Twilight Lunaison est un forum de rpg qui poursuit l'intrigue de Révélation, chapitre de la saga Twilight de Stephenie Meyer. Pour sa renaissance : une nouvelle intrigue, de nouveaux personnages, rejoignez-nous pour écrire l'histoire...
 

Partagez|

Event : "Soirée Halloween"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar


Feat. : Vanessa Hudgens
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 19 ans
Messages : 594
Date d'inscription : 17/02/2011
Localisation : Avec les Quileutes, ma famille.
Humeur : Souriante.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Dim 6 Nov - 13:44

    Je me sentis rougir quand Lélia admira mon costume. Mais je la remerciai tout de même puisqu'elle m'avoua le trouver splendide. Noah pensait de même et cela me fit plaisir, je me sentais vraiment pas moi dans cette tenue !
    Je leur souris timidement ne sachant que dire, et Noah en profita pour me demander quelque chose qui le tracassait je suppose:

    -Sora, sais-tu si Andréa viendra ce soir ?

    En réalité je n’en savais rien, je lui avais laissé un message mais elle ne m’avait pas répondue. J’espérais cependant qu’elle viendrait, cela faisait longtemps que l’on ne s’était pas vue et la connaissant, elle aurait eu un costume des plus remarquables ! Cela m’étonnait que Noah n’en sache pas plus que moi, depuis qu’il s’était imprégné de la belle blonde, ces deux là ne se quittaient plus ! Mais bon, après tout même si c’était différent, je ne savais pas ce que faisait Jake en ce moment même… je lui répondis donc, légèrement désolé :

    -Je n’en n’ai pas la moindre idée en fait… Je lui aie laissé un message, mais elle ne m’a pas répondue, elle est peut être en train de préparer son costume ceci dit… j’espère qu’elle viendra, avec elle en soirée on ne s’ennui jamais !

    Il est vrai que j’avais eu l’occasion de fêter un ou deux anniversaire en sa compagnie, et ce fut les deux plus joyeuses soirées de ma vie ! Cette fille était une boule d’énergie concentrée, j’avais vraiment de la chance de la connaitre et Noah était imprégné d’une fille adorable. En pensant à eux, je repensa à Jake, ne sachant s’il venait, je le demandai à Noah, peut être en saura t’il plus que moi :

    -Pendant qu’on y est dis-je, as-tu des nouvelles de Jake ? Je ne sais pas du tout s’il vient…

    J’aimerais beaucoup qu’il me voit dans cette tenue, certes ce n’était pas du tout moi, mais au moins j’étais…. Sexy ! Je crois que je donnerais cher pour voir sa tête s’il me voyait comme ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Dim 6 Nov - 16:32

Bella le regarda et l’écouta attentivement décrire la relation qu’il avait selon Renée. En effet, c’était deux êtres que tout pouvait attirer, tout pouvais rapprocher : Deux aimants. Ils étaient tombés du bon côté. Chez eux tout s’assemblait tandis que l’autre face aurait été le contraire : des disputes et des horreurs. Ils avaient été lié par le destin ; L’amour les avait attiré l’un vers l’autre. Il suivait la ligne déjà tracé pour eux sur le fil des destins, celle de deux âmes qui ne peuvent emprunter le chemin de l’amour à deux, à moins de ne faire qu’une.

Et ma mère avait raison, deux aimants qui s'attirent et ne peuvent pas vivre l'un sans l'autre. Je t'aime Edward, je t'aime tellement.

Bella prit ensuite ma main dans la sienne avant de rajouter quelques mots :

Et pour répondre à ta question, cette soirée est tienne, alors oui, j'accepte de danser avec toi mon Amour, je dirais même avec plaisir, du moment que nous sommes ensemble tout me va.

J’en fus réellement surpris, agréablement même. Un sourire satisfait se glissa sur mon visage tandis que je semblais plus amoureux que jamais. Il était rare qu’il arrive à faire danser Bella, elle qui était si belle n’aimait pas pratiquer cet art là. Edward ne put s’empêcher de l’embrasser tendrement pour la remercier de ces mots qui lui réchauffaient encore le cœur et le comblait de bonheur. De simples phrases, mais des phrases venant de son unique. Un amour inconditionnel.

- Ma Bella, je t’aime… Tu es tellement adorable, je ne me lasserais jamais de toi.

Tandis qu’il se rapprochait de sa femme pour l’emmener danser, il aperçu à terre, pleurant, Sateen… Il essaya de capter sa voix mental parmi toute les voix qui s’offrait à lui dans cette salle et l’a trouva. Rapidement, il comprit la situation et voulu l’expliquer à Bella :

- Bella, mon amour, Sateen… Il lui fit un signe de la tête vers la jeune femme pour rapidement décrire son état. Je dois aller la voir cinq minutes, peux tu m’attendre ici ? A mon retour nous ferons tout ce que tu veux car ce n’est pas ma soirée, mais la notre.

Edward embrassa Bella sur la joue et se dirigea vers Sateen d’un pas rapide. Une fois arrivé à ses côtés il s’agenouilla et attrapa sa main. Elle murmurait le prénom : Lukas. Il baissa les yeux sur elle et lui fit un sourire.

- Vient, je t’aide à te relever, lui dit-il tout en appliquant ses mots.

Il attrapa Sateen par la taille pour la maintenir et l’éloigna de la foule, la ramenant vers l’entrée du manoir et ses escaliers.

- Ca va mieux maintenant ? Il lui tendit un paquet de mouchoir en papier.

Sateen lui dit qu'elle allait bien et qu'il pouvait rejoindre Bella. Il n'était pas dupe mais voulu lui faire plaisir.

Si tu as besoin que je t’aide n’hésite pas à me faire signe.

Edward lui fit un sourire et sécha l’une de ses larmes du bout du doigt. Il savait que Lukas était monté là haut puisqu’il entendait sa voix mentale, ainsi il ne l’avait pas mise sur une fausse piste. Il savait qu’elle ne risquait rien. Sans un mot il se releva et adressa un petit signe de la main avant de retourner se noyer dans la foule pour rejoindre Bella.

Celle-ci le regarda sûrement avec étonnement mais il ne dit rien et repris là ou il en était : c'est-à-dire à la danse.

Attrapant Bella par la taille, il l’amena danser. Ses lèvres vinrent se poser doucement sur celle de sa femme puis il approcha celle-ci de son oreille pour lui murmurer :

- Au fait ma Bella, j’avais pensé à ce que l’on parte tous les deux quelques jours sur l’île d’Esmée. Elle a bien voulu nous la prêter… J’ai donc pensé confier Renesmée pendant ces quelques jours à Jacob. Je suis sûr que ton meilleur ami en sera ravis. Je lui en ai déjà parlé et il m’a dit qu’il nous remerciait et serait au petit soin pour sa princesse.

Bien sur, le fait qu’il en ai parlé à Jacob était un mensonge, il ne ferait rien sans l’avais de Bella. Mais il connaissait aussi son instinct de mère qui ne voulait pas se séparer de son enfant. Edward faisait confiance à Jacob. Il n’y aurait aucun problème et Renesmée en serait enchanté.

Il posa une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes, l’empêchant de répliquer de suite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice aux deux visages (Dc Brittany)


Feat. : Leigthon Meester
Age d'apparence : 20
Age réel : 20
Messages : 533
Date d'inscription : 25/10/2011
Localisation : Seattle
Humeur : Confuse mais amoureuse sans aucun doute
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Dim 6 Nov - 18:41

J’étais toujours à genoux par terre, incapable de bougé, figé de tout ces sentiment…Comment pouvais-je éprouver cela, Lukas est mon frère de cœur, du moins c’est ce que jusqu’en ce jours mon cœur me disais et voilà qu’en fait il me trompé, mon cœur m’avait mentis vraisemblablement. Mais ce n’est pas possible, je ne peu aimer deux hommes de la sorte et Cayden…
Je ne supportais pas d’être au milieu de la salle, de cette foule, montrant à tout le monde mes larmes incessantes…mais j’étais incapable d’aller me cacher, incapable de bouger, mon esprit étais envahi de question, que je n’arrivais même pas à séparer les une des autres…tandis que mon cœur lui étais de plus en plus empresser, n’arrivant pas à comprendre ce que je ressentais, il est impossible d’aimer à ce point de hommes, c’est du suicide pure et simple… et pourtant c’est ce que mon cœur tenté de me dire en l’instant. Est-ce que l’absence de Cayden y était pour quelque chose ?! J’étais incapable de répondre à cette question, incapable de savoir si mes sentiment qui avais évolué était réel, ou si ce n’était du qu’a cette soirée…
Encore et toujours la même question pourquoi était il parti ? Alors qu’il savait que je ne supportais pas cela, je ne supportais pas qu’il soit loin et encore plus après tout ces changements…
Comment mes sentiment ont il pu évolué sans que je ne m’en rende compte ? Lui l’avait il remarquée ? Ces sentiments avait-il changé ? Est-ce que tout ça étais réel, ou une illusion…et puis il y à Elizabeth et Cayden… j’avais besoin de lui parler, qu’il soit à mes côté. Pourquoi avait il fait diversion et cette dame, cette femme ressemblant tant à mon ancêtre comme si mes sentiment n’étais pas une assez lourde chose à méditer.
J’avais beau essuyé au fur et à mesure les larme qui coulais sur mon visage ça n’y faisait rien, mon corps tremblais de plus en plus, je ne savais plus quoi faire, j’avais envi de le rejoindre, mais je ne savais pas ou il étais, je voulais me serrer contre lui, me rassurer, me dire qu’il n’avait pas fuit comme Beth et Cayden, tel il avait promis de rester à mes côté à jamais.

C’est alors qu’une main glacial prit la mienne, j’ai cru que c’était lui… mais ce ne fut pas le cas, c’était Edward qui était venu me voir, le pauvre il venait me voir alors qu’il était en compagnie de sa chéri…il n’avait pas à se sacrifier pour moi, il ne devait pas s’opportune de mes soucie, surtout qu’il ne pouvait résoudre cela, son attention me toucha au plus au point, je fus incapable de lui rendre son sourire et ne refusa pas son aide, car je ne voulais pas rester à la vu de tous.

- Vient, je t’aide à te relever.

J’appréciai qu’il me maintienne par la taille, ce sans quoi je me serais certainement écroulé au sol. Il me guida alors vers l’entrée et nous nous arrêtâmes devant l’escalier, je voulu le gratifié d’un sourire de ne pas m’avoir laisser en spectacle. Chose que je ne supporte pas le moins du monde. C’est alors qu’il me tandis un parquet de mouchoir que je ne refusa pas bien évidement.

- Ca va mieux maintenant ?

- Oui ça va mieux Edward merci, déjà être loin du monde ça aide, ne t’inquiète pas pour moi juste un petit cou de blues. Va rejoindre ta belle. Merci beaucoup.

J’étais légèrement soulager d’être loin de la foule, mais dire que j’allais mieux n’était alors que mensonge… J’avais leurs visages, Lukas et la dame ressemblant à mes ancêtres en tête. J’avais toujours mon cœur oppressé et des questions par centaine dans la tête. J’essayais avec difficulté de contenir mes larmes en présence d’Edward. Mais je ne pouvais les arrêter. Ce dernier les essuya du bout du doigt tout en me disant :

-Si tu as besoin que je t’aide n’hésite pas à me faire signe.

Je lui fit un sourire bien moins convaincant que le sien, mais je me devais de faire un effort il c’était séparé de sa bien aimer pour moi et c’était remarquable, bien que j’en aurais fais de même pour lui, c’est entre autres d’ailleurs pour cela qu’on s’entend bien avec Edward on à quasiment les même valeurs de se côté.
Je lui fit un petit signe de tête n’arrivant pas à parler, s’entend une nouvelle vague de larmes et de sentiment monter, je pris mes jambes à mon cou et sorti de cette salle, de cette ambiance lugubre qui n’arrangeait rien.

Franchissant la grande porte, je m’étais assise sur un banc à l’extérieure…j’étais là seul, à la lumière lunaire. Les larmes reprirent de plus belle, je tentai de me calmer dans cette fraîcheur, chose que je finis par réussir, après quasiment 10 minutes d’eau écoulée sur mes joues. J’essuya les larmes sous mes yeux du bout des doigts et tenta de faire des sourires convaincants, on m’a toujours dit qu’il fallait sourire pour oublier sa peine…alors même si j’avais l’air bête de sourire à la voûte céleste, je continuais pour arboré un visage plus détendu. Personne ne m’observer de toute façon.

C’est une fois plus calme que je me mis à méditer, mes sentiments l’emportant sur la raison, j’oublia momentanément cette jeune femme et porta tout mon cœur à Lukas. Jusqu’en ce jours tout étais clairs, il n’y avait que Cayden dans ma vie, c’était lui mon âme sœur je n’en doutais pas un seul instant et Lukas j’étais simplement ma sœur même si il était charmant, mon cœur avait tenu, mais ce soir, rien ne semblais pareil, Cayden n’était pas là depuis longtemps, je sais que mes sentiment pour lui n’ont pas changer, je ferais n’importe quoi pour l’avoir à mes côté et l’embrassé, mais ce qui me choc en l’instant c’est que j’ais la même envi pour Lukas , j’ai envi qu’il soit là à mes côté, j’aurais même envi de l’embrasser, est-ce cette soirée, ces paroles, suis-je la seul à ressentir ça, est-ce pour ça qu’il est partit, mais ou est il donc parti, lui qui me promettait l’éternité s’il en était possible. Je me rappelai alors mes paroles :
« mais cet fois si, j’ai pas l’intention de te quitter » « par contre tu n’aurais encore pas du me dire ça, je vais être chez toi tout le temps… je viendrais toutes les moments qui me seront libre et donné dans ma vie, je te supporterais à jamais… »
Je ne devais pas trahir mes paroles, tout comme il n’aurait pas du trahir les sienne, mais je voyais que cela aurais pu m’arriver, je ne lui en voulais donc pas, il avait peu être de bonne raison et j’étais désormais déterminé à le retrouver. Je me releva, c’est à cette instant que je me rendis compte que j’étais glacé, la chaleur dégagé par mes larmes, ne m’avais pas laisser me rendre compte de la froideur extérieure.
Je repoussa donc de nouveau cette porte gigantesque et repénétra dans le manoir.

Je m’approchai des personnes dans l’entrée, et les questionna :

-Bonsoir, avez-vous vu un jeune homme brun, habillé en militaire.

N’ayant ressue que des réponse négative, lui n’étant pas dans la salle de balle je décida de le chercher à l’étage. C’est alors que j’entendis un son agréable, sa voix, il était là, je ne savais où. J’étais tellement focalisé sur lui et l’envi de le serrer contre moi que je fis totalement abstraction de la déco d’Alice qui en temps normal m’aurait filler la chair de poule. J’arrivai enfin dans la salle où il était, qu’il avait vraisemblablement très mal verrouillé, ce qui ne m’étonnait pas vu l’ancienneté de la porte, il faisait assez sombre dans la pièce de la chambre, la lumière étais éteinte, seul l’éclat lunaire nous éclairé, ce dernier n’avais pas semblé se rendre compte de ma présence et je le laissa parlé, à moi vraisemblablement dans le fond, l’observant si radieux à cette lumière, il semblais encore plus beau qu’a l’habitude, je n’avais jamais été aussi charmé pas son physique, cette soirée je l’avais prédit inoubliable, et ce serait le cas, mais je n’aurais jamais pensée que ce serais par la découverte de ces sentiment.

- Sateen, ma puce je suis désolé de t’avoir laissé seule en bas, au milieu de tout le monde. Je ne l’ai pas fait par plaisir. Je ne comprends même pas ce qui m’arrive ! Pourtant, toi et moi, on se connaît depuis tellement d’année, on a passé tant de temps à danser, à rigoler, à participer aux soirées, à se voir, et il suffit d’un soir, de ce soir là, pour que je me rende compte de mes sentiments à ton égard. Sateen, tu ne comprends pas bien ce que j’essaye de te dire je crois. Je pense… Non, j’en suis sûr. Je t’aime. Je t’aime plus que tout au monde, plus que ma propre vie. Je serais prêt à tellement de chose pour que tu veuille passer une heure à nouveau dans mes bras. Je sais que tu dois m’en vouloir, pourtant, si j’ai fui, c’est pour ne pas te faire de mal. On est tellement différent… Je sais bien que mes derniers mots sonnent faux dans tes oreilles, je sais que tu n’arrives pas à les interpréter et que tu ne les comprends pas, mais je t’en pris crois moi, je ne suis plus comme toi, mon temps est révolu. Je ne peux pas t’expliquer personnellement, tu dois le deviner toute seule. Je ne pourrais pas t’y aider, mais je sais que ce que tu peux découvrir te fera fuir. Et je ne le veux pas.

