Twilight Lunaison est un forum de rpg qui poursuit l'intrigue de Révélation, chapitre de la saga Twilight de Stephenie Meyer. Pour sa renaissance : une nouvelle intrigue, de nouveaux personnages, rejoignez-nous pour écrire l'histoire...
 

Partagez|

TOC TOC!! Are you vampires? [ Hélèna & Nessie & Alice] - [En attente]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: TOC TOC!! Are you vampires? [ Hélèna & Nessie & Alice] - [En attente] Sam 13 Nov - 20:23

La journée était déjà bien entamée. Le soleil se baissait sur Seattle, lorsqu'une belle blonde sortait de la fac de médecine. Elle avait commencé des études d'auxiliaire de puériculture. La plupart des personnes pensaient que ça l'aiderait à faire avec ou plutôt à faire sans, mais ils se trompaient. Jamais Rose ne pourrait recoller les morceaux, ce trou dans sa poitrine serait toujours là. Elle ne faisait que compenser avec sa nièce, comme avec tous les autres enfants qu'elle croisait. Il pleuvait encore, comme au moins une fois par semaine dans la région. À l'époque où elle n'était encore qu'humaine, elle aimait profiter d'un peu de soleil. Elle était rarement bronzée (ça ne se faisait pas comme maintenant), mais quelques couleurs rendaient la personne plus joyeuse, pleine de vie, du moins en apparence. Rosalie n'avait plus ce plaisir depuis qu'elle était un vampire. Elle monta dans sa BMW M3. Entre la ville est Forks, elle pouvait enfin accélérer.
La semaine prochaine, elle faisait un stage à l'hôpital de Seattle. Elle était heureuse et fière. Peut-être qu'ainsi elle toucherait le bonheur du bout des doigts. Elle mit le pied sur l'accélérateur. Elle était pressée de se retrouver dans les bras de son homme. Depuis quelques temps ils avaient du mal à s'entendre, sur à peu prêt n'importe quel sujet. Rosalie trop fière ne ferait jamais le premier pas pour s'excuser de ce qu'elle pouvait dire lorsqu'elle était énervée, tout comme Emmett. C'est deux-là s'étaient vraiment trouvés ! Personne n'osait s'interposer lors de leur dispute. En y pensant, Rosalie eu un léger sourire sur les lèvres.
En quelques minutes, elle était arrivée à la Villa. Elle ouvrit la porte, puis se dirigea sans réfléchir vers sa chambre. Rose faisait les cent pas dans la pièce : du lit au meuble de vêtement, de la porte à la fenêtre. J'en avais plus qu'assez, j'avais tellement de choses à dire à Emmett. Pourquoi est-ce qu'il n'était pas déjà là ?

La sonnerie retentit dans toute la pièce, après une demi-heure de silence total. Rose descendit après un certain temps, en remarquant que personne n'était encore rentré. Bon sang, mais où étaient-ils donc tous passés ? Elle la vie derrière la porte de verre. Cette femme vampire elle ne la connaissait pas. À vrai dire, elle ne l'avait jamais vu à Forks. Elle devait être nouvelle dans le coin. À première vue elle n'était pas effrayante. Le premier bon point pour Rosy s'était que cette femme n'avait pas les yeux rouges. Une fois rassurée sur ce point, elle lui ouvra la porte.

-Bonjour !

< C > post écrie par l'ancienne joueuse incarnant Rosalie H.Cullen. Jouer par Annaëlle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fée fondatrice


Feat. : Jennifer Love Hewitt
Age d'apparence : 25 ans
Age réel : 3337 ans
Messages : 226
Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Là où mon coeur me guide...
Humeur : Douce, calme et réfléchie...
MessageSujet: Re: TOC TOC!! Are you vampires? [ Hélèna & Nessie & Alice] - [En attente] Dim 14 Nov - 14:15

Quoi de mieux qu’un bon bol d’air frais pour bien commencer la journée ! C’est sur cette pensée que commença la mienne, ou plutôt qu’elle continua car en bonne vampire je n’avais pas fermé l’œil de la nuit depuis 3337 ans. Terminant de ranger quelques affaires de mes enfants qui n’étaient pas encore arrivés à Forks, je décidais de sortir chasser un peu aujourd’hui : le temps était brumeux et maussade, juste ce qu’il faut pour que nul ne me voit en train de courir après quelques pumas. Je n’aimais pas particulièrement la chasse, sentir la douleur des bêtes que je tuais en moi était à chaque fois un moment de déchirement intense. Chacune de leurs blessures semblaient être les miennes tant ma peau brûlait, mon don était puissant et ne me préservait pas de l’agonie que je semblais vivre à chacune de mes proies ; c’est pourquoi j’étais rapidement devenue une experte au combat, vive et précise, mettant fin à l’existence de l’animal en un seul coup pour m’éviter de souffrir avec lui.

Cette journée-là, je me nourris juste assez pour me sentir rassasiée. Revenant à ce qui allait devenir ma maison pour un certain temps, je repensais à Carlisle. Les rumeurs disaient qu’il était installé dans cette ville depuis quelques années et on racontait même qu’il avait formé un petit clan pour lutter contre sa solitude, tous étaient « végétariens » comme moi même si je n’aimais guère ce terme : il ne définissait pas ce que nous étions réellement mais juste le fait que certains d’entre nous étions plus moraux que d’autres… Même si ce seul fait faisait une énorme différence dans notre cas.

Mon esprit virevoltait deux siècles en arrière tandis que je franchissais la porte arrière de ma demeure forksienne. J’avais beaucoup apprécié la compagnie de Carlisle alors qu’il fut à la cour des Volturi quelques centaines d’années plus tôt, j’aimais sa sagesse, sa simplicité. Il était de ses figures qu’on n’oublie pas tant elles ont de prestance lorsqu’elles se présentent à vous ou plutôt s’imposent à vous. *Il me plairait de la revoir* songeais-je alors, *mais pourquoi ne le pourrais-je pas après tout !*.

Jetant un coup d’œil à ma pendule, je vis que nous approchions de la soirée et me hâtait donc d’aller enfiler une magnifique robe rouge à volants de voile sur laquelle je mis un court veston blanc. Un fin collier d’argent auquel était suspendu un pendentif de diamant, des boucles et un bracelet assortis finirent de compléter ma tenue. Passant rapidement devant un miroir, je contrôlais ma tenue pour être sûre d’être présentable.

