Twilight Lunaison est un forum de rpg qui poursuit l'intrigue de Révélation, chapitre de la saga Twilight de Stephenie Meyer. Pour sa renaissance : une nouvelle intrigue, de nouveaux personnages, rejoignez-nous pour écrire l'histoire...
 

Partagez|

Bal de la St Valentin - [Event Libre] - [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Bal de la St Valentin - [Event Libre] - [FINI] Jeu 3 Mar - 18:41

Mon regard se détacha des couples qui s’en allaient pour se reposer encore une fois sur Chris tandis qu’il me répondait :

Non, je suis de Port Angeles, d'ailleurs je dois rentrer, j'espère qu'on se reverra.

Je fus assommée par ces mots et par son expression. On aurait dit que quelque chose le gênait profondément, qu’il était pressé par je ne sais quoi, comme s’il devait aller quelque part ou faire quelque chose. Ainsi il était de Port Angeles, je songeai en moi-même que j’avais donc peu de chance de le revoir et que c’était sûrement la première et la dernière fois que je le voyais malheureusement. Quand celui-ci m’annonça qu’il devait rentrer, je m’attendais à ce qu’il me donne de plus amples explications, mais il n’en fit rien. Il semblait vraiment pressé de s’en aller malgré une certaine retenue. J’eus le réflexe de jeter un coup d’œil discret à mon portable en le sortant doucement de ma poche, juste assez pour voir l’heure. Il était en effet assez tard, j’en déduisis qu’il devait sûrement avoir une « heure limite » et qu’il ne pouvait pas rentrer comme il voulait. Du moins c’est ce que je croyais même si je savais qu’il y avait de grande chance pour que mon hypothèse soit fausse. Légèrement déçue que celui-ci doive s’en aller je me fis une raison en acquiesçant poliment. Un sourire illumina mon visage lorsqu’il mentionna le fait qu’il espérait que l’on se reverrait. Je n’avais apparemment pas été si gauche que ça pour qu’il ait envie de me revoir.

M’apprêtant à lui dire au revoir, je fus coupée dans mon élan lorsque je le vis se pencher vers moi…d’un peu trop près. J’eus la très nette impression que ses lèvres effleurèrent les miennes. Pendant cette nano-seconde, j’eus également l’impression de sentir quelque chose glissé entre mes doigts…un papier ? Je ne savais pas, à peine eu-je le temps de réaliser qu’il s’était retourné très vite en quittant la salle. J’étais soufflée, la bouche légèrement entrouverte et les yeux écarquillés, j’étais en pause. Un petit crissement aigu s’échappa de ma gorge une fois qu’il eut quitté le bal, comme un effet à retardement. C’est simple…soit j’avais rêvé, soit il m’avait vraiment « embrassé »…Tout s’était passé si vite que je n’étais plus certaine de rien. J’étais tellement sonnée que je me repassais la scène en boucle, si je m’attendais à ça ! Littéralement surprise, les émotions se bousculèrent. J’ignorais si j’étais en colère ou bien agréablement surprise. Secouant la tête, je préférais opter pour la première option pour me rassurée : je « décidai » donc que j’étais furieuse. Quoique, je n’en étais pas certaine, mes pensées étaient tellement embuées que j’étais incapable d’avoir un jugement posé à cet instant. Je montai ma main jusqu’à ma lèvre pour l’effleuré, ne parvenant décidément pas à réaliser ce qu’il venait de se produire. Mon autre main se resserra et c’est alors que je sentis le papier qu’il m’avait glissé. Éprise d’une certain curiosité je le dépliai doucement, je vis sur ce papier une adresse et un numéro de téléphone. J’en déduisis que cela devait sûrement être ses coordonnées. Ma surprise n’avait pas de limite et je fus une nouvelle fois sonnée. Qu’attendait-il que je fasse avec ça ? Débouler chez lui ? L’appelé ? Ah non non…hors de question ! Tout allais vraiment beaucoup…mais alors vraiment, beaucoup trop vite. Je m’étais littéralement emballée et j’en tenais les conséquences entre mes mains. Mais quand avait-il eut le temps d’écrire ses coordonnées ? L’avait-il fait pendant son absence ou bien l’avait-il depuis le début de la soirée avec l’objectif de le donné à la première venue ? Je ne savais vraiment pas quoi penser, est-ce que je l’attirais vraiment ou est-ce que ce n’était qu’un mauvais jeu auquel je m’étais laissée entrainée ? C’est dingue ça, une part de moi avait envie de sauter de joie, l’autre me livrait une méfiance on ne peut plus poussée. Me rendant compte de mes songes, je conclu qu’il était inutile que je tente de trouver une réponse cohérente pour le moment. La nuit porte conseil comme on dit. Glissant le papier dans ma poche, ne sachant pas vraiment ce que j’allais en faire, je me dirigeai à mon tour vers la sortie de la salle.

J’appelai un taxi pour revenir chez moi. En l’attendant je passai un appel à ma mère qui ne m’avais pas répondue. Lorsque je lui annonçai que j’allais rentrer, elle semblait vraiment paniquée : « Quoi ? Mais non non…enfin, profites de ta soirée ma chérie voyons. ». Je lui disais que je n’avais plus rien à faire ici mais elle insistait lourdement pour que je reste. Sa voix n’était pas naturelle du tout, au fil de la discussion je réussis finalement à lui faire cracher le morceau : la vérité était que mon père l’avait appelé lui disant qu’il ne fallait pas que je l’appelle au travail. Ma mère avait donc inventée cette histoire de rendez-vous pour me rassurée, pensant peut-être que je rentrerais suffisamment tard pour que le mensonge soit crédible. Elle avait donc passé la soirée entière tout seule. J’eus presque envie de hurler et de balancer mon portable contre un mur tant j’étais furieuse. Finalement la réalité était revenue me réveillée. Pestant contre moi-même tant j’avais été naïve de croire ne serais-ce qu’une seconde que mon père avait pût laisser son travail pour s’occuper de ma mère. J’attendais donc mon taxi en faisant les cents pas nerveusement. Lorsque celui-ci arriva je poussa un soupire pour rejoindre ma mère esseulée, la tête remplie de questions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: Bal de la St Valentin - [Event Libre] - [FINI] Ven 4 Mar - 10:22

J’avais mon regard plonger dans le sien en attente d’une réponse, de ça venu à Forks

    -Une raison secondaire est que je voulais vérifier par moi-même si je suis capable de m'occuper de moi-même sans l'aide de ma famille et aussi pour enfin avoir du temps pour moi. La raison principale est que je souhaite plus que tout au monde devenir écrivain,mais avec la forte population de Montréal je savais que je ne trouverais pas de maison d'édition qui accepterait de publier mes œuvres puisqu'à mon avis je suis un piètre auteur Aussi avec l'agitation de ma ville natale je ne réussissais pas a écrire en paix,je n'aime pas décrire la vie folle des travailleurs,au contraire je préfère traiter de sujets plus profond avec un véritable personnage principal qui affronterait toutes les douleurs du monde.

