Twilight Lunaison est un forum de rpg qui poursuit l'intrigue de Révélation, chapitre de la saga Twilight de Stephenie Meyer. Pour sa renaissance : une nouvelle intrigue, de nouveaux personnages, rejoignez-nous pour écrire l'histoire...
 

Partagez|

Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Loup modérateur attentif


Feat. : Adam Gregory
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 20 ans
Messages : 1198
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation : Près de ceux que j'aime
MessageSujet: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Mer 5 Oct - 15:12

-Rentre, avais-je chuchoté à Nina.

Ma sœur avait très certainement eu envie de protester, mais le regard que je lui lançai l’en dissuada et elle s’éloigna bien sagement en direction du foyer d’accueil dans lequel nous devrions vivre maintenant qu’ils n’étaient plus là. Je m’accroupis face à la tombe de mes parents et fermai les yeux quelques instants pour pouvoir me remémorer ; les sorties en familles, les repas, le cinéma, la plage… et tellement d’autres choses qui désormais ne serait plus.

Enfin, les larmes que j’avais retenues durant tout l’enterrement se mirent à couler. Je poussai un cri de tristesse mêlé à de la rage, pourquoi avait-il fallut que ça nous arrive à nous !? Qui avions tout ce dont nous avions besoin, un père et une mère qui nous aimait, de la réussite à l’école, bref, tous ce dont deux adolescents on besoin pour vivre. Pourquoi avait-il fallut que ce maudit feu vienne ravager notre maison ? Emportant avec lui tout les souvenirs de notre passé ainsi que Kate et James Thompson nos parents. Désormais nous étions des orphelins et c’est en tant que tels que nous avions été envoyé de force dans ce fichu foyer Nina et moi.

Cependant, durant l’enterrement je pouvais au moins dire que je m’étais montré digne, je n’avais pas pleuré et lors de la cérémonie du serrement de main, j’avais écouté les « toute mes condoléances » empli de tristesse que tous le quartier m’avait adressé. Pourtant, aucun d’eux ne s’était proposé de nous recueillir et nous nous retrouvions seul tous les deux.

C’est pourquoi je n’avais rien montré, pour Nina, elle qui était dévasté par la mort de nos parents et qui tout comme moi se demandait pourquoi notre petite vie bien paisible avait été brisé comme ça, d’un coup. Ainsi, je m’étais promis de la protéger de tous ce qui pourrait nous arriver dans ce foyer et de faire mon possible pour la rendre heureuse.

Après un dernier regard vers la tombe de nos parents, je fermai à nouveau les yeux et respirai profondément pour essayer de me calmer, je devais me montrer fort, pour Nina, quelque soit ma tristesse elle ne comptait plus. Seul comptait le fait de pouvoir penser ses blessures et la faire à nouveau sourire.

Sur ses bonnes paroles, je me dirigeais à nouveau vers le foyer et sans un mot à personne, je montais dans la chambre que nous partagions Nina et moi. Elle était assise sur la chaise de notre petit bureau et regardai une photo de nous quatre que nous avions pu sauver des flammes. Je respirai à nouveau un grand coup avant de m’approcher d’elle et de lui retirer la photo des mains. Nina me regarda étonnée.

-Il faut se tourner vers le futur maintenant, déclarais-je d’une voix décidé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Miley Cyrus
Age d'apparence : 17 ans
Age réel : 17 ans
Messages : 636
Date d'inscription : 01/10/2011
MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Dim 9 Oct - 15:34

-Rentre , m'avait-il chuchoté

Je ne voulais vraiment pas rentré , j'aurais aimé resté avec lui devant la tombe de nos parents plutôt que de retourner dans ce foyer où nous étions obligés de vivre maintenant .
Mais à son regard j'ai compris que ça ne servait à rien de protester et je le connais je sais très bien qu'il a besoin de se retrouvé seul , de réfléchir et de repenser à tous les bons moments que l'on a passé auprès d'eux .

En chemin , je n'ai pas réussi à retenir mes larmes . Je me sentais tellement mal , j'avais l'impression qu'on m'avait arraché le cœur !
Je ne savais plus où j'en étais, j'étais perdue. Heureusement que mon frère Ryan est toujours là lui , sinon je ne sais pas comment je pourrais tenir le coup . Je l'aime énormément il est tout pour moi et encore plus depuis que nos parents ne sont plus là .Il ne me reste plus que lui mais malgré cela je me sens terriblement seule .
Je n'arrêtais pas de repenser aux bons moments que l'on a passé , à toute les fois où ma mère me prenait dans ses bras , à tous les «je t'aime» qu'elle a pu me dire . A toute les fois où je ne me sentais pas bien et que mon père me prenait dans ses bras . Ça ne va pas être facile de vivre sans eux .

J'étais déjà arrivée devant le foyer mais je ne m'en étais même pas rendu compte . J'ai essuyé mes larmes avant de rentrer et dû supporté tous les «je suis désolé(e)», «toute mes condoléances» avant de pouvoir enfin arrivée dans ma chambre – et donc aussi celle de Ryan- , et je me suis écroulée sur la chaise du bureau , exténuée .
C'est à ce moment-là que j'ai aperçu sur le petit bureau une photo de nous quatre , James , Kate , Ryan et moi , heureux . J'étais bouleversée . Je l'ai prise dans mes mains .

-Il faut se tourner vers le futur maintenant , déclara t-il d'un ton ferme .

J'eus un soubresaut en entendant la voix de mon frère que je n'avais pas du tout entendu rentré.
Il avait encore les yeux humides , mais je n'y prêtais pas attention sachant qu'il voulait me le caché .

-Je croyais pouvoir y arrivée mais c'est beaucoup trop dur . Je t'aime plus que tout et j'ai besoin de toi c'est certain mais j'ai aussi besoin d'eux , je ne pourrais jamais m'en remettre , lui avais-je répondu en pleurant toute les larmes de mon corps .

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loup modérateur attentif


Feat. : Adam Gregory
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 20 ans
Messages : 1198
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation : Près de ceux que j'aime
MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Lun 10 Oct - 12:40

Nina sursauta, ne m’aillant pas senti arriver.

-Je croyais pouvoir y arrivée mais c'est beaucoup trop dur . Je t'aime plus que tout et j'ai besoin de toi c'est certain mais j'ai aussi besoin d'eux , je ne pourrais jamais m'en remettre me répondit-elle éclatant en sanglot.

Comme je la comprenais, c’est exactement ce que je ressentais, j’aimais ma sœur à la folie, elle était ce que j’avais de plus cher au monde mais je doutais d’arriver un jour à vivre sans mes parents, eux qui comptait tant pour moi et avec qui j’avais passé de si bon moment.

Cependant, je devais me montrer fort pour Nina, essayer de montrer le bon exemple et surtout, faire tout mon possible pour lui cacher ma souffrance, même si à cet instant, je doutais qu’elle n’est pas déjà remarqué les traces qu’avaient laissé les larmes sur mon visage.

