Twilight Lunaison est un forum de rpg qui poursuit l'intrigue de Révélation, chapitre de la saga Twilight de Stephenie Meyer. Pour sa renaissance : une nouvelle intrigue, de nouveaux personnages, rejoignez-nous pour écrire l'histoire...
 

Partagez|

I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Dim 16 Jan - 0:25

La journée n'avait pourtant pas été si mauvaise jusque là...
Bien sûr la neige n'avait pas arrêté de couvrir de son manteau blanc toute la forêt alentour, mais j'aimais contempler cela et même l'humeur massacrante qu'avait affiché ma soeur Rosalie lorsqu'elle était rentrée n'y pouvait rien changer. Seulement bien des choses étaient sur le point d'être bouleversées, notre vie entière allait en pâtir...mais cela je ne le savais pas encore.

Ainsi debout devant la porte vitrée du salon, je contemplais la nature qui semblait s'endormir peu à peu sous une étendue blanche et pure. Je soupirais en entendant Emmett se lever et suivre sa moitié : le pauvre ne savait réellement plus quoi faire ces derniers temps pour redonner le goût de vivre à sa femme et cela était pour lui la plus grande des souffrances. Heureusement toujours optimiste, je préférais croire que Rosalie finirait par prendre conscience de la chance qu'elle avait de nous avoir tous, nous qui l'aimions toujours malgré tout ce qu'elle pouvait nous faire subir. Puis Esmée se leva et vînt se poster à mes côtés un instant, souriante elle me dit d'un ton rassurant :

- Ça finira par passer Alice. Comme toujours...

Je lui rendis immédiatement son beau sourire, elle était si douce et si gentille que je n'aurais pu espérer connaître meilleure mère même si notre relation était un peu plus complexe. Puis m'annonçant qu'elle avait encore du travail qui l'attendait, elle partit de la villa pour se rendre à son étude tandis que moi, perdue dans mes pensées je recommençais à combler les flocons qui dansaient à l'extérieur. Tout à coup, une vision me parvînt à propos d'Emmett et Rosalie : je vis alors la scène qui allait sans doute se jouer quelques minutes plus tard à l'étage, Rose allait enfin se ressaisir suite à sa discussion avec son époux. Un magnifique sourire se posa sur mes lèvres, *Esmée a aussi un don de prémonition il faut croire* riais-je intérieurement en repensant à la remarque qu'elle avait faite peu avant de partir.

Un quart d'heure plus tard, les deux tourtereaux réconciliés descendirent donc tout deux. Faisant comme si de rien n'était, je vis du coin de l'oeil Rose enfiler sa veste et quitter la villa à son tour. Ne réussissant à percevoir où elle se rendait, je me tournai alors vers Emmett et lui lançai :

- Bravo d'avoir réussi à nous la dérider ! Comme quoi derrière ton aspect de gros dur se cache un gros nounours ! le chariai-je, bien qu'il comprit que c'était ma manière joueuse de le féliciter.

Il rit gaiement à ma remarque avant que j'ajoute :

- Et où va-t-elle maintenant comme cela ?

- Chercher Renesmée à ma place, elles ont du temps à rattraper ! Quant au gros nounours il va aller se dégourdir les pattes, me dit-il en y joignant un clin d'oeil.

Il ouvrit alors la porte vitrée et sortit à l'extérieur. Je le vis s'éloigner à vitesse vampirique à travers la forêt. Je savais qu'il n'allait que faire un tour, histoire de se détendre après la conversation tendue mais qui au moins avait porté ses fruits avec Rose, il reviendrait d'ici peu. Constatant qu'il avait oublié de tirer la porte, je le fis et me dirigeai vers le sofa où je m'allongeai quelques instants : tout semblait si calme ici... Jasper devait être à la chasse, Edward avec lui, Carlisle et Esmée à leur travail, quant à Bella je ne savais guère où elle vaquait à ses occupations.

Ces pensées sans grande importance flottaient dans mon esprit quant, tout à coup, une vision me surprit. *Brittany. Brittany vient vers la villa. Elle veut me voir. Mais me voir pourquoi ? Elle est confuse, perdue...* Les indécisions de ma nouvelle amie, ou du moins celle dont j'étais certaine qu'elle le deviendrait si ce n'était pas déjà le cas, cachaient ma vision trop lointaine de l'avenir.

Je me levai donc et marchai d'un pas dansant vers la porte dont la sonnette ne tarda pas à retentir. Un sourire sur les lèvres, je découvris le visage de la jeune McCherry que j'avais vu quelques instants plus tôt se matérialiser dans mon esprit et lui dit malgré sa mine angoissée :

- Bonjour Brittany ! Comment vas-tu ? Entres donc ne restes pas dans ce froid.

Voyant qu'elle hésitait sans rien dire, je la rassurais :

- Je suis seule à la villa, tous les autres sont sortis...je ne sais pas vraiment où ! Et ta visite me fait très plaisir, je m'écartai alors pour la laisser passer et refermai la porte d'entrée après son passage.

Elle paraissait réellement inquiète et je n'arrivais pas à deviner la raison de sa visite, le futur se révélant toujours opaque tant elle n'était pas sûre d'elle. Commençant peu à peu à sentir la nervosité s'insinuer en moi, je l'invitai à passer au salon, nous restâmes alors debout là durant une minute, une minute de silence qui finit par m'effrayer :

- Qui y a-t-il donc Brittany ? Tu m'as l'air bien tendue, je peux t'aider tu sais.

Mon regard était doux, j'espérais seulement la mettre suffisamment en confiance pour qu'elle me confie les raisons de son malaise.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Lun 24 Jan - 16:16

Après avoir surpris la conversation entre les Volturi et mes parents dans notre salon au sujet de Renesmée, j’avais décidé de partir pour réfléchir à ce que j’avais entendu. J’avais prévenu Alex de mon départ pour ne pas l’inquiéter, car je savais qu’il serait le premier à s’apercevoir de mon absence.

J’étais donc partie de la maison avec le strict minimum, ce que je portais tous les jours et une veste bien chaude pour affronter la neige. Je ne savais pas où j’allais, mais je marchais loin d’ici pour pouvoir réfléchir sans que personne interrompe mes pensées. J’avais marché et couru sans jamais m'arrêter, me libérant un peu de ce que je venais d'entendre. J’étais désormais loin de Forks quelque part où il faisait chaud, quelque part où l’hiver ne s’était pas installé, j’avais trouvé un banc dans la forêt, je m’y étais assise. J’avais commencé à me remémorer la cause de mon départ et à réaliser la scène que j’avais vue dans le salon. J’avais enfin pus voir quelques uns des Volturi, mais la nouvelle qu’ils venaient annoncer à ma famille ne me plaisait guère. Je n’avais encore jamais entendu parler de la raison du déménagement de notre famille, alors j’avais été choqué lorsque j’avais entendu que c’était pour kidnappé Renesmée Cullen.
Maintenant que j’avais trouvé quelqu’un qui me ressembler sur ce monde, une Hybride comme moi d’après Alice. Une personne que j’étais impatiente de rencontrer. Jamais… non jamais je n’aurais pu imaginer que je la rencontrerais car mes parents l’auraient kidnappé. Et ce n’est pas comme cela que je souhaite la rencontrer. Mais comment faire ?
Je fondis une fois de plus en larmes, cette semaine était forte en émotions et maintenant que je pensais que mes problèmes étaient en partie résolus, voilà qu’une fois de plus tout s’écroule. Après dix minutes de larmes interminables, j’essayais de me ressaisir et d’organiser mes pensées.
Je m’étais dis :
    - Si je préviens les Cullen des plans des Volturi et de ma famille, je donnerais une mauvaise impression de notre famille aux Volturi et Dorian pourrait avoir de gros ennuis. Et vu l’importance qu’accorde Dorian aux Volturi, il serait certainement furieux. Je décevrais ma famille et je risquerais de perdre ma place dans cette famille qui m’a si gentiment accueillit.

J’avais commencé à ressentir le stress de devoir prendre une décision, et la souffrance que j’allais ressentir quelque soit la décision prise.
    - D’un autre côté vu toute la confiance que Alice m’avait accordé, et connaissant l’existence de Renesmée, je ne peux me taire, alors que j’ai enfin trouvé quelqu’un comme moi. Apprendre que quelqu’un comme moi existait sur cette terre était pour l’instant la plus belle chose que j’avais apprise dans ma vie, et apprendre que ma famille devait la kidnapper, me paraissait au contraire la pire chose que je pouvais apprendre dans ma vie.

J’avais désormais trois possibilités qui s’offraient à moi :
    - Aider ma famille à accomplir leur devoir et me rapprocher d’eux. Mais cette idée est totalement inenvisageable, jamais je ne considérerais cette possibilité comme une option.
    Après réflexion, seules deux possibilités envisageables m’étaient donc disponible :
    - Ne rien faire et rester ici le temps de l’évènement, repoussant ainsi la décision à plus tard, perdant à mon avis toute possibilité de rencontrer Renesmée et surtout l’amitié que je partageais avec Alice….
    - Ou aller voir les Cullen et les prévenir de l’enlèvement, au risque de perdre ma famille.

Je devais prendre une décision et ce choix m’était insupportable. Je passais ainsi deux jours sans dormir à essayer de trouver une réponse à cette contrainte de taille. Mais j’avais enfin décidé…
J’allais prévenir les Cullen, vu l’importance de la famille à mes yeux, je ne supporterais pas qu’une famille soit séparée par la mienne. Je décidai donc de réfléchir une dernière fois, bien posée, mais ma souffrance ne faisant que s’aggravait, je partie donc s'en plus attendre.
Après avoir une fois de plus couru sans arrêter J'étais de retour à Forks. J’avais trouvé la maison des Cullen, je ne savais pas comment mais je l’avais trouvé, elle étais magnifique. Mais je ne pris pas le temps de plus l’observer, étant préoccupée par la manière dont j’allais annoncer la nouvelle à Alice et sa famille.
J’avançais lentement vers le seuil de la porte. J’avais juste sonné à la porte quand Alice ouvrit, elle avait dû me voir arriver pour ouvrir aussi vite. J’avais remarqué le ravissant sourire sur son visage et je le gravais dans ma tête sachant qu’il allait s’effacer lorsque j’allais lui annoncer la mauvaise nouvelle.

    - Bonjour Brittany ! Comment vas-tu ? Entres donc ne restes pas dans ce froid.

J’étais encore entrain de réfléchir à ce que j’allais lui annoncer et je n’avais du coup pas compris qu’elle m’avait proposé d’entrer. Elle avait dû le remarquer et avait enchaîné :
    - Je suis seule à la villa, tous les autres sont sortis...je ne sais pas vraiment où ! Et ta visite me fait très plaisir

Elle m’avait laissé passer puis elle avait refermé la porte, je pensais à se qu’elle venait de dire. J’étais tout aussi heureuse de la voir mais je savais que le plaisir de me voir allait vite se dissiper en elle. J’avais d’ailleurs remarqué que son expression avait changé assez rapidement, j’avais du lui faire comprendre par l’expression que j’affichai, que la raison de ma venue n’était pas juste par sympathie. Le silence s’était installé et apparemment Alice ne le supportait pas :
    - Qui y a-t-il donc Brittany ? Tu m'as l'air bien tendue, je peux t'aider tu sais.

J’étudiais une nouvelle fois ce qu’elle avait dit. Qui y a-t-il malheureusement elle allait rapidement le savoir. Plus tendu que maintenant était à mon avis pas possible, quand à l’aide qu’elle me proposait, elle ne se rendait pas encore compte que ce sont elle et sa famille qui allaient en avoir besoin.
    -Pouvons nous nous asseoir Alice ? Je suis un peu fatiguée, j’ai beaucoup marché ces derniers jours. Lui avais-je demandé surtout pour qu’elle soit assise lorsque je lui annoncerais la nouvelle. Ta maison est magnifique.

Avais-je continué pour ne pas lui annoncer la nouvelle dès mon entrée. Je devais le dire dès maintenant pour ne pas plus inquiéter Alice. J’inspirais donc un grand coup pour garder mon calme avant de lui dire :
    - Alice… ce que je vais te dire n’est pas facile à dire, ce que je m’apprête à te dire va avoir de lourdes conséquences et cela concerne ta famille… Ainsi que les Volturi... et ma famille m'étais-je dis, mais je ne pouvais lui dire, je veux aider les Cullen à surmonter cette épreuve mais en aucun cas perdre ma famille, même si je n'approuve pas leur décision....Alice j'ai récemment croisé les Volturi dans la forêt, et j'ai surpris la conversation malgré la distance qui nous séparait, Je n'avais pas immédiatement reconnu les Volturi mais un nom dans leur conversation m'a interpellé. Alice, les Volturi étaient entrain de parler de Renesmée. D’après ce que j'en ai compris ils ont prévu de kidnapper Renesmée. Je suis vraiment désolé Alice, si vous avez besoin d'aide sache que je suis là. D’ailleurs où est Renesmée ?

Je n'étais pas fière d'avoir transformée la vérité en la racontant à Alice. Mais je ne veux pas perdre les personnes qui me sont le plus cher et en aucun cas laissé subir à Renesmée et sa famille les conséquences de leurs actes. Mentir en racontant en partie la vérité me semblait la seule solution pour les protéger, que ce soit ma famille ou les Cullen.
J’attendais avec inquiétude la réaction d’Alice et je me demandais avec encore plus d’inquiétude si ma famille n’avait pas déjà accomplie leur devoir durant mon absence. C’est ainsi pour cela que j’avais demandé à Alice où était Renesmée et j’avais peur de sa réponse, mais ça ne devait être rien comparé à ce qu’elle devait ressentir


***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Dim 6 Fév - 21:52

Un léger sourire posé sur mes lèvres finement maquillée, j'attendais avec un soupçon d'impatience et d'inquiétude que Brittany délie sa langue. Elle était tendue, cela se voyait mais que pouvait-elle donc garder en elle ainsi ? J'étais dubitative quand à la raison de sa venue à la villa, sans compter que mon don me faisait toujours défaut : elle n'était décidément pas sûre d'elle et de ce qui allait suivre...

-Pouvons nous nous asseoir Alice ? Je suis un peu fatigué, j’ai beaucoup marché ces derniers jours. Ta maison est magnifique.

Je souriais devant ce compliment en ajoutant :

- C'est à Esmée que nous devons cela, elle adore faire de la décoration et je dois avouer que je n'y suis pas tout à fait étrangère non plus !

Toutefois, malgré mon apparent calme, j'étais de plus en plus perturbée ne comprenant pas exactement où Brittany voulait en venir. Elle était vague et semblait se perdre dans les méandres de pensées si complexes que son regard s'échappait parfois dans le vide. Néanmoins, suite à sa demande, nous nous dirigions alors vers le canapé où nous nous assîmes toutes deux l'une en face de l'autre. Mes yeux scrutaient les siens tandis que je sentais qu'elle allait se décider : *qu'a-t-elle donc de si important à m'avouer ?* m'interrogeais-je avec une nervosité qui allait crescendo.

Scrutant son visage, j'échaffaudais dans mon esprit plein de possibilités qui auraient pu l'amener à venir me rendre visite avec une mine aussi grave. Peut-être ma révélation de l'autre jour, lorsque nous nous étions croisées en forêt, avait-elle eu des conséquences entre elle et sa famille, peut-être avait-elle encore des questions à ce sujet ou avait-elle eu des ennuis... Je ne savais quoi penser quand enfin, elle commença :

- Alice… ce que je vais te dire n’est pas facile à dire, ce que je m’apprête à te dire va avoir de lourdes conséquences et cela concerne te famille… Ainsi que les Volturi... Alice j'ai récemment croisé les Volturi dans la forêt, et j'ai surpris la conversation malgré la distance qui nous séparait,j e n'avais immédiatement reconnu les Volturi mais un nom dans leur conversation m'a interpellée. Alice, les Volturi étaient en train de parler de Renesmée. D'après ce que j'en est compris ils ont prévu de kidnapper Renesmée. Je suis vraiment désolée Alice, si vous avez besoin d'aide saches que je suis là. D’ailleurs où est Renesmée ?

Immédiatement, lorsqu'elle eut pris sa décision se profilèrent en moi les paroles qui suivirent. Je les écoutais avec horreur : les Volturi, Renesmée, kidnapper,... Tous ces mots dansaient en moi dans un rythme fou qui me paniquait peu à peu. Figée, les lèvres entrouvertes et la respiration totalement inexistante, mon esprit réfléchissait à une allure infernale.

*Comment les Volturi avaient-ils pu approcher Forks sans que je m'en aperçoive ? Comment avaient-ils pu mettre en place un tel plan sans que mes visions ne me préviennent ? Je surveillais pourtant quotidiennement les décisions d'Aro et des autres rois, comment avaient-ils réussi à passer outre mon don ?* J'étais complétement perdue, mes pensées divaguant totalement et sautant d'une idée à l'autre sans réelle suite bien que je fus heureuse en cet instant que mes facultés intellectuelles vampiriques me permettent de mener de telles réflexions simultanées en cet instant.