Je réfléchissait à tout ce qu’il venait de me dire, quand il continua :

    -Ma réponse vous est-elle suffisante?

Cette réponse était tout à fait convenable, j’était touché qu’il me confit tout cela, tant de détail que je dégusté et écouté avec plaisir. C’était donc un écrivain, qui libérer son imagination et ces pensée dans de nombreuse histoire. Je pensais à ce moment là que cela faisait longtemps que ma plume n’avait pas touché une feuille, les seules feuilles qu’elle avait touchées récemment étaient des feuilles de partition, pleines de porter et de mesure que je remplissais de délicat note. Nous partagions donc une passion pour l’écriture, même si je ne comptais pas en faire mon métier j’adorais cela, j’aimer me libérer pas mes nombreuse écriture qui me reste secrets. Par ailleurs il aime être au calme pour l’écriture, un autre point commun que nous partagions, là encore que ce soit pour mes histoire ou mes mélodie je composais toujours au calme, souvent porté par la nature, que ce soit dans la véranda sur le piano entourer de multiple fleur, dans le jardin sur un couverture dans l’herbe ou à même le sol, dans la forêt sous les arbres sentant la brume sur ma peau ou dans ma chambre près de ma fenêtre lors des mauvais temps. Me découvrir ces quelque point commun avec ce jeune homme était tout à fait plaisant et on pouvais certainement voir un sourire ce dessiné sur mes lèvres avant que je lui réponde :

    -Votre réponse est tout à fait satisfaisante. J’aime beaucoup l’écriture, j’aime la libération d’esprit qui en ressort, sentir l’imagination vous envahir, sentir la plume ne plus s’arrêter d’écrire sur un papier délicat. Oublier tout ces tracas et partir dans une autre histoire dans un autre monde, ce laisser flotter par son récit, quel qu’il soit.

Alors que je le contemplais d’admiration face à tout ces point commun que nous nous trouvions, c’était à son tour de me pauser une question et je l’écoutais avec attention.

    -Je crois bien que c'est à mon tour de vous poser une question. La voici: pourquoi être venu ici avec votre frère? A mon avis des dizaines de prétendants ont du quémander votre compagnie,c'est bien normal avec une magnifique jeune femme telle que vous qui a mon humble avis ressemble en tout point a une véritable fée et pourtant c'est lui votre cavalier.

J’étais très toucher pas toute ces paroles, je cacher d’ailleurs la rougeur qui essayais de me monter au joue face à tous ces compliment. Ces paroles étaient douces et pleine de féerie. Elle était presque chantante.

    -Et bien à vrai dire je n’étais pas au courant de ce bal jusqu'à ce que mon frère vienne interrompre la composition de ma mélodie.
Je lui fis un sourire avant de continuer.
    Et je dois vous avouer que c’est mon premier bal, mon frère c’est d’ailleurs donner une grande joie à m’inviter et à organiser une soirée, il veut que ce soi une soirée parfaite pour moi étant donné que c’est mon premier bal. S’il il ne m’avait pas inviter à ce bal je ne serais pas venu. Car ce bal est aussi une excuse de mon frère pour me sortir de la bulle dans laquelle je me suis enfermé depuis maintenant un certain temps, car il ne supporte pas de me voir souffrir, ce que je peu comprendre.


J’en avais trop dit je le sentais, il s’avait désormais que je souffrais, sauf en sa compagnie, je ne voulais gâché cette soirée en repensant à tout ce qui entraînait cette souffrance. Je m’empressais donc de pauser la question à la quel j’avais penser et qui suivait très bien le cours des chose :

    -Et où dissimuler vous donc votre cavalière ? Elle est bien folle de vous laisser seul en ma compagnie, n’a t’elle donc pas peur de vous perdre ? On ne devrait pas laisser les charmant jeune homme seul.

Lui avais-je dis en souriant, il n’avait pas tardé à me répondre :

    -Je vais être sincère avec vous...

J’aimais beaucoup la sincérité, mais je sentais l’inquiétude monter en moi suite à une légère pause dans ces paroles.

    -Je n'ai pas de véritable cavalière ce soir. Comprenez, cela fait a peine un mois que je suis ici donc je n'ai pas eu le temps de faire plusieurs connaissances.

J’étais soulager d’entendre qu’il n’était pas accompagné, plus détendu je le laisser poursuivre ces paroles.

    -Et puis je suis venu à ce bal pas dans le but de déclarer mon amour à une personne que j'aime puisqu'il n'y en a aucune qui m'a intéressé jusqu'à maintenant. Je suis venu ici en ayant comme objectif de trouver ma muse, c'est une autre raison pourquoi j'ai déménagé, je voulais dénicher la perle rare, celle qui serait l'héroïne de mon histoire et qui m'inspirerait mille et une aventures. Je n'ai pas été déçu en venant ici ce soir...

Son objectif de trouver une muse était tout à faits poétique, mais qu’entend t’il par « pas déçu » ? Je réfléchie plus profondément à ces paroles et me dit qu’il y à donc une place à prendre dans le cœur de Tristan, * Brittany, attention il est humain* me résonnais-je. Mais mon envoûtement était apparemment irréversible et les paroles qui suivirent ne faisaient que le renforcer :

    -Je me suis promené en vain dans la salle à la recherche de cette muse pendant plusieurs minutes, et comme un miracle je vous aie aperçu au travers de la foule. Vous étiez simplement assise et vous balayiez la salle du regard, j'ignore même si vous aviez conscience de ma présence.

C’est donc très flatter et amoureuse que je compris qu’il m’avait choisie pour muse… ais-je réellement penser amoureuse ???
Si jamais il s’avait à qu’elles point j’avais conscience de sa présence, à qu’elles point j’avais conscience de son odeur, et le danger que dès lors je représentais pour lui.

    -A ce moment-la, j'ai éprouver une sensation étrange qui me poussait a avancer vers vous, a venir vous inviter a danser et suivant mon cœur de poète c'est ce que j'ai fait et mon vœux a été exaucer, même c'est au-delà de mes espérances. Vous auriez pu vous contenter de cette simple danse à mes cotes mais pourtant vous êtes ici assise a discuté avec moi sur ce banc. Je n'aurais pu demander mieux à Dieux lui-même, car c'est trop irréel et merveilleux pour être vrai à mon humble avis.

Il avait écouter son cœur pour venir à moi, mais que ressentais t’il réellement, étais ce réellement son cœur qui le guidé, ou simplement l’envoûtement qu’est censé produire mon corps à un être humain. Il est vrai que j’aurais du me contenter de lui offrir une simple danse et éviter de le confronter à un tel danger, mais tout me disais d’être avec lui, de ne jamais le laisser partir. Merveilleux à ce côté il ne ce rend pas compte à qu’elle point même pour moi c’est parfais, quand à irréel la encore il ne se rendait pas compte à qu’elle point un partie de moi était irréel. J’avais envie de tout lui avouer là maintenant, de tout lui dire maintenant, qu’il sache absolument tout de moi, mais cela était impossible, ce serais le vouer à la mort, comme si je le tuer. Cette idée faisais monter la souffrance tout en moi, cette image, comme si je le tuer de mes propre main, de mes propres dents.