Bref, je me levai pour la prendre dans mes bras tout en lui caressant les cheveux espérant qu’ainsi elle arriverait un peu à se calmer. De ma main libre, je posai la photo de mes parents et nous sur le lit en faisant bien attention. La souffrance de Nina me déchirait le cœur et j’étais incapable de la regarder sans essayer de trouver une solution pour l’apaiser, même si dans l’état dans lequel elle était ma soeur semblait inconsolable. Moi, j’essayai de prendre sur moi, de ne surtout rien montrer bien qu’intérieurement je sois dévasté.

Lorsqu’elle arriva un peu à se calmer, je posai mon pouce sur son menton et exerçai une légère pression pour l’obliger à relever la tête et à me regarder dans les yeux.

-Ecoute Nana, tu imagines bien que je suis la personne la mieux placé pour savoir ce que tu ressens; le manque, i'impression d'avoir perdu une partie de nous-même, de ne plus avoir envie de rien, je connais ça. Mais ils sont parti maintenant, nos parents sont morts et ils ne reviendront pas. Nous, sommes encore en vie et que nous le voulions ou non il va falloir l'accepter et continuer à vivre, sans eux..

« Nana », je lui avais donné ce surnom lorsqu’elle était petite et n’avait jamais cessé de l’employer, aujourd’hui, il m’avait semblé primordial de l’appeler ainsi comme pour lui montrer que malgré tout, la normalité ne changeait pas.

J'avais conscience d'y avoir était peut-être un peu fort, mais je ne savais pas trop comment m'y prendre avec elle, je souhaitais de tout mon être la voir aller mieux mais j'avais vraiment l'impression que tout ce que je pourrais dire serait inutile, car je connaissais bien sa peine, parce que je ressentais la même et j'avais l'impression qu'elle était inconsolable, tous les mots de la Terre était inutile, nos parents était morts... Mais j'étais incapable de la regarder souffrir sans rien faire, j'étais prêt à tout pour elle, pour la voir aller mieux.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Miley Cyrus
Age d'apparence : 17 ans
Age réel : 17 ans
Messages : 636
Date d'inscription : 01/10/2011
MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Dim 16 Oct - 18:08

Quand il m'a pris dans ses bras et m'a caressé les cheveux , j'ai senti pour la première fois depuis la mort de nos parents une chaleur parcourir tout mon corps . Je me sentais tellement bien à ce moment-là .

Je l'ai vu bouger sa main qui contenait la photo et j'ai compris qu'il allait la poser sur le lit , j'allais réagir mais j'ai vu qu'il l'a fait en faisant très attention et puis j'étais tellement bien dans ses bras que j'aurais été incapable de bouger . Je savais qu'il cherchait à tout prix un moyen de me consoler et j'aurais aimé en faire de même pour lui mais je ne savais pas quoi faire je n'arrivais vraiment pas à me calmer . Il essayait de le cacher mais moi je sais qu'il ressens exactement la même chose que moi .

A force de rester dans ses bras je réussis à m'apaiser un peu et alors il posa son pouce sur mon menton et m'obligea à le regarder . Des larmes encore coulées sur ma joue et mes yeux brillaient .

-Ecoute Nana, tu imagines bien que je suis la personne la mieux placé pour savoir ce que tu ressens; le manque, l'impression d'avoir perdu une partie de nous-même, de ne plus avoir envie de rien, je connais ça. Mais ils sont parti maintenant, nos parents sont morts et ils ne reviendront pas. Nous, sommes encore en vie et que nous le voulions ou non il va falloir l'accepter et continuer à vivre, sans eux..

« Nana » . Il m'a toujours donné ce surnom et je l'ai toujours aimé . Je me suis sentis bien quand il me l'a dit , je me suis rendu compte que les choses ne changerait pas autant que je ne le pensais . Je me suis aussi rendu compte ou plutôt rappelé que Ryan aussi souffrait et qu'il ressentais exactement la même chose et que de ce fait on va pouvoir traversé ses moments difficile ensemble. Oui bon certes il y est allé un peu fort mais j'en avais besoin c'est ce qu'il me fallait . Mon frère a toujours été là pour moi et aujourd’hui j'ai autant besoin de lui que lui a besoin de moi . J'essuyai mes larmes et lui dit :

-Tu as raison et puis tu es là toi . J'ai besoin de toi . Je sais très bien que ça va être très très dur mais on est tout les deux et on va y arrivé .

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loup modérateur attentif


Feat. : Adam Gregory
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 20 ans
Messages : 1198
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation : Près de ceux que j'aime
MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Lun 17 Oct - 17:08

Nina essuya ses larmes et me répondit :

-Tu as raison et puis tu es là toi . J’ai besoin de toi . Je sais très bien que ça va être très très dur mais on est tout les deux et on va y arriver.

Bien sûr que j’étais là et je le serais toujours pour elle. Elle était ma seule sœur et j’avais toujours était présent à ses côtés, l’aidant du mieux que je pouvais à l’école, la rassurant quand elle en avait besoin, l’écoutant quand elle avait besoin d’une oreille attentive autre que nos parents.

A l’école, j’avais rarement connus un frère et une sœur qui s’entendait si bien, car, à part quelques disputes sans importances, nous nous étions toujours très bien entendue. Aussi, il était normal que je sois là pour elle dans un moment aussi difficile, et puis, j’étais l’ainée donc en quelque sorte responsable d’elle.

Je la pris à nouveau dans mes bras, sachant très bien que ça nous ferait du bien à tous les deux et restait ainsi un petit moment à lui caresser les cheveux sans rien dire. Les mots étaient inutiles à cet instant pour savoir que nous ressentions la même chose ; une grande peine due à la disparition de nos parents, mais l’envie, et aussi le besoin, de s’en sortir et d’arriver à vivre à nouveau « normalement », si c’était possible de parler comme ça.

Je lui chuchotai :

-Mais oui je suis là, et je le serais toujours pour toi tu le sais. Je ne laisserais jamais personne nous séparer quoi qu’il se passe.

J’avais parlé ainsi en pensant au foyer dans lequel nous devions vivre désormais. J’avais hâte d’être à ma majorité pour enfin pouvoir la sortir de là, mais en attendant, je défiais quiquonque de nous séparer, il en était hors de question, je resterais à ses côtés pour toujours pour la protéger des différentes choses qui pourraient lui arriver.

Cette chambre obscure, simplement munie d’un bureau, d’une armoire et de deux lits me donnait l’impression d’étouffer, je proposais donc à ma sœur, supposant qu’elle devait peut-être ressentir la même chose que moi.

-On va faire un tour ?