J’étais choqué agréablement, complètement béate bluffé, ce qui tournais, dans ma tête dans mon cœur, il le ressentait, il m’avait fuit de ces sentiment et le regretté…il avait dit ces trois petit mot qui firent frissonner mon coeur …il avait prononcé « je t’aime » Il avait prononcé ce que je ressentais…que nous arrivait il, j’avais envi de courir et me jeter dans ces bras…mais c’était impossible, j’étais de nouveau figer, bluffé, que pouvions nous faire, nous avions déjà chacun accordé nôtre cœur, et j’aimais tout autant Cayden que Lukas…Cette impression étais horrible. J’étais resté bloqué sur ces quelque mot le temps d’un long instant, et me reconcentra après quand il parla d’être différent, en quoi m’était il différent, il avait raison je ne comprenais pas, mais je le croyais, je croyais comme à toujours tout ce qu’il me disait, mais qu’était il, pourquoi ne pouvait il me le dire et comment arriverais-je à trouver cette personne que j’aime tant et qui même d’un amour réciproque. Je n’ais par ailleurs pas l’intention de fuir, tout ça je voulais lui dire, mais j’en étais incapable et rester stagné devant la porte, continuant de l’écouter :

- Non, ne dit rien ma belle ! Je ne veux pas que tu abîmes ta douce voix pour quelqu’un comme moi qui te cache un lourd secret depuis toujours. Je ne te mérite pas, ni ton amitié, ni ton amour. Tu ne dois pas me pardonner de t’avoir caché ma véritable nature, de t’avoir mentis. Je n’ai pas le droit à une seconde chance, et puis tu es déjà éprise de quelqu’un d’autre… Ton cœur n’est pas libre. Le mien non plus… Car tu le rempli. Je ne les jamais autant sentis que maintenant. Ce soir… Mais pourquoi seulement ce soir ?

Tout ceux qu’il disait était vrais, mon cœur était déjà pris, mais il y avait sa place, à ma plus grande surprise d’ailleurs nous semblions aussi surpris l’un que l’autre de nos sentiment. Qu’elle était ce secret qu’il me cacher ? Il m’a certes menti, mais mon amour pour lui ne semble pas avoir de limite et je serais prête à tout lui pardonné encore faudrait il savoir quoi lui pardonner, et apparemment c’est à moi de le découvrir. Je faisais battre son cœur tout comme lui et Cayden faisait battre le mien, mais qu’en devenais Elysabeth… il n’a parlé que de Cayden et lui…je le faisait souffrir, de ne pas pouvoir me révélé son secret, de sentiment que lui et moi ne pouvions pas nous avouer, car autant l’un que l’autre nous venions de les découvrir.

Lukas c’était aspergé le visage d’eau et je ne pouvais le laisser dans cet état, je ne pouvais nous laisser dans cet état, je réussi à bougé et m’approcha doucement de lui, je me colla à son dos, me serrant contre lui, posant une main sur son torse et l’autre sur son cœur qui semblais le faire souffrir de ma faute. Avant d’entamé une réponse difficile :

- Oui je t’en veux d’avoir fuit Lukas. Mais ce n’est rien à côté de ceux que l’on ressent. Pourquoi ce soir je n’en sais rien et je ne peu répondre à ta question à laquelle je me suis moi-même laissé surprendre… Tu mérites amplement une seconde chance Lukas, et je ferais tout ce qui est possible pour que ce secret qui te fait souffrir ne nous sépare plus, tu pourras dire tout ce que tu veux Lukas mais il est hors de question que je te laisse. Je te pardonne ce que je ne connais pas encore, mon cœur est déjà pris Lukas… Mais je ne te laisserais pas partir loin de moi.

Je me décollai du dos de Lukas, faisant glissé mes mains autour de sa taille de peur qu’il ne s’enfuît, me retrouvant face à lui, je plongea mon regard dans le sien et reposa une de mes mains contre son cœur.

-Lukas…

Je ferma mes yeux et pris une inspiration, restant un instant sans rien dire ce qui du être insoutenable pour lui, je m’en rendit compte, mais ce que je m’apprêtais à dire n’était pas anodin. Replongeant mon regard dans le sien avec intensité, je dis enfin avec douceur :

- Je … je t’aime Lukas

Je me tus me rendant compte qu’il ne s’attendait pas à ma présence, ni à se que j’ai entendu toute ces paroles et ces sentiment :

-Lukas, je t’aime sincèrement de tout mon être, c’est pour cela qu’il ne faut plus que tu t’enfuie, même si tu as un secret que j’essayerais de découvrir pour t’apaiser. C’est pour cela Lukas que je ne t’en veux pas et que je te pardonne, mais il faut que tu me promette de ne jamais, jamais fuir loin de moi, promet moi de rester à mes côté quoi qu’il advienne. Ça va être dure, il y à Elizabeth pour toi et Cayden pour qui j’éprouve un amour tout aussi intense.

Je décrocha mon regard du sien et me colla contre lui, enlaçant mes bras autours de lui, frissonnant au contact de sa peau glacial, même si la mienne était gelée.

***************************

« La distinction entre le vrai et le faux s'applique aux idées, non aux sentiments. Un sentiment peut être superficiel, il ne sera jamais menteur.»
Rp color __ lightpink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Gaspard Ulliel
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 173 ans
Messages : 439
Date d'inscription : 19/10/2011
Humeur : Follement amoureux.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Dim 6 Nov - 20:30

Lukas c’était aspergé le visage d’eau quand l’odeur qu’il perçu se fit plus forte. Sateen était tout prêt. Il en eu la confirmation lorsqu’elle commença à faire quelques pas dans la pièce. Des pas qui résonnèrent et semblait faire éco à des anciens battements de cœur lui ayant appartenu, c’était comme un suspens interminable ! Il ne savait pas à quoi s’attendre en l’instant et agrippa d’une main le rebord du lavabo. Les jointures de sa main aurait pu blanchir s’il avait été humain tant il y mettait de la force, hors il ne l’était plus, humain. Le rebord en fonte blanche trembla, se fissura mais ne cassa pas. Il se stoppa bien avant, plus exactement lorsque Sateen se colla à son dos, se serrant contre son corps froid en glissant une main sur son torse et l’autre sur son cœur. Il prit une profonde inspiration. Que c’était dur de se contrôler ce soir, c’était si difficile de pouvoir rester calme quand sa colère lui hurlait d’agir et que ses sentiments faisaient rempart. Il n’était plus vraiment maitre de lui-même en l’instant. Il aurait pu faire n’importe quoi, se laisser emporter par son rôle de militaire comme la jeune femme s’était fait transformé par son rôle de vampire. Tout aurait été plus facile pour eux deux si ce soir ça n’avait été qu’un long jeu, une récitation apprise par cœur et appliqué à la réalité. Sauf que ça ne l’était pas, ça ne l’était plus depuis qu’il s’était aperçu chacun à tour de rôle de ce que ressentais l’autre. Il n’avait pas l’habitude de ça.

Pour Elysabeth ça avait été différent. Son regard noir, sa douceur et sa personnalité l’avait envouté. Il pensa intensément aux moments qu’il avait partagés avec elle en France. Tous ces souvenirs. Sa première rencontre au lycée, sa première balade dans sa Lamborghini Gallardo noir lorsqu’il avait prétexté que sa propre voiture était en panne et qu’il souhaitait aller au lycée ; d’ailleurs sa conversation en voiture avait été plutôt mouvementée. Cette femme avait du caractère et elle avait été prête à le jeter dehors lorsqu’il s’était mis en tête de changer ses musiques après les avoir longuement critiqué ! Pourtant, c’est au fur et à mesure qu’ils avaient appris à se connaitre et c’est dans cette même voiture qu’il avait échangé leur premier baiser. Romantique, passionné, il ne s’était plus lâché, ne se quittant qu’exceptionnellement des yeux, se souriant dès qu’il se voyait et profitant de chaque moment. Leur séparation avait été trop brutale…

Lukas s’était fait capturé par une famille de vampire Allemand car il avait osé manqué de respect à Julie, une vampire nouvellement née et entiché d’un mâle de cette famille. Il se rappel avoir croupis en prison avant qu’Elysabeth, elle aussi ennuyé par les Amazones et leurs loups, le retrouve et l’en délivre. Peu de temps après, souhaitant retrouvé sa nature propre, il l’avait laissé avec pour promesse de se revoir et de se marier. Son voyage en Espagne, dans sa ville natale, lui avait permis de décompresser et de retourner à des valeurs simples. Il avait alors décidé de commencer une nouvelle vie en Amérique, à New York plus précisément.

Ses entrées dans les soirées mondaines n’étaient pas passé inaperçu, il s’y était fait connaitre et respecter, il y avait aussi rencontré de nombreuses femmes dont il était tombé amoureux un temps. Mais il était tout aussi vite passé à autre chose, délaissant ces humaines pour une fleur d’une incroyable beauté, surpassant la moindre immortel tant par sa culture, son intelligence que par sa beauté. Mais elle était aussi humaine. Immédiatement son caractère lui plu. Si douce, si attentionné, si seule aussi… Abandonnée par les personnes qu’elle aimait plus que tout. C’est en ce jour qu’il se promit à lui-même de ne pas lui faire subir ce sort et de la prendre sous sa protection. Il veilla sur elle de jour comme de nuit, partagea toute les soirées où elle se trouvait et vivant aussi près qu’il le pouvait. Il était devenu comme son grand frère et elle sa mignonne petite sœur.

Bien sur, tout bonheur à une fin, elle avait déménagée de ville sans qu’il ne le sache et avait perdu le contact pendant six années. Jusqu’à ce qu’il la retrouve vivant dans la petite ville de Forks. Lukas avait alors prit un appartement à Olympia pour pouvoir rester aussi près d’elle qu’il l’avait été dans la grande ville de New York et continué à veiller sur elle. Se faisant passer pour un étudiant, il s’était inscrit dans l’université de Seattle. Bien sur, il n’avait pas omis d’envoyer une lettre à sa promise Elysabeth pour lui indiquer où il vivait.

Longtemps pourtant, il avait suivit cette femme répondant au prénom de Sateen. C’était elle qu’il souhaitait avoir dans ses bras en l’instant, c’était encore elle qui le fascinait et que ses mots comblaient de joie, que sa voix emplissait de gaîté.

Ce soir, il avait même la chance de l’avoir tout contre lui, dans ses bras, jamais aussi proche qu’il ne l’avait été. Et le mieux c’est qu’elle avait prit conscience de ses sentiments, qu’il le lui avait avoué. Il se sentait tellement libre, léger et … amoureux ?

La voix douce et paisible de Sateen, encore fragile par de ressent sanglot, résonna à nouveau dans la pièce :

- Oui je t’en veux d’avoir fuit Lukas. Mais ce n’est rien à côté de ceux que l’on ressent. Pourquoi ce soir je n’en sais rien et je ne peu répondre à ta question à laquelle je me suis moi-même laissé surprendre… Tu mérites amplement une seconde chance Lukas, et je ferais tout ce qui est possible pour que ce secret qui te fait souffrir ne nous sépare plus, tu pourras dire tout ce que tu veux Lukas mais il est hors de question que je te laisse. Je te pardonne ce que je ne connais pas encore, mon cœur est déjà pris Lukas… Mais je ne te laisserais pas partir loin de moi.

Toutes ces phrases, tous ces mots, chaque syllabe me touchait. La jeune femme dont j’étais tombé amoureux se décolla de mon dos tout en faisant glisser ses mains autour de ma taille pour enfin se retrouver face à moi. Elle plongea son regard larmoyant dans mes yeux sombres et reposa l’une de ses mains sur mon cœur. Elle ne le sentirait pas battre, ça ne servait à rien. Je n’arrivais pas non plus à comprendre comment elle faisait pour rester coller à moi alors qu’elle-même avait froid. Elle tremblait par moment, étais-ce de ma faute ?

-Lukas…

Je ne répondis rien et continua de la fixer. C’est ce moment qu’elle choisit pour fermer ses yeux et prendre une inspiration. Ce moment là plus qu’un autre j’aurais souhaité déposé un baiser sur ses lèvres et pourtant, je ne le fis pas. Je m’en abstins car je lui aurais fait peur. J’en mourrais d’envie… Pour compenser ça je refermais mes bras autour de son corps et la serrait contre le mien en faisant le plus attention possible. Ma tête, ou plutôt mon menton, vint se déposer doucement sur le haut de son crâne et y resta appuyé. Je fermais à mon tour mes yeux, me laissant envahir de son parfum et gravant chacun de ces instants dans ma mémoire vampirique.

- Je … je t’aime Lukas

Voilà qu’elle l’avait enfin avoué ! Je n’étais plus seul à le penser, je l’entendais sortir de sa bouche ! L’hésitation qu’elle marqua sur le début me fit un bref coup dans le cœur, sachant pertinemment qu’elle le pensait mais qu’elle pesait ses mots. Il y avait encore Cayden. Ce lâche qui l’avait abandonné ! Je ne lui pardonnerais pas et ne le laisserait pas me prendre ma Sateen.

-Lukas, je t’aime sincèrement de tout mon être, c’est pour cela qu’il ne faut plus que tu t’enfuie, même si tu as un secret que j’essayerai de découvrir pour t’apaiser. C’est pour cela Lukas que je ne t’en veux pas et que je te pardonne, mais il faut que tu me promettes de ne jamais, jamais fuir loin de moi, promet moi de rester à mes côté quoi qu’il advienne. Ça va être dure, il y à Elizabeth pour toi et Cayden pour qui j’éprouve un amour tout aussi intense.

Bon. Ca restait positif pour lui, même si elle lui avait bien précisé qu’elle aimait Cayden d’un amour intense. Mais on ne peut pas aimer deux personnes du même amour, il y en a forcement un qui vous ment, l’un qui est moins intense que l’autre même si ce n’est pas mesurable. Il pria en silence comme le lui avait appris sa mère lorsqu’il était petit afin que ce bref pourcentage d’amour supplémentaire soit en sa faveur.

Lukas rajouta dans sa prière la découverte de son secret. Mais il savait aussi les conséquences. Peu importe, c’est ce jour là qu’il connaitrait ou non la vrai force de son amour pour lui. Ce fut un soulagement quant il apprit de sa bouche qu’elle ne lui en voulait pas. Mais il y avait encore une condition : Il ne devait plus l’abandonné. Pourquoi elle ignorait toute ces nuits qu’il avait passé à son chevet à l’observer dormir ? Pourquoi elle ignorait tous ces moments écoulés à la suivre et à la protéger du danger ?

- Sateen… Je suis désolé que tu l’aies appris de cette façon là… Murmura t-il.

Il respira longuement, inspirant les élans de parfum de sa bien-aimée. Il releva la tête et fixa son regard sur celui de la jeune femme avant de dire :

- Sateen…

Il se détacha d’elle doucement et se plaça dans le rayon de la lune devant la grande fenêtre tout en croisant ses bras musclés sur son torse. Il ne détourna pas son regard de l’astre lunaire et l’observa longuement sans émettre un seul son.

- Combien de lune verrais-je encore séparé de toi ? Combien de lune devrais-je encore attendre… la fin ? Oh Sateen… Je crois que tu as tant de chose à apprendre sur moi, je sais que tu ignore presque tout alors que toi tu es comme un livre ouvert pour le lecteur appliqué que je suis ! Oh Sateen… J’aurais tant de réponse à apporter à tes questions. Bien sur je ne dois pas être clair, tu ne dois pas comprendre ce que je te dis, mais tu comprendras une fois que le moment sera venu et tu sauras la vérité sur ma personne. Et là, ce jour tu auras enfin fait ton choix. Ce ne sera pas l’illusion d’une soirée qui t’aura influencé mais ta raison et ton cœur. En attendant, je veux que tu ne pense qu’à toi, que tu oublis mes sentiments et que tu ne cesse de me voir comme si je n’étais que ton frère. C’est important et je veux que tu le fasse.