    - Oh NON !!


Cette idée si effrayante m’avais fais dire cela à vois haute. Mais pensée commençais à me rejouer des tours, cette faculté de visualiser tout ce que je pense, me faisais une fois de plus défauts. Que vais-je pouvoir dire ou faire, pour lui faire oublier ces deux petits mots. Il fallais que je trouve une question et vite ou une réponse, mais je devais dire quelque chose, pour effacer les penser qui remonter et que je ne voulais pas entendre :

    - Cette soirée à vos côtés est effectivement merveilleuse, je dirais même pleine de magie, je dois vous avouez que je n’avais pas envie de vous quitter à cette danse,et lorsque je vous est vu vous approcher de moi, nous avions alors à cette instant le même vœux.

Lui avais-je finalement répondu avec un sourire aux lèvres et une étincelle dans les yeux. Je continuai :

    -J’aurais pu effectivement me contenter d’une seul danse, mais dans ce cas la je n’aurais pas été réellement contenter. Danser avec vous, c’était merveilleux, parler avec vous sur ce banc, sous cette tonnelle, c’est féerique.

    - Je ne sais pas contre si vous avez choisie la bonne muse, j’en suis tout à fais flatter, mais serais-je à la hauteur de vos espérance ?

Je lui fis un sourire avant de lui dire :

    -C’est votre tours de pauser une question, j’en est déjà pauser deux.

A cette instant la, sans comprendre pourquoi, je ressenti une étrange sensation, apparemment de plaisir, je ressenti l’envie de me blottir contre lui, à ces côtés je ne me contrôlais plus, je me retenais et me contentais de fermer les yeux et d’inspirer, pour essayer de reprendre le contrôle de moi-même.

Spoiler:
 

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Bal de la St Valentin - [Event Libre] - [FINI] Ven 4 Mar - 14:14

La soirée était à son apogée. Les danses, les rires, les discutions étaient plus importantes que jamais au cours de la soirée, mais pourtant, eux deux se trouvaient au milieu de toute cette agitation comme figés hors du temps.

Une chose est bien certaine … Peut importe qu’elle m’aime ou non, la revoir en bonne santé était sans doute la chose le plus heureuse qui aurait pu m’arriver. Je l’aime, elle m'a tellement manqué
, il pensa les derniers mots de façon plus intense, comme espérant qu’Eléanore pourrait les entendre, Je t’aime tant …


Tandis que Nathaniel était perdu dans ses douces pensées, une petite voix douce s’éleva alors de sa poitrine et vint ravir ses oreilles de leur son cristallin si agréable :

- Je le sais Nathaniel... Tout comme moi je ne laisserais jamais quelqu'un t'enlever à moi maintenant que nous nous sommes enfin retrouvés...

Elle ajouta alors quelques instants passés :

- Tu as raison, nous devrions y aller... Nous avons tant de choses à nous raconter, j'espère seulement que nous aurons désormais l'éternité pour tout nous confier.

Nathaniel la regardait de façon si intense, si profonde alors qu’elle venait de prononcer ces mots … Après un bref instant de réflexion, il ajouta alors :

-Comme tu le fais si bien remarquer, nous avons l’éternité … Sur cette éternité qui ne sera qu’un long bonheur à tes côtés, veux tu que nous empiétions de quelques minutes afin de danser un peu, très charmante demoiselle ?


Ils étaient à présent tout deux face à face à se contempler, devant la sortie, Nathaniel attendant la réponse de l’être qu’il chérissait tant quant à lui accorder une danse, peut être bien sa dernière …
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Feat. : ChadM ichael Murray
Age d'apparence : 21 ans
Age réel : 21 ans
Messages : 61
Date d'inscription : 29/01/2011
MessageSujet: Re: Bal de la St Valentin - [Event Libre] - [FINI] Dim 6 Mar - 17:29

-Votre réponse est tout à fait satisfaisante. J’aime beaucoup l’écriture, j’aime la libération d’esprit qui en ressort, sentir l’imagination vous envahir, sentir la plume ne plus s’arrêter d’écrire sur un papier délicat. Oublier tout ces tracas et partir dans une autre histoire dans un autre monde, ce laisser flotter par son récit, quel qu’il soit.



Cette réplique me laissa perplexe un moment,j'étais étonné qu'elle-même écrive et qu'étrangement sa description de l'inspiration et de ce qu'elle entraine correspondait a ma vision des choses.



-C'est étrange que vous ressentiez l'inspiration de cette façon puisque moi-même je ressent quelque chose de semblable quand je tiens ma plume dans ma main. Si cela continue dans ce sens je vais croire que nous étions destinés a nous rencontrer.



Maintenant je ne cherchais plus a me taire ni a cacher mes pensées,je les disait directement puisqu'elle semblait l'apprécier.



-Et bien à vrai dire je n’étais pas au courant de ce bal jusqu'à ce que mon frère vienne interrompre la composition de ma mélodie.



Parce qu'elle est musicienne en surplus? Elle m'impressionne de plus en plus a chaque instant et j'en venais pas seulement a admirer son physique mais aussi ses qualités et ses talents. Si je ne me connaissais pas je dirais que je suis en train de tomber amoureux de Brittany,malgré le fait que je ne l'ai jamais vu auparavant.




-Et je dois vous avouer que c’est mon premier bal, mon frère c’est d’ailleurs donner une grande joie à m’inviter et à organiser une soirée, il veut que ce soi une soirée parfaite pour moi étant donné que c’est mon premier bal. S’il il ne m’avait pas inviter à ce bal je ne serais pas venu. Car ce bal est aussi une excuse de mon frère pour me sortir de la bulle dans laquelle je me suis enfermé depuis maintenant un certain temps, car il ne supporte pas de me voir souffrir, ce que je peu comprendre.



Le fait d'apprendre qu'elle souffrait me choqua mais je me doutais que si elle ne me disait pas de quoi il s'agissait vaudrait mieux que je ne cherche pas a savoir de quoi il s'agit,question de politesse et de respect a son égard. Je lui fit quand même un sourire.



-Alors je devrai le remercier de t'avoir emmener ici sinon je n'aurais pas put faire cette merveilleuse rencontre... Alors jusqu'à maintenant j'espère que tu aimes ton premier bal. Moi aussi en fait c'est ma première cérémonie de ce genre et jusqu'à maintenant je suis satisfait et même bien plus que ca.



Après que j'aie répondu le plus franchement possible a sa deuxième question concernant une cavalière,je la voix qui semble plongée dans des pensées mais pas des plus joyeuses. J'attendis patiemment qu'elle en sorte d'elle même n'osant pas mettre fin a cette réflexion,cela ne me dérangeait pas vraiment,le fait de la contempler me suffisait amplement. Je sursaute quand elle dit soudainement un oh non. Je ne comprit pas pourquoi elle dit ces deux mots mais alors que j'allais lui en demander la raison elle change de sujet et je respecta sa volonté.