Descendant au rez-de-chaussée, je fermais la porte avant de prendre ma voiture : mon but était de paraître la plus normale possible même si cette attention démesurée me semblait obsolète. Je préférais rester prudence. Mon 4x4 aussi noir que la brume fila à toute allure jusqu’à l’entrée de la ville où je ralentis et passais encore à ma boutique pour prendre un bouquet. N’ayant jamais rencontré la famille de Carlisle et ne sachant pas s’il était à présent marié je préférais prendre mes précautions et faire preuve de toutes les petites attentions possibles pour que nous sympathisions comme à l’époque, surtout maintenant que nous étions voisins.

J’arrivais enfin chez les Cullen après avoir dû m’arrêter plusieurs fois pour sentir leurs odeurs. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je découvrir une immense villa cachée à l’abri de la flore forestière ? Les panneaux de verre qui brillaient de mille feux et dévoilaient une partie de l’idyllique demeure aux yeux des curieux firent de me séduire. *Carlisle a toujours très bon goût, à moins que quelqu’un de son clan en ait encore plus que lui* pensais-je avec amusement.

D’un pas dansant, je me rendis jusqu’à la porte où je fis tinter la sonnette jusqu’à ce que quelqu’un vient m’accueillir. Il y avait tellement d’odeurs différentes qui chatouillaient mes narines que j’en déduis immédiatement qu’au moins six vampires vivaient ici… Patiemment je laissais une minute passée durant laquelle personne ne vînt à ma rencontre, avant qu’enfin une vampire dont la beauté n’avait d’égale que le mythe d’Aphrodite vînt répondre à mon appel. Ouvrant la porte de verre qui nous séparait, je pus enfin admirer toute sa beauté : elle était stupéfiante. Elle me salua d'un "Bonjour !" froid.

Lui souriant amicalement, j’entrepris de me présenter :

- Bonsoir et excusez-moi de vous déranger en soirée, je me nomme Hélèna Stevens, lui dis-je d’une voix douce. Je suis une amie de Carlisle, il vous a peut-être parlé de moi ? Sous le nom de Nephthrys ?

Je parlais avec calme et une touche de gaieté. J’espérais de tout cœur que mon ancien ami vienne bientôt apparaître à côté de cette charmante créature mais voyant que ce n’était pas le cas je continuais de plus belle.

- Moi et mon clan venons de nous installer dans cette ville. Et donc puisque Carlisle et moi sommes des connaissances de longue date, et que j’ai entendu dire qu’il avait également formé sa petite famille dont il rêvait tant déjà du temps où il était chez les Volturi, j’ai pensé que ce serait une bonne chose de nous rencontrer. D’ailleurs, vous devez en faire partie, n’est-ce pas ?

Ces yeux dorés, félins, étincelaient dans la fine lueur la lampe de l’entrée. J’espérais qu’elle me laisserait rentrer, qu’elle accepterait le bouquet de roses que je lui tendais mais ces sentiments oscillants ne me laissaient pas présager de la suite des événements.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: TOC TOC!! Are you vampires? [ Hélèna & Nessie & Alice] - [En attente] Dim 14 Nov - 21:17

- Bonsoir et excusez-moi de vous déranger en soirée, je me nomme Hélèna Stevens. Je suis une amie de Carlisle, il vous a peut-être parlé de moi ? Sous le nom de Nephthrys ?

C'est après le "bonsoir" que Rosalie réalisait, qu'il faisait nuit. Elle n'avait pas vraiment vu le temps passé depuis, qu'elle était rentrée. Pendant un instant Rose avait oublié ce qu'on lui avait éduqué dès la naissance : la politesse. Elle ne s'en voulait pas, s'était fait, il était trop tard pour faire marcher arrière, mais elle se dit qu'elle essaierait derrière plus gentille. Cette femme n'était pour rien dans ce qui la tracassait. Et en plus elle n'avait rien d'humain, alors elle n'avait pas à être désagréable pour éviter qu'elle ne l'approche.

Nephthrys ? Ce nom lui disait quelque chose en effet. Quelques fois, Carliste leur avaient parlé de son séjour chez les Volturis puis ici, aux États-Unis avant de les créer, mais Rosalie avait du mal à savoir à quelle occasion elle avait entendu ce nom.


- Moi et mon clan venons de nous installer dans cette ville. Et donc puisque Carlisle et moi sommes des connaissances de longue date et que j'ai entendu dire qu'il avait également formé sa petite famille dont il rêvait tant déjà du temps où il était chez les Volturi, j'ai pensé que ce serait une bonne chose de nous rencontrer. D'ailleurs, vous devez en faire partie, n'est-ce pas ?

Si Rose ignorait quoi dire, cette femme en avait des choses à racontait. Cela complétait le tableau. La vampire qui était face à Rose lui présenta un bouquet de roses, charmante coïncidences. Elle souriait intérieurement.

- Carliste n'est pas là pour l'instant !

Bon ok, la politesse ce n'était pas son fort. Elle imagina la réaction de Carliste et des autres s'ils venaient à apprendre qu'elle n'avait pas laissée rentrer cette femme, alors qu'elle était amie avec son père adoptif.

- Néanmoins, [...] il ne devrait pas tardé à rentrer. Il sera surement ravie de vous voir. Et puis si je ne vous laisse pas rentrer, je crains de finir en cendre.

En même temps qu'elle disait cela elle ouvra un peu plus grand la porte pour laisser Hélèna Stevens rentrait. Rose accepta le bouquet qu'elle lui tendait depuis un moment déjà. La petite pointe d'humour finale, était franchement bizarre. Même le vampire le plus inconnu de l'ironie aurait souri, connaissant, ce que cela représentait pour Rosalie.

Elle se demanda pourquoi elle avait dit ça, mais tant pis. Rosalie ne faisait jamais marche arrière, simplement pour ne pas paraître ridicule.

D'un signe de main, elle lui proposa d'avancer vers le salon." Et les autres qui n'arrivent pas !" Elle s'éclipsa un instant vers la cuisine, pour mettre les fleurs dans un vase. Cette seconde pour un humain, était "visible" pour un autre vampire. Mais elle se retrouva vite devant son invitée et avec un léger sourire qu'on ne lui connaissait pas ces derniers temps, elle l'invita à s'asseoir.


-Je vous aurez bien proposés un verre, mais nous n'avons que rarement de réserves. Et ce n'est pas le cas aujourd'hui. La forêt est tellement proche que nous n'en voyons pas l'utilité.