Dehors, le vent agitait les arbres de la fin d’automne. Une feuille se détacha d’une faible branche et voleta légèrement en direction du sol. Oui, Lukas le perçu comme un signe de sa défunte mère. Ca prendrais le temps que ça prendrais, mais ça viendra.

Comme le lui répétait souvent sa maman : Tout vient à point à qui sait attendre.

Alors, c’est tout haut en gardant son regard rivé sur le ciel et ses étoiles qu’il se mit à murmurer pour lui-même :

« Tout vient à point à qui sait attendre ».

Ce fut presque comme une prière qu’il adressa au ciel. Ce fut son éternelle reconnaissance envers cette femme qui lui avait tout appris et qu’il a aimé plus que n’importe qui. Alors oui, ce soir son monde avait basculé et il avait trouvé celle qui chérirait, celle qui comblerait enfin l’enfer de son éternité, mais il devrait apprendre à être patient. Sauf que la patience ne faisait pas partit des qualités de Lukas. Ca prendrais des mois voir même des années avant qu’il obtienne ce qu’il souhaite, mais ne dit t’on pas :

« Quand on aime on ne compte pas ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Kristen Stewart
Age d'apparence : 18 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 747
Date d'inscription : 27/02/2011
Localisation : Près de ma famille
Humeur : A l'écoute de ses proches.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Lun 7 Nov - 19:05

Lorsque j'acceptai que nous dansions Edward en parut agréablement surpris et un sourire satisfait se glissa sur son magnifique visage. Moi je souris contente d'arriver encore à la surprendre, il est vraie qu'il était rare que j'accepte de danser mais ce soir c'était une soirée dédié à Edward et donc j'avais décidée de lui faire plaisir.

Ma Bella, je t’aime… Tu es tellement adorable, je ne me lasserais jamais de toi.

Je souris à nouveau, Edward s'approcha de moi comme pour venir m'entraîner vers la piste de danse mais il sembla voir quelqu'un et quelques instants après il m'expliqua.

Bella, mon amour, Sateen… Je dois aller la voir cinq minutes, peux tu m’attendre ici ? A mon retour nous ferons tout ce que tu veux car ce n’est pas ma soirée, mais la notre.

Il m'avait simplement fait un signe de tête pour me montrer l'état dans lequel était Sateen et après m'avoir fait un baiser sur la joue était parti vers elle. Je me demandais bien pourquoi la jeune femme était dans cet état, à terre, pleurant, était-ce à cause du vampire avec lequel elle avait dansé ? Cependant je n'allais pas la voir faisant totalement confiance à mon mari. Pendant qu'il était avec Sateen j'étais allé vers le bar pour boire un verre, nous devions absolument cacher notre secret alors je faisais tout pour paraître le plus humaine possible. Après avoir bu je posais mon verre et retournai vers l'endroit ou Edward m'avait laissé. Quelques secondes plus tard il revint et je lui lançai un regard interrogateur cependant il ne dit rien m'attrapant simplement par la taille pour m'entraîner vers la piste ou nous commençâmes à danser. Les lèvres de mon mari vinrent alors se poser sur les miennes et je fermai les yeux pour mieux profiter de son baiser, chacun de ses baisers étaient de vraie délice secouant mon corps d'agréables frissons.

Au fait ma Bella, j’avais pensé à ce que l’on parte tous les deux quelques jours sur l’île d’Esmée. Elle a bien voulu nous la prêter… J’ai donc pensé confier Renesmée pendant ces quelques jours à Jacob. Je suis sûr que ton meilleur ami en sera ravis. Je lui en ai déjà parlé et il m’a dit qu’il nous remerciait et serait au petit soin pour sa princesse.

Des paroles qu'il venait de prononcer je ne sais pas celles qui me surprirent le plus, enfin si, qu'il pense sérieusement confier notre fille à Jacob alors qu'on ne pouvait pas dire qu'ils soient toujours d'accord ses deux là ou qu'il lui en aie parlé sans m'en parler à moi avant. Mon instinct de mère s'exprimait certainement à ma place mais je ne me voyais vraiment pas laisser mon petit ange ici et partir loin même si cela n'était que pour quelques jours. Edward le savait et il m'embrassa certainement pour m'empêcher de répliquer immédiatement.

Mon Amour... chuchotais-je lorsqu'il eut lâché mes lèvres.

Je ne savais réellement comment l'exprimer mais c'était vraiment difficile pour moi rien que d'imaginer devoir laisser ma fille même si je savais qu'elle serait en sécurité et heureuse avec Jacob.

Je ne sais pas, elle est encore si jeune, dis-je alors simplement.

***************************

couleur de rp: coral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice reine des enfers (Dc Hélèna)


Feat. : Shannen Doherty
Age d'apparence : 29 ans
Age réel : 173 ans
Messages : 92
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : Port Angeles
Humeur : Ensorcelante
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Lun 7 Nov - 20:05

Qu’est-ce que cette soirée me plaisait… Une ambiance telle que je les aimais même si le repas se ferait désirer, un Volturi de la partie et des loups que l’on pouvait charrier en toute sureté : *mais que demander de plus ?* songeai-je avec audace. Quoique… Une chose manquait pour que cette nuit soit des plus réussies, la présence de mes enfants. Maintenant que je me retrouvais ici sans eux, sans mon amour, je me sentais bien solitaire. Toutefois, je n’en laissais rien paraître : mon air froid et malicieux était la plus grande arme que j’avais toujours possédée, une capacité de maîtrise et de dissimulation des émotions qui m’avait permise de rester en vie assez longtemps pour rencontrer celui qui m’avait donné la vie que je chérissais à présent tant, cette vie d’être de la nuit rôdant dans l’ombre à l’affût d’une proie digne de plier sous mon joug.

Nathaniel me rendit à cet instant ma salutation avec tout le style volturien auquel je m’interdisais de songer :

- Bien le bonsoir chère amie, quel plaisir d’avoir une si charmante compagnie en cette soirée. Que me vaut l’honneur de votre présence ? Puis, le regard quelque peu perdu dans la foule d’humains qui se pressaient çà et là, il ajouta : Dans tous les cas, j’espère que nous pourrons passer tous deux une agréable soirée …

Son sourire plein de charme qu’il affichait avec une décontraction inhabituelle me laissait à penser que comme à l’accoutumé, Nathaniel ne m’accordait guère de confiance et essayait de dissimuler cela derrière son physique séduisant. Les siècles m’ayant appris à rester prudente et Dorian m’ayant prévenu du « contrat » qui liait ce vampire à la famille royale, je ne lui accordais donc pas plus de crédit qu’il m’en donnait. Toutefois, la courtoisie étant ce qu’elle est, je devais bien lui offrir un certain respect qu’il transmettrait aux plus hauts placés et puis cette soirée n’allait pas être amusante sans un acolyte aux crocs acérés…

-Très chère, la soirée semble bien s’annoncer. Le dîner, au moins, semble être composé de mets de choix…

Son air détaché vis-à-vis de sa boutade ne me plaisait pas. Sa légèreté pourrait nous coûter cher si un des Cullen nous entendaient et que le sens de l’humour qu’il accorderait à cette plaisanterie n’était pas adaptée… Un grognement silencieux me secoua donc, priant Nathaniel de cesser ses allusions machiavéliques, même si j’étais de son avis.

- Je suis assez d’accord avec vous, mais n’oubliez pas que nous sommes des « invités » cher Nathaniel, comportons-nous donc avec retenue…

Un sourire démoniaque passa alors durant un dixième de seconde sur mon visage alors que je lui murmurai :

- Et la nuit sera bien assez longue pour goûter à quelques boissons succulentes…

Mon interlocuteur avait raison, la salle était remplie de mets délicieux mais ceux-ci ne devaient pas altérer mes facultés même si le sang qui battait un rythme endiablé dans leurs veines saillantes me donnaient une folle envie de tuerie. Heureusement, j’avais appris la prudence et le contrôle de ma faim insatiable, ma conscience se reportant donc sur la mission que je m’étais fixée ce soir.

Alors que je tentai en vain de trouver les Cullen dans l’assemblée des convives, je sentis un parfum familier s’approcher de moi et ne cillai pas lorsqu’un baiser vînt se poser avec délicatesse sur ma joue rosée par le maquillage. Un murmure me confirma la présence que j’avais devinée :

- Il faudra m’accorder plus d’une danse madame pour me confier tous vos pêcher je pense.

Me retournant vers mon fils, je lui adressai un large sourire. Visiblement, mes vœux avaient été exaucés et la présence d’Alex à cette soirée était une bénédiction : c’était d’ailleurs un terme tout à fait approprié au vue de son costume qui lui donnait l’air du plus innocent des jeunes hommes.

- Oh, je pense que je devrais valser toute l’éternité pour que vous puissiez absoudre mes péchés, Mon Père ! lui répondai-je tandis qu’un rire m’échappait vu l’ironie affichée par son déguisement pour qui connaissait son état. Tu ne peux pas savoir comme je suis heureuse que tu ais changé d’avis ! C’est que je commençais à me sentir bien seule ici, mis à part la charmante compagnie de Nathaniel que tu connais déjà, ajoutai-je en désignant l’intéressé d’un regard.

C’est alors qu’un événement impensable se produit. Une louve, oui une louve s’approchait de nous d’un pas hésitant. Voulait-elle nous faire quelque réflexion désagréable ? Nous chasser de la fête ? Sa démarche mal assurée trahissait plutôt une certaine timidité mêlée d’inquiétude, du moins c’est ce que je pensais avant qu’elle ne se place derrière mon fils et le salue telle une vieille connaissance.

- Salut… lui dit-elle en esquissant un sourire.

Hagarde, ne comprenant pas réellement la situation et m’interrogeant sur la possibilité qu’Alex ait déjà croisé la route de ce sac à puces, mes yeux vacillaient alternativement entre cette bête et mon fils dont j’aurais aimé avoir quelques explications…




HRP pour Leah:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Lun 7 Nov - 20:10

- Mon amour... Je ne sais pas, elle est encore si jeune.

Edward ne s’attendait pas à une autre réponse que celle que Bella lui souffla. Il la comprenait, sachant pertinemment qu’elle avait son instinct de mère qui lui dictait de ne pas laisser son bébé. Mais Renesmée n’était plus un bébé depuis quelques temps déjà et puis si Edward accordait sa confiance à Jacob, elle ne pouvait que leur faire confiance et cédé un peu ? Elle avait besoin de moment comme celui-ci avec Edward, tout comme lui aussi en avait besoin. Ils étaient un couple et avaient besoins tous les deux de se retrouver seul pour avoir leur intimité. Confier Renesmée quelques jours seraient idéal.

- Bella, j’ai besoin et vraiment très envie de me retrouver seul avec toi, tout seul. J’ai envie de tes calins, de tes baisers, de tout ce qui fait que tu es toi et que je t’aime. Mais sans Renesmée… Laisse-moi la confier à Jake. Si je lui fais confiance, tu devrais pouvoir me dire un petit oui ? Et puis ce n’est que trois petit jour…

Edward insistait particulièrement sur le mot « petit » pour lui signifier que ça serait très vite passé et qu’elle n’aurait pas le temps de s’en apercevoir entre ses bras. Il lui adressa un regard presque larmoyant et suppliant pour que sa bien-aimée, sa femme, son unique, dise oui. Il était têtu et tout comme sa demande en mariage, il ne lâcherait pas l’affaire. Il désirait plus que tout se retrouver avec Bella dans l’océan près de l’île à se faire des calins sous la lune, à profiter de la végétation et du paysage.

Il la voulait trois jours rien qu'à lui.

S’il en avait eu le don, Edward ne se serait pas gêné pour lui envoyer les images qu’il avait en tête afin de la motiver plus que tout. Chacun des moments partagés et tout les souvenirs accumulés se serait placé dans l’esprit de Bella. Mais il ne le pouvait pas. Si bien, qu’il fut obligé de la couvrir de baiser sur tout son visage, embrassant son nez, ses yeux, son front, ses lèvres et ses cheveux pour lui rappeler les souvenirs.

- Je me permet d’insister Bella. Tu ne voudrais pas me vexer, ni vexer Jacob en refusant ?

Il lui fit les yeux doux et la serra tout contre lui ensuite, agrippant ses mains dans les siennes pour continuer leur valse.

- Sache tout de même que je t'aime Isabella Swan Cullen.


HRP pour Eva.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice aux deux visages (Dc Brittany)


Feat. : Leigthon Meester
Age d'apparence : 20
Age réel : 20
Messages : 533
Date d'inscription : 25/10/2011
Localisation : Seattle
Humeur : Confuse mais amoureuse sans aucun doute
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Lun 7 Nov - 21:20

Cette chambre illuminée par le clair de lune, était alors remplie d’une lumière tout autre…venant du sentiment le plus fort existant en ce monde, le plus beau pouvoir qui nous ais donné, nos cœur rayonnait de ceux qui nous étais offert, oui cette pièce étais emplie d’amour. Nos deux cœur étais liée, et nous nous y étions chacun fais prendre…là déclaration qu’il venait involontairement de me faire m’avais touché, et je lui avais partagé mes sentiment à tout juste niveaux, il devait les savoir malgré l’impossibilité qui régnait pour nôtre amour…j’étais confuse perplexe je l’aimais à la folie, mais j’aimais aussi Cayden et en moi, dans mon cœur je n’arrivais pas à comprendre ce qui en étais réellement, peut-on réellement aimer deux hommes à ce point. J’étais à la fois heureuse et honteuse de tel sentiment… heureuse oui, cet amour des plus surprenant et inattendu me procurais un bonheur sans borne, mais d’un autre côté l’un des deux souffrira, tout comme moi d’ailleurs, je devrais un jours effacer un amour de mon cœur et ceci allait être un sacrifice surhumain.
Après mes première paroles, tandis que je prenais ma respiration avant de lui avouer ce que j’avais sur le cœur, avant de prononcer ces trois petit mot qui on tant d’importance, il me serra contre lui. Il posa sa tête sur la mienne et j’avais fini par enfin lui dire. Je l’aimais tant et j’étais choqué de ces sentiments, mais plus sure que jamais.
Je lui avais parlé de la difficulté qu’allais causer nos sentiments et il sembla y méditer avant de me murmurer :

- Sateen… Je suis désolé que tu l’aies appris de cette façon là…

Il plongea son regard dans le mien, il n’avais pas à s’excuser, même si j’aurais préféré qu’il dise ces mot d’abord à moi plutôt qu’a sont reflet, je crains qu’il n’aurais pu les dire dans un autre cas, et je ne l’aurais jamais su.

- Sateen…

Il avait lâché son étreinte autour de moi, à mon plus grand regret, puis il étais aller ce placé sous la lumière du reflet de lune, révélant ainsi d’autant plus tous sa beauté, comment voulez vous résister à un tel charme…mais son physique m’importais peu, ce qui comptais à mes yeux c’était lui tout entier, son cœur, ces sentiment, sa façon de prendre soin de moi, nos conversation, toute la personne qu’il est, peu importe si il à un secret, tant qu’il demeure à mes côté. Il plongea alors son regard dans le mien et je lui décernai un petit sourire dans ce moment intense, tandis qu’il me répondait :

- Combien de lune verrais-je encore séparé de toi ? Combien de lune devrais-je encore attendre… la fin ? Oh Sateen… Je crois que tu as tant de chose à apprendre sur moi, je sais que tu ignores presque tout alors que toi tu es comme un livre ouvert pour le lecteur appliqué que je suis ! Oh Sateen… J’aurais tant de réponse à apporter à tes questions. Bien sur je ne dois pas être clair, tu ne dois pas comprendre ce que je te dis, mais tu comprendras une fois que le moment sera venu et tu sauras la vérité sur ma personne. Et là, ce jour tu auras enfin fait ton choix. Ce ne sera pas l’illusion d’une soirée qui t’aura influencé mais ta raison et ton cœur. En attendant, je veux que tu ne pense qu’à toi, que tu oublis mes sentiments et que tu ne cesse de me voir comme si je n’étais que ton frère. C’est important et je veux que tu le fasses.

Je resta muette un long moment, complètement perdu de ces paroles, à la fois intense et poétique…je ne quittais pas son regard, je ne compris pas tout, mais j’entrepris de lui répondre :

-Aucune…

Je me rapprochai de lui doucement, reposant à nouveau ma main sur son cœur, intensifiant mon regard, dans cette obscurité.