- Cette soirée à vos côtés est effectivement merveilleuse, je dirais même pleine de magie, je dois vous avouez que je n’avais pas envie de vous quitter à cette danse,et lorsque je vous est vu vous approcher de moi, nous avions alors à cette instant le même vœux.


Ces mots ont fait en sorte que tout a coup mon cœur s'est emballé,donc ce que j'éprouve a son égard est réciproque. Juste le fait de savoir qu'elle éprouvait cette même attirance envers moi faisait de moi le plus comblé des hommes.


-J’aurais pu effectivement me contenter d’une seul danse, mais dans ce cas la je n’aurais pas été réellement contenter. Danser avec vous, c’était merveilleux, parler avec vous sur ce banc, sous cette tonnelle, c’est féerique.


-Mais la seule chose qui rend cet endroit si féerique c'est vous ma chère.



Je prend sa main dans la mienne et l'approche de ma bouche pour y déposer un baiser.


- Je ne sais pas contre si vous avez choisie la bonne muse, j’en suis tout à fais flatter, mais serais-je à la hauteur de vos espérance ?


-Déjà juste a discuter ainsi avec moi vous dépassez ces espérances milady, si je ne tiendrais pas tant a rester avec vous il y a longtemps que je serais rentré chez moi pour commencer a écrire mon livre et je serais même éveillé toute la vie pour profiter du moment que le souvenir de ce moment soit encore frais dans ma mémoire.


Je disait les mots sans gêne,et je les laissait sortir sans même y penser,ils me venaient en bouche d'eux-même.


-C’est votre tours de pauser une question, j’en est déjà pauser deux.


Je réfléchit quelque peu a la question que j'allais poser tout en faisant des ronds dans la paume de sa main avec mon pouce. Je la vois fermer les yeux mais rien d'alarmant. Puis comme un éclair la question apparut dans mon esprit.


-Accepteriez-vous de me revoir après ce soir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mi-ange, mi-démon fondatrice (Dc Alice)


Feat. : Eliza Dushku
Age d'apparence : 23 ans
Age réel : 359 ans
Messages : 203
Date d'inscription : 07/01/2011
Localisation : Lá où mes émotions me mènent...
Humeur : Pensive et le coeur en peine
MessageSujet: Re: Bal de la St Valentin - [Event Libre] - [FINI] Lun 7 Mar - 18:20

Toujours muette, interdite, mon regard oscillait lentement entre mon frère ou amour que j'avais enfin retrouvé tel un miraculé et la jeune fille que j'avais pris inconsciemment sous mon aile depuis quelques semaines lorsqu'elle avait franchi la porte de son bureau avec en elle une tristesse qui avait fait écho à celle que j'avais moi-même ressenti avant que je ne devienne un être de la nuit... Même vue de loin, elle paraissait si fragile que je ne pouvais m'empêcher de m'inquièter de son cavalier, un immortel, j'en étais certaine.

*Pourquoi ressentais-je tant d'empathie pour cette humaine ? Pourquoi mon altruisme était-il si développé alors que j'étais sensée être un vampire, un monstre sans coeur ni âme ?* Telles étaient les questions qui me tourmentaient tandis que je contemplai tantôt Coralie, tantôt Nathaniel. Ce dernier, ayant sans doute noté ma rétiscence à quitter le bal aussi rapidement mais n'en connaissant pas la raison, me contemplait de son regard plein d'affection qui apaisait mes craintes et perturbait mes sens.

Baissant les yeux un instant qui fut très court, je songeai que je ferais mieux de m'isoler dans un endroit plus calme avec Nathaniel comme il me l'avait si gentillement proposé : avec celui dont je n'avais même pas osé espérer la survie ni même les retrouvailles, depuis que j'avais entendu son cri déchirant une nuit d'août 1837. Enfin nous pourrions nous parler à coeur ouvert, enfin je pourrais lui avouer le fond de mes sentiments, lui avouer que j'avais tort de m'enfuir cette nuit-là et que les émotions tendres qui m'avaient envahie à l'époque n'étaient pas les siennes mais bien les miennes : un amour dont je n'avais pris conscience qu'une fois que je l'eus cru passé dans le monde d'Outre-tombe...

Je me resaisis alors, songeant que ces élans d'optimisme était dû en partie au bonheur qui animait Nathaniel et embilissait encore davantage le mien. Néanmoins, je ne pouvais me résoudre à laisser Coralie avec cet immortel dont je ne savais rien : jamais je ne pourrais me pardonner de lire un fait divers le lendemain dont ma protégée sera la victime. Toujours hésitante, je remarquai alors que la jeune fille me faiait signe. Visiblement, je n'avais pas été suffisamment discrète. Mon regard trop insistant avait dû me trahir, aussi je ne fus qu'à moitié surprise lorsque j'entendis un murmure aux allures vampiriques me parvenir disant :

- Elle ne risque rien avec moi...

Mes sourcils se froncèrent légèrement sous cette affirmation prononcée avec tant de conviction... Pouvait-il être sincère ? Venant d'un vampire, j'en doutais fortement. Mais c'est cet instant que choisit Nathaniel pour me sortir de mon dilemne intérieur en reprenant mes précédentes paroles :

-Comme tu le fais si bien remarquer, nous avons l’éternité … Sur cette éternité qui ne sera qu’un long bonheur à tes côtés, veux tu que nous empiétions de quelques minutes afin de danser un peu, très charmante demoiselle ?

Immédiatement, un sourire sincère exprimant ma profonde joie se forma sur mes lèvres brillantes sous l'effet de leur maquillage et des lumières scintillantes de la salle de bal. J'oubliai alors totalement Coralie, le vampire qui l'accompagnait, tout ce qui m'entourait se déroba de mon esprit : tout sauf lui. En cet instant si particulier, je savais pertinnement que cet effet de quiétude et de sérénité était en partie le fait de mon don, qui en amplifiant l'amour et la gaiété de Nathaniel, anhilait également ma capacité de réflexion.

Mais qu'importe !
J'étais heureuse, depuis 174 ans, j'étais enfin heureuse et épanouie : sereine et amoureuse...

Les traits de mon visage à présent totalement détendu et mes pensées dans les étoiles, je lui répondis avec un enthousiasme non feint :

- Mais bien sûr charmant jeune homme, je ne rêvais que de cela...

Le visage illuminé par une telle félicité, je plongeai mon regard dans celui de Nathaniel et marchait à ses côtés jusqu'à la piste de danse. C'est ce moment précis que choisirent les musiciens pour commencer à jouer une ancienne valse que moi et mon cavalier appréciont énormément au temps du siècle des Lumières, lorsque les bals mondains fleurissaient dans la capitale française où nous avions fait un long voyage à cette époque fabuleuse. Et même si j'étais un peu honteuse d'avoir dû manipuler l'esprit du chef d'orchestre quelques secondes pour lui instiller l'initiative de jouer cet air, j'étais charmée lorsque Nathaniel plaça sa main sur ma taille pendant que je posai ma main droite dans sa main gauche et que nous entamions une valse aux pas parfaits que les dieux mêmes n'auraient su exécuter aussi parfaitement...