Tout à coup, me rappellant une parole d'Emmett, je sursautais et me retrouvais debout en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire. Là, incapable de bouger, je murmurais :

- Nessie... Rosalie...

Je regardais briévement Brittany que j'inquiètais visiblement, puis repensant au fait que Renesmée était seule avec Rosalie ou Nahuel et qu'aucun des autres membres de ma famille n'étaient présents je commençais à paniquer de plus belle. Me tournant vers Brittany, je lui demandais d'une voix où se mêlait reconnaissance et terreur :

- Brittany, tu ne peux pas savoir comme je suis heureuse que tu nous ai prévenu mais j'ai un très mauvais pressentiment et Renesmée n'est pas ici ! Es-tu sûre de ce que tu as entendu et que c'était les Volturi, c'est très important ?

Réfléchissant à toute vitesse, je continuai :

- Rosalie est partie la chercher il y a maintenant un certain temps et je n'y avais pas fait attention mais elle n'est toujours pas revenue !

Mes yeux n'arrêtaient pas de se poser ailleurs, je cherchais une solution pour la contacter car je savais que si Renesmée était avec elle, mes visions seraient floues. Me précipitant vers la commode, j'attrapais mon portable et composait le numéro de ma soeur tout en parlant à Brittany :

- C'est très important, quand as-tu croisé les Volturi et entendu parler de cet enlèvement ?

Rose ne répondait pas à son téléphone qui sonnait dans le vide et l'inquiétude commençait à se faire de plus en plus présente, violente.

Soudain, une vision. Une route enneigée. Une voiture retournée. Des flammes. Quelques gouttes de sang au sol. Rosalie semi-inconsciente, blessée, les yeux brillants. Un murmure sortait de ses lèvres : "Renesmée... Non...". Les yeux de Rosalie se fermant dans un sanglot bouleversé.

Je lâchais instantanéement mon portable qui tomba au sol dans un fracas. J'étais figée, la respiration halettante, les yeux dans le vide, pétrifiée. La dernière scène qui venait de traverser mon esprit était celle qui me hantait depuis des semaines et dont je n'avais jusqu'alors pas réussi à deviner le sens : maintenant tout était clair, trop clair...

Il était trop tard.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Dim 27 Fév - 15:33

Alice était terrorisée de mes paroles, et je remarquais son courage, car elle eut la force de me témoigner de la reconnaissance. Sa peur ne faisait d’ailleurs qu’augmenter la mienne.

    - Brittany, tu ne peux pas savoir comme je suis heureuse que tu nous ai prévenu mais j'ai un très mauvais pressentiment et Renesmée n'est pas ici ! Es-tu sûre de ce que tu as entendu et que c'était les Volturi, c'est très important ?

J’étais absolument sûre de moi, car je les avais vu malheureusement de près dans mon salon, et pas de loin comme je lui avais spécifié. C’étaient bien les Volturi. Je compris d’autant son inquiétude quand elle continua :

    - Rosalie est partie la chercher il y a maintenant un certain temps et je n'y avais pas fait attention mais elle n'est toujours pas revenue !

Je voyais Alice se précipiter sur son portable qui était sur les commodes, je compris qu’elle composait le numéro d’un membre de sa famille, pour savoir où était Rosalie et Renesmée.

    - C'est très important, quand as-tu croisé les Volturi et entendu parler de cet enlèvement ?

Apparemment personne ne répondait au téléphone, je regardais Alice de plus en plus inquiète. Elle avait à ce moment là le regard perdu dans le vide, je comprenais alors qu’elle avait une vision, ayant moi-même eu de nombreuses fois ce regard, elle lâcha son portable qui se fracassa sur le sol. La tension et la frayeur emplissaient le salon. Ce qu’avait vu Alice devait être horrible. J’imaginais à ce moment tout ce qu’elle avait pu voir.
Jane faisant du mal à Rosalie et Renesmée, ou encore pire le visage d’Eva ou de Dorian, cette image me terrifiait à mon tour, même si elle n’était que supposition, si jamais Alice avais vu un membre de ma famille entrain d’aider les Volturi à kidnapper sa nièce. Elle allait comprendre que je ne lui racontais pas toute la vérité. C’est alors effrayée que je m’enquis de savoir ce qu’elle avait vu :

    - Alice !! Viens avec moi.

Je la dirigeais ainsi vers le canapé pour qu’elle me raconte et ainsi lui confirmer que c’était bien les Volturi, mais elle devait maintenant être déjà au courant, ne connaissant pas la nature de sa vision je préférais lui confirmer.
    - Alice !! Qu’as-tu vu ? Les Volturi ? Renesmée ?

J’essayais de me ressaisir pour ne pas lui infliger mon stress et continua :

    -Alice je suis malheureusement certaine que c’étaient les Volturi et cela fait maintenant trois jours.

J’étais honteuse de lui annoncer que cela faisait trois jours que je savais cela, car cela étais totalement faux, je n'aurais pas risqué d'attendre trois jours pour venir lui en parler, j’avais peur de sa réaction. Mais trois jours était le seul moyen de protéger ma famille, car en trois jours l'odeur des Volturi aurait pu disparaitre de la forêt. Mais je me sentais vraiment mal de lui mentir de la sorte, je me maudissais presque.
J’essayais de penser à Eva, pour voir si cette évènement c’était déjà déroulé, mais je n’avais pas encore assez d’entraînement sur mon don, pour être capable de cela. Je ne savais pas quoi faire pour soulager Alice et les seules paroles qui sortaient de ma bouche voyant l’expression qu’Alice affichait étaient :

    - Alice parles moi ! Dis moi ce que tu as vu ? Tu peu me faire confiance, je ferais tout ce qui est en mon possible pour vous aider.

Je posais ma main dans son dos et le frottait légèrement pour lui montrer que je la soutenais, que je l’écoutais.

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Mer 2 Mar - 19:02

*Non, non cela doit être un cauchemar...* commençai-je à délirer tandis que repassait dans mon esprit les images de Rosalie complètement bouleversée, meurtrie et restant sans bouger au sol sur le bitume de ce qui devait être la route nationale. *Comment cela a-t-il pu arriver ? Ce n'est pas possible, j'aurais dû le voir, j'aurais dû le savoir !* me réprimandai-je avec violence. Comment les Volturi s'y étaient-il pris pour que je ne puisse prévoir leur action ? Sans doute notre voyage forcé en Italie et le contact tactile que j'avais eu avec Aro n'y était-il pas pour rien, il devait avoir perçu la faille de mon don à cet instant et avait compris la manière à adopter pour le contourner. M'en voulant de ce geste qui était certainement à l'origine de cet événement horrible, je repensai néanmoins que je n'aurais pu éviter ce partage de pensées : à l'époque la vie de Bella et mon frère étaient en jeu...mais aujourd'hui c'était ma nièce adorée qui nous avait été enlevée...

Toujours figée, je remarquai à peine que Brittany s'était approchée de moi et qu'elle me disait d'une voix inquiète :

- Alice !! Viens avec moi.

- Comment ai-je pu laisser faire cela ? Comment ai-je pu abandonner ma nièce ?... J'aurais dû éviter cela... Oh Bella, Edward... Rosalie... murmurai-je sous le coup du flot de pensées qui embrumaient ma logique et me poussait à m'en vouloir alors que je n'aurais rien pu éviter même si ma concentration avait été plus grande.

- Alice !! Qu’as-tu vu ? Les Volturi ? Renesmée ?

De son côté, Brittany s'angoissait de plus en plus, mais sa voix me semblait si lointaine, si irréelle que je ne trouvai pas le courage de lui répondre : de lui dire qu'il était trop tard...

-Alice je suis malheureusement certaine que c’était les Volturi et cela fait maintenant trois jours.

Rien de ce que disait la jeune hybride ne parvenait à me sortir de mon état. Mais il fallait que je me ressaisisse et c'est ce que fit la fin de sa phrase : trois jours... Trois jours que Brittany savait que Renesmée risquait d'être enlevée, pourquoi avait-elle attendu si longtemps pour venir me livrer ses confidences ? Je levai doucement mes yeux vers elle, pleine d'interrogations, d'incompréhension surtout...

*Non, je n'ai pas à rejeter la faute sur elle* me répétai-je en m'asseyant sur le canapé vers lequel elle m'avait dirigée alors qu'elle faisait de même.

Toujours muette, je devais faire peur à voir moi qui habituellement était si bavarde, pétillante et positive. Seulement en cet instant, les choses étaient bien différentes...

- Alice parle moi ! Dis moi ce que tu as vu ? Tu peux me faire confiance, je ferais tout ce qui est en mon possible pour vous aider.

Les yeux brillants sans doute sous le coup de la peur, la culpabilité et la colère qui emplissait mon coeur, je sentis la main de Brittany qui tentait par un geste d'affection sincère de me montrer son soutien. Un léger sourire se posa sur mes lèvres lorsque je posai délicatement mes mains sur celle que Brittany avait laissé sur sa cuisse : je voulais la rassurer, lui montrer que tout n'était pas perdu, à vrai dire j'essayai de me rassurer moi-même. Par un miracle, cela fonctionna en quelque mesure, mon esprit se calmait enfin et commençait à analyser les événements avec plus de discernement.

C'est ainsi que je réussis à lui dire d'une voix encore très tendue :

- J'ai...j'ai vu... Enfin qu'importe ce que j'ai vu : Renesmée a été enlevée Rosalie est quelque part sur la route nationale et elle est blessée ! Il faut que nous allions la chercher, que nous prévenions les autres : peut-être pouvons-nous encore rattraper les gardes qui ont fait cela...car une fois qu'elle sera à Volterra...

Je pensai à l'Enfer que représenterait la tâche de tenter de ramener ma chère petite nièce parmi nous une fois qu'elle serait en Italie. Là-bas, les rois ne nous laisseraient aucun chance de la secourir et nous couririons à notre perte en essayant de la récupérer, toute notre famille serait en danger : non cela n'était pas envisageable, il fallait immédiatement que Jasper se rende sur place et tente de suivre la piste des gardes avant qu'ils ne quittent les Etats-Unis, que nous les interceptions... Mais où était mon mari ? Je l'ignorai... Tout comme j'ignorai d'ailleurs quand rentrerai mon frère et ma belle-soeur dont j'imaginai déjà avec effroi la réaction violente. Jamais Edward ne parviendrait à être assez calme pour réfléchir posément et aider Jasper dans sa traque.

Le visage meurtri de Bella, lorsqu'elle avait imaginé la mise à mort de son époux à Volterra quelques années plus tôt effleura mes pensées et me brisa le coeur tant je n'avais envie de revoir tant de désespoir dans son regard. Pourtant j'allais devoir leur annoncer, tout leur dire et cela très rapidement pour que nous ayons une chance ne serait-ce que minime de retrouver Renesmée à temps : avant que plus rien ne soit possible...

Mes yeux ambrés se relevèrent et se posèrent dans ceux de Brittany qui me contemplait toujours pleine d'une inquiétude presque palpable. Le silence était lourd, le temps compté, il fallait que je fasse quelque chose. Une scène visionnaire traversa alors mon esprit en m'annonçant ce qui allait se produire, les yeux vides de vie de Bella, la fureur d'Edward, la détermination de mon mari, le chagrin d'Esmée... Tous allaient rentrer sous peu, tous entendraient la nouvelle... Devant tant de malheurs qui allaient attendre toute ma famille lorsqu'il saurait pour notre ange, je déclarai à Brittany :

- Il faut que je les prévienne Brittany, tout cela est si... Nous avons peut-être encore une chance de la récupérer avant qu'elle ne quitte le pays mais restes là s'il te plait, nous aurons besoin que tu nous décrives les Volturi que tu as entendu dans la forêt c'est important : je dois découvrir la manière dont ils ont contourné mon don pour pouvoir anticiper leurs prochaines actions même si avec Renesmée toute proche cela va être difficile...mais c'est notre seule chance...

Me levant à vitesse vampirique, je récupérai mon portable brisé au sol et y remis rapidement la batterie avant de choisir d'utiliser le téléphone fixe qui lui n'avait pas subi le drame de ma vision d'horreur montrant ma soeur couchée quelque part sur la route. Il fallait que nous essayons d'aller la chercher au plus vite même si le fait qu'elle soit en vie était déjà un immense soulagement. Composant à toute vitesse le numéro de Jasper, je lui dis dès qu'il décrocha :

- Jasper, c'est Alice. Tu es avec Edward et Bella ?

A l'autre bout du fil, la voix de mon mari changea subitement : me connaissant dans les moindres détails il avait dû comprendre que quelque chose n'allait pas. Il me confirma la présence d'Edward et Bella à ses côtés.

- S'il te plait, rentres au plus vite : il y a eu un problème. Je vous expliquerai lorsque vous rentrerez pour éviter qu'Edward ne lise dans tes pensées dès maintenant ce qu'il s'est passé mais faites très vite le temps est compté. Par contre, prépares ton pouvoir nous allons en avoir besoin mais surtout ne l'utilises pas sur moi : peu d'entre nous auront l'esprit clair alors il faut que je puisse réfléchir sans interférence. Ne dis rien à Bella et Edward pour l'instant, contentes-toi de les ramener à la villa au plus vite ! Je t'aime !

De suite, je raccrochai. Je savais que Jasper saurait parfaitement contrôler ses émotions et reconduire Bella et Edward à la villa sans qu'ils n'aient de soupçons. Je continuai toutefois à composer les numéros des autres membres de ma famille en espérant qu'ils puissent nous rejoindre immédiatement : le portable d'Esmée sonna dans le vide, Carlisle sur messagerie à l'hôpital,... Mais je réussis tout de même à joindre Emmett et lui assénai un rapide :

- Allo Emmett, oui c'est Alice. Il faudrait que tu rentres à la villa le plus rapidement possible s'il te plait, il y a eu un problème : passes par la route nationale s'il te plait, Rosalie doit s'y trouver et je crois qu'elle est en difficulté mais plus de peur que de mal pour elle je crois. Non non calmes-toi, on va trouver un moyen d'arranger tout ce qu'il se passe mais là je ne peux pas quitter la villa, les autres doivent rentrer également. S'il te plait essayes d'aller récupérer Rose, elle doit être sur la route entre Forks et la villa. A de suite !

Fermant les yeux tant j'avais toujours ce sentiment que les événements qui se déroulaient là étaient irréels, je pris une grande inspiration d'air inutile qui m'apaisa néanmoins puis reporta mon attention sur Brittany.

- Ils vont tous arriver d'ici quelques minutes mais ne t'en fais pas, j'ai déjà parler de toi à Jasper et il n'y aura aucun problème... Veux-tu bien me décrire les Volturi que tu as vu en attendant que tous rentrent ? C'est très important.

Voyant qu'elle était très touchée par tout ce qu'il se passait là, je posai mes mains sur les siennes et lui dis :

- Rien n'est de ta faute, au contraire grâce à toi nous avons découvert leur action plus tôt que si nous avions attendu que Rose parvienne à rentrer alors que je la vois si faible...

Toutes mes pensées se bousculaient dans mon esprit quand des bruits se firent entendre au dehors : des odeurs familières vienrent titiller mes narines m'annonçant le retour de quelques membres... L'annonce était proche, les cris et le désespoir également... Comment allais-je pouvoir dire à ses parents que leur raison de vivre avait été enlevée ?...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Mar 8 Mar - 21:24

J’étais inquiète de ce que Alice pouvait ressentir, inquiète de la souffrance que mon silence de trois jours et les actions de ma familles pouvaient avoir entraîner. Je ne supportais pas voir Alice dans cette état, elle qui était si joyeuse, la souffrance que je venais de lui causer me gênais et je voulais tout faire pour rétablir l’ordre des choses. Tout faire pour revoir le sourire d’Alice.

    - J'ai...j'ai vu... Enfin qu'importe ce que j'ai vu : Renesmée a été enlevée Rosalie est quelque part sur la route nationale et elle est blessée ! Il faut que nous allions la chercher, que nous prévenions les autres : peut-être pouvons-nous encore rattraper les gardes qui ont fait cela...car une fois qu'elle sera à Volterra...

Alors c’était trop tard mes parents et les Volturi avais déjà mis leur plan à exécution. Renesmée avais été enlevé. Mon silence de trois jours allait avoir un impact plus important que prévu. Entendre qu’un membre de sa famille était blessée, peut être par ma faute… c’était vraiment impardonnable, sa famille souffre à cause de la mienne et de mon attente.
Je ne connaissais pas encore Volterra, mais juste en imaginant les personnes qui y vivent, l’idée de savoir Renesmée… cette personne que je désirais tant rencontrer … dans ce château… NON, je ne préfère pas imaginer, cette vision ce serait bien trop horrible à mon avis. Je continuais d’écouter Alice en essayant d’éliminer cette pensée :

    - Il faut que je les prévienne Brittany, tout cela est si... Nous avons peut-être encore une chance de la récupérer avant qu'elle ne quitte le pays mais restes là s'il te plait, nous aurons besoin que tu nous décrives les Volturi que tu as entendu dans la forêt c'est important : je dois découvrir la manière dont ils ont contourné mon don pour pouvoir anticiper leurs prochaines actions même si avec Renesmée toute proche cela va être difficile...mais c'est notre seule chance...