J’eus à cet instant l’idée d’aller revoir notre ancienne maison, qui avait pourtant péri dans les flammes, mais c’était un besoin, il fallait que je la vois, comme pour me persuader que tout cela n’était pas un rêve, enfin, un cauchemar, que nos parents étaient bien morts et que nous devrions bien vivre dans ce foyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Miley Cyrus
Age d'apparence : 17 ans
Age réel : 17 ans
Messages : 636
Date d'inscription : 01/10/2011
MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Lun 17 Oct - 19:09

Il sortit de sa rêverie et me pris à nouveau dans ses bras tout en n'oubliant pas de me caresser les cheveux . Je me sentais bien dans ses bras j'ai toujours été proche de mon frère et j'ai toujours ressentie le besoin de l'enlacer . Et surtout en ce moment , il est la seule personne à qui j'ai envi de parler , de me confier . Je ne supporte pas la pitié des gens , au moins avec mon frère on partage les même douleurs lui au moins il sait ce que je ressens , ce que je traverse . Et maintenant j'ai conscience que la vie ne tient qu'à un fil et qu'il faut passé du temps avec les personnes que l'on aime tant qu'elles sont encore en vie . Et Ryan est tout pour moi je ne supporterais pas de vivre sans lui . J'avais très envie de m'en sortir , de «tourner la page» et je sentais que Ryan réveillait cette force en moi qui pourrait me permettre d'y arriver . Il sera toujours là pour moi j'en suis sûr .

-Mais oui je suis là, et je le serais toujours pour toi tu le sais. Je ne laisserais jamais personne nous séparer quoi qu’il se passe, me chuchota t-il .

Je fus étonné de ce qu'il me chuchota car j'eus l'impression qu'il avait lu dans mes pensées . Certes il me répondait à ce que je lui avais dis mais j'avais aussi l'impression qu'il savait ce à quoi je pensée . Mais c'est vrai que parfois on a pas besoin de se parler , de simple regards suffisent . Néanmoins je fus heureuse de sa réponse qui me réchauffa le cœur . Je savais qu'il serait toujours là pour moi comme moi je serais toujours là pour lui . Je savais qu'il avait qu'une hâte , c'était d'atteindre sa majorité pour pouvoir s'occuper de moi et pour que nous puissions sortir de ce foyer . Je ne me sentais pas bien dans ce foyer , la chambre était petite mais ce n'était pas ça qui me dérangeais et j'étais contente de la partager avec mon frère plutôt qu'avec une fille que je ne connaissais pas , mais je sais pas je me sentais oppressé et pas à ma place .

-On va faire un tour?

Je fus contente qu'il me le proposa , en plus juste au moment où j'y songeais . Décidément il doit lire dans mes pensées .
On sortit et pris le chemin qui menait à notre maison . Il ne restait vraiment pas grand chose de cette magnifique maison où nous vivions et ce fus très douloureux de la voir dans cet état , mais en même temps ça m'a fait du bien j'avais besoin de la revoir , peut-être pour réaliser je sais pas . Puis je lui proposa d'aller voir le lac où nous aimions nous baigner tous les quatre . Le soir on faisait un feu de camps et avec papa on écoutait Ryan et maman jouaient de la guitare . A la vue de ce lac , on ne put s'empêchait de sourire et de repenser à tous ces bons moments . Ça m'avais fait beaucoup de bien de revoir notre maison et ce lac mais je n'avais pas envie de partir , de peur de retourner dans la dure réalité que tout cela était fini .

-Où on va maintenant ? Lui dis-je la gorge serrée en étant persuadé que lui aussi aurait envi de revoir d'autres endroits où nous avions passé de merveilleux moments .

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loup modérateur attentif


Feat. : Adam Gregory
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 20 ans
Messages : 1198
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation : Près de ceux que j'aime
MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Mar 18 Oct - 18:14

Après qu'elle m'eut accordé son consentement, Nina et moi sortirent se dirigeant d'un commun accord, silencieux pourtant, mais les mots étaient inutiles pour exprimer ce dont nous avions envie, et surtout besoin, vers notre maison, enfin, ancienne maison.

Ça me fit un choc de la revoir ainsi à moitié dévasté par les flammes, des images de l'accident me revinrent en tête, cette chaleur, cette fumée, moi courant pour sauver ma sœur, malheureusement je n'avais pas eus le temps de les sauver eux, je m'en sentais tellement coupable et m'en sentirait coupable toute ma vie. Si seulement j'avais pu les avertir à temps, ils auraient certainement pus sortir et aujourd'hui ils seraient toujours en vie, mais après tout comme on dit avec des si on pourrait refaire le monde...

Nous nous dirigeâmes ensuite vers le lac et là, des tonnes de souvenir ne pouvait s'empêcher de remonter à la surface, ses piques niques en familles, ses fous rires général dans l'eau lorsque nous nous bagarrions comme des enfants Nina et moi. Les longs moments ou nous restions simplement allongé sur l'herbe à contempler le ciel Carambar mon adorable petit chien, un labrador noir, installé à nos pieds et Réglisse le petit chat noir de Nina allongé sur ses genoux. Nos deux animaux de compagnies avaient malheureusement eux aussi étaient emportés par les flammes et nous ne les reverrions plus, comme pour nos parents...

Bref, tout un tas de souvenir tellement ordinaire mais tellement précieux pour moi. Je ne pus m'empêcher de sourire en y repensant et je vis que Nina en avait fait de même.

La guitare, c'est aussi ça qui me revint en tête, il faut dire que j'en avais tellement jouer dans ce lieu magique accompagné par ma mère. Je me souvenais d'un soir en particulier, un moment féérique ou nous étions tous les quatre installé près du feu. J'avais commencé à jouer puis, ma mère m'avait rejoint pendant que ma sœur et mon père nous écoutait attentivement.

C'était tellement bien, je crois qu'on ne se rend compte de l'importance de ces moments seulement quand on sait qu'il sera impossible d'en vivre à nouveau. A cette pensée, mon coeur se serra et je retins mes larmes à grande peine, si intérieurement j'étais dévasté, extérieurement je ne montrais rien, affichant un petit sourire qui se voulait rassurant pour Nina.

- Où on va maintenant? demanda-t-elle la voix serré, je devinai facilement qu'elle avait certainement envie de visiter d'autres endroits où nous avions l'habitude de se rendre.

Une multitude d'endroit me vinrent en tête, le parc, la patinoire, la plage, même si Nina n'aimais pas trop ça, le cinéma... Cependant, je dus avouer avoir simplement envie de rester ici, près du lac à profiter encore un peu d'eux, je les sentais tellement présent dans ce lieu, comme s'ils étaient encore là. J'haussai donc les épaules en direction de Nina:

-Que dirais-tu de rester un peu là? lui répondis-je d'une voix roque qui traduisait mon émotion intérieure.

