Twilight Lunaison est un forum de rpg qui poursuit l'intrigue de Révélation, chapitre de la saga Twilight de Stephenie Meyer. Pour sa renaissance : une nouvelle intrigue, de nouveaux personnages, rejoignez-nous pour écrire l'histoire...
 

Partagez|

Event : "Soirée Halloween"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar


Feat. : Gaspard Ulliel
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 173 ans
Messages : 439
Date d'inscription : 19/10/2011
Humeur : Follement amoureux.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Dim 13 Nov - 16:38

Lukas ne fit attention qu’au deuxième baiser que Sateen lui rendit. A rien d’autre ensuite. Il était heureux, aux anges. Bref, il ne savait comment décrire cette émotion qui le prenait, cette joie immense qui lui donnait envie de la couvrir de baiser de la tête au pied, de s’allonger à côté d’elle chaque soir pour se « réveiller » à ses côtés chaque matin. Passer sa nuit entière à l’observer dormir, à la caresser, à l’embrasser, à l’admirer. Elle, rien qu’elle. Son corps magnifique, son petit sourire mignon et doux, son rire enfantin, sa voix pure et merveilleuse qui faisait rythmer sa vie. Elle était sa mélodie, sa joie de vivre, de revivre plutôt. Son bonheur retrouvé.

Aucun mot ne serait assez fort pour décrire la vague d’émotion qui le submergea. Rien d’autre ne se mit à compter plus qu’elle. Aucune place dans son cœur n’avait été aussi grande que la sienne. Rien n’était plus important que sa vie, son cœur, Sateen. Il l’aimait. Elle l’aimait aussi. Il eu des envies incroyable, des idées de fou à lui proposer comme par exemple qu’elle vienne vivre chez lui, tous les soir, tous les jours. Chaque minute il voulait la passer à ses côtés.

Son parfum l’envoutait, la mélodie que son cœur chantait devenait sa musique préférée. Il aimait entendre les battements agités et désordonné se jouer à chaque fois qu’il posait sa main sur sa joue, à chaque fois qu’il s’amusait à poser ses lèvres sur son cou délicat ou bien qu’il faisait mine de s’approcher pour l’embrasser et qu’il se rétractait pour faire durer le plaisir laissant son souffle froid glisser dans son cou et lui procurer des frissons.

- Oui Lukas... je te fais cette promesse, je te le jure, je réalise mes sentiments et leurs intensités, je serais à jamais tienne, à tes côtés tant qu'il m'en sera permis pour l'éternité si on me le permettait...jamais je ne pourrais te bannir, de ma vie et encore moins de mon cœur. Lukas je t'aime, à la folie, à l'infini, je n'aie jamais aimé autant et jamais d'un tel amour... Il me semble...non j'en suis sûre, je t'aime et même plus que Cayden, la première place dans mon cœur, c'est bien toi qui l'as. Je ferais tout ce qui est en mon possible pour deviner ton secret qui deviendra le nôtre, tout comme suis tienne. Lukas... Je ne veux pas te faire souffrir et ne l'aie jamais voulu, je t'en prie excuse moi. Te faire souffrir me détruit complètement... Je n'aie jamais voulu me séparer de toi, quand je suis partie de New York je n'aie pas eu l'occasion de te contacté, pas de soirée, je suis pourtant revenue, mais jamais nos chemins ne se sont croisés. Lukas je suis vraiment désolée. Lukas mon amour, je t'aime...maintenant, toujours et pour l'éternité que nous n'avons pas. Ou alors seulement en cette soirée en ce qui me concerne.

Elle était sienne, rien qu’à lui, pour toujours : l’éternité à ses côtés. Il était en ce moment le plus chanceux des hommes et jamais il ne la perdrait. Il était prêt à tout pour la garder à ses côtés, dans son cœur, dans sa vie. A jamais.

Même s’il le fallait, il tuerait Cayden de ses propres mains, ce lâche qui l’avait abandonné.

Mais il lui devait tout de même une fière chandelle car s’il ne l’avait pas laissé, jamais il n’aurait pu l’avoir. Sa chance n’aurait pas été et il aurait continué sa vie seule sans avoir le privilège de connaitre cet amour, aussi fort soit il. Lukas lui accorderait l’éternité lorsqu’elle serait prête, lorsqu’elle le désirerait et quand il sera sûr que son choix sera bien arrêté et mûrement réfléchie. Il ne le ferait pas à la légère et n’accepterait pas que quiconque étranger à leur vie et à leur relation ne le fasse à sa place. Son poison devait la transformer, pas celui d’un autre vampire. Jamais il ne l’accepterait.

Lukas était un impulsif, un colérique parfois et était capable de rentrer dans des colères phénoménale. Il tuerait aussi facilement qu’il pardonnait. Un peu lunatique parfois, il devait faire en sorte de changer. Sa jalousie le tuerait et lui ferait tout perdre si jamais il la laissait le dominer.

Alors, d’une voix posée il lui répondit :

– Nous aurons l’éternité rien qu’à nous, pour vivre notre amour. Je te le promet.

Voilà qui était dit. Il se demandait comment elle le découvrirait mais il fallait que ça se fasse, au plus vite. Ou pas… Il prendrait son temps.

Lukas admira alors son sourire posé sur ses lèvres, trop mignon tant il semblait être innocent. Elle lui adressa alors quelques mots qui sonnèrent en lui comme les cloches d’un jour heureux de mariage.

Tu dois te demander pourquoi je souris bêtement en dehors du fait que notre amour me comble de joie à un point que tu n'imagines même pas. Mais ce n'est pas la seule raison, j'aie vu une jeune femme... et dont la ressemblance est effrayante avec une personne de ma famille...hors la photo sur laquelle j'aie vu mademoiselle d'Ambroisie à mon souvenir date d'il y a trois siècles ...j'en suis confuse, d'après l'arbre elle n'a pas eu de descendance, comment quelqu'un peut lui ressembler à ce point... c'est limite effrayant, mais ça anime ma curiosité que tu connais si bien. Comme si elle avait eu le droit à l'éternité...enfin c'est mon costume qui me fait penser à ça.

Un vampire, c’était même sûr et probablement une de ces ancêtres qui plus est… D’Ambroisie ? Ce nom ne lui disait rien, il ne l’avait jamais rencontré et ne la connaissait même pas de rumeur ou autre. Végétarienne ou sanguinaire ? Encore une fois il l’ignorait et pourtant il faudrait qu’il le sache s’il voulait protéger la vie de Sateen. Il devait la trouver au plus vite et s’assurer qu’elle ne soit pas dangereuse. Forcement Sateen se mettrait en tête de la rencontrer pour avoir la solution à l’énigme qui s’était posée. Il voulu alors se montrer rassurant et la dissuader de la rencontrer le temps qu’il s’assure que tout allait bien.

– Je pense que tu te trompe. Ca ne peut pas exister ma Sateen, comme tu m’as dit l’éternité n’est pas chose possible. Sauf pour nous et notre amour bien sur. Tu viendras à la maison me montrer ton album photo et ton arbre généalogique, on en parlera au calme loin de cette fête. Que pense tu de demain ?

Il eu même soudain une idée pour lui changer totalement les idées, son ton se fit d’abord mystérieux et sa voix douce :

– J’ai une demande à te faire Sateen et aussi une annonce. Je ne te ramènerais pas chez toi ce soir…

Il s’arrêta un instant pour faire monter le stress et reprit quand il su aux battements de son cœur que son coup avait réussit :

– Je te ramènerais chez moi. Et je souhaite aussi que tu vienne vivre à mes côtés, dans mon appartement à Olympia, si tu le souhaite ma chérie…

Ses yeux plongèrent dans ceux de Sateen et la sondèrent tandis que ses mains allèrent se perdre sur ses hanches, la rapprochant de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Kristen Stewart
Age d'apparence : 18 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 747
Date d'inscription : 27/02/2011
Localisation : Près de ma famille
Humeur : A l'écoute de ses proches.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Mar 15 Nov - 18:50

Edward ne répondit pas à ma question, cependant je me doutai bien de la réponse; il ferait la tête pendant quelques temps si je refusais, ça s’était certain mais il ne pouvait pas me reprocher de vouloir avoir ma fille près de moi. Il sembla réfléchir pendant quelques instants puis me fit par de son idée.

– Et si elle venait avec nous… ? On pourrait y aller disons à quatre là bas… On aurait ainsi notre soirée tous les deux avec nos baignades au clair de lune tandis que la journée on serait en famille à s’amuser.

Il était réellement mon Amour, il était près à renoncer à nos journées tous les deux et à amener notre fille avec nous, bien que ça serait également super de l’avoir près de nous, juste que ce n’était pas la même chose. Bien sûr j’avais compris qu’en parlant d’une quatrième personne il sous entendait d’emmener Jacob, de toute façon Rosalie n’aurait jamais accepté au vue de nos relations du moment… Non, je m’étais promis de ne surtout pas penser à ça ce soir. Edward souris avant de me faire tourner sur le rythme de la musique, puis ses lèvres vinrent se poser sur les miennes et il passa sa main dans mes cheveux. Ces simples gestes eurent le don de me faire frissonner agréablement et je fermai les yeux quelques secondes pour mieux profiter du baiser qu’il m’offrait.

Mon cerveau tournait toujours à plein régime cependant et une question se poser : était-il temps de couper le cordon et de laisser ma fille vivre un peu sa vie avec Jacob, même si ce n’était que quelques jours ? Je pensai que oui, ça serait une bonne chose pour elle comme pour moi. J’avais donc pris ma décision, je partirai seule avec Edward. J’ouvris doucement les yeux et plongeant mon regard dans le sien je posai une main sur sa joue.

-Je t’aime mon Amour et je sais à quel point ce voyage est important pour toi, il l’est tout autant pour moi.

Je marquai un léger temps de pose hésitant encore une ou deux secondes à prononcer les paroles qui allait suivre. Il le fallait. C’est donc d’une voix légèrement tremblante que j’annonçai.

-Mais nous partiront seul, je crois qu’il est grand temps que nous nous retrouvions et que j’arrête d’étouffer notre fille à ce point.

Je lui fis un petit sourire comme pour le convaincre, et peut-être pour me convaincre moi-même de la décision que je venais de prendre.


***************************

couleur de rp: coral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mi-ange, mi-démon fondatrice (Dc Alice)


Feat. : Eliza Dushku
Age d'apparence : 23 ans
Age réel : 359 ans
Messages : 203
Date d'inscription : 07/01/2011
Localisation : Lá où mes émotions me mènent...
Humeur : Pensive et le coeur en peine
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Mar 15 Nov - 23:56

Les minutes passaient… Longues et courtes à la fois. Chaque parole que prononçait cette jeune fille me rappelait ma sœur que j’avais tant chérie, chaque sérénade de ce vampire avec qui elle conversait me pointait le danger auquel elle était exposée. Mais que faire ? Car je ne pouvais vraisemblablement pas intervenir directement sans risquer l’esclandre, mais je ne pouvais non plus me résoudre à laisser cette jeune fille innocente dans les bras d’un meurtrier qui au premier coup de sang n’hésiterait peut-être pas à planter ses crocs dans son cou frêle… Je ne pouvais me résoudre à tenter le destin en le laissant décider du fin mot de cette histoire et j’étais bien décidée à entrer dans la pièce en n’inventant quelques histoires farfelues quand une voix me parvînt :

-Pourquoi tu m'as fait ça ? Pourquoi tu m'as laissé tomber amoureux de toi alors que je n'aurais jamais la première place dans ton cœur ! Tu me condamnes doublement, tu me tues une seconde fois. Tu ne te rends pas compte, tu es égoïste. Tu ne penses qu'à toi.

Il était à présent certain que la menace était effective. Les sentiments de l’immortel étaient puissants. Je pouvais les sentir s’accrocher à mon cœur et me faire défaillir, je pouvais les sentir rogner chaque parcelle de mon âme : des sentiments de désir, d’amour et de culpabilité mêlés. Il convoitait cette belle humaine, l’aimait mais pire que tout pour un immortel il la désirait… il exprimait fort bien le duel qui se jouait en lui, il se confiait corps et âme à elle. Toutefois, en était-il moins redoutable ?

- Pardonne-moi mais mon amour c’est toi…

Comme cela devait être le cas pour lui, je sentis une douleur en moi. Cette souffrance de savoir que nous n’obtiendrons peut-être jamais ce à quoi nous rêvons, ou plutôt « celle à qui » dans la situation actuelle. Mes sens furent tant perturbés par mon don que je ne l’entendis même pas s’approcher de la porte avant que celle-ci s’ouvre, révélant un grand jeune homme habillé en militaire et aux yeux d’un noir de jais dans lesquels des éclats rouges étaient visibles. Effrayante fut cette découverte alors que sans m’avoir aperçue, moi qui était restée blottie inconsciemment contre le mur le long duquel je m’étais laissée tombée quelques instants plus tôt, il fit volte-face et retourna rejoindre celle dont il était pour toujours prisonnier.

La porte claqua et je me retrouvai à nouveau seule dans le couloir de l’étage. Néanmoins cette distance qu’il venait de mettre entre nous me permit d’avoir à nouveau les idées plus claires, mon don s’estompant avec l’éloignement. Heureusement, mon ouïe fine continua à épier leur conversation tandis que la vieille porte s’entrouvrit petit à petit, le verrou ayant subi les affronts de l’âge.

- Sateen…Fais-moi rien qu’une promesse, jure moi que tu ne seras qu’à moi et ceux, pour le restant de tes jours, pour l’éternité. Tu seras mienne.

- Quant à moi je te fais une seule promesse : Je ne t’abandonnerais jamais, je serais toujours présent dans ta vie jusqu’à ce que tu m’en bannisses. Je te fais la promesse de continuer à t’aimer d’un amour sans fin. Je t’en prie, devine mon secret, pour nous…

*Son secret !* Ce simple mot suffit à provoquer en moins un choc. Il souhaitait plus que tout qu’elle découvre la vérité, son état de vampire : il était à présent certain qu’il la transformerait tôt ou tard… *Ou la tuera…*

Mon sang aurait été glacé s’il avait encore coulé dans mes veines. Mon regard se glissa dans la fente de l’entrebaillure et je continuai à suivre l’avancement de leur conversation, prête à intervenir au moindre soubresaut suspect : il était hors de question que je laisse ce démon de la nuit faire de la descendante de ma sœur une des nôtres sans qu’elle n’en connaisse tous les tenants et aboutissants, sans compter que le caractère sanguin de ce vampire tourmenté par ses émotions ne me laissait guère sereine, bien au contraire.

