Twilight Lunaison est un forum de rpg qui poursuit l'intrigue de Révélation, chapitre de la saga Twilight de Stephenie Meyer. Pour sa renaissance : une nouvelle intrigue, de nouveaux personnages, rejoignez-nous pour écrire l'histoire...
 

Partagez|

19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Feat. : Julia Jones
Age d'apparence : 23 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 296
Date d'inscription : 10/10/2011
Localisation : Dans les bois.
Humeur : Changeante.
MessageSujet: 19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé ! Lun 10 Oct - 20:09

19 heures. Une soirée plutôt fraiche en cette saison d’Automne. Comme si le temps décidait de descendre d’un coup. Sa peau, à la température plus chaude que celle d’un humain normal n’en était pas vraiment incommodée. Dans les bois sombre, sous sa forme d’humaine, elle se baladait. Enjambant une à une les branches qui s’offrait à elle, dispersant de sa main les branchages qui pouvait s’incruster dans ses cheveux. Regardant droit devant elle, ne suivant aucune route particulière, Leah restait au aguet.

Une promenade dans les bois alors qu’il y avait des sangsues dans le coin n’était pas une bonne idée. Oui, lorsqu’on était humain, mais pas en tant que loup modificateur. Ca pouvait même être très intéressant.

Elle ne comprenait pas trop ce qu’elle était venue faire ici, simplement un grand besoin d’air et une envie de bouger. La nature était ce qui lui plaisait le plus. Demain ce serait retour au lycée. Et ça, elle n’en avait pas envie. Si on lui avait posé la question de ce dont elle avait le plus envie elle répondrait sans peur : vivre ma vie de louve. Le passé est le passé.
Sans faire attention elle se prit une branche dans les cheveux. Râlant tout ce qu’elle savait, pestant contre son inattention, elle tentait de la retirer. Une minute après ce fut bon, après y avoir laissé quelques cheveux.

- Tant pis. Au moins il y aura une sangsue avertit de ma présence dans le coin. Jura t’elle.

S’arrêtant pour observer autour d’elle le paysage, Leah se prit à penser à Sam et Emily. Son cœur se serra si fort qu’elle s’assit par terre et fixa le sol de ses yeux noir. Ce n’était pas juste. Ce devait être elle à ses côtés, à sa place. Elle regrettait souvent de les avoir présentés. Rien de tout cela ne serait arrivé. Il ne se serait pas imprégné, il ne l’aurait pas laissé tomber, elle ne serait pas toute seule à cet instant dans la forêt à retenir ses larmes.

- Et moi c’est quand mon tour hein ? Lâcha-t-elle en colère. Et moi alors ?!

Elle ne se montrait jamais comme ca par peur qu’on l’a pense faible, ce qu'elle n'était pas et ne serrais jamais à moins de retomber amoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur craquant à l'écoute


Feat. : Chace Crawford
Age d'apparence : 18
Age réel : 71
Messages : 679
Date d'inscription : 13/12/2010
MessageSujet: Re: 19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé ! Mar 11 Oct - 18:11

L’après midi était couverte, le temps idéale pour une excursion. Quoi de mieux que de prendre l’air, surtout qu’avec le temps changeant il n’avait pas vraiment eu le loisir de sortir comme bon lui semblait. Mais maintenant que le soleil allait se faire rare, beaucoup plus rare, il aurait tout le loisir d’en profiter comme bon lui semblait. Et aujourd’hui il avait bien décidé d’en profiter à juste titre.

Il avait donc quitté la maison familial et avait prit la route afin de se rendre dans l’une des villes les plus éloigné de Port Angeles possible. Il avait prit l’habitude de faire ça lorsqu’il avait besoin de se nourrir, car même s’il n’apprécier pas cela, il devait le faire pour sa survit. Et puis c’était aussi une promesse qu’il avait faite à sa sœur. Ne pas ce sustenter prés d’ici. Avait-elle peut pour la vie de quelque humain. Il connaissait bien la réponse. Elle avait quelque chose de changé depuis qu’elle avait rencontré cette humain, ce Tristan. Il ne semblait pas méchant, mais il la rendait différente. Mais une promesse était une promesse, et comme il tenait beaucoup à sa sœur, il si tenait.

Ainsi il avait atteint sa destination, à pied, car il avait voulu profiter de l’air frais, ce qui était une notion assez ironique en sommes. Il avait rencontré plusieurs jolies jeunes femmes. Oui car elles étaient sa faiblesse. Il lui arrivait souvent de converser avec elles, sans rien attendre, ni même se délecter. Et quand il le faisait, c’était toujours avec une infime douceur, telle un gentleman. Encore une notion bien dérisoire, au vu de son appartenance. En cette après midi, il avait su trouvé son bonheur. Et à présent il reprenait le chemin du retour. Mais cette fois, il avait décidé d’emprunter les sentiers, de passer par la forêt, il savait aussi que cela le ferait passer prés Forks. Il n’y avait encore jamais mit les pieds d’ailleurs, un jour peut être.

Il devait être au environ de 19 heure, Alex pénétrais enfin dans la forêt des environs de Forks. Il nota qu’ici les odeurs avaient quelque chose de différente, mais il n’aurait su dire quoi. Il n’y prêta pas plus d’attention que cela et continua d’avancer tranquillement. Ayant aperçu un bosquet de fleur, il si arrêta pour y cueillir quelques unes des plus belle afin de les offrir à Brittany. Il savait que cela lui ferai plaisir. Alors qu’il les rassemblait, il lui sembla entendre un bruit, comme un râle. Il décida d’en prendre la direction afin d’en comprendre l’origine. Sa curiosité avait toujours été très forte. Mais peut être ce jour là aurait-il du s’abstenir et garder son programme fixe. Mais non, il en avait décidé autrement.

Plus il se rapprochait de l’endroit ou il lui semblait avoir entendu le bruit et plus l’odeur qu’il avait sentit au paravent devenait plus forte, sans en comprendre l’origine, il continua d’avancer. Jusqu'à ce qu’il entende :

- Et moi c’est quand mon tour hein ? Et moi alors ?!

Localisant alors la source, il s’en rapprocha doucement, essayant de faire le moins de bruit possible. La devant lui, une jeune femme, assise, contemplant le sol. Il ne voyait pas son visage, mais elle semblait plutôt jeune et jolie. Il fit quelque pas dans sa direction, gardant cependant une certaine distance pour ne pas l’effrayer. Mais c’est lui qui aurait du faire attention s’il avait prêté plus d’attention à cette odeur. Mais elle lui était inconnu, il ne pouvait mettre une signification sur cette odeur.

- Quelque chose ne va pas mademoiselle ? Avez-vous besoin d’aide ?

Avait-il finit par lui demandé, avec tout la politesse dont-il savait faire preuve. Le pauvre, si seulement il avait su à qui il parlait. Il n’aurait certainement pas réagit de cette manière. Mais comment aurait-il réagit ?


Spoiler:
 

***************************


Rps | Liens
Couleur de RP cadetblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Julia Jones
Age d'apparence : 23 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 296
Date d'inscription : 10/10/2011
Localisation : Dans les bois.
Humeur : Changeante.
MessageSujet: Re: 19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé ! Mar 11 Oct - 20:40

Leah se calma lorsqu’elle sentit l’odeur d’une sangsue se rapprocher d’elle. Elle analysa rapidement la situation en évaluant sa distance par rapport au bruit des pas. Comment pouvait t il être aussi inconscient et ne pas sentir sa présence à elle ? Etait t-il fou ? Suicidaire ? Elle eu comme un sourire sadique pendant un instant sur ses délicates lèvres rose pâle. Assise par terre, toujours au même endroit, elle attendait de voir ce qui allait se passer. Il semblait ne pas savoir de qui il s’approchait, sinon il serait partit ou l’aurait déjà attaquée. Comme quoi tous les vampires du coin ne sont pas informés. Un bon point pour elle et sa meute, elle les tuerait d’autant plus facilement. Par surprise.

C’était bon. Il était juste derrière elle, délectant surement l’instant. C’est alors qu’il lui posa une question auquel elle ne s’attendait pas.

- Quelque chose ne va pas mademoiselle ? Avez-vous besoin d’aide ?Lui dit-il avec la plus grande politesse.

Comme si un vampire pouvait être poli et correct avec les gens autour de lui.