Bon sang, Rosalie avait fait plus d'une phrase à la suite, c'était presque un miracle. Après un instant, elle réalisait, qu'elle ne s'était même pas présentée. " Il serait temps !" Elle s'assaillait en face de la femme et décida d'être gentille. Enfin de faire de son mieux.

-Je m'appelle Rosalie. Carliste m'a sauvée la vie il y a 77 ans et maintenant il est comme mon père. Mais d'où le connaissait vous ? Votre nom mais familier, mais j'ignore d'où.

< C > post écrie par l'ancienne joueuse incarnant Rosalie H.Cullen. Jouer par Annaëlle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fée fondatrice


Feat. : Jennifer Love Hewitt
Age d'apparence : 25 ans
Age réel : 3337 ans
Messages : 226
Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Là où mon coeur me guide...
Humeur : Douce, calme et réfléchie...
MessageSujet: Re: TOC TOC!! Are you vampires? [ Hélèna & Nessie & Alice] - [En attente] Dim 21 Nov - 19:42

Cette jeune vampire qui se tenait devant moi semblait perplexe et ses émotions le confirmait. Réservée, elle ne laissait rien paraître de plus : c’est dans ce genre de situations que mon empathie me rassurait, me permettant de voir derrière les apparences. Taciturne, elle me laissa terminer tout mon discours de présentation sans broncher et avec une froideur qui aurait fait fuir le plus téméraire des combattants. Elle était quelque peu effrayante avec son allure de beauté figée et son regard perçant, mais je savais que faisant partie du clan de Carlisle elle n’était pas dangereuse.

Je gardais donc mon sourire posé sur les lèvres en attendant patiemment qu’elle accepte le petit présent que je leur avais apporté. Ondulant sous la lumière tamisée de l’entrée, les roses prenaient des teintes d’un rouge pourpre séduisant qui semblait n’attendre qu’être admiré. Toutefois, la belle qui me faisait face, malgré un soupçon d’une agréable surprise ne le prit pas de suite, sans doute mon attention lui paraissait-elle étrange pour des personnes de notre espèce… Après tout ce n’était pas tous les jours qu’on rencontrait une immortelle charmante au point de vous couvrir de fleurs lors d’une simple rencontre. C’est alors que mon interlocutrice prit la parole :

- Carlisle n'est pas là pour l'instant!

*Mince alors* songeais-je. Dans cette réplique je la sentais toujours peu ouverte au dialogue : *était-ce un de ses traits de caractère ou était-ce la présence d’une personne qui se disait être une amie de Carlisle sans qu’elle puisse en être certaine qui la gênait ?*. A voir sa nonchalance, je penchais pour la première solution mais je me languissais toutefois de la suite que prendrait les événements. J’espérais qu’elle me laisse entrer, que je puisse faire connaissance avec la famille de mon ami, mais son absence était quelque peu ennuyante pour moi : cela faisait si longtemps que je rêvais de le revoir, lui ce bon ami au cœur si généreux. Lorsque je l’avais connu des années auparavant chez les Volturis, il était déjà si humaniste qu’il me ressemblait en bien des points. C’est d’ailleurs cela qui nous avait rapproché au point que j’avais pensé à une époque que nous pourrions former un clan commun, mais comme rien n’est jamais simple le temps nous avait éloigné et j’avais fini au bout de quelques années par repartir de Volterra ne supportant plus les regards envieux d’Aro dont le secret assassin m’obnubilait. Depuis nous nous étions perdus de vue et je comptais bien profiter de ce rapprochement géographique pour renouer des liens avec lui et les personnes qui devaient à présent être les plus chères à son cœur.

- Néanmoins, [...] il ne devrait pas tarder à rentrer. Il sera surement ravi de vous voir. Et puis si je ne vous laisse pas rentrer, je crains de finir en cendres.

Je m’esclaffais très légèrement sur son humour décalé, cela était si surprenant de la part d’une personne qui exprimait de prime abord une pointe d’hostilité qu’elle me prit au dépourvu : cela eut au moins le don de détendre un minimum l’atmosphère.

Finalement, mon air déçu avait dû lui montrer que j’étais de bonne foi et que je désirais réellement revoir son chef. M’ouvrant plus largement la porte, je pénétrais dans la vaste villa de verre tandis qu’elle me débarrassait du bouquet que je lui tendais depuis un certain moment déjà. Je m’avançais donc à sa suite vers le salon, dévorant des yeux le magnifique intérieur dont était pourvu la demeure : des meubles aux couleurs sobres et chics, un piano à queue sur un pied d’estrade, des fleurs blanches dans de magnifiques vases en cristal posés çà et là… Le goût de cette décoration était aussi raffiné que celle que j’avais adopté dans ma propre maison de style victorienne et dont j’étais particulièrement fière.

Restant immobile dans le salon, je vis l’immortelle partir de sa vitesse vampirique vers une autre pièce. J’entendis le tintement d’un vase qu’on remplissait d’eau, sans doute était-elle en train de placer mon bouquet. J’attendis sagement qu’elle revienne tout en analysant la pièce du regard, tout comme les divers parfums qui flottaient. A en croire mon odorat, le clan des Cullen devait être étendu : beaucoup d’odeurs se mêlaient et me laissaient présager que cette jeune beauté blonde qui m’avait accueillie ne devait pas être la seule de ses créations, mais toutefois où pouvaient bien être les autres ?

Me surprenant dans ma réflexion, elle revînt de l’autre pièce très rapidement. Elle essaya de faire preuve de courtoisie même si je me doutais que ce fut un mensonge : aucun vampire sensé n’aurait jamais gardé de sang chez lui s’il était sédentaire, question de prudence pour ne pas se faire repérer si jamais des humains venaient à mettre le nez dans nos affaires, et je savais pertinemment que prudent Carlisle l’était. Je hochai néanmoins la tête pour lui montrer que j’appréciais son attention.

En tout cas, cette nymphe aux cheveux d’or me laissait dans l’ignorance. Elle ne s’était toujours pas présentée mais cela était sans doute le résultat de cet animosité que je sentais en elle, ce désir froid de couper court à cette conversation dont ses émotions montraient qu’elle l’agaçait quelque peu. Elle était un peu associable apparemment et je dois dire que cela ne me plaisait pas réellement même si j’appréciais qu’elle tente de se montrer agréable, elle était gentille de faire cela pour une inconnue. Comme pour répondre à mes attentes sourdes, elle me dit :

-Je m'appelle Rosalie. Carliste m’a sauvé la vie il y a 77 ans, et maintenant il est comme mon père. Mais d'où le connaissez-vous? Votre nom mais familier, mais j'ignore d'où.