Il fallait absolument qu’elle prévienne sa famille, si cela donner encore une chance de sauver Renesmée.
Par contre je ne comprenais pas pourquoi elle disait que le fait que Renesmée sois proche des Volturi allait lui poser problème, pour ses visions.
Je regardais donc Alice faire ce qu’elle avait à faire étant totalement impuissante, ne sachant désespérément pas ce que je pouvais faire pour l’aider, je l’écoutais sans jamais bouger. Comme si le moindre de mes mouvements, la moindre de mes paroles allaient leur causer des problèmes.

    - Jasper, c'est Alice. Tu es avec Edward et Bella ?

J’essayer donc de mémoriser les nom des membre de sa famille au fil des ces appelles. J’allais me retrouver entourer de toutes ça famille, cette famille que je ne connaissais pas. Cette famille à qui j’allais annoncer certainement la pire nouvelle de leur « vie ».
Ainsi j’entendis Jasper, et je me souvenu de notre conversation dans la forêt, je lui avais dit que j’aimerais le rencontrer un jour, vu la beauté de leur amour, mais jamais je n’aurais voulu le rencontrer de la sorte et certainement pas pour cette raison, il était donc à mes souvenir son mari.
Ensuite Bella et Edward, ces frères et sœurs et si je me souviens bien… Les parents de Renesmée, ils allaient certainement me maudire à jamais.

    - S'il te plait, rentres au plus vite : il y a eu un problème. Je vous expliquerai lorsque vous rentrerez pour éviter qu'Edward ne lise dans tes pensées dès maintenant ce qu'il s'est passé mais faites très vite le temps est compté. Par contre, prépares ton pouvoir nous allons en avoir besoin mais surtout ne l'utilises pas sur moi : peu d'entre nous auront l'esprit clair alors il faut que je puisse réfléchir sans interférence. Ne dis rien à Bella et Edward pour l'instant, contentes-toi de les ramener à la villa au plus vite ! Je t'aime !

J’appris donc que Jasper avais un pouvoir lui aussi, mais quelle en était la nature, pour que ce don soit si utile en ce jour?

    - Allo Emmett, oui c'est Alice. Il faudrait que tu rentres à la villa le plus rapidement possible s'il te plait, il y a eu un problème : passes par la route nationale s'il te plait, Rosalie doit s'y trouver et je crois qu'elle est en difficulté mais plus de peur que de mal pour elle je crois. Non non calmes-toi, on va trouver un moyen d'arranger tout ce qu'il se passe mais là je ne peux pas quitter la villa, les autres doivent rentrer également. S'il te plait essayes d'aller récupérer Rose, elle doit être sur la route entre Forks et la villa. A de suite !

Qui était donc Emmett ? Alice ne m’en avait pas parlé. Mais j’étais contente de savoir que ce dernier allait chercher la sœur d’Alice : Rosalie.
Alice était revenu vers moi, et je me sentais mal de ne pas savoir quoi faire, de rester là alors qu’elle était inquiète et de ne pas pouvoir faire grand-chose pour le moment.

    - Ils vont tous arriver d'ici quelques minutes mais ne t'en fais pas, j'ai déjà parler de toi à Jasper et il n'y aura aucun problème... Veux-tu bien me décrire les Volturi que tu as vu en attendant que tous rentrent ? C'est très important.

Tous arriver… m’inquiéter…J’étais déjà inquiète avant même de franchir le seuil de la porte donc pour cela c’était trop tard, mais savoir que toute sa famille serais là ne me rassurais qu'en partie, cela me rassurais car ce serait une chance de retrouver la fille que ma famille à séparer de la leur. Mais cela m’inquiétais car ils allaient tous me maudire dès qu’il seront quelles nouvelles je leur apporte. J’étais tout de même contente qu’Alice ait parlé de moi à Jasper, ainsi au moins une personne sera qui je suis avant de me détester.
Quant à décrire les Volturi… il allait falloir que je me remémore la scène qui s'était déroulée il y à maintenant cinq heures dans mon salon.
Alice avait du sentir que je n’étais pas sereine et elle avait posé ses mains sur les miennes avant de me dire :

    - Rien n'est de ta faute, au contraire grâce à toi nous avons découvert leur action plus tôt que si nous avions attendu que Rose parvienne à rentrer alors que je la vois si faible.

Rien n’est de ma faute !!! Comment peut-elle dire cela. J’ai mis cinq heures, CINQ heures… Ces heures qui leurs sont compter pour sauver un membre de leur famille, ces heures qui auraient pu faire toute la différence. Comment à t’elle le courage de me dire que grâce à moi elle va pouvoir la sauver, et encore cela n’est pas certain. Elle fait preuve d’un tel courage, alors qu’elle va peut être perdre sa nièce.

Je pensais à ce moment là que j’aurais certainement fais la même chose si l’on m’annonçait que quelqu’un faisait du mal à Alex. Je ferais vraiment tout pour lui, il est certainement le seul membre de ma famille qui ne m'ait rien caché, qui m'a toujours écouté, il est certainement le membre de ma famille le plus réel. J’arrêtais nette cette pensée et reviens plonger mon regard qui s’était perdu dans le vide, dans les magnifiques yeux d’ambres d’Alice.

Alice voulait que je lui décrive les personnes que j'avais vu dans mon salon... les Volturi en tout cas:

    - Pour les Volturi, si je me souviens bien ils étaient trois...Il y avait deux filles et un garçon...

Je me revisualisais la scène pour bien lui décrire les Volturi que j'avais aperçu.Et j'entamai donc leurs descriptions :

    - Il y avait une jeune fille au cheveux châtains et tirés en arrière, elle portait une robe noire, et si j'ai bien saisie leur discussion, elle ce prénomme Jane. C'est le seul nom avec celui de Renesmée que j'ai pu extraire de leur conversation, je suis désolé. A côté d'elle il y avait un grand vampire dont elle avait l'air très proche.... Ils avaient l'air même inséparables...c'était étrange... le jeune homme avait les cheveux bruns, je n'ai pas pu voir son visage mais il portait des vêtements noirs avec une écharpe rouge. Quant à la dernière fille elle était grande, je dirais 1 mètre 75 elle avait les cheveux châtains clairs détachés et elle portait une robe grise, elle était beaucoup plus séduisante et moins froide que l'autre fille. Je sais pas si cette information t'aidera à deviner qui elle est.

J'étais déçue de ne pas pouvoir mieux décrire les Volturi que j'avais vu dans le salon, mais il était difficile de les voir derrière le mur ou je m'étais caché, pour écouter la conversation discrètement.
Je doutais fortement qu'Alice arrive à deviner qui ils étaient, vu la description que je venais de lui faire. Cela me donnait l'impression de vraiment être d'une inutilité total. Je me sentais tellement mal pour eux, pour les dégâts qu'avaient causés ma famille. Mais je ne pouvais vraiment rien dire sur ma famille, malgré leur décision que je désapprouve au plus au point, ils restent ma famille et je ne peux les dénoncer de la sorte, je tiens à les garder.

A ce moment là je pensais à Alex, était il au courant de tout cela ?? Cette pensée m'effrayait... Il faisait parti de la conversation dans le salon... Mais pourquoi ne m'en avait il pas parlé si il était au courant.. Cela ne lui ressemblait pas... Comment pourrait il faire cela. Il va absolument falloir que je lui parle.

C'est terrifiée pas cette dernière pensée que j'essayais tant bien que mal de revenir à ma conversation avec Alice, je jetais un coup d'œil à la porte pour voir si les membres de sa famille arrivaient avant de dire à Alice:

    - Pourquoi disais tu que tu aurais du mal avoir des visions, alors qu'il y à Renesmée?

Pourquoi aurait elle des difficultés à percevoir Renesmée ? Alors que j'essayais de comprendre pourquoi elle ne pouvait avoir de bonnes visions, si son don ne marche pas sur Renesmée alors ce serait encore une chose que je ne pourrais pas faire, mais je ne comprenais vraiment pas pourquoi cela ne marcherait pas, si même mon don est inefficace, que vais-je bien pourvoir faire pour eux, à par leur annoncer des nouvelles désagréables. Mon DON........J'eus une idée : j'étais vraiment dépitée des mes piètres descriptions, peut-être alors mon don me servirait pour préciser à Alice qui ils sont. Je devais immédiatement lui transmettre mon idée:

    - Alice, les descriptions que j'ai fait des Volturi ne t'ont certainement pas aidées, car d'après ce que j'ai compris il sont nombreux... M'autoriserais tu à regarder ton passée, peut être les as tu déjà rencontré à Volterra, cela me permettrais peu être de mieux te les décrire, ou de te préciser quand tu les as rencontré, pour que tu puisses savoir qui ils sont

J'avais enfin eu une idée constructive qui allait certainement pourvoir me rendre utile, mon inactivité m'agaçait au plus au point et j'avais besoin de faire quelque chose pour eux. J'avais besoin d'essayer de réparer les choses, je ne voulais pas que des pensées désagréables influent encore plus sur mon état d'inquiétude et de peur qui prenait part en moi aujourd'hui.

J'attendais sa réponse et je sentais que des personnes arrivaient près de la maison des Cullen, certainement des vampires ... Sa famille !! Je l'espère, enfin à moitié...

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Jeu 24 Mar - 16:05

ent dUne partie de chasse habituelle en une belle après midi nuageuse en compagnie de mes proches … Un instant de paix et de tranquillité que rien ne pourrait égaler.


Le visage sans émotion, Jasper continuait à chasser en compagnie de Bella et Edward, l’air serin et la confiance au cœur tandis qu’ils pistaient la prochaine proie qui constituerait leur repas.
Alors qu’ils venaie s’arrêter afin de se reconnecter sur l’odeur et la piste que celle-ci avait façonnée, le portable de Jasper sonna alors, annihilant toute chance qu’ils auraient pu avoir d’avoir du gibier dans cette partie de la forêt … Etonné, voyant le numéro d’Alice, il n’attendit pas davantage pour répondre. Sans surprise, il entendit la voix d’Alice, qui semblait assez agitée et inquiète à son ordinaire :


- Jasper, c'est Alice. Tu es avec Edward et Bella ?


-Oui, nous sommes ensemble, que se passe-t-il ?
dit-il calmement, un léger regret dans la voix, sans doute à cause de son repas tant attendu.

- S'il te plait, rentres au plus vite : il y a eu un problème. Je vous expliquerai lorsque vous rentrerez pour éviter qu'Edward ne lise dans tes pensées dès maintenant ce qu'il s'est passé mais faites très vite le temps est compté. Par contre, prépares ton pouvoir nous allons en avoir besoin mais surtout ne l'utilises pas sur moi : peu d'entre nous auront l'esprit clair alors il faut que je puisse réfléchir sans interférence. Ne dis rien à Bella et Edward pour l'instant, contentes-toi de les ramener à la villa au plus vite ! Je t'aime !


Avant qu’il n’ait pu en demander davantage, Alice avait raccrochée. Il évita plus qu’il n’y fallait à l’appel qu’il venait de recevoir, de peur de se faire de fausses idées et que celles-ci ne soient perçues par Edward, il se contenta alors de faire ce que lui avait demandé Alice ; il fit arrêter la chasse et ils commencèrent à prendre tous les trois le chemin de la villa au pas de course.



Une fois arrivé devant la propriété, ils rentrèrent en toute hâte dans le salon, trouvant là Alice accompagnée d’une autre personne. Ils allaient enfin recevoir la raison à l’interruption de leur partie de chasse et à l’avortement de leur repas …
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Feat. : Kristen Stewart
Age d'apparence : 18 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 747
Date d'inscription : 27/02/2011
Localisation : Près de ma famille
Humeur : A l'écoute de ses proches.
MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Jeu 24 Mar - 17:33

Cette après midi-là, nous étions partis chasser Edward, Jasper et moi. Alors que nous nous étions arrêtés quelques secondes pour sentir notre proie, le téléphone de Jasper sonna et il décrocha. Je n'entendis pas les paroles de l'interlocutrice mais, Jasper répondit:

-Oui, nous sommes ensemble, que se passe-t-il ?

Il y eut un blanc, le temps qu'il écoute ce que lui disait celle que je pensais être Alice puis, mon beau frère nous annonça que la partie de chasse était finit et qu'il fallait rentrer à la villa. Déçu de mon repas ratés, je fis le chemin vers le retour dans le silence. Toutefois, je m'interrogeais, que pouvait-il bien se passer pour que nous devions rentrer à la villa si rapidement. Je regardais Edward mais il ne semblait pas en savoir d'avantage que moi. Chassant mes réflexions, je me dis que de toute façon, nous le saurions bien assez tôt. Nous rentrâmes tous les trois dans la maison et nous découvrîmes Alice accompagnée d'une autre personne que je n'avais jamais vu aussi loin que je m'en souvienne. Je regardais ma belle soeur d'un air interrogateur.




***************************

couleur de rp: coral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Mar 29 Mar - 16:44

  • Jasper avait prévu une partie de chasse entre lui Bella et Edward, ce que le vampire ne refusa pas, ca serait une occasion de sortir un peu avec son frère. Le vampire aux cheveux couleurs bronze était sur la piste d'un animal en compagnie de son épouse et de son frère adoptif, pourtant une sonnerie de téléphone retentit, vite suivit par le grondement rageur du Cullen, tout ce boucan allait faire fuir les animaux aux alentours!

    -Oui, nous sommes ensemble, que se passe-t-il ?

    Edward cilla, s'était-il passé quelque chose? Il ne capta rien dans l'esprit de son frère, il était sans doute trop paranoïaque après tout, si ca se trouve c'était juste Alice qui avait fait dieu seul sait quelle bétise et qu'elle voulait que nous l'aidions. Un soupire résigné s'échappa de la bouche du vampire qui emboita le pas à son frère, vite suivit par son épouse. Traversant la foret jusqu'à la villa, le vampire eut la surprise de découvrir une odeur nouvelle et un peu étrange, quelque chose qu'il n'avait jamais sentis avant, ou alors il l'avait oublié. Une fois dans le grand salon de la villa, il toisa sa soeur ainsi que l'autre personne avec elle, ses yeux devinrent curieux tandis qu'il décryptait les pensées de l'autre personne, n'ayant pas spécialement envie de lire tout de suite les pensées d'Alice.


(c) post rédigé par l'ancien joueur incarnant Edward...jouant actuellement Chris Pain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Mer 30 Mar - 20:06

Calme... Il fallait que je reste calme et posée car d'ici quelques instants, lorsqu'une grande partie de ma famille franchirait la porte de la villa, tout notre univers si stable et rassurant depuis maintenant cinq années allait s'écrouler. Me contenir et tenter désespérément de garder les idées claires ainsi qu'une bribe d'espoir étaient bien les seuls éléments auxquels je pouvais me raccrocher pour ne pas sombrer : il fallait qu'un de nous soit en mesure de réfléchir et ce ne serait sans doute le cas d'aucun de mes frères et soeurs adoptifs.

Quant à celle qui m'avait prévenue, celle qui par l'aveu de ce qu'elle avait entendu allait peut-être nous donner une chance de récupérer Renesmée avant qu'elle ne quitte l'Amérique pour Volterra, elle ne bougeait pas. Pétrifiée, ellesemblait l'être autant que moi si ce n'est plus : sans doute avait-elle espérer devancer les italiens et nous prévenir à temps de leurs plans machiavéliques mais cela était sans compter sur la malchance qui nous poursuivait apparemment...

Me sortant de mes sombres pensées, elle répondit à ma précédente interrogation :

- Pour les Volturi, si je me souvient bien il était trois...Il y avait deux filles et un garçon...

Deux filles et un garçon... Jane et Alec devaient sans nul doute faire parti de cette mission étant donné l'importance toute particulière que devait revêtir ce kidnapping pour les rois, pour Aro surtout... *Ce dernier doit être le commanditaire, j'en suis persuadée. Seul lui pouvait connaître le biais de mon don et trouver un moyen si efficace de le contourner* tentais-je de rationnaliser malgré la tristesse immense qui emplissait progressivement mon coeur lorsque je songeais que je ne reverrai peut-être plus ma nièce.