- Oui Lukas... je te fais cette promesse, je te le jure, je réalise mes sentiments et leurs intensités, je serais à jamais tienne, à tes côtés tant qu'il m'en sera permis pour l'éternité si on me le permettait...jamais je ne pourrais te bannir, de ma vie et encore moins de mon cœur. Lukas je t'aime, à la folie, à l'infini, je n'aie jamais aimé autant et jamais d'un tel amour... Il me semble...non j'en suis sûre, je t'aime et même plus que Cayden, la première place dans mon cœur, c'est bien toi qui l'as. Je ferais tout ce qui est en mon possible pour deviner ton secret qui deviendra le nôtre, tout comme suis tienne. Lukas... Je ne veux pas te faire souffrir et ne l'aie jamais voulu, je t'en prie excuse-moi. Te faire souffrir me détruit complètement... Je n'aie jamais voulu me séparer de toi, quand je suis partie de New York je n'aie pas eu l'occasion de te contacté, pas de soirée, je suis pourtant revenue, mais jamais nos chemins ne se sont croisés. Lukas je suis vraiment désolée. Lukas mon amour, je t'aime...maintenant, toujours et pour l'éternité que nous n'avons pas. Ou alors seulement en cette soirée en ce qui me concerne.

– Nous aurons l’éternité rien qu’à nous, pour vivre notre amour. Je te le promets.

*Que pouvais-je faire ?*, cette interrogation me torturait. Intervenir serait insensé mais l’abandonner dans ses bras était de la folie, et même si je ne pouvais être sûre de sa filiation pour le moment il était contre ma nature de laisser une humaine être la proie d’un vampire, aussi amoureux celui-ci soit-il.

En silence, je me relevai et demeurai dissimulée derrière la porte. Un baiser fut échangé, puis un deuxième : à chacun je crus la fin de la demoiselle arrivée tant les sentiments de ce vampire étaient puissants. Deviendrait-il fou suite à ceux-ci, incontrôlable ? Je ne pouvais en être certaine… C’est donc alors que ces doutes à propos de ma possible intervention dans cette scène m’apparurent que Sateen dit :

- Tu dois te demander pourquoi je souris bêtement en dehors du fait que notre amour me comble de joie à un point que tu n'imagines même pas. Mais ce n'est pas la seule raison, j'aie vu une jeune femme... et dont la ressemblance est effrayante avec une personne de ma famille...hors la photo sur laquelle j'aie vu mademoiselle d'Ambroisie à mon souvenir date d'il y a trois siècles ...j'en suis confuse, d'après l'arbre elle n'a pas eu de descendance, comment quelqu'un peut lui ressembler à ce point... c'est limite effrayant, mais ça anime ma curiosité que tu connais si bien. Comme si elle avait eu le droit à l'éternité...enfin c'est mon costume qui me fait penser à ça.

Les choses allaient donc de mal en pis… Les hésitations n’étaient plus possible, cette jeune humaine était la descendante directe de Sophia, ma sœur tant chérie. Des larmes montèrent à mes yeux sans que je puis les verser, elle était si belle, si semblable, si elle… Cela me perturbait et je n’étais pas la seule : elle aussi se posait nombre de questions à mon sujet. Les chances d’une rencontre en cette soirée étaient presque nulles, et pourtant elle était là à quelques mètres de moi. Je me surpris à songer que cela était peut-être le destin, que Sophia m’avait guidée jusqu’à sa petite-petite-fille pour que je la protège de ce monstre sanguinaire qui l’accompagnait : j’avais vu tant de choses incroyables au cours de ma longue existence, il n’était donc plus étonnant que je crois en une force mystique qui guiderait nos chemins pour que nous puissions accomplir notre devoir…

– Je pense que tu te trompes. Ca ne peut pas exister ma Sateen, comme tu m’as dit l’éternité n’est pas chose possible. Sauf pour nous et notre amour bien sûr. Tu viendras à la maison me montrer ton album photo et ton arbre généalogique, on en parlera au calme loin de cette fête. Que penses-tu de demain ?

*L’éternité n’est pas chose possible ? Sauf pour nous et notre amour bien sûr ?* Mais il se croyait où celui-là ? Il mentait délibérément à cette jeune femme innocente et cela alors qu’il ressentait tant d’attirance pour elle, une attraction quasiment magnétique tant elle était intense… L’amour peut-il se baser sur le mensonge ? Je crains que non.

– J’ai une demande à te faire Sateen et aussi une annonce. Je ne te ramènerais pas chez toi ce soir…
– Je te ramènerais chez moi. Et je souhaite aussi que tu viennes vivre à mes côtés, dans mon appartement à Olympia, si tu le souhaite ma chérie…


Là s’en était trop ! Je ne pouvais pas en mon âme et conscience laisser partir Sateen, qui était en quelque sorte ma petite nièce, aller dans l’antre de cet immortel aux yeux rubis. Sophia ne me l’aurait jamais pardonné, je ne me le serais jamais pardonné… Il fallait donc que je trouve un moyen de l’éloigner d’elle, que je la dissuade suffisamment ou fasse comprendre à ce vampire romantique que s’il osait ne serait-ce que toucher un cheveu de cette humaine alors il en coûterait de sa vie. Je n’avais que rarement combattu ceux de mon espèce, mais tous ceux qui s’étaient risqué à m’affronter lors de mes années d’errance n’étaient plus là pour en témoigner : mon don était une bénédiction dont je n’hésiterai pas à faire usage s’il devait trop menaçant pour moi, ou pour elle.

Réfléchissant à toute vitesse pour pénétrer dans la pièce avant qu’elle ne lui offre sa réponse favorable, je pris enfin la décision qui s’imposait et posant sur mon visage un air jovial nécessaire au vue de la soirée, j’entrai sans plus de cérémonie.

La porte grinça lorsque je la poussai et que je rejoignai les deux amants. Mon regard se posa d’abord sur le vampire sur lequel je tentai de conserver la plus grande partie de mon empathie, prête à me braquer en cas d’un sourcillement de trop de sa part. Puis, mes yeux se tournèrent vers Sateen à laquelle j’adressai un sourire gêné avant de prendre un air surpris et de m’exclamer :

- Bonsoir… J’espère ne pas vous déranger, je crois que vous m’avez héler mademoiselle dans le hall, tout à l’heure.

Mon air hésitant était parfait, j’en étais sûre. A force d’étudier les émotions et d’être envahie par ceux des autres, on apprendre facilement à les simuler à sa guise devenant ainsi une actrice des plus douées.

- Je vous cherche depuis mais même si votre visage m’est vaguement familier je ne parviens pas à vous replacer. Nous nous connaissons ?

Je laissais mes yeux divaguer dans la pièce, comme perdue dans les méandres de cette rencontre étrange. Bien sûr, certains de ses coups d'oeil succincts qui croisaient ceux du vampire n'étaient là que pour le dissuader de faire quelque chose de vraiment stupide : un témoin était dans la pièce et au rez-de-chaussée les vampires groullaient dont je savais que deux d'entre eux ne tarderaient pas à me venir en aide au moindre appel si le besoin se faisait sentir. C'est donc patiemment et avec un soulagement relatif que j'attendis la réponse de celle qui venait de devenir une de mes protégées.

***************************

Ma couleur rp : indianred
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Blake Lively
Age d'apparence : 18 ans
Age réel : 18 ans
Messages : 26
Date d'inscription : 22/10/2011
Localisation : In Forks
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Mer 16 Nov - 16:23

-Mais bien sûr ma chère Kimberley, j'adorerais, j'accepte avec plaisir.

Elle me fit un nouveu sourire.

-Dit-moi tu ne passe pas cette soirée avec quelqu'un d'autre ?
Tu es venu toute seule ?


D'un coup Phoebe me prit le bras et m'entraina dehors commme une folle furieuse.

-Oui je suis venu toute seul pourquoi ?

Je me demandais bien où elle allait encore m'emmener.
En tout cas elle avait l'air décidé alors je la suivait sans trop posé de questions.
La première fois qu'on c'était vu c'était dans un magasin de vetement ont voulaient toutes les deux le même jean, finalement pour ne pas créer de confli aucune de nous ne l'a acheté.

-Je peut savoir où tu m'emmene comme sa ?

Je me disait de plus en plus qu'elle perdait la tête, mais c'est ce que j'aime bien chez elle, elle est un peu beaucoup très folle.
Sa fait plaisir de voir des gens sourire tout le temps.

Je me demandais pourquoi je m'entendais aussi bien avec elle, c'est vrai ont se connaient à peine mais j'ai l'impression de la connaitre depuis toujours, comme on dit, le courant passe bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Miley Cyrus
Age d'apparence : 17 ans
Age réel : 17 ans
Messages : 636
Date d'inscription : 01/10/2011
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Mer 16 Nov - 16:25

Sora me félicita pour mon costume , ce qui me toucha et me fis rougir . Puis Noah arriva avec nos boissons . Je fus réellement soulagée de le voir , d'être près de lui . Je me détendais petit à petit et respirer enfin . Noah me déposa un baiser sur la joue . Ces baisers étaient toujours tendre et chaud et je les aimais énormément . Je remerciai mon frère pour la boisson et posai ma tête sur l'épaule de mon frère et attendit la réponse de Sora suite à son costume de guerrière .

-En fait, j'avais choisi plusieurs costumes, mais il y avait toujours quelque chose qui me gênait... J'étais toujours "moi" sous ces déguisements. Je me suis dit dès le début: "si je dois me déguiser, autant que je ne me sente carrément plus moi !" alors j'ai choisi quelque chose qui ne me ressemblais pas, pour essayer de voir le monde différemment... et je dois dire que de voir les gens s'écarter devant soi n'est pas mal du tout ! Moi qui d'habitude est réservée et plutôt gentille, me voilà en Guerrière qui s'assume totalement !

J'avais rit de bon cœur . Son costume lui allait si bien mais était tellement différent d'elle . Cela faisait agréablement bizarre .

-En tout cas , c'est très bien choisi , et je suis totalement d'accord avec toi !
Lui dis-je .


Cette soirée était parfaite , c'était exactement le genre de divertissement qu'il me fallait . Cela me faisait énormément de bien . J'avais l'impression que la Nina d'avant était revenu . Celle qui souriait , qui aimait vivre . Tout en timidité évidemment , mais j'étais toujours joyeuse et très souriante . Et là à cette soirée Nina était revenu . Mais je savais pertinemment que ce n'était que le temps d'une soirée .

Sora sembla ailleurs durant quelques instants . Elle avait l'air pensive .
Mais de suite elle détourna le regard et nous regarda Noah et moi . La musique était magnifique et nous parvenez parfaitement . Sora était très marrante , elle se balançait dans tout les sens en rythme avec la musique et lors d'un solo de saxophone , elle se mit à mimer un joueur de saxophone . Elle était merveilleusement jolie et drôle . Je pleurais de rire . Cela faisait tellement longtemps que ça ne m'étais pas arrivé !

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Jeu 17 Nov - 20:47

    C’est d’un air malicieux qu’Eva faisait face à Nathaniel. Une cordiale entente semblait régner entre eux, mieux peut être que de bonnes manière obligées. Quoi qu’il en était, ils étaient de toute façon forcés de faire preuve de calme et de self contrôle : les loups et les Cullen les entourant devaient sans doute être sur leurs gardes, et l’idée d’une confrontation afin de mesurer leurs rapports de force au milieu de la foule d’humains était … quelque peu inenvisageable bien évidement.

    Lui rendant un sourire de courtoisie, Eva s’adressa à lui, lui répondant à sa plaisanterie alors avec un ton plus détaché et un air plus sévère au visage :

    - Je suis assez d’accord avec vous, mais n’oubliez pas que nous sommes des « invités » cher Nathaniel, comportons-nous donc avec retenue…


    Bien que quelque peu mal à l’aise que sa plaisanterie soit mal passée, Nathaniel comprenait bien le message qu’Eva lui envoyait, et elle avait raison. Après tout, les vampires savaient faire preuve de bonnes manières eux aussi, sans doute même plus que le commun de la bassesse humaine.
    S’en suivit l’instant d’après, une tirade qui ne tarda pas à la réjouir et à ranimer vivement son intérêt :

    - Et la nuit sera bien assez longue pour goûter à quelques boissons succulentes…


    Dit elle en affichant un bref instant un sourire qui se voulait froid et sadique à la fois, démoniaque étant sans doute assez proche de la réalité. Sourire que Nathaniel, lui rendit avec grand plaisir, malgré les aprioris qu’il ressentait à son égard et la méfiance qu’il éprouvait envers tous ceux l’entourant, Mme McCherry comprise.

    Semblant chercher quelque personne dans la foule les entourant, Eva fut alors rejointe par celui qui venait de lui être présenté comme étant son fils, Alex McCherry. Celui-ci était affublé d’un costume de prêtre, situation cocasse étant donné qu’à son odeur, il n’avait rien d’un saint : un vampire sanguinaire pur et dur, comme Eva et lui.
    Pareille vision semblait d’ailleurs, beaucoup amuser Eva qui ne pu s’empêcher de laisser échapper un éclat de rire.

    -Tu ne peux pas savoir comme je suis heureuse que tu ais changé d’avis ! C’est que je commençais à me sentir bien seule ici, mis à part la charmante compagnie de Nathaniel que tu connais déjà, ajouta t’elle en me désignant du regard.


    Alex, ajouta alors suite à ce bref échange de salutations, une main tendue vers Nathaniel, voulant se faire à la manière des humains sans doute :

    -En effet votre nom ne met pas inconnu, je l’ai si souvent entendu, je suis enchanté de faire enfin votre rencontre


    Bien qu’ils se devaient discrets à cette soirée, Nathaniel n’appréciait pas ce genre de commodités. C’est sans la moindre envie qu’il lui rendit la poignée de mains qu’il attendait de par son geste.

    -Il en est de même pour moi cher ami. La famille McCherry est toujours connue et reconnue pour ses bons et loyaux services. Et je suis sur que vous n’y êtes pas étranger.


    Leur échange de bonnes manières fut interrompu par une arrivée insoupçonnée : une louve leur faisait face, à trois contre un, en plein milieu du bal.
    Décontenancé mais néanmoins amusé par ce qu’il pensait être de la bêtise suicidaire, Nathaniel observa d’un air nonchalant, sans un mot, la louve progresser à leurs contacts.

    Alex, semblant la connaître, parti en sa compagnie, lui ayant apparemment promis une danse. Ainsi, Nathaniel se retrouva à nouveau seul avec la dangereuse Eva.
    Passant rapidement sur « l’incident » du loup, Nathaniel se retourna vers Eva, une proposition des plus alléchantes à lui faire :

    -Chère Eva, je m’en voudrais de faire patienter une beauté telle que vous sans cavalier. En attendant le retour de votre fils, accepteriez vous d’éclairer la piste de danse ainsi que moi même par le charme de votre personne, dansant à mes côtés ?



    Même si leurs brefs échanges l’avait amusé, il n’en restait pas pour le moins méfiant. Raison de plus même.