J'aurais aimé lui cacher que j'étais remué, mais j'en étais incapable, je n'avais pas pu maîtriser ma voix et j'en étais désolé, ça n'arriverais plus maintenant, je me promis de faire attention. Je m'installai dans l'herbe, contre l'arbre contre lequel je m'étais toujours mis, en attendant sa réponse. Je fermai les yeux quelques secondes avant de les rouvrir, pour m'imprégner un peu plus de l'ambiance tellement calme de ce lieu et de tous les souvenirs qui défilaient toujours dans mon esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Miley Cyrus
Age d'apparence : 17 ans
Age réel : 17 ans
Messages : 636
Date d'inscription : 01/10/2011
MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Dim 30 Oct - 12:28

-Que dirais-tu de rester un peu là? Me répondit-il en ne pouvant maîtriser sa voix .

Il avait l'air aussi bouleversé que moi . Il ne voulait vraiment pas montrer sa détresse , il a toujours voulu me la cachée pour éviter que je ne m'inquiète , et c'est vrai que je supporte mal de voir mon frère souffrir . J'ai eu un choc de revoir notre maison et le lac .

Ryan se posa sur l'herbe puis contre l'arbre où il a toujours eu l'habitude de se mettre . Il ferma les yeux et pensait sûrement à tous ces bons souvenirs . Il devait aussi attendre que je lui réponde mais j'en étais incapable , j'avais la tête ailleurs . Alors en guise de réponse je mis ma tête sur ses jambes comme avant sauf qu'il y avait aussi habituellement mon petit chat noir Réglisse sur mes jambes et Carambar le labrador de Ryan à ses pied avant qu'ils ne meurent eux-aussi dans l'incendie . J'aurais aimé pouvoir faire quelque chose , j'aurais aimé pouvoir sauver nos parents et nos animaux mais moi-même j'avais été emprisonné par les flammes et ne pus en sortir qu'avec l'aide de Noah .

Une fois que je mis ma tête sur ses jambes il ouvra les yeux et me caressa les cheveux tout en refermant les yeux . On restait là comme ça pendant un bon moment à repenser à tout ces moments inoubliables , j'avais l'impression de tout revivre et je me sentais bien mais je savais très bien qu'il allait falloir retourner à la réalité à un moment où à un autre .

Finalement j'étais contente de rester là , près du lac . Je pense que c'est à cet endroit que l'on a vécu le plus de bons moments , on allait toujours là et on rigolait , criait et s'amusait . C 'est là aussi que je me réfugiais à chaque fois que ça n'allait pas . Ryan venait me retrouver à chaque fois , et me réconfortait . On parlait beaucoup et on se retrouvait toujours lui assis contre l'arbre et moi ma tête sur ses jambes .

Des larmes coulèrent sur mes joues se faisant de plus en plus entendre . Alors Ryan me releva et me pris dans ses bras et je pus aperçois ses yeux qui eux aussi étaient humides . Je me sentais tellement mal ! Je sentais un grand vide en moi . J'avais l'impression que l'on m'avait arraché le cœur . Tout cela était fini , tout ces moments ne seront plus que des souvenirs . Je sentais un gros manque . En perdant mes parents j'ai l'impression d'avoir tout perdu . J'ai souris pour la première fois depuis la mort de nos parents en revoyant le lac . C'était comme une renaissance , j'avais vraiment l'impression que c'était réel , que je revivais vraiment toutes ces scènes . Mais je pleurais sachant très bien que c'était que des illusions , que des souvenirs .

Je fus dévastée de revoir la maison dans cet état . Elle était en ruine , il ne restait plus rien de cette magnifique maison où nous avons menés une vie paisible . Difficile à croire maintenant que cette maison fut habitée un jour . On a vécu tellement de choses dans cette maison . Et toutes nos photos brûlées . Notamment la photo que maman avait prise de moi bébé faisant mes premiers pas pour aller dans les bras de Ryan . Eh oui déjà quand il avait quatre ans et moi un , on était déjà très proche . Plein d'autres photos comme celle là ont été emportés par les flammes , mais cette photo en particulier me tenais à cœur .

D'un coup je pris la main de Ryan et l'entraîna dans la petite forêt et plus précisément dans la cabane perchée dans les arbres . Un jour , alors que l'on se baignait dans le lac tous ensemble , on s'est écarté avec Ryan et on a découvert une cabane qui semblait ne pas avoir servi depuis longtemps . Alors tous les jours on y retournait et on la retapait . Au bout de quelques jours elle était toute neuve , toute belle . C'était devenu notre cabane , on y avait mis des tas de photos ! Il y avait beaucoup de photos de nous quatre près du lac ou devant un feu de camps . Ou bien des photos de Ryan et moi en train de grimacer , en train de rire ou quelques-une en train de sourire normalement .

On regarda les photos le sourire au lèvres pendant un moment . Puis je me suis souvenu d'un truc . Un soir quand on était tous les quatre près d'un feu en train de faire fondre du chamalow , Ryan s'était levé , avait pris un bâton et avait écrit un truc sur « notre » arbre . Alors je suis allée voir ce qu'il avait écrit et vis que c'était nos deux noms suivis d'un cœur et suivis d'un : « je t'aime ptite sœur » . Ce jour-là j'avais tellement été émue par son geste que je lui avait sauté au cou . Je jeta un œil sur l'arbre voir si l'inscription y était toujours et à ma plus grande satisfaction elle y était toujours . J'étais heureuse de la revoir . J'avais beaucoup pleuré dans la cabane .
Et pendant un petit moment de silence je lui souffla :

-Je t'aime Grand Frère .

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loup modérateur attentif


Feat. : Adam Gregory
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 20 ans
Messages : 1198
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation : Près de ceux que j'aime
MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Dim 30 Oct - 17:56

Nina s'allongea dans l'herbe en posant sa tête sur mes jambes. Je lui caressai les cheveux tout en fermant à nouveau les yeux, je voyais bien qu'elle n'allait pas bien mais je savais également que dans l'immédiat je ne pouvais rien faire. Ça me rendait malade de ne pas pouvoir l'aider mais il allait falloir que nous réussissions à faire notre deuil tous les deux, et ça je ne pouvais pas le faire à sa place. J'aurais pu tenter de la rassurer, lui chuchoter des mots de réconfort, mais pour être dans le même état qu'elle en cet instant je savais que j'aurais pu lui dire tous le mots de la Terre mais que ça serait complètement inutile.

Lorsque j'entendis qu'elle pleurait j'ouvris les yeux, me levai et la pris simplement dans mes bras. J'enfouis ma tête dans ses cheveux et inhalai son odeur, je ne savais pas quoi lui dire. Pendant un moment, les souvenirs défilant dans mon esprit avait tellement était réel que j'aurais presque cru revivre ses moments et avoir mes parents près de moi, mais non, tous ça n'était qu'illusion.