- Il y avait une jeune fille aux cheveux châtain et tirés en arrière, elle portait une robe noir, et si j'ai bien saisi leur discussion, elle se prénomme Jane. C'est le seul nom avec celui de Renesmée que j'ai pu extraire de leur conversation, je suis désolée. A côté d'elle, il y avait un grand vampire dont elle avait l'air très proche.... Ils avaient l'air même inséparables... C'était étrange... Le jeune homme avait les cheveux brun, je n'ai pas pu voir son visage mais il portait des vêtements noirs avec une écharpe rouge. Quant à la dernière fille, elle était grande, je dirais 1 mètre 75, elle avait les cheveux châtain clair détachés, elle portait une robe grise, elle était beaucoup plus séduisante et moins froide que l'autre fille. je sais pas si cette information t'aidera à deviner qui elle est.

Malheureusement, ses paroles n'étaient pas rassurantes. D'ailleurs Brittany qui devait bien l'avoir senti jeta discrètement un coup d'oeil à la porte, un soupçon d'impatience et d'intimidation devait certainement la gagner : elle qui n'avait jamais rencontré d'autres membres de ma famille allait bientôt se retrouver devant tous les Cullen au complet, ou presque. Espérant oublier ses angoisses nettement perceptibles aussi bien par sa posture tendue que par ses mains qui tremblaient légèrement, elle demanda pour éloigner un instant nos esprits du tragique événement qui allait bouleverser nos vies :

- Pourquoi disais-tu que tu aurais du mal à avoir des visions, alors qu'il y a Renesmée?

Je pinçai les lèvres. Voir Renesmée aurait pu être salutaire dans la situation actuelle, ne serait-ce que pour m'assurer qu'aucun mal ne lui serait fait...mais cela m'était impossible...

- Mon don possède certains biais... Je ne peux voir ma nièce car c'est une hybride...

Je n'ajoutai rien de plus, la douleur due à mon impuissance face à tout ce qui venait de se produire était bien trop grande pour que je trouve le courage de lui expliquer plus en détails mon incapacité à aider davantage ma tendre nièce.

- Alice, les description que j'ai fait des Volturi ne t'ont certainement pas aider, car d'après ce que j'ai compris ils sont nombreux... M'autoriserais-tu à regarder ton passé, peut-être les as-tu déjà rencontrés à Volterra, cela me permettrait peut-être de mieux te les décrire, ou de te préciser quand tu les as rencontrés, pour que tu puisses savoir qui ils sont.


A peine ma nouvelle amie eut émis sa proposition que je lui souris, décidant ainsi qu'il était préférable de savoir dès à présent à qui nous avions à faire. Fermant les yeux un moment pour me concentrer et que son visionnage de mon passé soit plus aisé, je la laissai exercer son pouvoir sans la moindre crainte : après tout, je n'avais rien à lui cacher, ni à me reprocher, j'avais toujours agi pour le bien de tous, du moins si on excluait ma période sanguinaire alors que j'étais encore une très jeune vampire.
Grâce à son don, elle put alors me parler avec plus de précisions des sbires envoyés d'Italie. Mais par malheur, moi qui espérait encore entendre des bonnes nouvelles tels les noms de gardes encore peu expérimentés ou dont les dons étaient facilement parables, je fus confrontée à la dure réalités, mes craintes furent confirmées et je ne pus m'empêcher de murmurer :

- Jane, Alec et Heidi... Les rois ont joué la carte de la sûreté en envoyant leurs meilleurs gardes pour enlever ma nièce... dis-je sur un ton froid, désemparé. Cela va nous aider, même si je doute à présent que nous puissions récupérer Renesmée aussi facilement, les immortels que tu as aperçu sont très expérimentés... ajoutai-je pour rassurer Brittany.


C'est alors que des parfums vampiriques vienrent chatouiller mes narines : Jasper, Bella et Edward venaient d'arriver.

Si mon coeur avait encore pu battre, il aurait certainement joué un rythme tel qu'on l'aurait cru devenu fou. A la hâte, je me redressai et jaugeait de ma hauteur lutine les trois membres de ma famille qui venaient enfin d'arriver à la villa. Mais comment leur dire ?

*Comment dire à mon frère et Bella que leur fille vient d'être enlevée ? Comment leur dire qu'ils ne la reverront peut-être plus ? Comment leur avouer sans qu'il souffre ? Non cela est impossible...* pensai-je en baissant les yeux un instant avant de remarquer que tous se tenaient déjà à quelques mètres de moi, le regard interrogateur et visiblement vexés d'avoir été dérangé dans leur chasse. Mais l'heure était grave, trop grave...

Déjà je voyais Edward qui posait ses yeux perçants sur la pauvre hybride McCherry qui ne savait sûrement où se mettre au vue de la situation, je me plaçai donc rapidement à ses côtés pour montrer que nous n'avions rien à craindre d'elle. Faisant un signe de tête en direction de Jasper, les yeux déjà brillants sous l'effet de la dure nouvelle qui frôlait mes lèvres, pour qu'il sache que son don allait être très utile dans les secondes à venir, je décidai qu'il était nécessaire d'abréger ce silence pesant qui s'était abattue sur le salon :

- Renesmée a été enlevée, dis-je en essayant de conserver un ton neutre malgré ma voix chantante qui s'était désormais transformée en un douloureux murmure. Nous devons tenter de la récupérer au plus vite... Désolée d'être si brutale, mais je ne voulais pas qu'Edward lise dans mes pensées et il est nécessaire que nous trouvions rapidement une solution tant qu'il en est encore temps.

Angoissée, perdue, ne sachant qu'ajouter, je plongeai mon regard dans celui de mon mari pour le prier de ne pas contrôler mes émotions : un usage allait toutefois en être nécessaire sur les parents de ma nièce dont je voyais le sourire s'effacer pour peut-être l'éternité....



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Ven 1 Avr - 16:55

Tant de question me traversait l’esprit en cet instant, je ne savais pas quoi faire pour Alice et ça famille…Comment pourrais-je bien les aider… réparer les erreur de ma famille.
Cet situation me stressait et m’inquiétait… j’avais tellement envie de rencontrer cette fille, envi de la sauver. Pouvoir apporter mon aide à Alice qui m’avait tant apportée …J’étais inquiète mentalement et malheureusement malgré mes efforts j’avais du mal à le dissimuler à Alice, mes mains tremblaient. Alice n’avait pas besoin de percevoir mon angoisse en plus de la sienne…Je m’en voulais encore plus de lui faire subir cela. Je voulais savoir quoi faire pour les aider c’était ainsi pour cela et aussi par curiosité que j’avais demandé à Alice pourquoi elle avait des difficultés à voir Renesmée :

    - Mon don possède certains biais... Je ne peux voir ma nièce car c'est une hybride...


Sa réponse me surprenait… Pourquoi ne pourrait elle pas voir un hybride comme un vampire ou encore un humain. Alice ne pourrait donc pas me voir dans ces visions ? Serait-ce pour cela que je ne peux pas voir mon passé, est-ce que j’ai le même blocage au niveau de mon pouvoir !!! Enfin peut importe, ce n’est pas le plus important pour le moment…Pour le moment la seule chose qui compte c’est aider Alice de toutes les façons possibles pour sauver sa nièce. La première chose que je pouvais faire pour l’aider, était de me servir de mon pouvoir pour qu’elle sache qui était les commanditaires de cette horrible mission. C’est donc après avoir visionné son passé et lui avoir fournie des éléments plus précis sur les Volturi qui étaient dans mon salon, que Alice m’avait dit :

    - Jane, Alec et Heidi... Les rois ont joués la carte de la sûreté en envoyant leurs meilleurs gardes pour enlever ma nièce.... Cela va nous aider, même si je doute à présent que nous puissions récupérer Renesmée aussi facilement, les immortels que tu as aperçus sont très expérimentés...


Elle avait désormais plus d’informations sur les personnes qui avaient osé s’en prendre à sa famille. Je ne connaissais pas ces Volturi, mais leur expérience en tant que vampires ne me rassurait pas. Et la façon dont Alice m’avait annoncé qu’il y avait peu de chance de sauver Renesmée m’inquiétait fortement. Je voulais dire quelque chose pour réconforter Alice mais aucun mot ne me venait, le temps joua en ma faveur, enfin si je puis le dire… Car ce n’est pas vraiment une faveur étant donner les circonstances...

Enfin bref… La famille de Alice venait de rentrer dans le salon. A cette instant je ne savais vraiment plus ou me mettre, plus quoi dire…Comment allaient ils me percevoir…Une hybride qui vient leur annoncer le kidnapping de la dernière de leur famille...Ils allaient certainement se demander qui j’étais…

Je reconnu Jasper que j’avais déjà vu dans une des visions du passé d’Alice, j’en déduis donc que les personnes qui l’accompagné n’étaient autre que les parents de Renesmée…Bella et Edward… Ses parents qui dans un instant allaient certainement me maudire.
Par politesse, malgré l’angoisse j’essayais de me calmer avant de les saluer :

    -Bonjour


Je pensais me présenter mais je n'en eu pas la force et je fus troublée en remarquant que Edward commençait à me fixer légèrement. Avait-il compris que j’étais une hybride ! Ne sachant plus quoi faire ni dire, tellement gênée de la nouvelle que je leur apportai, je me contentai de baisser la tête pour éviter un regard.
Alice s’approcha de moi ce qui me rassura quelque peu même si ce n’était certainement pas son but. Je pouvais constater son inquiétude même si elle le cachait très bien. Le silence était gênant, la partie de sa famille qui était déjà présente devait s’inquiéter. Mais ce silence ne dura pas longtemps :

    - Renesmée a été enlevée, Nous devons tenter de la récupérer au plus vite... Désolée d'être si brutale, mais je ne voulais pas qu'Edward lise dans mes pensées et il est nécessaire que nous trouvions rapidement une solution tant qu'il en est encore temps.


Ca y est elle l’avait dit, je craignais la réaction des parents de Renesmée et je commençais à imaginer l’effondrement et la tristesse dont ils allaient être frappés. Alice l’avait dit assez directement mais de tout façon il n’y avait pas trente-six manières de le dire, car jamais on ne se prépare à annoncer de telle nouvelle.
Au yeux de tous… ce genre de nouvelle demeure inexistante jusqu’au jour ou elle nous frappe de plein fouet, comme aujourd’hui chez les Cullen. Je ne savais que dire…

Quand Alice précisa que son frère avait un pouvoir je commençais à me demander combien de vampire dans cette maison possédait un pouvoir, mais cela n’était qu’une idée qui partie de mon esprit aussi vite qu’elle y était rentrée étant donné la gravité du moment apparemment sans issue.

Je regardais chacun d’entre eux un par un. Et je pouvais constater les douloureuses expressions qui commençaient à se marquer sur leurs visages. Cette évènement va avoir un impact des plus horribles chez la famille Cullen … Je commençais de nouveau à prendre en compte toutes ces émotions qui avaient tendance à me submerger…cette tristesse,cette angoisse. Ce qui me chagrinait le plus aujourd’hui c’était que je n’étais pas la seule à ressentir ces émotions, et les miennes devaient être les moins douloureuses.

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Feat. : Kristen Stewart
Age d'apparence : 18 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 747
Date d'inscription : 27/02/2011
Localisation : Près de ma famille
Humeur : A l'écoute de ses proches.
MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Ven 1 Avr - 17:33

J'étais dans le salon de la villa et malgré le calme qu'essayait de montrer Alice, je voyais très bien qu'elle était tendue. Ca m'inquiétait un peu d'ailleurs. Soudain, la jeune fille que je ne connaissais pas nous saluaient. Je lui fis un léger signe de tête fixant toujours Alice pour voir ce qu'elle avait à nous dire. Un silence pesant s’abattit sur le salon puis, ma belle soeur dit:


- Renesmée a été enlevée, Nous devons tenter de la récupérer au plus vite... Désolée d'être si brutale, mais je ne voulais pas qu'Edward lise dans mes pensées et il est nécessaire que nous trouvions rapidement une solution tant qu'il en est encore temps.

Mon cerveau qui était censé être rapide mit quelques secondes à recevoir la nouvelle et j'eus l'impression de recevoir un coup de poignard dans le coeur.

Les Volturi... affirmais-je inutilement.

Bien sûr qui d'autres ? Qui aurait put prendre cette décision, retirer une enfant à leurs parents à part eux. Je regardais autour de moi comme si j'étai sûre de la voir surgir de nulle part et venir dans mes bras; chose qu'elle faisait souvent. Mais, bien sûr, elle n'était pas là. Alice n'avait pas mentit. Je chancelai et faillit tomber mais au dernier moment je me rattrapai sur ce que j'identifiai comme étant le canapé. Je ressentis un immense vide en moi, comme un trou béant dans ma poitrine. Cette sensation était la même que lorsque qu'Edward m'avait quitté mais encore plus forte. Ma fille, l'être auquel je tenais le plus avec mon mari m'avait été enlevée et part les Volturi qui plus est. Mon petit ange... elle était si vulnérable face à eux. Je frissonnai rien qu'en pensant à ça.
Je n'osai même pas regarder mon mari parce que je savais que je verrai en lui la même chose que chez moi, une immense souffrance. Mais, le sentiment le plus fort était la rage, la rage contre les vampires qui m'avaient enlevé ma petite merveille. L'envie folle de détruire les Volturi et surtout le désir ardent de pouvoir tout de suite serrer ma fille contre moi, voir qu'elle allait bien, qu'elle était... vivante.
A cette pensée, une plainte déchirante m'échappa. Renesmée était-elle encore en vie? Parce que si les Volturi l'avaient enlevé, ce n'était certainement pas pour rien. Mes yeux me brûlais fortement et des sanglots commencèrent à s'échapper, des pleurs sans larmes bien entendu. Je respirai le plus fort possible pour essayer de me calmer mais bien sûr c'était inutile. Je m'appuyais sur le canapé étant certaine de tomber si je le lâchais. Au bout d'un moment qui me parut interminable j'arrivais enfin à faire sortir quelques mots de ma bouche bien que ce ne fut qu'un chuchotement:

Qu'allons nous faire?

***************************

couleur de rp: coral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Mar 5 Avr - 13:43

  • - Renesmée a été enlevée, Nous devons tenter de la récupérer au plus vite... Désolée d'être si brutale, mais je ne voulais pas qu'Edward lise dans mes pensées et il est nécessaire que nous trouvions rapidement une solution tant qu'il en est encore temps.

    Une peine immense s'infiltrait rapidement dans le corps du jeune Cullen qui sentit son corps devenir de plus en plus tétanisé, tandis qu'un grondement semblait vouloir sortir de sa gorge, mais rien ne venait. Edward était totalement statufié, ces yeux noirs d'obsidien ne trahissant pour l'instant rien de ces émotions qui défilaient comme un film en accéléré.

    Les Volturi...

    Trop hébété pour réagir à l'affirmation de son épouse, il parvint enfin à pousser ce grondement mauvais qui s'était coincé dans sa gorge. Les yeux du vampire aux cheveux couleur bronze se posèrent impitoyablement sur la jeune femme au coté de sa sœur, elle ne devait pas le prendre pour elle, après tout il avait toutes les raisons du monde de se méfier d'elle, surtout après l'annonce d'Alice.

    Qu'allons nous faire?

    Cette fois, Edward s'exprima, même si c'était plus grondement à peine moins animal que le premier, bien qu'on put aisément décortiquer sa phrase cachée derrière.

    On fonce sauvé Renesmée bien sur!


(c) post rédigé par l'ancien joueur incarnant Edward...jouant actuellement Chris Pain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Mar 5 Avr - 17:24

Jasper à peine arrivé se retrouvait confronté à la dure vérité : il voyait le visage de son épouse dévasté, et l’annonce qui suivit ne fit que confirmer les appréhensions qu’il avait en revenant à la villa : les Volturi, ils avaient enlevé sa nièce, Renesmée, la fille de Edward et de Bella. Une telle annonce ne pouvait avoir que des conséquences catastrophiques telles que la colère, la haine, la panique, l’angoisse … Ce qui pourrait bien pousser les Cullen et en particulier Bella et Edward a commettre des actes regrettables, des actions dangereuses qui pourraient bien les compromettre.


A présent, Jasper comprenait pourquoi Alice lui avait dit de rentrer en toute hâte, et pourquoi elle aurait besoin de lui pour régler la situation.
Il se rappelait des mots d’Alice lors de leur précédente conversation téléphonique « Par contre, prépares ton pouvoir nous allons en avoir besoin mais surtout ne l'utilises pas sur moi : peu d'entre nous auront l'esprit clair alors il faut que je puisse réfléchir sans interférence ».
Alors qu’il réfléchissait d’un air impassible à tout ceci, son frère et sa belle sœur s’étaient déjà exprimés, et de la façon dont ils le craignaient, l’amour qu’ils portaient à leur fille était plus fort que leurs raisons, ébranlant toutes les bases de leur jugement et annihilant toute forme de raisonnement. Jasper les observa alors, leurs aura étaient denses, de couleurs sombres mêlées de rouge et froides ; ils étaient en colère, ils avaient de la peine, ils étaient inquiets, ils devaient probablement ne penser qu’à la libérer peut en importait le prix.