- Lukas, tu ne verra plus aucune lune séparé de moi…nous ne seront pas séparé c’est impossible… Je fais la promesse que nous nous verrons au moins à chaque pleine lune…des le levée de cette douce clarté, au couché de celle-ci…et sans aucun doute de nombreuse fois entre ces deux magnifique paysage.

J’essaya de méditer sur ceux qu’il avait dit, mais en vain comme à mon habitude je fus franche avec lui et lui dit clairement que comme il l’eu deviné je n’avais pas tout compris :

-Lukas tu avais raison qu’en à la compréhension de tes paroles, elles me reste flou.

Je décolla ma main de son cœur et la fis glisser dans son dos, et posa l’autre sur sa taille, j’étais toujours gelée, mais incompréhensiblement sa froideur me réchauffait, oui elle me réchauffait le cœur et cela se ressentait par la suite dans tout mon corps. J’avais besoin de le sentir contre moi, comme pour me rassure qu’il ne m’échapperais pas.
Me serrant contre lui mon cœur battait fort, très fort, mais je n’essaya pas de le calmer, ce qui me demandais étais surhumain, on ne peu niée des sentiment, je ne peu passer à ces côté comme si de rien n’était, comme si nous n’avions pas prononcé ces trois mot.

-Je sais que ton secret te fais souffrir, je te connais peu être peu, et je ne regrette en rien de me livrer de la sorte à ton âme, je sais que m’écoute avec toute l’attention qu’il t’en ais donné. Je te poserais autant de question qu’il m’en ais permis, nos conversation serons des plus passionnante, je passerais tout le temps nécessaire à tes côté pour apprendre à te connaître.

Je pris une inspiration, posant ma tête contre son torse, inspirant son doux parfum qui me calmait tant.

- Mes sentiment Lukas ne sont pas un illusion, j’y ais longuement médité lorsque tu est parti de là salle pour te réfugier ici, sache que je n’ais pas peur d’apprendre qui tu es, qui que tu soit, peu importe ce que tu ne peu me dire, la vie m’a appris une chose Lukas…La distinction entre le vrai et le faux s'applique aux idées, non aux sentiments. Un sentiment peut être superficiel, il ne sera jamais menteur… le sentiment d’amour que je ressens pour toi Lukas n’est pas illusion, j’ai toujours apporté la plus grande des signification à ce que me disait mon cœur, et il est impossible que celui-ci me trompe.

J’eus un petit rictus en pensant à ces dernières paroles, elle était insensée. Ce qu’il me demandait était impossible, je n’avais pas pour habitude de pensée à moi, et cela ne commencera pas aujourd’hui, par ailleurs ignorer nos sentiments étant leurs ampleurs est une mission suicide, je déposa un doux baiser dans son cou, posant mes lèvres chaude sur sa peau glaciale, ce contact fus surprenant et très agréable, il eu pour don de me faire frissonnait, malgré que l’acte venais de moi. Je ne pouvais l’embrasser, même si je le désirais de tout mon cœur.
Je décollai mes lèvres de son cou, et ma tête de son torse, pour plonger mon regard doux et intense dans le sien.

-Lukas, je n’ais jamais réussie à pensée à moi, j’ai toujours pensée au autre, car mon bonheur n’est rien tant que vous n’êtes pas heureux…Lukas je ne peu ignoré nos sentiment, et tu ne peu me demander de te considérer comme si de rien étais, nous pouvons gardé une relation semblable, mais tu ne sera à jamais plus simplement mon frère.

Je posa de nouveau ma main su son torse, son cœur et continua de lui dire :

- Je sais que tu ressens la même chose et que de te demander un tel chose à toi-même est extrêmement difficile, alors ne me le demande pas je t’en supplie.

Mon cœur battait comme jamais, et je voulais qu’il s’en rende compte, même si il devait l’entendre, je pris sa main et la déposa sur ma poitrine, pour qu’il sente se battement intense et incessant…je sais que par cette acte il en comprendrais l’ampleur. Nous restâmes un long moment sans rien faire, les yeux dans les yeux, lui ressentant mon battement de cœur. Mon cœur m’insisté à approcher mes lèvres des siennes mais je m’y refusa. Et ferma les yeux une nouvelle fois pour ne pas voir son visage un bref instant et essayé de me concentré, pour ne pas céder au désir qui grouillait dans mon ventre, dans mon cœur…

-Lukas je suis toujours effrayé à l’idée de te perdre, et tes paroles sur la fin et le fait de ne plus me voir m’inquiète…promet moi de ne jamais me quitter, de ne jamais partir loin de moi et m’abandonner.

Je voulais êtres sur de le gardé indéfiniment à mes côté, malgré la complexité qui allait en découlé, je ne pouvais me séparer de lui.


***************************

« La distinction entre le vrai et le faux s'applique aux idées, non aux sentiments. Un sentiment peut être superficiel, il ne sera jamais menteur.»
Rp color __ lightpink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Miley Cyrus
Age d'apparence : 17 ans
Age réel : 17 ans
Messages : 636
Date d'inscription : 01/10/2011
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Lun 7 Nov - 21:51

La pression que j'avais exercée sur le bras de mon frère ne sembla pas du tout le déranger car en effet il ne l'avait même pas sentie . J'ai la fâcheuse tendance à oublier que mon frère est un loup et aussi que de toute façon j'ai une force semblable à la force d'un moustique . Mais bon tant mieux si je ne lui avais pas fait de mal car c'est la dernière personne que j'ai envi de voir souffrir et encore moins à cause de moi .

-Sora, sais-tu si Andréa viendra ce soir ?

Et voilà ! Cela ne faisait que cinq minutes à peu près que l'on était à cette soirée . Cinq minutes sans que le prénom d'Andréa ne surviennent dans une conversation . C'était un exploit pour Noah !

Il l'aimait énormément . Elle était celle qui lui permettait de tenir le coup . Il en parlait tout le temps , pensé tout le temps à elle et respirait même son nom . Moi je ne l'apprécie pas du tout et je ne veux même pas faire l'effort de la connaître . J'ai peur que mon frère me délaisse , que je devienne un poids pour lui . Je ne veux vraiment pas qu'une autre femme prenne place dans le cœur de mon frère . Cela peut paraître égoïste mais il faut me comprendre il est la seule personne qui me reste . Certes il y a des personnes que j'apprécie sincèrement et qui je pense m'apprécie aussi comme Sora ou Jacob , et qui sont là pour moi , mais mon frère , Noah , est la seule personne à qui je peux parler de vraiment tout , surtout du passé , et au moins avec lui je n'ai pas peur de faire une gaffe , de trop parler et ainsi dévoiler notre secret . Et puis c'est tout de même mon frère , je l'aime énormément et on est très fusionnel .

Et voilà que Andréa a débarqué et a chamboulé la vie de Noah et de ce fait la mienne aussi . Bon j'avoue que Noah est vraiment très amoureux , très attaché à elle et elle aussi à l'air de beaucoup y tenir . Et aussi cela me fait réellement plaisir de voir mon frère aussi heureux , aussi épanoui , chose devenu très rare depuis la mort de nos parents .

-Je n’en n’ai pas la moindre idée en fait… Je lui aie laissé un message, mais elle ne m’a pas répondue, elle est peut être en train de préparer son costume ceci dit… j’espère qu’elle viendra, avec elle en soirée on ne s'ennuie jamais

Je vis le petit air déçu que Noah fit pendant quelques secondes en apprenant que Sora n'en savait pas plus . J'étais sincèrement désolée pour lui . Mais j'espérais au fond de moi qu'elle ne vienne pas . C'est très méchant de ma part de souhaité une telle chose alors que mon frère en serait vraiment triste mais cette soirée était censé être la nôtre , je le voyais ne s'occuper que de moi , être la reine de la soirée . Décidément je suis égoïste . Je voyais bien le regard de Noah , pesant , me fixer . Il savait très bien que je n'accrochais pas du tout avec sa bien-aimée et se douté surement de ce que j'avais en tête à ce moment précis .

-Pendant qu’on y est , as-tu des nouvelles de Jake ? Je ne sais pas du tout s’il vient , demanda-t-elle à Noah

En revanche l'idée de voir Jacob ne me dérangeait pas du tout bien au contraire . Je l'adore et le considère comme mon frère de cœur .

Je n'avais vraiment aucune idée de qui serait là à la soirée . Je ne pouvais répondre à Sora mais de toute façon c'est à mon frère qu'elle s'adressait . Elle se doutait surement que j'étais venu un petit peu forçé par Noah .

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Kristen Stewart
Age d'apparence : 18 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 747
Date d'inscription : 27/02/2011
Localisation : Près de ma famille
Humeur : A l'écoute de ses proches.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Lun 7 Nov - 22:05

Nous étions toujours sur la piste de danse et notre conversation avait dérivé sur l'idée d'Edward de partir en voyage sur l'île d'Esmée. Je rêvée d'un moment seule à seule avec lui en dehors de tout depuis un moment déjà mais il y a avait ma fille et même si elle paraissait grande en apparence, enfin elle faisait 9 ans environ, dans mon cœur elle était toujours l'enfant que j'avais mise au monde et je me refusais à la laisser seule même pour quelques jours seulement.

-Bella, j’ai besoin et vraiment très envie de me retrouver seul avec toi, tout seul. J’ai envie de tes calins, de tes baisers, de tout ce qui fait que tu es toi et que je t’aime. Mais sans Renesmée… Laisse-moi la confier à Jake. Si je lui fais confiance, tu devrais pouvoir me dire un petit oui ? Et puis ce n’est que trois petit jour…

Il me lança un regard suppliant espérant certainement avoir une réponse positive mais j'en étais totalement incapable, si une partie de moi avait très envie de partir seule avec lui pour profiter des moments d'intimité dont nous avions tous les deux besoins, l'autre, la partie mère qui s'exprimait de plus en plus se refusait à laisser son enfant seule même si elle serait parfaitement en sécurité et heureuse avec Jacob.

J'avais bien remarqué l'insistance qu'il avait porté sur le mot petit, comme pour me faire comprendre que tout cela passerait très vite mais même pour aussi peu de temps je n'avais pas le droit de laisser ma fille. Cependant connaissant Edward aussi bien que lui même pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert je savais pertinemment qu'il insisterait et ce jusqu'à ce que j'accepte sa proposition.

Edward me couvrit le visage de baiser comme pour me rappeler tous les souvenirs que nous avions eut sur l'île d'Esmée si bien que je fus obligée de fermer les yeux quelques secondes pour mieux profiter de la sensation que me procuraient ses baisers. Des longs frissons de plaisir et de désir m'avaient parcouru si bien que je savais parfaitement ou il voulait en venir, non je n'avais pas oublié les moments d'intimité que nous avions passé sur l'île d'Esmée et je ne le pourrais jamais, ses moments étaient trop précieux à mes yeux et puis après tout c'était bien là-bas que notre petit ange avait été conçu.

-Je me permet d’insister Bella. Tu ne voudrais pas me vexer, ni vexer Jacob en refusant ?

Du chantage maintenant... c'était du jolie ça... Mais d'un autre côté il n'avait pas tort, Jacob risquait de mal prendre le fait que nous ne lui confions finalement pas sa Princesse pour quelques jours cependant j'étais sûr qu'en lui expliquant mon ami pourrait comprendre. Pour mon mari je comprenais à quel point le fait que nous pouvions nous retrouver un peu seul tous les deux était important pour lui car j'en avais autant besoin moi-même.

Edward me fit les yeux doux en me serrant contre lui et agrippant les mains pour que nous continuions notre danse, j'avouais être tellement obnubilé par sa proposition que j'avais presque oublié le cadre dans lequel nous nous trouvions.

-Sache tout de même que je t'aime Isabella Swan Cullen.

Je tiquai légèrement lorsqu'il prononça mon prénom complet mais ne dit rien, ça aurait été trop dommage de gâcher une aussi belle déclaration avec une histoire de prénom. Je me contentai donc de le serrer un peu plus dans mes bras.

-Et moi aussi je t'aime Edward mais...

J'avais marqué un léger temps de pause essayant de trouver comment lui expliquer mes sentiments : oui j'avais envie, même terriblement envie, de me retrouver seule avec lui dans un cadre extérieur mais non je ne voulais pas laissé ma petite Puce même pour quelques jours et ce n'était pas une question de confiance envers Jacob, ma confiance envers mon meilleur ami était infini, juste une question d’instinct maternel, je ne pouvais pas laisser mon enfant voilà tout.

-Mais je ne peux pas laisser Renesmée, elle n'est pas encore prête, terminais-je donc.

Bien sûr que ma fille aurait rêvé de passer quelques jours chez Jake et je le savais tout au fond de moi. C'est moi qui n'était pas prête et qui n'osait pas me l'avouer c'est tout. Je plongeais mon regard dans celui d'Edward pour essayer de lui transmettre mes sentiments confus.

***************************

couleur de rp: coral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mi-ange, mi-démon fondatrice (Dc Alice)


Feat. : Eliza Dushku
Age d'apparence : 23 ans
Age réel : 359 ans
Messages : 203
Date d'inscription : 07/01/2011
Localisation : Lá où mes émotions me mènent...
Humeur : Pensive et le coeur en peine
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Mar 8 Nov - 16:28

Et dire que j’étais venue à cette soirée d’Halloween pour me détendre, me changer les idées, poser mes pensées loin de mon univers d’immortelle… *A croire qu’on fuit le destin dans le seul but qu’il nous rattrape avec encore plus de facilité*songeai-je non sans un certain désespoir auquel se joignait de l’énervement. Désormais la situation était complexe et les émotions de la jeune fille plus encore car, comme un électrochoc, le simple geste de nous bloquer ensemble, seules dans cette pièce étroite et qui aurait pourtant dû déclencher sa peur si elle en savait trop, avait provoqué en elle une réaction bien curieuse. En effet, c’est à présent un rire sonore qui s’élevait balayant ainsi d’un revers toutes les théories que j’avais pu formuler à propos de sa réaction.

Mon regard désorienté ne parvenait plus à se détacher d’elle. Après une grande inspiration, sans doute destinée à la calmer, elle posa le chiffon avec lequel elle tentait depuis bien trop de temps d’enlever la tache qui malheureusement nous avait réunies ici et continua à me fixer avec curiosité. C’est donc de la surprise, de l’émerveillement et presque une sorte d’attraction qu’on pouvait lire en elle et dont elle ne se cachait pas : ses sautillements répétés étant une manifestation bien physique de…joie ?! *De l’excitation, de la joie, de l’admiration ?!* accumulai-je incrédule, *cette humaine a-t-elle donc totalement perdu l’esprit ?* m’interrogeai-je tandis que ses yeux s’illuminaient alors qu’elle me contemplait.

Pour finir ce tableau qui me déstabilisait tant et si bien que je restais debout au centre de la pièce sans dire mot, elle m’adressa un magnifique sourire qu’on aurait dit angélique. La peur qu’elle avait tout d’abord éprouvée avait fait place en quelques secondes à la fascination, une fascination que j’aurais sans mal qualifiée de malsaine au vue de ma nature qui aurait pu lui coûter la vie.

- Vous êtes bien ce que je pense? Vous êtes l'une de ces créatures de la nuit, pas vrai hein?