Leah se figea sur place. Il lui manquait combien de neurone à celui là ?
Elle ne répondit pas tout de suite, préférant se relever tout doucement pour se retourner et lui faire face. Malgré ses yeux d’un rouge presque écarlate, Leah se surpris à le trouver très beau. Il était d’une beauté inhumaine et pourtant c’est un buveur de sang, une maudite sangsue qui se tenait là devant elle. Sur le coup elle en perdit ses réflexes de combattante. Jacob ne l’aurait pas reconnu.

Elle hésita, ne prononça pas un seul mot et posa ses deux mains sur son torse avant de le repousser violemment loin d’elle.
L’odeur du vampire la répugnait, il lui donnait des nausées. Elle comprit qu’il ne savait pas à qui il avait affaire puisqu’elle était encore vivante. Il ne devait pas non plus comprendre comment une jeune femme comme elle pouvait avoir autant de force.

- Ne m’approchez pas ! Se borna-t-elle à lui dire. Sans rajouter d’autres mots. Aucun.

Son regard devient méfiant, elle sentait monter le loup en elle. Mais comment peut-on attaquer un ennemie s’il n’est pas au courant ? Ce serait déloyal. Malgré ça, les tremblements persistait, son instinct voulait son sang sur ses crocs. Il lui rappela même le plaisir de gagner une victoire. Leah se contenta de la dévisager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur craquant à l'écoute


Feat. : Chace Crawford
Age d'apparence : 18
Age réel : 71
Messages : 679
Date d'inscription : 13/12/2010
MessageSujet: Re: 19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé ! Mer 12 Oct - 12:46

La jeune femme n’était pas complètement de dos, plutôt légèrement de profil. Il ne pouvait donc vraiment voir sa réaction vis-à-vis de sa présence, pourtant il perçu un changement dans son comportement. Alors qu’elle lui avait semblait triste l’instant d’avant, elle semblait à présent sur la réserve. Peut être du à sa présence ? Peut être lui avait-il faut peur ? Mais il n’en était pas sur. Pourtant elle paraissait comme figé sur place, comme si elle attendait quelque chose de précis, avec une certaine peur. Du moins c’était ce que sa position inspira à Alex. Il n’avait pas voulu l’effrayer, non loin de là. Il n’avait eu aucune intention de lui faire de mal. Il avait eu son cota et il savait qu’elle ne risquait rien. Mais elle ne le savait pas. Et puis il doutait fort qu’elle sache sa réelle nature.

Elle semblait avoir été surprise par sa question. Il la regarda se lever, elle le faisait avec tellement de lenteur, de douceur, comme si elle appréhendait un mauvais geste de sa part. Elle se méfiait de lui, il l’avait comprit maintenant. Peut être avait-elle tout simplement eu une mauvaise expérience avec les hommes et qu’elle se méfait d’eux comme de la peste. Il pouvait le comprendre et ne lui en voulait pas. Il s’était approchait d’elle doucement avec un sourire bien veillant, signifiant qu’il ne lui ferait pas de mal. Il s’arrêta à bonne distance d’elle, respectant quand même son espace. Elle était à présent face à lui et il se prit en pleine figure l’odeur qu’il n’avait su définir avant. Il ne montra rien. Mais il comprit que cela venait d’elle. Comme une jeune femme aussi charmante qu’elle pouvait avoir une odeur similaire. Il avait du mal à rester prêt d’elle. Il posa alors son regard sur elle et constata que son visage était emplit de haine. Mais comment un visage telle que le sien pouvait exprimé autant de haine, alors qu’il était persuadé qu’il pouvait être très délicat et doux. Mais il n’en était rien.

Puis elle posa ses mains sur son torse et le repoussa violement. Il la regarda alors avec étonnement. Et ceux pour deux raison. Il se trouvait à présent à plus de deux mettre d’elle et s’il se trouvait encore debout c’était grâce à ses faculté de vampire et à un très bon sens de l’équilibre. Une question : comment avait-elle fait ? D’où lui venait cette force, alors qu’elle était beaucoup moins musclée que lui ? Bien sur il ne c’était pas attendu à une telle chose, aussi n’avait-il pas encré ses position, mais sa condition de vampire faisait qu’il aurait du résister à telle assaut. Elle n’aurait pas du avoir autant de facilité à le repousser ainsi. Hors, elle n’avait montré aucun effort à le faire. Et puis il y avait cette incroyable chaleur lorsqu’elle avait déposé ses mains sur son torse. Sa peau à lui était froid, il ressentait donc la chaleur de humain d’une certaine façon, mais là, la chaleur qu’elle lui avait transmit était tout a fait différente, il en ressentait encore les effets, c’était comme si elle avait pu le bruler. Comment cela était-il possible.

-Ne m’approchez pas !

Elle avait peur, il le voyait bien. Pourtant il n’avait rien fait qui pouvait justifier cette peur. Il n’avait rien de menaçant, du moins il ne le pensait pas. Il sentait son regard posé sur lui, un regard à la fois méfiant et emplie de haine. Il avait remarqué ses tremblements. Peut être que finalement sa température était liée à de la fièvre, ce qui expliqué à présent ses tremblements.

-Très bien, je ne vous approche pas. Mais vous semblez avoir froid, prenez ma veste.

Il n’attendit pas sa réponse et lança tout juste à ses cotés sa veste. Cette même veste qui lui tenait tant à cœur. Mais ce qui l’inquiété avant tout c’était l’état de la jeune fille. Elle ne semblait vraiment pas bien. Son visage semblait marqué par une douleur dont-il ne comprenait pas l’origine. Et puis l’odeur qui émané d’elle se faisait de plus en plus forte et insistante. Une odeur qui étrangement lui disait de se méfier. Mais pourquoi devrait-il se méfier


Spoiler:
 

***************************


Rps | Liens
Couleur de RP cadetblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Julia Jones
Age d'apparence : 23 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 296
Date d'inscription : 10/10/2011
Localisation : Dans les bois.
Humeur : Changeante.
MessageSujet: Re: 19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé ! Mer 12 Oct - 13:19

Elle expirait et inspirait l’air à grande bouffé, tentant d’apaiser le loup qui grandissait en elle et qui déchirerait son corps pour prendre la place. La chaleur se fit plus intense, une goutte de sueur perla sur le haut de son front. C’était dur. Jamais auparavant elle n’avait retenu sa transformation.

C’était même un exploit incroyable qu’elle y arrive. Mais pourquoi, au juste, la retenait-elle ? Ce vampire. Il semblait différent. Leah durcis son regard, tentant de lui faire comprendre qu’elle n’avait pas envie de le tuer mais qu’elle se résoudrait à le faire si elle perçait une quelconque menace. Il semblait surpris de la voir ainsi, s’inquiétant presque pour elle. La jeune Amérindienne en était maintenant sûre. Il ignorait totalement l’existence de son espèce. Et elle, la louve combattante faisait tout pour ne pas se battre.

C’était nouveau. Que lui arrivait t-il ?

Et pourquoi son odeur ne le troublait t-il pas ? C’était étrange cette situation. Elle l’observa, maintenant à deux mètres d’elle. Sur ses mains restait l’intense fraicheur que dégageait sa peau. Elle les leva devant elle pour les observer, guettant la moindre réaction à son toucher. Mais il n’y avait rien. Juste le froid qui maintenant se dissipait. Elle rabaissa ses mains, les laissant retomber le long de son corps et le regarda en penchant un peu la tête. L’air de réfléchir.

- Très bien, je ne vous approche pas. Mais vous semblez avoir froid, prenez donc ma veste.

Leah eu juste le temps d’analyser sa phrase avant de voir arriver à ses pieds une très belle veste en cuir noir. Elle se baissa, regarda la veste de plus près tout en caressant d’une main habile le cuir. Ses yeux s’attardèrent un moment dessus tandis que son instinct de louve guettait le moment où il se jetterait sur elle. Elle attrapa la veste et la porta à son nez, pour en sentir le parfum. C’était un mélange de parfum pour homme à la mode et une abominable odeur de vampire. Elle eu un sourire délicat sur ses lèvres. Le même parfum que Sam…

- Je n’ai pas froid. Répondit-elle dans le vague. Qu’elle est ton parfum ? Se prit t’elle à lui demander.

Toujours agenouiller à terre, elle releva des yeux doux sur lui. Le parfum, le même que son ancien fiancé semblait avoir apaisé l’âme torturé de la jeune femme. Les tremblements étaient toujours présent mais moins important.