Il regarda Alice dans les yeux, la voyant faire de même. Se remémorant ces mots, il n’utilisa pas son pouvoir sur elle. Son visage toujours de marbre, il esquissa pendant un bref instant un discret sourire. C’était ça, l’amour, un amour différent de celui qu’il éprouvait pour Alice mais il comprenait, pour elle il aurait également fait n’importe quoi et tenter n’importe quelle action aussi folle puisse t’elle paraître afin de la sauver …


Il observa alors intensément Bella puis Edward et se concentra fort sur eux, la première chose à laquelle il pensait était qu’ils ne devaient pas s’emporter, il essaya de décondenser leurs auras respectives et de dissiper du mieux qu’il pouvait les lueurs rouges sangs qu’il y distinguait afin d’éviter tout débordement ou qu’ils ne fassent quoi que ce soit avant que nous ayons réussi à relativiser, et à élaborer un plan construit afin de sauver sa nièce.
Tout dans la vie était question de stratégie, Jasper le savait mieux que personne, il avait vu trop de batailles pour l’ignorer, et la vie était une bataille, un combat quotidien. Jasper ouvrit alors la bouche, et dit d’une voix lente, essayant de paraître le plus calme possible malgré la situation déstabilisante à laquelle ils faisaient face :

-Je ne sais pas exactement ce qui s’est passé, mais je suis sur d’une chose : nous devons agir rapidement mais pas nous précipiter pour autant, agir dans la précipitation n’est jamais une bonne chose. Nous avons besoin d’essayer de savoir pourquoi ils l’ont enlevés maintenant, où l’ont-ils emmenés, et comment nous pourrions la libérer en évitant si possible les effusions de sang.
-Bella, Edward, je ne peux pas prétendre comprendre ce que vous ressentez, mais nous ne devons pas céder à la débandade, je suis à peu près certain que les Volturi n’attendent que ça.




A la vue de la situation, même Jasper avait du mal à garder son calme ; ils ne savaient presque rien de l’enlèvement, et il avait peur que ces proches ne se précipitent en commettant des erreurs, peut être même en tombant dans un sombre piège tendu par les Volturi, et il ne pourrait pas accepter que sa famille et Alice ne soient davantage blessés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Mer 6 Avr - 14:42

Je descendis du premier avec Rose, suite à notre petite discussion et la vis s'éloigner....

« Bravo d'avoir réussi à nous la dérider ! Comme quoi, derrière ton aspect de gros dur, se cache un gros nounours ! » me lança Alice, sur le ton de l'humour, ce qui me fit rire...

* Dur, moi ? Jamais, voyons ! * pensais-je, hilare...

« Et où va-t-elle maintenant comme cela ? » me demanda-t-elle ensuite, en parlant de Rose...

« Chercher Renesmée à ma place, elles ont du temps à rattraper ! Quant au gros nounours il va aller se dégourdir les pattes... » répondis-je amusé, lui faisant un clin d'œil, avant d'aller ouvrir la porte vitrée et de sortir à toute vitesse....

Je pris la direction des bois et m'arrêtais dix kilomètres plus loin, voulant chasser un peu, et tombais sur un petit troupeau de cerfs.... J'en tuais deux avant d'être interrompu par mon téléphone...

« Allo Emmett, oui c'est Alice. Il faudrait que tu rentres à la villa le plus rapidement possible s'il te plait, il y a eu un problème : passes par la route nationale s'il te plait, Rosalie doit s'y trouver et je crois qu'elle est en difficulté mais plus de peur que de mal pour elle je crois. Non non calmes-toi, on va trouver un moyen d'arranger tout ce qu'il se passe mais là je ne peux pas quitter la villa, les autres doivent rentrer également. S'il te plait essayes d'aller récupérer Rose, elle doit être sur la route entre Forks et la villa. A de suite ! » me dit-elle, angoissée...

Je raccrochais aussitôt, énervé que quelqu'un ait osé s'en prendre à ma femme et à ma nièce, et pris la direction de la nationale, où j'arrivais une minute plus tard et aperçus Rose à terre, blessée et inconsciente.... Poussant un grondement de rage, je la soulevais et l'emportais, puis environ cinq minutes après, arrivais en trombe à la maison, fracassant la porte vitrée sans m'en préoccuper, Rose dans mes bras, et la déposais doucement sur le canapé, inquiet pour elle...

< C > Post rédigé par l'ancien joueur incarnant Emmett Cullen
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Jeu 7 Avr - 16:13

Durant la journée mon caractère avait été plutôt fluctuant : calme à la fac, énervée puis amoureuse avec Emmett. Il m'avait proposé d'aller chercher Nessie à sa place. J'avais accepté en me rendant compte du mal que je lui faisais, et que je subissais du même coup.
J'étais allée chercher ma nièce chez son ami Nahuel. J'étais repartie rapidement, Nessie à l'arrière ; nous écoutions la radio, et je chantais pour essayer de détendre l'atmosphère. Je roulais plutôt lentement pour un vampire, vu le temps qu'il faisait dehors et ma nièce qui n'était qu'une hybride et aurait pu y rester!
Au beau milieu de la forêt, un feu c'était déclenché sur la route. J'avais freiné et et le verglas avait fait le reste : nous nous retrouvions la tête en bas. Alec s'était approché et je lui avais sauté dessus pour l'empêcher d'approcher sa victime : Renésmée. J'étais seule, et j'avais beau me défendre de mon mieux c'était en vain. l'arrivée de Nahuel qui nous avez suivis ne changea rien. Une femme réussit finalement à partir avec Nessie, et après une énième attaque de ma part, les Volturi décampèrent aussi avant l'arrivée de ma famille pour m'aider. Je n'ai plus la force de me battre, de résister. Avec son pouvoir, Jane m'a brisé. le silence se fait autour de moi, après un dernier regard vers Nahuel, je m'évanouis.

Quelque chose me réveil ! Je suis dans les bras d'Emmett. Il court à vitesse vampirique. Je ne vois que ses yeux qui n'osent pas me regarder, surement de crainte de me voir mourir ; ou je ne sais trop quoi. Je n'ai pas vraiment le temps d'y réfléchir. Tout ce que je sais, c'est que j'ai mal partout. Je m'évanouis de nouveau.
Lorsque mes yeux s'ouvrent enfin, je suis sur le canapé du salon, à la villa. Emmett à ses yeux inquiets rivés sur moi. J'essaie de lui sourire, mais le mal qui me ronge et leur regard à tous me donnent envie de vomir.
Lorsque je croise le regard d'Edward et Bella mon souffle se coupe. Je ne sais pas comment réagir à la peine qui me submerge. Je voudrais être en plein rêve, que Nessie soit dans sa chambre entrain d'essayer les robes qu'elle aurait acheté avec Alice, qu'il n'y est ni de Nahuel, ni de Volturi, ni ces inconnus... Si seulement je pouvais avoir rêvé cette journée , je pourrais enfin respirer. J'étais à bout de souffle. Je ne savais plus ou donner de la tête. Je me sentais déjà si mal, mais leurs regards me le reprochaient, enfaite ce n'était qu'une impression mais là sur le coup c'est l'impression que j'avais.

-Je suis tellement désolée!

Désormais je ne les regardais plus. Pour moi le regard d'Edward et de sa femme était plein de reproche. C'était trop dur. Je leur avais fait tellement de peine. Par ma faute, ils venaient d'apprendre que leur petite fille avait était kidnappé. Si je n'avais pas était aussi stupide, je n'aurais pas eu à aller chercher Nessie chez Nahuel puisque je n'aurait rien eu à me reprocher et qu'Emmett ou je ne sais trop qui y serait allé à ma place. Eux ils auraient réussis, j'en étais persuadée. Je ne savais plus ou me mettre!

-Tout est ma faute!

Lorsque je pus enfin me lever, la douleur dans mes membres étant moins fortes qu'à mon réveil il y a quelques instants, je me dirigeais vers la fenêtre. Je ne regardais plus que la forêt qui entourée la villa, loin devant moi. Les larmes ne voulaient pas sortir, j'avais si mal pourtant.
Je m'en voulais terriblement d'avoir échouée.

"Celui qui poursuit un rêve n'en désire pas, au fond, la réalisation : il veut seulement pouvoir continuer à rêver." de Hugo Pratt


< C > post écrie par l'ancienne joueuse incarnant Rosalie H.Cullen. Jouer par Annaëlle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Sam 23 Avr - 0:17

Tout ce que j'avais tant redouté était en train de se produire : les larmes qui ne pouvaient couler de Bella, les grondements sourds d'Edward, la rationalisation presque rassurante de mon mari... Leurs regards hébétés, encore sous le choc de cette nouvelle improbable et dont la réalité était pourtant loin d'être un simple cauchemar, cherchaient désespérément ma nièce adorée. Seulement elle n'était pas ici, elle n'était pas avec Rosalie, elle était dans les griffes d'immortels meurtriers et cela par ma faute.

Ainsi, je ne pouvais empêcher la cupabilité de me ronger toute entière. Peu à peu je m'en sentais dévorée, *pourquoi ai-je tant fait confiance en mes visions à propos des rois ? pourquoi n'avais-je pas été plus vigilante ? pourquoi n'avais-je pas su protéger ma famille qui pourtant avait tant foi en moi ?* me reprochais-je intérieurement alors qu'autour de moi les bruits s'intensifiaient.

- Les Volturi... songeait tout haut Bella prise de panique à l'idée que son enfant puisse être détenu par ces monstres sanguinaires.

Tant de haine en elle, de rage, de douleur... Je souffrai moi aussi mais en silence, n'osant rien montrer et préférant rester calme en espérant ainsi avoir une chance de récupérer Renesmée avant qu'elle ne parte pour rejoindre sans doute Volterra. Ses yeux battant dans le vague, Bella s'effondra bientôt en se reprenant de justement au canapé à côté duquel elle continua d'entonner ses sanglots au son desquels mon coeur se brisait un peu plus à chaque instant sous le poids des reproches que je ne pouvais m'empêcher d'éprouver à mon encontre.

- Qu'allons nous faire?

Cette si petite voix, je ne l'avais entendu qu'une seule et unique fois sortant de la bouche de ma belle-soeur : lorsqu'elle avait appris qu'Edward risquait de perdre la vie en Italie, alors qu'elle était encore humaine quelques années plus tôt. Immédiatement je tournais mon regard vers Brittany qui devait se sentir bien mal à l'aise depuis le début de cette réunion de famille emplie d'une souffrance presque palpable.

A nouveau, mon frère ne put s'empêcher de laisser s'échapper un râle animal : un cri de douleur reflétant le désert immense qui venait d'envahir son âme à l'annonce de la terrible nouvelle... De manière presque inconsciente, voulant rassurer Brittany, je posai me main dans la sienne en la rapprochant un peu de moi pour qu'elle se sente en sécurité : en effet, dans pareille situation, la pauvre devait se sentir bien mal à l'aise et même si je n'avais guère le coeur de la rassurer par quelques paroles, je tenais tout de même à lui montrer ma reconnaissance de nous avoir prévenu et d'être demeurée à la villa pour que les autres puissent entendre ce qu'elle avait à nous apprendre à propos des kidnappeurs.

C'est alors que répondant brutalement à sa femme, dans un réflexe violent, Edward hurla :

- On fonce sauvé Renesmée bien sur!

Cette affirmation, loin de me rassurer, ne fit que confirmer mes craintes : l'amour de mon frère et Bella pour leur enfant, cet amour légitime, était si puissant qu'ils n'hésiteraient pas à risquer leur vie pour la sauver... Seulement cela était-il ne serait-ce que possible ? Non, il était hors de question de songer à tel malheur : cela n'était qu'un enlèvement, sans compter que si les Volturi auraient cherché sa mort ils auraient pu l'éliminer facilement sur la nationale... Les paupières closes, je tentais vaguement de rassembler mes idées pour trouver le meilleur plan qui soit pour tenter de récupérer Renesmée au plus vite : mais chaque seconde qui passait était une seconde en trop qui m'éloignait de plus en plus de l'opportunité de réparer mon erreur, cette erreur de lecture de l'avenir qui avait permis aux Italiens de me berner avec une facilité désolante.

A cet instant, comme s'il avait entendu mes plaintes internes, Jasper décida de prendre la parole. Toujours aussi calme et concis malgré la nervosité et la détresse que je percevais s'infiltrer en lui, il débuta :

-Je ne sais pas exactement ce qui s’est passé, mais je suis sur d’une chose : nous devons agir rapidement mais pas nous précipiter pour autant, agir dans la précipitation n’est jamais une bonne chose. Nous avons besoin d’essayer de savoir pourquoi ils l’ont enlevés maintenant, où l’ont-ils emmenés, et comment nous pourrions la libérer en évitant si possible les effusions de sang.

Toutes les remarques de mon amir étaient réfléchies. En fin stratège qu'il était, je le savais déjà en train d'analyser toutes les possibilités existantes pour récupérer notre ange et surtout pour éviter de mettre l'un d'entre nous en danger inutilement. Il ajouta :

- Bella, Edward, je ne peux pas prétendre comprendre ce que vous ressentez, mais nous ne devons pas céder à la débandade, je suis à peu près certain que les Volturi n’attendent que ça !

A cette tirade, j'acquiesai d'un hochement de tête : signe que j'approuvais Jasper mais également signe qu'il devait réussir à maîtriser rapidement les émotions noires de Bella et Edward pour éviter toute folie que l'un d'entre eux pourrait mener contre les rois si le désespoir continuait à les habiter.

Pour ma part, mes pensées ne faisaient qu'un tour. Vainement, je tentai de trouver une solution raisonnable à cet événement qui me paraissait insoluble... La culpabilité qui règnait en maître en moi n'arrangeait rien et c'est pourquoi pour reprendre mes esprits et le contrôle de mes idées, je déclarai :

- Jasper a raison, rien ne sert de nous précipiter : cela ne servirait à rien de récupérer Renesmée si ce serait pour lui annoncer que l'un de ses parents est mort dans la bataille...

Toutefois avant que j'eus le temps de finir d'énoncer ma pensée, un fracas se fit entendre. Des bris de verre tombèrent dans le salon et bientôt la silhouette massive d'Emmett portant dans ses bras, telle une poupée inanimée, Rosalie apparu dans ce qui restait de l'encadrement de la baie vitrée. Sa colère et son angoisse pour sa femme encore à moitié inconsciente était si forte, qu'il entra dans la villa sans même se préoccuper de nos visages dont les traits tordus de douleur auraient dû lui faire comprendre que la gravité de la situation ne se limitait pas aux blessures de Rose.

Se remettant peu à peu de ses plaies, Rosalie murmura quelques excuses inutiles : elle avait fait du mieux qu'elle pouvait face à des assaillants qui avaient plus d'un avantage sur elle, elle n'avait absolument rien à se reprocher, du moins à mon sens. Je me sentais seule coupable : moi l'extralucide de la famille sur laquelle tous comptaient pour les protéger et qui avait échouer dans cette tâche.

Dans un hoquet douloureux, Rosalie osa annoncer :

- Tout est ma faute !

Sa sincérité faisait mal à voir et à entendre. Cette scène me blessait au plus prfond de moi... Je ne sais comment je supportai toute cette souffrance, toute cette tristesse, cette amertume, cette haine... Mais je restais debout, sans dire mot, calme et paisible alors que mon frère continuait de s'agiter, que ma belle-soeur avait perdu cette lueur de bonheur qui la définissait et que ma soeur Rosalie se levait avec difficulté pour aller vers la baie vitrée brisée sans doute pour masquer son chagrin.

Devant tout ce malheur qu'aucun mot n'aurait pu apaiser, je me décidai à prendre néanmoins la parole dans l'espoir infime que nous puissions encore récupérer Renesmée sous peu :
- Cette nouvelle est la pire que j'ai eu à annoncer, mais il faut que nous restions soudés et maîtres de nos émotions si nous voulons la retrouver sans provoquer de dégâts supplémentaires. Reprenant ma repiration alors que cela était inutile, je dis dans un souffle : je suis tellement désolée...

Puis me tournant vers Edward qui paraissait déterminé à partir à sa recherche au plus vite, j'ajoutai :

- Renesmée ne serait pas heureuse si pour nous retrouver elle perdait son père sous le joug des Volturi...

Soupirant un instant, je songeai au fait que nous allions sans doute nous débrouiller seuls, sans Carlisle et Esmée pour nous guider : l'un parti à un congrès de médecine et l'autre dans une demeure ancienne à restaurer au fin fond de la campagne, les joindre serait difficile, nous allions devoir nous débrouiller seuls.

- Jasper, selon Brittany qui est venue nous prévenir car elle a suppris les Volturi dans la forêt, ce serait Jane, Alec et Heidi les responsables...