Des étincelles plein les yeux, nos regards plongés l'un dans l'autre, nous tourbilonnions sur la piste comme si nous étions enfin libérés, non plus seuls au monde dans le chagrin de la perte de l'autre mais seuls ensemble dans la chaleur de nos retrouvailles divines...


***************************

Ma couleur rp : indianred
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: Bal de la St Valentin - [Event Libre] - [FINI] Ven 11 Mar - 18:07

    -Mais la seule chose qui rend cet endroit si féerique c'est vous ma chère.

C’est paroles était douce, je me sentais bercer par sa voix. Il avait pris ma main dans la sienne et y avais déposer un doux baiser avant de réagir à mes paroles :

    -Déjà juste a discuter ainsi avec moi vous dépassez ces espérances milady, si je ne tiendrais pas tant a rester avec vous il y a longtemps que je serais rentré chez moi pour commencer a écrire mon livre et je serais même éveillé toute la vie pour profiter du moment que le souvenir de ce moment soit encore frais dans ma mémoire.

Il m’accordait une telle importance qui m’impressionnait. Je ne pensais pas un jour pouvoir apporter l’inspiration à qui que ce sois et encore moins à un homme si charmant. Savoir qu’il allais rester éveiller pour repenser à cette soirée me fit sourire, car c’était certainement aussi ce que j’allais faire étant donner qu’un tel moment ne m’étais jamais arriver. Je me sentais si bien à ces côtés. Ces pour cela que ça question me surpris :

    -Accepteriez-vous de me revoir après ce soir?

La question à cette question me semblait si évidente et naturel, que je m’empressai de lui répondre sans même mesurer mes paroles :

    -Comment pourrais ne pas vouloir vous revoir ?... J’accepterais avec joie de pouvoir passer ne serais-ce qu’un instant en votre compagnie. Votre présence mes si agréable, j’aime parler avec vous, cela me semble si aisé. L’envie de vous revoir n’est pas une pensée mais une certitude. Cette soirée avec vous est si inimaginable, je n’aurais même pas osez avoir un rêve si merveilleux.

Lui avais-je répondu, j’avais l’impression de lui avoir révéler tout mes sentiment, je rougissait quelque peu et baisser la tête pour qu’il ne le voit pas. J’avais une faciliter à lui parler assez incroyable, j’avais l’impression de tout pouvoir lui dire. Je devais donc faire attention à ne pas lui dire des choses qui pourrais le mettre en danger et gâcher cette soirée.
Je ne savais même pas si j’aurais la force de me séparer de lui ce soir, me séparer de lui ne serais-ce qu’un instant me semblais étrangement impossible. J’avais envie de le suivre partout, mais je sais que Alex me réfrénerait.
C’était donc à moi de pauser une question, et mon esprit était si concentrer sur son magnifique visage que je n’arriver à sortir de penser concrète. Je me concentrer donc sur mes pensées et j’essayer de faire abstraction de son odeur irrésistible.

    -Je crois donc que c’est à moi de vous posez une question… Quels genres d’histoire écrivez-vous ?

Qu’elles genre d’histoire pouvait il bien écrire. Dans qu’elles histoire pourrais-je inspirer qui que ce sois. Le fait qu’il me choisisse comme muse me toucher au plus au point, mais j’ai peur qu’il regrette son choix par le futur.
Je sentais que la soirée toucher à ça fin, je sentais que j’allais devoir me séparer, de cette homme, de Tristan, de son odeur, de ces mots, de tous ce que j’appréciais en lui…tout. J’allais devoir quitter ce rêve qui allait certainement me laisser éveiller toute la nuit. Je ne voulais plus le quitter, je voulais restez à ces côté, ces par cette angoisse de le voir partir qu’une question me vint :

    -Accepteriez vous de me faire danser une dernière fois et de me sérer dans vos bras ?

Avais-je réellement dit cela ? Lui avais-je réellement demander de me sérer contre lui ? Son odeur à un impact considérable sur moi, mais là faciliter avec laquelle je lui parle en est tout aussi impressionnant. Comment avais-je pu lui dire ça sans gène. Comment allait-il réagir ?
Je ne savais plus ou me mettre, plus quoi dire. J’attendais sa réaction avec envie et craintes.
Et si jamais il refusait… qu’est-ce que je ferais ?

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : ChadM ichael Murray
Age d'apparence : 21 ans
Age réel : 21 ans
Messages : 61
Date d'inscription : 29/01/2011
MessageSujet: Re: Bal de la St Valentin - [Event Libre] - [FINI] Ven 11 Mar - 22:39

-Comment pourrais ne pas vouloir vous revoir ?... J’accepterais avec joie de pouvoir passer ne serais-ce qu’un instant en votre compagnie. Votre présence mes si agréable, j’aime parler avec vous, cela me semble si aisé. L’envie de vous revoir n’est pas une pensée mais une certitude. Cette soirée avec vous est si inimaginable, je n’aurais même pas osez avoir un rêve si merveilleux.

Je pencha la tete et eut un petit sourire en coin,il est vrai qu'il n'y a aucune raison qu'elle ne le veuille pas,mais il n'y en avait aussi aucune a ma connaissance qui ferait en sorte qu'elle le veuille. Sa reponse positive me procura une joie infinie et je releva le regard vers elle pour lui sourire,un beau grand sourire temoignant de mon bonheur,la brillance de mes yeux me trahissait aussi. Elle semblait ressentir la meme chose que moi puisqu'elle aussi me disait que ma presence lui est agreable,qu'elle aime me parler et que ce simple geste semble si simple entre nous deux. Elle voyait aussi ce moment de la meme facon que moi,comme etant tout simplement un reve eveille. Ensuite avec un certain cote borne,je pose ma main sur sa joue et plante on regard dans le sien.

-Un simple regard suffit vous savez,les mots ne sont pas necessaires pour que je devine ce que vous ressentez en ce moment,et sachez que ce sentiment etrange et indefinissable est reciproque.

Alors,afin de ne pas l'intimider d'avantage je retire ma main de sa douce peau et me contente de la regarder,tenant toujours sa main dans la mienne. Ce simple contact m'etait suffisant meme si mon coeur et mon corps en reclamaient d'avantage,je me retenais.

C'est alors qu'elle me pose son autre question,qui ma foi je ne m'y attendais pas.

-Je crois donc que c’est à moi de vous posez une question… Quels genres d’histoire écrivez-vous ?

Je reflechit a cette question un moment,ne sachant pas reellement quoi lui repondre.

