Twilight Lunaison est un forum de rpg qui poursuit l'intrigue de Révélation, chapitre de la saga Twilight de Stephenie Meyer. Pour sa renaissance : une nouvelle intrigue, de nouveaux personnages, rejoignez-nous pour écrire l'histoire...
 

Partagez|

Pour de plus amples connaissances [Pv Andréa Jones , Coralie Trem ] - [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Pour de plus amples connaissances [Pv Andréa Jones , Coralie Trem ] - [FINI] Sam 15 Jan - 17:17

Andréa et moi nous dirigeâmes vers le self. Le brouhaha de la foule interminable était infernal. Je ne disais mot, mes nerfs commençant à être agacer de ce vacarme incessant. Venait s’ajouter à ça quelques bousculades de gens qui ne faisait pas attention à nous tant nous étions discrètes. Je soupirai en entendant le nom de notre classe indiquant que c’était notre tour de passer. Après avoir fait un « slalom » entre les gens pour se frayer un chemin jusqu’à la porte menant au couloir du réfectoire j’allai sur le côté pour poser mon sac dans un coin afin de ne pas être gênée lors du passage. Je n’étais pas la seule à le faire et je le reprendrais quand nous aurions terminés. Nous passâmes sans dire un seul mot, je passai ma carte dans le décodeur et mon nom s’afficha sur l’écran de l’ordinateur à côté surveillé par un des membres du personnel de l’établissement. Un fois entré dans le réfectoire j’observai les autres pour comprendre le système. Nous prenions notre plateau en nous dirigeant vers une sorte de comptoir. Une fois que je fus suffisamment près, je vis que les aliments étaient séparés dans des bacs. Sans trop me poser de question, je pris ce don j’avais envie.


En tournant la tête pour voir où pouvait-il bien y avoir une place, je pris le temps d’observer le réfectoire. En faite, pas tant que ça, puisque mon attention se portant plus sur les fenêtres. Le merveilleux soleil du matin avait laissé place à une pluie battante. Malgré le bruit ambiant, je parvenais quand même à entendre les gouttes de pluies s’abattre sur les fenêtres. Bien que je n’aime pas la pluie, ce bruit offrait une douce musique qui me berçait presque. Sortant de mes songes, je trouvai une table à l’écart. En avançant je fis signe à Andréa de me suivre. Une fois que nous avions posé nos plateau je regardai le mien, je n’avais pas pris grand-chose, remarque, je n’avais pas très faim. Je m’asseyais, mais je ne croisais pas les jambes cette fois…je les croisais rarement quand je mangeais. Je jetai un dernier regard aux gens qui ne cessait de nous fixer en parlant sur notre comptes, n’ayant pas envie de tendre l’oreille pour comprendre leurs dires, je préférai me concentrer sur Andréa. Ne voulant pas épiloguer ni me plaindre sur les regards intempestifs, je repensai à ce qu’elle m’avait demandé à propos du fait que j’avais un bon niveau en français, d’une voix vague je lui dis en souriant :



« Pour te répondre…non…je ne veux absolument pas devenir professeur de français. Je n’ai qu’un niveau d’adolescente d’origine française…et je ne suis pas très attirée par ce qui touche à l’éducation. Je suis plus attirée par des activités un peu plus artistique…le dessin en particulier. La seule raison pour laquelle j’ai un bon niveau c’est que je viens de France. J’habitais dans le Nord Est de celle-ci avant de venir m’installer ici. J’espérais que le climat serait mieux mais visiblement…je me suis bien fait avoir par le rêve américain. »



J’avais finit ma phrase en riant très légèrement. Un rire qui se voulait discret de peur d’être remarquée. Je jetai encore un coup d’œil par delà la vitre et j’admirais la course de la pluie s’écoulant sur celle-ci offrant des nuances de bleus aux éclats changeants. Je restais néanmoins attentive à Andréa. Je commençai à prendre ma fourchette en regardant Andréa. Je me stoppai en relevant la tête et en demandant toujours à voix légèrement basse :


« Au faite, tu n’as pas eut l’occasion de me répondre tout à l’heure. Maintenant que nous sommes « au calme », j’aimerais savoir… »



Je regardai Andréa, en attente de sa réponse je pris la cruche d’eau pour en mettre dans mon verre et l’interrogea également du regard pour savoir si elle voulait que je là serve ou non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice pleine d'innocence (Dc Brittany)


Feat. : taylor swift
Age d'apparence : 17
Age réel : 17
Messages : 821
Date d'inscription : 03/01/2011
Localisation : In Forks
Humeur : Heureuse
MessageSujet: Re: Pour de plus amples connaissances [Pv Andréa Jones , Coralie Trem ] - [FINI] Mar 1 Fév - 19:03

Voilà que la matinée s’achevait, la sonnerie avait retentie et je m’étais dirigé vers la cafétéria en compagnie de Coralie. En arrivant devant le self je fus surprise par le foule, les bousculade et le vacarne qu’il s’en dégageais. Je déposé mon sac près des casier avant de me faufilé dans la foule avec Coralie, j’avais faim et cette attente me paraissais interminable, je fus donc soulagé lorsque notre classe fus appelé pour le passage. Nous étions enfin rentrée dans le self, qui était tout a fait normal, cela me rassuré car cela me permettrais de prendre des repère assez vite et donc de me sentir a l’aise. Tout un « mur » du self, si on peu appelé ça un mur car il était principalement composé de fenêtre, je dirais donc plutôt une baie vitrée nous permettais d’observait le paysage. Malheureusement ce paysage ce matin ensoleillé s’était transformé en un ciel gris, pluvieux et triste, mais je fis abstraction de cela pour éviter de rentrer dans quelqu’un avec mon plateau et pour essayer de trouver une table de libre.
Finalement Coralie avait trouver une table à l’écart se qui me convenait tous à fait par ailleurs cette table étais plutôt bien placé, je l’avais donc suivit et m’étais assise en face d’elle sur la table juste à côté de la fenêtre. J’avais commencer à regardé le paysage qui se dissimulé sous la pluie lorsque Coralie m’avait di :

    - Pour te répondre…non…je ne veux absolument pas devenir professeur de français. Je n’ai qu’un niveau d’adolescente d’origine française…et je ne suis pas très attirée par ce qui touche à l’éducation. Je suis plus attirée par des activités un peu plus artistique…le dessin en particulier. La seule raison pour laquelle j’ai un bon niveau c’est que je viens de France. J’habitais dans le Nord Est de celle-ci avant de venir m’installer ici. J’espérais que le climat serait mieux mais visiblement…je me suis bien fait avoir par le rêve américain.