*Il ne manquait plus qu’elle en parle directement, heureusement que personne ne peut nous entendre d’ici* pestai-je. *Mais que vais-je donc bien pouvoir faire ?*

Telle était la question qui m’obsédait. Maintenant que j’avais réussi à faire avouer à cette jeune fille qu’elle en savait bien trop pour une humaine vivante, il allait falloir que je prenne une décision. Celle-ci serait lourde de conséquences et j’en avais conscience. Seulement, le temps avançait et il était hors de question que je laisse tarder davantage cette situation délicate. Seules trois options s’offraient à moi : sortir de la pièce maintenant sans dire mot ce qui serait comme une révélation de mon état mais ne me laisserait aucune prise sur la suite des événements, soit lui faire comprendre qu’il était mieux pour elle de quitter la soirée ou de faire profil bas en lui promettant de me revoir après ce qui serait un aveu mais qui aurait le mérite d’être sous contrôle, soit encore de mettre fin à ses jours prématurément ce qui m’attirerait les foudres des organisateurs de la soirée…

Quel choix cornélien…

C’est alors qu’analysant à vitesse vampirique, la succession d’éléments qui m’avait conduite à me trouver dans cette posture périlleuse dans laquelle le moindre de mes faits et gestes seraient d’une importance cruciale, que je réentendis un appel. Oui… Alors que l’humaine qui se trouvait face à moi m’avait entraînée dans cette salle de bain, j’avais entendu mon prénom être presque crié dans la salle. Et cette voix qui l’avait prononcée était bien familière, elle me rappelait quelqu’un.
Une personne avec qui j’avais développé une complicité indestructible au cours des siècles, une personne que j’avais transformée alors qu’elle avait frôlé la mort en mettant un enfant au monde au bord d’un chemin désert après avoir été chassée par les siens et qui m’en avait remercié, une personne que je considérais à la fois comme ma sœur de sang et de cœur… *Sophia !*

Mon esprit n’était plus capable de rien. Pourquoi avais-je donc entrepris de me souvenir des circonstances qui m’avaient conduite ici ? Et que penser de cette voix qui m’avait interpellée sans que je n’y prête attention plus tôt ? Il fallait que je la retrouve, la propriétaire de cette voix qui m’avait appelée dans la foule : elle était pourtant morte, mais je devais en avoir le cœur net vu les récentes découvertes que j’avais faites concernant Nathaniel.

Toutefois, avant cela me restait un problème : l’humaine bien trop intelligente et informée…
Nerveuse, troublée et mes pensées voguant bien au-delà, je choisis à la hâte la décision qui me paraissait la plus sage :

- Mademoiselle, à votre place je ferais profil bas ce soir… Vous pourriez bien ne pas ressortir d’ici vivante si votre langue fourchait à nouveau.

Ceci n’était pas des menaces, plutôt un avertissement de façon à ce qu’elle reste en vie durant le reste de la soirée et cela sans éveiller les soupçons sur elle. A croire que je n’avais pas assez d’ennuis moi-même, je venais par ce simple choix de m’astreindre à protéger cette humaine : mais combien de temps réussirai-je ? Je ne le savais point, mais ce dont j’avais conscience était que les risques que je prenais ainsi étaient grands et me conduiraient peut-être à devoir l’éliminer tôt ou tard... C’est pourquoi je devrais être sûre dès demain de ce qu’elle connaissait réellement de nous de manière à pouvoir gérer quelque peu les choses. Utilisant mon don à contre cœur et comme à chaque fois que j’étais contrainte d’en faire œuvre, je pris le contrôle de l’esprit de cette jeune humaine pour y insérer une idée fixe : une idée dont même toute la volonté du monde n’aurait suffi à y désobéir. Elle était prise au piège tandis que je lui dictai à haute voix ce que j’étais en train de graver dans son esprit sans qu’elle ne puisse s’en rendre compte, dissimulant ainsi mon don derrière un conseil prononcé sur le ton de l’ordre :

- Je suppose que vous savez que je suis psychologue à votre lycée ? Vous passerez donc me voir demain matin à la première heure… En attendant tâchez de ne pas faire de vagues et surtout de ne parler de ce sujet à personne…

Après ces indications, j’enlevai mon emprise avec prudence pour qu’elle n’en décèle pas la présence. Un vertige me saisit et je vascillai un instant : le mélange entre mon angoisse et son bonheur léger n’avait pas été des plus réussis pour ma santé… La seule récompense était que je pouvais être certaine que cette humaine n’irait absolument rien dire à qui que ce soit jusqu’à notre entrevue au calme dans mon bureau. Il était donc temps de tenter de retrouver la propriétaire de cette voix familière dont la sonorité m’avait été enlevée il y a bien plus d’un siècle.

M’approchant calmement de la porte et glissant déjà dans la serrure la clé que je tournai, j’ajoutai en faisant face une dernière fois vers la jeune humaine :

- Bonne soirée mademoiselle…et prenez garde à vous.

Cette dernière remarque étant faite, je sortis de la salle de bain. Dès lors, la musique venant du rez-de-chaussée me saisit, dérangeant pour mon ouïe fragile. Ouïe qui fut rapidement interpellée par la mélodie que je recherchais, cette voix si particulière, presque chantante. Elle était tout près, je l’entendais, la percevais, l’admirais… Puis vînt une autre voix, une autre personne qui s’adresse à elle dans ces termes :

- Combien de lune verrais-je encore séparé de toi ? Combien de lune devrais-je encore attendre… la fin ? Oh Sateen… Je crois que tu as tant de chose à apprendre sur moi, je sais que tu ignores presque tout alors que toi tu es comme un livre ouvert pour le lecteur appliqué que je suis ! Oh Sateen… J’aurais tant de réponse à apporter à tes questions. Bien sûr je ne dois pas être clair, tu ne dois pas comprendre ce que je te dis, mais tu comprendras une fois que le moment sera venu et tu sauras la vérité sur ma personne. Et là, ce jour tu auras enfin fait ton choix. Ce ne sera pas l’illusion d’une soirée qui t’aura influencé mais ta raison et ton cœur. En attendant, je veux que tu ne penses qu’à toi, que tu oublis mes sentiments et que tu ne cesses de me voir comme si je n’étais que ton frère. C’est important et je veux que tu le fasses.

Visiblement elle avait fait chavirer un cœur, mais un cœur qui ne battait plus… Oui, instinctivement je m’étais approchée de la chambre dont émanait cette conversation aux accents de sérénades à laquelle un zeste d’une complainte s’était accroché. De là, je pouvais apercevoir sans être vue les deux protagonistes : un homme d’une vingtaine années en apparence mais qui devait déjà avoir au moins plus d’un siècle pour afficher un tel contrôle vis-à-vis de son interlocutrice dont le sang battait un rythme irrégulier. Et lorsqu’à nouveau la voix de ma sœur se fit entendre alors que je pensais m’être trompée de salle, je fus stupéfaite : celle-ci s’échappait des lèvres de cette frêle humaine, de celle que l’immortel venait de prénommer « Sateen ».

Se lançant à corps perdu dans un monologue plein de charme, de fougue, d’angoisse et d’amour, je tremblai de tant de sentiments tourmentés, de tant de doutes soulevés. Lorsqu’arriva enfin le moment où, avançant vers le vampire, son visage m’apparut à travers la fente de la porte entrouverte, je faillis défaillir. Elle était traits pour traits la réplique exacte de ma sœur, Sophia.

Non, cela n’était pas possible. Sophia était morte cette nuit-là, emportée dans les flammes de la vengeance des italiens. Certes, je n’avais pas été là lors de sa mise à mort et n’avais pu apercevoir que son corps qu’on trainait jusqu’au brasier mais déjà d’elle plus aucune émotion n’émanait, la vie l’avait quittée sans que je puisse lui venir en aide… *Sans que Nathaniel ne lui soit venu en aide* ne puis-je m’empêcher de penser, amère. Sophia avait été plus qu’une simple amie, elle était devenue une sœur que durant des décennies j’avais protégée : sa transformation, j’avais tenté de l’empêcher pour éviter qu’elle ne subisse une éternité loin de son enfant à naître… Malheureusement, l’infortune étant ce qu’elle est, lorsqu’un soir nous la suivions après qu’elle fut jetée hors du domaine de ses parents, honte de la famille pour être sur le point de mettre au monde un bâtard, un enfant hors mariage, son accouchement se déclencha. En quelques secondes, je m’étais précipitée vers elle malgré la douleur pour empêcher Catherine de la transformer avant que le bébé n’arrive et cela malgré la souffrance insoutenable que me transmettant cette jeune femme qui devenait mère. Tristement, mon action ne servit à rien… A peine le bébé ayant respiré sa première bouffée d’air frais, je dus me résoudre à chasser Catherine qui le tenait : j’étais bien consciente que Sophia ayant perdu tant de sang, ma mère adoptive ne pourrait retenir sa soif qui me dévorait déjà. Sophia était condamnée et elle me supplia de lui montrer son enfant, une dernière fois : « Je ne veux pas la quitter… » avait-elle murmurer dans un sanglot alors que déjà la vie s’échappait de son corps. Et moi, je m’étais contrôlée, glissant vers son cou dans lesquels j’avais planté mes crocs un court instant avant que la douleur qu’elle ressentait ne me force à la lâcher avant de dire : « Tu le verras, je te le promets ». Le souvenir de cette transformation qui était la seule que j’eus effectué pendant toute mon existence d’immortelle était pénible même si Sophia sembla croire ne jamais assez me remercier pour ce que j’avais fait cette nuit-là. Jamais elle ne m’en voulut pour sa nouvelle vie et le fait qu’elle ne puisse voir grandir son enfant que de loin, au contraire elle pouvait veiller sur lui et c’est tout ce qui lui importait même s’il ne la connaissait pas vraiment…

Les larmes me montaient aux yeux mais ne pouvaient couler. Cette Sateen n’était pas Sophia, son cœur émettait une musique bien trop vive pour qu’un tel amalgame soit possible… Une descendante peut-être ? Il est vrai qu’après la disparition de notre famille, je n’avais plus guère pris de nouvelles de l’évolution de la lignée de ma sœur.

Mes émotions étaient bien trop grandes pour que je puisse les contrôler et c’est donc doucement et sans un bruit que je me laissais tomber derrière la porte de la chambre, à genoux et ma robe s'écarta autour de moi telle celle d'une poupée. Toujours espionne, je continuai à contempler cette jeune femme qui disait à présent à l’immortel que je surveillai avec suspicion :

-Lukas je suis toujours effrayée à l’idée de te perdre, et tes paroles sur la fin et le fait de ne plus me voir m’inquiète…promets-moi de ne jamais me quitter, de ne jamais partir loin de moi et m’abandonner.

Il allait falloir que je sois vigilante, que je confirme au plus vite mes soupçons envers Sateen. Après tout, si elle avait tenté de m’interpeller dans la foule sans pour autant être Sophia, c’est qu’elle devait croire me connaitre… Une photo de famille serait sans doute l’auteure de ce qui lui semblerait être une bien curieuse et anachronique rencontre.

Toutefois, quelles seraient les conséquences de cette rencontre ? Car une promesse m'était revenue en mémoire : de toujours veiller sur ceux qui comptaient dans le coeur de notre famille…

***************************

Ma couleur rp : indianred
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loup modérateur attentif


Feat. : Adam Gregory
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 20 ans
Messages : 1198
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation : Près de ceux que j'aime
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Mar 8 Nov - 20:12

Lorsque j'avais posée la question de savoir si Andréa viendrait ce soir ou pas je m'étais attendu à la réaction de ma sœur et ne m'était pas trompé elle avait parut exaspéré.

-Je n’en n’ai pas la moindre idée en fait… Je lui aie laissé un message, mais elle ne m’a pas répondue, elle est peut être en train de préparer son costume ceci dit… j’espère qu’elle viendra, avec elle en soirée on ne s'ennuie jamais

Je ne pus m'empêcher d'afficher un petit air déçu que j'enlevai cependant très vite de mon visage, il était hors de question que je me dispute avec ma sœur ce soir et après tout j'avais bien dit que c'était sa soirée. Cependant j'avouais que ses réactions quand à Andréa me surprenait un peu elle n'était pas vraiment comme ça d'ordinaire. Bref, visiblement je ne verrais pas mon Ange ce soir et j'en étais désolé, chaque instant passé loin d'elle était un calvaire, j'avais terriblement besoin de la voir, de lui parler, de la serrer contre moi, elle me manquait tellement.

-Pendant qu’on y est as-tu des nouvelles de Jake ? Je ne sais pas du tout s’il vient…

A vraie dire je ne le savais pas vraiment, nous avions à peine abordé le sujet de cette soirée avec Jake mais il ne m'avait pas vraiment semblait très intéressé, à mon tour j'étais quelque peu désolé pour Sora car je savais l'attachement qu'elle portait à mon ami. Etant moi-même imprégné je savais parfaitement ce qu'on pouvait ressentir en étant loin de l'être aimé. Surtout que la situation de Sora était complexe puisque Jacob était imprégné de Renesmée mais qu'il éprouvait tout de même quelque chose pour Sora. Bref, je fis une petite mou désolé avant de répondre :

-Eh bien nous avons à peine abordé le sujet tous les deux mais non, ça m'étonnerait beaucoup qu'il vienne.

Je lui avais lancé un simple regard comme pour lui dire que j'en étais désolé pour elle car je savais qu'elle aurait vraiment apprécié qu'il vienne. De son côté, j'étais certain que Jacob aurait adoré la tenu que Sora portait à cet instant.

J'étais peu habitué à ce genre de soirée n'aimant pas vraiment sortir d'ordinaire et j'avouais ne pas trop savoir n'y quoi dire. Regardant ma sœur et Sora je leur demandai donc :

-Vous voulez quelque chose à boire ?

J'espérai que nous nous amuserions ce soir et voulais à tout prix faire plaisir à ma soeur mais j'avouais ne pas trop avoir d'idée. Il allait falloir que nous fassions de gros effort tous les deux pour nous ouvrir à nouveau au monde et j'étais certain que ça ne serait pas facile, mais il était temps maintenant.

***************************

couleur de rp: limegreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Gaspard Ulliel
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 173 ans
Messages : 439
Date d'inscription : 19/10/2011
Humeur : Follement amoureux.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Mar 8 Nov - 21:02

La lune avait sa lueur projetée sur Lukas à travers la fenêtre. Rien de tel pour rendre sa peau couleur ivoire un peu plus belle encore et plus mystérieuse. Il avait l’apparence d’un ange en extérieur, mais rien qu’en dehors. Dedans, c’était un monstre sanguinaire, anciennement un humain pleins de sentiments, de promesse et d’avenir. Tout comme l’était cette femme, Sateen. Il n’était en rien comparable à un démon en son for intérieur tant sa nature de vampire pouvait se montrer plus atroce encore que celle de ces autres êtres. C’était le feu et la glace qui se battait continuellement dans son être, moins car il avait très bien accepté sa nature de sanguinaire.

Le jeune homme n’en pouvait plus de cette proximité si intime avec la jeune femme qu’il aimait. Elle était bien trop près et elle le touchait constamment laissant ses mains posés sur son cœur ou autour de sa taille. D’ailleurs elle ne devait pas le sentir, pourquoi ne l’avait-elle pas encore remarqué ? Son visage se retourna sur celui de la jeune brune pour lui murmurer ces mots :

- Ma vie est sur un nuage, j’ai tout ce dont rêve les hommes de mon âge, l’argent, les femmes, la luxure... et toi. Pourtant mes envies sont loin, quand tout va bien, je ne ressens rien. Mon bonheur à tuer une part de moi et cette part je la retrouve à tes côtés quand tu es proche. Pardonne-moi mais mon bonheur c’est toi. Je serais prêt à tout pour ta personne. Je serais prêt à accepter que tu ne me donne moins d’attention, que tu me fasse mal en restant avec Cayden ou bien que tu te trompe de prénom lorsque tu me dit « je t’aime », mon ange soit mon démon...

Sa main s’était retiré de sa poitrine. Il avait des pulsions qu’il tenta de contrôler au mieux. Lukas attrapa avec douceur le menton de la jeune femme et rapprocha son visage du sien. Son souffle se mêla à celui de Sateen, une agréable fraicheur pour ceux qui appréciait le froid. Il était tout de même sûr que malgré le froid de son corps, il lui procurait une certaine chaleur. Ses lèvres voulurent se poser sur celle de la jeune femme, elle se rapprochait lentement mais finalement il se retira et reprit sa place devant la fenêtre.

- Sateen… Je n’ai qu’une seule envie, te voir dans mes insomnies, t’avoir à mes côtés pour l’éternité et pourtant, je n’arrive pas à supporter que tu puisse en aimer un autre, que tu le retrouve après m’avoir vu et que tu sois … proche de lui. Je te veux rien qu’à moi ! dit-il en haussant alors le ton, comme prit de colère.

Il détourna la tête et lança un regard froid sur la jeune femme.