    Gardez vos amis près de vous, et vous ennemis encore plus près …

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Jeu 17 Nov - 21:29

- Je t’aime mon Amour et je sais à quel point ce voyage est important pour toi, il l’est tout autant pour moi.

Ma femme marqua un léger temps de pose, comme si elle hésitait à dire la suite, cette phrase que j’aurais tant aimé pouvoir percevoir dans ses pensées avant même d’entendre sa voix. J’aurais tout donné pour être un instant, cet instant là, dans ses pensées, voir ce qui l’ennuyait, ce qui l’animait et ce qu’elle désirait. Sa voix tremblante, hésitante et pourtant la sienne, prononça ces quelques mots qui faisait davantage d’effet dans mon cœur qu’un simple baiser, même si ceux là me faisait me sentir léger. Ils allégeaient ma peine et me réconciliais avec la vie. Bella était l’ange salvateur de mon âme, mon amour. Ma Bella.

- Mais nous partiront seul, je crois qu’il est grand temps que nous nous retrouvions et que j’arrête d’étouffer notre fille à ce point.

Son sourire tenta d’être convainquant et pourtant je savais qu’elle était partagé. J’étais heureux mais si elle ne l’était pas ça ne me permettrais pas de faire durer longtemps ce plaisir. Malgré tout les mots étaient prononcés et ils allèrent dès à présent être mis en application. Je réserverais l’avion et ferait préparer la maison dès notre retour à la maison. Le lendemain j’irais voir Jacob afin de lui annoncer la nouvelle : celle que je lui confiais sa petite Renesmée pendant trois jours à condition qu’il en prenne soin comme s’il s’agissait de sa propre fille, même si je n’apprécierais pas qu’il ai de telles pensées envers ma petite princesse dont je sentais actuellement l’odeur dans la salle. A force d’en parler voilà que je me l’imaginais ici, à une fête d’Alice pour adulte. Il ne valait mieux pas que je la vois car je serais immédiatement trop protecteur et gâcherais la soirée de mon unique et tendre amour. Je ne me le permettrais pas, pourtant, si elle était présente, je devais garder un œil sur elle. Je m’empressais de retourner mes pensées vers celle qui animait ma vie et la fit tourner sur elle-même avant de la rattraper dans mes bras et de plonger mon regard or liquide dans le sien, si merveilleux et si expressif. J’aimais contempler cette femme qui malgré une très grande beauté savait rester naturel et humble. Je l’aimais pour son côté nature, sa maladresse humaine, sa façon d’être, pour l’affolement de son cœur lorsqu’elle me voyait avant d’être transformé et pour tout un tas d’autres raisons que je prendrais trop de temps à citer ici.

- Ma Bella, aucun mot ne sera jamais assez fort pour t’exprimer mon amour, aucun baiser ne sera assez puissant pour te retranscrire le mot « je t’aime », aucune action ne sera suffisamment démonstrative pour te prouver que je tiens à toi pour ce que tu es. Mon amour, je réserve dès notre retour à la maison pour notre voyage et je m’occupe de confirmer la venue de Renesmée à Jacob. Tu n’imagine pas encore ce que ta réponse me procure comme joie.

Pour appuyer mes mots j’attrapais son délicat visage entre mes deux mains et y déposa un baiser d’une douceur extrême sur son front pour ensuite m’attarder sur sa bouche. Nos lèvres d’une fraicheur glaciale se collèrent ensemble pour échanger un de nos plus beaux baisers. Tout simplement le reflet de notre couple, de notre amour. Ma vie n’aurait jamais suffit à le lui dire tant c’était puissant, même l’éternité serait limité. J’aimais Bella, comme jamais je n’avais eu la chance de pouvoir aimer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Loup modérateur attentif


Feat. : Adam Gregory
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 20 ans
Messages : 1198
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation : Près de ceux que j'aime
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Sam 19 Nov - 17:55

Lélia posa sa tête sur mon épaule semblant attendre la réponse de Sora, moi aussi j’étais curieux, pourquoi se costume de guerrière qui lui ressemblait si peu, elle qui était si douce.

En fait, j'avais choisi plusieurs costumes, mais il y avait toujours quelque chose qui me gênait... J'étais toujours "moi" sous ces déguisements. Je me suis dit dès le début: "si je dois me déguiser, autant que je ne me sente carrément plus moi !" alors j'ai choisi quelque chose qui ne me ressemblais pas, pour essayer de voir le monde différemment... et je dois dire que de voir les gens s'écarter devant soi n'est pas mal du tout ! Moi qui d'habitude est réservée et plutôt gentille, me voilà en Guerrière qui s'assume totalement !

Alors s’était ça, en se déguisant elle avait voulu passer pour quelqu’un d’autre cette idée me fit sourire, nous avions eut la même idée, moi j’étais à l’opposé de moi-même avec ce costume de vampire et s’en était de même pour elle, elle était une guerrière ce soir et non la jeune femme si douce et gentille qu’elle était d’habitude bien que dans le fonds nous soyons les mêmes personnes. Lélia rit et répondit :

En tout cas , c'est très bien choisi , et je suis totalement d'accord avec toi !

Je ne dis rien approuvant simplement ma sœur d’un signe de tête. Sora parût rêvasser quelques secondes et en suivant son regard je compris pourquoi, Leah, dans un magnifique costume de Lara Croft, était avec un vampire et ne semblait pas du tout en train d’échanger des paroles désagréable avec lui, à vraie dire je n’avais même pas l’impression qu’elle s’en méfait mais je savais que ce n’était qu’une image, elle avait senti qui il était donc elle ferait forcément attention.

Nous revinrent au moment présent en même temps et j’espérais que ma sœur n’est rien remarqué, tout ceci n’avait duré que quelque secondes, elle ne devait pas avoir vue le malaise. Bref, Sora se mit à bouger au son de la musique et au moment ou un solo de saxophone résonna à nos oreilles elle imita un saxophoniste. Lélia et moi éclatâmes de rire au même moment.

C’était tellement bon d’entendre ma sœur rire à nouveau ! Ce soir Je devais avouer que pour moi elle ressemblait comme jamais à Nina, la jeune fille qui un jour avait été souriante, heureuse et qui avait aimé la vie tout simplement. Enfin, la jeune fille dont les parents étaient toujours en vie en fait.

Je secouai discrètement la tête, non, je m’étais interdis de penser à ça ce soir et je n’allais pas le faire. Cette soirée était dédié à Lélia et je m’étais interdis de déprimer, ça n’était n’y le lieu n’y le moment. Me forçant à sourire je pris Sora par la main et lui fis faire un tour sur elle-même la faisant virevolter au son de la musique, qui avait changé étant très dynamique puis en fit de même avec Lélia me forçant à garder mon sourire encourageant.

***************************

couleur de rp: limegreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Kristen Stewart
Age d'apparence : 18 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 747
Date d'inscription : 27/02/2011
Localisation : Près de ma famille
Humeur : A l'écoute de ses proches.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Sam 19 Nov - 18:34

Edward sembla heureux de mes paroles. Il me fit tourner sur moi-même avant de me reprendre à nouveau dans ses bras puis il plongea son regard dans le mien. Mon unique amour, je l’aimais tellement, j’aurais été capable de décrocher la lune pour lui s’il me l’avait demandée sans lui ma vie n’aurait plus aucun sens, il était comme une étoile pour moi, toute mon existence tournait autour de lui.

Ma Bella, aucun mot ne sera jamais assez fort pour t’exprimer mon amour, aucun baiser ne sera assez puissant pour te retranscrire le mot « je t’aime », aucune action ne sera suffisamment démonstrative pour te prouver que je tiens à toi pour ce que tu es. Mon amour, je réserve dès notre retour à la maison pour notre voyage et je m’occupe de confirmer la venue de Renesmée à Jacob. Tu n’imagine pas encore ce que ta réponse me procure comme joie.

Je restai quelques secondes muettes d’émotions devant cette déclaration d’amour si belle, bien sûr ça n’était pas la première qu’Edward me disait et j’espérais de tout mon cœur que ça ne serait pas non plus la dernière mais à chaque fois elles m’allaient droit au cœur, si je puis dire, et me touchaient au plus haut point. J’aurais tellement aimé pouvoir lui dire des choses aussi belle moi aussi, car mon amour pour lui était tellement fort qu’il était impossible de trouver les mots exacts pour le lui exprimer.

Mon tendre époux pris mon visage entre ses mains et déposa un baiser d’une extrême douceur sur mon front, je fus parcouru par un agréable frisson et fermai les yeux pour mieux profiter de cette sensation. Nos lèvres se trouvèrent ensuite enfin pour échanger un baiser d’une extrême douceur mais pleins de passion à la fois, le reflet de notre amour, de notre couple. Je restai ainsi un moment les yeux mi-clos pour profiter un peu plus de la sensation que me procuraient chacun de mes contacts avec celui que j’aimais. Puis je plongeais mon regard dans le sien.

Edward, mon amour, il en est de même pour moi, jamais je ne saurais trouver les mots exacts pour t’exprimer à quel point je t’aime, à quel point chacun des moments que j’ai l’honneur de pouvoir passer à tes côtés sont magique. J’ai choisis de passer mon éternité à tes côtés car mon amour pour toi est infini et ne s’éteindra jamais. J’ai déjà hâte d’être sur l’île d’Esmée afin que nous puissions passer d’autres moments en tête à tête aussi beau que celui-ci et même plus

Mes yeux toujours plongés dans le sien confirmaient ce que je venais de lui dire en aucun cas je n’avais exagérée même en ce qui concernait la fin de mes paroles j’avais vraiment hâte de me retrouver seule au monde avec lui sur l’île d’Esmée même si j’appréhendais de laisser ma fille.

***************************

couleur de rp: coral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice aux deux visages (Dc Brittany)


Feat. : Leigthon Meester
Age d'apparence : 20
Age réel : 20
Messages : 533
Date d'inscription : 25/10/2011
Localisation : Seattle
Humeur : Confuse mais amoureuse sans aucun doute
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Dim 20 Nov - 1:01

J'étais aux anges à ces côtés, il savait désormais ce que je ressentais ... Il était mien comme j'étais sienne à tout jamais, jusqu'à ce que nos vies ce termine du moins. J'étais tellement désolée de la séparation qu'avait causée mon départ et du mal que je lui avais infligé en ce début de soirée.

Je frissonnais à chaque fois que je sentais son souffle froid contre ma peau, mon coeur s'affolait dès que ses lèvres s'approchaient des miennes sans même les embrasser...j'étais complètement amoureuse de lui et ça je ne pourrais plus jamais le nier, je ne pouvais plus me résoudre à dire qu'il était simplement mon frère de coeur, ce serait alors me mentir à moi-même et à lui aussi, la fraternité n'était qu'une étape pour réunir nos âmes, nos être et nos coeurs.

Je serais prête à n'importe quoi pour lui, je lui donnerais mon corps, mon sang s'il le fallait pour qu'il vive...plus rien ni personne ne se mettrait entre nous, oui j'aimais Cayden...mais un petit quelque chose me poussais plus vers Lukas.

Je ne sais comment je réagirais lorsque je reverrais Cayden, si jamais il refaisait surface, si tenté qu'il soit encore en vie, vu que je n'aie pas de nouvelle. Je sais que j'aime aussi Cayden, mais en l'instant un petit quelque chose, les battements de mon coeur, chaque sensation au côté de Lukas me font ressentir un amour pour lui plus intense et je ne pense pas pouvoir me tromper, je ne pense pas que la distance entre Cayden et moi soit la cause de ces nouveaux sentiment pour Lukas. Les sentiments ne mente pas, c'est l'être qui les porte qui se ment à lui-même et j'aime Lukas... Il m'apporte la joie, l'amour dont j'aie besoin, il me comprend et il reste à mes côtés quoi qu'il advienne. *Je l'aime* fut la dernière pensée que j'eus avant qu'il me dise d'une voix posée :
    - Nous aurons l'éternité rien qu'à nous, pour vivre notre amour. Je te le promets.
Il me promettait l'éternité, oui même à travers la mort je suis sûre que notre amour pourrait perdurer, mais pensait-il à la mort ! Ou disait-il cela telle une expression, pour exprimer la puissance de notre amour...ou alors y avait-il une autre raison qui m'échappait, je ne voyais réellement pas comment cela serait-il réellement possible, une telle possibilité relève plus de la mythologie, l'éternité n'est accordé qu'aux dieux, à ceux ayant eu accès à la fontaine de jouvence ou alors... au vampire, à cette être de la nuit que je représente en cette soirée...mais ceci ne relève que de légende et je ne pense pas que tout ce que j'aie tirée de mes bouquins puissent avoir une quelconque part de vérité dans ce monde.

Je fus néanmoins perplexe de ces paroles et malgré mon ouverture d'esprit je me rabattis sur notre amour qui me semblait la cause la plus logique.

Je lui avais adressé un de mes petits sourires et lui avait parlé de la jeune femme, cette femme ressemblant à mon ancêtre, tel une réincarnation. Cette demoiselle ressemblant a... sute j'avais vraiment du mal à retenir son prénom ...euh Eléanore d'ambroisie. Lukas m'en répondit :
    - Je pense que tu te trompes. Ca ne peut pas exister ma Sateen, comme tu m'as dit l'éternité n'est pas chose possible. Sauf pour nous et notre amour bien sur. Tu viendras à la maison me montrer ton album photo et ton arbre généalogique, on en parlera au calme loin de cette fête. Que pense tu de demain ?
Il écarta donc toutes mes théories sur les vampires... La fontaine de jouvence, l'éternité dont il me parlait précédemment était donc bien celle de notre amour ...comment avais-je pu imaginer que Lukas était un vampire, un rictus se fit sur mes lèvres à cet instant, je ne manquerais pas de lui dire, je ne doutais pas un instant qu'il en rigolerait et j'aimais l'entendre rire. J'étais tout à fait d'accord avec son idée, la fête influençait peut être sur ce que j'avais vu, si cela se trouvait elles ne se ressemblaient pas du tout, ce n'était peut-être que le fruit de mon imagination...c'était une occasion de passer du temps avec lui, de parler de nos théorie et ça me faisait plaisir de lui présenter ma famille que moi-même je ne connaissais pas. Je la redécouvrirais avec lui. Mais avant que je n'eus le temps de lui répondre, il me dit d'une voix douce et mystérieuse :
    - J'ai une demande à te faire Sateen et aussi une annonce. Je ne te ramènerais pas chez toi ce soir...
Quoi !! Là je ne comprenais pas vraiment... une demande... une annonce, qu'avait-il à me dire...pourquoi ne me ramènerait-il pas chez moi ? Avait-il l'intention de me séquestrer indéfiniment à cette soirée... je ne savais pas du tous ceux qu'il pensait, je voulais savoir ce qu'il avait en tête il avait éveillé ma curiosité et m'avait aussi un peu inquiété... Une multitude d'idée me passait en tête... notre amour était puissant, mais sa demande... elle ne pouvait pas être déjà une demande de mariage... mon coeur s'accéléra considérablement à cette idée...c'est alors qu'il continua :
    - Je te ramènerais chez moi. Et je souhaite aussi que tu viennes vivre à mes côtés, dans mon appartement à Olympia, si tu le souhaites ma chérie...
Il avait alors plongé son regard dans le mien, mon coeur avait encore accéléré à sa demande et encore plus quand il avait délicatement posé ses mains sur mes hanches et m'avait rapproché de lui. Ce n'étais pas une demande en mariage, mais une demande rêvée... je rêvais de passer chaque jour, chaque heure, chaque minute et chaque seconde à ses côtés. Quoi de mieux que de vivre ensemble pour arriver à cela... une soirée avec lui c'était merveilleux, mais tous les soirs avec lui c'était le paradis, je le souhaitais de ton mon coeur, je déposais un baiser dans son cou... je mourrais d'envie de lui dire oui mais ...c'est là

Là qu'elle fit son apparition, là qu'elle entra dans la pièce, le grincement de porte prévenant son arrivée, j'étais collée à Lukas, lui ayant ses mains sur mes hanches, même si mon coeur et mon esprit me disait de me tourner vers Lukas, j'avais les yeux rivé sur elle... je n'avais pas rêvé, elle existait bien, son sosie parfait. Elle était ravissante, comme sur les photos et se sourire qui illuminait son visage la rendait encore plus radieuse, j'avais l'impression d'halluciner...sans descendance je ne voyais réellement pas comment on pouvait retrouver un être aussi semblable. Même un sosie n'arrive jamais à une telle ressemblance, même en ayant recours à la chirurgie on n'arriverait pas à un résultat aussi parfait, à une beauté aussi éclatante.