-Deja je...Disons que je part de la realite,une personne banale en fait. Qui le semble devrais-je plutot dire... Et au fil du roman,nous voyons plusieurs secrets enfouis dans ses souvenirs. C'est justement cette aura de mystere et cette impression de cacher quelque chose qui a fait en sorte que vous m'inspirez deja tant... Je me demande reellement quels secrets vous dissimulez,mais une personne decente ne poserait jamais ce genre de question. Apres tout je peux comprendre que nous nous connaissons a peine,et je vous laisserez parler de vous-meme. Parfois par contre j'ai tendance a modifier la realite,pour tout de meme que ce soit un roman et non une biographie. PAr contre je n'oserais jamais ecrire une seule ligne en m'inspirant de vous sans votre accord.

Je me tut enfin,et reprit mon souffle ainsi que mes esprits. Je devais cesser de dire n'importe quoi juste pour parler. Je devrais seulement dire ce qui est essentiel ce que je fais d'habitude. Naturellement,ce n'est que sur papier que je me permet d'etre si explicite. Et pour la premiere fois je m'ouvre devant une personne comme un livre ouvert,jeux de mots pueril.

-Accepteriez vous de me faire danser une dernière fois et de me serrer dans vos bras ?

Je fut surpris par cette question,ou plutot demande dans ce cas-ci. Je la regarde un instant,detaillant chacun de ses traits au cas ou je ne les reverrais jamais malgre cette envie de se revoir. Je lui fit un doux sourire.

-Rien ne me ferait plus plaisir que de vous accordez cette faveur.

Je me leva donc et fit une petite reverance pour l'inviter a danser,a nouveau nous reprenons donc la position de valse,il n'y avait pas de musique mais cela m'importait peu. Alors que nous faisions les premiers pas,j'entend le son d'une guitare. Quand je tourne la tete je vois que les musiciens se trouvaient toujours la,ils sont surement restes pour nous ecouter discuter. Cela me fit sourire et rire ma compagne. Ensuite je replonge donc mes yeux dans les magnifiques amandes qui ont prit la place des siennes. A un moment je caressa sa joue mais cela lui deplut alors je refit une reverance et nous recommencions a danser.

Spoiler:
 

Vers la fin,je cessa de tourner et me contenta de continuer de la regarder,sans dire un mot. Puis comme promit je passe mes bras autour d'elle pour la serrer contre moi. Nous restons ainsi un moment,je sentais mon coeur tabouriner dans ma poitrine et je glise une de mes mains dans les cheveux de ma compagne et huma doucement son parfum. Je susurre a son oreille:

-Que souhaitez-vous maintenant?... Je repondrai a n'importe lequel de vos desirs.

Ce n'est pas un mensonge,au contraire je suis plus serieux que jamais en disant ces mots. Cette femme m'a tout simplement conquis et maintenant elle pourrait exiger ce qu'elle veut de moi sans meme que je m'y oppose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: Bal de la St Valentin - [Event Libre] - [FINI] Sam 12 Mar - 10:38

J’écouter sa réponse à ma première question qui était une fois de plus, dès plus complète :

    -Déjà je...Dis que je pars de la réalité, une personne banale en fait. Qui le semble devrais-je plutôt dire... Et au fil du roman, nous voyons plusieurs secrets enfouis dans ses souvenirs. C'est justement cette aura de mystère et cette impression de cacher quelque chose qui a fait en sorte que vous m'inspirez déjà tant... Je me demande réellement quels secrets vous dissimulez…

Il me trouvait donc mystérieuse, ce qui me semblait compréhensible de la part d’un humain. Si il savait qu’elle par de mystère se cache en moi, si il savait que c’était en rapport avec mon secret… si jamais il pouvais savoir à qu’elle point il est difficile à porter en sa compagnie… J’espère qu’il ne ce pose pas trop de question sur mon secrets pour le moment, car même si je n’avais qu’une envie : tout lui dire, lui révélais qui j’étais. Je devais garder ce secret pour moi, pour sa survie. Je ne voulais rien lui cacher mais je le devais… J’étais donc soulager d’entendre ceci :

    …mais une personne décente ne poserait jamais ce genre de question. Apres tout je peux comprendre que nous nous connaissons a peine, et je vous laisserez parler de vous-même.

J’étais dès lors plus sereine, cette question n’arriverait pas aujourd’hui. Il faisait preuve d’une grande compréhension, qui en ce moment était vraiment important. D’après la nature de mes sentiment pour lui et mon envie de le revoir ainsi que ma faciliter à lui parler, je crains qu’un jours je sois obliger de lui en parler, au risque de le perdre pour qu’il est toute confiance en moi. Pour que mon souhait de ne rien lui cacher sois réalisé. Parler de moi-même serait donc inévitable, car je n’ais pas l’intension de le perdre, de le voir partir loin de moi. Même si cette nouvelle que je ne suis pas pressé de lui annoncé risque de lui faire peur et de l’éloigner loin de moi : que ce sois de lui-même ou par la mort.

    Parfois par contre j'ai tendance à modifier la réalité, pour tout de même que ce soit un roman et non une biographie. Par contre je n'oserais jamais écrire une seule ligne en m'inspirant de vous sans votre accord.

Modifié la réalité au fil de nos rendez-vous sera nécessaire, car une tel nouvelle n’irais certainement pas dans un roman. Savoir qu’il désirait mon accord pour écrire quoi que ce soit sur moi me rassure alors, même si j’avais bizarrement une total confiance pour lui, alors que je ne le connaissais a peine.

La réponse à ma deuxième question, m’inquiétait, j’étais perdu, je ne savais plus ou me mettre, plus quoi faire, je fus donc heureuse d’entendre une réponse favorable :

    -Rien ne me ferait plus plaisir que de vous accordez cette faveur.

J’étais alors à ce moment comblé de joie, ma question me semblais alors un superbe idée, quelque peu risqué sur le moment, mais m’emplissant d’une joie incomparable entraîner par l’inquiétude et le plaisir qui allais s’en suivre. J’était si heureuse que je devais me retenir de ne pas lui sautez au coup, de l’enlacer de toute mes forces, ce qui pourrais le brisé. Il était bien plus fragile que moi et je devais y faire attention, mes élans de bonheur ne devais en aucun cas être un danger pour lui.

Après avoir acquiescer ma demande il ce leva et me fit la révérence pour m’inviter à danser. Nous étions de nouveau debout près à danser sur le silence de la nature, enfin de Seattle. Lorsque nous entendîmes un musicien commencer à jouer, j’étais persuadé qu’ils étaient partis, je fus alors tout d’abord surprise puis je sourie à Tristan, cette soirée était absolument incroyable, inimaginable. Cela ne ce déroulait même pas dans les films les plus romantiques.
Cette soirée était indescriptible, les seul me vienne à l’esprit son insuffisant pour la décrire : Magnifique, parfaite, romantique, féerique, sublime…
J’arrêtais la description de cette soirée pour me perdre dans les bras de mon cavalier. Sur cette musique qui maintenant nous accompagner.