Je comprenais mieux sa facilité à parler le français maintenant, c’était d’ailleurs la première fois que je rencontrais une française. La non attirance vers l’éducation paressé normal, je suis ravie qu’elle aime tout se qui est artistique, cela nous faisait un point commun de plus et un sujet de conversation fort plaisant et intéressant. Pour le climat elle à pas eu de bol, c’est pas une destination rêvé pour quelqu’un qui pense au rêve américain. Mais pourquoi à t’elle du déménager ici ? M’étais-je demandé, mais je ne pu lui pausé la question elle y pensa plus vite que moi :

    - Au faite, tu n’as pas eut l’occasion de me répondre tout à l’heure. Maintenant que nous sommes « au calme », j’aimerais savoir….

Au calme sa je n’en étais pas si sur mais bon passons. Si je me rappelais bien sa question étais « comment es-tu arrivée à Forks ? Enfin, je veux dire, qu’est-ce qui t’as amené ici ? Tu…tu as de la famille ici ou c’est pour raisons…professionnelles ? » Je lui avais donc répondu :

    - Mon arrivé à Forks était une décision de mes parents, il travaille beaucoup et mon père à décidé de déménagé ici avec l’accord de ma mère. Cela importe peu à ma mère d’ailleurs car elle est souvent partie en voyage pour son travaille. Enfin voilà des causes banales de déménagement. Mais toi pourquoi as tu déménagé au Etats-Unis ? Si ce n’est pas indiscret car c’est quand même assez radical.

J’espérais que les causes de son déménagement n’étais pas pour de mauvaise raison, car je me sentirais mal pour elle. Ce serait tout de même triste de devoir effectuer un changement aussi radical.

    - J’aimerais beaucoup essayer de parler Français avec toi, cela pourrait s’avérer amusant. Et je pense que tu rigoleras pas mal. Par ailleurs je tiens à te dire que j’aime énormément tous ce qui est artistique, si tu le permets j’aimerais voir tes desseins un jour.

J’avais vraiment envie que nous partagions nos passions et je pense que ce point commun ne fera que soudé notre amitié. J’attendais ainsi désormais la réponse au question avec lesquels je venais de l’assaillir.

***************************


I just want to be with you
Ma couleurs est wheat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Pour de plus amples connaissances [Pv Andréa Jones , Coralie Trem ] - [FINI] Mar 1 Fév - 19:56

L’air pensive, Andréa me répondis :

- Mon arrivé à Forks était une décision de mes parents, ils travaillent beaucoup et mon père a décidé de déménager ici avec l’accord de ma mère. Cela importe peu à ma mère d’ailleurs car elle est souvent partie en voyage pour son travail. Enfin voilà des causes banales de déménagement. Mais toi pourquoi as tu déménagé aux États-Unis ? Si ce n’est pas indiscret car c’est quand même assez radical.

J’eus un sourire en coin lorsqu’elle prononça cette réponse. Elle aussi était arrivée ici à cause d’un déménagement dût au travail de son père. Andréa était tellement absorbée par sa réponse et ses interrogations qu’elle n’avait pas pris la peine de me répondre pour savoir si elle voulait que je la serve ou non. N’ayant pas obtenu de réponse, je pris naturellement son verre en accentuant la poigne que j’avais autour de la poignée de la cruche pour déverser l’eau. Ne voulant pas prendre le risque de renverser, j’attendis que le verre se remplisse complètement avant de poser la cruche. Je me redressai alors sur ma chaise tout en lui répondant :

« Ouais…assez radicale…et bien je suis arrivé ici pour à peu près les mêmes raisons que toi. Mon père est un grand scientifique…il est chercheur dans la génétique…Mike Trem, je sais pas si ça te dis quelque chose…enfin bref, une fois de plus on a dût déménager. Lui ça ne lui a pas trop posé de problèmes de se poser aux États-Unis puisqu’il y avait déjà passé son enfance mais pour ma mère et moi c’est tout à fait nouveau. En faite il a été rappelé aux États-Unis pour un travail de la plus haute importance…je sais pas de quoi il en retourne par contre. Mais bon apparemment cette fois il a l’air décidé de rester… »

Je décidai de m’arrêter là. Je n’avais pas souhaité épiloguer sur le fait que ma mère avait tout abandonné pour suivre mon père et qu’elle et moins étions contraintes à ces déménagements. Je n’ai pas voulu parler non plus de la froideur incomparable de mon père, mais même si je n’ai pas souhaité venir sur ce sujet je pense qu’au vue de la manière dont j’ai répondu à Andréa, elle a sûrement dût sentir une certaine réticence voir de la rancune que j’éprouvais envers mon père. Décidant tout de même de ne pas rester sur une note négative, je décidai de reprendre sur le « rêve américain » en esquissant un sourire.

« Oui c’est sûre que c’est loin de ce qu’on laisse entrevoir des États-Unis mais bon d’un autre côté on est pas à Hollywood non plus…Enfin…faut bien s’adapter hein ? »

Je me laissai alors distraire par le bruit des gouttes de pluies s’écrasant sur la vitre. Mais ce fut de courte durée et mon attention revint de suite sur Andréa qui me déclara un sourire agréable aux lèvres :

- J’aimerais beaucoup essayer de parler Français avec toi, cela pourrait s’avérer amusant. Et je pense que tu rigoleras pas mal. Par ailleurs je tiens à te dire que j’aime énormément tout ce qui est artistique, si tu le permets j’aimerais voir tes dessins un jour.