Dans mon regard, on lisait la détresse que m'inspirait ces noms dont je savais que les propriétaires ne nous laisseraient pas reprendre notre nièce aisément. Nous voulions tous la même chose, ma nièce, mais les Volturi pour des raisons bien plus malfaisantes que les nôtres qui n'avaient pour seul mot d'ordre que l'amour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Dim 8 Mai - 20:19

J’étais là, toujours aussi impuissante...regardant et ressentant la souffrance sur leur visage…Et comme à mon habitude…j’imaginais ce que ressentaient les gens… J’essayais d’imaginer les émotions comme on imagine, une action une image. J’avais cette manie. Lorsque l’on me décrit une image, un lieu , ou une action, c’est comme instantané, ce n’est même plus quelque chose que je fais de ma propre volonté, avec l’habitude, mon cerveau le fait tout seul. C’est donc tel que je m’imagine les images…qu’aujourd’hui je m’imagine les émotions…Ressentant ainsi quelques frissons, face à cette douleur.

    - Les Volturi...
A ce nom, un nouveau frisson me parcouru le dos. Apercevoir tout le mal qu’ils faisaient autour d’eux. Et savoir que mon père en faisait partie avant… A chaque fois que leur nom était cité, je me revisualisai le visage des trois membres de ce clan que j’avais vu. Mais c’était d’autant plus douloureux prononcé par un mère qui venait d’apprendre l’enlèvement de sa fille.

Bella avait chuchoté quelques mots… Malgré la faiblesse avec laquelle sa voix lui à permis de le dire, c’est mot était chargé de sens et d’émotion. L’émotion d’une mère totalement désempareé…une mère à qui l’on a arraché son enfant… Sa courte et faible parole était chargée de souffrance et d’inquiétude…C’était un question censée …mais à laquelle personne ne pouvait répondre pour le moment.

J’étais vraiment mal à l’aise de leur apporter une telle nouvelle, mais je me devais de le faire, ce n’est pas comme si je n’y avais pas réfléchis et que cela n’était pas sans conséquence, pour eux, comme pour moi. J’avais déjà ressenti le choc à cette annonce chez Alice…et j’avais essayé de résister, Je n’ai pas de don pour cela….contrairement à Jasper d’après ce que j’ai cru comprendre. Mais là, chaque émotion était perceptible et je n’étais pas seulement confrontée aux émotions d’Alice…mais désormais à la peur d’une mère…Ma pensée fut interrompue par un grognement d’Edward, me confrontant ainsi à une autre émotion, la colère d’un père inquiet pour sa fille…Ainsi j’étais mal à l’aise pour chacun d’entre eux, inquiets pour Renesmée, inquiets de ce qu’il allait leur arriver, et comme si cela ne suffisait pas j’étais apeurée à l’idée que mon père apprenne cette acte. Est-ce que moi aussi j’allais perdre, pour en reconstituer une autre ? Ma question resterait sans réponse je le savais, seul le futur pouvait me répondre… Mais nous étions malheureusement bien coincés dans le présent.
Alice avait dû se rendre compte de mon mal aise…Malgré se qu’elle devait ressentir, elle prit le temps de me porter de l’attention… Elle était vraiment incroyable. J’appréciai d’autant plus son geste, qu’elle fit cela malgré ses problèmes. J’étais quelque peu rassurée de sentir sa présence… D’avoir sa main sur la mienne. Par ce geste je me sentais moins, la seul McCherry parmi tout ces Cullen, même si c’était le cas, ça me permettait de me sentir moins exclue tout en me permettant de me faire tout de même discrète.

Je fus surprise par les paroles d’Edward…Non pas pour leur sens, mais par la colère et la façon dont il l’avait dit…. Contrairement à sa femme, j’avais l’impression qu’il avait crié. Le sens de ses paroles au contraire ne me surprit pas le moins du monde… Un tel engouement pour sauver sa fille est normal chez un père.

Face à cette colère, à cette crainte…je fus surprise du calme avec lequel Jasper avait réussi à parler…Ca allais certainement être un atout. Mais j’avouerais que j’avais du mal à comprendre ce qu’il ressentait vraiment. Ce n’était pas important pour aujourd’hui, je reportais donc mon attention sur Alice qui venait de prendre la parole :

    -Jasper a raison, rien ne sert de nous précipiter : cela ne servirait à rien de récupérer Renesmée si ce serait pour lui annoncer que l'un de ses parents est mort dans la bataille...

J’écoutais attentivement Alice qui était raisonnable, comme elle avait pu me le montrer déjà. Mais ces paroles fut interrompues, tous les visages s’étaient tournés vers la baie vitrée à part peut être ceux des parents de Renesmée.
Un homme qui portait une femme blonde dans ses bras venait de fracasser la baie vitrée, il était furax, certainement à cause des blessures de la fille. D’après mes visions et leurs physiques j’en avais déduit que c’était Emmett et Rosalie. J’avais envie de me faire encore plus petite, leur famille était quasiment au complet, et moi j’étais là, la fille qui venait leur apporter la mauvaise nouvelle. Emmett était déjà très énervé et la nouvelle qu’il allait apprendre n’allait pas arranger les choses. Quant à Rosalie, j’espérais qu’elle se rétablirait vite, car je ne supporte pas d’imaginer que cela à été causé par les Volturi et … Je n’eu pas fini ma pensée que cette dernière dit :

    -Je suis tellement désolée! De quoi pouvait elle bien être désolé, j’eu la réponse aussitôt : Tout est ma faute !
Elle osait dire que c’était de sa faute… Alors qu’elle n’y ait pour rien… Là je me sentais vraiment de plus en plus mal, cette famille est extraordinaire…si liée…Comment les Volturi pouvaient ils leur faire ça… Comment même les êtres que je ne soupçonnais pas capables d’un tel acte, ont t’ils pu faire cela ?? J’abandonnai leurs émotions pour essayer de faire face aux miennes, je ne comprennais vraiment pas comment ils avaient pu faire ça. C’est tout en luttant face à ces émotions et à mon inutilité flagrante que j’écoutais tant bien que mal Alice :

    - Cette nouvelle est la pire que j'ai eu à annoncer, mais il faut que nous restions soudés et maîtres de nos émotions si nous voulons la retrouver sans provoquer de dégâts supplémentaires. Suis tellement désolée...Renesmée ne serait pas heureuse si pour nous retrouver elle perdait son père sous le joug des Volturi...Jasper, selon Brittany qui est venue nous prévenir car elle a surpris les Volturi dans la forêt, ce serait Jane, Alec et Heidi les responsables...

Que faire ou me mettre, comment oublier ce que je ressens … Pourquoi ne puis-je pas inverser le temps, mon cœur accéléré, et ce sérait en même temps…Voir tout cet amour sortir bien caché derrière d’autres sentiments, tels que la peur parental ou la colère. Cette famille est incroyable… Aujourd‘hui je ne peux pas en dire autant de la mienne, qui me déçoit plus que jamais…et si ils apprenaient, je les décevrais certainement plus et même les perdrais…
Trop d’émotions s’accumulaient en moi, pour eux, pour ma famille et pour moi… Mes pensées devenaient lourdes, mon cœur se resserrait … Je voulais me faire discrète…mais là c’était trop… Je sentais désormais les larmes couler sur mes joues malgré moi… Je ne pouvais plus passer inaperçu malheureusement …car j’étais la seule à pouvoir faire sortir ces larmes… Au fond de moi j’espère bêtement qui ne me remarquerait pas. Mais mes sanglots s’intensifiaient et mes pleures devaient s’entendre… Et ça me rendait de plus en plus mal à l’aise… Quelle idiote je fais, il n’avait vraiment pas besoin de ça… Il avait déjà cette nouvelle à digérer, par ma faute qui plus est…
Oh à cette instant qu’est-ce que je regrettai d’être une hybrides…être vampire m’aurait permit de les laisser supporter leur seule souffrance, sans leur montrer la mienne.

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Lun 9 Mai - 8:30

Je comprends vraiment l’inquiétude d’Alice, et pourquoi elle m’a demandé de revenir très rapidement afin de me servir de mon don : la situation est à deux doigts de dégénérer, Edward et Bella ne parviennent pas à conserver leur sang froid et on peut les comprendre … Tout ça, je peux le voir ; ils sont tous prêts à exploser sous l’impulsion de leur sentiments respectifs et de la situation qui, il faut bien l’avouer, est grave … De plus, Alice doit s’en douter ; les italiens doivent toujours être intéressés par les dons de certains des membres de notre famille, ce qui ne nous facilite pas la tâche …Il va vraiment falloir la jouer serrée …


Tandis que Jasper réfléchissait à la situation de façon réfléchie, tentant de conserver le calme olympien qui le caractérise à son habitude dans les situations graves et les crises … Cependant il nous pouvait s’ôter cette idée de la tête : lors de leurs précédentes rencontres, Aro avait montré un intérêt non dissimulé notamment pour le don de sa femme, Alice … En aucun cas il ne pourra la laisser s’exposer, mais c’est sans compter la réticence qu’elle va éprouver, ainsi que l’utilité de son don …

Il fut cependant vite sorti de ses pensées par la voix douce et faible d’Alice, tentant de faire relativiser les membres de leur famille :

- Jasper a raison, rien ne sert de nous précipiter : cela ne servirait à rien de récupérer Renesmée si ce serait pour lui annoncer que l'un de ses parents est mort dans la bataille...

A ne pas en douter, les paroles d’Alice étaient sages et chargées de prudence comme toujours, cependant … Un autre évènement déclencheur vint se rajouter à la calamité qui les frappait : le retour d’Emmett, qui était fou de rage, inutile d’avoir un don pour en juger, lire ses traits était bien plus que suffisant … Et il y avait de quoi : dans ses bras, il portait Rosalie, à peine consciente et couverte de blessures : il était à craindre qu’elle avait croisé les Volturi … Même si à première vue Jasper ne discerna pas de blessures graves apparentes, Emmett n’en restera pas là ; la vue de Rosalie dans cet état ne fera qu’accentuer le bouillonnement intérieur de chacun, y comprit celui de Jasper …
En plus de la colère, de la tristesse et de la haine, une culpabilité encore plus grande s’installa dans le cœur de chacun de n’avoir été là pour protéger les membres de notre famille, et en particulier dans celui de sa sœur qui avait assisté à l’enlèvement …


Alice, reprenant par réflexe sa respiration, s’exprima de nouveau à l’ensemble de nos membres :

- Cette nouvelle est la pire que j'ai eu à annoncer, mais il faut que nous restions soudés et maîtres de nos émotions si nous voulons la retrouver sans provoquer de dégâts supplémentaires. Je suis tellement désolée...


Cernant le sentiment de colère déborder en particulier du cœur d’Edward, Alice se tourna vers lui, lui adressant quelques mots simples mais dont l’efficacité ne pressa pas à se faire sentir :

- Renesmée ne serait pas heureuse si pour nous retrouver elle perdait son père sous le joug des Volturi...

-Jasper, selon Brittany qui est venue nous prévenir car elle a surprit les Volturi dans la forêt, ce serait Jane, Alec et Heidi les responsables...


Si son sang l’avait encore pu, aucun doute qu’il se serait instantanément glacé : parmi tous les larbins que les Volturi auraient pu envoyer afin de capturer sa nièce, il fallait que ce soient ces trois là, parmi les plus redoutables des Volturi …


Aucun doute, c’était bien là une manœuvre afin de nous intimider et de nous montrer qu’ils sont bien sérieux, sans doute sont ils prêts à se battre … Nous courrons droit dans un piège c’est absolument certain maintenant. Raison de plus d’y aller à notre tour préparés et avec un plan, peut être aurons nous sans doute besoin d’allier… En plus Carliste et Esmée ne sont pas là et seront difficilement joignables, et nous devons vraiment agir rapidement.


Prenant la parole d’une voix grave, Jasper s’exprima en ces mots, afin de bien faire comprendre la situation aux Cullen, et à quel point celle-ci allait s’avérer dangereuse :

-Très bien Alice … Vous avez tous entendu, n’est ce pas ? Les Volturi sont venus en force prendre Renesmée des siens. S’ils ont envoyés ces trois là, c’est qu’ils ont un plan et qu’ils doivent être bien déterminés à nous affronter : je recommande donc de faire preuve de prudence, pensez y tous : comme l’a dit Alice, comment imaginez vous que Nessie réagirait si en la sauvant, nous lui annoncions la mort d’un des siens ?… Pire, en fonçant tête baissée, en plus de menacer nos vies, nous risquerions de compromettre Nessie. A présent elle doit sans doute se trouver à Volterra, dans leur château.

-La première déduction que nous pouvons faire : ils ne doivent pas vouloir de mal à Nessie, sinon ils ne se seraient pas embêtés à l’emmener avec eux, donc à l’heure actuelle elle doit être sauve. Ceci nous laisses donc un certain délai dont nous devons profiter pour nous organiser, afin de frapper vite et efficacement afin de secourir Nessie …




Espérant avoir calmés leurs ardeurs respectives, Jasper recula un peu, se dirigeant vers Alice, attendant de sa part le moindre des signes approbateurs aux paroles qu’il venait de prononcer, aussi allait il devoir lui expliquer que sa venue risquait de s’avérer compliquée, mais chaque chose en son temps …
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Feat. : Kristen Stewart
Age d'apparence : 18 ans
Age réel : 23 ans
Messages : 747
Date d'inscription : 27/02/2011
Localisation : Près de ma famille
Humeur : A l'écoute de ses proches.
MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Lun 9 Mai - 17:37

J’aurais tellement aimé rêver, pouvoir me réveiller et serrer ma fille contre moi heureuse qu’elle soit près de moi. Malheureusement, ce n’était pas un rêve mais bien un cauchemar qui était réel. Mon mari répondit à ma question par un grognement pourtant très audible.

On fonce sauvé Renesmée bien sur!

Aller à Volterra pour sauver notre fille ? Bien sûr que j’y pensai. C’était la première idée qui m’était arrivé en tête mais que ferions-nous une fois là-bas ? Ou plutôt que nous feraient-ils ? C’est à peine si je sentis que Jasper essayait de dissiper ma colère. A quoi bon, à peine partit, ma colère, mon désespoir et surtout ma haine envers les Volturi revint immédiatement. Toujours aussi mal, je fixais droit devant moi n’osant pas regarder mon mari et j’entendis Jasper dire :

-Je ne sais pas exactement ce qui s’est passé, mais je suis sur d’une chose : nous devons agir rapidement mais pas nous précipiter pour autant, agir dans la précipitation n’est jamais une bonne chose. Nous avons besoin d’essayer de savoir pourquoi ils l’ont enlevés maintenant, où l’ont-ils emmenés, et comment nous pourrions la libérer en évitant si possible les effusions de sang.
-Bella, Edward, je ne peux pas prétendre comprendre ce que vous ressentez, mais nous ne devons pas céder à la débandade, je suis à peu près certain que les Volturi n’attendent que ça.


Je l’écoutais d’une oreille peu attentive trop désespéré pour que ses mots prennent un sens en moi. Pourtant je savais bien qu’il avait raison mais ne pas nous précipiter ? Qu’est ce que sa voulait dire, nous devions aller la chercher et vite. Alice acquiesça suite au parole de son mari et ajouta :

- Jasper a raison, rien ne sert de nous précipiter : cela ne servirait à rien de récupérer Renesmée si ce serait pour lui annoncer que l'un de ses parents est mort dans la bataille...

Pareil que pour celle de son mari, les paroles d’Alice n’arrivèrent pas à m’atteindre. A cet instant, mourir m’importais peu tant que ma fille pouvait être en sécurité. Peut-être les Volturi accepterait-il un échange. Cependant Alice ne put pas finir sa phrase car Emmett rentra en brisant la porte vitré et déposa Rose sur le canapé. C’est à peine si je l’entendis tellement j’étais perdu. Quand Rosalie se réveilla et s’excusa en disant que tous était sa faute, j’eus tellement envie de lui répondre que ce n’était pas vraie, qu’elle avait certainement tout fait pour sauver ma fille mais les mots restèrent coincé dans ma bouche et je me contentais de la regarder se lever et se placer près de la fenêtre regardant la forêt. Je ne pouvais n’y parler n’y bougeais et je me contentais de la regarder impuissante. Quelques secondes plus tard mon regard se porta à nouveau sur Alice quand elle reprit la parole :

- Cette nouvelle est la pire que j'ai eu à annoncer, mais il faut que nous restions soudés et maîtres de nos émotions si nous voulons la retrouver sans provoquer de dégâts supplémentaires.

Elle reprit sa respiration et finit par dire dans un souffle

-Je suis tellement désolée...

Elle se tourna ensuite vers Edward mais, je fixais toujours résolument devant moi, ne pouvant pas supporter de voir la souffrance de mon mari pour l’instant.

- Renesmée ne serait pas heureuse si pour nous retrouver elle perdait son père sous le joug des Volturi...