Nous dansâmes donc l’un contre l’autre, il ne cessais de me faire tourné, et je me laissais entièrement guidé, emporter de nouveau par son odeur, je me laissais perdre à mon bonheur, à son contact, me refrénant de ne pas plus me coller à lui. Nous avions arrêté de danser et comme à ma demande il me serrait contre lui, je sentais glisser ces bras autour de moi, le confort prendre place dans tout mon corps, cette sensation de bien être absolu en sa compagnie. Je posais ma tête contre son torse et j’écoutais le battement de son cœur, inspirant les effluves de son odeur. Ce moment était si parfait j’aurais pu mourir maintenant, je ne l’aurais pas senti, tellement j’avais l’impression d’être déjà au paradis. Je senti un de ces bras remonter et sa main glisser dans mes, ce qui me déclancha un frisson imperceptible mais agréable. Il me susurra quelque mot l’oreille :

    -Que souhaitez-vous maintenant?... Je répondrai a n'importe lequel de vos désirs.

Si seulement il savait ce que je voulais, je voulais rester ainsi sérer contre lui, ne jamais arrêter cet instant. Je voulais tout lui dire, ne rien lui cacher. Je voulais l’embrasser, mais ce serait bien trop risqué. Je voulais goûter son sang, profiter de son odeur à jamais. Je voulais surtout qu’il vive, et qu’il n’est pas besoin de subir ce que je suis. Mais je voulais aussi qu’il sache ce que je ressens et savoir ce qu’il ressentais. Je voulais l’avoir rencontrer plus tôt, ne sachant pas si j’allais arrêter de grandir, de vieillir, ne sachant pas quand serais le terme de ma vie. Mais je devais lui répondre quelque chose de censé, de possible, quelque chose qui ne le mettrais pas en danger. Que pouvais-je donc lui demander ??

    -Accepteriez vous de visitez la ville en ma compagnie? Ce serais plus agréable que seul non!!!

J'étais vraiment dépourvu de tout moyen en sa compagnie, même d'imagination. Cette question était le seul moyen que j'avais trouver de le revoir un jour.J'avais besoin d'une certitude pour le revoir, je ne voulais pas risquer de le voir qu'une seul fois dans ma vie et surtout pas de le perdre avec ce que je ressens et cette soirée si parfaites.
Jamais aucune personne n'a réussi à me faire oublier les penser qui chaque jour me hante. Aucune personne sauf lui. Il était exceptionnel, je le sentais, il ne serais jamais juste un humain pour moi.

    -Vous m'avez fais par de vos loisir,j'espère que j'aurais l'occasion de lire quelque de vos œuvre. Ainsi aimer vous la musique? Aurais je le plaisir de vous jouer une de mes symphonie?


J'espérais que nous puissions partager ce loisir, j'espérais pouvoir lui jouer ce que j'allais lui composer. Car il est certain que je lui composerais quelque chose, vu les sentiment que je ressens ce soir et que je ressentirais avec certitude demain. C'était encore une occasion de le revoir, je m'imaginer déjà au près de lui sur la banquette du piano, entrain de lui jouer ce que je vais lui composer. Cette soirée m'inspirer tant de son différent, je pourrais lui en écrire des dizaine, vu toute les mélodie qui commençais à résonner en moi. Et si jamais il pouvais être à mes côté les jours ou je les composerais, alors je pense qu'elles serait mes meilleurs composition, tout comme j'espère l'avoir à mes côté pour jouer. Je pense que je pourrais le regarder écrire pendant des heure.

Qu'est ce que je suis entrain de dire... je parle déjà de passer tant de temps en ça compagnie, alors que je ne suis pas certaine de le revoir malgré mon envie irrésistible. Ma famille pourrais m'en empêcher et m'en séparer. A cette pensée je me resserra contre lui, sans réfléchir à l'impact de ce mouvement.

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : ChadM ichael Murray
Age d'apparence : 21 ans
Age réel : 21 ans
Messages : 61
Date d'inscription : 29/01/2011
MessageSujet: Re: Bal de la St Valentin - [Event Libre] - [FINI] Dim 13 Mar - 17:50

-Accepteriez vous de visitez la ville en ma compagnie? Ce serais plus agréable que seul non!!!

Je sourit face a cette proposition,c'est assez tentant en effet. Cela nous donne une bonne raison pour se revoir sans que ce soit gênant,quoi que rien ne me gêne en sa compagnie et je crois que c'est réciproque,quand on remarque la facilite avec laquelle elle me parle. Je n'ai pas besoin de réfléchir a cette réponse,qu'est-ce que j'ai a perdre de toute façon? Rien car je ne connais personne dans cette grande ville hormis le garçon d'environ mon age qui a un appartement juste a cote du mien.

-C'est une excellente idée,vous avez raison cela chassera cette impression de solitude et vous pourrez m'en dire plus sur les environs.


Juste la perspective de la revoir me suffit amplement,j'accepterais n'importe quoi si c'est pour et/ou avec elle.Comme si maintenant tout de ma vie dépend d'elle,de ce qu'elle veut,de sa présence a mes cotes. C'est comme si elle est l'être le plus exceptionnel du monde.


-Vous m'avez fais par de vos loisir,j'espère que j'aurais l'occasion de lire quelque de vos œuvre. Ainsi aimer vous la musique? Aurais je le plaisir de vous jouer une de mes symphonie?

Il est vrai que cette proposition est très tentante elle aussi. Jamais une personne n'a lut mes œuvres,car j'ai un avis très critique concernant mes créations. Mais avec elle je n'y voit plus d'inconvénient. La proposition que j'entende une de ses symphonies en échange est la meilleure des récompenses.


-J'adore la musique et ce serait avec bonheur que je vous écouterai,peu importe ce que je dois faire pour cela. Pour ce qui est de mes histoires,vous pourrez seulement en lire des extraits,car je n'ai aucune œuvre finie pour le moment.


Je lui sourit. C'est vrai que tous mes romans sont en cour dans le moment,il y en a aucun fini ca je n'en aie pas eu le temps depuis un bon moment. Je vais devoir m'y remettre des que je vais rentrer chez moi. Une nuit blanche en vue je n'en doute pas.

Je la regarde tentant encore une fois de déchiffrer l'expression de ses yeux mais encore une vois je n'y parviens pas,cela devient agaçant a la fin.


-J'ai une question a vous poser.Cela semblerait déplacer si je fais cela?


Je prend son visage entre mes mains et fixe ses yeux un moment avant d'embrasser son front,je ne suis tout de même pas impoli au point de l'embrasser sur la bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur craquant à l'écoute


Feat. : Chace Crawford
Age d'apparence : 18
Age réel : 71
Messages : 679
Date d'inscription : 13/12/2010
MessageSujet: Re: Bal de la St Valentin - [Event Libre] - [FINI] Dim 13 Mar - 20:03

    Il n’en était pas sur, mais il lui avait semblé ressentir comme une légère décharge électrique lorsque il avait glissé la fleur dans ses cheveux. Mais il lui était plus facile pensé que cela était le résultat d’un phénomène naturel que d’un quelconque phénomène entre elle et moi. Mais pourtant une sensation étrange persisté à l’endroit même où pendant dix huit ans son cœur avait battu. Il n’avait pu s’empêcher de s’enivrer un cour instant du parfum fleurie de ses cheveux, qui se mariait parfaitement avec le freesia. Mais alors il fut prit de panique. Son geste n’aurait pas du avoir lieu. Il était tout a fait déplacé et il s’en rendait compte, aussi s’excusa-t-il aussi tôt de son acte. Il fut ravi de voir que la jeune femme ne lui en voulait pas et même si il perçu encore dans son sourire, cette petite part de tristesse. Il répondit par un sourire franc et délicat.