Un sourire se dessina sur mon visage, ravie de l’enthousiasme et de l’ambiance chaleureuse que dégageait mon interlocutrice. Rigolant légèrement je lui répondis :
« Tu sais je pense que si tu me mets devant des poèmes ou un grand livre en anglais je ne comprends pas tous non plus…je parle peut-être bien à l’oral mais il y a certains mots que je ne connais pas encore, même si j’avoue que j’ai étudié d'arrachepied pour être fin prête pour les États-Unis. Tiens, j’ai une idée…tu maîtrise l’anglais et moi je maîtrise le français…on pourrait s’entraider toutes les deux ? Ça nous permettrait à l’une comme à l’autre d’arranger nos lacunes ? »

Son enthousiasme ayant déclenché le mien, je m’empressai d’ajouter :

« C’est vrai toi aussi tu es attirée par les domaines artistiques ? Cool ! Je ne sais pas toi mais moi je m’intéresse surtout à la musique et au cinéma…et aussi un peu à la danse…comme ma mère en faite. Mais j’avoue que j’ai une nette préférence dans le dessin quand même, mais je ne pense pas que mes croquis valent le titre de chef-d’œuvre. Quel genre d’art t’attire toi ? »

C’était donc dans une ambiance plus détendue que je faisais connaissance avec Andréa. J’étais enchantée de trouver quelqu’un qui aurait la capacité de me comprendre. Ce jeu de coïncidences m’amusait, nous étions arrivé le même jour et pour à peu près les mêmes raisons. Et pour couronner le tout il semblerait que nous ayons des intérêts communs. Commençant à me dire que ma première impression était la bonne, je lui souriait tout en attendant sa réponse après l’avoir assommer par un enthousiasme soudain et il faut l’avouer, assez inhabituel de ma part.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice pleine d'innocence (Dc Brittany)


Feat. : taylor swift
Age d'apparence : 17
Age réel : 17
Messages : 821
Date d'inscription : 03/01/2011
Localisation : In Forks
Humeur : Heureuse
MessageSujet: Re: Pour de plus amples connaissances [Pv Andréa Jones , Coralie Trem ] - [FINI] Mer 23 Fév - 19:02

J’étais tellement heureuse de rencontré quelqu’un comme Coralie, parlais avec elle était vraiment très simple et agréable. J’avais l’impression de la connaître depuis longtemps. Et même si ce n’était pas le cas, j’étais vraiment impatiente de la connaître plus amplement. C’était donc un réel plaisir de discuter avec elle, je débordé d’une joie de vivre qui me semblait encore plus importante que d’habitude. Le pauvre, je venais de l’assaillir de question tellement j’étais enthousiaste. Les réponse à ces question mon d’ailleurs permis de confirmé le fait que nous aillions pas mal de point commun. Tout d’abord nous somme arrivé en même temps au secrétariat, certes ce n’est pas un point commun à envier, mais cela reste un point commun. Ensuite nous sommes toutes les deux nouvelles, nous avons d’ailleurs toute les deux déménager à Forks à cause de nos parents, enfin maintenant je pourrais dire grâce à nos parents, car cela ma permit de rencontré Coralie. Enfin le point commun que je nous préfère est bien entendu notre attirance pour les activités artistique.
L’ambiance entre Coralie et moi étais désormais beaucoup plus détendu, en effet nous rigolions déjà toutes les deux, ce qui est plutôt agréable pour un premier jour dans un nouveau lycée. Pour ne pas faire retomber l’enthousiasme dont nous nous étions toutes les deux prise, je lui répondis avec le sourire :

    - J’aime beaucoup l’idée de l’entraide pour les devoir, il vrai qu’il est beaucoup plus agréable de combattre ces lacunes à plusieurs. Par ailleurs cela nous donnera une excuse vis-à-vis de nos parents pour pouvoir ce voir.

Il est vrai que je pourrais la voir pour les devoirs, mais nous voir pour nos passions me semblait d’autant plus intéressant.

    -Coralie sache que les dessins n’ont pas besoin d’être des chefs-d’œuvre pour être admiré et apprécier. Par ailleurs il ne faut pas dévaloriser ton travaille, je suis sur que tu doit être bien meilleur que moi en dessin. J’espère d’ailleurs que tu accepteras de me montrer tes œuvres. Lui avais-je répondus avec un grand sourire.

Je marquais une pause avant de continuer :

    -Quand à moi je suis plus tourné vers l’art musical, et encore plus précisément vers la chanson. J’aime bien composé. Une idée me passe d’ailleurs pas la tête, tu va peut être trouver cela un peu bizarre, mais j’aime bien me mettre des défi, bon enfin.

Je m’arrêtais ici et contemplais le temps par la fenêtre qui avait apparemment décidé d’arroser tout le campus et en plus toutes les journées. Ce qui n’était pas pour me ravir. En regardant Coralie je remarquais qu’elle m’observait avec insistance, je réalisais à ce moment que je ne lui avait pas annoncé mon idée quelque peu étrange :

    - Désolé Coralie, j’est été distraites par le temps. Le soleil me manque, je suis déçu de voir toutes cette pluie alors que je m’attendais à un soleil toute la journée, vu comme il resplendissais ce matin. Enfin, je pensais en faites essayer d’écrire une chanson à partir d’un dessin de ta composition. Pour voir si l’on arrive à faire ressentir les mêmes sentiments à partir des deux arts que nous préférons. Qu’en pense tu ?