Elle nous rejoignit, Lukas et moi, j'étais toujours focalisé sur elle et fit abstraction du regard qu'elle avait pour Lukas dans un premier temps. Puis elle m'avait regardé avant de me faire un petit sourire gêné, ressemblant à un sourire que j'aie l'habitude d'exprimer... son sourire était effroyablement semblable au mien...enfin c'était certainement un fait de mon imagination, d'un air surpris elle avait dit :
    - Bonsoir... J'espère ne pas vous déranger, je crois que vous m'avez hélé mademoiselle dans le hall, tout à l'heure.
J'étais stupéfaite, elle avait entendu que je l'avais appelé...bon il est vrai que j'avais quasiment crié son nom ...mais euh, ce n'est pas censé être son nom, c'est celui de mon ancêtre et elle ne peut être mon ancêtre ... elle ne peut exister... elle ne peut avoir 3 siècles et arborer ce physique ou même encore être en vie, c'était étrange... effrayant, je la dévisageais complètement de la tête au pied. Ça ne pouvait être qu'une coïncidence ... elle est son sosie et à le même prénom...mais elle ne peut donc avoir le même nom...enfin logiquement, je doutais de tout en l'instant, sauf de l'étreinte de Lukas autour de moi, cette étreinte me rassurant, cette étreinte que je resserrais encore plus pour me rassurer... je réussie à décrocher mon regard de la jeune femme et le tourna vers lukas, il avait compris que c'était elle, je n'en doutais pas un seul instant... il aurait désormais plus de faciliter à l'identifier sur la photo...mais sans autre indice mes théorie n'allait pas bien loin, si ça se trouve il y avait des coïncidences folles et en l'occurrence très poussée.
    - Je vous cherche depuis mais même si votre visage m'est vaguement familier je ne parviens pas à vous replacer. Nous nous connaissons ?
J'étais stupéfaite, elle me reconnaissait, mais comment cela était il possible, serait-elle alors une descendante de Eléanore d'ambroisie et aurait-elle connaissance de l'arbre... je sais que je ressemble comme deux gouttes d'eau à mon arrière arrière arrière grand mère Sophia, c'est peut être à elle que je lui fais penser...nous aurions des liens de parentés...mais cela me semblait difficile à croire, certes je ressemblais à mon arrière arrière arrière grand mère, mais je n'étais pas à l'identique comme l'était cette jeune femme avec Eléanore ... je me mis à bégayer sans comprendre réellement ce que je disais, jusqu'à ce que je prononce quelque chose de plus audible pour être sûr que ce n'étais pas la même personne :
    -Eléanore...Eléanore d'ambroisie ?
Lorsqu'elle m'eut répondu, j'aie cru que j'allais m'éffondrer, si Lukas n'avait pas serré encore son étreinte autour de moi, je me serais certainement écroulé sur le sol...certes les coïncidences cela existe, mais il ne faut pas pousser non plus, on peut donner son prénom à son enfant, ou arrière petit enfant...mais le nom aurait eu le temps de changer, la preuve je ne m'appelle pas Sateen d'ambroisie tel mon arrière arrière arrière grand mère Sophia. Eléanore mon ancêtre sur les photos et la femme se tenant face à moi était la même...comment étais-ce possible...3 siècle séparait cette photo à maintenant...très peu de personnes vivent plus d'un siècle et elles subissent des changements physiques... alors trois siècles sans évoluer ça relevait du miracle...

Je décrochai mon regard de celui d'Eléanore et me tourna vers Lukas :
    -Euh...Euh... je ne me sens pas bien là, tu veux bien m'aider à aller m'asseoir sur le lit s'il te plait mon amour.
Après qu'il m'eut accompagné jusqu'au lit, j'essayai de reprendre mes esprits. N'arrivant désespérément pas à trouver une quelconque raison valable à sa présence, son existence...

Je me retournais vers Eléanore et bégaya de nouveau :
    -Euh...je... je ne...ne euh...pense...pas euh...que l'on ....se connaisse...euh... directement...mais par le biais de...euh... photo ...peut être ?!
Ce que j'avais prononcé étais loin d'être clair et elle n'avait pas dû comprendre grand-chose, ma question qui avait suivi semblait stupide mais j'arrivai à la prononcer clairement :
    -Pardon Eléanore...mais quel âge avez-vous ?

***************************

« La distinction entre le vrai et le faux s'applique aux idées, non aux sentiments. Un sentiment peut être superficiel, il ne sera jamais menteur.»
Rp color __ lightpink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Lun 21 Nov - 19:57

La douce voix de celle qui lui redonnait chaque jour le sourire empli ses oreilles de sa douce mélodie :

Edward, mon amour, il en est de même pour moi, jamais je ne saurais trouver les mots exacts pour t’exprimer à quel point je t’aime, à quel point chacun des moments que j’ai l’honneur de pouvoir passer à tes côtés sont magique. J’ai choisis de passer mon éternité à tes côtés car mon amour pour toi est infini et ne s’éteindra jamais. J’ai déjà hâte d’être sur l’île d’Esmée afin que nous puissions passer d’autres moments en tête à tête aussi beau que celui-ci et même plus.

Edward regarda encore un peu plus Bella, admirant chaque parcelle de son être désormais parfait à vie. C’était une femme vraiment belle, extraordinaire et pourtant tellement simple : elle n’avait jamais désiré avoir de l’argent de sa part, des cadeaux et se contentait au contraire du minimum. Seul sa présence lui avait été demandé, comme cadeau le plus précieux disait t-elle et pourtant, il ne s’était jamais vu ainsi. Edward avait pu au fil des années passées avec cette femme si exceptionnelle, constater le changement qui s’était opéré en lui-même. Le monstre semblait avoir fait place à un Roméo passionné et devenu père. Une expérience vraiment incroyable car jamais, au grand jamais, il n’aurait cru cela possible. Et pourtant… Il aurait du suivre les leçons données par les proverbes et se rendre compte qu’un en particulier lui correspondait :

« Ne jamais dire fontaine je ne boirais pas de ton eau. »

Et oui, car un jour obligatoirement, vous devrez y gouter afin de vous rafraichir. Rien n’est impossible, c’est juste un degré de difficulté plus ou moins variable qui change selon les situations et les individus. Edward l’avait compris le jour où Bella lui avait avoué ses sentiments, le jour précis où sa famille s’est vu accueillir un nouveau membre : Renesmée.

La vie donne des leçons à chaque étape, même lui qui ne vieillissait plus était obligé de les subir et de passer par là. Ainsi, il avait murit, appris à prendre sur lui-même et surtout à s’ouvrir de nouveau à ce qui l’entourait. Ce miracle était du principalement à sa famille qui l’entourait et le soutenait depuis toujours mais aussi aux deux femmes de sa vie.
C’est après avoir terminé ce baiser passionné avec sa femme que le jeune homme prononça d’une voix mielleuse :

- Bella, et si on rentrait préparer notre voyage ? Je dois aussi retrouvé Jake et Renesmée pour la lui confier au plus vite. Que penses-tu de mettre notre date de départ à Mercredi ? Proposa t-il.

Il sonda ses yeux et pu y lire tout l’amour qu’elle lui portait en l’instant même. Il en aurait eu le vertige s’il avait été encore humain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Feat. : Gaspard Ulliel
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 173 ans
Messages : 439
Date d'inscription : 19/10/2011
Humeur : Follement amoureux.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Lun 21 Nov - 20:08

Chaque regard qu’elle lui lançait lui montrait des images mental de leur futur bonheur, il l’imaginait sans cesse avec lui, à chaque instant. Il la dévorait du regard, rien n’était plus magique que ce moment passé à ses côtés depuis l’annonce officiel de leur amour. Il lui avait proposé de venir vivre avec lui, dans son appartement à Olympia et espérait une réponse heureuse et positive.

Lukas s’imaginait déjà blottit contre elle à faire la lecture ensemble, à regarder la télé, à « cuisiner » et surtout, il s’imaginait qu’elle serait sa femme un jour et qu’elle serait de la même espèce que lui. Avant il lui serait totalement impossible de la toucher, de l’embrasser trop passionnément ou bien d’aller plus loin tout court. Lui qui était un coureur de jupon et habitué à une activité régulière aurait bien du mal à se contrôler avec elle. De peur de la tué, il deviendrait un gentleman et se priverait, au dépends de ses envies. Après tout, il devait bien être capable de faire un effort, elle en faisait déjà suffisamment pour accepter tout son être, accepter de découvrir son secret et surtout de se coller contre sa peau froide et presque irréelle. Lukas la torturait déjà. Et pourtant, il l’aimait d’un amour indescriptible, fort, nouveau pour lui et passionné. Il lui offrirait la terre entière s’il le fallait, comblerait le moindre de ses désirs, de ses souhaits, dirait oui à tout à partir du moment que ça la rendrait heureuse. Lukas ne désirait que son bonheur.

C’est alors qu’il fut interrompu dans ses pensées dignes du monde des bisounours. Une femme irréelle tout comme lui rentra dans la pièce d’un grincement de porte. Il se figea et resserra son étreinte sur Sateen sans lui faire de mal. La situation se corsait, l’autre femelle avait du pensée qu’il l’avait prise comme une proie, un sandwiche de fin de soirée et elle voudrait y gouter. Jamais il ne le laisserait faire et fut désormais sur ses gardes, prêt à lancer l’assaut au moindre faux pas, au moindre croc apparent. Il était sûr qu’avec tout ça, Sateen allait deviner très vite ce qu’il était et par la même occasion à quoi ils avaient tout deux affaires en ce soir d’Halloween.

Lukas repensa à la phrase qu’il avait dite un peu plus tôt à Sateen, comme quoi l’éternité n’existait que pour leur amour et que personne n’était éternel. Il savait ses paroles bidon et stupide et s’en voulait déjà d’avoir dit ce mensonge, bien qu’il ait été créé afin de la protéger. Mais tout allais être gâché par cette femme.

- Bonsoir... J'espère ne pas vous déranger, je crois que vous m'avez hélé mademoiselle dans le hall, tout à l'heure. Je vous cherche depuis mais même si votre visage m'est vaguement familier je ne parviens pas à vous replacer. Nous nous connaissons ?

Un son remonta du fond de sa gorge, comme un grognement animal qu’il ne pu réprimer. Il voulu mettre Sateen de côté et menacer son interlocutrice que si elle faisait le moindre pas il la tuerait mais celle-ci semblait lui lancer un message de part son regard, l’avertissant qu’il risquerait gros. Un de ses poings se ferma et resta ainsi, comprimant sa colère naissante. Malgré tout il ne bougea pas, ne fit aucun pas en avant et resta les bras entourant la taille de Sateen qui semblait avoir reconnu l’intruse.

- Eléanore...Eléanore d'ambroisie ?

Tout lui sembla jouer à partir du moment où le nom de cette femme résonna dans la pièce. Son ancêtre. Elle n’était donc pas là pour partager un festin mais pour protéger sa filleul d’un vampire sanguinaire. Bien qu’elle se trompait totalement sur les intentions de Lukas. Il ne rajouta rien, ne tenta pas de s’expliquer car ça ne faisait pas partit de son caractère et surtout parce qu’il ne lui devait rien : ancêtre de sa future femme ou non. Elle aussi était une sanguinaire et aucun jugement ne devrait se poser ni sur l’un ni sur l’autre. Il resserra malgré tout encore une fois son emprise sur la jeune femme et l’écouta parler sans un mot, lui attrapant le regard quant il le pouvait et le fixait à son maximum. Il ne voulait pas perdre le contact avec elle et ne la laisserait pas dans cette pièce. Ce n’est pas ce soir ni même dans cette situation avec cette femme qu’elle devait apprendre son secret. Non, surtout pas car tout serait changé et elle ne lui ferait plus du tout confiances après tous les mots qu’il avait pu dire. Lukas sentit comme un vide s’installer au fond de son âme. Voilà qu’il se voyait déjà renier, seul et perdu. Elle le quitterait, c’était certain, elle prendrait peur et fuirait. Et pourtant, bien qu’il la désire plus que tout au monde, plus que sa propre existence, il ne pourrait pas la retenir. Il lui devait bien ça. Son regard se fit triste à mesure où le temps passait et où cette femme prenait du pouvoir sur la conversation.

- Euh...Euh... je ne me sens pas bien là, tu veux bien m'aider à aller m'asseoir sur le lit s'il te plait mon amour.

Il reprit quelques peu ses esprits lorsque Sateen lui indiqua se sentir mal et demandait à ce qu’il l’aide à s’assoir sur le lit, ce qu’il fit sans un mot, sans toutefois lâcher le regard de sa Sateen et de l’autre immortelle, guettant sa réaction et lui indiquant par un regard froid de ne surtout pas faire un pas de plus dans sa direction : il pourrait lui en couter cher. Le jeune homme décida alors à prendre la parole :

- Ca va aller ma puce ? Qu’es ce qui ne va pas ? Qu’as-tu ?

Euh...je... je ne...ne euh...pense...pas euh...que l'on ....se connaisse...euh... directement...mais par le biais de...euh... photo ...peut être ?! Pardon Eléanore...mais quel âge avez-vous ?