Son bras agrippa la veste et la ramena sur ses genoux. Ne semblant pas vouloir la lâcher pour le moment. Son regard maintenant porté sur les yeux rouges écarlates de l’homme en face d’elle semblait vouloir le sonder. Voulant savoir d’où lui venait cette incapacité à combattre, à le tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur craquant à l'écoute


Feat. : Chace Crawford
Age d'apparence : 18
Age réel : 71
Messages : 679
Date d'inscription : 13/12/2010
MessageSujet: Re: 19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé ! Mer 12 Oct - 17:26

Son regard était très intense, en dépit de la haine qu’il avait pu y lire. A présent son regard était noir et il le trouvé durcit. Pourquoi tant de colère à travers ses yeux, sur un visage qui pourrait être mille fois plus beau et délicat s’il n’y avait pas cette haine enfoui quelque part. Du moins c’était son ressentit à lui. Il ne pouvait savoir réellement ce qu’il en était et n’en n’avait presque pas envie. Mais quelque chose en elle la rendait bien différente de toutes les jeunes femmes qu’il avait déjà rencontrées et il en avait rencontré déjà beaucoup. Mais en même temps cette odeur qui semblait venir d’elle le poussait à ne pas chercher à en savoir d’avantage. Son instinct le poussait à fuir ce lieu et cette jeune femme. Et pourtant il restait là à l’observer. Un instant, il eu même l’impression qu’elle se battait intérieurement contre quelque chose, qu’il attribua par la suite à une maladie quelconque qui serait à l’origine de la chaleur qu’il avait ressentit à son contacte. Puis à ses tremblements qu’il avait associés à la fièvre. Raison pour laquelle il lui avait proposé sa veste sans attendre sa réponse.

Il avait eu un geste peut être un peut trop rapide pour un simple humain, il s’en rendait compte maintenant. Mais il était trop tard. Peut être ne l’aurait-elle pas perçu et verrait en cela simplement de la rapidité ni plus ni moins. Elle sembla hésiter à prendre la veste. Il regarda son jeu, comme si elle chercher quelque chose de spéciale à la veste. Il fut surprit de la voir sentir la veste. Il en connaissait parfaitement l’odeur. Cette odeur de cuir qu’il appréciait particulièrement. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Mais peut-être que la jeune femme, elle aussi aimait cette odeur. Cela le fit légèrement sourire, mais un sourire imperceptible pour un œil humain. En revanche, il perçu son sourire à elle, un fin et délicat sourire. Il en apprécia la douceur.

- Je n’ai pas froid. Quel est ton parfum ?

Cette question le surprit beaucoup et la surprise devait se lire sur son visage. Avec les années, il avait apprit à jouer avec les émotions, à faire en sorte que son visage de marbre ne le soit plus. Oui il avait essayé de cultiver cette par d’humanité qu’il avait perdu malgré lui. Puisque cela n’avait pas été son choix. Il avait même travaillé cela avec Brittany, ça sœur. Elle avait cette faculté particulière à y parvenir sans effort. Mais il fallait dire qu’elle était tout à fait particulière. Tout comme cette jeune femme devant lui, mais d’une tout autre façon. Oui, elle venait de le surprendre en lui posant une question à laquelle il ne c’était pas attendu. Elle lui offrait là un soudain retournement de situation et cela le perturbé quelque peut. Il pensa alors pour lui-même * Etrange jeune femme, elle m’intrigue beaucoup* veillant en même temps à ne pas lui transmettre cette pensée, ce qui lui arrivait beaucoup au paravent, alors qu’il découvrait à peine son don de télépathie. Il lui fallu un petit moment avant de se reprendre, et de parvenir à lui répondre.

-Hugo Boss XY. Mais pourquoi cette question ?

Il continuait d’observer la jeune femme. Il avait hésité à lui parler de son parfum si particulier, mais cela aurait paru peu correct. Il s’en était donc abstenu. Elle tenait toujours la veste entre ses mains, comme si l’odeur lui était bénéfique. Et il était vrai que depuis qu’il le lui avait passé, elle semblait différente, comme apaisait, un peu moins sur la défensive. Elle était vraiment bien étrange. Pourtant son regard sur lui semblait encore plus insistant. Comme si elle cherchait à savoir qui il était vraiment, comme si elle avait comprit quelque chose sur lui. Elle ne pouvait pas avoir comprit ce qu’il était, il savait comment se comporter pour parait humain. Il se lança alors.

-Quelque chose vous choc en moins mademoiselle ? Loin de moi l’idée de vous accusé, mais c’est ce qu’exprime votre regard insistant.

Avait-il demandé d’une voie calme et posé, avec un soupçon de charme pour apaisait l’influence d’une telle question. Mais quelque chose lui disait que si cette astuce avait un quelconque impacte sur la gente féminine qu’il côtoyé d’ordinaire, elle en aurait peu sur la jeune femme devant lui.



***************************


Rps | Liens
Couleur de RP cadetblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Julia Jones
Age d'apparence : 23 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 296
Date d'inscription : 10/10/2011
Localisation : Dans les bois.
Humeur : Changeante.
MessageSujet: Re: 19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé ! Mer 12 Oct - 18:59

C’était un jeu, comme une partie de chasse à force égale, ou presque. Chacun s’observe, tente d’anticiper les réactions. Use de stratégie. Sauf que là, Leah était seul. Le combattant en face d’elle ne se doutait même pas de la chasse qui pourrait avoir lieu, du sang qui pourrait couler soudain. La veste entre ses mains était apaisante. Elle lui rappelait tant de bon souvenir. En ce moment, elle aurait aimé pouvoir en parlé à quelqu’un, elle aurait aimé voir son tour arrivé. Mais peut être que sa vie n’était pas celle qu’elle avait toujours imaginée en étant enfant. Peut être que finalement, sa vie était d’être une louve, solitaire, dur et combative. Sa réponse perturba Leah davantage.

Il portait le même parfum que celui qu’elle avait offert à Sam un peu avant qu’il ne change. Tout était si troublant. Ses mots flottaient encore dans sa tête, comme s’ils voulaient lui faire comprendre un message.

- Hugo Boss XY. Mais pourquoi cette question ?

- Il portait le même. Je le lui avais offert avant qu’il ne change. J’aime ce parfum, il me rappel tant de chose.

Voilà, elle en avait trop dit. Les mots étaient sortis naturellement. Leah n’en revenait pas de sa négligence, se confier à une sangsue. Parler de l’existence des siens et des transformations. Elle était inconsciente.

Il semblait lui aussi l’observer. Elle en eu alors marre de cette situation ambigüe. Leah se releva, agrippant toujours la veste. Elle la regarda un long moment, semblant réfléchir.

- Quelque chose vous choc en moi mademoiselle ? Loin de moi l’idée de vous accusé, mais c’est ce qu’exprime votre regard insistant.

Sa voix lui avait semblé être calme et posé, peut être un peu charmeuse. Il est vrai que ça question était pour le moins étrange mais eu raison de la rêverie de la jeune femme. Elle releva la tête et d’un coup sec balança la veste au pied du jeune homme. Son regard se fit un peu plus insistant. Les tremblements reprirent alors de plus belle. Sa voix douce se durcie pour se muer en une sorte d’avertissement.

- Cesse dont d’essayer de me faire du charme, je ne suis pas une femme ordinaire. Ca n’a presque pas d’effet sur moi. Je ne suis pas la femme que tu crois. C’est marrant, tu semble ne pas savoir qui je suis. Ne sens tu pas cette odeur si particulière ? C’est celle de ton éternel ennemi. La nature nous a désigné comme tel. Ce qui me choc en toi ? Ton incapacité à sentir le danger alors que tu te trouve en face d’une louve. Qu’exprime dont mon regard ? La curiosité.

Leah s’était avancé en disant cela, au point de se trouver maintenant devant lui. La voix qu'elle avait utilisé était celle d'une femme sûr d'elle qui cherchait à captiver l'attention, à séduire. Son ton était toutefois grave. Elle regarda son visage en levant les yeux dessus pour compenser sa taille.

- Maintenant que tu es au courant, plus rien ne m’empêche de me battre avec toi je crois. Je ne suis pas déloyal, j’espère que tu apprécieras ce geste. Dit-elle d’un ton légèrement hésitant tout en reculant de quelques pas.