Nina me prit par la main et je la suivit aillant deviné qu'elle m'emmenait dans la cabane perché en haut de l'arbre. Cette cabane que nous avions découverte en nous éloignant du lac, immédiatement elle nous avait plu, je nous revois encore en train de la dépoussiérer et de la repeindre, que nous avions pu rire dans cette cabane tous les deux... J'avais volé un tas de photos à la maison que j'avais accroché dans la cabane, maman et papa en riaient toujours et à la fin les photos de nous deux étaient toujours imprimé en double. La dernière en date que j'avais volé était la photos des premiers pas qu'avaient fait Nina, à un an lorsqu'elle avait commencé à marcher elle s'était empressé de venir dans mes bras, j'aimais tellement cette photos !

Cependant je n'avais pas eut le temps de l'afficher et elle était dans mon sac à dos qui se trouvait près de l'entrée de la cabane, j'allais le faire lorsque Nina jeta un coup d’œil à l'arbre sur lequel un soir j'avais écrit « Nina + Noah <3 Je t'aime ptite sœur ». Durant le moment que nous avions passé dans la cabane ma sœur avait beaucoup pleuré et je l'avais serré plus d'une fois contre moi.

-Je t'aime Grand Frère .

Je lui fis un sourire émue, mon cœur s'emplissait de joie chaque fois qu'elle prononcé ses simples mots. A cet instant, je me levai, pris la photos dans mon sac à dos et l'affiche près des autres.

-Celle là j'y tenais trop pour ne pas l'afficher ici, dans notre endroit, chuchotais-je.

Je la serrais ensuite contre moi avant de dire :

-Tu sais, j'ai conscience que ça ne seras pas facile d'aller mieux et de retrouver une vie normale, mais on est tous les deux, je suis certain que nous y arriverons, à deux nous sommes plus fort.

J'ajoutai ensuite en désignant toutes les photos d'un vaste geste de la main :

-Et tous ces souvenirs personnes ne pourras nous les enlever. Même si papa et maman ne sont plus là, ils le seront toujours dans nos cœurs et on pensera fort à eux. Je suis sûr qu'ils sont fier de nous de là-haut.

C'était ridicule mais j'avais besoin de faire quelque chose, je ne pouvais pas laisser Nina souffrir de la sorte sans réagir alors j'avais prononcé ses mots espérant qu'ils arriveraient à la rassurer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Miley Cyrus
Age d'apparence : 17 ans
Age réel : 17 ans
Messages : 636
Date d'inscription : 01/10/2011
MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Dim 30 Oct - 20:06

-Je t'aime Grand Frère . Lui avais-je dis les yeux toujours humides .

Il me fit un grand sourire , il avait l'air émue . Il se leva d'un coup et fouilla dans son sac à dos . Je ne savais pas du tout ce qu'il cherchait et cela m'intriguait énormément . Il pris ce qui ressemblait à une photo et l'afficha près des autres photos . Je fondis en larmes voyant que c'était la photo que j'aimais tant , la photo de mes premiers pas où je finis dans les bras de Ryan . Je restais là ébahit à regarder la photo pleurant et même criant de joie ! Enfin je lui sauta au cou !

-Celle là j'y tenais trop pour ne pas l'afficher ici, dans notre endroit, me chuchota t-il .

J'étais tellement heureuse ! Je tremblais tellement j'avais été surprise et heureuse ! Elle représentée tellement de choses à mes yeux . Cette amour inconditionnel que j'éprouve envers mon frère notamment .

-Mais moi aussi j'y tiens énormément , je suis trop contente que tu l'ai conservé !! C'est merveilleux ! Lui dis-je en sautant partout .

Mais ma joie s'estompa petit à petit car la réalité me revint à l'esprit . J'avais besoin de réconfort . Ryan me serra contre lui et me dit :

-Tu sais, j'ai conscience que ça ne seras pas facile d'aller mieux et de retrouver une vie normale, mais on est tous les deux, je suis certain que nous y arriverons, à deux nous sommes plus fort.

Il ajouta en montrant toutes les photos de la main :

-Et tous ces souvenirs personnes ne pourra nous les enlever. Même si papa et maman ne sont plus là, ils le seront toujours dans nos cœurs et on pensera fort à eux. Je suis sûr qu'ils sont fier de nous de là-haut.

-Tu as raison et j'en suis sûr aussi . Tu sais que je t'aime et que tu comptes énormément à mes yeux . Je me sens tellement seule depuis que maman et papa ne sont plus là mais cette balade , de revoir le lac et notre cabane m'a fait un bien fou et je me suis rendu compte que on était deux à avoir cette souffrance , à ressentir cette solitude et tous les deux on va pouvoir s'en sortir . Tout ce que tu me dis me réconforte , je ne sais pas ce que je ferais sans toi .


J'étais vraiment reconnaissante d'avoir un frère aussi dévoué , aussi gentil . Je savais qu'avec lui tout était possible .

-On a passé tellement de bons moments avec Papa et Maman , et il n'y a aucune raison pour que l'on ne passe pas de bons moments rien que tous les deux … Je pense … , lui dis-je d'une voix incertaine .

Je pensais réellement que l'on pouvait passer de bons moments que tous les deux , mais ça ma fait bizarre de dire «que tout les deux» . C'est vrai après tout , il n'y aura plus de nous quatre . On est plus que deux . Mais maintenant je ressentais certes toujours autant de tristesses mais il y avait aussi en moi une part d'assurance . Je sentais que l'on pouvait franchir cette étape et enfin aller de l'avant .

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loup modérateur attentif


Feat. : Adam Gregory
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 20 ans
Messages : 1198
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation : Près de ceux que j'aime
MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Lun 31 Oct - 0:42

Lorsqu’elle eut vu la photos Nina me sauta au cou ce qui me fit sourire, elle aussi avait l'air d'adorer cette photos.

-Mais moi aussi j'y tiens énormément , je suis trop contente que tu l'ai conservé !! C'est merveilleux

J’éprouvai un bonheur sans limite à la voir sauter partout, cependant ça ne dura pas longtemps et lorsque sa joie se fut totalement estompé, la mienne par la même occasion, je la serrais contre moi.

-Tu as raison et j'en suis sûr aussi . Tu sais que je t'aime et que tu comptes énormément à mes yeux . Je me sens tellement seule depuis que maman et papa ne sont plus là mais cette balade , de revoir le lac et notre cabane m'a fait un bien fou et je me suis rendu compte que on était deux à avoir cette souffrance , à ressentir cette solitude et tous les deux on va pouvoir s'en sortir . Tout ce que tu me dis me réconforte , je ne sais pas ce que je ferais sans toi .