Je commençais à avoir quelque peu faim, depuis tout ce temps où nous parlions avec Coralie, je n’avais toujours pas entamé mon plateau, ma nourriture devait être froide. Je ne savais d’ailleurs même plus ce que j’avais pris pour manger, j’analysais donc ce que j’avais choisie et je remarquais ainsi que c’était tout ce qu’il y avait de plus banale : en effet mon plateau étais constitué d’un vers d’eau et d’un humberger accompagné d’une salade. Je commençais donc à manger ma nourriture qui était encore tiède à ma grande surprise, puis je pris une gorgée d’eau avant de retourner mon attention vers coralie.

    - Tu n’es pas obligé de répondre, mais tu es venu seul avec tes parents ici, ou tu as des frère et sœur ? Et tu es où exactement à Forks ? Je veux dire tu est dans Forks même ou dans les alentours ? Si jamais on veut s’organiser un truc toute les deux cela peu être utile de savoir.

Lui avais-je demandé en souriant une fois de plus. Je sens d’ailleurs que ce sourire ne va pas me lâcher de la journée. Elle allait peut être trouver cela bizarre que je veuille déjà organiser des trucs avec elles, mais le contact avec elle me semblait si naturel. Que je la considérais déjà comme une grande amis * peut être à tors* pensais-je, mais j’en doutais fort, j’étais même agréablement surprise de me sentir aussi proche d’elle.

***************************


I just want to be with you
Ma couleurs est wheat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Pour de plus amples connaissances [Pv Andréa Jones , Coralie Trem ] - [FINI] Jeu 24 Fév - 19:49

Ce jeu incroyable de coïncidences m’amusait. En observant Andréa j’avais l’impression d’avoir une pile électrique en face de moi. Sa joie de vivre, son enthousiasme et son énergie me transperçait. Sa bonne humeur en était tellement enivrante et contagieuse que j’en fus emportée et enjouée ce qui, il faut le dire, n’est pas vraiment dans ma nature. Jamais je n’avais vu un être tel qu’elle. Son sourire malicieux et son regard innocent et pétillant lui donnait un air enfantin. J’étouffai un rire à cette pensée. Les gens avaient beau nous regarder, je n’y prêtais plus la moindre attention tant l’humeur d’Andréa était contagieuse. Sa bonne humeur faisait s’élargir mon sourire. Je fus agréablement surprise lorsque je l’entendis parler d’utiliser notre entraide pour le travail comme excuse pour passer du temps ensemble. Je nous imaginais déjà en train de réviser et de rires ensembles. Cette pensée ne fit que maintenir mon sourire. Je saisis mon verre pour boire l’eau qu’il contenait quand je l’entendis dire :
-Coralie sache que les dessins n’ont pas besoin d’être des chefs-d’œuvre pour être admiré et apprécier. Par ailleurs il ne faut pas dévaloriser ton travaille, je suis sur que tu doit être bien meilleur que moi en dessin. J’espère d’ailleurs que tu accepteras de me montrer tes œuvres.

Je lui répondis d’un sourire amusé :

« J’espère bien…parce que franchement faire de l’art abstrait ou des trucs tout déformés qui ressemble à rien et qui sont qualifiés de chef-d’œuvre ne me tente pas du tout. Certain sont beau mais il y en a beaucoup que je ne trouve pas si bien que ça, je pense que c’est surtout dûe au fait qu’ils aient marqué l’histoire je pense…bien sûre ça reste entre nous ce que je viens de dire… »


J’eus à peine le temps de regarder la pluie battante et ses reflets qu’Andréa repris :

-Quand à moi je suis plus tournée vers l’art musical, et encore plus précisément vers la chanson. J’aime bien composer. Une idée me passe d’ailleurs pas la tête, tu va peut être trouver cela un peu bizarre, mais j’aime bien me mettre des défis, bon enfin.

Mon petit sourire s’afficha de nouveau et j’acquiesçai à sa réponse. Je décollai mon dos du dossier de la chaise pour me pencher en avant, signe que j’étais intéressée par le sujet. La musique me fascinait également. Ceci dit « je restai sur ma faim » quand celle-ci eut finit sa phrase. Je me demandai bien ce que pouvait être ce fameux « défi ». Cela m’intriguait beaucoup. J’avais envie d’en savoir plus mais celle-ci semblait concentrée son attention par delà la fenêtre. Me demandant si elle avait remarqué quelque chose de spéciale je l’imitai en fronçant légèrement les sourcils. Mais je ne remarquai rien d’inhabituel, c’était là même pluie battante que tout à l’heure…je retournai de nouveau ma tête. Je la regardai avec insistance, montrant clairement que j’attendais ma réponse avec impatience. Son attention se reposa de nouveau sur moi et elle repris :

- Désolé Coralie, j’ai été distraite par le temps. Le soleil me manque, je suis déçue de voir toute cette pluie alors que je m’attendais à un soleil toute la journée, vu comme il resplendissait ce matin. Enfin, je pensais en faites essayer d’écrire une chanson à partir d’un dessin de ta composition. Pour voir si l’on arrive à faire ressentir les mêmes sentiments à partir des deux arts que nous préférons. Qu’en penses-tu ?

J’acquiesçai une nouvelle fois. C’est vrai que ce matin, il faisait un temps radieux. Celui-ci avait été vite balayé sans prévenir par un orage qui commençait même à devenir violent, j’étais bien contente d’être dans les bâtiments pour une fois. Forks semblait être une ville assez pluvieuse…même très pluvieuse. Je sentis que j’allais devoir m’acclimater…moi qui chérissais tant le soleil et la chaleur…voilà qui était encourageant. Je trouvais sa proposition intéressante. Je l’écoutai avec attention, je fit un « oui » de la tête en lui répondant :

« Pas grave. Ouais t’as raison c’est vraiment une super idée ! Tu sais toutes sortes d’arts m’attire. J’avoue que je me suis déjà essayé à faire des compos…enfin, que des paroles parce que pour ce qui est de jouer d’un instrument ou encore pour ce qui est du solfège je suis vraiment nulle là-dessus. Ça pourrait être un bon exercice…Tu as une idée de « thème » en tête ou pas du tout ? Et…tu joues d’un instrument ?»