- Tu m’as condamné d’un regard… Je n’aurais jamais du te suivre dans cette ville, je n’aurais jamais du te chercher dans le monde entier lorsque tu m’as abandonnée sans rien me dire à New York. Si je me suis installé dans la ville d’Olympia c’est pour toi ma belle. Mais simplement parce que je voulais te protéger de tous les dangers, te protéger du monde et continuer à être ton frère ! Pourquoi tu m’as fait ça ? Pourquoi tu m’as laissé tomber amoureux de toi alors que je n’aurais jamais la première place dans ton cœur ! Tu me condamne doublement, tu me tue une seconde fois. Tu ne te rends pas compte, tu es égoïste. Tu ne pense qu’à toi. S’énerva t-il contre Sateen.

Le jeune homme savait que ses mots étaient blessants pour celle qui se trouvait dans la même pièce que lui, mais il ne pouvait continuer à rester à ses côtés si elle n’était pas capable de faire un choix. La colère était montée en lui. Il n’avait jamais voulu cette situation, ni même être le second. Lukas avait tout de même gardé quelques valeurs de son ancienne vie, la galanterie, la gentillesse et le jeu. Il aimait jouer. Il désirait tout ce qu’il n’avait pas. C’était le seul moyen de le posséder entièrement : le garder en haleine et le laisser courir. Mais là, il était sous son emprise sans n’avoir pu jouer et il n’avait aucun contrôle de cette fichu situation. Seule la femme se trouvant dans la même pièce que lui en avait les rennes. Elle le tenait et pouvait en faire tout ce dont elle voudrait. Lukas ne supportait pas de ne pas pouvoir avoir le dernier mot, il était du genre un peu macho et souhaiter tout posséder rien qu’en claquant des doigts. C’est ce qu’il avait toujours fait et ferait toujours, sauf si on le changeait.

Ce soir était un jour particulier, rien n’était pareil. Il aurait du rester en vampire pour garder le contrôle. Peut-être aurait-ce été différent ? Honnêtement, il en doutait. Ses pensées devenaient pénibles pour ses sentiments, son cœur le vrillait de coup qu’il avait oublié. Il devait partir d’ici et reprendre un semblant d’existence normal. Sans amour véritable, rien que du jeu. Lukas n’avait rien fait, le coup de foudre, comme généralement on l’appel, l’avait frappé sans qu’il ne s’en doute. Il était comme possédé par l’âme de la jeune femme. Il la désirait entièrement. Tout se qu’elle était et c’est pour ça qu’il devait rentrer chez lui et y réfléchir au calme. Il ne l’abandonnerait jamais.

D’un pas lent mais décidé, il s’approcha de la porte et posa sa main sur la poigné, abandonnant la jeune femme prêt de la fenêtre qui semblait désarmé et triste. Lukas se figea et posa son regard sur la silhouette éclairé par le clair de lune.

- Pardonne moi mais mon amour c’est toi…

Il ouvrit alors la porte et commença à se glisser dans le couloir. Ne faisant attention à rien autour de lui, il ne vit pas Eleanore. Lukas repensa alors aux mots de Sateen dit un peu plus tôt, comme s’il avait un flashback :

« Lukas, tu ne verras plus aucune lune séparé de moi… ; nous ne seront pas séparé c’est impossible… ; Je passerais tout le temps nécessaire à tes côtés pour apprendre à te connaitre ; Mes sentiments ne sont pas une illusion ; Je n’ai pas peur d’apprendre qui tu es ; La distinction entre le vrai et le faux s’applique aux idées, non aux sentiments. Un sentiment peut être superficiel, il ne sera jamais menteur ; Promet moi de ne jamais me quitter, de ne jamais partir loin de moi et m’abandonner. »

Ses pensées se stoppèrent, il ouvrit en grand la porte et rentra de nouveau dans la pièce, claquant celle-ci derrière lui, le regard froid et la démarche sûr. Il arriva rapidement aux côtés de la jeune femme et la plaqua légèrement sur le mur avant de déposer ses lèvres glaciales sur celle, chaude, de Sateen. Son baiser fut des plus passionnés, ses mains glissèrent dans celle de sa brune et s’enlacèrent. Son souffle froid vint alors chatouiller son visage lorsqu’il se retira pour embrasser son cou de baiser tendre et doux.

- Sateen…Fait moi rien qu’une promesse, jure moi que tu ne seras qu’à moi et ceux, pour le restant de tes jours, pour l’éternité. Tu seras mienne.

Son haleine fraiche perturba peut être Sateen, il eu alors un sourire délicieux posé sur ses lèvres encore tiède du baiser. Sa main se glissa dans les boucles brunes de la jeune femme, ses yeux ne pouvant se détacher des siens. Il la serra alors dans ses bras et garda une de ses mains derrière sa tête pour glisser ses doigts sculpturaux dans l’épaisse chevelure.

- Quant à moi je te fais une seule promesse : Je ne t’abandonnerais jamais, je serais toujours présent dans ta vie jusqu’à ce que tu m’en bannisses. Je te fais la promesse de continuer à t’aimer d’un amour sans fin. Je t’en pris, devine mon secret, pour nous…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Mar 8 Nov - 22:11

Et moi aussi je t'aime Edward mais... je ne peux pas laisser Renesmée, elle n'est pas encore prête

Bon, ça n’allait pas être facile de convaincre Bella qui semblait avoir hérité des instincts de mère de Rose… Pas facile en somme. De plus son mensonge pour Jacob commençait à le peser. Mais il voulait ses trois jours en compagnie de sa femme, il en avait le plus grand besoin. Depuis son retour de l’Alaska, il n’avait cessé de ressasser ses idées néfastes et de penser au mal et à la déception de sa famille suite à son comportement. Ses démons intérieurs devenait quelques choses qu’il maitrisait de mieux en mieux à mesure que le temps passait et que sa femme l’encourageait. Renesmée était un cadeau tombé du ciel pour lui, tout comme l’avait été Bella le jour où il s’était rencontré en classe de biologie. Son comportement n’avait pas été de la joie pur et simple, mais en quelques sortes un commencement de l’amour. Tout comme Roméo et Juliette de Shakespeare, c’était de la haine à l’amour, bien que pour l’œuvre originel ce soit plutôt : de l’amour à la haine. Une bien magnifique œuvre reprit par beaucoup de personne. Elle est, elle sera, et ce à jamais, gravé dans l’histoire biblique. Avec « Les hauts de Hurlevent », c’était l’un des romans préféré de Bella. C’était aussi mon préféré. Chacune des phrases de Roméo semblait avoir été écrite pour moi, elle semble dicter par les mots chacun de mes comportements, mon amour, ma folie et mon envie de rester pour l’éternité au côté de ma femme. Le suicide n’était pas une option pour nous, c’était l’éternité qui s’offrait dorénavant. Rien qu’elle et moi, dans notre petit monde rien qu’à nous.

Mis à part ça, j’étais déçu de sa réponse et le lui fit savoir en faisant un semblant de mine boudeuse. Elle pouvait bien faire un petit effort pour trois jours, et puis, étrangement je sentais qu’elle en mourrait d’envie tout comme moi. C’était la faveur que je lui demandais ce soir, en personne, en face à face, les yeux dans les yeux. J’avais une nature têtu, un caractère qui n’aimait pas abandonner et je ne voulais pas laisser passer ma chance encore une fois. Bella devait comprendre qu’un couple devait avoir des moments à eux, sous peine de ne plus vraiment formé un couple. Trois jours, ce n’était pas grand-chose, et puis elle avait déjà confier Renesmée plus longtemps à Rose, alors pourquoi pas à Jake ?

- Bella… Je t’en supplie… Ne me force pas à me mettre à genoux à terre pour te le demander. Plaisanta t-il bien qu’il en fut tout à fait capable.

Il savait très bien que Bella n’aimerait pas se faire remarquer. Elle savait aussi qu’il avait raison : Renesmée ne risquait rien, lui tout comme elle en avait besoin et la famille serait là en cas de problème. De plus, le téléphone portable fonctionnait très bien là où il se trouvait et ainsi il serait joignable à tout instant. Renesmée pourrait même appeler chaque jour ses parents pour avoir des nouvelles. Ce n’était pas une situation dramatique en son genre.

- Bella mon amour…

Edward pensa un bref instant que ça faisait bien longtemps qu’il n’avait pas été réellement seul avec Bella. Autant un peu plus tôt dans le passé c’est elle qui aurait insisté pour être rien qu’un week end avec lui, autant maintenant il était obligé de la supplier. A penser qu’elle préférait les petits bras de leur fille Renesmée au sien.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Feat. : Kristen Stewart
Age d'apparence : 18 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 747
Date d'inscription : 27/02/2011
Localisation : Près de ma famille
Humeur : A l'écoute de ses proches.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Mer 9 Nov - 17:12

Lorsque je lui eus fait savoir mon hésitation Edward me fit comprendre sa contrariété en affichant une mine boudeuse. Moi je ne savais que lui dire et j’avouais que cette situation me mettait atrocement mal à l’aise. Mon instinct de mère me hurlait de rester près de ma fille mais celui de femme de partir passer ses quelques jours en amoureux avec celui que j’aimais à la folie. De plus, à l’ instant où Edward avait fait cette tête j’étais sûre d’une chose ; il m’en voudrait de refuser et insisterait jusqu’à ce que j’accepte.

-Bella… Je t’en supplie… Ne me force pas à me mettre à genoux à terre pour te le demander.

D’un côté je savais que cette phrase était une plaisanterie mais j’étais aussi sûre que si je ne cédai pas mon mari en serait tout à fait capable. Pourtant il savait à quel point j’avais horreur de me faire remarquer mais je ne lui en voulais pas et je comprenais parfaitement à quel point c’était important pour lui.

- Bella mon amour…

Je me blottis un peu plus dans ces bras si c’était possible gardant le silence quelques instants pour tenter de remettre de l’ordre dans mes pensées. Avais-je le droit de laisser mon enfant, la chair de ma chair sans moi ? Pouvais-je la laisser alors qu’elle n’était encore qu’une enfant ? Je ne le savais pas et n’était pas sûre qu’il y ait réellement de réponse à cela. Car une mère se sentait-elle un jour prête à laisser son enfant ? Non je ne le pensais pas, il fallait juste sauter le pas et y aller petit à petit mais j’avais peur d’être loin d’elle, même pendant quelques jours seulement. Je regardai Edward dans les yeux et chuchotai d’une voix légèrement tremblante.

-Tu m’en voudrais beaucoup si je refuse ?

***************************

couleur de rp: coral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Vanessa Hudgens
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 19 ans
Messages : 594
Date d'inscription : 17/02/2011
Localisation : Avec les Quileutes, ma famille.
Humeur : Souriante.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Mer 9 Nov - 17:38


    Alors Jake ne viendras pas.... j'étais déçue, mais bon, après tout je m'étais promis de passer une bonne soirée non ?! alors ça devait commencer tout de suite. Je montrerai les photos à Jake si je voulais vraiment voir sa tête. je me surprie à dire ça, j'étais vraiment plus moi même dès qu'il s'agissait de cet Appolon.... Enfin, je revenais sur le présent.
    Noah nous regardas sa soeur et moi, et paraissait plutôt mal à l'aise avec tous ces gens. Il nous proposa à boire, une proposition que je m'empressa d'accepter !

    -Avec plaisir dis-je, s'il y avait du jus d'orange se serait parfait !

    Je souriais. J'aimais cette boisson plus que tout ! je me souviens du jour où Emily pour me faire plaisir, m'avait acheter une dixaine de bouteille de ce délicieux nectar sucré, "de façon à ce que tu en ais tout le temps" m'avais t'elle dit ! en tout cas, toute la meute en profita, et je pense que Noah devait s'en souvenir vu son sourire !

    Une fois le gentleman parti nous chercher à boire, je m'assit avec Lélia sur un banc qui parraissait en pierre (malgrès qu'il soit à l'intérieur) sur le bord de l'entrée. Je la regardait, et trouvais qu'elle avait l'air de plus en plus perdue sans son frère... Ils sont vraiment inséparables tout les deux, j'espère que Noah fera vite, je ne suis pas sur qu'elle tienne longtemps sasn lui. Pour essayer de lui changer les idées, je discutai avec elle:

    -Alors Lélia, comment trouves tu les déguisement des autres ? d'ailleurs, si ce n'est pas indiscret, pourquoi as tu chosi de te déguiser en Pocahontas ?

    J'espèrais que cela suffirais, et surtout que Noah ferais vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur craquant à l'écoute


Feat. : Chace Crawford
Age d'apparence : 18
Age réel : 71
Messages : 679
Date d'inscription : 13/12/2010
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Jeu 10 Nov - 16:35

Il savait qu’Eva aurait sentit sa présence, mais cela n’empêcher en rien sa façon d’agir. Il avait agit comme un humain l’aurait fait pour prendre une personne par surprise. Et en son fort intérieur, cela l’avait beaucoup amusé. Elle ne bougea pas à son contact, ni a son souffle dans son cou. Elle se retourna simplement vers lui, un large sourire au visage. Un sourire ravissant qui exprimé son bonheur de le voir ici semblait-il. Elle lui répondit comme il si était attendu, avec le même humour que lui avait employé.

« Et bien soit, nous Valserons l’éternité, mais je me fait un devoir de cette lourde tache qu’il m’a été donné d’accomplir »

Il n’aurait été autrement possible qu’il ne réponde à ses provocations. Leur relation avait toujours été très forte et danser avec elle pour l’éternité ne l’aurait pas dérangé. Il ne reprochait en aucun cas le passé d’Eva, le passé était le passé. D’autre par, il savait que son costume lui plairait, du moins de par son ironie. Son petit rire en était la preuve et cela le réjouit. Il avait eu l’effet escompté, du moins sur Eva.

Tu ne peux pas savoir comme je suis heureuse que tu ais changé d’avis ! C’est que je commençais à me sentir bien seule ici, mis à part la charmante compagnie de Nathaniel que tu connais déjà

Il était vraiment ravi qu’elle soit contente de sa venue ici et il fallait dire qu’il aurait regretté de ne pas être venu lorsqu’elle lui aurait raconté cette soirée, ou bien qu’il l’y aurait obligé. Mais la question ne se poserai pas, puisqu’il était présent. Elle lui présenta alors l’homme avec elle. Un homme qu’en effet il avait déjà croisé et dont-il avait déjà entendu le nom, mais qu’il n’aurait jamais associé avec cette personne.

« Et bien disons que tu pourra remercier ma curiosité encore une fois bien trop grande pour que je résiste à la tentation d’une telle soirée. » il se tourna alors vers Nathaniel « En effet votre nom ne met pas inconnu, je l’ai si souvent entendu, je suis enchanté de faire enfin votre rencontre »

Lui tendant alors la main, comme un humain l’aurait fait en rencontrant une autre personne a qui on le présentait officiellement. Ce qui ne se faisait guère chez les vampires. Mais t’en qu’a sauver apparence en cette soirée, autant bien le faire. Il était rare que l’on croise des membres apparenté à la famille des Volturis, aussi fut-il surpris de le voir ici. Même si ce n’était pas l’un des grands. Mais bien vite, une odeur, le détourna de ses réflexions. Une odeur qu’il avait déjà croisée par deux fois. Celle des Loups. Elle était bien plus proche qu’a son entré dans le manoir, comme si elle se rapprochait de lui. Puis il y eu se souffle chaud dans sa nuque et sa vois imperceptible pour l’oreille humaine. Elle était là, juste derrière lui. Mais pourquoi être venu jusqu'à lui, alors qu’il y avait Eva et Nathaniel. C’était de la pure folie. C’était du moins ce qu’il pensait. Il se retourna alors vers elle. Il savait le regard d’Eva sur lui. Fixant alors son regard dans celui de la louve. Il était content de la voir ici et en même temps contenait sa réaction au vu de la situation. Comment devait-il gérer la situation ? Son regard se reporta alors sur Eva. Il avait eu raison, elle voulait des explications. Il comprit alors qu’elle avait connaissance de la nature de la jeune femme. La seule façon de communiquer avec elle était par télépathie.*Ainsi tu le savais, pourquoi ne pas nous en avoir parlé ?*Son regard exprimé à la fois le calme et le mécontentement. Il ne lui laissa pas le temps de répondre. *Non plus tard, et moi aussi je t’expliquerai. Pour le moment laisse moi régler ça seul.* Il c’était passé peut de temps, personne ne pouvait se douter alors de leur échange. Il sourit à Eva.