Je lui souris. J’aurais dû me douter que mon vieil ami ne transformerait que des personnes dont la mort était inévitable, il était d’une si grande bonté… En tout cas, il avait dû être proche de ceux à qui ils avaient offert notre nature puisqu’elle le considérait comme son père : *à l’instar de Céleste…* songeais-je avec amour en pensant à ma fille de cœur.

- Heureuse de vous rencontrer Rosalie, lui dis-je avec une expression bienveillante posée sur mon visage d’ange.

Sa question me confirma par ailleurs qu’elle ne se souvenait pas des histoires qu’avait dû leur conter Carlisle. Je décidais de l’éclairer :

- Pour vous répondre, je me fais appeler Hélèna Stevens à présent. Mais à Volterra, là où j’ai connu votre père, tous m’appelaient par mon nom de naissance : Nephthrys. Pour mieux vous éclairer, je suis égyptienne et j’ai 3337 ans…lui dis-je en surveillant sa réaction à cette annonce que peu de vampires aurait pu faire si ce n’est les rois Volturi eux-mêmes. Carlisle et moi avions beaucoup de points communs : une humanité encore très présente en nous, une horreur non feinte du sang, un grand respect de la vie… Nous nous comprenions dans cette cour de vampires sanguinaires où beaucoup voire tous ne pensaient qu’à leur propre intérêt et leur puissance : c’est cet empathie l’un pour l’autre qui nous à rapprocher je crois.

Toujours debout à proximité des sofas de cuir blanc, je fis une petite pause en repensant à nos longues conversations,… Nous aimions tellement parler de notre nature et surtout de la manière dont si nous faisions un effort, tous ceux de notre nature auraient pu vivre en paix avec les humains.

- Carlisle était comme moi, idéaliste. Nous pensions pouvoir convaincre d’autres vampires de suivre notre régime mais c’était peine perdue… Je baissais les yeux en repensant à la déception que j’avais ressentie lorsque cette évidence m’était apparue. Ne supportant plus la douleur des malheureux qui trouvaient la mort à chaque repas des rois et des gardes dans le château, j’ai fini par partir… Promettant à votre père qu’on se reverrait un jour. Donc quand j’ai appris qu’il était installé exactement dans la ville où moi et mes enfants avions décidé de nous installer je n’ai pas hésité à venir !

J’étais enthousiaste et cela devait se voir. Tant de questions se bousculaient en moi mais je me doutais que Rosalie n’était pas le genre de personnes bavardes à laquelle je pourrais tout demander. Je commençais donc doucement par l’essentiel :

- Maintenant, je vois qu’il a réalisé un de ses souhaits : ne plus être solitaire, vous devez bien savoir que c’est pour cette raison qu’il avait rejoint Volterra… En tout cas, à sentir tous les parfums qui planent dans cette pièce, vous devez être nombreux…

Je laissais ma phrase en suspens, espérant qu’elle me répondrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: TOC TOC!! Are you vampires? [ Hélèna & Nessie & Alice] - [En attente] Sam 11 Déc - 17:36

Je la remerciais pour les fleurs, puis me présentais. Elle me parla durant plusieurs minutes de sa vie avec Carliste chez les Volturi. Je fus stupéfaite d'apprendre son âge. La vampire en face de moi n'avait pas 30 ans, mais plus de trois millénaires. Les apparences sont pourtant trompeuses avec les vampires, je devrais le savoir, mais là... je trouvais ça vraiment très important. Elle avait vécu durant l'Égypte Antique : une des rares périodes historiques qui m'avaient plus à l'école.

Elle m'expliqua qu'elle espérait tout comme Carliste, faire changer d'avis les rois eux-mêmes à propos du sang humain. Je comprenais fort bien qu'ils aient pu échouer. Moi-même n'ayant jamais essayé le sang humain j'avais du mal à y résister, alors qu'on y avait goûté ça devait être un supplice pour s'en passer. Il suffisait de voir Jasper pour le comprendre.

-Vous avez bien fait ! Il sera surement ravi de vous voir.

Cette femme me faisait penser à Esmée et croyez-moi c'est un compliment. Déjà physiquement, elles avaient les mêmes cheveux, la même allure, mais également la même gentillesse dans le regard, les bonnes intentions.

- Maintenant, je vois qu'il a réalisé un de ses souhaits : ne plus être solitaire, vous devez bien savoir que c'est pour cette raison qu'il avait rejoint Volterra... En tout cas, à sentir tous les parfums qui planent dans cette pièce, vous devez être nombreux...

Oui, il y avait beaucoup d'odeur dans cette maison. Bien sûr maintenant avec les années j'avais réussi à les distinguer les unes des autres, aujourd'hui j'en connaissait une de plus et je ne l'oublierais pas. Si elle était amie avec Carliste alors je n'avais aucun soucis à me faire pour ma famille. Je prenais un instant de réflexion. Je réfléchissais à ses précédentes paroles, puis finalement en revenant à moi, j'ose lui parler des Cullens.

- Et bien oui, nous sommes plutôt nombreux. Nous sommes neuf pour l'instant. Carliste a transformé la plupart d'entre nous. Il y a Esmée, sa femme. Elle prend soin de nous comme une mère. Ainsi que tous ceux que je considère comme mes frères et soeurs et la petite dernière : ma nièce.

Un sourire vint enfin illuminer mon visage. Nessie était la plus belle chose qu'il me soit arrivé depuis que j'étais vampire. Bien sûr elle n'était pas ma fille, mais pour moi c'était tout comme. Elle grandissait à une vitesse fulgurante et j'ignorais comment ses parents faisaient pour ne pas devenir fou.

- Et vous ? Vous avez fait votre petite famille ?

C'était plus une question de politesse et pour faire passer le temps. Mais tout de même. Elle ne connaissait pas énormément de vampire végétarien excepté les Denali. Et c'était différent pour eux. Ils formaient plus un clan qu'une famille sauf les trois soeurs bien sûr. C'était donc également une question de curiosité.


< C > post écrie par l'ancienne joueuse incarnant Rosalie H.Cullen. Jouer par Annaëlle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: TOC TOC!! Are you vampires? [ Hélèna & Nessie & Alice] - [En attente] Lun 13 Déc - 2:00

Ce soir-là il neigeait à gros flocons lorsque je rentrais à la villa. Ma voiture commençait à patiner sur le verglas ce qui m'affichait une mine désapprobatrice sans que je m'en aperçoive réellement : j'adorais cette blanche poudre qui couvrait tout sous le manteau qu'elle déposait çà et là, mais j'appréciais beaucoup moins le fait qu'elle contrariait ma passion pour la vitesse. Obligée de ralentir par la faute des conditions météorologiques, je posais donc mon regard bienveillant sur ma nièce que j'avais emmenée faire une sortie shopping à New-York aujourd'hui.