Cette idée me plaisait, le fait d’associer ma créativité à la sienne allait sûrement créer quelque chose d’excellent. Je me demandais quel sujet de base on allait choisir, en tout les cas, je lui faisais comprendre que j’étais plus que partante. Ceci dit, je ne considérais pas vraiment ça comme un défis…plutôt comme une « fusion ». Deux arts qui se rencontrent pour exprimer une multitude d’émotions. Y a pas à dire, le fait que Andréa et moi partagions cette passion pour les domaines artistiques me ravissait vraiment. . Je la voyais manger sa nourriture et je décidai d’en faire de même, même si j’avoue que je n’avais pas spécialement faim. Mon regard se tourna de nouveau vers elle

- Tu n’es pas obligé de répondre, mais tu es venue seule ou avec tes parents ici, ou tu as des frères et sœurs ? Et tu es où exactement à Forks ? Je veux dire tu es dans Forks même ou dans les alentours ? Si jamais on veut s’organiser un truc toutes les deux cela peu être utile de savoir.


J’eus un mouvement de réticence lorsque celle-ci me posa des questions sur ma famille. Mais mon expression se détendit quand celle-ci parlait qu’on puisse se voir chez nous. Son enthousiasme me surpris un peu, en faite…pas tant que ça. Je commençais déjà à m’y habituer. Pour ne pas me montrer désagréable même si j’étais encore sur la défensive en ce qui concernait d’exposer ma « vie familiale » je décidai de faire mine de sourire en répondant simplement :
« Je suis venue seule avec mes parents…je suis fille unique. J’ai pas de frère ni de sœur même si j’avoue que j’aurais bien aimé avoir une sœur… »

Je regardai quelques secondes dans le vague pour me perdre dans mes songes. Je me redressai et pris un air plus détendue en reprenant :

« J’habite dans Forks même…du moins je pense. Je n’ai pas encore pût visiter tous les endroits et je suis loin de connaître les environs. Et on peut pas dire que la maison soit très animée…ma mère passe ses journées assises devant la fenêtre en scrutant l’horizon pour guetter l’arrivée de mon père qui ne rentre que rarement tant il absorbé par son « projet »… »

Je pris un air confus à la fin de ma phrase, sans le vouloir et de manière naturelle j’étais revenue au sujet de la famille. La confiance avec Andréa s’était installée très vite, pour moi qui était réservée et qui ne parlais jamais de ma famille. Surtout que là, j’avais mentionné le « projet » de mon père, même lui ne savais pas que j’étais au courant. Heureusement, je n’en avais pas dit plus, ne sachant pas très bien si ce « projet » était réalisable et n’était qu’une théorie fictive…Je pris un moment de pause pour regarder les pluies torrentielles du dehors pour de nouveau me tourner vers Andréa. Dans un haussement d’épaule je lui demandai :

« Et toi ? Avec qui tu es arrivée à Forks ? D’ailleurs tu habitais où avant d’arriver ? »


J’étais curieuse d’en savoir plus sur Andréa. Son personnage m’intriguait. J’étais surprise de découvrir une personne avec laquelle je semblais avoir tant de points communs. Tentant de me concentrer sur Andréa, je sentais encore des regards, quoique moins nombreux. On est pas des phénomènes de foires enfin ! Ne pouvant plus me retenir je me tournai sur ma chaise pour fixer ceux qui nous observaient depuis leur table depuis le début. Je les fixais d’un œil perçant l’air de dire « Vous voulez ma photo ? ». Cette attitude agressive ne me ressemblait pas et m’étonna moi-même. Une fois qu’ils eurent détournés le regard, je me retournai vers Andréa pour écouter sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice pleine d'innocence (Dc Brittany)


Feat. : taylor swift
Age d'apparence : 17
Age réel : 17
Messages : 821
Date d'inscription : 03/01/2011
Localisation : In Forks
Humeur : Heureuse
MessageSujet: Re: Pour de plus amples connaissances [Pv Andréa Jones , Coralie Trem ] - [FINI] Mer 2 Mar - 16:44

J’étais très contente de savoir que Coralie aime la musique, j’étais d’autant plus contente de son enthousiasme pour l’idée que je venais de lui proposer.

    -Pour le thème Coralie je laisse libre cours à ton imagination, quand à moi je fais de la guitare et du piano, ce sont les deux instruments qui s’accompagnent le mieux lorsque l’on compose.

Elle me parla ensuite de sa famille :

    -Je suis venue seule avec mes parents…je suis fille unique. Je n’ai pas de frère ni de sœur même si j’avoue que j’aurais bien aimé avoir une sœur…

Je comprend le faite qu’elle est eu envie d’avoir une sœur, car l’amour qui ressort d’un lien fraternelle est vraiment très important. J’étais quelque peu triste pour elle, car c’est un sentiment superbe et très agréable à ressentir. Savoir qu’il y à une personne sur qui tu peu compter, une personne que tu peu protégé et que pour rien au monde tu ne cesserais d’aimer. Une personne pour qui tu ferais n’importe quoi, et pour toi seul son bonheur compte à tes yeux. Je commençais à ce moment là à repenser à Rachel, cette personne que je décrivais depuis tout à l’heure, étais la personne qui me manquait temps, cette petite sœur que j’avais tant chérie. Les larmes commençaient à me monter aux yeux, mais je me concentrais sur les paroles de Coralie, et retenais ces larmes autant que je le pouvais.

    - J’habite dans Forks même…du moins je pense. Je n’ai pas encore pût visiter tous les endroits et je suis loin de connaître les environs. Et on peut pas dire que la maison soit très animée…ma mère passe ses journées assises devant la fenêtre en scrutant l’horizon pour guetter l’arrivée de mon père qui ne rentre que rarement tant il absorbé par son « projet …

Je trouve cela si triste que le père de Coralie soit si rarement présent, mais je le comprend malheureusement trop bien, vu les absence beaucoup trop fréquentes de mon père. A la différence que pour moi ma mère n’attendait pas près de la fenêtre étant donné qu’elle était encore moins présentes que mon père. C’était plutôt moi qui attendais leur retour.