J'étais réellement soulagé de la voir parler ainsi, elle se livrait à moi et j'étais sûr et certain que c'est ce dont elle avait besoin, dévoiler ses sentiments à quelqu'un

-On a passé tellement de bons moments avec Papa et Maman , et il n'y a aucune raison pour que l'on ne passe pas de bons moments rien que tous les deux … Je pense …

Elle avait parlé d'une voix incertaine et je compris immédiatement pourquoi « Nous deux », c'était nouveau pour nous tout ça, auparavant nous disions toujours « Nous quatre » lorsque nous parlions de notre famille mais c'était bel et bien finit maintenant tous ça, le « nous quatre » s'était envolé lorsque nos parents étaient parti pour ne jamais revenir. Car malgré toutes les belles paroles que je me forçait à sortir pour ma sœur je n'étais pas dupe. Personne n'était fier de nous et personne ne veillait sur nous de là haut, ils étaient parti, ils s'étaient envolé et même s'ils resteraient présent à jamais dans nos cœurs ils ne le serait plus dans nos vies.

Si intérieurement mes pensées étaient noire, j'affichai toujours le même sourire rassurant pour ma sœur. Car mes états d'âmes elle n'avait pas besoin de les entendre, ça lui aurait fait beaucoup trop de mal, c'était les belles paroles dont elle avait besoin, celles qui était censé rassurer et que je me forçais à dire avec naturel comme si moi aussi j'y croyais.

-Des bons moments il y en aura pleins, des sorties au cinéma, des balades au lacs, de la marche en forêt, tout ça nous le ferons toujours, nous devons continuer à vivre normalement, pour eux.

Une fois de plus je ne pensai pas un fichtre mot de ce que j'étais en train de dire mais c'était sans importance, moi je ne comptais pas. Ce qui était le plus important c'était de panser les blessures de Nina, peut importais la plaie ouverte à vif qu'était désormais mon cœur.

C'est donc affichant toujours se même sourire rassurant que je serrais tendrement ma petite sœur contre moi et me mis à lui caresser les cheveux

-Moi aussi je t'aime Nana, tu ne peux même pas imaginer à quel point. Je ne sais dire ce que j'aurais fait si toi tu n'avais pas survécu à l'accident. Nous nous en sortirons j'en suis certain, nous ne pouvons que nous en sortir, nous devons continuer à vivre comme avant, sans pour autant effacer ce qu'il s'est passé car ça nous ne le pourrons jamais. Se vide en nous il sera toujours là, nous allons devoir apprendre à vivre avec voilà tout. Et puis nous serons toujours là l'un pour l'autre, pour nous soutenir lorsque ça n'ira pas.

Je ne savais que dire de plus, j'essayais réellement de trouver des mots rassurants à lui dire mais étant donné que je n'y croyais absolument pas c'était un exercice quelque peu difficile. J'embrassai son front avec douceur.

-Il va falloir rentrer au foyer maintenant, il fera bientôt nuit.

Le jour commençait à se coucher et il était donc grand temps de rentrer, même si j'aurais bien aimer rester là, habiter dans cette cabane même, c'était impossible, finis le moment magique, il allait falloir revenir à la réalité maintenant.

***************************

couleur de rp: limegreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Miley Cyrus
Age d'apparence : 17 ans
Age réel : 17 ans
Messages : 636
Date d'inscription : 01/10/2011
MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Lun 31 Oct - 13:34

-Des bons moments il y en aura pleins, des sorties au cinéma, des balades au lac, de la marche en forêt, tout ça nous le ferons toujours, nous devons continuer à vivre normalement, pour eux.

Il avait raison . C'est ce qu'ils voudraient . Que l'on vive normalement et que l'on profite de la vie . Maintenant , ce ne sera pas facile au début , faire des sorties est la dernière chose que j'ai envie de faire pour le moment .

-Encore une fois tu as raison , c'est ce qu'ils voudraient j'en suis sûr . Il faudrait que l'on vive normalement , que l'on profite de la vie , que l'on passe de bons moments tous les deux .

Là encore je pensais réellement ce que je disais mais je ne pus cependant m'empêcher d'utiliser le conditionnel , car je n'étais pas vraiment certaine que cela puisse être possible .

Il me sourit et me serra avec une grande délicatesse contre lui et me caressa les cheveux avant d'ajouter :

-Moi aussi je t'aime Nana, tu ne peux même pas imaginer à quel point. Je ne sais dire ce que j'aurais fait si toi tu n'avais pas survécu à l'accident. Nous nous en sortirons j'en suis certain, nous ne pouvons que nous en sortir, nous devons continuer à vivre comme avant, sans pour autant effacer ce qu'il s'est passé car ça nous ne le pourrons jamais. Se vide en nous il sera toujours là, nous allons devoir apprendre à vivre avec voilà tout. Et puis nous serons toujours là l'un pour l'autre, pour nous soutenir lorsque ça n'ira pas .

Ça c'était certain , ce profond mal être nous l'aurons toute notre vie . On aura beau tout faire pour y remédier , il sera toujours là dans notre coeur . Mais je savais que je pouvais compter sur le soutient de mon frère et cela me réconfortée un peu . Je pense que lui aussi il sait que je serais toujours là pour lui quoi qu'il arrive !

Il embrassa mon front avec énormément de douceur . Une chaleur intense se propogea partout dans mon corps , je me sentis tellement bien à ce moment là . J'avais vraiment besoin de chaleur humaine .

-Il va falloir rentrer au foyer maintenant, il fera bientôt nuit . Me dit-il

A ces mots , mon petit sourire après qu'il m'eut déposé un baiser sur le front , s'estompa net . Je regarda tout autour de moi et vis qu'effectivement la nuit commençait à tomber et qu'il fallait rentrer . Mais je n'arrivais pas à bouger , je ne voulais pas partir de cette endroit . Je fus interpellé par des cris , mais quand je vis mes mains mouillées , je me rendis compte très vite que les cris sortaient de ma bouche et que je pleurais toutes les larmes de mon corps . Je tremblais tellement que je dus me mettre à genou .

-Non ! Non ! Je veux pas partir ! Je peux pas !! Pourquoi ! Noooonnnn ! PAPAAA ! MAMAAAN !! Ma voix se brisa et j'éclatai en sanglots .

Je réalisais réellement, que maintenant , que nos parents n'étaient plus là . Et je ne voulais pas retourner dans cette pension . Je ne controlais plus du tout mon corps , j'étais là , impuissante .

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loup modérateur attentif


Feat. : Adam Gregory
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 20 ans
Messages : 1198
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation : Près de ceux que j'aime
MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Mar 1 Nov - 14:30

-Encore une fois tu as raison , c'est ce qu'ils voudraient j'en suis sûr . Il faudrait que l'on vive normalement , que l'on profite de la vie , que l'on passe de bons moments tous les deux .

Je remarquai l'emploi du conditionnel mais ne fit aucun commentaire, le plus important c'était qu'elle recommence à y croire, à croire qu'une vie était possible même maintenant qu'ils n'étaient plus là.