Cette idée que m'avait suggéré, Jasper il y avait déjà plusieurs jours de cela étaient décidément la bonne : nous nous étions amusées comme deux gamines découvrant pour la première fois les collections de grands créateurs...enfin rectification, cette attitude était tout à fait plausible de la part de Renesmée qui n'avait que 5 ans même si en tout point elle en paraissait 10, mais de la part d'une centenaire telle que moi... Bref j'étais véritablement une accro du shopping et j'en plaisantais avec ma nièce qui assise à l'arrière de ma porsche commentait nos exploits :

- Tu as vu tous les sacs qu'on a tatie ! Maman et Papa ne vont jamais croire qu'on a pu trouvé tout cela en une seule journée ! dit-elle avec entrain.

- Crois-moi qu'avec moi toute la famille en a déjà vu de toutes les couleurs côté shopping ! Mais je dois avouer qu'à nous deux on est encore plus fortes ma puce : ils ne vont jamais en revenir ! la félicitais-je à demi-mot tandis qu'elle riait de joie à ma boutade.

J'adorais voir ma petite chérie ainsi, pleine de vie et rayonnante de bonheur. Cela faisait bien longtemps que je n'avais vue se sourire sur ses lèvres, ce si beau sourire qui me rappelait tant celui de Edward ou de Bella lorsqu'ils se regardaient en coin quand cette dernière était encore humaine... *Oui c'est indéniable, Renesmée leur ressemble énormément...* songeais-je pour l'énième fois depuis sa naissance.

- On arrive ma chérie ! Prête a essayé ta nouvelle garde-robe ma mini-miss favorite ? lui lançais-je avec gaieté.

- Oh oui tatie !!! Vite, vite !!! bouillonnait-elle d'impatience tout en riant à l'arrière.

Tandis que je garais ma voiture dans l'entrée, je notais néanmoins la présence d'un 4x4 de couleur foncé qui me laissait à penser que nous avions de la visite... Étrange... Ne voulant pas inquiéter Nessie, je fis comme si ne rien était tout en me persuadant qu'on m'aurait prévenue d'une façon ou d'une autre s'il y avait eu quelque danger que ce soit de rentrer à la villa. Le parfum que je sentais toutefois en passant à côté du véhicule étranger me glaça un peu : un autre immortel devait en être le propriétaire, c'était une certitude.

Préférant assurer notre avenir avant d'entrer, je me concentrais durant quelques petites secondes pour tenter de repérer ce qui allait se passer lorsque nous entrerions dans la villa. M'apparut alors le salon, une vampire debout, Rosalie en face, toutes deux discutaient comme des amies ou du moins c'est ce que tentait de faire Rosalie avec le peu de sens de la courtoisie qu'elle possédait... Apparemment rien de dangereux, ni d'hostile ne nous attendait donc et nous pouvions entrer sans crainte même si la présence de cette immortelle m'interpellait.

J'aidais rapidement ma nièce à récupérer tous nos paquets dans ma voiture tout en continuant à la taquiner pour ne rien montrer de mes doutes et mon inquiétude, puis tout en la gardant près de moi au cas où nous aurions dû battre en retraite nous entrâmes dans la villa. Là, j'aperçus une jeune femme d'une beauté méditerranéenne debout dans le salon : ses yeux se tournèrent vers moi, plein de bonté ils étaient d'une couleur ambre doré sans pareille...

Rosalie lui faisait face et je lus dans son regard une once de soulagement sans doute dû au fait qu'elle n'allait plus être la seule à s'occuper de notre hôte. Je me baissais légèrement à hauteur de ma nièce chérie et lui murmurait :

- Pourrais-tu aller poser tous nos trouvailles dans ta chambre et mettre ta préférée pour me la montrer et être la plus belle en faisant cette surprise à tes parents quand ils rentreront ? lui murmurais-je en souriant.

J'eus à peine le temps de finir ma phrase que Renesmée montait déjà quatre à quatre les escaliers, pressée d'essayer cette belle robe de satin bleu roi qu'elle m'avait prié avec tant de ferveur de lui offrir.

Quant à moi, je regardais avec bienveillance ma nièce monter à l'étage puis reportant mon attention sur les deux protagonistes, je m'approchais de la belle vampire inconnue et de ma soeur. Souriante, comme à mon habitude et voyant que Rose ne me faisait aucun signe quelconque qui aurait signalé une dangerosité de cette personne, je décidais de me présenter :

- Bonjour à vous ! Nous n'avons pas encore eu le bonheur d'être présentées je crois : je suis Alice Cullen et vous êtes ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: TOC TOC!! Are you vampires? [ Hélèna & Nessie & Alice] - [En attente] Dim 19 Déc - 17:19

Je signais dernier formulaire et le plaçais sur la pile -qui s'était allongée considérablement au fur et à mesure que la journée passait- et pendait dangereusement vers le sol, je fermais ma sacoche en cuire et attrapais d'une main agile la pile de dossier. J'avais passé quasi toute la journée à remplir ces fichu papiers et j'en avais un peu marre à vrai dire, je n'avais fait que quelques osculations. Ce qui en soit n'était pas mal, sa prouvait que les habitants de Forks se portaient et bien sûr je ne souhaitais que leur bonheur, mais... Une petite opération était toujours la bienvenue. En ce moment à l'hôpital c'était le calme plat, aucune opération, aucune jambe cassée, aucun arrêt cardiaque, rien. Un silence permanent, si ça continuait ainsi je ne me souviendrais même plus du son des sirènes des camions d'urgences, j'avais même pensé à partir dans un autre hôpital, plus loin, où il y aurait plus de travail, j'étais un chirurgien très demandé - sans aucune prétention- mais je me plaisais à Forks et si tous les chirurgiens quittaient les hôpitaux pour aller vers des villes où ils seraient mieux payés où irait le monde ? Les petites villes n'auraient plus de médecins et serait donc obligé d'aller dans les urgences de villes plus éloigné et beaucoup de blesser graves ne supporteraient pas le voyage et mourraient. Si j'avais appris quelque chose depuis que je travaillais dans la médecine c'est qu'il fallait laisser passer le besoin des autres avant le sien. De plus en ce moment ce n'était pas vraiment la période pour partir, Rosalie était en pleine dépression, Bella poursuivait Ses études etc.... Et moi... J'avais une idée qui germait peu à peu dans mon esprit, mais je ne voulais rien concrétiser avant d'être sûr que ce que j'envisageais était possible, c'est pour cela que je n'en parlais à personne et surtout pas à Rose... Je posais la pile de papiers sur le bureau de Cathy, mon assistante, la saluait et lui souhaitait une bonne soirée et filais jusqu'à ma voiture. J'ouvrais la portière m'installait face au volant et roulait calmement vers la villa. Il valait mieux être prudent je ne voulais pas originaire de la perte d'une vie humaine, j'avais tellement fait de mal au tour de moi pour combler mes désirs lorsque j'étais au service des Volturi qu'à présent je ne supporterais plus d'être responsable de la mort d'un être humain.