Non, Edward ne devait pas partir à Volterra pas lui, s’il venait à disparaître lui aussi, ma vie était finit. Je ne pouvais vivre n’y sans Edward n’y sans Renesmée, ils étaient les personnes qui comptaient le plus au monde pour moi, sans oublier tous le reste de ma famille. Ma belle sœur prit de nouveau la parole s’adressant à son mari :

- Jasper, selon Brittany qui est venue nous prévenir car elle a surpris les Volturi dans la forêt, ce serait Jane, Alec et Heidi les responsables...

Jane, Alec, Heidi ? Je retenais mon cri d’effroi juste à temps me contentant d’ouvrir la bouche puis de la refermer. Jane qui pourrait faire souffrir ma fille comme elle le voudrait et Alec qui serait capable de la priver de ses sens. Cette fois, je ne pus rien faire, je fondis à nouveau en sanglot me rattrapant de justesse au canapé et respirais profondément pour me calmer bien que cette fois mes sanglots ne cessent pas. J’entendis quelqu’un d’autre pleurer et je me relevai en m’appuyant sur le canapé incapable de tenir debout seule tellement ma détresse était forte. Je fus surprise de voir la jeune fille, Brittany si j’avais bien compris pleurer. Pourquoi pleurait-elle, après tout, nous ne la connaissions pas et elle n’était pas concernée par cette histoire. J’en fus touchée et eut bêtement peut-être envie d’allé la serrer dans mes bras mais une nouvelle fois mes jambes refusèrent de me porter et je fus soulagé de toujours être appuyé sur le canapé. Quelques instants plus tard, Jasper prit la parole :

-Très bien Alice … Vous avez tous entendu, n’est ce pas ? Les Volturi sont venus en force prendre Renesmée des siens. S’ils ont envoyés ces trois là, c’est qu’ils ont un plan et qu’ils doivent être bien déterminés à nous affronter : je recommande donc de faire preuve de prudence, pensez y tous : comme l’a dit Alice, comment imaginez vous que Nessie réagirait si en la sauvant, nous lui annoncions la mort d’un des siens ?… Pire, en fonçant tête baissée, en plus de menacer nos vies, nous risquerions de compromettre Nessie. A présent elle doit sans doute se trouver à Volterra, dans leur château.

-La première déduction que nous pouvons faire : ils ne doivent pas vouloir de mal à Nessie, sinon ils ne se seraient pas embêtés à l’emmener avec eux, donc à l’heure actuelle elle doit être sauve. Ceci nous laisses donc un certain délai dont nous devons profiter pour nous organiser, afin de frapper vite et efficacement afin de secourir Nessie …


Ces paroles étaient censé bien entendu mais une nouvelle fois, elles ne m’atteignirent pas, la seule chose que je voulais faire à cet instant était me diriger droit vers Volterra et supplier les Volturi de la relâcher quitte à me garder à sa place. Mourir m’importais peu, la seule chose que je voulais était de savoir ma fille saine et sauve et surtout avec nous en sécurité.

***************************

couleur de rp: coral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Mer 6 Juil - 8:28

Je m’enflammais de plus en plus, petit à petit…je n’osais pas imaginer que quelqu’un puisse toucher à ma fille et pourtant quelqu’un en cette journée à osé le faire…un Volturi…La souffrance en moi…Comme lorsque j’ai cru perdre ma Bella…mais là d’après Alice, Nessie était encore en vie, un espoir restait et je n’avais pas l’intention de le laisser…car chaque seconde semblait me tuer, chaque seconde m’éloignant de ma princesse, entre les mains des Volturi …chaque seconde où ma fille devait être seule et terrifiée je ne supporte pas cela…Une seule envie monte en moi : franchir la porte de notre maison et aller chercher Renesmée…ne pas la laisser seule une seconde de plus… Malgré cette colère qui encombrait mes pensées et qui de tant à autre même les bloquer …j’entendais ce que me disais mes frère et sœur…et je devais essayer de me contrôler il avait raison…Mais l’on m’a tout de même enlevé ma fille, j’attends donc un peu mais l’idée de traverser la porte de notre maison pour aller la sauver est toujours présente…à moins que quelqu’un est une meilleure idée c’est ce que je ferais.

Toujours aussi plongé dans cette idée, les paroles de rose me semblaient abstraites…elle considérait peut être que c’était de sa faute, mais je ne compte pas lui rejeté déçue…la personne qui n’a pas su protéger sa fille ici, c’est bien moi…
    - Cette nouvelle est la pire que j'ai eu à annoncer, mais il faut que nous restions soudés et maîtres de nos émotions si nous voulons la retrouver sans provoquer de dégâts supplémentaires. Je suis tellement désolée...
Alice avait raison…dans un cas général il ne faut pas de dégâts supplémentaires …mais nous ne somme pas dans un cas général, là il faut sauver ma fille, alors si il faut les causer des dégâts je les causerais.
    - Renesmée ne serait pas heureuse si pour nous retrouver elle perdait son père sous le joug des Volturi...
Cette parole me toucha au plus profond de mon cœur (si je puis le dire),je dirais même qu’elle me paralysa. Rien,aucune parole jusqu’ici ne pu enlever l’idée d’aller la rejoindre de ma tête…je devais sauver ma fille…mais si elle en souffrais…elle ne me le pardonnerait pas… A cet instant je revus Bella se jeter dans mes bras à Volterra sous l’horloge…car aller sauver Nessie comme je prévoyais de le faire c’était comme aller me tuer…On ne peut m’enlever les deux êtres les plus chers que j’ai au monde, la colère montait comme jamais en moi… Je me voyais désormais inactif, sans même d’action possible… De ce fait un grognements impromptu sorti de ma bouche, mais je le réprimait au plus vite, pensant à ma femme.
    - Jasper, selon Brittany qui est venue nous prévenir car elle a surpris les Volturi dans la forêt, ce serait Jane, Alec et Heidi les responsables...
Les larbin d’Aro…pour la personne qui à fait enlevé, il aurait au moins pu ce déplacer…Mon visage devait se faire noir malgré le fait que j’essayais de me calmer.
    -Très bien Alice … Vous avez tous entendu, n’est ce pas ? Les Volturi sont venus en force prendre Renesmée des siens. S’ils ont envoyés ces trois là, c’est qu’ils ont un plan et qu’ils doivent être bien déterminés à nous affronter : je recommande donc de faire preuve de prudence, pensez y tous : comme l’a dit Alice, comment imaginez vous que Nessie réagirait si en la sauvant, nous lui annoncions la mort d’un des siens ?… Pire, en fonçant tête baissée, en plus de menacer nos vies, nous risquerions de compromettre Nessie. A présent elle doit sans doute se trouver à Volterra, dans leur château.
Bien entendu…Bien entendu…J’avais envies de crier : bien sur que j’ai entendu, comment ne pas entendre un telle nouvelle…mais je réprima cette parole, car ma famille n’y était pour rien et je ne devais en aucun cas m’énerver contre eux. Les paroles de mon frère me poignardait de nouveau…me rappelais de la sorte que Nessie était en danger et l’imaginer seule dans ce grand château… face à tous ces Volturi…ma princesse devait être effrayée…cela devais lui rappeler le jour ou ils ont voulus nous la prendre alors qu’elle venait à peine de naître.
    -La première déduction que nous pouvons faire : ils ne doivent pas vouloir de mal à Nessie, sinon ils ne se seraient pas embêtés à l’emmener avec eux, donc à l’heure actuelle elle doit être sauve. Ceci nous laisses donc un certain délai dont nous devons profiter pour nous organiser, afin de frapper vite et efficacement afin de secourir Nessie …
Le fait de savoir qu’il avait une stratégie, et qu'ils l’avaient laissés en vie me calma un peu… Je m’accrochais à cette idée pour essayer de me calmer encore plus….
Malgré mes efforts un élan de colère me prit, et je lançai violemment ces paroles à ma famille :
    - Alors que faisons nous ? Pour toi Jasper nous avons un certain délai….pour Bella et moi chaque seconde est un supplice…Alors arrêtez de dire qu’il faut que l’on prenne de temps…essayer même de ne pas y penser.
Je réalisai ce que je venais de dire, je venais de crier après ma famille, alors que je m'étais prévenu de faire attention à cela et de ne pas les prendre pour fautifs …Ma nature de père avait pris le dessus sur le frère que je suis pour eux. Je les regardai tous, l’un après l’autre, en finissant par ma femme…cette dernière ne disait mot et je le comprenais, son visage était marqué de souffrance…et le fait que je hurle ne devait arranger cela.
Je me rapprocha d’elle, me plaça derrière elle et la pris dans mes bras. Puis je déposai un baiser sur ces cheveux murmurant par la suite à son oreille :
    -Je suis désolé
J’étais sincèrement désolé…désolé de hurler (chose qui compréhensible ment elle ne supportais pas), désolé de ne pas avoir su protégé notre fille. Je semblais ressentir de la tristesse, mais je ne ressentais pas…c’était étrange, je regarda alors Jasper…et je compris que cette émotion étais sous son contrôle…cette pièce était remplie d’émotions lourdes, il est normal que Jasper ne puisse pas prendre ma colère en plus…Il doit emmagasiner déjà tant de tristesse…je devais donc essayer de me contrôler tout seul, déjà pour ma femme, ensuite pour jasper qui prenait toute cette souffrance et puis pour le reste de ma famille. Malgré moi, j’entendais la souffrance dans les pensées de mes deux sœurs. J’entrepris donc de m’excuser pour mes précédentes paroles :
    -Je suis désolé pour mon emportement…mais chaque seconde détruit un peu plus les parents que nous sommes …Chaque minutes nous sépares de notre fille…et chaque heure ça peur doit augmenter… cela entraîne par seconde,par minute une colère et une souffrance croissante.
Je les regardai tous de nouveau les un après les autres, tous en essayant de me calmer. Et sans cesser l’étreinte de mes bras autour de ma femme.

(c) post rédigé par la joueuse incarnant brittany McCherry. (en attente un rpiste désirant jouer Edward)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Mer 6 Juil - 9:52

Du bruit, encore du bruit. Le moins qu’on pouvait dire, c’est que les esprits dans la pièce était pour le moins agités, mais bon, c’était compréhensible. Notre petite Nessie nous avait été enlevée …
Emmett observait les gens présents, leur agitation, leur tristesse, la tristesse de sa douce Rosalie … Même si au début il se sentait quelque peu déconnecté, l’arrivée de Rose dans cet état avait amplifié la colère qu’il contenait.
Une seule envie dans son esprit, une seule pensée : y aller, tous les tuer, défoncer les portes et les murs sur son passage, pour leur faire payer …

Malgré l’agitation croissante dans son esprit, Emmett commença à s’apaiser quelque peu, sans doute sous un quelconque effet des paroles tranquillisantes prononcées par un des membres de sa famille, du moins c’est ce qu’il pensait.
Ils les entendaient parler, mais il était comme absent, comme s’il ne saisissait pas vraiment le sens de leurs paroles, la seule idée qui l’obsédait était d’aller récupérer sa petite nièce et de venger sa compagne, rien d’autre, il n’avait pas besoin de plan, il n’avait pas besoin de penser à ce qu’il allait devoir faire. Cependant, il entendait que les autres en parlaient, il se ravisa donc, attendant de voir au moins ce que la fin de la discussion donnerait.



D’un air bestial, le visage emplit de colère, il fit craquer ses doigts lentement mais de façon sonore, faisant jouer quelque peu ses articulations sans doute en vue d’un effort physique soudain. Quelque en serait l’issue, il aurait bien besoin de sortir se défouler après tout ça …



(c) post rédigé par Nathaniel Voturi, en attendant l'incarnation de ce post laissé libre par un nouveau joueur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Mar 12 Juil - 7:09

Debout face à la fenêtre j'essayais a tous pris de me calmer en vain. La douleur était si forte que je m'attarda à nouveau sur ce qui venait de ce passé. La Volturi était des monstres et ce depuis le début mais n'avait-il pas un semblent d'honneur ? Ils désiraient tant notre petit ange qu'ils en avaient simplement perdu l'esprit et avait tous mis en œuvre pour l'avoir ? Mais pourquoi en faire ? ... L'idée qu'ils pourraient envisager de la mettre à mort me fis l'effet d'un poignard au coeur encore plus grand que lorsque j'avais appris que jamais je n'aurais d'enfant puis de nouveau une autre pensée me pensa en tête ... s'ils avaient voulu l'éliminer ...pourquoi ne l'aurait-il pas fait sur place ? Je relachas un petit grognement d'impuissance et de tristesse. Tout était vraiment de ma faute .. si je n'avais pas été si obsédée peut être que rien de tout ça ne serait arriver. Lorsque Alice pris la parole je sursautas légèrement et écouta sagement laissant mes pensées les plus noirs un peu en arrière .


- Cette nouvelle est la pire que j'ai eu à annoncer, mais il faut que nous restions soudés et maîtres de nos émotions si nous voulons la retrouver sans provoquer de dégâts supplémentaires. (Alice)

Alice n'avait certainement pas tord sur ce point mais, comment pouvions nous rester maitre de nous alors que pendant ce temps la vie de Renesmée pouvait être en grand danger ... ou même pire, je frissonna littéralement avant de tournée mon regard vers le sol visiblement souffrante.

- Je suis tellement désolée...Renesmée ne serait pas heureuse si pour nous retrouver elle perdait son père sous le joug des Volturi.(alice)



Elle touchait encore un point précis. Tous comme tout le monde soufrait maintenant de sa perte ... Elle souffrirait sans doute encore davantage d'apprendre qu'un de nous s'était fait assassiner en essayant de la sauver . Je lanca un petit regard a Alice. je savais que je ne devais pas être négative et que peut être cela empirerait la tension et la tristesse dans la pièce, mais la douleur me rongeais le coeur et l'âme et je ne pouvais pas m'imaginer en plus perdre la vie de quelqu'un d'autre ... Nous avions vaincu les Volturi une fois ...mais grâce au pouvoir de Bella, l'intelligence d'Alice et au charme de Renesmée ... Cette fois tout était si différent . Personnes parmis nous n'avait de pouvoir d'attaque et encore pire Carlisle et Esmée n'était pas là. Saufque ...Edward lissait dans les pensées, Alice dans l'avenir et Bella était un bouclier sans oublier que jasper avait un pouvoir sur les sentiments. Serait-ce asse pour déjouer les Volturi ? J'écouta faiblement la conversation qui suivait son cours sans m'attarder sur mes idées noires . Je ne dis rien lorsque Jasper émit son hypothèse mais, étrangement cela provoqua doucement en moi une petite once de courage et d'espoirs, j'en étais quasiment certaine il avait raison.

- Alors que faisons-nous ? Pour toi Jasper nous avons un certain délai....pour Bella et moi chaque seconde est un supplice...Alors, arrêtez de dire qu'il faut que l'on prennent de temps...essayer même de ne pas y penser.

Sur ce point j'étais entièrement d'Accord avec Edward, Même si je savais que Pour le moment Nessie devait être encore envie, qui nous garantissait que ses démon sans scrupule ne changerait pas d'Avis et l'éliminerait ? Chaque seconde était un supplice pour nous mais qu'en était-il d'elle ?

- Je suis désolé pour mon emportement...mais chaque seconde détruit un peu plus les parents que nous sommes ...Chaque minute nous sépares de notre fille...et chaque heure ça peur doit augmenter... cela entraîne par seconde,par minute une colère et une souffrance croissante. (Edward)

Dès que mon frère termina sa phrase je reculad'un pas nette complètement attristée mais, surtout surprise parce que je venais de comprendre qu'elle que chose que je ne m'étais pas encore rendu compte . Je soufrais du fait que je ne pourrais jamais avoir d'enfant a un tel point que j'avais été capable d'oubliée ma famille d'en oublier ma Nièce et mon amour pour Emmett . Je m'étais montrée horrible et égoïste, alors quand était-il en ce moment pour Edward et Isabella , Ils ne désiraient pas comme moi un enfant ...ils en avaient un ! mais soudainement ils venaient de le perdre aux mains de leur pire ennemis ... La souffrance de perde un enfant était certainement pire que celle d'en désirer un a tout pris et ça étrangements j'en étais persuadée ... Ils soufraient maintenant horriblement et de façons encore plus différente que nous-mêmes si nous aimions Nessie tous autant l'un que l'autre, nous ne pourrions jamais resentir l'amour que Bella et Edward avait pour leur fille ou encore leur souffrance en ce moment même ...Et toute leur souffrance était de ma faute...

- Bella, Edward, ... Nous la sauverons. Nous avons au moins un point fort qu'eux n'aurons sans doute jamais ... le fait que nous sommes liés ainsi ...

J'avais encore le regard voilé par la tristesse et la peur mais j'étais aussi impatiente qu'Emmett ou Edward d'aller les assassinées un a un. J'allais certes me retenir de le faire en attendant les directives et me contenter de retenir mes larmes . Je soupira à nouveau , il fallait tous pris qu'on la sauve, que je puisse m'excuser clairement ..qu'elle soit à nos côtées ..qu'elle souri ou encore qu'elle pleure. Puis une autre petite bouffée de tristesse et de rage embrumèrent mon esprit. Chelsea renforçait les liens des Volturi graçe à son don qu'en était-il sans ?