    -Et toi ? Avec qui tu es arrivée à Forks ? D’ailleurs tu habitais où avant d’arriver ?

    -Et bien je suis arrivé à Forks avec mes sœurs et mon père, ma mère étant en voyage pour son travail lorsque nous sommes arrivé, elle n’était pas avec nous pour le jour de notre arrivée. Avant j’habitais à state collège en Pennsylvanie, petite ville sympa et peuplé d’écureuil.

Lui avais je répondu en souriant, mais mon sourire s’effaça lorsque je réalisa ce que j’avais dit « Mes sœurs » ces mots résonnèrent dans mas tête comme un écho. Et les larmes me remontèrent aux yeux, à la différence de tout à l’heure je ne pu les retenir, car cette fois si j’avais explicitement parler de Rachel. Pour moi Rachel était toujours présente, mais j’avais stipulé une présence physique de ma sœur à Coralie, ce qui n’était malheureusement pas le cas. La présence de Rachel était dans mon cœurs, chose dont je ne me débarrasserais jamais, elle était tout autant dans mes pensées et ne cessait de les bercer. J’essayais de relever la tête vers Coralie et lui sortie un murmure :

    Excuse moi ...

Avant de replonger ma tête dans mes main, pour cachés les larmes qui ne voulais plus s’arrêter. J’avais définitivement plomber notre enthousiasme et je m’enfoncé peu à peu dans mes souvenir, le passé en sa compagnie et la tristesse engendré pas sa mort. J’étais vraiment désolé de devoir faire subir cela à Coralie, alors que je l’avais enfin fait sourire, je l’avais sortie de sa douleur, pour la plonger dans la mienne. Qu’elle égoïste je faisais, j’aurais du mieux me retenir. Mais à ces dernières penser les larmes se renforça de plus belle, pensant que si j’avais fais « mieux » avec Rachel, elle serait encore auprès de moi. J’avais quelque chose à dire à Coralie, pour ces dernières paroles, mais je n’arrivais à sortir aucun mot, et mes pensée ce focalisais sur Rachel avec de plus en plus d’intensité.

***************************


I just want to be with you
Ma couleurs est wheat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Pour de plus amples connaissances [Pv Andréa Jones , Coralie Trem ] - [FINI] Jeu 3 Mar - 21:40

Tout en continuant de guetter aux alentours pour veiller à ce que tous les regards se soient déconnectés de nous, j’écoutai calmement sa réponse :

-Et bien je suis arrivé à Forks avec mes sœurs et mon père, ma mère étant en voyage pour son travail lorsque nous sommes arrivé, elle n’était pas avec nous pour le jour de notre arrivée. Avant j’habitais à state collège en Pennsylvanie, petite ville sympa et peuplé d’écureuil.

Je souri à l’écoute de sa réponse. Je compris son éternelle bonne humeur, elle semblait avoir une vie assez joviale bercée dans la bonne humeur. C’est du moins ce dont je me persuadais jusqu’à ce que je vis son regard s’obscurcir. Interpellée par ce changement d’expression si soudain, je la regardai d’un œil interrogateur. Je tentai de déceler ce qu’elle avait bien pût dire qui pouvait la mettre dans cet état. En regardant attentivement ses yeux je me suis rendue compte qu’elle avait un regard que je ne connaissais que trop. Un regard déchiré par un souvenir revenue la hantée. Un souvenir qui semblait l’habiter encore mais que malgré tout elle semblait vouloir fuir comme la peste. J’avais beau me repasser sa réponse dans tout les sens je ne vis pas ce qui avait bien pût la mettre dans cet état. Soudain, je me demandai si elle n’avait pas été mise mal à l’aise par les personnes qui nous entourait. Je fusillai la salle du regard, prête à offrir un regard assassin à quiconque aurait pût être responsable. Mais en l’observant une nouvelle fois, je m’aperçue que ma première hypothèse était sûrement la bonne et qu’elle avait repensée à un événement en particulier. Ces yeux commençait à briller, et à devenir rouge, signe que les larmes commençaient à lui monter. J’étais complètement désemparée et je ne savais pas quoi faire. C’est alors qu’elle releva doucement la tête vers moi pour me murmurer qu’elle s’excusait.
Je la vis enfouir son visage dans ses mains pour éclater en sanglots. J’étais très étonnée de la voir ainsi. J’eus un moment de pause ne sachant pas vraiment comme réagir. En cherchant quoi faire j’observai la salle, les sanglots d’Andréa avait retourné presque tous les regards sur nous. Certains étaient curieux, d’autres moqueurs, et d’autres encore semblait comme moi désemparés. Prise d’une vague de colère, je laissai « l’autre moi » prendre le dessus. « L’autre moi », c’était mon côté émotif que je mettais toujours en sourdine. La personne que j’avais envie d’être mais que je n’osais exprimer tant mon côté cérébrale me réfrénais. Oui, j’avais l’impression d’avoir deux personnalités différentes, moi qui était toujours tiraillée entre deux options. Bien que je contrôle parfaitement mes actes, lorsque des émotions trop fortes s’offraient à moi, je ne savais jamais comment j’allais réagir. On ne parvenait jamais à anticiper ma réaction, seule ma mère arrivait de temps à temps à deviner comment j’agirai face à une situation. C’est donc en me laissant emporter que je me levai pour aller près d’Andréa. N’osant pas affronter leur regard, je décidai de les ignorer. Je posa amicalement ma main sur son épaule. Je sentais alors ces tremblements. Voir cet éclat de bonne humeur se briser ainsi face à une pensée qui avait l’air de la tuer me fendait le cœur. On aurait dit un oiseau auquel on avait brutalement arraché les ailes. Moi qui la voyait comme une personne sans aucune pensée négative, voila que la dure réalité me revenait, chaque personne à en elle sa part d’obscurité. Sa part de secret, de craintes et de doutes. Je décollai ma main d’elle quelques secondes pour attraper ma chaise que je déplaçai à côté d’elle. Une fois assise à côté d’Andréa, je posai de nouveau ma main sur son épaule. Je me penchai légèrement en avant pour la regardée, désemparée de ne pas savoir comme agir.