Elle semblait aller mieux, enfin c'est ce que je pensai jusqu'à ce que je lui dise qu'il était temps de rentrer. Le petit sourire qu'elle avait affiché jusque là s'estompa net et elle regarda tout autour d'elle se confirmant certainement à elle-même que la nuit était en train de tomber. Nina se mit alors à crier tout en éclatant en sanglot et tomba à genoux tellement elle était tremblante.

Moi je sursautai ne me doutant absolument pas qu'elle aurait une réaction aussi violente.

-Non ! Non ! Je veux pas partir ! Je peux pas !! Pourquoi ! Noooonnnn ! PAPAAA ! MAMAAAN !!

Ces cris de détresse me transpercèrent le cœur à tel point que j'eus l'impression que si on me l'avait arraché j'aurais ressenti la même chose. Le bonheur de ma petite sœur était la chose la plus importante au monde pour moi, alors la voir comme ça me faisait terriblement mal, me donnant l'impression que tous ce que j'avais fait pour elle jusqu'à aujourd'hui avait échoué. Je respirai un grand coup pour arriver à me maîtriser et me laissé tomber à côté d'elle.

Avec une grande douceur je lui relevai la tête à l'aide de mon pouce et de ma main libre me mis à essuyer les larmes qui coulaient abondement de ses yeux. Je plongeais mon regard dans le sien lui transmettant tout mon courage et mon amour infini pour elle. Puis je passai un bras autour de sa taille en l'amenant vers moi. Tout en continuant à essuyer ses larmes je me mis à caresser ses cheveux.

Chut, chut, tout va bien. Quoi qu'il arrive nous serons tous les deux, tout va bien, je t'aime Nina, calme toi, tout va bien, nous serons ensemble... chuchotais-je.

Je continuai à lui chuchoter des mots de réconforts de la sorte en la serrant contre moi. Au fil du temps elle sembla se calmer mais je restai là attendant qu'elle prenne elle-même l'initiative de se lever.

En entendant ses cris de détresses la brèche dans mon cœur s'était ouverte un peu plus au point que j'avais l'impression que mon cœur était fendu en deux, ma vie avait été terminé à l'instant ou ils étaient parti maintenant je survivrais c'était tout en faisant tout mon possible pour que Nina soit heureuse.

***************************

couleur de rp: limegreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Miley Cyrus
Age d'apparence : 17 ans
Age réel : 17 ans
Messages : 636
Date d'inscription : 01/10/2011
MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Mar 1 Nov - 20:35

J'étais là , par terre , toujours toute tremblante , désespérément triste , refusant de croire que papa et maman ne ferait plus partie de ma vie . J'avais l'impression que l'on avait arraché une partie de moi . Oui , une partie de moi était partie au ciel à tout jamais . J'avais les yeux grand ouvert , la tête baissée , je regardais le sol qui était trempait tout autour de moi à cause des tonneaux de larmes que je versais .

Ryan me releva la tête doucement à l'aide de son pouce et essuya mes larmes de son autre main . Il plongea son regard dans le mien . Je sentis tout l'amour qu'il éprouvait pour moi et tout son courage me traversé tout le corps . Il passa un bras autour de ma taille et m'approcha de lui . Enfin il me caressa les cheveux .

-Chut, chut, tout va bien. Quoi qu'il arrive nous serons tous les deux, tout va bien, je t'aime Nina, calme toi, tout va bien, nous serons ensemble... me chuchota-t-il .

J'avais complètement oublié qu'il était là . Je m'étais sentie tellement seule . Je croyais réellement que j'étais seule à ce moment là . Mais Ryan était là et me chuchota des paroles très douces afin de me réconforter tout en me serrant contre lui . Je me rappelais tout ce que j'avais dit juste avant et tout ce courage et cette force nouvelle que j'avais eu et qui était toujours en moi à ce moment-là mais que j'avais un peu délaissé . Les paroles que me souffla Ryan m'apaisa petit-à-petit me forçant à penser à cette journée et aux résolutions auxquelles j'avais pensé .

Je fis un violent effort pour me relever . Je voulais me relever toute seule pour montrer à Ryan que j'étais forte et que je pouvais le faire . Je ne voulais vraiment pas réagir comme cela mais je n'ai rien contrôlé et j'ai conscience de l'avoir effrayé et j'en suis vraiment navrée .

On restait là debout tous les deux pendant un moment sans rien faire et enfin je me décidai à marcher . Il avait raison il était vraiment temps de partir , la nuit était presque déjà là . C'est avec beaucoup de prudence et aidé par mon frère , que j'avançai en direction de la pension , ayant encore la tremblotte .

On arriva enfin à la pension . J'avais l'impression que l'on y vivait depuis des siècles .
On entra et monta directement dans notre chambre , n'ayant pas envi de parler aux autres . Je ne fis même pas l'effort de sourire . Je n'en avais pas envie et j'en été incapable . Une fois arrivé dans notre chambre , je serrai très fort Mon Frère dans mes bras tout en pleurant .

-Oh Grand Frère je t'aime tellement ! Ne me laisse pas tomber ! Ne me quitte pas t'as pas le droit ! Tu es tout ce qui me reste ne me laisse jamais tomber !

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loup modérateur attentif


Feat. : Adam Gregory
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 20 ans
Messages : 1198
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation : Près de ceux que j'aime
MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Jeu 3 Nov - 11:54

Petit à petit les larmes de Nina s'apaisèrent et elle sembla se souvenir qu'elle n'était pas seule, car non elle ne le serait jamais. Elle était ma petite sœur, l'unique membre restant de ma famille désormais et je tenais à elle, je tenais à elle bien plus qu'à ma propre vie. Je l'aimais à la folie et pour elle j'étais capable de faire beaucoup de chose et je ferais donc tout les sacrifices qu'il vaudrait dans ma vie pour qu'elle puisse vivre heureuse et épanouit, car c'était la seule chose qui importait maintenant, son bonheur.

Semblant faire un violet effort sur elle-même elle se releva et je l’imitai. Nous restâmes là un moment gardant le silence, moi je refusai de la forcer, s'était à elle de prendre l'initiative de partir. De plus, la magie de ses lieux étaient toujours ancrés en moi, comme s'ils étaient encore là, et il était dur de le quitter, de les quitter. Pourtant il le fallait, il fallait avancer.

J'aidai donc Nina et nous rentrâmes vers l'orphelinat. Car oui, il fallait bien voir la réalité en face, des orphelins, voilà ce que nous étions désormais. Nous rentrions et sans parler à personne, à quoi aurais-ce servi de toute manière hein ? Voir le sourire désolé des gens qui ne connaissait rien de notre histoire, non, c'était trop pour moi. Nous montâmes donc dans notre pauvre chambre miteuse simplement rempli de deux lit, deux armoire et un petit bureau. Voilà à quoi se résumaient ce que nous possédions.. Ma sœur me serrai très fort dans ses bras et je vis à nouveau les larmes couler de ses yeux.