« Je vous ai promis une danse Madame, je tiendrais parole, mais je dois m’absenté un moment, ne vous sauvez pas »

Oui il reviendrait et Eva le savait, mais il avait pourtant cru bon de l'en avertir ouvertement.Puis il se tourna alors vers la jeune Louve, posant alors une main sur son bras pour lui intimer de s’éloigner de l’endroit ou ils se trouvaient. Il était préférable de ne pas rester ici, il la conduisit donc à l’autre bout de la salle. Il la stoppa alors. Tout ce temps sa main était restée en contact avec son bras, tel un gentleman. Il la dégagea alors. Pourtant, il ressentait toujours la chaleur de la Louve sur sa main. Il fixa alors son regard dans le sien.

« Ce costume correspond tout à fait au caractère de la jeune femme que j’ai croisé l’autre jour. Il vous va très bien. »
Lui adressant enfin un sourire « Mais quelle folie de vous approchait ainsi de trois vampire en considérant ce que vous m’aviez confié l’autre jour chère ennemie, je suis pourtant contente de vous revoir.»

Oh bien sur il ne la considérait pas comme telle, mais c’était la réalité de la nature pourtant. Il avait été sincère et courtois avec elle. Et pourtant partager entre ses sentiments. Est-ce ça curiosité qui exprimé ainsi cette joie de la revoir ? Qu’allait-il advenir de cette soirée ?

***************************


Rps | Liens
Couleur de RP cadetblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice aux deux visages (Dc Brittany)


Feat. : Leigthon Meester
Age d'apparence : 20
Age réel : 20
Messages : 533
Date d'inscription : 25/10/2011
Localisation : Seattle
Humeur : Confuse mais amoureuse sans aucun doute
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Jeu 10 Nov - 18:31

J'étais collée à lui respirant son odeur, appréciant son battement de coeur, enfin le mien. En effet cette partie du coeur lié à l'esprit que l'on présente comme représentant les sentiments battaient à un rythme déchaîné, accélérant considérablement ma circulation, augmentant ma température, mon poux à chaque instant s'affolait, mon sang battait dans mes veine, j'avais l'impression que mon corps était un vrai feu d'artifice, le coeur en feu, le corps en fusion et le sang en ébullition. Toutes ces palpitations étaient si intense que même si j'avais voulu sentir le coeur de Lukas je n'aurais pas pu, c'était mon battement de coeur qu'en chaque instant je ressentais et cela me donnait l'impression que nous ressentions exactement la même chose.
C'est alors que Lukas ce mis à murmurer des paroles :

- Ma vie est sur un nuage, j'ai tout ce dont rêve les hommes de mon âge, l'argent, les femmes, la luxure... et toi. Pourtant mes envies sont loin, quand tout va bien, je ne ressens rien. Mon bonheur à tuer une part de moi et cette part je la retrouve à tes côtés quand tu es proche. Pardonne-moi mais mon bonheur c'est toi. Je serais prêt à tout pour ta personne. Je serais prêt à accepter que tu ne me donne moins d'attention, que tu me fasse mal en restant avec Cayden ou bien que tu te trompe de prénom lorsque tu me dit « je t'aime », mon ange soit mon démon...

J'étais à la fois choquée et bluffé de ces paroles, il souffrait de notre amour, comment pouvais-je lui faire ça, qu'elle égoïste et vil personne je faisais en l'instant, une chose était sur je l'aimais. Je l'aimais de plus en plus, à chaque instant, à chaque caresse, à chaque mot... Il était près à faire tant de sacrifice pour moi... Je prenais réellement conscience en cet instant l'importance que j'avais à ses yeux, j'étais son bonheur, son âme soeur et je ne doutais pas un seul instant qu'il était de même de lui pour moi.
Il avait ôté sa main de mon coeur. Il avait par la suite pris mon menton dans ses mains, d'un mouvement délicat et avait commencé à rapprocher son visage, j'avais cru qu'il allait m'embrasser, pas la peine d'expliquer que mon coeur était sur le point de lâcher, mon corps était parcouru de frisson. Son souffle se mêla à mien, ses lèvres se rapprochèrent sans néanmoins se poser sur les miennes à mon plus grand désarroi.

- Sateen... Je n'ai qu'une seule envie, te voir dans mes insomnies, t'avoir à mes côtés pour l'éternité et pourtant, je n'arrive pas à supporter que tu puisse en aimer un autre, que tu le retrouve après m'avoir vu et que tu sois ... proche de lui. Je te veux rien qu'à moi !

Il haussait le ton, son humeur douce devenait froide et énervé... ça me faisait mal : pas qu'il s'énerve, mais que je sois la cause de cette pénible souffrance. Je comprenais ce qu'il disait...j'avais envies de rêver de lui en chaque instant, de voir son visage même éveillé, j'avais envie qu'il soit à mes côtés et la simple idée qu'il soit avec une autre que moi me faisait mal, je ne voulais pas qu'il retourne voir Elysabeth... Je le voulais pour moi, êtres à jamais dans ses bras...
Il avait tourné la tête vers moi et m'avais jetée un regard froid, qui me fit frissonner, je le faisais souffrir et je ne le supportais pas, j'eus envie de pleurer, mais je me reteins ne voulant pas le faire souffrir encore plus. J'avais déjà un impact bien trop douloureux sur son coeur et je m'en voulais...à chaque seconde mes sentiments pour lui évoluaient.

- Tu m’as condamné d’un regard… Je n’aurais jamais du te suivre dans cette ville, je n’aurais jamais du te chercher dans le monde entier lorsque tu m’as abandonnée sans rien me dire à New York. Si je me suis installé dans la ville d’Olympia c’est pour toi ma belle. Mais simplement parce que je voulais te protéger de tous les dangers, te protéger du monde et continuer à être ton frère !

Il s'énervait de plus en plus, tandis que mon visage se crispait, je ne supportais pas de le voir souffrir par ma faute, j'ignorais tout ce qu'il avait fait pour moi, j'ignorais que sa venu ici était dû à ma présence. J'étais partie à grand regret de New York, je ne voulais pas l'abandonner, oh non ! Oh grand jamais, mais ma mère avait déjà tant sacrifié pour moi et je ne pouvais voir Lukas que rarement, aucune occasion ne s'était présenté, aucune soirée mondaine dans laquelle j'aurais pu lui dire que je partais, nous n'avions jamais échangé une adresse, un numéro de téléphone ou encore un email ...comment aurais-je pu le prévenir, cela m'avait déjà énormément tracassé à mon départ, je suis même revenue plusieurs fois à New York pour lui, mais nos chemins ne se sont pas croisés, je n'aie jamais cesse de pensée à lui, comment aurais-je pu ? J'étais un monstre, un calvaire pour lui, cela faisait deux fois que je le faisais souffrir et ne le supportais pas... Je sentais les sanglots monter et essayé de les refréner...C'était étrange comment les sentiments se mêlaient. J'étais tout d'abord heureuse, éperdument amoureuse de lui et voilà cette tristesse incroyable qui me submergeait, j'avais l'impression d'être un monstre et de lui arracher son coeur... Ce coeur auquel je voulais me mêler...plus le temps passait à ces côtés plus j'avais l'impression que mes sentiments dépassaient tout ce que j'avais pu ressentir au par avant...de l'aimer...plus...même plus que Cayden...

-Pourquoi tu m'as fait ça ? Pourquoi tu m'as laissé tomber amoureux de toi alors que je n'aurais jamais la première place dans ton coeur ! Tu me condamnes doublement, tu me tues une seconde fois. Tu ne te rends pas compte, tu es égoïste. Tu ne penses qu'à toi.

Ces paroles me blessèrent au plus profond de mon être, de mon âme, de mon coeur doté de tout l'amour que je lui portais... tout ce que je ressentais... Il me trouvait égoïste et moi je me trouvais monstrueuse, j'étais moi-même surprise de mes sentiments et je n'avais aucune influence sur les siennes, mais je m'en sentais tout de même coupable... par contre en l'instant je ne pensais pas qu'à moi, je ne pensais qu'à lui, peu importe ce que je voulais penser, mon esprit ce dirigeait instantanément sur lui, il étais dans mon êtres, il avait toujours fait partie de moi et aujourd'hui encore plus qu'avant, je ne pouvais plus me séparer de lui... Il avait tort sur un point et je venais de m'en rendre compte... La première place, je pensais que c'était Cayden qui l'avait, mais je m'y trompais, l'évolution de mes sentiments, m'ont bien montré que c'était lui... j'éprouvais certes un amour immense pour Cayden...mais Lukas c'était différent...encore plus intense même, il avait déjà la première place qu'il lui semblait à ses yeux refusé, mais j'étais blessée et bluffé incapable de parler, j'avais pourtant envie de hurler, de tout lui dire, tout ce que je ressentais, le retenir dans son mouvement. Tandis qu'il se dirigeait vers la porte et qu'il posa la main sur la poignée les larmes se mirent à couler tel un torrent sur mes joues. Je ne comprenais pas par ailleurs réalisant ces paroles, comment je pouvais le tuer une deuxième fois, ces paroles étaient insensées. Mais peu importait il me quittait.

- Pardonne moi mais mon amour c’est toi…

Il avait quitté la pièce, j'étais toujours dépourvue de mot, je voulais lui crier qu'il était aussi mon amour et que le désirais plus que tout. J'avais perdu le contrôle de mon corps, de mon coeur et de mes mots... Je le voyais s'éloigner de moi d'une vue troubler par les larmes. Je le pensais parti quand j'entendis la porte claquer il avait pénétré à nouveau dans la chambre et avait avancé d'un pas rapide vers moi, j'esquissais un sourire, mais le visage sanglotant. C'est alors qu'à ma plus grande surprise il me colla contre le mur et m'embrassa de ses lèvres glaciales, tout mon être frissonna, ce que je désirais lui et ce baiser, mon corps était pris de multiple frisson, mon coeur battait à un rythme complètement incontrôlable, la passion dont il faisait part me surpris, mais répondait à mon désir. J'avais fermé les yeux, avais apprécié ce baiser et ressentit des papillons dans le ventre. Nos mains, nos doigts c'était entrelacé. Je frissonnais à chaque délicat baiser qu'il déposa sur ma peau.

- Sateen...Fait moi rien qu'une promesse, jure moi que tu ne seras qu'à moi et ceux, pour le restant de tes jours, pour l'éternité. Tu seras mienne.

Il me fit un charmant sourire et j'eus envie de lui répondre immédiatement, mais je n'arrivais toujours pas à parler. C'est qu'il glissait sa main dans mes boucles, que je me perdais dans son regard. Puis il m'avait serré contre lui avant de me dire :

- Quant à moi je te fais une seule promesse : je ne t'abandonnerais jamais, je serais toujours présent dans ta vie jusqu'à ce que tu m'en bannisses. Je te fais la promesse de continuer à t'aimer d'un amour sans fin. Je t'en pris, devine mon secret, pour nous...

Il m'était difficile de retrouver la parole, mais je voulais lui crier tout ce que j'avais sur le cœur, le désir fus la seul chose à laquelle je pouvais en l'instant réagir, comme si son baiser était la clé pour me défiger, je glissais ma main dans son cou et déposa un nouveau baiser sur ses lèvres. Je fermais les yeux un instant et pris une inspiration pour essayer de me remettre un peu de toutes ces émotion.

- Oui Lukas... je te fais cette promesse, je te le jure, je réalise mes sentiments et leurs intensités, je serais à jamais tienne, à tes côtés tant qu'il m'en sera permis pour l'éternité si on me le permettait...jamais je ne pourrais te bannir, de ma vie et encore moins de mon coeur.

Je gardais mon regard dans le sien impossible de m'en défaire, même si cela allait être dure à dire étant donné que je venais de le réaliser il fallait qu'il le sache :

-Lukas je t'aime, à la folie, à l'infini, je n'aie jamais aimer autant et jamais d'un tel amour... Il me semble...non j'en suis sûre, je t'aime et même plus que Cayden, la première place dans mon coeur, c'est bien toi qui l'as. Je ferais tout ce qui est en mon possible pour deviner ton secret qui deviendra le nôtre, tout comme suis tienne.

Je souriais bêtement, si heureuse d'être à lui, tout comme il était mien...j'étais prête à passer l'éternité qui ne nous étais pas accordé avec lui... mais je passerais et savourerais chaque instant qu'il me sera donné de vivre. Je ne peux vivre sans lui, mes larmes semblaient cessés de ces aveux de cet amour au grand jour.

-Lukas... Je ne veux pas te faire souffrir et ne l'aie jamais voulu, je t'en prie excuse moi. Te faire souffrir me détruit complètement... Je n'aie jamais voulu me séparer de toi, quand je suis partie de New York je n'aie pas eu l'occasion de te contacté, pas de soirée, je suis pourtant revenue, mais jamais nos chemins ne se sont croisés. Lukas je suis vraiment désolée.

Je lui fis de nouveau un large sourire et colla ma tête contre son torse quittant son regard à regrets pour mieux apprécier l'être qu'il est, m'assurer que je ne rêvais pas, qu'il étais bien à mes côtés, que ce baiser était réel, que tout l'être qu'il est, n'était pas qu'une illusion, un ange.
Il était l'être que j'aimais, l'homme de ma vie, aussi courte soit celle-ci, il serait à jamais à mes côtés et moi au sien, chaque matin à mon chevet. J'espérais chaque nuit à mes côtés... Je l'aime avec ce grand A de l'amour, je l'aime maintenant et pour toujours. Il n'y a pas de lui, il n'y a plus de moi, tout ce résume à nous, je ne serais plus sans lui, ou alors que l'ombre de moi-même, il avait désormais mon coeur tout comme j'avais le sien et sans lui je serais sans vie. Ma vie est entre ses mains.
Cayden... Je l'aime ...aussi, mais pas autant et c'est ce qui fait toute la différence, celui si m'a par ailleurs laisser depuis bien longtemps alors que Lukas lui était là et notre amour passera désormais avant tout.

-Lukas mon amour, je t'aime...maintenant, toujours et pour l'éternité que nous n'avons pas. Ou alors seulement en cette soirée en ce qui me concerne.

Je m'étais décollé de son torse et avait replongé mon regard dans le sien... Je repensais alors furtivement à cette dame...demoiselle... donc la ressemblance était flagrante avec mon ancêtre, c'est le fait de parler d'éternité qui m'y faisait penser, comme si la fontaine de jouvence existait et qu'elle avait toujours vécu, j'eus un sourire à cette idée et entrepris d'en parler à Lukas :

-Tu dois te demander pourquoi je souris bêtement en dehors du fait que notre amour me comble de joie à un point que tu n'imagines même pas. Mais ce n'est pas la seule raison, j'aie vu une jeune femme...

Je visualisais de nouveau son visage un instant toujours surprise et continua d'expliquer à Lukas :

-et dont la ressemblance est effrayante avec une personne de ma famille...hors la photo sur laquelle j'aie vu mademoiselle d'Ambroisie à mon souvenir date d'il y a trois siècles ...j'en suis confuse, d'après l'arbre elle n'a pas eu de descendance, comment quelqu'un peut lui ressembler à ce point... c'est limite effrayant, mais ça anime ma curiosité que tu connais si bien.

Je plongeai un instant dans mes songes et ajouta :

-Comme si elle avait eu le droit à l'éternité...enfin c'est mon costume qui me fait penser à ça.


***************************

« La distinction entre le vrai et le faux s'applique aux idées, non aux sentiments. Un sentiment peut être superficiel, il ne sera jamais menteur.»
Rp color __ lightpink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Miley Cyrus
Age d'apparence : 17 ans
Age réel : 17 ans
Messages : 636
Date d'inscription : 01/10/2011
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Jeu 10 Nov - 19:58

-Vous voulez quelque chose à boire?

Ce fus très gentil de sa part . Cela ne m'étonnai pas évidemment étant donné que mon frère est très gentil et toujours plein de bonnes intentions .

-Je veux bien de l'ice-tea s'il te plaît et merci grand frère !

Sora lui demanda du jus d'orange . Je ne pus m'empêcher de sourire me rappelant la fois où je ne sais plus qui - je ne connais pas encore bien tous les noms ni tous les visages - avait apporté une dizaine de bouteilles de jus d'orange car Sora ne se passe pas de jus d'orange et je ne crois pas l'avoir vu boire autre chose que du jus d'orange d'ailleurs ! Je ne fus donc pas surprise de sa commande et Noah non plus visiblement vu le sourire qu'il affichait à sa réponse .