Lukas s’inquiétait réellement et eu peur qu’elle est subi un choc émotionnel en apprenant tout ça. Il s’en voulait d’être resté ici trop longtemps et pensa qu’il aurait du la ramener à la maison. Il se promit dès qu’il rentrerait de s’occuper d’elle comme si elle était sa petite princesse et lui ferait couler un bain. Il l’installerait dans son lit deux places et la borderait amoureusement avant de la regarder dormir en la couvant du regard. Le matin elle aurait droit à son petit déjeunée au lit composé des mets les plus succulents et il l’emmènerait à l’université de Seattle, là où ils étudiaient tous les deux. Lukas s’imaginait déjà loin de ce moment funeste qu’il redoutait plus que tout pour les conséquences qu’il aurait sur leur amour. Il ne savait pas comment réagirait sa petite fleur face à ces révélations ni si elle voudrait toujours passer sa vie avec lui.

Il se reprit et entreprit de parler à la jeune femme devant eux, d’un ton courtois et polis afin d’éviter qu’elle ne réponde à la dernière question de Sateen. Il avait peur qu’elle l’apprenne comme ceci, et surtout d’une ancêtre cherchant uniquement à les éloigner l’un de l’autre :

- Mademoiselle D’Ambroisie, enchanté je suis Lukas Rendès, un très vieil amis de Sateen. Et maintenant son fiancé.

Il justifiait ainsi sa présence ici et lui faisait comprendre qu’il défendrait sa place au côté de Sateen jusqu’à son dernier souffle. Lukas se battrait pour son honneur mais aussi pour son amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mi-ange, mi-démon fondatrice (Dc Alice)


Feat. : Eliza Dushku
Age d'apparence : 23 ans
Age réel : 359 ans
Messages : 203
Date d'inscription : 07/01/2011
Localisation : Lá où mes émotions me mènent...
Humeur : Pensive et le coeur en peine
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Mar 22 Nov - 13:19

Choquée. Oui, c’était le terme qui définissait au mieux la mine ébahie qu’affichait la jeune humaine désormais en prise aux affres du passé tortueux de sa famille. Je n’osais imaginer dans quel état j’aurais été si de mon temps j’avais vu resurgir une ancêtre sur laquelle les siècles n’auraient pas eu d’emprise : bouleversée, incrédule, presque inquiète,… Toutes ces phases m’auraient animée successivement et avec une profondeur que je n’aurais sans doute su supporter. Pauvre Sateen… Je lui imposais ce que moi-même je n’aurais su gérer, seulement il était hors de question que je la laisse dans les bras de ce sanguinaire : son régime alimentaire ne pouvait qu’être moins sain que le mien, comme celui de tous les vampires adorateurs du nectar humain que j’avais rencontrés. Cela était certain, j’étais intervenue pour son bien et ne m’en faisait aucune illusion : le caractère changeant de cet immortel la faisait courir à sa perte, la colère qu’il avait montrée tantôt et qui en lui recommençait à surgir en était la preuve formelle et le jour viendrait où il ne saurait la contrôler. Ce jour-là, la descendante de ma sœur ne devrait pas être près de lui ou elle ne serait alors plus qu’une victime de plus, j’en étais convaincue.

L’amour est un de ces sentiments troubles pour les vampires. Il peut faire apparaître chez les humains la meilleure comme la pire facette de votre personnalité : chez nous autres, ces deux extrêmes sont encore plus intenses, violents, dangereux,… *S’il l’aimait réellement, il se détournerait d’elle* me pris-je alors à songer avec amertume avant que Sateen ne prenne la parole, tremblante et bégayant un petit :

- Eléanore...Eléanore D'Ambroisie ?

Réagissant comme une humaine l’aurait fait en pareille circonstance, je réprimai l’angoisse que je sentais monter en moi, la crainte aussi de ce vampire qui devait avoir saisi que je n’étais là que pour la protéger. J’adressai alors une expression perplexe à la jeune fille et lui répondis naturellement mais non sans un soupçon d’embarras dans la voix :

- Heu… Oui Mademoiselle, tout à fait…

Ma réponse n’avait pas satisfait toutes les personnes présentes dans cette pièce exiguë où les murs noircis par l’âge donnaient une allure bien sinistre à cette scène. Halloween venait de provoquer une rencontre des plus improbables, à croire que des démons d’un autre monde avaient arrangé ces retrouvailles sous des augures maudites.

Tout à coup, un vertige me saisit. Sateen se sentait mal, la tristesse envahissait peu à peu son compagnon de cœur, tous deux me rendant vulnérable voire presque chancelante. Pourtant il ne fallait pas que je défaille, que j’expose mes faiblesses face à cet ennemi et c’est cette raison qui me fit garder la tête haute, ne laissant rien paraître, même si mes paupières durent cligner à plusieurs reprises pour que je retrouve complètement mes esprits. Le regard qu’elle adressa au vampire l’accompagnant me permit de me remettre.

- Euh...Euh... je ne me sens pas bien là, tu veux bien m'aider à aller m'asseoir sur le lit s'il te plait mon amour.

Inquiète, je l’étais à présent vu la fragilité que cette jeune femme affichait. Cela prouvant qu’elle était également influençable par les événements et souffreteuse devant cette situation qui devait lui sembler folle, je faillis faire un pas vers elle pour l’aider avant de croiser les yeux de l’immortel : ceux-ci, rivés sur moi avec une froideur qui faisait presque peur, m’indiquaient de ne pas approcher. Même si je ne recevais d’ordres de personne, je décidai d’obtempérer. En effet, rien ne servait de faire d’esclandres maintenant. Plus la situation demeurerait calme et courtoise, mieux ce serait.

Ainsi, Sateen se retrouva bientôt assise sur le lit aux vieux draps de coton dont les trous laissés par les mites étaient bien visibles et je me pris à penser que la maîtresse de la soirée avait peut-être arrangé ce détail comme tant d’autres. Les menaces ayant cessé, je continuai à observer mes deux interlocuteurs sans un mot avant qu’enfin l’immortel qui avait retrouvé un calme tout relatif ne demande à sa bien-aimée :

- Ca va aller ma puce ? Qu’est-ce qui ne va pas ? Qu’as-tu ?

- Euh...je... je ne...ne euh...pense...pas euh...que l'on ....se connaisse...euh... directement...mais par le biais de...euh... photo ...peut être ?! Pardon Eléanore...mais quel âge avez-vous ?

Son bégaiement nerveux prouvait le fait qu’elle était totalement perdue, de même que son interrogation qui me mettait dans une position des plus désagréables. Malheureusement pour la sortir des bras de ce vampire peu de solutions s’offraient à moi : lui révéler la vérité en répondant de mon âge réel, pousser celui qui s’interposait à m’attaquer et donc à lui montrer lui-même sa véritable nature, ou encore ne rien faire et me débrouiller pour lui faire comprendre ce que je cherchais à faire, veiller sur une descendante qui s’était mise dans une situation précaire où chacune de ses réactions pouvaient la mener à la mort si celui qui l’aimait ne se maitrisait pas. Ses émotions à fleur de peau commençaient d’ailleurs à nouveau à remplir son âme et je m’en inquiétai sans rien en montrer. Le choix n’était pas des plus faciles et les nôtres qui jouaient aux invités parfaits au rez-de-chaussée n’arrangeaient pas les choses : si je permettais la révélation du secret de cet être de la nuit et que l’un d’eux l’entendait, nous serions morts tous les trois… Cela était inéluctable.

Décidant donc de jouer dans la subtilité, je m’apprêtai à répondre à la question de Sateen lorsque, ne pouvait plus y tenir, le vampire s’adressa enfin à moi :

- Mademoiselle D’Ambroisie, enchanté je suis Lukas Rendès, un très vieil ami de Sateen. Et maintenant son fiancé.

Au mot fiancé, je me retins de pester bien qu’intérieurement je ne mâchai mes mots. Il n’avait donc rien dans la tête : une fiancée fantôme serait bientôt sienne, quand ses crocs se planteraient dans son cou sans qu’il puisse les en retirer à temps. Elle mourrait dans ses bras et lui ne pourrait jamais se le pardonner, ou bien il se le pardonnerait en en tuant quelques autres… Il était peut-être de ceux qui aiment jouer avec les jeunes et jolies humaines avant de leur prendre la vie, qui sait… J’avais fait tant de rencontres des plus incroyables au cours de mes siècles que cela ne m’aurait guère étonnée de trouver un tueur que l’éternité avait rendu psychopathe…

Toutefois, cette théorie me laissait septique. Son amour pour elle, je l’avais ressenti et il était si vrai ; de même que la peur qui avait germé dans son esprit tandis que j’avais pénétré dans la pièce semblait sincère… De toute manière, quoi que j’en pense aucune intervention directe n’était possible ici et c’est pourquoi, conservant mon air détaché mais néanmoins gênée par le malaise de Sateen, je profitai de sa salutation pour faire quelques pas en direction des amants. Une fois arrivée à proximité et avant que Lukas n’ait pu grogner, je le saluai à mon tour en lui tendant une main amicale :

- Enchantée Monsieur Rendès, félicitations pour vos fiançailles.

Puis avoir ses commodités de rigueur, je posai mon regard sur la jeune femme et lui demandai :

- Vous m’avez l’air bien bouleversée et je crains ne pas trop comprendre ce que vous semblez vouloir dire à propos des photos… Mais à propos de votre question, j’ai 23 ans : nous nous sommes peut-être croisées à l’université vu nos âges qui ont l’air proches, vous parliez de photos de soirées ?

Là, je m’asseyais aux côtés de Sateen bien que le regard de Lukas se faisait pesant et lui dis bien que cela ne me réjouissait guère :

- Vous devriez peut-être rentrer chez vous pour vous reposer : vous êtes bien pâle, vous savez… Le repos vous ferait un grand bien. Si vous ne vous sentez pas pour une longue route, j'habite tout près d'ici..., dis-je en ignorant délibérément la remarque de Lukas.

Je lançai alors un regard à Lukas. Je connaissais la réponse qui allait m'être donnée, mais je ne pouvais la laisser en sa compagnie sans une protection. De plus, s’il partait de la fête avec cette humaine à ses côtés, nul doute qu’au moins un des monstres en bas le suivrait pour goûter à cette chair tendre et pure qui se serrerait contre lui : ses yeux brillaient tellement de cette nuance rubis qu’il ne pourrait passer inaperçu… *Et si Nathaniel la voyait, comment réagirait-il ? Si d’autres Volturi étaient dans la salle avec lui et la voyait ? Il pourrait croire que Nathaniel les avait trahi, dans la rage ils tueraient Sateen sans même prendre en compte qu’elle était humaine…* La peur faisait son grand retour en moi et je ne pus m’empêcher de penser que cette soirée qui devait être un moyen de me changer les idées loin de mon univers sombre était devenue la pire des mascarades : les révélations étaient légion et j’avais perdu toutes possibilités de rester en dehors des problèmes en parlant à la lycéenne qui en savait bien trop par un miracle insoupçonné, et maintenant en croisant le chemin d’une descendante qui s’était amourachée d’un des nôtres et qui voudrait soit la tuer soit passer l’éternité à ses côtés…

Néanmoins, seul comptait l’existence de Sateen pour l’instant. Il allait falloir que j’épaule ce Lukas pour la sortir de cette soirée sans qu’elle ne risque rien, lui qui n’imaginait même pas dans quel piège elle se trouvait. Même s’il ne voudrait visiblement pas de mon aide, il devrait s’en accomoder : elle était ma descendante, de façon bien indirecte certes, mais je ne pouvais me permettre qu’elle risque sa vie. Si je lui permettais de la raccompagner, il y aurait une condition que j’allais m’empresser de mettre en place… Mon don pouvait réellement être d'une utilité manifeste...

***************************

Ma couleur rp : indianred
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Kristen Stewart
Age d'apparence : 18 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 747
Date d'inscription : 27/02/2011
Localisation : Près de ma famille
Humeur : A l'écoute de ses proches.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Mer 23 Nov - 13:49

Edward et moi nous embrassions toujours avec passion ; autant à certains moments je pouvais être gênée qu’il le fasse ainsi devant tous le monde, autant à cet instant précis je m’en fichais royalement, seules comptaient ses lèvres sur les miennes et ses mains posées sur ma taille, le reste n’avait plus aucune importance.

Je l’aimais à la folie et c’était pour le lui prouver que j’avais choisis de passer ces quelques jours avec lui sur l’île d’Esmée, même si je savais par avance que ma fille me manquerais il le fallait ; dans un couple des moments comme ceux que nous nous apprêtions à passer étaient primordiaux et puis ça serait un rêve, trois jours seulement lui et moi… j’avais déjà hâte d’y être. Notre baiser pris fin et Edward me dit d’une voix douce

Bella, et si on rentrait préparer notre voyage ? Je dois aussi retrouvé Jake et Renesmée pour la lui confier au plus vite. Que penses-tu de mettre notre date de départ à Mercredi ?

Mercredi… c’était rapide, mais il était trop tard pour faire marche arrière et puis j’avais réussie à me convaincre que ce voyage était une bonne idée donc je n’allais pas renoncer maintenant. De plus, j’étais sûre de passer de très bon moment là-bas, j’hochai donc la tête.

Mercredi ça serait parfait mon Amour, et oui si nous partons aussi rapidement il faudrait rentrer dès maintenant pour préparer notre voyage. Nous nous excuserons auprès d’Alice quand nous la verrons pour être parti plus tôt que prévue de sa fête.

***************************

couleur de rp: coral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur craquant à l'écoute


Feat. : Chace Crawford
Age d'apparence : 18
Age réel : 71
Messages : 679
Date d'inscription : 13/12/2010
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Jeu 24 Nov - 10:45

Il n’avait pas attendu de savoir ce que sa mère adoptive aurait à lui répondre, qu’en à cette intervention pour le moins surprenante. Il se doutait fort bien qu’elle lui demanderait des comptes lorsqu’ils se retrouveraient pour les danses qu’il lui avait promises. Alex était un homme de parole et il si tenait. C’était un précepte fort, qu’il tenait vraiment à respecter. Alors lorsqu’il jeta un rapide coup d’œil en arrière et constata que Nath avait reprit une conversation avec Eva, il s’en sentit quelque peu soulage. Car oui, elle avait vraiment eu l’air d’apprécier sa venue ici et alors il la laissait. Cela n’était pas lui. Pourtant, il avait été préférable qu’il s’éloigne avec Leah, afin d’éviter tout conflit. Et il espérait fortement que sa mère l’aurait entendu ainsi.