Leah laissa les tremblements avoir raison d’elle. Son corps entier changea. Ses vêtements se déchirèrent. Quelques secondes après, la jeune Amérindienne était une magnifique louve grise. Elle ne montra pas les dents mais continua à plonger son regard dans celui du vampire, attendant le début du combat, si combat il y aurait. Sondant son âme à la recherche d’une quelconque réaction.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur craquant à l'écoute


Feat. : Chace Crawford
Age d'apparence : 18
Age réel : 71
Messages : 679
Date d'inscription : 13/12/2010
MessageSujet: Re: 19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé ! Mer 12 Oct - 22:05

Alex ne jouer pas, il ne chasser pas. Sa curiosité avait simple pris le pas sur son instinct, ce même instinct qui lui hurlé de partir d’ici, de fuir cette jeune fille et son odeur si entêtant et qui lui faisait presque mal. Mais lui en avait décidé autrement. Il avait une fois de plus décidé de contre dire son instinct en faveur de sa trop grande curiosité. Car cette jeune fille était bien étrange, bien trop étrange à son goût pour être ordinaire. Il ne jouer pas avec elle comme il aurait pu le faire avec une autre jeune femme. Et il savait qu’il ne pourrait pas chasser une jeune femme comme elle, il était sur de ne pas en apprécier la saveur, et quelque chose en lui, lui disait qu’elle n’était pas un met comestible. Comme si cela pouvait lui être fatale, ou lui laisser un très mauvais goût en bouche. Alors non. Mais en revanche, il voulait comprendre, là comprendre. Savoir qui elle était, ce qu’elle cachait. Peut être à son dépend. Mais il savait que c’était la seule chose à faire. Non la seule chose qu’il avait envie de faire en faites.

-Il portait le même. Je le lui avais offert avant qu’il ne change. J’aime ce parfum, il me rappel tant de chose.

Elle venait de répondre à sa question, mais lui ne comprenait pas tout ce qu’elle lui raconté, tous ce qu’elle lui expliquait, parce que pour lui cela n’avait pas vraiment de sens pour lui. Cependant, il parvint à en comprendre le sens. Il avait eu raison, en ce disant que les Hommes l’avait fait souffrir, un homme surtout visiblement. Et pas de chance pour lui, le parfum qu’il portait, était celui que cet homme devait portait. C’était du moins ce qu’il en avait compris. Tout comme le fait qu’elle aimait encore cet homme, il en était persuadé, du moins son attitude le lui faisait comprendre. Il ne répondit rien à ce que la jeune femme venait de lui dire. Elle venait de lui révéler une partit d’elle-même. Peut être n’avait-elle pas pensé qu’ainsi elle lui révélait autant de choses sur elle. Mais il s’abstint de dire quoi que ce soit et conserva son visage impassible, de celui qui n’a pas vraiment tout comprit.

Une nouvelle fois, il nota un changement radical dans l’attitude de la jeune femme. Peut être c’était-elle rendu compte de sa faiblesse d’avant et voulait-elle reprendre le pas sur ses sentiments. Mais son attitude bien marqué signifier bien autre chose et il allait l’apprendre à ses dépend. Elle lui balança alors sa veste avec brusquerie à ses pieds, son regard qui alors c’était adoucie, redevait noir et insistant. Il constat que les tremblements qui avaient cessé, reprenait de plus belle. Puis ça voie qui lui avait paru douce l’instant d’avant, avait presque quelque chose d’agressive.

- Cesse dont d’essayer de me faire du charme, je ne suis pas une femme ordinaire. Ca n’a presque pas d’effet sur moi. Je ne suis pas la femme que tu crois. C’est marrant, tu semble ne pas savoir qui je suis. Ne sens tu pas cette odeur si particulière ? C’est celle de ton éternel ennemi. La nature nous a désigné comme tel. Ce qui me choc en toi ? Ton incapacité à sentir le danger alors que tu te trouve en face d’une louve. Qu’exprime dont mon regard ? La curiosité.

En disant cela, il l’avait vu s’avancer lentement mais surement. Ses mots raisonnés en lui. Depuis un moment maintenant, il avait compris qu’elle n’était pas ordinaire. Il aimait le fait qu’il n’avait presque pas d’effet sur elle, il en avait donc un peu, mais s’abstint de commentaire. Il les pensa seulement. Ça non, il ne savait pas qui elle était, c’était justement ce qu’il cherchait à savoir depuis qu’il avait croisé son regard. Cette odeur, elle en était donc consciente et pleinement qui plus est. Cette odeur qui le poussait à fuir, cette odeur qui l’avait alerté sur un potentiel danger, qu’il n’avait pas écouté. Et elle lui annoncé qu’ils étaient ennemi de par la nature, qu’elle était une louve. Il essayait de faire le point, d’intégrer ses dernière parole. Comprenant alors la pleine nature de la jeune femme face à lui. Ainsi toutes ses légendes, qu’il avait considère comme telle, n’en étaient pas. Ce que son père avait appris des Volturis, n’était pas de simples affabulations de vieux vampires rendu sénile avec le temps. Ils étaient au moins d’accord sur un point ; la curiosité. C’était ce qui finalement les avait poussé l’un et l’autre à se regarder aussi longtemps dans le blanc des yeux. Elle surtout avait du se poser beaucoup de question, car elle savait qui j’étais depuis. Elle n’avait pas du comprendre pourquoi il ne l’avait pas attaqué. Elle lui avait juste laissé suffisamment de temps pour essayer d’intégrer ses nouvelles informations, qu’elle avait reprit la parole. D’une voie un peu moins sûre que pour la révélation précédente, on pouvait y sentir une pointe d’hésitation.

- Maintenant que tu es au courant, plus rien ne m’empêche de me battre avec toi je crois. Je ne suis pas déloyal, j’espère que tu apprécieras ce geste.

La loyauté à laquelle elle faisait référence, le fit doucement sourire. Mais à peine eu-t-elle terminé sa phrase que déjà il pouvait assister à sa mutation. Cela le laissa sans voie. Jamais encore il n’avait assisté à une telle chose. Et cela ne dura que quelque minute à peine. Elle le regardait toujours avec insistance. Il parvenait à reconnaitre son regard, même derrière les yeux du loup. Peut être parce qu’il l’avait observé jusqu’alors. Il n’avait pas bronché d’un poile lorsqu’elle c’était transformé, bien que son instinct le lui avait recommandé, comme un avertissement à ce qui pouvait arriver. Non lui avait campé sa position. A présent qu’elle était face à lui il la regardait. Il comprenait à présent la force qu’elle avait eue pour le repousser la première fois. Intrigué par cette louve devant lui, il se mit en tête de l’observer, dans faire le tour. Comprendrait-elle qu’il ne voulait pas de mal, il l’espérait. Alors qu’elle espérait peut être autre chose, elle le lui avait clairement dit pourtant. Le mieux était encore de le lui dire. Il lui vain alors l’idée d’utiliser son don pour cela *Ne prend pas peur* Il se mit alors à faire le tour de la Louve. Sa musculature était vraiment extraordinaire, répartit avec élégance. Il parvenait alors à faire le lien avec le physique atypique de la jeune femme. *J’en reste sans voie, c’est tout simplement incroyable* Il s’en douté, la Louve ne devait pas s’attendre à une telle réaction. Mais en même temps, il n’avait aucune raison de rentrer en conflit avec elle, si ce n’était par leur origine. Il ne l’avait pas agressé, si ce n’était pas sa trop grande curiosité. Mais si elle voulait entrer en conflit, l’attaquer, il serait alors dans l’obligation de se défendre. Il se recula alors, afin d'assurer ses arrières et ne pas se retrouvé en défaut.

Spoiler:
 

***************************


Rps | Liens
Couleur de RP cadetblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Julia Jones
Age d'apparence : 23 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 296
Date d'inscription : 10/10/2011
Localisation : Dans les bois.
Humeur : Changeante.
MessageSujet: Re: 19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé ! Jeu 13 Oct - 9:58

La jeune louve restait méfiante face au vampire en face d’elle. Il semblait être totalement fasciné par son nouveau corps, sa transformation. Comme s’il se rendait compte que toutes les légendes étaient vrai. Elle adopta alors une position particulière, signifiant qu’elle restait sur ses gardes. Les oreilles bien droites, la queue haute en panache et les pattes posées bien à plat sur le sol, presque contractée. L’une de ses pattes avant grattait légèrement le sol. Ses yeux restèrent posés sur ceux du vampire. Elle n’exprima rien, aucun son.

La sangsue semblait avoir un don de télépathe puisqu’elle se mit à entendre dans sa tête des mots venant de lui. Il était donc capable de projeter ses pensées. A cette réflexion là, les oreilles de Leah bougèrent légèrement, comme si elle cherchait un son qui n’existait pas en dehors de sa tête. Non, c’était bien ça, elle venait d’entendre mentalement ses paroles qui lui disait *Ne prend pas peur*.