Mon frère partit donc chercher nos boissons . Je me sentis un peu perdu , et moins rassurée de le voir s'éloigner de moi . C'est idiot mais c'est comme ça je ne supporte pas être loin de lui surtout quand on est dans un endroit où il y a du monde .

J'étais donc seule avec Sora . Je ne savais pas trop ce que l'on pouvait faire , mais Sora m'emmena près de l'entrée , et on se posa sur un banc . Elle me regardait et devait trouver ridicule cette attitude , cette inquiétude et pour moi et pour lui que je pouvais avoir . En effet , je ne cessais pas de regarder en direction de mon frère m'assurant que tout allait bien .
Elle me parla enfin , ce qui m'obligea à la regarder elle et de me changer ainsi les idées .

-Alors Lélia, comment trouves tu les déguisement des autres ? D'ailleurs, si ce n'est pas indiscret, pourquoi as tu choisi de te déguiser en Pocahontas ?


-Eh bien comment dire , certains déguisements sont vraiment effrayant , et sinon dans l'ensemble ils sont très réussi et certains sont très originaux . Si j'ai choisi Pocahontas , c'est tout d'abord parce que j'adore les Walt Disney et en particulier celui-ci , et que je voulais vraiment sortir du lot et ne surtout pas me retrouver avec le même déguisement que quelqu'un d'autre .


C'était la première fois que je parlais aussi ouvertement . C'est sans doute l'angoisse , l'adrénaline qui me faisait parler vite et avec un peu moins de réserve que d'habitude . Je gesticulai quand même dans tous les sens car de toute façon je n'ai jamais su tenir en place . Il faut me voir quand je suis au téléphone , je fais toujours les cent pas dans les maisons , ce qui a le don de faire éclater de rire Noah . C'est donc un peu nerveuse que je lui dit :

-Et toi pourquoi ce magnifique costume de guerrière ?

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Julia Jones
Age d'apparence : 23 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 296
Date d'inscription : 10/10/2011
Localisation : Dans les bois.
Humeur : Changeante.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Jeu 10 Nov - 22:57

Leah était hésitante. Elle ne savait pas ce qui lui avait prit de venir voir Alex alors qu’il était entouré de vampire sanguinaire à priori vu leur yeux et qui n’avait pas l’air de l’apprécier plus que sa. Sa présence gênait, elle le ressentait mais s’en fichait. Elle ne leur devait rien et ne leur adresserait même pas un regard, ni même un mot.

Reprenant son assurance habituel et la mêlant à celle de Lara Croft, son déguisement, elle fixa Alex dans les yeux et ne le lâcha pas.

Lui, semblait quelques peu gêné de sa présence alors qu’il était avec ses congénères, elle le comprit rapidement et voulu reculer pour partir mais ne le fit pas. Elle assumerait.

« Je vous ai promis une danse Madame, je tiendrais parole, mais je dois m’absenter un moment, ne vous sauvez pas » dit-il à ses congénères vampires.

Alex se tourna vers Leah et posa une main sur son bras pour lui indiquer de s’éloigner en sa compagnie, loin des monstres buveurs de sang. Elle afficha un sourire discret mais satisfait sur ses lèvres.

Une fois à l’autre bout de la salle, il stoppa Leah dans sa marche et retira sa main. Sur sa peau la fraicheur lui donna quelques frissons. Elle regarda rapidement l’endroit où était posée sa main un instant plus tôt avant de reporter son regard sur le vampire. Son odeur ne la gêna plus autant que la première fois, elle s’y était quelques peu habitué.

« Ce costume correspond tout à fait au caractère de la jeune femme que j’ai croisé l’autre jour. Il vous va très bien. » Lui adressant enfin un sourire « Mais quelle folie de vous approcher ainsi de trois vampire en considérant ce que vous m’aviez confié l’autre jour chère ennemie, je suis pourtant contente de vous revoir.»

Le mot ennemi la percuta comme s’il l’avait frappé lui-même. Ca la surprit même d’entendre ça bien que ce ne soit que la pure vérité. Elle était son ennemi naturel. Ce fut comme une sorte de déception pour elle puisqu’elle ne le considérait pas ainsi, lui ayant accordé sa confiance. Elle avait été presque heureuse de le revoir de loin, ayant subi un léger saut de cœur et quelques gargouillis de stress dans le ventre. Prenant son courage à deux mains, elle avait traversé la pièce dans sa direction. Il ne semblait pas partager la même joie. Sûrement était t-il rester sur l’épisode de curiosité de la dernière fois et ne cherchait pas à en savoir plus sur elle. Une petite déception la prit. Elle ne le fit pas paraitre mais son regard était à présent fuyant, sondant la foule autour d’eux. Malgré tout, Leah lui adressa une réponse polie et courtoise :

- Le votre me surprend quelques peu. C’est ironique bien sur ? Le fait que vous soyez un saint, j’ai un peu de mal à y croire très cher. Pourtant, j’apprécie votre idée de repentir. C’est le premier pas vers le droit chemin, mon père. S’amusa t-elle, puis elle reprit son sérieux et continua : Je n’ai pas peur de trois vampires, j’ai vue bien pire et puis je sais que l’un d’eux ne m’aurait fait aucun mal, disons l’instinct de loup… Mais je suis contente de te revoir. Permet moi de te tutoyer, mon père. J’espère que vous avez été sage et que vous n’avez fait aucune bêtise ce soir, sinon je me verrais obliger de te punir, sache que je te tiens à l’œil maintenant.

Elle lui fit un clin d’œil. Jamais Leah n’aurait pensée être si proche d’un vampire, qui plus est sanguinaire. Mais peut être qu’il n’y avait qu’elle seule qui pensait être proche et que le sentiment n’était pas vraiment partagé. Elle ne lui en voudrait pas, leur espèce était trop différente après tout. Mais elle, sa curiosité n’était pas encore satisfaite à cent pour cent. Elle s’attendait à un peu plus tout en restant sur la réserve. Leah posa alors ses mains sur les deux glock placé dans ses holsters de cuisse, comme prête à dégainer. ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loup modérateur attentif


Feat. : Adam Gregory
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 20 ans
Messages : 1198
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation : Près de ceux que j'aime
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Ven 11 Nov - 9:06

-Je veux bien de l'ice-tea s'il te plaît et merci grand frère ! me répondit ma sœur me faisant sourire.

Nous nous connaissions vraiment par cœur et l’un et l’autre et je savais qu’elle allait prendre cette boisson avant même qu’elle me le dise.

Avec plaisir, s'il y avait du jus d'orange se serait parfait !

Suite à cette réponse je fis un sourire entendu, je me souviendrais toujours de la journée que nous avions passé chez Emily, elle avait acheté une dizaine de bouteille de jus d’orange pour Sora qui aimait vraiment ça et toutes la meute avait pu en profiter, nous avions vraiment passé une bonne journée.

Bref, après avoir déposé un baiser sur la joue de ma sœur je partis en direction du bar pour aller chercher à boire à ses deux jeunes filles. Il y avait un peu de monde et je dus faire la queue quelques instants, j’espérais que tout se passait bien entre Lélia et Sora.

C’était peut-être bête étant donné que nous nous étions quitté il y a à peine quelques secondes mais ma sœur me manquait déjà et j’étais inquiet pour elle. Le lien que j’avais avec Lélia était vraiment indestructible et j’avais besoin de la savoir en sécurité et de savoir qu’elle allait bien à longueur de temps.

Quand j’eus enfin récupérer les deux boissons, plus un verre de coca pour moi je revins vers Sora et ma sœur qui était assis sur un banc en pierre près de l’entrée.

-Et toi pourquoi ce magnifique costume de guerrière ? demandait Lélia lorsque j’arrivais près d’elles.

Et voilà mesdemoiselles leur dis-je en souriant.

Je leur tendis à chacune leurs verres et, après avoir à nouveau déposé un baiser sur la joue de ma sœur, m’assis entre elles deux.

***************************

couleur de rp: limegreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Vanessa Hudgens
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 19 ans
Messages : 594
Date d'inscription : 17/02/2011
Localisation : Avec les Quileutes, ma famille.
Humeur : Souriante.
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Ven 11 Nov - 14:27

Lélia avait répondu à ma question si vite que je dut me concentrer pour comprendre ses mots. Tout son corp reflétait le stress, la peur bref elle paniquait ! Mais elle me parlais sans difficultées, et j'appréciai cela.

-Eh bien comment dire , certains déguisements sont vraiment effrayant , et sinon dans l'ensemble ils sont très réussi et certains sont très originaux . Si j'ai choisi Pocahontas , c'est tout d'abord parce que j'adore les Walt Disney et en particulier celui-ci , et que je voulais vraiment sortir du lot et ne surtout pas me retrouver avec le même déguisement que quelqu'un d'autre .

Je partageais son avis, Je n'avais jamais vraiment été bercé par les Walt Disney, mais je les appréciaient, et puis après tout c'était le symbole de l'enfance pour beaucoup de gens. Pour ce qui est de ne pas avoir le même déguisement que les autres, elle l'avait échappé de peu ! Mais elle avait raison, ce n'étais pas un costume commun pour Halloween. Je lui sourit et lui répondis:

-Tu sort bien du lot, c'est vrai que ce n'est pas commun comme costume pour Halloween. Félicitation pour l'idée du coup !

Je ne lui mentionnait pas que j'avais eu l'idée aussi, ele appréciais être la seule dans ce cas, et cela n'apporterais rien de lui briser cette idée. Je sentis qu'en parlant elle pensait à autre choses et cela parraissait lui faire du bien, je souris donc, pour changer. Elle s'empressa de me poser une question, et je senti qu'il fallait que je la distraie.

-Et toi pourquoi ce magnifique costume de guerrière ?me demanda t'elle.

Je n'eut pas le temps de répondre tout de suite car Noah revenait avec les boissons. Je le remercia donc, et fut attendrie par le baiser qu'il déposa sur la joue de sa soeur... Ils étaient incroyable tout les deux... Tellement mignons... En tout cas, je senti que Lélia se détendait aussitôt le retour de son frère. Je me sentais à ce moment précis, quelques peu de trop, et j'aurais été ravie que quelqu'un d'autre nous rejoigne... Cependant, je répondis à la question de Pocahontas:

-En fait, j'avais choisi plusieurs costumes, mais il y avait toujours quelque chose qui me génait... J'étais toujours "moi" sous ces déguisements. Je me suis dit dès le début: "si je dois me déguiser, autant que je ne me sente carrément plus moi !" alors j'ai choisi quelque chose qui ne me ressemblais pas, pour essayer de voir le monde diffremment... et je dois dire que de voir les gens s'écarter devant soi n'est aps mal du tout ! Moi qui d'habitude est réservée et plutôt gentille, me voilà en Guerrière qui s'assume totalement !

Je rigolais, et Lélia et son frère me suivirent. C'est vrai que le paradoxe n'étais pas mal dans son genre.

J'avais repéré depuis quelques temps la jolie Lara Croft qui était entrée de par son odeur familière. Leah était parfaite comme ça, cela lui allait totalement ! Cependant, je me demandais ce qu'elle faisait avec cet homme... Lui sentais nettement moins bon ! C'était un vampire j'en étais sur.... c'était bizarre, et j'eut du mal à me les sortir de la tête... Si par malheur il venait à lui faire du mal je sais que je n'arriverais pas à me contrôler, et ce serait une catastrophe.... Devant tous ses humains se serait vraiment le pire de tous les scénarios... Enfin, ej détournais les yeux, et me redirigea vers Noah et Lélia.
J'étais en agréable compagnie... La musique résonnait en arrière plan, les bougie fesaient danser les ombres, tout était parfait... D'ailleurs, je me surpris à bouger en rythme avec la musique, et un magnifique solo de saxophone résonna comme si le DJ avait lut dans mes pensées. Je savourais cet instant magique, et mimait un joueur de sax à mes amis assis à me cotés. Je les fit rire, et j'adorais ça....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Mackenzie Foy
Age d'apparence : 9
Age réel : 5
Messages : 108
Date d'inscription : 09/10/2011
Localisation : Avec ma famille <3
Humeur : Joueuse
MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Ven 11 Nov - 23:38

Le garçon me fis un sourire gêné, j'arretai immédiatement de le fixai, je ne voulais pas le mettre mal à l'aise.

-Salut, je m'appelle Hayden et toi ?

Il me fis un nouveau sourire, mais plutôt sûr de lui cette fois.
Je luis fis un sourire a mon tour, et me rapprochai d'un peu plus prêt, je voulais qu'on soit amis; je voulais un amis de mon âge.

-Moi c'est Renesmée mais tu peut m'appeller Nessie si tu veux sa ne me gêne pas.

D'un geste automatique, je prit son bras pour le trainer dehors.

-Alors dit moi tu vien d'où je ne t'est jamais vu dans les parages ?

Je me tournai vers lui en lui faisant un grand sourire.
Je voulais vraiment devenir son ami, ce n'est pas que je n'en n'ai pas mais, j'aimerais connaitre des gens de mon âge.
Par moment je voulais juste être normal, mais en repensant a ma famille, je me disait que rien ne pouvait être aussi merveilleux.

Ce garçons n'était pas très bavard par rapport a moi, j'vais même l'impression de trop parlé, comme a mon habitude.
Il me souriais mais je voyais bien que quelque chose n'allait pas.
Il n'était pas heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Sam 12 Nov - 0:02

Kimberley me fis un grand sourire.

-Merci toi aussi tu es magnifique!

Elle me prit par le bras, et se mit a marcher partout je n'arretai pas de rigoler, j'adorais vraiment sa personnalité.
Elle était sériese quand il le fallait mais elle savait aussi s'amusai.

-Que dirai tu si on passer cette soirée ensemble on fera plus ample connaissance ?

Elle me dit cette phrase avec tellement d'enthousiasme que je ne pus m'empecher de sourire et de lui répondre positivement.

-Mais bien sûr ma chère Kimberley, j'adorerais, j'accepte avec plaisir.

Je lui fis un nouveau sourire.

-Dit-moi tu ne passe pas cette soirée avec quelqu'un d'autre ?
Tu es venu toute seule ?


D'un pat décidée c'est moi cette fois qui la trainée dehors.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween" Dim 13 Nov - 16:03

Edward écouta sa Bella sans l’interrompre. Elle ne dit qu’une simple phrase, comme si elle hésitait sur sa réponse. Ce qui devait être tout de même le cas. C’était une chose difficile qu’il lui demandait, ça l’était aussi pour lui, mais il y tenait. L’importance de la demande se voyait au travers de sa voix, de son regard, de son touché et surtout de son amour.

– Tu m’en voudrais beaucoup si je refuse ?

Il ne répondit pas à sa question. Bien sur Edward serait déçu, très déçu même et ferait un peu la tête pendant quelques temps. Mais jamais il ne pourrait en vouloir à sa Bella d’être prévenante et de vouloir sa fille près d’elle. Il avait la solution de l’emmené sur l’ile d’Esmée pendant ces quelques jours, avec eux, mais il n’aurait pas de temps comme il l’aurait souhaité.

Ou sinon, il devrait aussi emmené Jake en vacance… Comme ça il pourrait confier Renesmée durant la soirée alors qu’il l’aurait eu toute la journée avec eux. Bella serait sûrement d’accord, Jake moins…

A voir. Il commença alors à soumettre son idée petit à petit.

– Et si elle venait avec nous… ? On pourrait y aller disons à quatre là bas… On aurait ainsi notre soirée tous les deux avec nos baignades au clair de lune tandis que la journée on serait en famille à s’amuser.

Bella percuterait sûrement qu’Edward n’avait pas précisé que la quatrième personne dans l’histoire était Jake et non pas Rosalie la nounou officielle. Il attendait sa réaction, sûr de lui, de son idée. Un sourire se posa sur ses lèvres tandis qu’il fit tourner Bella sur le rythme de la musique. Ses lèvres se posèrent doucement sur les siennes tandis que l'une de ses mains passa dans ses cheveux. Il aimait sa Bella, plus que tout au monde.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event : "Soirée Halloween"

Revenir en haut Aller en bas

Event : "Soirée Halloween"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight rpg - Chapitre 5, Lunaison :: Archives et Corbeille :: Twilight Lunaison : Saison 1 :: Rps Terminés :: Rps dans le contexte-