Twilight Lunaison est un forum de rpg qui poursuit l'intrigue de Révélation, chapitre de la saga Twilight de Stephenie Meyer. Pour sa renaissance : une nouvelle intrigue, de nouveaux personnages, rejoignez-nous pour écrire l'histoire...
 

Partagez|

Fiction de Zéphira : La Traque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Feat. : Rachel Brice
Age d'apparence : 16 ans
Age réel : 66 ans
Messages : 64
Date d'inscription : 15/12/2011
Localisation : Volterra
Humeur : joyeuse ^^
MessageSujet: Fiction de Zéphira : La Traque Dim 18 Déc - 13:56

Euuuh salut ^^ Alors voila , c'est dimanche , je sais pas quoi faire et je m'ennuye donc j'ai eu l'idée de vous montrez ma fiction ! ( bah....je sais pas quoi faire d'autre ^^'' )Elle se prénome : La Traque. ( je précise qu'elle entre dans la catégorie Horreurs/Gore/Fantasy , âmes sensibles s'abstenir!))

C'est une fiction que j'avais déja fait depuis longtemps et qui comporte ( pour l'instant) 10 chapitres ( assez court mais bon.....) si vous voulez la retrouver sur le blog , c'est par ici : http://la-traque.skyrock.com/1.html

Pour plus de facilité ( je posterais chaques chapitres par commentaires) voulez-vous bien poster vos avis dans le sujet annexe? merciiii^^

Je ne posterais pas l'entièreté de la fic ( j'aimerais juste avoir quelques avis , savoir si je continue ou pas.....)

Bonne lecture!^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Rachel Brice
Age d'apparence : 16 ans
Age réel : 66 ans
Messages : 64
Date d'inscription : 15/12/2011
Localisation : Volterra
Humeur : joyeuse ^^
MessageSujet: Re: Fiction de Zéphira : La Traque Dim 18 Déc - 13:58


Chapitre 1 : L'accident








Trois coup d'couteau
Le sang qui dégouline
Les araignées qui montent
Les chauves-souris qui pincent
Voici Dracula!

Ma soeur réppétait inlassablement sa stupide comptine.
Je soupire et essaye de l'ignorer en observant le paysage.
A droite : des vignes. A gauche : des vignes. Et devant , oh tient que vois-je? Des vignes!
Pfff la Bourgogne c'est bien beau mais le paysage est vraiment monotone!
Notre petite Toyota familiale fend courageusement cette mer verdatre sans ciller. Je l'admire!

-Trois coup d'couteau
Le sang qui....

Je me tortille sur mon siège et toise la mauviette sensée me servir de soeur.

- Mais tu peux pas la fermer une minute?!
- Kira ! Sois gentille avec ta soeur !

Tient ma mère! Je l'avait presque oubliée!
Bon présentation : Herboriste renommée dans une petite ville de Belgique , ma môman se nomme Saya Ookami . D'origine japonaise , ma soeur et moi avons hériter de ses longs cheveux d'ébène et de ses yeux bleus légèrement bridé. Mon père , le sympathique Derek Ookami venus tout droit de Belgique , travaille dans le milieu de la littérature. C'est de lui que nous devons notre peau pâle comme de la porcelaine et notre visage fin et rieurs ( enfin surtout pour ma soeur!).
Enfin la petite dernière : Maeko ! ma sister adorée avec qui je me dispute souvant est la chouchoute de tout les adultes! Avec ses deux petites couettes et son air malicieux , je doit avouer qu'elle est vraiment mimi! Quand a moi , la solitaire Kira , j'ai rien de bien particulier . Des yeux bleu , cheveux noirs , véritable otaku d'internet , etc
La fille banal quoi!
Mon père mit la radio qui se mit a cracher du Michael Jackson. Super!
Je reporte mon attention sur la route.
Soudain un énorme ombre noir enrobée dans une cape tout aussi sombre atterit devant la Toyota.
Papa donna un coup sec sur le volant et la voiture s'élança dans un petit fossé bordant une forêt .
Après plusieurs tonneaux , lancée a pleine vitesse dans les bois , la voiture percuta violamment un arbre.
Ma tête heurta brutalemment le siège avant at ma vue se mouchetta de noir.
Je luttait de toute mes force pour ne pas m'évanouir mais finit par fermer les yeux.
Trop de douleur , trop de peur. Un ruisseau chaud et humide serpenta sur mon front.
J'entendit un cris d'enfant. Maeko!
M'arrachant a mon état de zombie , j'ouvrit les yeux pour retomber dans la réalité.
Une odeurs de rouille et de fer m'assaillit. Du sang. Beaucoup de sang.
Je tournait la tête avec difficulté , reprimant mon envie de vomir , et écarquillait les yeux d'horreurs.
Ma soeur , ma petite Maeko , affalée sur le siège , la tête ensanglantée.