Il lui tournait autour, encore et encore. Elle en fut presque gênée qu’on observe son corps de cette façon. C’est alors qu’elle l’entendit lui parler une seconde fois dans sa tête *J’en reste sans voix, c’est tout simplement incroyable*. Elle aurait voulu se moquer de lui en cet instant. Elle émit un grincement, comme un petit rire moqueur, puis en ayant marre de ce jeu, je t’observe et toi tu ne bouge pas, elle adopta une position de dominant et le regarda intensément. Ses oreilles étaient orientées cette fois ci vers l’avant, la queue raide et un peu plus haute encore, la gueule légèrement ouverte. Malgré l’odeur qu’il projetait, qui lui était insupportable, elle avança en trottinant vers lui et se cabra sur ses deux pattes arrière, le dépassant largement en taille. Ses deux immenses pattes vinrent se poser sur les épaules du vampire qui sous le poids ne pu faire autrement que de basculer en arrière, tombant sur le dos. Elle le maintient ainsi au sol le coinçant de tout son poids avec seulement deux pattes. Il ne semblait pas vouloir se défendre puisqu’elle ne ressentit aucun effort. C’est alors qu’elle fit ce qu’elle pensait faire. Sa truffe se mit à le sentir, au niveau du cou, approchant ses babines de cet endroit fragile avec précaution. Elle se répéta mentalement, dans le but sûrement qu’il l’entende *Pourquoi tu n’es pas comme les autres ?*.

Leah ne savait pas quoi penser d’autre, cette question lui revenant sans cesse à l’esprit. Une fois son inspection faite, elle se retira de quelques pas. Elle s’assit sur le sol, adoptant une posture fière et droite. C’est alors qu’elle eu envie de comprendre mieux le fonctionnement du vampire. Etait t-il exactement comme un humain ? Elle se rappela de la brûlure du froid sur sa peau. Un frisson secoua son corps. Elle savait déjà pour sa température bizarre. Elle savait aussi qu’il était rapide même s’il ne l’était pas autant qu’elle. Fort. Intelligent. Mais à par ça ? Pensait t-il comme un homme ? Ou bien avait t-il des pensées juste monstrueuse remplit de sang et de mort. Elle eu envie de lui poser la question. Mais n’osa pas pour le moment. D’un coup une odeur la perturba. Elle avait son parfum sur sa fourrure. En l’approchant tout à l’heure elle avait du se frotter sans le faire exprès à sa veste ou autre et maintenant l’odeur d’Hugo Boss trainait vaguement sur son pelage. Elle fit alors comme une drôle de tête version loup, les oreilles en arrière, l’air blasé. C’est alors qu’elle se reprit et le regarda à nouveau pour tenter de lui poser une question mentale.

*Pourquoi n’es-tu pas partit ? N’as-tu pas d’instinct ? Je suis pourtant très dangereuse pour ton espèce.*

Sa voix gardait une pointe d'agressivité et de méfiance, mais sur le fond on pouvait sentir de la douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur craquant à l'écoute


Feat. : Chace Crawford
Age d'apparence : 18
Age réel : 71
Messages : 679
Date d'inscription : 13/12/2010
MessageSujet: Re: 19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé ! Ven 14 Oct - 9:48

La louve ne broncha pas lorsqu’il se mit à l’observer, elle adopta cependant pour une tout autre attitude, une tout autre posture, mettant ainsi en avant ses aptitudes physique. Visiblement, elle semblait l’avoir comprit lorsqu’il c’était adressait à elle par le biais de la pensée, ce qui était une bonne chose. Mais il ne savait pas si cela pourrait fonctionner dans l’autre sens, si même en temps que louve, elle gardait cette par humaine d’elle. Cela restait à éclairé. Mais pour le moment, il se concentré plus sur son aspect extérieur de Louve. Il était encore sous le choc de sa rapide transformation, comme si cela ne lui avait demandé aucun effort et surtout le fait qu’elle puisse se transformer quand bon lui semblait. Un élément bien différent aux légendes qui lui était venu aux oreilles sur les loups-garous. Mais peut être alors n’en était-elle pas un. Bien que la ressemblance soit flagrante. Cela restait un mystère, un changement bien étrange et intéressant. Il continuait son observation. Durant cette observation, il avait retenu sa respiration, comme cela ne lui était pas indispensable, cela lui permettait de ne pas être importuné par son odeur. Il lui exprima alors son étonnement, tout en continuant de l’observer. Visiblement la Louve devait en avoir accès, cela avait du l’agacer qu’il lui tourne ainsi autour. Elle venait de changer une nouvelle fois de posture, optant pour quelque chose d’un peu plus agressive, dominant presque. Et alors seulement elle se mit à trottiner vers lui, il avait déjà reculé, il ne cherchait pas à fuir, seulement à comprendre ses intentions. Si elle avait voulu l’agresser, elle l’aurait déjà fait depuis longtemps. Alors que cherchait-elle ?

Il ne c’était pas attendu à ce qu’elle arrive si rapidement vers lui, il n’avait pas anticipé autant qu’il l’aurait cru. Et encore mois lorsqu’elle se dressa et déposa ses deux pattes sur lui, l’obligeant alors sous son poids à basculer vers l’arrière. Le choc ne fut pas trop violent car il tomba sur un lit de mousse, ce qui intérieurement le fit sourire. En revanche, le choc lui avait fait reprendre une bouffé d’air, entrainant avec lui l’odeur acre de la Louve. L’instinct reprenant alors le dessus, de par la surprise de l’impact, fin qu’il montra ses crocs involontairement à la Louve. Se ressaisissant alors, il lui adressa un sourire des plus éclatants via la blancheur de ses dents. Qu’avait-il à cacher après tout. Se reprenant, il retient de nouveau sa respiration, son odeur ayant un impacte peu appréciable sur sa personne. Ce devait d’ailleurs être l’un des points essentiels lors d’une rencontre entre leurs deux espèces. Oui cela devait les inciter à se battre. Peut alors lui aussi avait-il une odeur particulière pour elle, une odeur tout aussi désagréable que la sienne. Et pourtant, elle n’avait fait allusion qu’a son parfum. Elle était à présent au dessus de lui et fait étrange, elle sentait son coup et lui sentait son souffle chaud dans ce dernier. Encore une fois, il pu noter la chaleur intense qu’elle dégageait. Qu’elle soir humain ou Louve, c’était exactement la même. Comme une légère sensation de brulure sur son corps à lui. *Pourquoi tu n’es pas comme les autres ?*. Il lui fallu un moment avant de comprendre que c’était-elle qui posé cette question. Ainsi ils pouvaient communiquer ensemble par le bien de son don. Il lui sourit. Ce n’était pas la première fois qu’on lui posé cette question. Déjà par le passé, elle avait raisonné dans sa tête. Longtemps il avait cru alors avoir un problème. Mais non c’était sa personnalité qui était ainsi, sa façon d’être. Mais comment le lui faire comprendre. * Cela est-il mal selon vous ? Je pense que c’est parce que je n’ai jamais vraiment accepté ma condition de vampire* Il avait été honnête avec elle. A quoi servirai de lui mentir.

La Louve finit par s’éloigner de lui, le libérer, tout en gardant un œil sur lui. Elle s’était assise en face de lui. Il se redressa, et resta alors assit lui aussi, ce qui l’obligé quelque peut à lever la tête vers la louve. Mais ainsi, il était à point égal. Même s’il se douté qu’en rapidité, elle avait l’avantage dans sa position et pas lui. Tempi, il si risquait. Il semblait que c’était elle qui maintenant l’observé. Soit, elle en avait le droit, à charge de revanche comme l’on dit. Il nota un léger changement, comme si quelque chose la dérangé puis plus rien. Juste sa voie dans sa tête.*Pourquoi n’es-tu pas partit ? N’as-tu pas d’instinct ? Je suis pourtant très dangereuse pour ton espèce.*

Ainsi il n’était pas le seul à être curieux. Elle semblait pourtant déjà avoir croisé d’autres vampires tels que moi, façon de parler puisque j’étais différent d’eux visiblement. Du moins ce qu’elle m’en avait laissé comprendre. Alors pourquoi aujourd’hui n’avait-elle pas agit comme elle l’aurait fait avec un autre ? Pourquoi m’avoir épargné moi, cela aurait pu être un piège à ses dépend ? Mais elle avait eu raison. Il n’avait aucun intention de l’agressé, même si son odeur m’y incitait grandement, il n’avait aucun raison valable contre elle. Il se fit un devoir de lui répondre au mieux. * Si j’ai de l’instinct, un instinct qui me disait de te fuir. Si je ne suis pas partit, c’est que ma curiosité pour vous, l’a emporté sur mon instinct. Au premier regard, je vous ai trouvé différente des autres jeunes femmes et j’ai voulu comprendre pourquoi.* La prochaine fois, s’il y en avait une, il aurait connaissance du danger que son espèce représentait pour la sienne, du moins de ce qu’elle en disait. Mais peut être cela en est-il de même dans le sens inverse. Comment aurait-il pu savoir cela, lui qui croisé un Loup pour la premier fois. * Si vous êtes très dangereuse pour moi, alors pourquoi ne pas m’avoir attaqué ? Puisqu’il semble qu’en temps normal vous l’auriez fait ?* Oui, pourquoi n’avait-elle pas agit comme elle en avait l’habitude.