    Son odorat fut alors sensible à une nouvelle odeur, quelque peu semblable à celle de céleste et pourtant si différent. Il en était sur, un vampire c’était rapproché d’eux, puis avait fait demi tour. Pourquoi ? Il aurait souhaité rencontrer cet autre vampire. Mais ce ne serais pas pour cette fois. Il avait gardé un visage paisible, ne trahissant en rien la présence subtile de l’autre vampire. Céleste avait-elle aussi ressentit ça présence ?

    -Je ne pourrais rester en votre compagnie bien longtemps.

    Cette phrase si courte, tendait à répondre à sa précédente question. Peut-être en effet l’avait-elle, elle aussi sentit. Mais ça phrase évoqué alors aussi en lui, le fait qu’il n’était pas venu ici seule. La présence de Céleste lui avait fait oublier sa sœur, ce qui n’arrivait jamais. Certes il savait qu’elle n’était pas seule, mais justement là était le problème. Enfin pouvait-il parlait de problème. Au fond sa sœur était si jeune. Il savait pourtant qu’un jour il lui faudrait la laisser voler de ses propre aile. Mais il ne pouvait s’empêche de prendre soin d’elle. Il sourit à Céleste.

    -« Ne vous en faites pas ma chère je comprends tout à fait et même si cela me chagrine de vous laisser, mes devoirs de grand frère me rappelle à l’ordre. »

    Il attrapa alors sa main avec douceur et déposa un baisé délicat et léger sur cette dernière. Avant d’ajouter avec un grand sourire

    -« Au plaisir de vous revoir belle Céleste »

    Puis avec regret, il s’éloigna de la jeune femme. Il n’arrivait pas à comprendre l’emprise qu’elle avait sur lui. Il était tout bonnement ensorcelé. Il se dirigé vers la table qu’il avait occupé un peu avant avec sa sœur et remarqua alors seulement son absence. Il jeta un rapide coup d’œil à la salle et ne la trouva pas. Il remarqua alors seulement le petit mot sur la table. Il soupira. Dans quoi c’était-elle encore engagé. Il glissa le mot dans sa veste et se dirigea vers l’extérieur. Une fois dehors il perçu l’odeur de la demoiselle et n’eu plus qu’a la suivre. Il sourit en repensant alors à l’histoire du portable. N’avait-elle donc toujours pas comprit qu’il n’avait pas besoin de cela. Ses pas le guidèrent vers une petite tonnelle au bord de ce qui ressemblait à un lac. En s’avançant il constata qu’ils étaient en train de danser tout simplement. Il se rapprocha doucement et ce fut a cet instant que le jeune homme décida de passer à l’action s’il était possible de dire cela ainsi. Il venait de l’embrasser sur le front.

    -« Pour répondre à votre question jeune homme, il me semble en effet que cela soir quelque peut déplacer. »

    Il c’était placer au coté de sa sœur et souriait au jeune homme. Il n’avait rien d’agressif, mais il avait l’air un peu trop entreprenant à son goût.

    -« Et puis cette demoiselle me doit une danse il me semble » »

    Ce n’était ni une question, ni un ordre, mais il voulait faire comprendre à sa sœur qu’il était temps. Que toutes les bonnes choses avaient une fin. Il leur laissa le temps de se saluer et tendit le bras à sa sœur qui l’accompagna, reprenant alors le chemin de la salle ou se déroulait le bal. Bri lui accorda alors la danse qu'elle lui avait promis. Il la taquina un peu pour en savoir plus sur la soirée qu'elle avait passé. Lui assurant qu'elle avait passé une bonne soirée mais sans lui en dire plus. Au final, l'un est l'autre avaient passé une bonne soirée. C'est donc heureux qu'ils rentrèrent chez eux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Bal de la St Valentin - [Event Libre] - [FINI] Lun 14 Mar - 21:09

Sa proposition faite à la jeune femme, Nathaniel n’attendait plus que son approbation afin qu’ils se dirigent vers la piste de danse, réponse que ne se fit attendre. A peine son invitation lancée, un sourire des plus radieux illumina le visage d’Eléanore accompagné d’un regard pénétrant plein de passion destiné à l’heureux auteur de cette invitation à danser. Elle répondit alors d’une voix claire et d’un ton sincère :
- Mais bien sûr charmant jeune homme, je ne rêvais que de cela...


A cette réponse si spontanée, ils se dirigèrent alors vers la piste de danse, laquelle changea à leur arrivée de rythme : en effet, une valse de style ancien commença à être jouée, le genre de musique et d’air sur lequel ils avaient tant dansés et pris de plaisir ensemble en leurs jeunes temps de vampires. Le bonheur irradiait de leur personne, la joie illuminait leurs visages pâles : en cet instant à nouveau réunis, ils ne semblaient ne former plus qu’un, unis tout deux dans le soulagement d’avoir retrouvé l’autre, Nathaniel le cœur réchauffé par l’amour de celle qui était sa moitié, qui était devenue sa raison de vivre, la femme avec laquelle il savait qu’il pourrait passer et endurer tous les temps des âges sans peine.
Comme une éternité durant, le temps de la valse passa. Une fois le morceau fini, couple quitta finalement la piste de danse, et quelques instants après la salle de réception. Arrivé à l’entrée, Nathaniel regarda intensément Eléanore, puis dis avec des mots doux et lents :

-Je vais faire appeler un taxi pour qu’il nous dépose plus loin, ainsi nous pourrons parler aisément et nous pourrons nous déplacer sans attirer l’attention et en limitant les risques d’être suivis, lui dit il en souriant.


Ces paroles dites, Nathaniel fit un signe de main qui entraina l’arrêt rapide d’un des taxis passants, taxi dans lequel ils embarquèrent tout deux rapidement, l’impatience de se retrouver seuls les faisant se hâter.








-FIN du bal -


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bal de la St Valentin - [Event Libre] - [FINI]

Revenir en haut Aller en bas

Bal de la St Valentin - [Event Libre] - [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» Event St. Valentin (RÉSULTATS POSTÉS !)
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» [salon] Japan Event... à Clermont-Ferrand !!!
» Movie and Comic Event (18 au 19 Septembre 2010)
» Fini le catch sur NT1 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight rpg - Chapitre 5, Lunaison :: Archives et Corbeille :: Twilight Lunaison : Saison 1 :: Rps Terminés :: Rps dans le contexte-