-Mae!

En voyant la vitre brisée et les minuscules morceaux de verre émergeant de son crâne , je compris. Sa te^te avait dus percuter le plexiglace lors de la chute infernale. Je décroche fébrilemment ma ceinture, m'approche d'elle et la pose délicatemment sur mes genoux.Mes mains rougies par son sang lui caresse les cheveux.Le verre a pénétré trop profondément. Le cerveau est suremment touché.
Les yeux mouillés de larmes je me rendit compte qu'il ne lui restait plus beaucoup de temps.

-Mae! Oh ma chérie , ne t'inquiète pas! Je vais te sortir de là! Tout ira bien!

Je sais que c'est faux. Elle est condamnée. Malgré tout , j'appelle a l'aide.

-Papa! Maman! Venez m'aider! Maeko est blessée!

Et là je les vois. Un tableau de chair et de sang.
Ma mère , couchée contre la portière , une énorme branche lui traversant le torse. Une rose écarlate souille sa belle robe verte.
Ses mains sont crispée sur son abdomen , comme si elle essayait encore de retenir les intestins grisâtres s'échappant du trou béant de sa poitrine.
Ses yeux révulsés ne montrait que le blancs de ses pupilles.
De sa bouche coulait une rivière de sang.
Mon père était étendut sur le volant. éparpillé pour être plus exacte.
De son crâne éclaté jaillissait des morceaux rosâtres de cerveau.
Un mélange de sang et de masse célébrale s'étalait sur le tableau de bord.
Son dos arqué laissait voir ses vertêbres blanches. Le choc de l'accident avait dut être tellement fort que son crâne était entré en collision avec le volan et avait explosé!
Ne pouvant supporter plus longtemps ce macabre spectacle , je détourne les yeux et ouvre la portiaire. En gémissant , je sort ma petite soeur et l'étends sur l'herbe verte qui se teinta rapidemment de rouge. Je repose sa tête sur mes genoux et entreprends de retirer les morceaux de verres niché dans son crâne.

- K...Kira ! Lance ma protégée d'une voix fébrile.

J'arrête ma funêbre tâche et pose ma main sur sa petite joue tachée de sang.

-Maeko! oh mon amour! est-ce que ça va?

Question stupide! Maeko marmonne un début de phrase et est immédiatemment interronpue par un flot de sang jaillissant de sa bouche.

-K...Kira! je veux pas mourir!....J....j'ai peur!

Ne sachant que faire , je la cueille dans mes bras et attends.
Sa poitrine se soulève avec difficulté.
Mes larmes lavent son visage.
Soudain plus rien.
Sa petite main potelée tombe mollement le long de son torse. Je tate son cou. Pas de pouls . Plus de vie.Plus de Maeko.

-Mae?! MAE! RESTE! ME LAISSE PAS JE T'EN SUPPLIE!!!!! MAE!

Le coeur déchiré , je lève la tête vers le ciel et me met a hurler.

-AIDEZ MOI!!!!! BON DIEU ! AIDEZ MOI!

