en découvrir la raison et par là même un versant de mon caractère.

C'est à cet instant qu'une question de la part de mon invité vînt tinter à mon oreille :

- Que penserez vos "enfants" s'ils vous trouvaient ici avec moi?

Interloquée, sur la défensive, je rétorquais de suite sans trop y réfléchir, laissant ainsi mon instinct maternel s'exprimer :

- Tout ce qui concerne mes enfants ne vous regarde pas !

J'avais été dure avec lui, mais je n'appréciais guère qu'un jeunot de notre espèce que j'avais rencontré il y a peu ne me parle de ce qui comptait le plus à mes yeux : mes enfants. Certains auraient pensé qu'un tel attachement à deux êtres était de la folie, une faiblesse rédhibitoire à la survie d'un vampire. De mon côté, je préfèrais voir cela comme une force. En effet, si Céleste et Gabriel n'avaient pas été là durant toutes ces années je ne sais si j'aurais survécu à la solitude qui aurait dévoré mon immortalité.

Rapidement, je chassais mes pensées et me reconcentrais sur Chris qui semblait un peu déstabilisé par mon brusque changement de ton. Sans doute son interrogation ne dissimulait-elle eu aucune idée malsaine et ma réponse tranchante l'avait donc étonné. Malgré cela, je ne voulais pas m'abaisser à quelques excuses, au moins cette légère agressivité lui aura fait comprendre qu'il en risquait de sa vie si jamais il osait approcher ma famille d'un peu trop près...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Drew Fuller
Age d'apparence : 19 Ans
Age réel : 140 ans
Messages : 141
Date d'inscription : 10/11/2010
Localisation : Port Angeles
Humeur : Changeante
MessageSujet: Re: Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna] Ven 30 Sep - 12:16

    - Tout ce qui concerne mes enfants ne vous regarde pas !

    Je fis marche arrière mentalement pour ne pas subir une agression, et toute ma "relative" bonne humeur s'était envolé pour faire place a de l'affolement et, aussi, un peu de peur. Je me mis a réfléchir très rapidement, que devais-je faire? Fuir le plus vite possible et surtout le plus loin pour ne pas risqué de me faire tué? C'était ironique pour un vampire d'avoir peur de la mort puisque techniquement nous sommes déjà mort... L'envi de fuir était cependant bien présente dans mon esprit, et elle allait s'imposé quand d'un coup je compris son excès de rage, ce qui ne fit que m'enfoncé encore plus de la tristesse. Je me racla légèrement la gorge et souffla a voix très basse, pensant avoir compris sa colère.

    Je ne suis pas du genre bagarreur, je ne risque pas d'attaqué vos enfants, mais soit n'en parlons plus...

    Je retenais vraiment l'envi de me levé de fuir comme un lâche, ce que j'avais fais jusqu'à aujourd'hui en présence d'un vampire, en dehors de mon meilleur ami Miguel. Mais lui c'était un peu une autre histoire puisqu'il s'était conduit comme un père pour moi, et j'ai bien plus de considération pour lui que pour mon vrai père, enfin je crois.... Je plongea directement mes iris dans celle de ma professeur et ne cilla pas avant de dire, le plus sincérement du monde:

    Je suis incapable de faire de mal a quelqu'un qu'une que j’apprécie respecte.

    Je détourna finalement les yeux, l'esprit totalement embrumé par mon audace d'avoir osé la regardé aussi longtemps dans les yeux tout en restant lucide. Je me remis a pensé a Miguel, il s'était occupé de moi pendant plusieurs années, le temps que le remette un peu de la mort de ma créatrice, mais il n'avait jamais réussis a faire disparaitre totalement ma peine. Je poussa un petit soupire et regarda a nouveau ma professeur, songeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée fondatrice


Feat. : Jennifer Love Hewitt
Age d'apparence : 25 ans
Age réel : 3337 ans
Messages : 226
Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Là où mon coeur me guide...
Humeur : Douce, calme et réfléchie...
MessageSujet: Re: Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna] Ven 30 Sep - 14:06

La peur, l'angoisse, l'envie de fuir... Voilà les émotions qui agitèrent Chris alors que j'eus prononcé quelques paroles tranchantes visant uniquement à protéger ceux que j'aimais. Cette honte mêlée de terreur me laissait à penser qu'en aucun cas il ne sera capable de s'en prendre à moi ou mes enfants : il semblait bien trop me craindre pour cela, voire même craindre le contact avec d'autres immortels en général. Cela devait sans doute être dû à son passé qu'il m'avait conté un peu plus tôt à propos de sa créatrice et je songeais alors que jamais il n'aurait pu me faire de mal, lui-même ayant connu la souffrance de la perte de l'être cher il n'aurait voulu infliger cette douleur à personne d'autre...du moins c'est ce que les sentiments qu'il l'avait animé à cet instant m'avait laissé penser.

Son hésitation de s'éloigner se faisait de plus en plus pressante dans son esprit, mais je tenais toujours pas à m'excuser : me montrer impassible me permettait de garder un certain ascendant sur mes semblables, l'intimidation était souvent la meilleure des défenses.

Tout à coup, je l'entendis souffler légèrement et même si la fuite était toujours une option qu'il envisagea, il osa m'annoncer :

- Je ne suis pas du genre bagarreur, je ne risque pas d'attaquer vos enfants, mais soit n'en parlons plus...