Ils se trouvaient loin à présent de l’endroit ou ils s’étaient tenu l’instant d’avant. Ayant estimé la distance respectable, Alex s’était arrêté et avait alors entamé la conversation avec Leah. En l’observant, il remarqua qu’elle avait l’air surprise. Est-ce la façon dont-il l’avait conduite ici ? Peut-être y avait-il mit trop de conviction et cela ne lui avait pas plus ? Non, elle aurait su le lui faire comprendre lors de leur avancé. Peut-être le mot ennemi qu’il avait alors utilisé ? Oui cela serait plus plausible. Pourtant son intension n’était pas de la blesser, mais juste de faire une petite pointe d’humour. Mais visiblement cela n’avait pas eu l’effet escompté. Il fallait dire aussi que ce n’était pas un domaine dans lequel il excellait. Il s’apprêtait alors à reprendre la parole, pour lui faire par de ce fait et lui essayait de lui faire comprendre qu’il était, d’une certaine façon, contente de la revoir. Mais elle ne lui en laissa pas le temps et lui répondit.

« Le votre me surprend quelques peu. C’est ironique bien sur ? Le fait que vous soyez un saint, j’ai un peu de mal à y croire très cher. Pourtant, j’apprécie votre idée de repentir. C’est le premier pas vers le droit chemin, mon père. Je n’ai pas peur de trois vampires, j’ai vue bien pire et puis je sais que l’un d’eux ne m’aurait fait aucun mal, disons l’instinct de loup… Mais je suis contente de te revoir. Permet moi de te tutoyer, mon père. J’espère que vous avez été sage et que vous n’avez fait aucune bêtise ce soir, sinon je me verrais obliger de te punir, sache que je te tiens à l’œil maintenant. »

Elle semblait chercher quelqu’un l’instant d’avant, ou cherchait-elle finalement une sortie de secours dans le cas ou leur entretien ne se déroulé pas aussi bien qu’elle le souhaité. Il essaya de ne pas penser à cette solution. Il pensait vraiment qu’ils avaient dépassé ce stade. Pourtant, il n’était encore qu’un jeune vampire, façon de parler bien entendu. Et il ne pouvait être sur de dominé son instinct en permanence. Alors peut être avait-elle raison. En tous car, il apprécia l’humour dont-elle avait fait preuve.

« Je suis vraiment enchanté qu’il vous, enfin te convienne » Elle l’avait tutoyé, même si cela lui avait paru étrange, il en était flatté. Encore une fois, elle réduisait les barrières entres eux et il apprécier cela. Il ne pu s’empêcher d’émettre un léger rire à sa remarque « Et bien je tacherais de continuer dans cette voie et j’ai été aussi sage qu’un prête peut l’être, je te l’assure. Et je suis flatter ce cette surveillance.»

Il lui adressa un clin d’œil, il ne la trompait pas sur ce point, il n’avait pas chassé aujourd’hui, mais bien avant. Il était vraiment content qu’elle se trouve ici, même si la situation était étrange. Qui aurait pu croire que deux ennemis pourraient s’entendre aussi bien. Enfin si l’on pouvait appeler cela de l’entend. Mais il n’y avait pas vraiment de mot pour qualifier leur relation.

« Je crois bien cependant que malgré cela, ma sagesse de prête m’autorise à te demander une danse. Libre à toi de l’accepter, mais j’en serais vraiment ravi. »

Après tout n’étaient-ils pas venus ici, l’un et l’autre, pour passer une bonne soirée. Alors une danse semblait tout à fait de rigueur. Il lui tendit alors la main, pour appuyer un peu plus son invitation. Il savait que le contacte avec la sienne lui procurerai cette étrange sensation de chaleur, mais qu’importé. Et puis, il n’y aurait rien de plus normal à les voir dansé ensemble, du moins aux yeux des humains et il pourrait très bien faire passer cela aux yeux de sa mère, comme le prétexte de passer inaperçu et de ne pas faire un esclandre. En revanche, il ne savait pas trop de que penserai les amis de la jeune femme. C’était peut être un sujet qu’il pourrait aborder lors de leur danse, si bien entendu elle accepté. Auquel cas, il trouverait le moyen de discuter, mais plutôt en dehors du manoir.


Spoiler:
 

***************************


Rps | Liens
Couleur de RP cadetblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Ven 25 Nov - 0:07

-Oui je suis venu toute seul pourquoi ?

Je ne comptais pas retser là a m'ennuiyer pendant toute la soirée, je voulais m'amuser, donc je prit les devant.

-Je peut savoir où tu m'emmene comme sa ?

Je lui fis un sourire, sans pour autant lui répondre, je lui dévoilerai mon plan quand on serra a destination.
J'avais l'intention de m'amuser un peu, a ceux que je sais ce soir c'est Halloween, le but c'est de faire peur a d'autre personnes, c'était bien mon intention.
Que faire d'autre a une soirée d'Halloween franchement.

-Dit moi tu n'a jamais tenter de faire peur ta soeur un soir d'Halloween, après l'avoir fait regardé un bon film d'horreur ?

-Alors je t'explique, que dirait-tu de faire une bonne peur a quelque inviter c'est Halloween non ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Feat. : Julia Jones
Age d'apparence : 23 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 296
Date d'inscription : 10/10/2011
Localisation : Dans les bois.
Humeur : Changeante.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Ven 25 Nov - 20:48

Je m’amusais à l’écouter parler. Il semblait tellement différent, si proche et pourtant si éloigné. Je me sentais d’une forme merveilleuse et j’étais heureuse de sa compagnie, de sa main froide posé peu de temps auparavant sur mon bras ou même de ses regards. Notre proximité me mettait dans une humeur délicieuse que j’avais très peu connue. J’étais bien, détendu et en compagnie d’un vampire sanguinaire que je n’avais vue qu’une seule fois au beau milieu d’une forêt avant que l’on ne parte chacun de notre côté. Il n’y avait pas quelques choses qui clochaient là ? Si, moi, j’étais l’erreur du tableau. Enfin c’était de sa faute en premier lieu, il était venu me déranger alors que j’étais seule en forêt au lieu de tracer sa route. Et maintenant c’était moi qui m’y mettais. Comme si je n’avais rien dans la tête et que tout ce que le temps m’avait appris ne comptait pas. J’étais allée le chercher au milieu d’une salle remplis de sangsue, je lui avais parlé et sourit.

Leah n’est plus la Leah que je connaissais, murmurais-je intérieurement. Il m’avait quelques peu changé en perturbant mes habitudes. Devrais-je aller en discuter avec Jacob ?

Malgré tout, je devais faire attention, Noah était présent dans la salle et pouvait mal prendre mes intentions premières. Qu’importe, après tout j’étais la seconde dans la meute et je pouvais lui flanquer sa raclée sans même me casser un ongle de patte. Alors me décidant à répondre à ses avances, je souris en posant mes yeux dans les siens, l’air quelques peu songeur.

« Je suis vraiment enchanté qu’il vous, enfin te convienne »

Voila que maintenant il s’était décidé à employé le tutoiement. Un flash me passa alors dans la tête, et non ! C’était moi qui avait commencé. J’aurais voulu m’empêcher de rougir mais sans succès. Je me rendais compte de mon « rentre-dedans » et ça ne me ressemblait si peu que j’en fus gênée. Je me ressaisie alors et voulu reprendre une phrase avec « vous » pour lui signifier mon erreur mais il ne m’en laissa pas le temps. Il avait repris sa phrase comme si il n’y avait eu que 20 secondes d’écoulées entre temps.

« Et bien je tacherais de continuer dans cette voie et j’ai été aussi sage qu’un prête peut l’être, je te l’assure. Et je suis flatter ce cette surveillance.»

Oh que oui je le surveillais ! Même au travers de mes rêves il m’arrivait de le voir et de lui courir après pour le menacer. La violence vit en moi, je n’y peux rien. C’est mon côté sauvage, loup. En gros c’est ce qui fait que j’ai du charme, je ne ressemble à aucune autre femme présente ici ce soir. Je suis Leah, à part entière.

J’aurais presque voulu penser à voix haute pour qu’il le sache, pour qu’il m’entende et qu’il me comprenne. A vrai dire j’ignorais pourquoi j’étais tant attiré par lui et pourquoi je ne désirais qu’un lien positif avec l’être qu’il était. Alors que ça aurait du être le contraire uniquement.

Alex… Alex… Alex…

Je ne comprends rien de tout ça. C’est comme si je n’étais plus celle que je suis mais une petite adolescente cherchant la reconnaissance d’un être supérieur à elle en tout. Sauf qu’il ne l’était pas, car il faisait le mal et moi le bien. Mais que peuvent bien être ces notions là lorsque l’on s’attache à quelqu’un ? Sont t-elles si importante ? Si présente dans nos décisions futures ? Je ne voulais y penser, je ne voulais y croire. Tant de chose changeait avec le temps. Une étoile disparaissait et une autre naissait, le cours de la vie se faisait et parfois des miracles apparaissaient. Alors pourquoi pas ce soir ?

« Je crois bien cependant que malgré cela, ma sagesse de prête m’autorise à te demander une danse. Libre à toi de l’accepter, mais j’en serais vraiment ravi. »

Voilà que tout se précisais entre eux. Le fameux miracle de la vie, dit-on. Un vampire qui invitait un loup à danser, comme s’il s’agissait d’une amie de longue date. Etrange. Autant que peut l’être l’image d’un lion amoureux d’un agneau, ou une souris dansant avec un éléphant. Tout était si désordonné dans ma tête que je pouvais répondre n’importe quoi ce soir sans que je m’en rappel au lendemain. Les conséquences me rattraperaient si vite pourtant… Que devais-je faire ? Ce qui était sûr à l’heure qu’il était, c’était que je devais prendre des décisions toute seule, comme une grande et que demain ou après-demain, peu importe le jour ou l’heure, j’irais en parler à mon ami Jacob. Je devais lui exposer mes tourments et tuer les démons qui transperçaient mon cœur de pointes aiguisées. Jacob au secours ! Je ne sais pas quoi faire. Ton amie à besoin de toi et espère de tout cœur que tu l’as comprendra sans apporter de jugements, aucun.

- Un prêtre dansant la valse avec Lara Croft ? Comme c’est rigolo. Mais ce soir ce n’est pas ce genre de danse qui me conviendrait. J’en suis désolé mais si tu souhaite vraiment me faire danser il faudra m’y obliger et personnellement, je doute fort que tu n’y arrive !

Voilà que je le provoquais. Et si maintenant je lui lançais un petit défi ? Après tout ce pourrait être marrant. Quitte ce soir à être dans la peau d’une autre, autant le jouer à fond ce rôle !

- A moins que tu ne veuille danser le zouk, mais ce serait mal vu mon père, d’autant plus que je suis sûr de moi lorsque j’affirme que vous ne saurez pas le faire, et encore moins devant vos amis les sangsues.

Leah allait loin, très loin. Elle était obstinée et ne cherchait qu’à provoquer. Tout comme Lara Croft, elle était sûre d’elle et magnait les ficelles à la perfection. Elle connaissait déjà sa victime et anticipais ses mouvements pour le flinguer net au moindre écart de conduite. Et là, elle le maintenait dans son rang, prisonnier de son influence.

- Alex très cher, ce soir est une soirée particulière, la soirée de toute les folies et où les démons peuvent se balader sans être remarqué. Pourquoi désirer se cacher un soir ou tu pouvais te montrer ? Ose faire les choses et si tu es un homme, tâche de me le prouver.

Sur ces derniers mots elle lui lança un regard de défis sans lâcher le sien.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Ven 25 Nov - 21:31

Edward fut ravis de l'empressement de Bella pour leur séjour sur l'ile d'Esmée. Il en était tellement impatient... Sa réponse lui fit porter un sourire presque niais sur le visage, heureux que la conversation prenne ce tournant là.

- Mercredi ça serait parfait mon Amour, et oui si nous partons aussi rapidement il faudrait rentrer dès maintenant pour préparer notre voyage. Nous nous excuserons auprès d’Alice quand nous la verrons pour être parti plus tôt que prévue de sa fête.

Il répondit presque du tac o tac :

- Ne t'inquiète pas pour Alice, avec ses visions elle nous vois déjà sur l'ile alors elle ne dira rien que l'on s’éclipse à cette soirée. Demain j'irais trouver Jacob et lui annoncerait la confirmation de cette nouvelle, tu te charge de le dire à Renesmée ma chérie ?

Il cessa alors de danser et prit la main de Bella dans la sienne, se dirigeant d'un pas calme mais presque trop rapide vers l'entrée du manoir. Il s'arrêta et chercha tout de même sa famille du regard sans la trouver, alors tout deux ils reprirent leur route jusqu'à la Volvo, garée non loin d'ici.

Aussi vite que la décision de partir fut accepter, Edward démarra la voiture. Il craignait tant que Bella change d'avis qu'il n'aborda plus le sujet pendant le trajet et se contenta de garder ce sourire heureux et satisfait sur son visage d'ange. Sans un mot supplémentaire mais tout en gardant une main sur le volant et une autre entrelacé dans celle de sa femme, il se dirigea tout droit vers leur maison.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice aux deux visages (Dc Brittany)


Feat. : Leigthon Meester
Age d'apparence : 20
Age réel : 20
Messages : 533
Date d'inscription : 25/10/2011
Localisation : Seattle
Humeur : Confuse mais amoureuse sans aucun doute
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Dim 27 Nov - 18:17

J’étais perdu troublée. Que se passait-il en cette soirée… Halloween prenait de drôle de tournure, tout d’abord mon amour pour Lukas et voilà cette jeune femme qui me laisse perplexe. J’étais choqué, frappé de plein fouet par tout ces évènement, j’avais prédit que cette soirée serait inoubliable, mais je n’aurais pas imaginé que tout ceci en soit la cause, j’aurais juste pensé que la présence et le fait que ce soit Alice qui organise tout ça ne pouvait être qu’inoubliable, mais apparemment mon chemin était tout autre, tout comme mon destin. Comment tout ça pouvait arriver, et comment cela pouvait-il être réel, je n’avais plus aucun doute sur l’amour que je portais à Lukas, mais tout ce qui concernait Eléanore me semblait des plus abstraits.
J’étais perdu et j’avais l’impression que mon esprit allait me lâcher…elle m’affirmait qu’elle s’appelait bien Eléanore D’ambroisie alors que cette dernière n’a pas eu de descendance officielle.
J’avais demandé à Lukas de m’aider à aller m’asseoir ce sans quoi je me serais certainement écroulé sur le sol, tellement je me sentais faible…seul mon cerveau fonctionnait, comme s'il ne transmettait plus d’informations au reste de mon corps pour que je reste debout, j’aie toujours été passionné par l’histoire de ma famille, mes ancêtres et tout, Eléanore aurait elle eu une descendance cachée, mais pourquoi donc.
Lukas semblait inquiet de mon état, mais j’étais tellement absorbé par mes pensées que j’y fis trop peu attention à mon goût.

- Ca va aller ma puce ? Qu’est ce qui ne va pas ? Qu’as-tu ? M’avait il demandé.