Mes larmes se dévèrsent tel un torrant sur le sol.
Je m'allonge par terre en pleurant et finit par m'endormir , épuisée sous le trop plein d'émotion.
J'espère de jamais me réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Rachel Brice
Age d'apparence : 16 ans
Age réel : 66 ans
Messages : 64
Date d'inscription : 15/12/2011
Localisation : Volterra
Humeur : joyeuse ^^
MessageSujet: Re: Fiction de Zéphira : La Traque Dim 18 Déc - 14:05

Chapitre 2 : Merveilleusement mortel




-Pfff et on en fait quoi maintenant ?! Tu crois franchement qu'avoir une humaine stupide et faible sur les bras m'arrange ?

- Tu n'as donc rien compris ?! c'est elle ! Il faut appeler le chef !

- Si on se trompe de fille , il va nous tuer pour l'avoir dérangé ! C'est de la folie !

- Tu n'as pas confiance en moi ?

Pourquoi ces deux voix ne se taisaient t'elle pas ? J'avais mal , si mal. Ces paroles sans aucun sens me transpercait les oreilles et fonçait t'elle des pique sur mon cerveaux.
Autour de moi , tout n'était qu'obscurité . Malgré la douleurs , je ne pouvais pas me réveiller. Je ne voulais pas. La peur de retomber dans la réalité me maintenait dans ce sommeil sans rêve. Je savais ce qui m'attendait dehors : la certitude de la mort de ma famille, la tristesse dévorant les entraille, la peur de subir le même sort funêste. Pourtant je ne pouvait rester dans l'ombre étèrnellement. Il faut se réveiller tôt ou tard.....
Mes mains se crispèrent sur des draps moelleux. Mes paupillèrent papillonaire puis s'ouvrirent . La lumière m'éblouit et je dut fermer les yeux a plusieurs reprise pour m'habituer. Deux personne était a mes côté. La première , une femme mince possédant de longs cheveux chatain et des yeux rouges me toisait avec méchanceté. Un homme se tenait près d'elle et lui tenait la main Ses cheveux noir en bataille et ses iris vermeilles le fesait ressembler a un magnifique ange déchu. Merveilleusement mortel ! Malgré tout , ce n'était pas le plus impressionant. Tout deux avait une peau si blanche et si fine qu'on aurait pus croire que ce n'était que deux poupée de porcelaine.
Je tentait de me lever mais mon mouvement resta sans suite. Etonnée , je renouvelait mon geste d'une façon plus brusque. Toujours rien. C'est alors que je vit les sangles de cuir bruns m'ensserant les bras , la taille et les jambes.

-Que...

Je jettait un regard a la fois étonné et apppeuré sur le couple qui me regardait d'un air amusé .Un frisson me parcourut l'échine.
Malgré ma terreurs grandissante , je me forçait a les regarder droit dans les yeux.

- Qu'est-ce que vous voulez ? leurs crachai-je au visage , ma voix déformée par l'anxiété. Relachez moi !

Comme pour donner un sens a mes paroles , je recommencait a me tortiller en espérant déssèrer les sangles.

- Il ne sert a rien de te débattre ainsi ! Tu ne parviendra pas a te détacher !


répondit l'homme en secouant la tête.
Il lacha un ricanemment amusé qui me fit frémir de dégout.

- bah ! laisse donc la morveuse profiter du peu de temps qui lui reste a vivre ! Si ça lui plait de gigoter comme ça ....inutilemment.

La femme avait laché ça avec tant de mépris dans la voix que j'en restait bouche bée !
L'homme lui prit la main et se dirigea vers une grosse porte en bois.
Avant de me renfermer dans le monde de la solitude , il se retourna brievement et déclara avec ce même timbre amusé dans la voix .


-bon amusement !

La porte se referma , me laissant seule .
Seule dans un monde inconnus.
Je doit me sauver !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Fiction de Zéphira : La Traque

Revenir en haut Aller en bas

Fiction de Zéphira : La Traque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight rpg - Chapitre 5, Lunaison :: Archives et Corbeille :: Twilight Lunaison : Saison 1 :: Archives hors rôle-play :: Créations des membres-