Andréa…

J’avais murmuré son nom dans l’espoir qu’elle relève la tête, mais je voyais bien que parler était pour elle encore une épreuve trop lourde. Je soupirai, triste de la voir ainsi. Le fait de ne pouvoir la consoler me déchirait et me serra la gorge. N’attendant pas de réponse de sa part je la pris dans mes bras en murmurant : « Je suis là Andréa…je suis là ». J’ignore combien de temps je l’ai tenue ainsi dans mes bras. J’attendais patiemment que ces pleurs se calment. Les regards des autres, je m’en foutais, tout ce que je voulais c’était qu’elle aille mieux. Sans m’en rendre compte, je balançais légèrement mon buste de façon à la bercer, comme une enfant. Je continuai de lui chuchoter des encouragements quand je sentis ses tremblements s’atténuer. Lorsqu’elle me parut suffisamment calme, je déroulai mes bras et retrouva une position assise normale en la regardant avec inquiétude je lui demandai :

Tu veux…en parler ?

J’espérais de tout cœur que cette question n’allait pas relancer ses pleurs, ce sujet étant apparemment cher à son cœur et encore très sensible. Si elle ne voulait pas m’en parler, je ne lui en voudrait pas, je sais ce que c’est de ne pas vouloir épiloguer sur un sujet déplaisant ou douloureux. C’est donc en redéposant ma main sur son épaule que j’attendis patiemment sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice pleine d'innocence (Dc Brittany)


Feat. : taylor swift
Age d'apparence : 17
Age réel : 17
Messages : 821
Date d'inscription : 03/01/2011
Localisation : In Forks
Humeur : Heureuse
MessageSujet: Re: Pour de plus amples connaissances [Pv Andréa Jones , Coralie Trem ] - [FINI] Mer 16 Mar - 16:19

Alors que je pleurer encore à grosse larmes suite à mes dernière pensée, je sentis quelqu’un pauser sa main sur mon épaules. Je n’eu pas la force de me retourner, mais j’étais quasiment c’était coralie. Malgré ma focalisation sur Rachel j’entendis Coralie ce relevé et attraper sa chaise pour s’asseoir plus aisément à mes côté. Elle devait s’inquiété pour moi, je me sentais mal de ne pas réussir à lui parler tellement mes sanglot et ma peine me nouais ma gorge. Mon appréhension sur son inquiétude ce confirma quand je l’entendis me dire :

    -Andréa…

Mais une fois encore je ne pu répondre. A ce moment la je fus surprise par le geste de sa par, je ne m’attendais pas à ce qu’elle me sert dans ces bras, elle était vraiment adorable de faire cela. Je l’entendis d’ailleurs me murmurer :

    -Je suis là Andréa…je suis là

Ces paroles me soulager un peu, cela me rappeler le soutiens don Kimberley avais fais preuve lorsque Rachel est décéder, elle m’avait pris dans ces bras et m’avais murmurer exactement la même chose, malgré la souffrance qu’elle-même éprouver. A ce moment je compris qu’il fallais réellement que je fasse un effort pour Coralie, il ne fallait pas que je lui fasse subir ma souffrance en plus de la sienne, comme ma sœur avais du supporter la mienne en plus de ce qu’elle ressentais déjà. Je me sentais de plus en plus égoïste de pleurer ainsi devant Coralie, d’habitude je pleurer seulement lorsque j’étais seul, lorsque j’écrivais. A par ma sœur Coralie est la seul personne à m’avoir vu pleurer et je ne supportais pas lui faire subir cela.
Mes tremblement commencer à s’apaiser, mes pleure avais cessé, Coralie déroula alors ces bras avant de me dire :

    -Tu veux…en parler ?

Je n’avais pas envie de parler de ce qu’il m’avait fais pleurer, ça j’en étais certaine. J’en parlerais certainement un jour à Coralie, mais pas aujourd’hui, ce serait prendre le risque de déclencher une autre cascade de larmes interrompu. J’essuyer mes yeux et répondis à la question que venais de me pauser coralie.

    -Je n’ais pas vraiment envie de parler de cela… Je t’en parlerais un autre jour, quand on sera au calme, pas au regard de tout les élève du self.

Je lui sourie pour lui faire oublier mon visage plein de larme. Je me souvins que je voulais dire quelque chose à Coralie avant de me mettre à pleurer… mais je ne me souvenais pas de quoi il s’agissait. J’essayer donc de me remémorer tous ce dont nous avions parler… Nos loisirs… nos parents… de quoi avons-nous don parler d’autre m’étais-je di intérieurement… de nos lieu de résidence…de… Forks. A oui bien sur Forks et le fait qu’elle ne sache pas exactement situer ou étais sa maison par rapport au centre « ville » si je puis-je dire, étant donner la superficie de Forks, je dirais plutôt village. Enfin maintenant que je me rappelais de ma question je m’empressais de la pauser à Coralie avant de l’oublier à nouveau :

    -Coralie j’ais commencer à visiter Forks, car mon père ma laisser une semaine avant que je puisse rentrée au lycée, histoire que je m’habitue au climat et tous ce qui peu dépayser, j’ai surtout chercher des coin calme avec un jolie paysage pour pouvoir écrire mes chanson,mais je t’avouerais que je n’ais pas encore trouver l’endroit que j’imagine pour écrire, je sais que cette endroits existe , c’est obliger, je le trouverais un jours. Je lui souris avant de continuer : Bref en une semaine je n’ais pas eu le temps de tout voir, donc si tu veux on pourra visiter Forks et les alentours ensemble ? Qu’est-ce que tu en penses ?