***************************


Rps | Liens
Couleur de RP cadetblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Julia Jones
Age d'apparence : 23 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 296
Date d'inscription : 10/10/2011
Localisation : Dans les bois.
Humeur : Changeante.
MessageSujet: Re: 19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé ! Ven 14 Oct - 10:24

Assise, devant lui, elle l’observait.

Sa réponse à sa question lui était venu comme s’il l’avait dit à haute voix.

*Cela est-il mal selon vous ? Je pense que c’est parce que je n’ai jamais vraiment accepté ma condition de vampire*

Bien. Leah prenait note. Lui aussi, sa nouvelle forme lui avait été imposé. Sauf que contrairement à lui, Leah préférait ce qu’elle était devenu et ne souhaitait n’exister que sous cette apparence. Plus libre de ses mouvements, plus en accord avec la nature et surtout beaucoup moins de conflit et de tristesse. En louve, Leah oubliait plus facilement ses problèmes, son passé, sa déchirure d’avec Sam. Elle se sentait différente et légère. Ca avait été dur au départ, car rien de ce qui lui arrivait n’était compréhensible. Et pourtant, maintenant, c’était devenu sa seule raison de rester en vie ; Protéger sa tribu des vampires sanguinaires comme l’avait fait par le passé ses ancêtres. Protéger la vie de ceux qu’elle aimait. Elle eu alors envie de lui répondre. Mais elle ne savait quoi lui dire. Alors, sur le coup de l’inspiration mêlée à son instinct de loup, elle lui dit :

*Je peux y remédier mais ça risque d’être très douloureux pour toi.*

Elle fit alors une sorte de sourire version loup. Pas très engageant à première vue.

Sa curiosité était trop forte. Elle s’en voulait. Leah se leva et marcha en rond autour de lui, sans daigner le regarder. Elle réfléchissait tout en effectuant des tours réguliers. C’est alors qu’une nouvelle fois elle entendit sa voix dans sa tête. Elle écouta chaque mots, détailla chaque son pour connaitre au mieux sa pensée.

*Si j’ai de l’instinct, un instinct qui me disait de te fuir. Si je ne suis pas partit, c’est que ma curiosité pour vous, l’a emporté sur mon instinct. Au premier regard, je vous ai trouvé différente des autres jeunes femmes et j’ai voulu comprendre pourquoi. Si vous êtes très dangereuse pour moi, alors pourquoi ne pas m’avoir attaqué ? Puisqu’il semble qu’en temps normal vous l’auriez fait ?*

Ainsi lui aussi était curieux. Il devait croiser un loup pour la première fois. Leah ne croisait pourtant pas un vampire pour la première fois, elle en avait déjà combattue, tuer, aider et pourtant, elle ne lui faisait rien à lui. Ainsi il l’avait trouvé différente. Leah constata à plusieurs reprises que son thorax ne bougeait pas, il ne respirait donc pas. Son odeur devait le troubler. Malheureusement, elle n’avait pas cette capacité de retenir sa respiration et luttait de toutes ses forces pour ne pas mettre immédiatement fin à cette horrible et répugnante odeur. Beurk !!

Reprenant une bonne inspiration et expirant l’air avalé précédemment, elle se mit en tête de lui répondre.

*Ton odeur est répugnante. Je pense que tu le sais. Mais tu garde sur toi un parfum d’homme, un parfum qui m’a troublé. Ce doit être pour ça que je ne t’ai pas attaqué au premier abord. Sinon crois moi que je n’aurais pas hésitée une seule seconde, d’autant plus que tu m’as trouvé dans un état que je ne veux jamais que l’on me voit. Je suis une femme de caractère, pas une faible. Et j’aurais du te tuer quand se présentait directement l’occasion. Tu sais, il est plus difficile d’attaquer quelqu’un lorsque l’on a commencé à parler avec lui. Là, on a en quelques sortes un lien, et bizarrement, bien que tu sois opposé à moi, j’aurais un peu de mal à le briser. Mais c’est mon rôle. Alors tu vois, c’est pour tout ça que pour le moment tu es encore en vie.*

En même temps qu’elle parlait, elle tentait de cacher ses pensées à sa meute en les dissimulant, retransmettant uniquement des images de forêt, d’oiseau, de branche sur le sol. Ca lui demandait une très grande attention et un rien pouvait lui faire perdre le fil. A ce moment là, Jacob serait au courant, à condition qu’il soit sous sa forme de loup. Elle ne le sentait pourtant pas dans ses pensées actuellement et Seth non plus. Elle souffla un bon coup et reposa son regard sur Alex. Cessant de faire des ronds, elle se décida à le tester.

Leah se prit à vouloir jouer, à vouloir lui montrer toute les caractéristiques d'un loup. Si ressemblante avec un chien par certains côtés. Elle eu alors l'idée de se battre avec lui en douceur, de sorte qu'il apprenne un peu plus sur les loups et qu'il puisse lutter efficacement la prochaine fois. Elle ne voulait pas vraiment l'envoyer à l'abattoir en lui faisant croire que tous les loups qu'il croiserait seront gentille avec lui. Bien au contraire. Et puis, il rattraperais un peu de son ignorance. Elle ne voulait pas être celle qui le tuerait.

La jeune Amérindienne adopta alors une position de jeu, la tête au plus près de ses pattes avant et la queue remonté. Elle le regarda dans les yeux avant de courir vers lui pour lui sauter dessus. Elle le manqua et avec la force prise roula sur le sol. Se relevant tout aussi vite elle recommença sa manœuvre et l’écrasa à terre. Comme pour l’immobiliser, elle se coucha sur lui et le regarda dans les yeux semblant lui dire avec une lueur malicieuse dans le regard :

*Alors, tu t’avoue déjà perdant ?*

D'un côté, Leah n'était pas sûr de ce qu'elle faisait. Le contrôle d'elle même pouvait être rapidement perdu, et puis elle n'était pas bien sûr qu'il comprenne réellement ses intentions. Mais le jeu pouvait en valoir la chandelle. Elle attendit patiemment qu'il réagisse à sa provocation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur craquant à l'écoute


Feat. : Chace Crawford
Age d'apparence : 18
Age réel : 71
Messages : 679
Date d'inscription : 13/12/2010
MessageSujet: Re: 19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé ! Sam 15 Oct - 10:02

L’un et l’autre s’observaient depuis un bon moment maintenant. Comme un jeu entre l’observateur et l’observé, qui de temps à autre changé de main. Cette situation amusé assez Alex. Même s’il trouvait quand même cela étrange. Lui qui n’avait jamais vu de Louve, comme les légendes les décrivent. Il pouvait aujourd’hui en observé une, sans que celle-ci ne l’attaque. Comme elle aurait du le faire. Ce que d’ailleurs, elle proposa en réponse à sa question. *Je peux y remédier mais ça risque d’être très douloureux pour toi.* Il ne lui adressa qu’un sourire, repensant alors qu’elle arrivait bien trop tard pour cela. Oui. Si elle lui avait proposé cela il y a de cela plusieurs années, enfin peut de temps après sa transformation, il aurait accepté sans problème. Car même si la haine du début l’avait emporté sur sa révulsion pour son mode de vie. Il avait finit par en retrouver la raison, et regretter amèrement ce qu’il était devenu. Alors oui à ce moment, il aurait pu accepter qu’elle mette fin à ses jours. Mais aujourd’hui, les choses avaient changés. Il avait appris à vivre avec ce qu’il était et presque avec ce qu’il devait faire et surtout il avait a nouveau une famille, une vraie famille. Et pour rien au monde, il ne l’aurait perdu une deuxième fois. Surtout qu’il se faisait un devoir de protéger sa petite sœur. Elle n’en avait pas vraiment besoin, mais c’était plus fort que lui. Alors non, il ne répondit rien à la jeune Louve, mais lui sourit simplement.