Apparemment il était sincère, du moins c'était de que montrait son comportement, ses paroles aussi. Je ne baissais quand même pas la garde, sentant toujours en lui ce désir de partir loin de moi et tout autre être. C'est alors que je vis ses iris à la lueur émeraude artificielle se plonger dans les mienne avec une sureté désarmante, avant qu'il ne dise :

- Je suis incapable de faire de mal a quelqu'un qu'une que j’apprécie respecte.

Visiblement, j'avais vu juste lorsque j'avais posé la relation entre le meurtre sordide de sa créatrice et le fait qu'il ne souhaitait sans doute pas créer en mon coeur la même blessure que lui-même devait supporter jour après jour... Un sentiment de culpabilité venait de germer en moi, me plongeant dans une certaine mélancolie.

Vînt alors le serveur, mettant fin à une certaine tension à laquelle se joignait angoisse et gêne. Me gratifiant d'un énième sourire séducteur, il déposa avec délicatesse mon assiette bien remplie ainsi que la commande de mon invité. Le moment était venu de partir, je le savais.

Avec un aplomb qui désarçonna le pauvre serveur, je lui demandai alors :

- Serait-il possible que je règle dès à présent l'addition ? D'autres convives nous remplaceront pour ce repas.

Quelques secondes passèrent durant lesquelles ses yeux étonnés me fixèrent tant et si bien qu'on eût cru qu'ils allaient sortir de leur orbite. Chris me contemplait également d'un air incrédule tandis que le serveur paniqué courut chercher la facture que je réglai aussitôt sans laisser le temps à Chris de rechigner.

Me levant, je précisai :

- Merci de ne pas débarasser, mes amis ne devraient pas tarder et ils viendront directement s'installer à la table.

Toujours perdu, le serveur ne put néanmoins rien redire à ma requête vu le montant que je venais de régler pour ce repas aux allures gastronomiques. J'attrapai donc mon manteau et fit signe à Chris de me suivre vers la sortie en lui glissant un discret :

- Venez donc, je sais ce que je fais. Nous pourrons continuer cette discussion dehors.

Je me dirigeai donc vers la sortie, fière de ce qui allait être ma bonne action de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Drew Fuller
Age d'apparence : 19 Ans
Age réel : 140 ans
Messages : 141
Date d'inscription : 10/11/2010
Localisation : Port Angeles
Humeur : Changeante
MessageSujet: Re: Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna] Ven 30 Sep - 14:26

    A nouveau, le serveur se présenta devant nous, mais heureusement pour lui j'étais trop occupé à réfléchir pour lui lancer un nouveau regard de tueur en série. J'allais parler, surtout pour demander à ma prof' pourquoi elle avait désiré commander à manger, pourtant c'était simple à comprendre, pour sauvegarder les apparences. Mais j’eus à peine ouvert la bouche que déjà Hélèna avait prit la parole, aussi me tus-je aussitôt.

    - Serait-il possible que je règle dès à présent l'addition ? D'autres convives nous remplaceront pour ce repas.

    Je fus aussi surpris que le serveur, mais seul mes yeux montraient cette incrédulité, puisque j'avais depuis le temps l'habitude de me composer un visage totalement neutre pour ne pas divulguer mes ressentis à travers mon visage. Je chercha à croiser le regard de l'autre vampire, mais n'y parvins pas. Avant que je ne puisse dire ou faire quoi que ce soit, elle paya elle même la note, ce qui me gêna un peu, mais puisque que ce n'était pas pour nous... Je la vis se lever et l'imita en prenant mon sac, ça aurait été bête de l'oublier.

    - Merci de ne pas débarrasser, mes amis ne devraient pas tarder et ils viendront directement s'installer à la table.

    Elle me demanda discrètement de la suivre, m'assurant qu'elle savait ce qu'elle faisait. Bon et bien si c'est le cas autant l'écouter. Je sortis donc à sa suite, songeant que c'était sans doute la fin de notre "rendez-vous". Heureusement d'ailleurs puisque mes lentilles venaient de fondre totalement. Enfin j'y voyais clair, ça faisait du bien ! Je fis semblant de m’étirer une fois dehors et passa mon sac sur mon épaule, regardant à nouveau un point un peu plus haut que l'épaule de ma professeur, me demandant bien à quoi elle pouvait bien penser en ce moment, bah oui on est pas tous télépathe nous... Je tins cependant ma langue un certain moment avant de lancer un regard vers le ciel, ce dernier était dégagé, mais heureusement la nuit était tombée. Cependant si le temps restait comme ça demain... Je ne pourrais pas sortir, comme tout les vampires d'ailleurs. Je soupira, habitude de mon passé d'humain, avant de regarder à nouveau Hélèna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna]

Revenir en haut Aller en bas

Ce n'est pas un vrai rendez vous, on dirait plus un cour [Pv Héléna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» LES COLLECTIONS OUBLIEES: 2- AU RENDEZ VOUS DE L'AVENTURE / VAILLANT
» [Collection] Au rendez-vous de l'aventure Lib. Vaillant
» INFO] Affichage des rendez-vous
» MANU - Rendez-vous / 29.09.08
» Clarke Arthur C. - Rendez-vous avec Rama - Le cycle de Rama T1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight rpg - Chapitre 5, Lunaison :: Archives et Corbeille :: Twilight Lunaison : Saison 1 :: Rps Terminés :: Rps dans le contexte-