Je garais la voiture dans l'aller du parking, claquais la portière et m'avançais vers le perron, quand soudain je sentais une odeur étrange. Celle d'un vampire pourtant... Elle ne m'était pas inconnue, j'humais l'air plusieurs fois et soudain j'avais eu un flash. C'était Nephthrys ! Je poussais un soupire de soulagement et montais trois par trois les marches de l'escalier. J'ouvrais la porte et humais une fois de plus l'air, il n'y avait pas de doute, c'était bien mon amie.

J'avais fait la rencontre de Nephthrys lorsque j'avais rejoint le clan Volturi, nous avions tous les deux eu des difficultés à intégrer le clan. Nous avions les mêmes idées : convaincre plusieurs vampires de rejoindre notre groupe de vampire végétariens, évidemment ça n'avait pas très bien marché. Fasse à cette réalité elle avait décidé de quitter le clan me promettant que nous nous reverrons bientôt. Je l'avais cru et quelques semaines plus tard je quittais à mon tour les Volturi. Et c'est plusieurs centaines d'années après que nous nous retrouvions !

Je m'engouffrais dans le salon et distinguais les cheveux de Rosalie ainsi que ceux d'Alice et en face d'elles mon amie de longue date.

-Nephthrys ! M'exclamais-je le sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fée fondatrice


Feat. : Jennifer Love Hewitt
Age d'apparence : 25 ans
Age réel : 3337 ans
Messages : 226
Date d'inscription : 06/09/2010
Localisation : Là où mon coeur me guide...
Humeur : Douce, calme et réfléchie...
MessageSujet: Re: TOC TOC!! Are you vampires? [ Hélèna & Nessie & Alice] - [En attente] Lun 20 Déc - 18:55

Comme je l'espérais la belle vampire aux cheveux d’or me renseigna. Ainsi je sus que mon ami avait fondé une bien grande famille de sang et avait même trouvé une épouse, j'avais d'ailleurs hâte de la rencontrer m'étant toujours demandé quel genre de femme ferait le bonheur de Carlisle : *douce et fragile* songeais-je en spéculant tout en me rappelant nos conversations à propos de l'amour entre immortels. *Nous avions vraiment toutes sortes de sujets, à croire qu'on n'avait que discuter pour faire passer le temps à Volterra... Quoique non ! Nous n'avions réellement que ça à faire* m’esclaffais-je en pensée.

Ressentant tout à coup de l’hésitation je compris qu’elle se tâtait de m’interroger à son tour. Pourtant elle ne devait pas être ainsi méfiante, je n’étais là que pour retrouver un vieil ami et tenter d’éventuellement rapprocher nos familles : ce qui, j’en étais certaine, ce ferait naturellement. Je levais donc mes yeux scintillant de leurs reflets ambrés vers elle pour l’encourager. Cela paya car au bout de quelques secondes, elle me demanda :

- Et vous? Vous avez fait votre petite famille ?

Voici donc la question qui la taraudait. Il est vrai que je ne pouvais pas lui en vouloir, j’étais moi-même restée vague précédemment sur le nombre de personne m’accompagnant précisant seulement qu’ils étaient mes enfants… Mes enfants… Une enfant de sang et un enfant de mon sang. Enfin pour l’instant il n’était pas question de révéler cette subtilité, j’aurais tout le temps d’en parler avec mon ami Carlisle plus tard. Lui qui était médecin, ma découverte l’intéresserait sûrement au plus haut point.

Décidant donc d’éviter les précisions inutiles à ce stade de notre relation, je répondis en affichant un magnifique sourire qui montrait tout l’amour que je portais à ces êtres qui étaient les plus chers à mon cœur :

- Oui bien sûr, sinon l’éternité serait bien trop monotone ! D’ailleurs mes enfants, Gabriel et Céleste, me rejoindront bientôt à Forks.

Voyant qu’elle était intriguée, je rajoutais en riant légèrement :

- Ne vous en faites pas, ils ont les mêmes yeux dorés que moi. Nous avons une certaine éthique.

Alors que je finissais ma phrase, du bruit se fit entendre dans l’entrée et je sentis les parfums de deux autres immortels. Ceux-ci se révélèrent être deux femmes, enfin…une jeune femme et une petite fille ! Les enfants immortels étaient pourtant proscrits par nos lois ! Néanmoins adorant les enfants, je ne pus me retenir de lui adresser un beau sourire lorsqu’elle tourna ses yeux vers moi avant de monter quatre à quatre les escaliers après que l’autre vampire au regard pétillant le lui ait demandé.

Seulement après, celle-ci s’avança vers nous et me salua :

- Bonjour à vous ! Nous n'avons pas encore eu le bonheur d'être présentées je crois : je suis Alice Cullen, et vous êtes ?

Selon toute vraisemblance il s’agissait d’une autre des filles de mon ami. Elle était elle aussi très jolie bien que sa beauté soit moins flagrante que celle de la dénommée Rosalie qui m’avait accueillie tantôt. Je me décidais donc à ne pas la faire attendre, sentant d’ores et déjà un soulagement s’incruster en moi : ma précédente interlocutrice sentait en elle tout le stress de ma visite s’évaporer avec cette arrivée fraternelle. Je n’étais pourtant pas si horrible que ça, loin de là… En tout cas la certitude qui animait Alice était surprenante, surprenante pour quelqu’un qui ignorait l’identité d’un visiteur impromptu chez elle. Après toute cette analyse qui ne m’avait pris qu’une petite seconde, je me présentais alors :

- Enchantée chère Alice. Je me prénomme Hélèna, Nephthrys de mon vrai nom, je suis une ancienne amie de Carlisle.