Comme si cette question n’avait pas eu lieu, ils passèrent à la suite. Cette fois-ci ce fut la curiosité de la Louve qui le fit sourire. Elle quitta alors sa position assise pour se mettre à lui tourner autour, sans pourtant lui adresser un seul regard. Que cherchait-elle à faire ? Encore une question, mais il la garderait pour lui. Ils sautaient d’une question à l’autre, en posant une autre dans la réponse qu’il donnait à l’autre. Mais jusqu'à quand cela durerait-il ? Il redouté un peu le moment ou l’instinct animal de la Louve reprendrait le dessus sur tant de curiosité. Il répondit calmement à la louve et le plus honnêtement possible. Après quoi il la vit reprendre une grande inspiration puis perçu une nouvelle fois ses pensés. *Ton odeur est répugnante. Je pense que tu le sais. Mais tu garde sur toi un parfum d’homme, un parfum qui m’a troublé. Ce doit être pour ça que je ne t’ai pas attaqué au premier abord. Sinon crois moi que je n’aurais pas hésitée une seule seconde, d’autant plus que tu m’as trouvé dans un état que je ne veux jamais que l’on me voit. Je suis une femme de caractère, pas une faible. Et j’aurais du te tuer quand se présentait directement l’occasion. Tu sais, il est plus difficile d’attaquer quelqu’un lorsque l’on a commencé à parler avec lui. Là, on a en quelques sortes un lien, et bizarrement, bien que tu sois opposé à moi, j’aurais un peu de mal à le briser. Mais c’est mon rôle. Alors tu vois, c’est pour tout ça que pour le moment tu es encore en vie.*

Il sourit à chacune des ses phrases. Elle avait tout à fait raison, enfin il était d’accord avec la plus part des choses qu’elle avait dites. En revanche, il n’était pas au courant d’avoir une odeur si répugnante que ça. Oh bien sur, il savait que son odeur avait un arôme particulier, cela avait souvent permis à sa sœur de le repérer parmi d’autre vampire. Mais maintenant qu’il le lui disait, cela semblait logique en effet. Si son odeur à elle l’importunait, il devait en être autant de la sienne. Pour ce qui était du parfum, en effet, c’était un autre point qui le différencier peut être des autres vampires, comme s’il avait voulu garder une part de ce qu’il avait été avant. Son père lui avait souvent dit que cela était une chose futile et inutile, mais pour lui c’était une part de lui-même. Un part dont-il n’était pas prés de se défaire. * Je comprends mieux en effet. Comme je comprends que si nous étions amené à nous rencontrer a nouveau, les choses seraient bien différentes entre nous.* Il n’attendait pas de réponse à cela, il la connaissait déjà car il le savait très bien. La prochaine fois, s’il y en avait une, ils ne seraient ainsi à se regarder dans le blanc des yeux, même si cela pourraient leur paraître étrange, ils redeviendraient surement les ennemis que la nature avait désigné l’un pour l’autre, ni plus ni moins. Et ceux même si au fond de lui il commençait à apprécier la jeune femme, ce qu’il garderait bien pour lui.

La louve avait encore une fois changé de comportement. Mais il n’aurait su expliquer ce que signifier la posture pour laquelle elle venait d’opter. Il eu juste le temps de cette réflexion avant de la voir arriver droit sur lui et de se pencher au dernier moment afin de l’éviter alors qu’elle lui sauter dessus. Mais à quoi jouait-elle à la fin. Sa précédente phrase était-elle un avertissement. Il ne perçu pas le second assaut et se retrouva avec la Louve couché sur lui. Il n’avait pas eu le temps de réagir qu’elle lui parlait de nouveau par la pensée. *Alors, tu t’avoue déjà perdant ?* Tout cela l’avait surpris et il avait une nouvelle fois laissé cours à ce stupide reflexe de respiration, ayant alors directement le souffle de la Louve en pleine figure, la réaction ne se fit pas attendre. Son instinct qu’il avait réussit à taire jusqu'à présent refit surface à vitesse grand V. Alors que la première fois il avait réussit à réprimé son sourire Vampirique, il sentit l’envie de mordre la Louve, mais pas comme il aurait pu mordre un Humain pour s’en sustenter. Non loin de là. Là il avait envie de la mordre pour lui faire mal. Sans lui répondre il la repoussa, peut être un peu trop violemment, afin d’éviter de la mordre. C’était Alex qui l’avait repoussé, mais avec la force du vampire. Il était debout, sans faire aucun effort pour se relever. Il faisait face à la Louve qu’il regardait aussi reprendre sa position. Il la regardait fixement, ses yeux rouge c’était alors assombrit. Pensant alors que le discours de la Louve n’avait été que baratin pour mieux le berner, mais il n’en était pas sur. Il était aux agués, prés à se défendre en cas de besoin. Il essayer de garder en mémoire les instants d’avant, ne voulant pas être celui qui serait la source de cette attaque. Une question lui revint en tête, que cherchait-elle à faire, à prouver ? Pourtant si elle passait à l’action il devrait se défendre, il ne fuirait pas. Ce n’était pas dans sa nature. Pourtant il avait besoin de savoir encore une chose avant que les choses ne dérapent complètement. * Je ne sais pas trop quelles sont vos intentions. Mais si nous venions à nous battre et que je venais à vous mordre, quelle en serait la conséquence ?* Il avait vraiment besoin de savoir.

***************************


Rps | Liens
Couleur de RP cadetblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Julia Jones
Age d'apparence : 23 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 296
Date d'inscription : 10/10/2011
Localisation : Dans les bois.
Humeur : Changeante.
MessageSujet: Re: 19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé ! Dim 16 Oct - 0:48

Le vampire avait en effet réagis à sa provocation. Mais pas de la façon qu’elle aurait pu le penser. Ce lien dont elle avait parlé tout à l’heure semblait à présent être transparent, comme si deux mondes les séparaient. Et c’était le cas, pour ainsi dire. Il était différent en tout point. De par leur façon de penser, de réagir, leur instinct, leur force. Rien n’était semblable et pourtant ils étaient chacun prisonnier de ce qui les avait possédés. Leur fameux don qu’ils n’avaient en rien choisis les faisait être ennemis. L’un et l’autre. La raison voulait qu’il ne se comprenne pas, qu’ils se pensent différent. Leah se releva de sa chute. Il avait, lui semble t-il, utilisé réellement sa force contre elle, n’hésitant pas à montrer les dents. Et pourtant, il s’était retenu de la mordre. Elle se releva sans mal et le dévisagea, l’incompréhension marquant son visage de loup. Elle s’assit à distance et tenta un instant de réfléchir. Attaquer ? Ne pas attaquer ? Les idées se mélangeaient pour ne former qu’un vague brouillon dont la solution restait cachée, inexistante. Elle se devait de mettre fin à cette méprise, mais à quoi bon puisque de toute façon la nature voulait qu’il s’entre-tue.

Ses yeux se baissèrent sur le sol. Elle avait pris cette habitude là de réfléchir en regardant le sol depuis la mort de son père, puisqu’après tout c’était là sa dernière demeure. Ainsi, elle avait l’impression de le sentir toujours à ses côtés, de le faire participer aux décisions, d’avoir ses conseils… C’était une attitude qui pouvait sembler étrange mais Leah s’était rattaché à ça. Tout était allé si vite dans sa vie, trop vite. La disparition de son père, celui qui était là pour la guider. Ensuite, sa transformation, celle de son frère. De partager enfin le secret de Sam, comprendre pourquoi, comment, et faire taire toute ces questions.

On dit que le temps guéris les peines de cœurs, on dit aussi qu’il aide à oublier. Mais comment peut on penser une seconde à oublier tant de beau souvenir ? Brûler autant de photo ? Faire « reset » dans sa tête. C’était impossible. On vivait avec, on mourait avec. C’était devenu en quelques sortes une partie de nous même, une partie de Leah. Ca avait forgé son caractère et son expérience.

Elle releva enfin les yeux pour écouter la question qu’il lui posa. Il voulait savoir ce qu’aurait pu lui faire une morsure de sa part. Leah était dégouté. Au final, il cherchait plutôt à amasser le maximum d’information pour pouvoir la décimer elle et son clan ! Pourquoi prendrait-elle la peine de lui répondre ? Tout ça n’était que jeux, que mascarade. Elle décida alors de le tuer. Ce serait une bonne chose de faite, personne n’apprendrais cette entrevu, jamais. Et il y aurait un vampire aux yeux rouges en moins dans cette fichus bourgade qu’est Forks. Mais la terre semblait lui dicter autre chose. Elle planta ses griffes dans le sol comme pour s’imprégner de l’énergie de la mère des peuples. Il lui dictait de vieille chanson, des chansons de son peuple. Elle ferma alors les yeux, s’abandonnant aux chants qui s’imprégnaient dans sa tête, tentant de comprendre le dialecte Quileute de ces ancêtres. Elle en oublia le monde autour d’elle. Seules les paroles raisonnaient à travers son être. C’est alors qu’il se produisit en elle une chose bien étrange. Elle se sentait calme, apaisé, sereine.