Je n’avais pas réussi à lui répondre, mes pensées étaient obnubilé par Eléanore…et parler me semblait une tâche insurmontable, la preuve les seuls mots que je réussis à sortir était quasiment incompréhensible, seule la question sur son âge pouvait déjà être cerné.
Je me serrai inconsciemment contre Lukas, comme pour me rassurer et sa froideur ne m’atteignait même pas, seul son corps contre le mien comptait, il était là pour me soutenir quoi qu’il advienne.
La voix de Lukas me rassura instantanément dès le premier mot qui sortait de sa bouche, j’étais toujours perturbé, tant de chose grouiller dans ma tête mais je devais me ressaisir pour essayer d’avancée dans la situation, je regardai Lukas, puis Eléanore dubitative de la réponse qu’elle allait m’apporter quand à son âge.

- Mademoiselle D’Ambroisie, enchanté je suis Lukas Rendès, un très vieil amis de Sateen. Et maintenant son fiancé.

Ah cette instant mon regard se décrocha d'Eléanore, mes pensées tombèrent au sol comme un vase en cristal qui se casse en mille morceaux, je regardai Lukas avec insistance, mon cœur s’emballait sans contrôle…le mot « fiancé » résonnait dans ma tête tel un écho… on venait à peine de réalisé notre amour que Lukas pensait déjà à des projets de fiançailles, il était donc plus que sérieux concernant ses sentiments, j’étais perplexe et à la fois aux anges…il faudrait être fou pour avoir un doute sur nos sentiments, mes yeux se mirent à pétiller et mon corps se redressa, j’enlaça mes doigts à ceux de Lukas et ne cessais pas de le regarder. J’avais envi de l’embrasser à ces paroles, mas je dus me retenir du fait de la présence d’Eléanore.

Mais je revins à la situation présente lorsque Eléanore se rapprocha de nous et répondit à Lukas tout en lui tendant la main :

- Enchantée Monsieur Rendès, félicitations pour vos fiançailles.

De nouveau ce mot résonna dans ma tête, nous n’étions même pas fiancé, il n’y avait pas eu de demande, qu’aux yeux de cette charmante jeune femme nous l’étions déjà.
Elle se tourna alors de nouveau vers moi et mon regard encore focalisé sur le mot fiançailles, se faisait trouble tout en la regardant.

- Vous m’avez l’air bien bouleversée et je crains ne pas trop comprendre ce que vous semblez vouloir dire à propos des photos… Mais à propos de votre question, j’ai 23 ans : nous nous sommes peut-être croisées à l’université vu nos âges qui ont l’air proches, vous parliez de photos de soirées ?

J’étais complètement perdu…je me retrouvais fiancée s’en l’être et j’en étais charmée, et en même tant se confronté les pensées dans ma tête concernant cette jeune femme … elle avait 23 ans…C’était incroyable, l’aurais-je déjà vu ailleurs comme elle le sous-entend, mais alors comment aurais-je pu ne pas réaliser son nom, réaliser qu’elle faisait partie de ma famille. Tout s’embrouillait dans ma tête, mes pensées ne ressemblaient plus à rien, je n’arrivais plus à penser clairement, à tel point que je ne savais même plus à quoi je pensais. Tout semblait tourner autour de moi, trop d’informations…trop de sentiment, trop de retrouvaille, trop de tous… la proximité des deux personnes à mes côtés semblait aussi de trop.

- Vous devriez peut-être rentrer chez vous pour vous reposer : vous êtes bien pâle, vous savez… Le repos vous ferait un grand bien. Si vous ne vous sentez pas pour une longue route, j'habite tout près d'ici...

Ma tête tournait ainsi que tout m’entourant, je ne cessais de regarder Lukas, puis Eléanore et encore Lukas et encore Eléanore…Que faire, que dire, je ne savais plus, plus rien…ma pensée m’abandonnait, mon corps se laissait à sa perte petit à petit :

- Je…je…

J’étais complètement incapable de dire ou faire quoi que ce soit… il me semblait tout les deux trop près, j’avais l’impression que ma tête allait exploser… je tenta de me lever, un peu vacillante, je regardai leurs visages sans réellement les voir, je voulais chacun leur répondre, mais des mots sortir de ma bouche comme si lukas et Eléanore n’étaient pas dans la pièce, mon subconscient prenait comme le contrôle de moi-même.

-Lukas… Eléanore….fiançailles ... Trois siècles…

Mon corps vacillait de plus en plus et avant même que je n’ai le temps de me rattraper, de comprendre ce qui se passait, mon corps m’avait complètement abandonné, ma pensée m’avait quitté…Mon corps s’était affalé sur le sol dans un bruit sourd, enfin qui me semblait sourd mais qui ne l’était pas…j’avais perdu connaissance.

***************************

« La distinction entre le vrai et le faux s'applique aux idées, non aux sentiments. Un sentiment peut être superficiel, il ne sera jamais menteur.»
Rp color __ lightpink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Gaspard Ulliel
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 173 ans
Messages : 439
Date d'inscription : 19/10/2011
Humeur : Follement amoureux.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Dim 27 Nov - 19:46

Tout ce qui se passait ce soir n’était pas bon pour le mental et la santé de Sateen. Elle n’avait pas la force de suivre une telle conversation mélangeant les époques, les gens, les mentalités et tant d’autres choses qui se séparaient en de multiple case dans le cerveau humain mais qui avait un cheminement logique et clair pour l’esprit d’un vampire. Tout me semblait exagéré, la réponse de la jeune femme nommée Eléanore, qui après avoir semé le doute et presque influencé les pensées de Sateen par ses mots mêlées à son attitude, niais avoir l’âge qu’elle avait réellement. Lukas s’amusa en pensant à une réplique courante balancé en rigolant entre humain : encore une vieille qui n’assume pas son âge !

Ce n’était certes pas drôle lorsqu’on connaissait sa vie, mais ça l’était lorsque l’on tentait de se faire passer pour plus jeune qu’on ne l’était. Bien qu’au final sa stratégie changée en cours de route soit plus réfléchie. Eleanore semblait avoir pris conscience de la situation et du fait qu’ils n’étaient pas à leur aise pour parler ici alors qu’une multitude de vampire s’y trouvait et qu’une espèce médiocre comme les loups veillaient au grain.

Ceux là il les détestait plus que tout. Absorbé dans ses pensées il ne se rendit pas totalement compte du trouble qui naissait au travers des yeux de la jeune femme. Pour lui annoncer qu’il était fiancé était un moyen sur de marquer son territoire et de s’imposer. En plus il aimait cette idée là. Mais jamais il n’aurait pu se douter que la jeune femme à ses côtés regrettait de ne pas avoir eu de demande officielle, chose qu’il aurait fait un peu plus tard, et que celle-ci en soit perturbée !

Tout ce qu’il fit en l’instant fut de plonger ses yeux colorés par des lentilles de contact dans les yeux de la femme en face d’eux, de lui faire comprendre qu’il ne valait mieux pas pour elle qu’elle en parle ici sinon il se ferait un malin plaisir de la dénoncer aux Volturi et proposerais même son aide pour la démembrer, au cas où il manque de main d’œuvre. Lukas n’avait pas un fond mauvais mais protégeais ce qu’il jugeait à lui, ce qu’il aimait plus que sa propre vie. Sateen était son joyau, comme un trésor inestimable qu’il avait eu la chance de trouver un jour dans une banale soirée de New York. Depuis, il l’avait conservé et surveiller sans jamais faillir.

Les mots de sa jeune fiancé percuta l’homme amoureux qu’il était et en moins de temps qu’il n’en faut il réagit, retenant la tête de Sateen avant que celle-ci ne percute douloureusement le sol. Il avait réussit et se permit d’en sourire avant de constater que la jeune femme était inconsciente. Pris de panique il écouta tout d’abord sa respiration avant de sentir les battements de son cœur contre son oreille posée sur sa poitrine. Lorsqu’il constata qu’elle allait « bien », du moins qu’elle était juste sous le choc, il attrapa sans mal son corps et le déposa avec soin sur le lit avant de se précipiter tout croc dehors contre la jeune femme vampire qu’il plaqua contre un mur, une main serré autours de son cou. Il se voulait menaçant et exprimait sa colère d’avoir agi comme une sotte avec son humaine. Il lui adressa alors quelques mots d’où l’on pouvait sentir la colère et la haine :

- Je ne suis pas présent ici pour te faire du mal, ni même à Sateen, mais toi ce soir tu as agis comme une sotte et en voilà le résultat !

Il montra des yeux Sateen étendu sur le lit avant de reporter son regard noir dans celui d’Eleanore.

– Ecoute moi bien, contrairement à Sateen j’ai très bien compris qui tu étais et ce que tu lui voulais, tu vois on est tout deux de la même espèce. C’est amusant de voir comme le monde est petit, n’est-ce pas ? Je n’ai jamais voulu faire de mal à Sateen, je veille sur sa vie depuis que je l’ai rencontré, ça va faire un peu plus de dix années. Alors tes leçons et tes mises en garde je m’en passerais, par contre, si tu souhaite lui révéler notre nature et reprendre contact avec elle, tâche de le faire en douceur sinon je te promets que tu auras affaire à moi et que je ne te ferais pas de cadeau, ancêtre ou non de Sateen. Mais je crois que tu n’as pas besoin que je te dise comment agisse les vampires entre eux lorsqu’ils ont un compte à régler, non ?

Sur ces mots il desserra son emprise sur la jeune femme et s’en éloigna sans la lâcher des yeux, s’approchant tout d’abord de la porte pour vérifier qu’il n’y avait personne d’autre derrière la porte, puis enfin de la fenêtre pour voir si personne n’avait entendu cette conversation et souhaitait une bagarre. Il fut soulagé.

La réaction de la femme vampire ne se fit pas désirer plus longtemps, alors c’est les bras croisé sur sa poitrine et le regard menaçant qu’il la toisa tout en l’écoutant, ne faisant plus attention si Sateen dormait toujours ou pas…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Mar 29 Nov - 16:36

-Moi c'est Renesmée mais tu peut m'appeller Nessie si tu veux sa ne me gêne pas.

D'un coup elle aggripa mon bras, elle avait vraiment beaucoup de force on aurait dit qu'elle était furieuse, mas pas du tout juste un peu sur exiter, par je ne sais pas trop quoi.

-Alors dit moi tu vien d'où je ne t'est jamais vu dans les parages ?

Elle se tourna vers moi en me faisant un grand sourire.
Cett petite fille était un peu bizarre, mais je trouve que c'est ce qui fait son charme.
Elle est un peu folle aussi, je n'aurai jamais osez aborder quelqu'un comme elle l'a fait, elle n'est pas timide, c'est déjà un bon point.

-Je vien d'emmenager chez mon cousin je suis en quelque sorte nouveau

Le mot "cousin" sortit assez difficilement de ma bouche, je ne pouvais pas l'appeller comme sa, tel un membre de ma famille, après tout ce qu'il ma fait.
Je secouai la tête pour ne plus penser a lui.

-Et toi sa fait lomgtemp que tu habite ici ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Feat. : Mackenzie Foy
Age d'apparence : 9
Age réel : 5
Messages : 108
Date d'inscription : 09/10/2011
Localisation : Avec ma famille <3
Humeur : Joueuse
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Mar 29 Nov - 17:06

-Je vien d'emmenager chez mon cousin je suis en quelque sorte nouveau

Quand il prononça sa phrase, il eu un petit bloquage sur "cousin" je ne s'avait pas pourquoi, mais en tout cas je le voulais.
Il secoua la tête comme pour enlever un horrible penser dans sa tête.

-Et toi sa fait lomgtemp que tu habite ici ?

Je lui fis un sourire.
Je vivai ici depuis que je suis née, je n'ai pas beaucoup voyagé, mais je suis toujours rester avec ma famille quoi qu'il arrive.
Je ne croit pas qu'il y ai sur terre une famille aussi souder que la mienne.
Mais de toute façon sa ne me dérange pas de ne pas trop voyagé car je suis très bien a Forks et puis sa voudrait dire ne plus voir Jack pendant au moins des semaines.

-Moi je suis ici depuis ma naissance

J'avait envi de le questioner sur sa famille, mais une petite voix dans ma tête ma répeter sans cesse "Ce ne sont pas t'est affaires, tu ne voudrait pas lui faire de la peine".
Là était le plus difficile, peut être avait-il envi d'en parler, ou peut être pas, mais comment je pouvait les savoir.
Rien ne laisser indiquer quoi que ce soit.

-Parle moi un peu de ta famille.

Ma bouche s'ouvrit toute seule et je ne réalisai son désaroi qu'après avoir vu la tête qu'il faisait qu'en j'avait prononcé le mot "Famille".
J'aurai eu envi de me mettre un poing, je n'aurai jamais dû demander cela, je suis bête !

-Je suis vraiment désolée, tu n'est pas obligé de répondre si tu n'en a pas envi.

C'est a ce moment que je me rendi compte, que toute les personnes n'ont pas comme moi la chance d'avoir une famille extraordinaire.
J'aurai voulu l'aider, mais je ne s'avait pas comment m'y prendre, la peur de sortir une autre bétise me paraliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur craquant à l'écoute


Feat. : Chace Crawford
Age d'apparence : 18
Age réel : 71
Messages : 679
Date d'inscription : 13/12/2010
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Mar 6 Déc - 14:46

Il lui était vraiment bizarre de la tutoyer, même si s’était-elle qui avait lancé cette convenance. Lui qui était habitué à vouvoyer les gens un certain temps, il ne tutoyait que ce qu’il connaissait bien. Or, il ne la connaissait pas ou très peu. Mais c’était bien insuffisant pour pouvoir se permettre de la tutoyer, cela ne lui ressemblait pas trop. Pourtant, il avait estimé que continuer à la vouvoyer alors qu’elle le tutoyer pourrait lui paraître comme un affront et ce n’était aucunement son intention. Alors oui, il allait devoir s’habituer à la tutoyer le plus naturellement possible. Oh il se doutait bien qu’il y aurait quelque raté et qu’elle serait les relever et quand bien même. Pourtant, lorsqu’il la tutoya pour la première fois, il crut voir en elle de la surprise, et ceux même si elle tenta de se reprendre au plus vite. Peut-être au final regrettait-elle son action. Mais la conversation et le sort en étaient jetés. Il aurait paru très étrange de changer à nouveau de style.

Tout comme pour le tutoiement, il avait longuement hésité à l’inviter à danser. Ce n’était pas qu’il n’aimait pas danser, bien au contraire. Mais les circonstances étaient particulières. Il ne savait pas trop comment sa partenaire du moment allait réagir. Et puis il s’était dit que tant qu’a être ridicule en prêtre, il pouvait bien continuer en lui demandant une danse. Après tout, il n’avait rien à perdre ce soir, si ce n’était la crédibilité auprès de sa mère. Mais il devait avouer qu’il l’avait complètement oublié. C’était pourquoi il s’était lancé. Il attendait donc sa réponse, avec une certaine anxiété, il devait se l’avouer, il aurait été déçu qu’elle refuse.