- Seulement dommages qu'on ne puisent pas brisée leur lien a eu ...

Je réprima un petit soupir j'avais certes encore énormément envie de fondre en larmes, mais une autre part de moi désirait maintenant ardemment sauvée la vie de ma Niece que j'avais moi-même m'y en danger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lutine fondatrice


Age d'apparence : 0
Age réel : 0
Messages : 756
Date d'inscription : 06/09/2010
MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Mar 16 Aoû - 18:36

Pétrifiée... c'était bel et bien ce que j'étais après l'annonce difficile que j'avais eu à faire et la tension palpable qui régnait dans le vaste salon de la villa. Tant bien que mal, je tentais de garder un calme apparent même si mon coeur était lourd et ma conscience frappée par la culpabilité de n'avoir su empêcher ce terrible coup du sort, ou plutôt devrais-je dire cette machination infâme qui avait sans doute été préparée soigneusement depuis des mois depuis l'Italie. Comment cet enlèvement savamment orchestré avait-il pu échapper à mon don si redoutable ? Je n'en avais pas la moindre idée...et c'est ce qui m'était le plus douloureux à supporter.

A mes côtés, Brittany était toujours là. Aucun mot ne sortait de ses lèvres roses pâles qui prouvaient qu'un flot de vie circulait encore en elle : quelques sanglots qui par mon ouïe trop fine vinrent résonner en moi tel un glas cruel, me rappelant la fragile de ma petite nièce elle aussi hybride et des larmes qu'elle verserait elle aussi dès qu'elle comprendrait qu'elle avait été séparée de sa famille...
Mon coeur était en peine, mais face à ses parents et à la fureur d'Emmett je me devais de rester la plus paisible et confiante possible : il était hors de question de déclencher une vendetta qui se terminerait dans un bain de sang dont personne ne réchapperait.

Seule la voix de Jasper vînt me sortir de mes sombres pensées, reprenant mes paroles, il asséna :

-Très bien Alice … Vous avez tous entendu, n’est ce pas ? Les Volturi sont venus en force prendre Renesmée des siens. S’ils ont envoyés ces trois là, c’est qu’ils ont un plan et qu’ils doivent être bien déterminés à nous affronter : je recommande donc de faire preuve de prudence, pensez y tous : comme l’a dit Alice, comment imaginez vous que Nessie réagirait si en la sauvant, nous lui annoncions la mort d’un des siens ?… Pire, en fonçant tête baissée, en plus de menacer nos vies, nous risquerions de compromettre Nessie. A présent elle doit sans doute se trouver à Volterra, dans leur château.

-La première déduction que nous pouvons faire : ils ne doivent pas vouloir de mal à Nessie, sinon ils ne se seraient pas embêtés à l’emmener avec eux, donc à l’heure actuelle elle doit être sauve. Ceci nous laisses donc un certain délai dont nous devons profiter pour nous organiser, afin de frapper vite et efficacement afin de secourir Nessie …


Jasper avait raison, comme souvent. C'était lui le stratège de la famille et il savait de quoi il parlait, ses conseils étaient toujours judicieux et je ne doutais pas qu'ils le soient aujourd'hui également même si j'aurais préféré que nous récupérions Renesmée le plus rapidement possible. Malheureusement, un plan, même sommaire, était nécessaire pour espérer que Nessie nous revienne en vie et qu'aucun d'entre nous ne soit blessé ou pire...

Dans son coin, Bella continuait à fixer le vide, en proie aux démons qui rongeaient son coeur de mère désespérée. Je n'osais point m'approcher d'elle tant la douleur était présente dans ses yeux dorés... C'est alors qu'Edward prit la parole, je ne l'avais que très rarement vu dans un tel état... Ses hurlements traversèrent la pièce pour venir nous frapper de plein fouet. Pantoise, presque choquée, je comprenais tout de même la colère de mon frère pour qui perdre ainsi dans les bras de nos cruels ennemis sa fille adorée était un supplice de chaque instant.

- Alors que faisons nous ? Pour toi Jasper nous avons un certain délai….pour Bella et moi chaque seconde est un supplice…Alors arrêtez de dire qu’il faut que l’on prenne de temps…essayer même de ne pas y penser.

Sans qu'un mot fut prononcé de plus, je le vis se diriger vers Bella et l'en remercia en pensée, espérant qu'il l'entendrait malgré son agitation intérieure. Puis il reprit :

- Je suis désolé pour mon emportement...mais chaque seconde détruit un peu plus les parents que nous sommes ...Chaque minute nous sépares de notre fille...et chaque heure ça peur doit augmenter... cela entraîne par seconde,par minute une colère et une souffrance croissante.

A nouveau une de mes pensées le gratifia d'un : *Ne t'inquiètes pas Edward, ce n'est rien ton affolement et ton désir de retrouver Nessie est le même que celui qui me consume, cela est pareil pour Jasper, crois-moi... Mais tu sais que s'il essaye de vous faire retrouver votre calme c'est pour qu'il y ait moins de risques à la fois pour nous mais surtout pour Renesmée...*.

Perdue dans ses songes sans nul doute aussi pessimistes et teintés de haine que ceux de chaque personne présente ici, Rosalie murmura alors :

- Bella, Edward, ... Nous la sauverons. Nous avons au moins un point fort qu'eux n'aurons sans doute jamais ... le fait que nous sommes liés ainsi ...

Avant d'ajouter, toujours aussi pensive :

- Seulement dommages qu'on ne puisent pas brisée leur lien a eu ...

Une idée vînt germer dans mon esprit, je m'écriais sans même m'en rendre compte :

- Chelsea !

Mes yeux se tournèrent vers Jasper : son esprit guerrier avait-il eu la même étincelle que moi ? J'en étais certaine. Mais mon enthousiasme ne pouvant se dissimuler, je continuai à m'exprimer à voix haute sans même me retenir tant ce plan me semblait être une solution des plus sûres et des plus faciles à mettre en oeuvre.

- Chelsea était également avec eux, mais je crois bien qu'elle n'est pas encore rentrée à Volterra. Je la vois encore près de Port Angeles... commentai-je alors que les images continuaient d'affluer. Peut-être pourrions-nous trouver un moyen de se jouer d'elle et de son précieux don... L'amie de Carlisle qui s'est récemment installée ici pourrait peut-être nous aider...

Mon regard passait de mes frères, à mes soeurs, avant de se tourner instinctivement vers mon mari puis vers Brittany qui toujours aussi tremblante me paraissait encore plus paniquée. Mais en cet instant, je n'analysais plus ce qu'il se passait à la villa : seule comptait la suite des événements et la vie de Renesmée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-lunaison.forumtwilight.com
avatar
Administratrice au grand coeur


Feat. : Sophia Bush
Age d'apparence : 19 ans
Age réel : 10 ans
Messages : 1720
Date d'inscription : 09/12/2010
Localisation : là ou mon coeur me guide étant donner les dernier évènement
Humeur : Eperdument amoureuse.
MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie] Lun 22 Aoû - 14:11

Je me trouvais ridicule...j’étais là, je ne faisait rien, je ne savait même pas quoi faire pour leurs venir en aide…J’étais comme paralysé de nouveau dans l’incapacité, à par celle de les faire souffrir encore plus de ma fragilité…Mes larmes coulais sur mes joue et j’avais énormément de mal à les arrêter… à l’inverse je sentais un poignard me percer le cœur…ainsi qu’un énorme nœud dans le ventre et boule dans la gorge.De nouveau je ne savais que faire,ma présence devait les pénalisé, je devais animé leurs souffrance par l’être que je suis. Mais que pouvais-je bien faire ! En quoi pourrais-je les aidé ! Ma présence avait elle sa nécessité ! Ou devrais-je partir au contraire ?
Je ne connaissais pas cet jeune Renesmée, mes les lien qui nous rassemblais, ce que nous somme, me fais sentir très proche d’elle et maintenant que j’ais enfin une par de ma vie, un être me ressemblant, je serais prête à faire n’importe quoi pour l’aider…et encore plus si c’est pour réparé les erreur honteuse de mes parents…*Oups je n’aurais pas du pensée à ça…pas du pensée à eux* je doit les oublier maintenant, pour évité un autre problème à géré.

La tension toujours palpable me pesais…mais j’essayé tout de même une nouvelle fois de me concentré pour stoppé cet souffrance bien trop visible…en vain…rien ne fit, mes larme ne s’arrêtèrent pas, je tenta donc de me concentré sur leurs voix, et je fut surprise du calme incroyable donc jasper arrivé à faire figure, même si à l’intérieure j’étais persuadé qu’il ressentais la même chose que ça famille, c’était bluffant…ce calme apaisant fut interrompu par l’emportement D’Edward, ce qui semble tout à fait compréhensible.
    - Alors que faisons nous ? Pour toi Jasper nous avons un certain délai….pour Bella et moi chaque seconde est un supplice…Alors arrêtez de dire qu’il faut que l’on prenne de temps…essayer même de ne pas y penser.
J’avouerais que ce hurlement venant du fond du cœur m’effraya…mon cœur s’emballa et mes larmes sortir de plus belle…qu’elle idiote je faisais j’avais vraiment envi de disparaître pour plus qu’ils n’aient à supporté le bruit de mes larme…
    - Je suis désolé pour mon emportement...mais chaque seconde détruit un peu plus les parents que nous sommes ...Chaque minute nous sépares de notre fille...et chaque heure ça peur doit augmenter... cela entraîne par seconde,par minute une colère et une souffrance croissante.
Mon cœur et mes larmes s’apaisèrent de nouveau après concentration et ces excuses m’aidèrent beaucoup, même si elle ne m’était pas destinée. Je ne pouvait pas comprendre ce qu’il ressentais n’ayant pas d’enfant …mes cet expression que ces deux parents avais sur le visage étais vraiment incroyable…malgré les larmes qui flouttaient ma vu, j’apercevais très bien cet tristesse marquée au plus au point.
Cet unité qu’il faisait soulevé d’autant plus par les paroles de Rosalie était absolument incroyable, je n’avais jamais vu une tel unité il étais tous conçue pour vivre ensemble et la seul perte d’un membre change tous l’ordre des chose…ce qui n’est pas réciproques chez les volturi et cet remarque de Rosalie étais tous à fait pertinente, cependant je perdis tous à fait le fil quand Alice lança :
    - Chelsea !
Mes yeux s’écartèrent difficilement à cause des larmes, mais ma surprise étais présente…Alice semblais avoir une idée de génie que je ne comprenais pas, qui étais donc cet jeune fille pour qu’elle apparaisse à l’instant à l’esprit d’Alice. J’écoutai attentivement les paroles d’Alice pour comprendre.
    - Chelsea était également avec eux, mais je crois bien qu'elle n'est pas encore rentrée à Volterra. Je la vois encore près de Port Angeles... Peut-être pourrions-nous trouver un moyen de se jouer d'elle et de son précieux don... L'amie de Carlisle qui s'est récemment installée ici pourrait peut-être nous aider...
Je regardais Alice…j’avais bien compris qu’elle avais une vision, cet air sur son visage, je le connais bien, car c’est le même que j’arbore lors de mes vision. Les visions ! Oui… si j’essayais de voir qui sont les deux personne qu’Alice vient d’évoqué…elle sont forcément dans son esprit et dans sa pensée passé, je devrais arrivé à les voir.
Je me plongea donc dans passé proches d’Alice et aperçue tous ce qu’elle venait de voir, c’était la première fois que je voyais une vision futur…c’est assez étrange…je n’y suis pas habitué…je n’aurais jamais imaginé pouvoir voir le futur grâce à mon don influent sur le passé…mes sa vision dans son esprit est désormais passé donc maintenant ça me semble possible…j’étais bouche bé et en pleur, le comble absolue, mais maintenant je comprenais pourquoi Alice parlait de cet jeune fille.
J’eus envi de parler…mais mon effet de surprise pris fin et la souffrance remonta…je sentais arrivé en moi une vagues de larmes…ce que j’allais faire était absolument incorrect, impolie et déplacé, mais je ne pouvais pas leurs faire subir de nouveau mes larmes et ma souffrance, ils avaient déjà assez à supporté de la leurs.
Ainsi je me leva les regarda tous et leurs souffla délicatement, pour rester tout de même discrète :
    -Je vous pris de m’excuser, je suis vraiment désolé…
Puis je regardai Alice avant de me diriger vers la porte et de sortir… aussitôt à l’extérieure je me mis à courir, c’était souvent la meilleurs façon de me calmer après la musique, mais là je ne voyais vraiment pas ou jouer du piano. Je fis un large tour à tous allure dans la forêt laissant les larmes couler à flot sur mon visage, je passa ma main sous mes yeux pour en essuyer les larmes et ralentit quelque peu mon allure. J’étais rendu en haut d’une montagne, je m’étais assise sur un rochet…et me posa de nouveau la question : que puis-je faire ? C’est à cet instant que j’eus l’idée en repensant aux paroles d’Alice…cela ne mis pas longtemps et je fut très rapidement de retour chez les Cullen …j’avais juste du loupé une ou deux paroles lors de mon absence…je n’avais pas loupé grand-chose je pense, j’aurais juste à m’en assuré en visionnant le passé avant de leurs faire par de ma pensée…arrivant devant chez eux j’hésita…je frappe et j’attend ou est-ce que j’entre ? Ils n’ont certainement pas la tête à venir ouvrir, je suis partie seul, Alice doit ce douté que j’allais revenir…Bon je rentre à mes risque et périls, j’espère juste ne pas les effrayer.
Je sens mon entré un peu déplacé lorsque je franchie le seuil de la porte mais je comprend tout à fait, par ailleurs je ne peut resté à l’écart désormais, sauf si ils me le demandaient. Je regardai donc Alice, cherchant un signe, s’avoir si je pouvais resté ou si mon départ était vraiment très mal acceptais, j’étais vraiment honteuse de tout mes acte précédent... et je ne chercherais pas à me justifier, mais dans l’état dans lequel j’étais ce n’était plus possible il fallait absolument que je me ressaisisse. C’est donc après un signe de tête de sa par que je retourna m’asseoir sur le canapé…j’essaya de voir ce qui c’est passé pendant ma très brève absence…mais apparemment tous étaient en réflexion…ils avaient juste demandé des explication sur ce qu’avais vu Alice et un développement de son idée, ceux auxquelles elle avait répondu. J’étais vraiment très gêné, mais je me décida à me lancé, j’essuya mes yeux encore un peu humide et pris la paroles :
    - Tout d’abord je suis vraiment désolé, de ce que j’ais fais à l’instant et de la mauvais nouvelle que je vous ais apporté, je vous pris donc de m’en excusé et je tiens à vous dire que je comprendrais si vous refusé.
Je pris une inspiration et continua :
    - Si vous trouvé mes paroles de trop…ou si vous ne supporté pas ma présence, je le comprendrais tout autant… faite m’en juste par.
Je ferma les yeux inspira de nouveaux et me lança enfin dans mon idée en regardant Alice:
    -Alice…j’ai pensée à ce que tu as dit…cette Chelsea…je ne la connais pas…mais j’ais pensée à quelque chose…J’aimerais vraiment vous aider…je pourrais éventuellement aller à sa rencontre…elle connais certainement ma famille et risque d’être surprise par la personne que je suis, tout comme tu l’a été,sans forcément deviné que je suis hybride…cela vous laissant ainsi un peu de temps…il faudrait juste savoir ce qu’il faudrait que je fasse pour pouvoir mettre en pratique ton idée…
Je les regardèrent un à un puis continua :
    -Renesmée compte désormais beaucoup pour moi…j’ai bien l’intention de vous aider jusqu’au bout et de vous proposé mon aide, qu’en pensez vous ? Ce serait un effet de surprise pour elle, et elle ne pourra avoir de doute quand à mon nom de famille !
J’étais inquiète de ceux qu’il allait me répondre…mais je ne pouvais plus me taire et rester inactive.




Hrp Petit récapitulatif des couleurs d'écriture:
Spoiler:
 

***************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie]

Revenir en haut Aller en bas

I.1 - 9) Quand tout bascule... [Pv Alice, Brittany, Jasper, Edward, Bella, Emmett et Rosalie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» [Question] Le départ d'Alice et Jasper
» Pourquoi alice ne voit pas bella quand elle s'approche des gars du bar à Port Angelès?
» Le Destin. [Huddy] &#9829;
» [Jeu Vidéo] Disney Universe
» Maserati - Antonio Veloce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight rpg - Chapitre 5, Lunaison :: Archives et Corbeille :: Twilight Lunaison : Saison 1 :: Rps de l'ancien forum - à ne pas prendre en compte :: Rps de l'ancienne intrigue-