Lui tendant la main pour la saluer, celle-ci me la serra chaleureusement. C’est juste alors que nous avions relâché cette étreinte formelle que je sentis la flagrance de mon vieil ami : Carlisle venait de rentrer.

Immédiatement un sourire éclaira mon visage. Depuis tant d’années j’attendais ce moment, cet instant où nous nous retrouvions. Avant que je quitte les Volturi, nous nous l’étions promis : nous revoir dès que possible et dire que plus de cent ans avaient passé depuis cette promesse. Cent ans qui n’étaient rien pour moi mais tellement pour lui dans sa jeune existence, cent années au cours desquels il m’était arrivé plus de choses que durant les trois mille qui les avaient précédées… Nostalgique, je revis tous nos moments de complicités lorsqu’il s’avança dans le salon. Une expression de joie tout aussi intense que la mienne illumina la pièce lorsqu’il s’exclama :

- Nephthrys !

Ses deux filles se retournèrent pour mieux contempler nos retrouvailles tandis que je lui lançais, taquine comme à l’époque :

- Carlisle ! Heureuse de te revoir, tu m’as presque fait attendre.

Je m’avançais alors vers lui et nous nous enlaçâmes comme deux sentimentaux. Mais après tout c’est ce que nous étions, deux vampires sentimentaux liés par une amitié sincère vieille d’un siècle et qui venaient enfin de se retrouver…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: TOC TOC!! Are you vampires? [ Hélèna & Nessie & Alice] - [En attente] Lun 20 Déc - 21:00

    - Oui bien sûr, sinon l'éternité serait bien trop monotone ! D'ailleurs mes enfants, Gabriel et Céleste, me rejoindront bientôt à Forks, je devais la regarder bizarrement, car elle ajouta tout de suite : Ne vous en faites pas, ils ont les mêmes yeux dorés que moi. Nous avons une certaine éthique.

    Je trouvais ça remarque plutôt bienvenue. Je n'étais pas à l'aise avec un vampire à Forks alors avec deux autres, sans compter les McCherry que je n'avais pas encore rencontrée, mais je n'étais pas pressée pour ça.

    J'ignorais de quoi parler. C'est alors que la présence de deux membres de ma famille se firent sentir : Alice et Nessie. Cette dernière monta à l'étage rapidement et je la suivais du coin des yeux. J'avais beau l'ignorait depuis quelques temps, elle était tout de même ma nièce. Son allure non-chalante en montant les escaliers quatre à quatre me fit sourire intérieurement. Puis Alice se présenta à notre invitée. Elle me regarda un instant, pour savoir si tout allait bien. Je n'avais pas eu pour effet qu'un regard qui la remerciait d'arriver.


    - Bonjour à vous ! Nous n'avons pas encore eu le bonheur d'être présentées je crois : je suis Alice Cullen et vous êtes ?

    - Enchantée chère Alice. Je me prénomme Hélèna, Nephthrys de mon vrai nom, je suis une ancienne amie de Carlisle.

    Je sentais l'arrivée de Carliste lorsque ce dernier ouvrit la porte et que le vent fit venir son odeur jusqu'à mes narines. Rapidement je remarquais que cette vampire avait dit vrai. Carliste afficha un large sourire lorsqu'il l'a reconnu.

    - Nephthrys !

    - Carlisle ! Heureuse de te revoir, tu m'as presque fait attendre.

    Puis ils s'étreignirent. C'était assez touchant. Tout le monde était en train d'arriver et je n'avais aucune de subir ça. Trop de présence familiale tue la famille^^. J'allais prendre la poudre d'escampette, mais je ressentis le regard d'Alice sur moi. Pour la rassurer, je lui souriais. Avec elle aussi c'était dur c'est temps -ci. J'ignorais si un jour cela allait s'arranger. Je me plaçais à côté de notre hôte. Bien que peu encline à la gentillesse, je me disais que mon père le prendrait mal si je disparaissais ainsi. Je lui tendis la main.

    -Je suis ravie d'avoir fait votre connaissance Hélèna.

    Je m'éclipsais rapidement, sans un regard pour Carliste. J'allais enfin être un peu seule. Mais bon sang quand Emmett allait-il arriver ? Alors que je marchais dans le couloir en me dirigeant vers ma chambre, j'aperçus Nessie en train de se changer. La petite robe qu'elle venait d'enfiler était à croquer.



< C > post écrie par l'ancienne joueuse incarnant Rosalie H.Cullen. Jouer par Annaëlle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: TOC TOC!! Are you vampires? [ Hélèna & Nessie & Alice] - [En attente] Mer 22 Déc - 0:35

Sans hésitation, notre bel hôte fit un petit pas vers moi et se présenta :

- Enchantée chère Alice. Je me prénomme Hélèna, Nephthrys de mon vrai nom, je suis une ancienne amie de Carlisle.

Nephthrys, ancienne amie de Carlisle... Ces mots s'entrelaçaient dans mon esprit tant est si bien qu'au bout de quelques secondes seulement je me souvîns. Lorsque j'avais rencontré ceux qui étaient devenus ma famille des dizaines d'années auparavant, Carlisle avait conté à Jasper et moi-même son histoire : sa vie passée et aussi sa période passée chez les Volturi. Il n'aimait pas s'étendre sur ce sujet, mais je me rappelais parfaitement qu'il ait fait allusion à une immortelle qui lui ressemblait sur bien des points et surtout dans sa façon de penser. D'ailleurs à en voir les deux perles d'or qu'avait pour yeux cette charmante Nephthrys je ne doutais pas un instant qu'elle ait toujours tenu sa ligne de conduite de l'époque. Je dois admettre qu'adorant écouter les histoires de la vie des autres immortels, j'avais retenu bien des choses sur celle de mon père adoptif : ainsi me revînt en mémoire qu'il avait précisé qu'une très bonne amie était égyptienne et que son âge nous aurait tous soufflé !

La contemplant d'un regard doux, je me posais silencieusement la question de savoir combien d'années elle avait déjà pu passer sur cette terre... Elle paraissait pourtant si jeune, fragile, avec sa silhouette frêle et son teint sans ride : rien à voir avec la peau des rois Volturi dont on aurait pu croire qu'on put la briser d'un simple toucher. Moi qui aimait, à jouer aux devinettes, peut-être parce que je gagnais toujours, je fus là bien contrariée surtout que dans mon esprit une vision me montrait mon père entrait dans la pièce ce qui ne me laisserait pas le temps de satisfaire ma curiosité.