-Oh Grand Frère je t'aime tellement ! Ne me laisse pas tomber ! Ne me quitte pas t'as pas le droit ! Tu es tout ce qui me reste ne me laisse jamais tomber !

La laisser tomber ? Quelle idée, j'en aurais été incapable, la seule chose que je voulais s'était son bonheur, je voulais la protéger, l'aider, l'aimer, voilà tout. Je la serrais donc contre moi en essuyant ses larmes d'un geste empli de douceur.

-Jamais tu m'entends, jamais je ne te laisserais tomber, je serais toujours là pour t'aider, quoi qu'il puisse se passer. Tu es ma petite sœur et je t'aime, c'est maintenant moi qui vais m'occuper de toi et tu sais que tu peux compter sur moi, quoi qu'il advienne dans le futur.

J'avais prononcé ses paroles en plongeant mon regard dans le sien pour lui montrer à quel point je pensais ce que je disais. Ensuite, j'avais regardé autour de moi d'un air affligé et avais chuchoté :

-Lorsque je serais majeur je t'emmènerai loin de tous ça je te le promet.

***************************

couleur de rp: limegreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Miley Cyrus
Age d'apparence : 17 ans
Age réel : 17 ans
Messages : 636
Date d'inscription : 01/10/2011
MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Sam 5 Nov - 22:43

J'étais tellement terrorisée à l'idée de perdre mon frère . J'avais déjà l'impression d'avoir tout perdu . Il était la seule chose qui me restait . C'est lui qui me permet de tenir . Maintenant j'ai vraiment peur de le perdre car j'ai enfin conscience que la vie ne tient qu'à un fil et que celui-ci est très fragile et peut casser à tout moment .

-Jamais tu m'entends, jamais je ne te laisserais tomber, je serais toujours là pour t'aider, quoi qu'il puisse se passer. Tu es ma petite sœur et je t'aime, c'est maintenant moi qui vais m'occuper de toi et tu sais que tu peux compter sur moi, quoi qu'il advienne dans le futur.

Il avait prononcé toute ces paroles en me regardant intensément . Il pensait ce qu'il disait et cela me touchait profondément . Avec moi il était toujours sincère et moi aussi . Je ne me vois pas lui mentir un jour . Il regarda tout autour de lui , notre pauvre chambre si peu décorée , si peu meublée d'un air désespéré et ajouta :

-Lorsque je serais majeur je t'emmènerai loin de tous ça je te le promet.

Cette phrase me redonna le sourire . Que mon frère s'engage à me prendre en charge dès qu'il le pourra c'est formidable ! Des frères comme lui il y en a pas deux . J'ai beaucoup de chance de l'avoir . Il est tout pour moi . Il a toujours été présent , toujours été protecteur . Et il a toujours été là quand je n'allais pas bien et trouvait toujours les mots qu'il fallait .
Alors pourquoi cela changerait . Certes nos parents ne sont plus là mais lui oui alors il n'y a aucune raison pour qu'il change du tout au tout .

Quand il sera majeur il s'occupera de moi et on vivra que tous les deux . Un espoir auquel je décidai de m'accrocher . Oui ce sera comme une libération , une nouvelle vie . Encore on a de la chance on partage la même chambre tous les deux . Je n'aurais jamais supporté de partager ma chambre avec une autre fille de la pension . J'ai toujours été timide et très réservée et d'autant plus depuis la mort de papa et maman . Non pas que je n'ai pas d'amis et je suis même du genre a très vite m'attacher à une autre personne , mais je ne ferais jamais le premier pas .

Bref une porte s'était fermé et mon cœur était fissuré mais une autre porte s'ouvrait . Cela ne va vraiment pas être facile de vivre sans eux mais mon frère est là et je décidai de rester forte . Et comme on dit l'union fait la force . On va y arrivait maintenant j'en étais sûr . Enfin presque … Mais bon on ne peut jamais être sûr à 100% en même temps .

-Oui et on vivra heureux et on mènera une vie normale et remplis de joie , lui dis-je avec un sourire quelque peu forcé mais quand même sincère .

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loup modérateur attentif


Feat. : Adam Gregory
Age d'apparence : 20 ans
Age réel : 20 ans
Messages : 1198
Date d'inscription : 18/09/2011
Localisation : Près de ceux que j'aime
MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini Lun 7 Nov - 18:11

Ce que je disais à Nina semblait lui redonner l’espoir et le sourire et c’était la seule et unique chose que je souhaitais la voir sourire à nouveau.

Oui et on vivra heureux et on mènera une vie normale et remplis de joie

Me répondit-elle avec un sourire qui semblait sincère mais un peu forcé tout de même. Moi je souris à mon tour comme pour confirmer ses paroles. Cependant j’avais du mal à y croire même si une fois de plus je ne montrais rien, vivre heureux après la mort de nos parents me semblait une chose impossible, ma vie s’était terminé à l’instant ou la maison avait pris feu et ou on avait retrouvé leurs corps inanimé, mon seul soulagement dans cette histoire c’est que ma sœur ne les aie pas vue. Mener une vie normale ? Nous étions des orphelins et vivions dans un foyer d’accueil, notre vie était donc peu ordinaire. Mais je voulais que Nina y croie, qu’elle pense que mener une vie après leur mort était possible et même qu’elle le fasse, qu’elle se fasse des amis, qu’elle rencontre un garçon, même si aucun n’était assez bien pour elle à mon avis, qu’elle aille à des fêtes, bref, qu’elle mène une vie d’adolescente ordinaire.

La journée avait était longue et je vis que les yeux de Nina commençaient à se fermer tout seul, lui faisant un petit sourire entendu je m’installé sur mon lit et sachant d’avance que nous n’aurions pas faim ce soir et qu’elle n’arriverait pas à s’endormir toute seule j’invitai Nina d’un regard à venir près de moi. Elle s’allongea près de moi et je passai un bras près de ses épaules.

-Je t’aime Nana, bonne nuit, lui chuchotais-je tandis que ses paupières se fermaient.

Et c’est ainsi que nous nous endormîmes exténué par cette journée loin d'être joyeuse que nous venions de vivre.

RP TERMINE

***************************

couleur de rp: limegreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini

Revenir en haut Aller en bas

Discussion fraternelle [pv Lélia Kiowa & Noah Kiowa] Fini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Kiowa
» Enid Blyton, biopic de la BBC + discussion sur son oeuvre
» [Gordon, Noah] Le médecin d'Ispahan
» [Discussion] Shônen : Hunter X Hunter
» Ringer (2011) - Discussion générale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight rpg - Chapitre 5, Lunaison :: Archives et Corbeille :: Twilight Lunaison : Saison 1 :: Rps Terminés :: Rps hors-contexte-