Leah avait fait son choix. Elle allait lui répondre. Sans aucune gêne, elle abandonna sa forme de louve pour se retrouver nu en face de lui. Comme c’était un lieu dans lequel elle venait souvent, rapidement elle retrouva une couverture qu’elle avait glissée dans un arbre creux. Elle l’enroula autour de son corps à la peau brunâtre sans rien dire. Puis, se tenant debout, à un mètre et demi de lui, elle ouvrit la bouche. Un son doux en sortit. Elle raconta :

« - Les origines de ma tribus remonterait à la période glaciaire. Nous sommes les plus vieux habitants de la côte nord-ouest des USA. Un village de petit pêcheur. La légende voudrait d’ailleurs que les premiers membres de la tribu aient d’abord été des loups, avant d’être métamorphosé en humain par une intervention surnaturelle. Les loups-garous, ou loup modificateur dans notre cas, incarnent des forces vives de la nature. Nous avons la particularité de vieillir lentement et de bénéficier ainsi d’une durée de vie largement supérieur à celle des humains. Nous guérissons rapidement de nos blessures et tout comme vous, nous profitons d’une force et d’une vivacité largement au dessus de la norme. Contrairement au loup garou, nous n’attaquons pas les humains, nous les protégeons et nous pouvons nous changer à loisir, passer d’une forme à une autre. Bien sur, je ne vais pas te dire nos défauts ou même ce qui pourrait nous tuer. Je peux juste répondre à ta question. Si tu m’avais mordu, tu m’aurais injecté un poison qui m’aurait empêché de me relever, et ceux sûrement pour toujours. Par ailleurs, je suis la première femelle loup modificateur de l’histoire du peuple des Quileutes. »

Leah arrêta son récit, estimant qu’elle en avait déjà dit suffisamment.

Maintenant, la discussion était clause. Son cœur lui dictait de partir, loin d’ici. Elle lui lança un dernier regard remplit de douceur qui semblait le remercier de ce moment. Elle n’en dit pas plus. La jeune femme laissa alors tomber la serviette de son corps et sur l’instant repris sa forme de louve. L’œil brillant, au aguets, parcouru la large étendu de forêt autour d’elle.

Sans un regard d’adieu pour Alex, elle partit en courant vers le fond de la forêt. Ses muscles puissants lui permirent de s’éclipser. Tout les bruits qui régnait dans la forêt, les chants d’oiseaux, continuait même après son départ comme si elle n’avait jamais existé. A quelques centaines de kilomètre, avec une bonne vue, on pourrait encore apercevoir l’ombre de Leah. Comme si elle n’avait été qu’un rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur craquant à l'écoute


Feat. : Chace Crawford
Age d'apparence : 18
Age réel : 71
Messages : 679
Date d'inscription : 13/12/2010
MessageSujet: Re: 19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé ! Mar 18 Oct - 8:45

Il était en position de défense. Elle avait fait basculer tous ce jeu de curiosité en un éclaire. Il avait la sensation d’avoir été trahi. Mais ne peut-on être trahi que par ses amis ? Considérait-il la jeune femme comme tel ? Il en doutait. Oui il y avait bien quelque chose entre eux, mais impossible ou difficile de qualifier cette relation plus qu’étrange. Cela serait revenu à dire que deux ennemis que la nature oppose en tout point, seraient capables d’affranchir toute ses barrières en une simple journée. Du moins c’était ce que cela lui inspirait. Oh bien sur, il éprouvait quelque chose pour la jeune femme, mais il ne savait mettre un nom dessus. Peut être simplement cette curiosité qui l’avait attiré depuis le début, ou peut être tout autre chose. Oui il ne pouvait le nier, au fil de leurs discutions, il l’avait trouvé très sympa, après s’en être méfier. Mais maintenant, il ressentait de la peur face à elle. Comment les choses pouvait-elle basculer aussi vite. La encore il avait sa petite idée. Il avait toujours sur que la nature reprendrait le dessus à un moment donné, il fallait croire que ce moment était arrivé et que contre cela il ne pouvait pas grand-chose. Oh bien sur, il aurait voulu continuer à en apprendre sur elle, pas dans le but de pouvoir s’en défendre après, non simplement car elle lui avait été sympathique et qu’elle continuait à l’intriguer au plus au point. Mais il comprit que ce temps là était passé, que la chance qui lui avait été offerte, qui leurs avait été offerte avait cessé, comme si le temps impartie, comme le sable s’écoule dans son sablier avait atteint son but, que plus un seul grain de restait à tomber.

Sur la défensive, il continuait de la regarder, essayant de calmer le vampire en lui. Il essayait en vain de comprend pourquoi elle l’avait soudainement attaqué. L’avait-elle attaqué ? Il essayait de visualiser la scène, de se souvenir de chaque détail qui aurait pu lui apporter un élément de détail, mais il n’était sur de rien. Et si tout cela avait fait parti d’un jeu, d’une stratégie pour le tester ? Et puis cette petite voie en lui qui lui disait qu’il aurait du l’écouter depuis le début. Aurait-il du l’écouter ? Non pour lui, il avait pris la bonne décision. Il continuait de regarder la jeune Louve, cette dernière semblait pensive. Comme si elle faisait elle aussi le point sur ce qui venait de se passer entre eux, réfléchissant alors au choix qu’elle devait faire. Poursuivrait-elle alors ce qu’elle avait commencé ? Alors qu’il l’observait, il cru voir en elle un changement de comportement mais qu’il ne parvenait pas à intégré. Puis en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, la jeune femme se trouva nu devant lui, encore une fois, il n’ut pas le temps de voir la transformation, et cela en dépit de ses dons de vampire. Non cela avait été très rapide. Il en restait sans voie. La vu de son corps ne l’importuna pas, elle était belle. Puis la jeune femme s’enveloppa dans une couverture et s’avança un peu vers lui, tout en respectant une certaine distance. Il ne c’était pas attendu à ce changement. Puis alors elle prit la parole et lui conta ses légendes. Répondant alors aussi à sa question. Il l’écouta dans dire un moment, sans une expression. Intérieurement il la remerciait de ce confier ainsi à lui, mais il savait que le lui dirait serait presque l’offensé, aussi s’en abstint-il.

Ainsi s’il l’avait mordu comme sont instinct le lui dictée, elle en serait morte. Elle venait de terminé son récit et dans le regard qu’elle lui adressa il comprit alors que leur rencontre s’en arrêterai ici, qu’elle allait partir. Sur quoi elle se transforma à nouveau et se mit à courir dans la direction opposé du lieu ou ils se trouvaient. * Merci* fut la dernière pensée qui lui transmit sans être vraiment sur qu’au loin elle pourrait la capter. Il la regarda s’éloigner, l’observant une dernière fois, pensant alors qu’a la course, elle l’aurait certainement battu. De cette journée si atypique, de cette rencontre si étrange, il garderait un souvenir particulier. Tout comme cela resterait son secret. Ce serait certainement l’une des seules choses dont-il ne parlerait pas à sa sœur, mais dont-il serait en mesure de la défendre si elle si trouvait un jour confronté. Regardant une dernière fois le lieu vers lequel la louve c’était dirigé, il n’y voyait plus que la forêt à présent. Il reprit alors à son tour sa route vers son foyer. Quelque chose lui disait qu’il ne reviendrait peut être pas de si tôt dans cette forêt, même si l’envie de revoir la jeune louve était tentante, cela s’avérait être pure folie. Tout comme il savait que leur prochaine rencontre ne serait pas aussi pacifique. Si prochaine rencontre il y avait.

THE END

***************************


Rps | Liens
Couleur de RP cadetblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: 19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé !

Revenir en haut Aller en bas

19 heures, une petite balade ? [PV Alex McCherry] Terminé !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» PAU .. PETITE BALADE EN 2003
» Petite balade en Vercors.
» Petite balade en Corrèze...
» Une petite balade du jour !!!
» Petite balade en foret le jour du printemps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight rpg - Chapitre 5, Lunaison :: Archives et Corbeille :: Twilight Lunaison : Saison 1 :: Rps Terminés :: Rps dans le contexte-