Quelques secondes plus tard, ce fut effectivement le cas ! Comme je l'avais prédit Carlisle entra dans la pièce et ses yeux scintillant de revoir sa vieille amie trahir son enthousiasme qui ne tarda pas à se manifester par une boutade qu'elle lui renvoya avant une étreinte chaleureuse.

Gênée par un tel spectacle de démonstration affective, chose pour laquelle elle-même n'était guère douée surtout ces derniers temps, Rosalie tenta de s'éclipser ou du moins c'est ce qu'elle aurait fait si je ne lui avais pas jeté un regard noir... Évitant ainsi le futur très désagréable qui s'en serait suivi avec des réprimandes de Carlisle et une mauvaise opinion d'elle de la part de l'amie de notre père, elle me souriait ce qui était un véritable miracle vu la tension qu'elle faisait régner dans la villa. Je m'empressais néanmoins de lui renvoyer : en aucun cas je ne voulais, qu'elle croit que je lui en voulais, je n'étais pas rancunière juste malheureuse pour les autres et surtout pour Renesmée qui comprenait encore moins que nous l'attitude de sa tante.

Ainsi, saluant Hélèna, enfin Nephthrys, quoique peu importe ! Bref Rose prenait le temps de lui souhaiter une bonne soirée avant de disparaitre à une vitesse défiant toute concurrence, trop heureuse sans doute de se débarrasser du fardeau qu'avait dû être pour elle cette visite même si pour le peu que je l'avais vu je la trouvais charmante.

Voyant mon père et son amie commencée à discuter, je décidais qu'il serait plus poli de ma part de les laisser se retrouver : après tout cela faisait sans doute environ cent ans qu'ils ne s'étaient pas revus et cela faisait beaucoup de choses à se raconter ! Mon visage illuminé d'un bonheur sincère, je dis :

- Je vais vous laisser discuter, de toute manière j'espère bien, que nous aurions l'occasion de nous revoir Hélèna, enfin Nephthrys. C'est que j'ai une petite qui m'attend là-haut et qui a hâte que sa tante et elles jouent aux mannequins après notre sortie shopping !

Je souriais puis posait mes yeux sur mon père qui me confirma ma décision d'un hochement de tête. Je m'approchais alors de l'immortelle et lui dis avec mon enthousiasme naturel :

- A très bientôt alors, tout en lui faisant la bise.

Je crois qu'elle fut un peu surprise de mon initiative, mais je ne pouvais qu'essayer d'être gentille avec les amis de ma famille, sans compter que dans mes souvenirs Carlisle m'avait précisé qu'elle était restée très humaine dans sa manière de vivre. Elle me sourit, mon père aussi. C'est, donc joyeuse que je montais rapidement les marches pour rejoindre Nessie dans sa chambre : moi aussi telle une gamine j'avais hâte d'essayer avec elle, ma nouvelle garde-robe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: TOC TOC!! Are you vampires? [ Hélèna & Nessie & Alice] - [En attente] Dim 13 Fév - 22:46

J’esquissais un sourire face aux paroles de mon amie avant de la serrer étroitement dans mes bras, j’étais heureux de la retrouver. Notre amitié datait de plusieurs années plus qu’il en aurait fallut pour parcourir chaque pays du globe un à un, on ne pouvait rarement se venter de connaître des amis depuis des années et d’avoir gardé envers eux une profonde amitié qui n’avait connu aucune entaille aux fils des ans, même nous, les vampires. Seulement même si je n’avais pas gardé contact avec Nephtrys lorsque je l’avais vu j’avais tout de suite senti que tout était resté pareil, les soirées que nous passions dans l’ombre des ruelles à parler à voix basse pour que personnes ne nous entendent, cherchant un moyen quelconque de fuir notre nature pour redevenir ce que nous étions. Ou alors quand nous nous enfermions dans la bibliothèque pour échapper à la présence de nos confrère qui aux fils des jours nous répugnaient plus qu’autre chose. Leur façon d’être, de vivre, de sourire et même de respirer nous importunait. Je n’avais jamais vécu une telle haine, jamais mon corps et mon esprit n’avait du abriter pareil dégoût, si j’étais resté là haut et si je n’avais pas rencontré mon amie je serais devenu comme eux. Une bête assoiffée de sang et de pouvoir qui tuait sans relâche et sans peine. Je m’écartais de mon amie et la fixait droit dans les yeux :

-Tu n’as pas changé d’un poil ma chère dis je sur le ton de la rigolade

Je lançais un regard satisfait à Rosalie qui c’était au moins efforcé d’être polie et lui adressait un franc sourire, en ce moment ça n’allait pas très fort pour cette dernière et même si je tentais tant bien que mal d’apaiser les tentions qui régnais dans la maison je ne pouvais tout faire. J’essayais de faire régner à nouveau la plénitude qui jadis nous caractérisait, nous, le clan Cullen, mais tous semblait c’être envolé, comme si l’on avait jeté un mauvais sort sur notre famille. Bon certes cette comparaison n’est pas très réaliste mais l’impression était bien là et je ne savais pas comment remédier à tout ça.

Peu après le départ de Rose Alice prit congé à son tour saluant chaleureusement mon amie et partit rejoindre Nessie à l’étage. J’adressais un sourire plein de joie à mon amie et sans vraiment réfléchir je l’invitais à s’asseoir, plus par habitude que par réel nécessité.

-Alors je suis sur que tu as pleins de choses à me raconter depuis tout ce temps ?!M’exclamais-je impatient.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: TOC TOC!! Are you vampires? [ Hélèna & Nessie & Alice] - [En attente] Jeu 29 Sep - 21:07

Administration :

Bonjour,

Etant donné le fait que les propriétaires des comptes de Rosalie et Carlisle ont changé au cours de ce rp, nous pensons qu'il serait beaucoup plus simple pour eux de le recommencer à zéro avec nous.
Je me permets donc d'archiver ce sujet, en espérant le redébuter avec tous les protagonistes très bientôt.

Merci de votre compréhension,

Alice


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: TOC TOC!! Are you vampires? [ Hélèna & Nessie & Alice] - [En attente]

Revenir en haut Aller en bas

TOC TOC!! Are you vampires? [ Hélèna & Nessie & Alice] - [En attente]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight rpg - Chapitre 5, Lunaison :: Archives et Corbeille :: Twilight Lunaison : Saison 1 :: Rps de l'ancien forum - à ne pas prendre en compte-