- Un prêtre dansant la valse avec Lara Croft ? Comme c’est rigolo. Mais ce soir ce n’est pas ce genre de danse qui me conviendrait. J’en suis désolé mais si tu souhaite vraiment me faire danser il faudra m’y obliger et personnellement, je doute fort que tu n’y arrive !

Elle semblait plutôt surprise par sa demande, il n’y avait rien d’étonnant à cela. Lui-même ne s’était-il pas surprit ? Pourtant, elle refusa sa proposition, du moins dans un premier temps. La valse ne semblait pas être son point fort. Il avait déjà pu constater que cela n’était pas l’une des danses favorites des gens de son âge. Il pouvait le comprendre, pourtant il y avait vraiment un charme à cette danse. Mais il ne pouvait que respecter les préférences de chacun. En revanche, elle semblait vraiment doutée de sa volonté et de ses capacités à pouvoir la menée jusqu'à la piste de danse. Elle ne devrait pas. Elle ne lui laissa pas le temps de répondre, n'y même d’agir, lui qui pourtant pouvait être très rapide.

- A moins que tu ne veuille danser le zouk, mais ce serait mal vu mon père, d’autant plus que je suis sûr de moi lorsque j’affirme que vous ne saurez pas le faire, et encore moins devant vos amis les sangsues.


Elle essayait de le tester, il l’avait compris et trouvait à la fois cela gênant et drôle. Elle semblait persuader qu’il ne rentrerait pas dans son jeu. Comme si elle semblait le connaître, hors, ce n’était pas le cas. À quel jeu avait-elle vraiment envie de jouer. C’était un défi qu’elle lui lançait ? Avait-elle vraiment envie de jouer ? Et jusqu'à quel point ? Une chose était sûre, il allait marcher dans sa combine, lui faire croire qu’en effet elle avait raison, qu’il ne savait pas danser le zouk. Une danse qu’il appréciait tout particulièrement car elle imposait un contacte avec la partenaire et qu’il aimait cette proximité qui ne signifier rien pourtant. Alors oui, il allait s’amuser avec le fait qu’elle se croyait si sûre d’elle. Alors il lui sourit, d’un sourire qui exprimait un peut-être. Il jeta un coup d’œil à la salle comme pour répondre à sa question de ses amis sangsues, elle n’avait pas tout a fait tort. Mais cela c’était son problème pas le sien. Il le gérerait en temps voulu. Pour le moment, elle voulait jouer, soit. Il n’avait donc pas bronché, la laisser croire ce qu’elle voulait et observant ses réactions le plus discrètement et infiniment possible. Il n’attendrait qu’une seule chose pour retourner la situation, la bonne musique. En attendant, il la laisserait croire et parler. Ce qu’elle continua de faire.

- Alex très cher, ce soir est une soirée particulière, la soirée de toutes les folies et où les démons peuvent se balader sans être remarqué. Pourquoi désirer se cacher un soir où tu pouvais te montrer ? Ose faire les choses et si tu es un homme, tâche de me le prouver.


Elle avait raison, c’était la soirée des folies. Et en étant avec elle, il en faisait déjà une. Mais il ne regrettait rien au contraire. Il en était content, heureux étrangement. Elle remit alors en cause sa condition d’homme. Cela le fit doucement sourire, ce n’était pas encore le moment de passer à l’offensive.

« Très chère Leah, je suis bien d’accord en ce qui concerne cette soirée et j’en suis d’ailleurs ravie. Et inutile de te préciser que ce soir, il y a bien plus d’un démon, tu les auras déjà repérés. En revanche, tu penses que je me cache, alors que je me montre sous mon vrai jour. Tu as donc encore beaucoup à apprendre sur moi. Tu sembles aussi douté de mes capacités d’hommes. Je te rassure jusqu'à ce jour aucune de mes conquêtes ne s’est plainte de se coter là »


Il lui adressa alors un clin d’œil provocateur, équivalant à celui qu’elle lui avait adressait peut avant. Peut-être n’avait-elle pas pensé à ce côté-là, et pourtant c’était celui qu’il avait choisi d’aborder. Peut-être pensait-elle que les vampires n’avaient pas de sexualité et bien elle se trompait. Il était curieux de voir sa réaction. Cependant il n’allait pas lui laisser vraiment le temps de répondre. Non c’était trop facile. Et puis le moment qu’il attendait été arrivé. La musique venait de changer et aussi étrangement que cela puisse paraître, il s’agissait d’un zouk.

Avec douceur et fermeté cependant, il saisit la main de Leah, ne lui laissant d’autres choix que de le suivre, sans pour autant lui faire mal. Là n’était pas son intention, il était à même de maîtriser sa force. La conduisant sur la piste de danse, il lui adressa un petit sourire de Défit, juste retour du sien.

« Tu semblais douté de mes capacités de danseur, alors autant de montrer ce dont je suis capable en oubliant le ridicule de la situation, puisque la soirée est consacré aux folies, autant les faire jusqu’au bout et sans contrainte »


Il l’entraina alors dans un zouk endiablé. Il était étrange de danser avec elle. La différence de leur corps l’un contre l’autre, était assez particulière et provoquée une sensation bien plus qu’étrange. Pourtant d’un œil extérieur, il aurait été bien difficile d’y voir autre chose qu’un simple couple dansant collé serré.


Spoiler:
 

***************************


Rps | Liens
Couleur de RP cadetblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Julia Jones
Age d'apparence : 23 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 296
Date d'inscription : 10/10/2011
Localisation : Dans les bois.
Humeur : Changeante.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Mar 6 Déc - 19:47

Leah avais suffisamment provoquée Alex pour savoir qu’elle n’en sortirait pas indemne, du moins, qu’il réagirait à chacune de ses provocations même si ce n’était pas sur le moment. Après tout la jeune femme avait insinuée penser fermement qu’il n’était pas capable de danser autre chose que cette danse lente et ancienne appelé la Valse.

Sûrement l’avait t-elle touchée dans sa fierté d’homme en lui faisant comprendre qu’elle ne le voyait pas comme tel. Leah aimais ce jeu que j’instaurais entre eux sans même savoir s’il y répondrait et si ça pouvait les mener quelques part. Tout ce que la louve savais c’est qu’Alex l’attirait, alors qu’il était d’un tout autre monde que le siens. Elle s’étais amusée à élaborer un jeu où elle me visualisait déjà gagnante, quant serait-il vraiment au final ?

Leah ignorais tout ce qu’était capable de faire un vampire, du moins elle le connaissais sur le bout des griffes lorsqu’il s’agissait de combat, mais… Et le reste ? Etait t-il toujours un « homme » ?

Leah se posait de nombreuse question tout en continuant à parler sans lui laisser le temps d’intervenir. C’était plus marrant ainsi. La jeune louve avait baissée sa garde, persuadée qu’Alex ne pourrait rien tenter en lieu publique et que de toute façon ce n’était pas dans ses intentions. Elle ne décela rien de sauvage et d’inhumain dans le regard qu’elle se permettait de fixer longuement. Une fois encore le parfum qu’il portait lui parvint et l’entoura, celui de Sam… Etait-ce pour cela qu’elle semblait être en total confiance et attiré par cet être de la nuit ? Non, pas que ça. Il y avait autre chose qu’elle ne pouvait déterminer. Il y avait un petit plus qui ferait toute la différence plus tard.

Tout dans son attitude lui montrait qu’il s’amusait de la situation, sans qu’elle sache le pourquoi du comment. Il souriait, et d’un ton trop calme lui répondit :

- Très chère Leah, je suis bien d’accord en ce qui concerne cette soirée et j’en suis d’ailleurs ravie. Et inutile de te préciser que ce soir, il y a bien plus d’un démon, tu les auras déjà repérés. En revanche, tu penses que je me cache, alors que je me montre sous mon vrai jour. Tu as donc encore beaucoup à apprendre sur moi. Tu sembles aussi douté de mes capacités d’hommes. Je te rassure jusqu'à ce jour aucune de mes conquêtes ne s’est plainte de se coter là

Leah ne su quoi répondre à ça, il venait de lui confirmer qu’il était toujours « un homme » ce qui réveilla une part enfui en elle. Une sorte de pulsion, de désir qu’elle ignora fermement. Depuis quand un sang froid, une sangsue qui se disait encore capable de réagir humainement tant sur le plan moral que physique pouvait lui faire de l’effet ? Elle secoua légèrement la tête et voulu en savoir plus mais il ne lui en laissa pas le temps. Comme si tout se jouait contre elle, une musique zouk des plus torrides passa et il se saisit de sa main sans même lui laisser le temps d’y réfléchir après lui avoir fait un discret clin d’œil.

- Tu semblais douté de mes capacités de danseur, alors autant de montrer ce dont je suis capable en oubliant le ridicule de la situation, puisque la soirée est consacré aux folies, autant les faire jusqu’au bout et sans contrainte.

Elle fit les gros yeux tant elle fut gênée de son audace insoupçonnée. Jamais elle ne se serait attendue à ce qu’il la prenne au mot, jamais elle ne se serait imaginée au milieu de cette salle à danser coller-serrer avec cet homme là…

Elle se décida alors à continuer le jeu, jusqu’où serait-t-il capable d’aller si elle se mettait en tête de le séduire ? Etait t-il joueur ?

Comme l’avait dit Leah un peu plus tôt, c’était la soirée de toutes les folies, celle où l’on pouvait se permettre de changer de personnalité ou se dévoiler réellement. Elle ne risquait rien mis à part qu’il refuse de participer à ce petit défis. Pendant qu’elle dansait de manière très provocante tout contre Alex, elle réfléchissait à ce qu’il avait insinué. Les vampires avait donc une sexualité, première nouvelle ! Elle aurait aimé en connaitre davantage sur le sujet mais ne laissa rien paraitre. La danse continua et la jeune femme n’arrêta pas son petit jeu, bien décidé à en connaitre encore et encore. Ses mains le frôlait tout en douceur, caressant du bout des doigts son avant bras ou bien se glissant dans ses cheveux. Tout était fait pour provoquer l’autre. Leah ne resta elle-même pas insensible à cette proximité malgré le fait que leur odeur respective devait les tenir à l’écart.

Ce soir c’était comme si toute les barrières s’était effondrée, plus rien n’avait d’importance. Ni même ses frères les loups, ni même les sangsues autour. De loin, on ne pouvait voir qu’un couple qui semblait t-il partageait les mêmes sentiments. Qu’en était t-il en dehors des apparences ?

La danse lui laissa au moins trois bonnes minutes proches de lui, de quoi lui lancer des regards qui voulait tout dire et ne rien dire à la fois, plein de mystère. Et puis ce qui jouait en sa faveur ce soir c’était que grâce aux extensions dans sa chevelure, elle avait retrouvé sa longueur avant le passage par la case coiffeur pour les loups, ce qui faisait ressortir d’autant plus le charme sauvage de sa beauté indienne. Ce charme qui avait fait que Sam l’avait aimé pendant toutes ses années et l’aurait aimé encore s’il n’avait pas existé cette histoire de loup. Elle ne regrettait rien, prête à passer à autre chose. Mais ca lui faisait encore mal.

Cessant d’y penser, elle se replongea dans sa danse et attrapa les mains d’Alex pour les poser sur sa taille qui ondulait au rythme de la musique. Celle-ci se termina enfin, peut être trop tôt ? Leah approcha alors d’Alex et croisa ses bras autours de son cou, se hissant sur la pointe des pieds pour l’atteindre, elle déposa un baiser très doux sur ses lèvres sans insisté puis se décrocha de son corps et recula doucement en faisant quelques pas. Puis, avec un sourire au lèvre, elle lui fit un clin d’œil et se dirigea un peu plus loin, l’intimant l’ordre de la suivre s’il était toujours capable de jouer.

Elle murmura dans un souffle :

– Cap ou pas cap ?

Après avoir fait un dernier clin d'oeil elle se retourna et attendit de voir la suite. Serait t-elle déçu ? Ou pas...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Vanessa Hudgens
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 19 ans
Messages : 594
Date d'inscription : 17/02/2011
Localisation : Avec les Quileutes, ma famille.
Humeur : Souriante.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Dim 11 Déc - 15:32

    La soirée se passait terriblement bien, nous dansions, nous riions, et nous buvions aussi. Bref, la soirée était géniale ! Pendant que nous étions en train de danser (un peu n’importe comment je dois l’avouer), je reçus un message. C’est avec un immense sourire que je découvris son expéditeur : Jacob. Je criai à Noah et Lélia que j’avais pourquoi je m’éloignais, et une fois à l’écart de la foule dansante, je lus ce que j’attendais être une bonne nouvelle. Pourtant ce n’en étais pas une. Jake voulait que l’on rentre, et c’étais urgent. Il était de ronde cette nuit disait-il, et il a senti l’odeur de nomades sanguinaires aux alentours de la ville. Il s’inquiéta pour la vie des humains de Forks. Bref, nous étions réquisitionné ! Je cherchai alors du regard Noah et sa sœur, et leur fit signe de me rejoindre, ce qu’ils firent. Une fois tous à l’abri des pieds maladroits et des mains baladeuses, je voulu expliquer à Noah ce qu’il se passait, mais je ne pouvais rien dire vu que Lélia était avec nous. Je pris donc l’initiative de mentir un peu, essayant de ne pas me trahir, ce qui n’était pas chose facile : je mentais très mal !

    -Jacob m’a envoyé un message, il veut que l’on rentre Noah, il parait qu’il faut qu’il nous montre quelque chose… Ou qu’il a quelque chose à nous dire, je n’ai pas très bien compris… En tout cas, il faut qu'on y aille Noah.

    Waouh, ce n’était pas super, mais ça ira… J’espère que Noah ne poserais pas plus de questions, vu que sa sœur étais ici… Quant à Lélia, il n’était pas question qu’elle vienne avec nous, mais je laissai à Noah le devoir de la raccompagner.
    Je vis au loin Leah qui paraissait aux anges, et ne voulut pas la déranger… Nous devions être assez nombreux étant donné que la meute de Sam serait surement là aussi, et s’il y avait urgence, Jacob lui aurait également envoyé un message.
    J’attendis que Noah et Lélia me réponde, puis nous nous dirigeâmes vers la sortie, et je retrouvât Noah quelques minutes plus tard près de chez Jacob, comme convenue. J’étais arrivée avant lui, et eut donc un moment avec Jake, ce dont je ne me plaindrais absolument pas, bien que l’ambiance n’étais pas au romantisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween"

Revenir en haut Aller en bas

Event : "Soirée Halloween"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight rpg - Chapitre 5, Lunaison :: Archives et Corbeille :: Twilight Lunaison : Saison 1 :: Rps Terminés :: Rps dans le contexte-