Ma proposition étais tout à fais sincère, cela me plairais de découvrir cette nouvelle ville accompagner de Coralie, peut être pourrions nous allez à Port Angeles aussi ou encore à Seattle. J’avais vraiment envie de passer de bon moment avec Coralie. Tant de projet en sa compagnie me venait à l’esprit, j’espérais que ma proposition lui plairait et qu’elles accepteraient.

J’oubliais peut à peu ma tristesse pour faire de nouveau place à mon envie de joie pour autrui. Je ne voulais plus que Coralie s’inquiète pour moi, je voulais passer des moment en sa compagnie, mais pleine de joie et de musique pourquoi pas.

Spoiler:
 

***************************


I just want to be with you
Ma couleurs est wheat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Pour de plus amples connaissances [Pv Andréa Jones , Coralie Trem ] - [FINI] Jeu 17 Mar - 19:29

J’écoutai sa réponse :

-Je n’ai pas vraiment envie de parler de cela… Je t’en parlerais un autre jour, quand on sera au calme, pas au regard de tout les élève du self.

Sans dire un mot j’acquiesçai et j’enlevai ma main de son épaule en me relevant. Elle me souria même si je savais pertinemment que c’était plus pour me rassurée qu’autre chose. Naturellement, je lui rendis son sourire. Au moment où elle mentionna le regard des autres je tournai la tête aux alentours, en effet l’état d’Andréa n’était pas passé inaperçu et une fois de plus nous étions l’objet de tous les regards. Je soupirai, un soupire qui marquait clairement mon agacement en balayant les gens du regard qui préféraient baisser la tête quand le mien croisait le leur. C’était sûre, se rincé l’œil oui mais assumer non…préférant ne pas manifester d’autres signes d’agacement vis-à-vis d’eux je ramenai ma chaise en face de la table. Mon expression se voulait plus détendue lorsque mon attention se reporta de nouveau sur Andréa, histoire de ne pas la stressée aussi. Le fait qu’elle ne voulait pas en parler, je ne pouvais pas lui en vouloir. Bien que j’étais quasiment certaine qu’elle me le dirait un jour, même si elle ne le faisait jamais, pour l’instant, ça ne me dérangeais pas. Je gardais moi-même une part de mystère autour de moi, refusant de me dévoiler entièrement. J’observai son expression, on aurait dit qu’elle essayait de se rappeler quelque chose. C’est en lui offrant un sourire sincère que je l’entendis ajouter :

-Coralie j’ai commencer à visiter Forks, car mon père ma laisser une semaine avant que je puisse rentrée au lycée, histoire que je m’habitue au climat et tous ce qui peu dépayser, j’ai surtout chercher des coin calme avec un jolie paysage pour pouvoir écrire mes chanson,mais je t’avouerais que je n’ai pas encore trouver l’endroit que j’imagine pour écrire, je sais que cette endroits existe , c’est obliger, je le trouverais un jours.

Je l’écoutai avec attention. Mon sourire parti de travers lorsqu’elle déclara qu’elle espérait trouver des beaux paysages dans une ville aussi pluvieuse que Forks. Je jetai un regard furtif sur la fenêtre où la pluie torrentielle s’était arrêtée. En ne quittant pas le dehors des yeux je répondis à ses paroles.
« Je vois…mais sans vouloir te décourager je ne pense pas que tu trouveras ces beaux paysages à Forks…je ne suis là que depuis peu et le paysage morne et terne me suffit déjà…ce n’est que lorsqu’il fait soleil que je trouve les alentours un tant soit peu agréables à regarder. Mais bon après la pluie peut inspirer… »

J’avais finie ma phrase en rigolant légèrement pour détendre l’atmosphère. Je baissai la tête, mon regard repartant rapidement dans le vague avant que mon attention se reporte sur Andréa :

- Bref en une semaine je n’ais pas eu le temps de tout voir, donc si tu veux on pourra visiter Forks et les alentours ensemble ? Qu’est-ce que tu en penses ?

Un sourire illumina mon visage. J’avais l’impression de revoir cette petite lueur de bonne humeur dans ses yeux qui là caractérisait revivre. Je retrouvais moi aussi un peu de joie en acquiesçant encore à ses paroles. Mon sourire ne se défaisant pas de mon visage je lui répondis :
« Superbe idée ! C’est sûre que ça sera toujours mieux que de vagabonder toujours toute seule…je suis partante ! Ça sera quand tu voudras. »

Je lui avais répondu d’un air enjoué et convaincue, presque enfantin. Je me rendis soudain compte de l’influence qu’elle semblait déjà avoir sur moi. Sa bonne humeur contagieuse m’enveloppait et me donnait une impression agréable. Je marquai une pause pour observer nos plateau repas…la nourriture siégeait depuis un moment sans que j’y ais vraiment touchée, elle était sûrement froide…de toute façon je n’avais pas très envie de manger. Je poussai délicatement le plateau sur le côté en tournant ma tête vers l’horloge…nous avions parlé pendant plus longtemps que je ne l’aurais crut. Le réfectoire commençait à se vider petit à petit. Je commençai à me lever en disant un sourire aux lèvres :
« Il faudrait peut-être qu’on songes à y aller, on vas arriver en retard. »

Je me levai et remis ma chaise en place. J’attendis qu’elle fasse de même avant de quitter le réfectoire en reprenant mon sac à la sortie pour y sortir l’emploie du temps afin de voir le programme de la suite de la journée…





FIN RPG
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pour de plus amples connaissances [Pv Andréa Jones , Coralie Trem ] - [FINI]

Revenir en haut Aller en bas

Pour de plus amples connaissances [Pv Andréa Jones , Coralie Trem ] - [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight rpg - Chapitre 5, Lunaison :: Archives et Corbeille :: Twilight Lunaison : Saison 1 :: Rps de l'ancien forum - à ne pas prendre en compte-